AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Venez incarner votre personnage de manga / anime préféré ou bien créez le votre, et amusez vous dans le Campus Tenshigaya, une ville sans limites !

Partagez | 
 

 Retrouvailles (PV Noeru)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Toma Sayashi
~ Professeur de Sport [Lycée Wakuri] ~
avatar

Messages : 432
Date d'inscription : 06/02/2011

Votre personnage ...
Prénom : Toma
Nom : Sayashi
Âge : 23 ans

MessageSujet: Retrouvailles (PV Noeru)   Lun 9 Juil - 1:12

C'était une magnifique journée sur le Campus Tenshigaya. Les cours allaient se terminer dans quelques semaines et l'annonce d'un nouveau voyage scolaire avait provoqué chez les élèves une certaine euphorie. De plus, le temps était splendide, et la journée particulièrement chaude. La lumière du soleil caressait doucement le visage d'un jeune homme allongé dans un lit d'hôpital, cet homme à la coiffure rouge et ébouriffée était étendu sur ce matelas depuis maintenant un peu plus d'une semaine, les yeux clos. Depuis déjà plus de sept jours, il était comme endormi, provoquant sur son lieu de travail non seulement l'inquiétude de ses collègues et aussi de ses nombreuses amies, mais aussi la satisfaction de tous ses rivaux et ennemis. Il avait eu de la chance, personne n'avait été finalement mis au courant de la raison pour laquelle il s'était retrouvé dans cet état, quelqu'un avait réussi à étouffer l'affaire et bien que l'absence du professeur se soit remarquée, personne ne posait de questions à ce sujet.

Le jeune homme se réveilla donc à cause des rayons de soleil qui illuminaient son visage, qui était il y a quelques minutes encore, endormi. Il fut d'abord ébloui par la lumière. Il avait l'impression d'avoir dormi si longtemps, mais il se sentait à la fois si faible qu'il hésita à se rendormir. C'est après avoir vu la date et l'heure sur l'horloge numérique en face de lui qu'il se ravisa. Il découvrait ainsi que pendant toute une semaine, il n'avait fait que dormir pendant toutes ces journées. Le premier réflexe du jeune homme fut d'essayer de soulever la couverture pour voir s'il avait perdu son corps de rêve. Seulement son geste avait été trop brusque et une vive douleur se fit ressentir dans son épaule droite et il ne put réprimer un gémissement de douleur. Une infirmière se précipita alors vers lui, visiblement ravie d'avoir enfin une occasion d'aborder le roux. Elle le recoucha doucement, lui disant de ne pas faire de mouvements trop précipités, car bien que les plaies se soient toutes pratiquement refermées, il y avait toujours un risque qu'elles se rouvrent et s'infectent. Elle lui indiqua par la suite les parties de son corps mutilées, soit l'épaule droite, une de ses côte et le visage, en profitant pour le toucher un peu partout. Cette même femme rajouta également ses impressions vis à vis de la capacité du professeur de sport à se remettre de ses blessures, qui était impressionante tant elle était rapide. Toma soupira. C'est pour ça qu'il détestait les hôpitaux. C'était un endroit où l'on était sensé se reposer et guérir doucement, mais sûrement de nos blessures et ce, sans être trop dérangé. Seulement pour lui ça n'avait jamais été le cas. Les seules et rares fois où il avait été admis aux urgences, il s'était fait courtisé par des infirmières et même une fois, par un infirmier. Il était loin d'être homophobe, au contraire, chacun choisit son partenaire comme il le souhaite après tout et puis, ça lui faisait moins de concurrence, seulement le fait de se faire draguer par un homme, bien que ce soit flatteur, était tout de même assez perturbant. Il repoussa ainsi doucement l'infirmière, lui disant avec un sourire que lorsqu'il serait en meilleure forme, il viendrait la voir mais que, pour l'instant, il voulait simplement être seul.

Elle s'en alla les joues écarlates, ravie de la réponse du sportif qui lui, émit un soupir agacé. Elle avait juste réussi à l'énerver dès son réveil. La seule personne qu'il aurait accepté de voir à l'instant où il avait ouvert les yeux aurait été Noeru. D'ailleurs, en pensant à elle, les raisons de son hospitalisation lui revinrent en tête. Il se souvint alors de son rendez-vous avec Misaki, qu'il avait passé en compagnie d'Adrien surtout. Il se souvint aussi de la manière dont la brune s'était jetée sur lui après être convaincue qu'il l'aimait vraiment. Elle il se remémora également comment il avait laissé Adrien le battre, afin de leur éviter à Noeru et à lui tout problème. Il se rappelait de chaque détails, et chaque éléments qui lui revenait à l'esprit faisait que Noeru lui manquait de plus en plus. Il avait besoin de la voir maintenant, de savoir comment elle avait vécu cette semaine, si Adrien lui avait fait du mal ou non, si elle allait bien elle, car il était loin de se douter ce qu'il s'était passé après qu'il se soit évanoui. Il voulait également être certain qu'il n'avait pas rêvé leur réconciliation. Il soupira cependant. C'était impossible qu'elle vienne aujourd'hui, étant donné qu'elle avait cours, et il ne savait pas exactement à quelle heure elle finissait, mais il se doutait qu'elle ne viendrait pas de si tôt, et puis même après les cours, elle devait sûrement avoir du travail et même s'il voulait la voir, il espérait qu'elle ne se déconcentre pas par sa faute.

Finalement, une infirmière, une vieille femme aigrie, arriva avec un plateau repas qu'elle posa sur la petite tablette au-dessus du lit, souhaitant au malade un "Bon appétit". Toma fit de son mieux pour ne pas grimacer, mais rien que l'odeur ne lui donnait pas envie de manger... Comment était-il sensé se sentir mieux après avoir mangé cette chose ? Il était certain que si ne serait-ce qu'un morceau de cet aliment qu'il ne parvenait même pas à identifier entrait dans son corps, il se sentirait encore plus mal et il repartirait pour une nouvelle semaine de léthargie. Et comme la mort cérébrale était quelque chose qu'il ne voulait pas de nouveau tenter, il éloigna simplement le plat de lui.

Il n'avait rien à faire. Il n'était d'humeur à séduire personne, il n'était pas du genre à regarder la télévision non plus. De plus, il n'avait vraiment pas l'habitude de rester si longtemps immobile après son réveil. L'ennui vint très vite s'immiscer dans l'esprit du jeune homme. Il profita de la chance qu'il avait d'être installé à côté de la fenêtre et il se mit à regarder l'extérieur, pensant de nouveau à Noeru, espérant que les minutes, puis les heures et enfin les jours, passeraient plus vite. Il se promit alors d'essayer de ne plus draguer toutes les jolies filles qui passeraient, il ne savait pas encore s'il allait réussir, cela prendrait sûrement du temps au roux de s'habituer, mais il fallait qu'il le fasse de toute façon. Il n'accepterait plus que Noeru ait si mal par sa faute. Alors qu'il regardait à travers la vitre, il sentit un contact sur sa main, quelqu'un avait pris possession de ses doigts et les avaient mêlé aux siens. Toma soupira alors, exaspéré, cette infirmière était réellement collante. Sans se retourner, il essaya de libérer sa main.

- Je vous ai déjà dit que je n'étais pas intéressé pour le moment. Lâchez-moi.


Comme la personne ne semblait pas vouloir le lâcher, il éxécuta un geste brusque avec son bras pour se libérer de cette étreinte, ce qui eut pour éffet de lui faire plus mal qu'autre chose. Son corps se raidit alors, et sa main gauche s'était posée comme par réflexe sur l'épaule droite, comme pour atténuer la douleur.



__________________________________________________________________________

Désolée, c'est loin d'être génial T_T
J'espère que t'arriveras à répondre ! >-<
Revenir en haut Aller en bas
http://campus-tenshigaya.forumactif.com/u13
Noeru Aiza
♥ Gentille Admin (^o^) ♥
avatar

Messages : 542
Date d'inscription : 27/08/2011
Age : 20
Localisation : SCHWEIZ !

Votre personnage ...
Prénom : Noeru
Nom : Aiza
Âge : 17 ans

MessageSujet: Re: Retrouvailles (PV Noeru)   Lun 9 Juil - 15:47

Cette semaine, Noeru passait tout son temps libre à l'hôpital. Lorsqu'on lui demandait pourquoi elle répondait simplement qu'elle devait voir un proche, sans le nommer bien sûr. Elle préférait nettement ne donner qu'une partie de la vérité plutôt que mentir... Le "proche" en question c'était Toma naturellement: elle était affreusement inquiète pour lui. En effet cela faisait quelques jours qu'il était inconscient et la noiraude avait peur qu'il ne se réveille jamais. Parfois elle s'endormait sur la chaise à côté du lit qu'occupait le roux, car elle peinait beaucoup à rejoindre Morphée la nuit. D'autre fois elle prenait des cahiers de cours sans forcément réussir à étudier, car guettant le réveille de Toma attentivement.

Elle n'avait pas revu Adrien, ni Misaki depuis l'incident du centre commercial. En vrai elle n'avait même pas vraiment pensé à eux: le roux avait occupée toute ses pensées.

Ce jour-là, elle alla a l'hosto comme elle en avait prit l'habitude depuis déjà neufs jours très exactement. La jeune fille avait donc installé une petite routine: elle se levait, se préparait, allait en cours et en sortant elle allait voir son professeur, en faisant un détours par le centre commercial pour aller dire bonjour au chiot (elle y restait toujours cinq minutes tout au plus). Ce vendredi la vendeuse lui avait annoncé que la boule de poile avait était adoptée et Noeru fit donc le reste du chemin totalement déprimée. Elle espérait à présent que le dicton "une mauvaise nouvelle n'arrive jamais seule" ne s'appliquerait pas sur elle. L'adolescente traînait les pieds en traversant les longs couloirs de l'hôpital. Mais lorsqu'elle arriva à la chambre du roux, son sourire la regagna: il était réveillé. Elle se retint tant bien que mal d'aller le serrer contre elle et s'approcha doucement. Elle lui prit la main et resta silencieuse, un sourire au lèvre. Mais Toma ne tourna pas la tête; il regardait par la fenêtre. Il lui demanda même de le lâcher d'une manière extrêmement froide. Mais elle n'en fit rien, elle était trop heureuse de le revoir. En plus elle avait pu deviner sans difficulté qu'il la prenait pour quelqu'un d'autre. Peu après sa demande, il enleva son bras sèchement. Mouvement qui le fit atrocement souffrir, à en voir son visage. La demoiselle rit légèrement. Ce n'était pas drôle et loin d'elle était l'idée de se moquer, mais elle était tellement heureuse qu'il aille mieux, elle avait eu si peur.

"Hé bien, quel accueille.."

Elle désigna son bras d'un mouvement de tête

"Vous devriez faire plus attention, évitez ce genre de mouvement, vous n'êtes pas suffisamment rétabli.. En tout cas, je suis heureuse de voir que vous allez mieux.."

Le chiot n'était peut-être plus là, mais Toma avait ouvert les yeux et Noeru était convaincue qu'elle dormirait comme un ange ce soir là..

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Toma Sayashi
~ Professeur de Sport [Lycée Wakuri] ~
avatar

Messages : 432
Date d'inscription : 06/02/2011

Votre personnage ...
Prénom : Toma
Nom : Sayashi
Âge : 23 ans

MessageSujet: Re: Retrouvailles (PV Noeru)   Lun 9 Juil - 21:08

Le roux s'était enfin débarrassé de la main qui le gênait, et qu'il pensait être celle de l'infirmière. Seulement en se libérant, il se fit affreusement mal. Il se tourna alors vers la personne qui était venue le déranger, les sourcils froncés et le visage loin d'être souriant. Mais lorsqu'il vit Noeru, son expression changea du tout au tout. S'il n'avait pas aussi mal, la jeune fille aurait pu s'attendre à ce qu'il se jette sur elle, qu'il la prenne dans ses bras et qu'il l'embrasse comme il ne l'avait jamais fait. Même s'il avait été endormi pendant toutes ces journées, à son réveil, elle lui manquait plus que jamais. Il resta donc allongé pendant que la jeune fille lui faisait le reproche d'un accueil peu chaleureux, lui conseillant ensuite de rester allonger et de faire attention à ses gestes, terminant sa tirade par un "Je suis heureuse de voir que vous allez mieux". Toma était légèrement déçu de voir qu'elle le vouvoyait toujours, mais il était si heureux que pour l'instant, il n'en fit pas la remarque. Commença alors à s'installer un silence gêné entre les deux individus. Maintenant qu'elle était là, le roux ne savait pas quoi dire à l'adolescente; enfin s’il savait, mais il y avait tellement de questions qu'il voulait lui poser qu'il ne savait pas par laquelle commencer. Il tenait à savoir si elle allait bien, si Adrien lui avait fait quoi que ce soit, si elle l'aimait, si elle se souvenait de quelque chose... Il voulait aussi lui dire combien elle lui avait manqué, qui l'aimait. Il soupira finalement, reposa sa tête sur son oreiller, sans quitter Noeru des yeux et finalement, il brisa ce silence devenu insupportable.


- Tu es magnifique.


Ses paroles étaient alors accompagnées d'un petit sourire. A vrai dire, à présent que les choses allaient mieux entre eux, il n'était pas si heureux ou réjoui qu'il l'aurait pensé. L'idée de ne pas pouvoir être près d'elle tout le temps, compte tenu de son poste de professeur, était consternante. Il lui prit la main, la serrant fort dans la sienne. Et tandis qu'il s'apprêtait à lui dire qu'elle lui avait manquait, mais surtout à quel point il l'aimait, l'infirmière de tout à l'heure vint le couper dans son élan et sépara les deux jeune gens. Elle s'énerva contre Noeru, lui disant qu'elle perturbait le roux, qu'elle l'empêchait de se remettre correctement de ses blessures. Lorsqu'elle demanda à la brune de sortir, c'en fut trop pour Toma, qui ne perdit pourtant pas son sang froid. Il prit la main de l'infirmière et de son bras valide, l'attira vers lui. Leurs visages étaient proches et il affichait un sourire charmeur à l'adresse de cette femme. Finalement, il déclara que la présence de Noeru lui était nécessaire, qu'elle était le meilleur remède pour ses blessures et il demanda à ce parasite qui l'empêchait de passer un moment privilégié avec la brune de s'en aller. C'est ainsi qu'ils se retrouvèrent seuls dans cette chambre d'hôpital, sans plus aucune présence nuisible. Son élève accapara de nouveau toute son attention, il lui sourit de nouveau.


- Désolé, mais apparemment je suis tout aussi irrésistible, même avec toutes ces blessures.


Il essayait d'être aussi détendu que possible, pour rendre l'atmosphère moins lourde. Il espérait seulement que la jeune fille aux yeux bleus le prenne sur le ton de la rigolade. Il souhaitait aussi qu'elle ne soit pas vexée par le geste qu'il avait eu envers la jeune femme de tout à l'heure car après tout, c'était pour se retrouver seul avec elle. Il y avait bien une question qu'il voulait lui poser, il en mourrait d'envie, mais il se mordit la lèvre inférieure pour s'en empêcher. Si elle ne se souvenait pas, il ne voulait pas lui mettre la pression et la forcer à se souvenir. Les choses s'étaient arrangées entre eux, c'était déjà extraordinaire. Si sa mémoire ne lui revenait pas, c'est que ce n'était simplement pas le moment.
Revenir en haut Aller en bas
http://campus-tenshigaya.forumactif.com/u13
Noeru Aiza
♥ Gentille Admin (^o^) ♥
avatar

Messages : 542
Date d'inscription : 27/08/2011
Age : 20
Localisation : SCHWEIZ !

Votre personnage ...
Prénom : Noeru
Nom : Aiza
Âge : 17 ans

MessageSujet: Re: Retrouvailles (PV Noeru)   Jeu 12 Juil - 18:13

Toma avait de nouveau agi comme un séducteur. Mais cette fois-ci Noeru ne fit pas de manière. Après tout Toma lui avait prouvé qu'il l'aimait. Pas avec des mots, ni des présents, mais en lui faisant sentir le battement de son coeur. Ce souvenir lui fît émettre un léger sourire. Elle repensait également au "Tu es magnifique" qu'il lui avait prononcé quelques minutes plus tôt. Elle savait qu'il le pensait réellement. D'ailleurs cela avait fait rosire la demoiselle qui c'était empressée de détourner le regard timidement.

"Désolé, mais apparemment je suis tout aussi irrésistible, même avec toutes ces blessures."

Le roux avait dit ça sur le ton de la rigolade, mais cela avait fait resurgir de mauvais souvenir dans la tête de la lycéenne. Plus précisément les évènements ayant eu lieu au centre commercial, avec Adrien. Elle aurait aimé pouvoir passer une journée sans y penser mais visiblement cela était mission impossible. Elle n'arrivait toujours pas à croire le voyou capable d'une telle violence. Malgré tout il n'avait aucune excuse: amour ou pas, il aurait pu tuer Toma. Mais pour cacher ce sentiment de mal être, Noeru sourit a la déclaration du roux. Elle se sentait affreusement coupable. Même si c'était son ex qui avait porté les coups, elle en était la cause.

"faut croire.."

la jeune fille se leva et alla à la fenêtre, contemplant désormais le paysage. Toma était placé dans une chambre du troisième étage et la vu n'était vraiment pas mal: on voyait le parc ou les gosses jouaient ainsi que la mer au loin, dont elle ne pouvait distinguer que le bleu de l'eau ainsi que certains petits bout de plage, la majeure partie étant cachée par les bâtiments. Et puis la noiraude n'avait pas une vue parfaite, elle était atteinte d'une légère myopie. Pas assez forte pour devoir porter des lunettes à longueur de journée, mais c'était toujours plus pratique dans certains cours. Et puis elle devait prendre l'habitude de les mettre pour ne pas fatiguer ses yeux..

Elle laissa donc son esprit se perdre dans les images et les rêveries, oubliant momentanément Toma et tout le reste. Puis elle se replongea dans la réflexion concernant son passé. Devait elle réellement s'en souvenir? Le voulait-elle? Elle soupira. C'était pas vraiment le moment de se prendre la tête pour ça, elle le ferait seule chez elle, éventuellement.

La noiraude se retourna donc vers Toma et le regarda, de ses grands yeux bleus. Elle s'approcha de lui à nouveau et s'assis sur le bord de son lit. Noeru, toujours pensive resta silencieuse de nombreuses secondes jusqu'à dire:

"Vous voulez bien me donner des cours de sport particulier..? Fin.. je veux dire... J'ai pu voir que ma moyenne de sport était assez... nulle.. J'aimerais y remédier pour l'année prochaine mais je ne sais pas trop comment m'y prendre..."

En vrai l'objectif premier était de casser le silence qui c'était installé depuis que l'infirmière s'en était allée. Mais comme on dit "d'une pierre deux coups"! Et puis s'il acceptait ce serait une bonne excuse pour le voir un peu plus souvent, même s'il fallait que ce soit dans la sueur et la souffrance. Noeru n'aimait pas vraiment le sport. Sans doute ne le pratiquait elle pas assez...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Toma Sayashi
~ Professeur de Sport [Lycée Wakuri] ~
avatar

Messages : 432
Date d'inscription : 06/02/2011

Votre personnage ...
Prénom : Toma
Nom : Sayashi
Âge : 23 ans

MessageSujet: Re: Retrouvailles (PV Noeru)   Sam 14 Juil - 18:35

Toma était allongé dans un lit d'hôpital qu'il occupait depuis plus d'une semaine déjà. Qu'avait-il fait pendant toutes ces journées ? Rien, absolument rien. Il avait dormi. Et quand il s'était réveillé, ça n'avait pas été mieux puisqu'il s'était fait agressé par une infirmière qui avait attendu qu'il se réveille pour lui faire du charme et finalement, comme pour le sauver et pour que sa journée soit moins dure pour lui, Noeru était arrivée. Toma l'avait vue rougir et détourner le regard lorsqu'il lui avait dit qu'elle était magnifique et il l'avait trouvée adorable. Puis en rigolant, il lui avait déclaré que même blessé, il n'était pas moins charmant aux yeux des autres femmes.

Si au début, la jeune fille était pensive et semblait ne pas avoir très bien pris cette phrase que Toma avait pourtant dite sur le ton de la rigolade, la brune avait finalement sourit. Elle s'était dirigée vers la fenêtre et regardait ce qu'il se passait à l'extérieur, elle semblait pensive, et plus les minutes passaient, plus le roux voulait savoir. Est-ce qu'elle se souvenait de quelque chose ? Il prit sa main dans la sienne, mais il fut obligé de la lâcher lorsque l'adolescente fit le tour pour venir s'asseoir sur le bord de son lit, juste à côté de lui. Elle était là en train de le fixer, assise et muette. Il allait ouvrir la bouche pour lui demander ce qui se passait, mais elle l'en empêcha en prenant la parole avant lui. Le roux fut légèrement surpris de la requête de Noeru, qui voulait qu'il lui donne des cours particuliers de sport, il était vrai que sa moyenne dans ce domaine n'était pas très haute. Le sport n'était pas une matière où l'on pouvait réviser comme dans un cours d'histoire ou de mathématiques... Il ne fallait pas être bon en cours de sport pour avoir une bonne moyenne, il fallait montrer que l'on était motivé et éviter de sécher les cours. Il soupira puis hocha la tête.


- Très bien, mais à une condition...


Il sourit et lui fit signe avec son index de s'approcher de lui, comme s'il voulait lui faire une confidence. Pour que leurs visages soient proches, la jeune fille était obligée de se pencher au dessus de lui. A peine avait-elle commencé à se rapprocher de lui qu'il n'avait pas pu s'empêcher de lui prendre le bras pour l'attirer contre lui. Il y eu un choc entre leurs deux corps qui fit mal à Toma à l'endroit où sa côte s'était cassée, mais il ne laissa rien paraître. Au lieu de ça, il lui sourit.


- Tu m'as manquée.


Il ne lui dirait rien d'autre pour le moment. A vrai dire il n'y avait pas vraiment de condition pour qu'il accepte de lui donner des cours. Il voulait juste qu'elle soit plus proche de lui, il aimait la savoir tout près, sa présence était devenue nécessaire tant elle parvenait à apaiser le roux.
Revenir en haut Aller en bas
http://campus-tenshigaya.forumactif.com/u13
Noeru Aiza
♥ Gentille Admin (^o^) ♥
avatar

Messages : 542
Date d'inscription : 27/08/2011
Age : 20
Localisation : SCHWEIZ !

Votre personnage ...
Prénom : Noeru
Nom : Aiza
Âge : 17 ans

MessageSujet: Re: Retrouvailles (PV Noeru)   Dim 15 Juil - 23:45

Toma avait accepté, mais avant même que la jeune fille eu le temps de se réjouir il ajouta:

"mais à une condition."

La demoiselle s'étonna et se demanda ce qu'il voulait d'elle. Elle se pencha donc doucement lorsqu'il lui demanda de s'approcher, mais son professeur, ne l'entendant pas de cette oreille l'attira brusquement contre lui. Il lui dit dans un sourire qu'elle lui avait manqué et se tu. Noeru rougit mais ne comprenait pas bien: et la condition alors?

Elle cala sa tête dans son cou. Au final ce n'était pas elle qui allait réclamer une autre chose à faire; déjà qu'elle n'aimait pas franchement le sport..

Puis, la noiraude aux yeux bleus eu comme.. une sorte que flash. Des images qui lui étaient revenues en tête. Dans cette vision, une petite fille était assise seule sur le rebord d'une fenêtre. Elle fut prise d'un vif sentiment de solitude qui la poussa a se blottir contre celui qu'elle aimait. Était-ce une partie de sa mémoire?

"Il y avait une.. petite poupée.. Mais j'étais seule.. Et la pièce était sombre.. Moi je regardais à la fenêtre.. Je ne me souviens pas de ce que je voyais mais ça devait être triste.."

C'était pour l'instant la seule scène qui lui revenait en tête. Elle ne savait pas quelle age elle avait ni où c'était précisément. Elle ne savait pas non plus si elle était toujours seule ou si c'était juste cette fois là. Et elle ne connaissait pas non plus la raison de cette tristesse qui était en elle à ce moment précis de son enfance.

"Tu.. tu me protégerais..?"

La jeune fille était si perturbée qu'elle en avait oublier de vouvoyer son professeur. Visiblement quoi qu'elle fasse pour se préserver de ce sentiment, il finissait toujours par la rattraper et la cerner totalement. Elle en avait affreusement peur mais ne se l'avouerait pas. Et puis la demande qu'elle avait fait à Toma avait été instinctive. En y repensant elle ne savait même pas de quoi elle voulait qu'il la protège. En fait c'était peut-être un moyen pour elle de se rassurer...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Toma Sayashi
~ Professeur de Sport [Lycée Wakuri] ~
avatar

Messages : 432
Date d'inscription : 06/02/2011

Votre personnage ...
Prénom : Toma
Nom : Sayashi
Âge : 23 ans

MessageSujet: Re: Retrouvailles (PV Noeru)   Mar 17 Juil - 11:59

Le roux tenait toujours l'adolescente contre lui, d'ailleurs celle-ci avait rougit et semblait le questionner du regard, attendant de savoir quelle était cette condition. Le jeune professeur sourit de plus belle lorsque Noeru enfouit sa tête dans son cou. Apparemment, elle était aussi heureuse que lui de le voir et rien que le fait de savoir ça le comblait de bonheur. Il entoura le corps de la jeune fille de son bras valide et resserra son étreinte.

Maintenant qu'ils se retrouvaient enfin tous les deux, Toma repensait au nombre de fois où il avait failli la perdre pour de bon, et que la seule façon pour la récupérer était à chaque fois de lui faire un peu plus mal ou du moins c'était la seule qu'il avait vu. A chaque fois qu'il l'avait blessée et à chaque fois qu'il avait tenté de rectifier le tir, elle l'était encore plus. De plus, il ne comptait pas le nombre de fois où il s'était dit qu'il la laisserait tranquille, qu'il l'oublierait, il n'avait jamais réussi à s'y tenir de toute manière... Il ne pourrait pas de toute façon, il était trop attaché et trop habitué à se présence maintenant.

Il sentit l'adolescente se blottir un peu plus contre lui, cela le fit autant sourire que souffrir, elle allait lui casser une nouvelle côte à ce train là. Seulement il ne dit rien, trop heureux pour prononcer le moindre mot. Ce fut Noeru qui brisa le silence en lui décrivant quelque chose qu'elle aurait vu. Toma ne compris pas immédiatement de quoi elle parlait, puis finalement il avait saisit qu'elle se souvenait de quelque chose. Le roux soupira, ce souvenir ne lui disait rien, il devait sûrement appartenir à son enfance et il ne savait pas grand chose sur cette partie là de sa vie.

Il l'embrassa sur le front et la serra fort contre lui, inquiet. Oui, il était inquiet de voir à quel point cela était douloureux pour elle de devoir se souvenir d'un seul passage de son enfance, et il n'osait pas imaginer la douleur qu'elle ressentirait si elle devait se souvenir de toute sa vie. Il soupira. C'était un de ses plus grand souhait que de la voir se rappeler de qui elle était, mais si elle devait de nouveau souffrir, Toma préférait qu'elle oublie, ou que les souvenirs reviennent moins brusquement. Lorsqu'elle lui demanda s'il allait la protéger, le professeur ne sut quoi répondre dans un premier temps, de quoi était-il sensé la protéger ? Il resserra tout de même son étreinte, bien décidé à ne plus lâcher Noeru, puis il approcha ses lèvres de son oreille.


- Je ferais de mon mieux.


Il l'embrassa sur la joue puis se rallongea complètement sur son lit. Il ne pouvait rien lui promettre d'autre. Il ne pouvait pas lui dire qu'il la protègerait, car il ne serait peut-être pas toujours là lorsqu'elle aurait besoin de lui. Il y aurait aussi des fois où il ne pourrait simplement pas intervenir, car aux yeux de tout le monde sur le campus, il était son professeur et elle son élève, et ils n'étaient absolument pas en droit d'entretenir une relation comme ils étaient en train de le faire. D'ailleurs, le fait de savoir qu'il devait rester impassible et ignorer ses maux lors des périodes scolaire l'énervait au plus haut point. Il était impuissant face à ce qu'il lui arrivait pendant les périodes scolaire, il pouvait au maximum l'emmener à l'infirmerie, là où se trouvait Klaüs. Il décida alors d'être honnête avec elle.


- Mais je ne peux rien te promettre...


Il ferma les yeux et se mit à lui caresser les cheveux doucement, comme pour lui dire qu'il était là. Oui il était là pour l'instant, mais pour combien de temps. Elle lui avait déjà posé cette question et le roux ne savait toujours pas y répondre. Combien de temps encore leur restait-il avant qu'on les démasque, combien de temps avant qu'une nouvelle dispute éclate et ne les désunisse. Il ne savait pas répondre, et il appréhendait l'avenir plus qu'autre chose à présent.
Revenir en haut Aller en bas
http://campus-tenshigaya.forumactif.com/u13
Noeru Aiza
♥ Gentille Admin (^o^) ♥
avatar

Messages : 542
Date d'inscription : 27/08/2011
Age : 20
Localisation : SCHWEIZ !

Votre personnage ...
Prénom : Noeru
Nom : Aiza
Âge : 17 ans

MessageSujet: Re: Retrouvailles (PV Noeru)   Lun 13 Aoû - 1:15

"Merci.."

Il avait précisé qu'il ne pourrait pas en faire une promesse, mais ça lui été déjà largement suffisent car elle avait le sentiment qu'il ferait vraiment de son mieux; que ce n'étaient pas que des paroles en l'air et qu'il s'inquiétait pour elle... Certes ce n'était qu'un ressentit mais elles voulais pouvoir y croire. Et puis mine de rien, cette réponse l'avait faite se sentir mieux. C'est pourquoi elle se pencha sur lui et déposa un baiser sur son front avant de se relever.

"Au faite, Vous avez besoin de quelque chose? C'est en grande partie ma faute si vous êtes ici.. Alors ne vous gênez pas"

Elle venait de diriger ses magnifiques yeux bleus roi dans ceux de son professeur. mais l'action ne dura pas longtemps et fût même clôturée par des joues teintées de rouge et un regard dirigé vers le sol. La demoiselle fit même quelques pas pour se changer les idées efficacement. Elle réfléchit en vitesse a ce qu'elle mettrait le lendemain. De plus, elle avait peut-être même encore des vêtements qu'elle n'avait jamais vu au fond de son armoire!

Perdue dans ses pensées, la jeune fille trébucha et tomba, emportant dans sa chute un vase décoratif contenant quelques fleures et naturellement: de l'eau! Le sol était trempe et Noeru était à présent rouge de honte. Comment pouvait-elle être si maladroite? Elle remarqua par la suite qu'elle s'était égratigné la main et fait un hématome sur le genoux en tombant. Rien de bien douloureux. La preuve elle avait du attendre d'être relevée pour le voir. Elle entreprit après s'être relevée, de rassembler les briques de porcelaines pour les jeters, puis glissa sur la flaque présente a ses pieds alors qu'elle revenait ramasser les fleurs. La scène était malgré tout plutôt comique et il y avait plus de peur que de mal.

D'ailleurs, une infirmière arrivée quelques secondes plus tôt, était en ce moment même, morte de rire! Mais elle se reprit bien vite et alla aider Noeru, non sans quelques regards en vers Toma. Après que la gentille employée lui ai demandé si tout allait bien, la noiraude lui promit de rembourser, ou remplacer l'objet, visiblement inquiète.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Toma Sayashi
~ Professeur de Sport [Lycée Wakuri] ~
avatar

Messages : 432
Date d'inscription : 06/02/2011

Votre personnage ...
Prénom : Toma
Nom : Sayashi
Âge : 23 ans

MessageSujet: Re: Retrouvailles (PV Noeru)   Dim 9 Déc - 1:36

- Au fait, vous avez besoin de quelque chose? C'est en grande partie ma faute si vous êtes ici.. Alors ne vous gênez pas.


Il ne répondit rien lorsqu'il remarqua que la jeune fille avait planté son regard bleu roi droit dans le sien. Il sourit cependant en voyant son élève si gênée, détournant rapidement ses yeux vers le sol et laissant apparaître sur ses joues une jolie teinte rouge. Il la regarda faire quelques pas, et il remarqua qu'elle s'approchait dangereusement du sac du roux, qui dépassait un peu d'en dessous du lit. Noeru semblait perdue dans ses pensées, et s'il ne l'arrêtait pas, elle tomberait et pourrait se faire mal. Seulement Toma s'ennuyait tellement dans cet hôpital, cela faisait tellement longtemps qu'il n'avait plus vu Noeru, ni aucun autre élève, tomber pendant un cours de sport, et puis il avait besoin de rire. C'est ainsi qu'il laissa l'inévitable se produire : la jeune fille trébucha sur son sac et emporta dans sa chute le vase rempli d'eau et de fleurs sur la table de chevet à côté du lit du professeur. Toma ne put s'empêcher de sourire face à cette scène, mais il éclata de rire lorsqu'elle se releva pour retomber en glissant sur la flaque d'eau, il connaissait la maladresse de la jeune fille, mais à chaque fois qu'il la voyait, cette maladresse semblait être encore plus envahissante.

Il laissa à l'infirmière le soin d'aider Noeru à se relever, il prit la main de son élève qui était en train de promettre à toutes les personnes présentes dans la pièce qu'elle rembourserait l'objet. Il sourit en la voyant si inquiète et lui prit la main pour l'attirer doucement vers lui pour déposer un baiser sur sa joue. Il sourit d'abord à la noiraude, puis à l'infirmière.


- Elle est pas adorable ?


La jeune femme semblait gênée et déçue, et ne se fit pas prier lorsque Toma lui fit signe de sortir. Ils étaient enfin seuls, tous les deux, il n'y avait ni Adrien, ni Masaki, ni aucune autre personne pour les gêner. Il approcha ses lèvres de l'oreille de son élève pour lui chuchoter quelques mots.


- Tu m'as demandé si j'avais besoin de quelque chose. En fait j'aimerais...


Il marqua une pause, il expira doucement, laissant son souffle chaud caresser le cou de Noeru. Il était vraiment content qu'elle soit venue le voir aujourd'hui, juste au moment où il pensait à elle qui plus est. Ce silence lui permettait bien de réfléchir à comment est-ce qu'il allait formuler sa demande, il ne savait pas comment lui demander cela sans qu'elle se braque, qu'elle lui dise que c'est risqué... Finalement, après presque une minute, il décida de reprendre la parole.


- J'aimerais que tu me fasses sortir d'ici.


Il n'en pouvait déjà plus de l'hôpital, cela devait faire grand maximum uns heure qu'il était réveillé, mais il ne voulait pas rester une minute de plus. Trop de mauvais souvenirs étaient enfermés entre ces murs bleus pâles. De plus, il avait l'impression qu'à chaque minute qui s'écoulait, il prenait un kilo, et il avait l'impression que très bientôt, tout ce qui faisait de lui le séducteur qu'il était aurait vite fait de disparaître. Il attendait la réponse de la jeune fille, impatient. Il ne voulait plus qu'une chose, c'était sortir prendre l'air, et s'en aller loin de ce bâtiment.
_____________________________________________________________
Moi ? En retard ? Ah bon ? J'vois pas de quoi tu parles... >_>"

Non plus sérieusement, mille fois désolée pour le retard ;___________; En plus j't'ai pondu un post tout pourri >.<
Revenir en haut Aller en bas
http://campus-tenshigaya.forumactif.com/u13
Noeru Aiza
♥ Gentille Admin (^o^) ♥
avatar

Messages : 542
Date d'inscription : 27/08/2011
Age : 20
Localisation : SCHWEIZ !

Votre personnage ...
Prénom : Noeru
Nom : Aiza
Âge : 17 ans

MessageSujet: Re: Retrouvailles (PV Noeru)   Dim 10 Mar - 2:19

L'infirmière était sortie et ils étaient désormais les seuls occupants de la pièce. Elle était à nouveau contre le jeune professeur, mais elle évitait de le regarder dans les yeux, ayant comme peur de s'y perdre. À la place elle inspecta chaque parcelle de son visage blessé. Il avait eu de la chance, Adrien avait préféré se concentrer sur son ventre et son torse plutôt que sur sa figure, ainsi les quelques plaies et hématomes qui s'y trouvaient avaient déjà pratiquement disparues et il n'y aurait sans doute pas de cicatrices durables.

La demoiselle fût toutefois obligée de se confronter au regard de l'homme qu'elle aimait lorsqu'il commença à lui parler. Il lui demanda avec une certaine appréhension qu'elle le fasse sortir de cette endroit. Dans un sens elle le comprenait, elle-même n'aimait pas du tout les hôpitaux, ces endroits blancs et ennuyeux, empestant le désinfectant a dix kilomètres à la ronde. Et puis cette chambre lui donnait une drôle d'impression... Comme un souvenir lointain qui la mettait mal à l'aise. Noeru en déduit que n'était sûrement pas la première fois, la semaine précédente, qu'elle mettait les pieds dans cet hôpital. Peut-être même qu'en retournant dans la chambre dans laquelle elle était déjà allée, elle se souviendrai de quelque chose... mais bon, elle n'allait tout de même pas toutes les faire pour essayer de se remémorer quelque chose de négatif.

""Sortir" comme.. "sortir"..?"

Ses yeux trahissaient son mal aise.. elle ne se sentait pas capable de le faire partir d'ici en douce et elle savait que si elle demandait aux infirmières s'il pouvait s'en aller, elles lui répondraient que non. Toma n'était pas encore suffisamment remis pour rentrer chez lui et la noiraude en était parfaitement consciente. C'est ainsi qu'elle soupira et qu'elle caressa son visage comme pour s'excuser de ne rien pouvoir faire. Elle se sentait coupable et tellement impuissante... Noeru finit par lui faire un mince sourire et prononça doucement ces mots au creux de son oreille.

"Soyez patient..."

Elle s'éloigna légèrement de son visage et le regarda dans les yeux, son expression se voulant rassurante, de façon à ce qu'il oublie son mal être.

"Vous allez très vite vous rétablir, j'en suis persuadée. De mon côté je serais le plus souvent possible ici, ce n'est pas parce que vous êtes réveillé qu'il faut que j'arrête de venir vous tenir compagnie!" Elle ponctua sa phrase d'un léger rire

La lycéenne espérait qu'il ne lui en voulait pas car de toute façon ça ne la ferait pas changer d'avis et ça ne rendrais les choses que plus difficile pour elle.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Toma Sayashi
~ Professeur de Sport [Lycée Wakuri] ~
avatar

Messages : 432
Date d'inscription : 06/02/2011

Votre personnage ...
Prénom : Toma
Nom : Sayashi
Âge : 23 ans

MessageSujet: Re: Retrouvailles (PV Noeru)   Dim 10 Mar - 22:33

Toma la vit hésiter longuement, c'était évident qu'elle allait refuser. Son air mal à l'aise, indécis et perplexe dénonçait son trouble suite à la requête du roux. Il lui caressa doucement la joue comme pour l'influencer dans son choix, mais aussi pour avoir un nouveau contact avec elle. Il eut un petit sourire lorsque sa main se posa sur sa joue. Il avait l'impression que ça faisait une éternité qu'il ne l'avait plus vue, touchée, embrassée, caressée. Il la voulait pour lui, il ne voulait pas qu'elle reste 5 minutes, puis qu'elle s'en aille pendant des heures et des heures où il resterait entre ces quatre murs, dans ce lit, allongé à ne rien faire toute la journée. Il ne supporterait pas de faire la larve des journées entières jusqu'à ce qu'il se rétablisse, et puis s'il devait le faire, il pouvait très bien le faire chez lui, sans cette ambiance froide et glauque qu'il y avait dans cet hôpital.


Noeru posa à son tour sa main sur la joue de son professeur, Toma crut un instant qu'il avait réussi à la convaincre mais lorsqu'il vît les yeux de son élève, une lueur d'excuse brillant dans ceux-ci, il ne pu s'empêcher de lâcher un soupir exaspéré lorsqu'elle lui intima au creux de l'oreille de rester patient. Elle s'inquiétait, oui, mais elle ne savait pas ce que c'était d'être là, à ne rien faire pendant des heures et des heures, se faire faire la cour par des greluches qui se croit toutes meilleures alors qu'au final, elles ont toutes le Quotient Intellectuel d'une poule. Sans parler de la bouffe d'hôpital et du réveil à 5h du matin pour prendre la tension artérielle et la prise de sang. La brune essayait de justifier sa réponse, d'argumenter en lui assurant qu'il serait très vite remis de ces blessures et qu'entre temps, elle passerait le voir très régulièrement.


Lorsqu'il l'entendit rire, le cœur de Toma fit un bond, ce rire cristallin, doux, il ne l'avait presque jamais entendu, les fois où elle riait en la présence du sportif, c'était en général d'un rire jaune et amer. Toma se sentit rougir légèrement, une nouvelle fois en sa présence, elle lui faisait toujours cet effet là. Cependant, pour ne pas perdre la face devant Noeru, il feint de sentir la fièvre monter, et fit comme s'il se sentait épuisé devant son élève. Il avait la chance d'être bon acteur, mais il espérait qu'elle n'influence pas son jeu, car elle avait bien plus d'emprise sur lui qu'elle ne voulait bien s'en rendre compte.


« N-Noeru...»


Sa voix semblait affaiblie, et en jetant un bref regard dans la vitre, Toma s'aperçut qu'il avait l'air réellement épuisé. Tout allait bien, il jouait son rôle à la perfection et il pourrait bientôt avoir ce qu'il voulait. Il entrelaça ses doigts et ceux de Noeru, plantant son regard émeraude dans le regard océan de celle qu'il aimait. Il en avait assez de cette distance, il la désirait plus que tout en ce moment même. Avec la force de son seul bras valide, et tenant fermement la main de la brune, il la força à se rapprocher un peu plus de lui; et dans un effort surhumain, en essayant de faire abstraction de la douleur, il souleva légèrement son torse pour venir embrasser son élève.
Leurs lèvres se frôlaient presque alors que la porte s'ouvrit à la volée et trois infirmières débarquèrent dans la pièce, les joues rouges et l'air intéressé. Toma jeta un regard suppliant à Noeru puis lui chuchota quelques mots, que les infirmières ne purent entendre :


« Tu vois... Je serai jamais tranquille ici...»


Il la repoussa doucement puis se mit à regarder les trois jeunes femmes qui venaient de faire leur entrée =très remarquée- dans la pièce, sans pour autant lâcher sa main, qu'il tenait toujours aussi vigoureusement. Il n'avait pas envie qu'elle parte juste à cause de ces trois cruches, qui ne comprenait visiblement pas qu'il avait besoin d'être au calme. N'étaient-elles pas formées pendant des années avant d'être engagées dans un hôpital ? Et c'est ça qu'on leur apprenait ? A draguer les patients ? Toma réfléchit un instant puis se dit qu'elles ne devait pas souvent voir des patients aussi beaux que lui, mais bon... Ce n'était pas une raison pour réagir de la sorte ou pour l'empêcher de récupérer tranquillement.

Cela faisait au moins cinq minutes qu'elles restaient plantées là toutes les trois, gloussant et fixant Toma en rougissant, et en essayant d'articuler quelques mots pour se présenter. C'est alors que la vieille infirmière aigrie entra dans la pièce, et elle leur ordonna sèchement de partir, car elles perturbaient le patient. Cette femme passait du statut de vieille sorcière à celui d'héroïne. Toma lui serait éternellement reconnaissant pour cela.


Tout ce beau monde sortit alors, laissant de nouveau Noeru et son professeur seuls. Il l'attira de nouveau contre lui et déposa cette fois ses lèvres sur celle de la brune. Il retrouvait enfin ce contact qui lui manquait tant. S'il se prenait une baffe par la suite ? Tant pis ! Et si elle lui faisait la tête ? Tant pis... Ça ne durerait pas de toute manière. Il lui mordilla doucement la lèvre inférieure avant de se détacher d'elle. Il l'embrassa une nouvelle fois sur la joue avant de s'allonger de nouveau, sa respiration étant un peu plus forte à cause de Noeru, mais surtout à cause de la douleur. Il lui murmura un «Je t'aime» à peine audible, mais c'est tout ce qu'il pouvait faire étant donné qu'il était sensé jouer les malades. Avant de totalement repousser Noeru, il lui subtilisa discrètement son téléphone portable, le cachant dans sa couverture.


« Puisque tu peux pas me faire sortir... Tu peux aller me chercher un jus d'orange au snack, tout en bas... s'il te plaît... Je me sens pas très bien, ça va me remettre d'aplomb»

Il lui adressa un léger sourire, puis il attendit qu'elle soit sortie de la pièce pour se lever, non sans mal, car ses côtes lui faisaient atrocement mal. Si elle ne voulait pas l'aider à sortir, il le ferait tout seul. Il s'habilla en vitesse, rassembla ses affaires puis sortit le plus vite possible de la chambre, laissant cette dernière vide, avec seulement le portable de Noeru sur la table de chevet. Il essayait de passer inaperçu dans les couloirs, se cachant des infirmières et en marchant le plus naturellement possible avec sa côte et son épaule cassées. Il laissa une liasse de billet à l'accueil, pour payer les soins et la chambre.

Il sortit enfin et se retrouva dans le parc de l'hôpital. Il poussa un soupir soulagé et souriait, il était enfin libre, il respirait enfin l'air de l'extérieur. Le temps était radieux, il avait bien fait de ne pas rester à l'intérieur. Il envoya un message à Noeru, dont le portable était resté en haut, dans la chambre, la prévenant qu'il était sortit, qu'il avait payé et qu'il l'attendait dans le jardin devant l'hôpital.

Il alla s'asseoir sur un banc, regardant les gens passer, souriant aux jeunes filles qui lui souriaient en attendant son élève favorite.
Revenir en haut Aller en bas
http://campus-tenshigaya.forumactif.com/u13
Noeru Aiza
♥ Gentille Admin (^o^) ♥
avatar

Messages : 542
Date d'inscription : 27/08/2011
Age : 20
Localisation : SCHWEIZ !

Votre personnage ...
Prénom : Noeru
Nom : Aiza
Âge : 17 ans

MessageSujet: Re: Retrouvailles (PV Noeru)   Lun 11 Mar - 4:03

Toma avait eu l'air de soudainement faiblir. Comme si une brusque montée de fièvre venait empirer la situation. Et lorsqu'il murmura le nom de la jeune fille, celle ci perdit son sourire, très inquiète de l'état du beau roux. Elle baissa les yeux alors que le jeune homme entre-mêla ses doigts aux siens, puis elle releva son regard pour le fixer aux iris de son aimé. Ce dernier se redressa légèrement, du mieux qu'il pouvait, tendis qu'elle, se baissait de manière a ce que ses lèvres frôles presque celles du blessé. Mais le jeune couple ne put aller plus loin: Une infirmière venait d'ouvrir la porte avec conviction, suivie de deux de ses collègues. Noeru leur en voulait de débarquer en cet instant, mais son visage restait calme et on ne pouvait relever aucune trace de colère dans son expression, bien qu’intérieurement elle les avait déjà tué un bon nombre de fois. Avant qu'elle ne s'éloigne de son professeur, celui-ci lui avait murmuré:

"Tu vois... Je serai jamais tranquille ici..."

Elles n'eurent heureusement pas le temps de dire quoi que se soit. Enfin. pardon. Si, en fait; mais elles n'avait pas pris l'initiative de l'utiliser jusqu’à présent, et alors que la moins jolie du trio se décidait enfin a ouvrir la bouche, une affreuse grosse femme fit son entrée. Noeru imagina une scène un peu comique où cette dernière laisserait tomber son visage blasé pour arborer la même expression que ses subalternes, et elle ne put dissimuler un tout petit rire qui sembla vexer la vieille infirmière. Cette dernière, de mauvaise humeur, lui lança un regard mauvais avant de sortir les intruses de la pièce en leur cri- gueulant contre.

Lorsque les quatre employées venaient de quitter la salle, Toma attira Noeru vers lui et repris là où les trois gourdes les avaient interrompues. Lorsque le contacte tant attendu par la jeune fille se fit, elle eu comme l'impression d'être irremplaçable aux yeux du rouquin. Il y avait tant de tendresse dans son acte, tant d'envie; il lui communiquait tellement de choses à travers se court baiser. La lycéenne n'avait pas l'impression d'avoir déjà vécu quelque chose d'aussi fort par le passé. Pourtant ce n'était pas la première fois qu'il l'embrassait depuis qu'elle était sortie de l'hôpital. Mais au par avant elle n'avait pas éprouvé la même chose, peut-être n'était elle pas encore prête à ce moment là, à écouter ce qu'avait à lui dire le coeur de son professeur de sport...

Malheureusement toute bonne chose a une fin et après avoir reçu un dernier bisou elle se redressa sensiblement, et contempla ses iris colorées d'un vert précieux, écoutant en même temps sa respiration devenue plus forte. C'est ainsi qu'elle put entendre le "je t'aime" qu'il venait de prononcer pour elle. Son coeur qui battait déjà la chamade, augmenta encore le rythme de ses pulsations et ses joue prirent une jolie teinte rouge assortie au pull qu'elle avait choisi le matin même. Elle finit donc de se remettre bien droite, les yeux pointés vers le sol.

"Puisque tu peux pas me faire sortir... Tu peux aller me chercher un jus d'orange au snack, tout en bas... s'il te plaît... Je me sens pas très bien, ça va me remettre d'aplomb"

"H-ha, oui! pas de soucis!" Bafoua Noeru en se levant. Elle ajouta aussi, en se dirigeant vers la porte: "je me dépêche de vous apporter ça!"

Et elle sortit de la pièce trouvant en ce déplacement une parfaite occasion de retrouver son état normal. Elle partit alors en quête de ce "snack", repensant à ce qu'elle venait de vivre quelques minutes plus tôt. Elles se demandaient se que ressentaient les autres adolescentes que Toma embrassait. Elle se posa bien d'autres question, bien sûr, le temps d'arriver à destination mais celle-ci était la principale. Sur le chemin du retour en revanche elle pensait au roux, plus exactement: elle se demandait qu'elle genre de vie il menait précisément et qu'est-ce que ça faisait d'être lui? Elle rit légèrement lorsqu'elle imagina échanger son corps et donc sa vie, avec Toma. Après tout à courte durée ça pouvait-être une expérience amusante et sans doute que si on lui le proposait , elle accepterait sans hésitation, au risque d'être égoïste.

Son état d'esprit changea du tout au tout lorsqu'elle s’aperçut que Toma s'était "mystérieusement" évaporé. Tout d'abord elle s'énerva,

"Mais c'est pas vrai, il est pire qu'un gosse!"

puis elle tâta ses poche pour trouver son portable afin de l'appeler et lui passer un savon, mais vu qu'il ne s'y trouvait pas, elle refit le chemin qu'elle avait emprunté pour aller acheter la boisson qu'elle avait, à son grand regret désormais, accepté de lui offrir, pensant y avoir perdu l'appareil. Evidemment Noeru ne l'y trouva pas et elle commença alors, a paniquer un peu. Elle n'avait pas les moyens de s'en acheter un autre et son chère téléphone comportait de précieuses traces de son passés. Dépitée, elle retourna à la chambre qu'occupait encore le blessé quelques minutes plus tôt et se laissa tomber sur le lit.

"Putain..." Murmura-t-elle.

Elle sursauta a l'entente d'un son désormais familier: sa sonnerie SMS. Habituellement elle détestait le bruit qu’émettait la machine à ce moment là, mais cette fois elle était tellement heureuse de l'entendre qu'elle tourna vivement la tête en direction de l'alerte et saisis son téléphone hâtivement, embrassant sa coque avant de l'ouvrir pour lire le message qu'elle venait de recevoir. Ce dernier était du "fugitif".Trop heureuse d'avoir retrouvé son portable pour continuer de lui en vouloir, elle se précipita à l’extérieur de bâtiment afin de le rejoindre.

Elle arriva dans son dos et profita de cette opportunée pour tenter de le surprendre. Elle s'assit donc à coté de lui le plus discrètement possible, attendit quelques seconde et posa une main sur son épaule. Si ça démarche fonctionnait, elle serait définitivement vengée. Sinon, elle attendrait une autre occasion de lui faire peur.


[désolée pour la correction, mais il faut que j'aille dormir, j'ai cours > >]

_________________


Dernière édition par Noeru Aiza le Mer 13 Mar - 21:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Toma Sayashi
~ Professeur de Sport [Lycée Wakuri] ~
avatar

Messages : 432
Date d'inscription : 06/02/2011

Votre personnage ...
Prénom : Toma
Nom : Sayashi
Âge : 23 ans

MessageSujet: Re: Retrouvailles (PV Noeru)   Mar 12 Mar - 22:49

Revenir en haut Aller en bas
http://campus-tenshigaya.forumactif.com/u13
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Retrouvailles (PV Noeru)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Retrouvailles (PV Noeru)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Des retrouvailles tragiques...
» Retrouvailles percutantes...[London]
» Fin du rp: Retrouvailles {OK}
» [TERMINE] Retrouvailles inattendues [Chase]
» Retrouvailles opportunes... [PV Eimerek/ Privé] [POST CLOS]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CAMPUS TENSHIGAYA :: Corbeille-
Sauter vers: