AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Venez incarner votre personnage de manga / anime préféré ou bien créez le votre, et amusez vous dans le Campus Tenshigaya, une ville sans limites !

Partagez | 
 

 NCIS enquête spéciale. (PV Tomaaa ♥ )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Misao T. Nisemono
~ Elève au Lycée Wakuri ~
avatar

Messages : 108
Date d'inscription : 18/03/2013

Votre personnage ...
Prénom : Misao
Nom : Nisemono
Âge : 17 ans

MessageSujet: NCIS enquête spéciale. (PV Tomaaa ♥ )   Lun 8 Juin - 18:19

Misao était d'excellente humeur. En effet aujourd'hui était un grand jour. Il allait enfin revoir son professeur préféré en privé. Parce que même s'il le voyait de temps en temps à l'occasion des cours de gyms que ce dernier donnait, cela faisait des mois qu'ils n'avaient pas joués ensemble. Bon bien entendu Toma n'avait pas été mis au courant de cette rencontre. Le noiraud avait tout organisé dans le plus grand secret pour lui faire une surprise mémorable. Il avait même pris soins de se faire oublier quelques temps. Certes il continuait de passer du temps avec Noeru afin d'entretenir leur amitié, car il était désormais convaincu que cette pauvre idiote lui serait utile. Mais depuis l'épisode de l'hôpital il ne s'en était plus réellement pris à elle. Il se contentait de subir ses discours idiots autant au téléphone que lors des quelques sortie qu'il s'infligeait pour renforcer ce lien qui unissait la lycéenne à lui. De temps en temps il agrémentait leurs rendez-vous de quelques farce inoffensives afin de ne pas mourir d'ennui. S'il se retenait c'est qu'il la savait fragile et il ne tenait pas vraiment à ce qu'elle se suicide pour de bon, ce serait bien trop ennuyeux. Il avait entendu comme quoi elle avait déjà fait une tentative lors de son hospitalisation (ce qui ne l'étonnait pas à dire vrai), et de ce qu'il voyait et connaissait d'elle, il craignait qu'elle récidive s'il s'en prenait à elle sérieusement. Il devait attendre qu'elle se relève.
Mais cela n'était pas une raison de laisser tomber ce rouquin qui lui avait pour ainsi dire tapé dans l'oeil. Surtout maintenant que ce dernier était sûrement passé à autre chose. C'est ainsi qu'il alla le retrouver chez lui même. Mais il choisis délibérément un moment ou il savait Toma absent, car occupé à assurer le cours des deuxièmes années. Lui ne s'était pas montré au lycée de la journée, il prétendrait avoir été malade. Il entra donc chez le rouquin et sourit à la découverte de son appartement. Professeur ? Vraiment ? Il avait eu des soupçons en voyant la voiture de son partenaire de jeux, entre autre, mais ces derniers étaient confirmés un peu plus à chaque seconde qui passait. Sa demeure en plus d'être placé dans un très bon quartier était particulièrement spacieuse et témoignait de l'aisance de son aîné. La décoration était impersonnelle et chaque détails paraissait étudié. Il referma à clé derrière lui et se mit à fouiller brièvement dans les buffets et armoires tout en sachant qu'il n'y dégoterait rien de bien passionnant. Non si vraiment il voulait avoir quelque chose à se mettre sous la dent, il devait trouver son espace de travail. Mais en attendant il déplaça le vase présent sur la table de quelques millimètres sur la gauche, signalant ainsi sa venue. Vu l'environnement dans lequel il se trouvait, il serait étonnant que le propriétaire des lieux ne soit pas maniaque.

Misao alla enfin sur le balcon qu'il parcouru d'un pas nonchalant. Mais quand il vit l'entrée menant au bureau, son enthousiasme réapparut. C'était exactement ce qu'il avait eu envie de trouver et il n'avait même pas eu à faire d'effort, ça devait être noël ! Il se glissa à l’intérieur et se précipita sur les différents dossiers, dans les tiroirs et sur les étagères. Il laissa échapper un rire satisfait alors qu'il y était plongé. Décidément le ciel était avec lui ce jour là. Grâce à toutes ces informations, d'anciennes pièces de puzzle s'assemblaient et de nouvelles s'y ajoutaient. Il avait maintenant une avance considérable sur son adversaire et il avait son idée sur la manière dont il pourrait frapper pour totalement le chambouler. Après avoir eu tout ce dont il avait besoin, il rangea la pièce exactement comme il l'avait trouvé à l’exception de quelques documents qu'il remit à leur place de manière plus négligée. Une fois fait, il s'installa sur le canapé avec de la paperasse qu'il savait non révélatrice et se mit à lire en attendant que Toma arrive.

Quand la porte s'ouvrit enfin le noiraud leva la tête et c'est avec un sourire étincelant qu'il salua le sportif.

- Bonsoir chéri ! Tu as passé une bonne journée ?
Revenir en haut Aller en bas
Toma Sayashi
~ Professeur de Sport [Lycée Wakuri] ~
avatar

Messages : 432
Date d'inscription : 06/02/2011

Votre personnage ...
Prénom : Toma
Nom : Sayashi
Âge : 23 ans

MessageSujet: Re: NCIS enquête spéciale. (PV Tomaaa ♥ )   Lun 8 Juin - 20:59

Enfin! La journée était terminée, et le roux allait pouvoir rejoindre son appartement, et s’échapper de cet établissement qu’il ne pouvait plus voir ces derniers temps. Non seulement son emploi du temps avait été changé, mais en plus, en raison de la démission d’un autre professeur d’éducation physique, on le lui avait chargé un peu plus encore. Sans doute, trois heures de plus, ça n’était rien pour ces abrutis qui, en rentrant chez eux, n’avaient, dans le pire des cas, que quelques malheureuses copies à corriger, mais pour lui, c’était toujours trois heures de moins pour la société. Il s’était même retenu de rire au nez d’une collègue qui lui assurait que c’était une chance de gagner un peu plus d’argent comme ça, pour arrondir ses fins de mois… Pff l'idiote, comme s’il en avait besoin. Bon, l’aspect positif de cet emploi du temps qui lui faisait passer bien trop de temps sur le campus, était qu’au moins il ne pensait que très peu à Noeru. Certes il la contactait régulièrement, mais il était tellement occupé entre ces deux boulots à plein temps qu’il n’avait franchement pas le temps de se rendre compte qu’elle lui manquait, ou encore qu’il avait envie de la voir, par conséquent, c'était toujours une préoccupation en moins. Comme tous les jours, il lui envoya un bref message sur le chemin de son appartement, sans réelle importance, mais principalement pour  donner de ses nouvelles, et pour pas qu’elle ne lui en veuille de nouveau pour un quelconque manque de communication.
Il arriva chez lui après une bonne trentaine de minutes sur la route, notamment à cause de la circulation en ville qui, à cette heure, était un réel cauchemar. Il n’avait qu’une hâte, c’était de s’affaler sur son canapé, ou prendre une douche… tout en sachant qu’il allait devoir se mettre à son bureau peu après. Mais pour le moment, il allait simplement se détendre, cette journée avait été pénible et ennuyeuse, il n'en pouvait plus des lycéennes, et leurs camarades masculins ne valaient pas mieux, tous des ratés, et c'était toujours la même chose, ça commençait à devenir ennuyeux... Peut-être devrait-il sortir ce soir… Du moins, c’est ce qu’il pensait. A la seconde où il franchit le pas de la porte d’entrée de son appartement, il eut comme le sentiment que quelque chose n’allait pas, mais comme il fut incapable d’identifier clairement les indices qui pourraient lui laisser penser une telle chose, il s'en tenu à de simples soupçons et se débarrassa bien vite de cette pensée, ôtant simplement ses chaussures, qu’il aligna machinalement dans l’entrée avant de pénétrer les lieux, se déshabillant au fur et à mesure, décidé à prendre une douche.


Il ne savait pas combien de temps il était resté sous l’eau chaude, mais ça l’avait définitivement remis d’aplomb, et malgré la charge de travail qu’il lui restait, il était finalement d’humeur plutôt joueuse et avait envie de sortir plutôt que de rester enfermé chez lui à se passionner pour des courbes qui n’avaient rien à voir avec les femmes. Il soupira, se dirigeant vers la salle à manger, ou plutôt sa terrasse, bien décidé à appeler l’une d’entre elle histoire de passer du bon temps, toutefois, il n’eut pas le temps de presser l’icône verte, qu’un détail attira son attention. Il scruta quelques instants le tapis au dessus duquel ne dressait la table, et il était sûr d’y voir une trace inhabituelle, l’empreinte d’une chaussure. Le rouquin fronça les sourcils, c’était ça qui l’avait interpellé, à son arrivée, les très légères, et rares, traces à certains endroits qui témoignaient de l’absence d’éducation de la personne qui s’était introduite chez lui. Immédiatement, le professeur fit l’aller retour entre sa table et l’entrée, puis leva un de ses pieds, constatant que sa chaussette s’était légèrement salie sur le trajet. Définitivement, quelqu’un s’était introduit chez lui, jamais il n'aurait laissé ses sols atteindre un état pareil.

Toutefois comme il excluait l’hypothèse du cambriolage vu l’état des lieux, le nombre de suspects s’en retrouvait fortement réduit. En réalité, il n’y avait que trois possibilités : Noeru, qui connaissait le code digital de sa porte, le concierge qui avait forcément les clés de son appartement au cas où, et Sayumi, qui s’introduisait régulièrement à l’aide d’un double également, pour remettre des fleurs dans les vases histoire “d’égayer un peu tout ça”. Noeru étant trop occupée et surtout, ne la voyant pas prendre le risque, était exclue; de même que le concierge qu’il avait salué en arrivant, s’il y avait eu quelque chose ce vieil homme bien sympathique l’aurait prévenu; Sayumi restait donc la dernière option, et de loin la plus probable. Elle avait beau être d’une grande famille, cette imbécile manquait cruellement de savoir-vivre en dehors des situations qui le demandaient. Il avait systématiquement la reprendre lorsqu’elle venait ici, et si elle restait plus d’une nuit, c'est l'appartement tout entier qui se transformait en un véritable capharnaüm. Il ne tarda d’ailleurs pas à s’agacer face à ce vase qu’elle avait sûrement dû bouger dans sa démarche, qu’il replaça exactement comme il le souhaitait.
Il entreprit de chercher brièvement les lieux, au cas où elle soit toujours là, comme elle aimait parfois le faire, mais non, personne, elle avait dû repartir. Il décida tout de même d’aller vérifier dans son bureau, l’ayant une fois retrouvée endormie sur le canapé de cette pièce. Il s’empressa de traverser la terrasse ses cheveux étant toujours humides, et puis il était trop légèrement vêtu pour s’y éterniser, il se dépêcha donc d’entrer dans son bureau. Il avait vaguement aperçu une silhouette sur le fauteuil, et s'apprêta à prendre la parole alors qu’il fermait correctement la porte, refusant de laisser l’air froid entrer.

- Bonsoir chéri ! Tu as passé une bonne journée ?

Le rouquin manqua de faire un bond en entendant la voix de cette personne, qui définitivement, n’avait rien à voir avec sa meilleure amie. Il s’était toutefois retenu et se retourna calmement vers l’origine du bruit, à savoir, Misao. Il haussa un sourcil, un sourire à peine perceptible au coin de ses lèvres.

- Oh, Misao… Toi ici ? Que me vaut ce plaisir ?

Le rouquin s’approcha de lui et lui ôta la paperasse qu’il lisait des mains, y jetant un bref et discret  coup d’oeil pour s’assurer qu’il ne s’agissait de rien d’important, puis il s’approcha de son bureau, qui était de loin la partie la plus désordonnée de tout son appartement, et entreprit de remettre les papiers en ordre.

- Tu m’avais manqué, ce n’est pas très sympa de me laisser sans nouvelles.

Il ajouta un “je m’inquiète après~” d’une même voix légèrement amusée avant de ranger les papiers qu’il venait d’arranger dans un tiroir à sa gauche. Il poussa un soupir revint vers Misao, s’éloignant de cet espace strictement consacré au travail, s’adossant au bureau pour jeter un regard au jeune homme.

- Par contre tu manques clairement de savoir-vivre, salir mon sol et déranger mes affaires...

Le rouquin s’approcha du brun, ajoutant un "pas cool" boudeur, puis il poussa les jambes du lycéen du canapé, sans cérémonie, pour pouvoir s'asseoir également dans le siège, quelques fléchettes à la main qu'il aurait bien lancées dans la tête de ce sale mioche. En réalité, il était d'humeur joueuse, et Misao tombait à point; toutefois, il n'aimait pas du tout l'idée que le jeune homme ait commencé sans lui, et qu'il soit incapable de deviner ce qu'il avait fait. Comment était-il entré ? Et surtout, vu qu’il se trouvait dans son bureau, à savoir la pièce où il gardait tout ses documents les plus importants, est-ce qu’il avait trouvé quelque chose ? Le rouquin demeurait certes calme, mais son esprit tournait à une vitesse impressionnante. A défaut de transpercer le crâne du brun avec ces fléchettes, et comme pour s'aider à réfléchir, le rouquin en tira une qui arriva assez excentrée du centre de la cible. Jusque là, il avait toujours eu une longueur d’avance sur le brun : il connaissait le double jeu qu’il jouait, de même que son identité en dehors des cours… Mais si Misao avait ne serait-ce qu’ouvert le mauvais tiroir, il avait eu, servis sur un plateau d’argent, tous les éléments que Toma cherchait à cacher: sa véritable identité, son vrai travail, ses parents, et s’il y réfléchissait, peut-être même une façon de l’atteindre.
Revenir en haut Aller en bas
http://campus-tenshigaya.forumactif.com/u13
Misao T. Nisemono
~ Elève au Lycée Wakuri ~
avatar

Messages : 108
Date d'inscription : 18/03/2013

Votre personnage ...
Prénom : Misao
Nom : Nisemono
Âge : 17 ans

MessageSujet: Re: NCIS enquête spéciale. (PV Tomaaa ♥ )   Mar 30 Juin - 18:13

Misao répondit d'un sourire à la première question du rouquin et le laissa reprendre ses papiers sans résistance. Il le vit contrôler discrètement la nature des documents, ce qui manqua d'accentuer son expression de satisfaction. Ça l'arrangeait bien que le sportif s'y intéresse, de cette manière il pouvait penser dans un premier temps qu'il n'avait rien à craindre. Certes il était sûrement conscient que son cadet avait pu mettre la main sur des dossiers plus croustillant avant qu'il n'arrive, mais grâce à ça il pouvait se dire également que l’intrus n'avait pas encore eu le temps d'y arriver.

- Tu m’avais manqué, ce n’est pas très sympa de me laisser sans nouvelles. 

- Désolé mon amour, j'avais à faire ailleurs~


Il ignora sa remarque suivante, très peu intéresse par le reproche et dégagea sagement ses jambes lorsque Toma les écarta pour s'asseoir. Il trouva tout de même la critique de Toma un peu culottée. En effet vu la manière dont il l'avait dégagé, on ne pouvait pas prétendre qu'il faisait preuve d'un quelconque savoir vivre.

- En vérité si je ne t'ai pas recontacté c'est que j'ai trouvé une mine d'information bien plus docile...

Le jeune homme prit doucement une fléchette des mains de Toma après s'être assuré de son accord en jetant un bref regard à celui de son partenaire de jeu, puis la tira sur la cible, à quelques centimètres de celle de son professeur, toute fois légèrement plus éloignée du centre. Il haussa les épaules et poursuivit.

- Mais c'est ennuyeux... Comme elle a déjà tenté de mourir je dois faire plus attention. Après tout si elle se suicide je n'aurais plus de vrai point de pression sur toi, ce serait dommage...

Le noiraud s'étira et se tourna vers Toma, prenant une mine enthousiaste :

- Tu es avec depuis si longtemps, elle doit être une amante incroyable ! Je devrais essayer de la sauter moi aussi !

Il éclata d'un rire franc et moqueur. Seul un idiot pourrait penser qu'elle ait la moindre compétence dans le domaine. Il était évident qu'elle était encore mal à l'aise, inexpérimentée. Il se pencha donc sur l'homme à côté de lui et murmura une lueur de défis illuminant ses pupilles toujours rieuses, bien que le reste de son visage soit redevenu plus sérieux.

- Ce doit être vraiment chiant... Même pas de quoi se rincer l'oeil...

En réalité même s'il savait maintenant de source sûr que les deux jeunes gens étaient ensembles depuis longtemps, la raison lui échappait encore totalement. Il ne comprenait définitivement pas Toma qui en plus de s'encombrer d'une petite amie, choisissait la fille la plus quelconque et barbante du campus. Fille qui en plus était certainement incapable de le combler au pieu. Il avait dans un premier temps pensé que Noeru n'était qu'une couverture mais l'idée avait très vite été écartée étant donné que leurs relations était secrète et qu'il aurait pour sûre choisit quelqu'un de légalement abordable.

- Bon allez, convainc moi, qu'est-ce qui t’intéresse chez elle au point de ne pas encore l'avoir lâché comme n'importe qu'elle autre ? Dis moi, je suis curieux...

Tenta-t-il avec avec une bouille bien plus sympathique, comme s'il essayer vraiment de faire preuve d'empathie.
Revenir en haut Aller en bas
Toma Sayashi
~ Professeur de Sport [Lycée Wakuri] ~
avatar

Messages : 432
Date d'inscription : 06/02/2011

Votre personnage ...
Prénom : Toma
Nom : Sayashi
Âge : 23 ans

MessageSujet: Re: NCIS enquête spéciale. (PV Tomaaa ♥ )   Dim 5 Juil - 20:30

Le rouquin mélangea pendant quelques instants les fléchettes dans sa main, alors que le brun avait repris la parole, expliquant le “manque de nouvelles” de ces derniers mois. Par la même occasion,les affirmations du lycéen venaient vérifier ses soupçons concernant Noeru. Comme il s’en était douté au moment même où il lui avait parlé de Misao, l’adolescente ne l’avait simplement pas cru, mais s’était visiblement contenté de suive ses instructions et ne pas mentir à son camarade. Il lâcha un “Oh” peu intéressé suite aux paroles du jeune homme. Des informations ? Très bien, il n’y avait pas de quoi s’inquiéter, après tout, de son côté, Toma continuait largement ses sorties, ce n’était pas comme s’il se pliait aux “règles” de la vie de couple. Il croisa le regard de son élève et ses yeux se firent légèrement rieurs, il prit une fléchette par la pointe et la tendit vers Misao, ne quittant pas le brun des yeux alors qu’il la lançait vers la cible; c’est uniquement en entendant le bruit de la dart se plantant dans le mur qu’il se tourna vers cette dernière pour voir ce qu’il en était puis laissa échapper un soupir exaspéré en voyant le résultat. 

Toutefois il ne s’y attarda pas longtemps puisque le brun reprenait la parole, ne laissant plus aucune place au doutes, s’il y en avait encore, concernant l’identité de cette “mine d’information”. Toma savait pertinemment qu’au-delà d’une intention de le tenir informer où de faire pression sur lui, l’adolescent à côté de lui cherchait à le faire réagir pour obtenir de nouvelles réponses, mais cette fois du côté de son professeur, qui était certainement plus marrant comme partenaire et adversaire que Noeru, qui en plus de n’opposer aucune résistance, ne savait pas mentir. Le rouquin se crispa légèrement au niveau de ses mains, sans trop en laisser apparaître non plus, puis lança une nouvelle fléchette, qui cette fois s’était rapprochée du centre, mais toujours sans l’atteindre.

- Tu es avec depuis si longtemps, elle doit être une amante incroyable ! Je devrais essayer de la sauter moi aussi !

Le rouquin répondit d’un sourire à cette affirmation. Il pouvait y aller, le Misao, après tout le rouquin n’avait plus peur de grand chose à présent. Elle n’oserait jamais le tromper, déjà, pour un quiproquo avec Adrien, elle avait eu sacrément peur, mais alors avec Misao, contre qui il l’avait prévenu ? Non décidément, elle n’oserait jamais lui faire un coup pareil. Et ce même s’il la manipulait dans ce sens. Son regard se fit un peu plus amusé encore en entendant son élève rire aux éclats à côté de lui. En effet, Noeru n’était de loin pas la plus à l’aise, ni la plus expérimentée ou la plus jolie, il ne pouvait pas le nier, elle n’était franchement pas non plus la meilleure dans ce domaine. Le rouquin eu un léger mouvement de recul en voyant le brun se pencher vers lui, mais il avait en contrepartie entreprit de le fixer droit dans les yeux.

- Ce doit être vraiment chiant... Même pas de quoi se rincer l’oeil…
- Mh… 


Le professeur avait accompagné cette brève réponse d’une légère grimace ainsi que d’un hochement de tête. Il devait l’admettre, physiquement Noeru n’en valait pas la peine. S’il aimait son visage et ses cheveux, son corps ne suivait définitivement pas, et c’était pire depuis ses pertes de poids vertigineuses. Maintenant le rouquin était persuadé que Misao savait pratiquement tout de sa relation avec Noeru, mais du point de vue de cette dernière uniquement; et s’il voulait simplement écarter tout soupçon de son côté, ou au mieux limiter la casse, Toma savait qu’il allait falloir être habile et convaincant.  Il savait également que son élève s’était introduit chez lui et qu’il était certainement tombé sur quelque chose d’intéressant, surtout qu’il avait réussi à entrer dans son bureau. C’est pourquoi il ne fut pas surpris par sa provocation suivante, mais il n’était pas décidé à lui donner une raison claire; après tout, lui-même se posait encore la question : pourquoi ne l’avait-il pas quitté ? Qu’est-ce qu’elle avait de plus que les autres ? Le professeur se leva et s’amusa avec les cheveux de Misao quelques instants avant de prendre la parole, s’adossant contre les étagères en face.

- Curieux au point de t’introduire chez moi ? Tu espérais trouver quelque chose ?

Le rouquin lui adressa un sourire. Ce n’était même pas une tentative pour savoir s’il avait bel et bien trouvé quelque chose, mais plus pour amener la suite de son propos.

- Ah! Et pour te répondre, il n’y a rien à en dire. Tu sais, j’attends simplement qu’elle soit moins instable…

Toma compta les fléchettes restant dans ses mains, les yeux toujours rivés vers Misao, souriant légèrement. Bien sûr, le brun devait savoir que cela faisait un moment qu’ils étaient ensemble, il y avait fait référence un peu plus tôt, et dans le cas où il s’agisse de pure provocation, soit, tant  pis, ça ne voulait pas dire grand chose. Après tout, très tôt dans leur relation, Noeru avait délibérément sauté par la fenêtre, avait joué les mortes pendant plusieurs mois avant de revenir sous une autre identité; en somme elle n’avait jamais eu un comportement très “stable”… Alors quoi que Misao puisse dire, Toma pouvait le contrer. Et il ne voulait pas étaler sur le sujet non plus, non pas par peur de se faire découvrir, mais plus parce qu’il voulait distraire son esprit de Noeru. Après tout s’il voulait la voir il n’avait qu’à l’appeler; mais aujourd’hui ce n’était pas le cas. Il planta les quatre fléchettes restantes dans sa main sur la cible avant de se diriger vers son élève. Il s’adossa contre le mur et posa délicatement sa main sur son épaule, qu’il ôta doucement après quelques secondes, frôlant la nuque du brun, avant de la poser derrière, sur le dossier.

- Mais j’espère que t’as pas fait tout ce chemin pour me parler d’elle… Après tout ça fait longtemps que je ne t’ai pas vu…

Le jeune homme marqua une courte pause.

- Ce serait blessant. Qu’elle soit plus docile je conçois, mais plus intéressante…

Il fit une légère moue avant de laisser apparaître un sourire au coin de ses lèvres. En effet, pourquoi se soucier d’une adolescente instable et faire d’elle le sujet principal de sa venue, alors qu’il avait Toma en face de lui. Le rouquin croisa lentement les bras, poussant un léger soupir. Il se redressa et donna un léger coup dans la chaussure de Misao pour attirer son attention.

- Mais assez parlé d’elle. De mon côté je suis curieux de savoir comment tu es entré chez moi.

Le rouquin lui donna un léger coup dans la chaussure gauche et indiqua la porte d’un léger mouvement de tête. après quelques seconde il alla la déverrouiller puis l’ouvrir, laissant apparaître l’entrée de son appartement par lequel le brun était sûrement passé un peu plus tôt.

- Par contre, on discute de cet exploit en dehors du bureau. Je serai même un excellent hôte et te servirai un jus de pomme ~


Toma ajouta une remarque amusée sur le fait que Misao ne puisse pas boire compte tenu de son âge. Toutefois, malgré le ton joueur de sa voix, il était évident qu’il ne laissait aucun choix au brun de sortir. Il ne cachait pas non plus le fait qu’il ne voulait pas s’éterniser dans cette pièce. Après tout, le brun devait avoir deviné qu’il n’était pas le bienvenu non seulement chez lui, mais cet espace là particulièrement, comme en témoignait le fait qu’il soit fermé à clés, était tout particulièrement réservé pour l’usage du rouquin. Une fois qu’ils furent sortis du bureau et de l’entrée, le professeur se tourna de nouveau vers son élève, le regard espiègle.

- Alors! Raconte un peu.

Il ne se dirigea pas vers le bar immédiatement, s’adossant à l’encadrement de son entrée, regardant Misao en attendant qu’il sorte de la pièce. En réalité, le seul aspect négatif à la venue de Misao était le désordre qu’il avait fichu chez lui, ainsi que le fait qu’il ait peut-être découvert quelque chose qu’il voulait garder pour lui pour le moment. Mais autrement, le rouquin admettait que c’était assez bien joué, et qu’il avait dû être plutôt malin pour entrer, sans même parler de l’effet de surprise. Non réellement, c’était extrêmement bien mené. Et en dehors de tout ces détails, Toma était ravi de pouvoir enfin jouer de nouveau avec Misao, qui était de loin la rencontre la plus intéressante qu’il avait pu faire sur ce campus.
Revenir en haut Aller en bas
http://campus-tenshigaya.forumactif.com/u13
Misao T. Nisemono
~ Elève au Lycée Wakuri ~
avatar

Messages : 108
Date d'inscription : 18/03/2013

Votre personnage ...
Prénom : Misao
Nom : Nisemono
Âge : 17 ans

MessageSujet: Re: NCIS enquête spéciale. (PV Tomaaa ♥ )   Lun 6 Juil - 11:08

- Curieux au point de t’introduire chez moi ? Tu espérais trouver quelque chose ? 

- Une lettre d'amour passionnée, peut-être ? répondit-il l'air innocent.

Après tout à question stupide, réponse stupide.

- Ah! Et pour te répondre, il n’y a rien à en dire. Tu sais, j’attends simplement qu’elle soit moins instable… 

Et encore une réplique idiote. Toute fois celle là avait l'air plus sérieuse, c'est pourquoi Misao retint un soupir. Il était sur que Toma avait très vite remarqué ce côté instable chez la demoiselle, car il était observateur et lucide et que lui aussi s'amusait avec les sentiments et mécanisme humains, qu'il avait dû apprendre à reconnaître. Donc si vraiment il s'inquiétait de son sort, il l'aurait quitté avant qu'elle ne s'attache. De plus de ce qu'il avait compris, leur histoire était un véritable parcoure du combattant, visiblement Toma l'avait déjà quitté plusieurs fois. Définitivement sa réponse ne tenait pas la route.

Quand le roux s'approcha de lui, il eut un mauvais pressentiment. Et son intuition avait été bonne étant donné le contacte désagréable que Toma avait établi entre eux. Le pire ne fût pas cette main posé sur son épaule, mais le frôlement qui avait suivit. Mais il ne montrerait pas sa gène, malgré le tempérament tactile de son adversaire, étant persuadée que ça en affecterait leur jeu et pas de la meilleur manière.

- Mais j’espère que t’as pas fait tout ce chemin pour me parler d’elle… Après tout ça fait longtemps que je ne t’ai pas vu… Ce serait blessant. Qu’elle soit plus docile je conçois, mais plus intéressante… 

- Ha ça~...

- Mais assez parlé d’elle.
Le noiraud hocha la tête. De mon côté je suis curieux de savoir comment tu es entré chez moi. 

Parce qu'il pensait vraiment que Misao lui dévoilerait ses atouts si rapidement ? La partie ne faisait que commencer ! Et puis s'il lui évoquait sa mémoire photographique, sa manière de ranger le bureau précédemment ne servirait plus à rien. Il voulait que Toma se fie à ce qu'il voyait. Lui qui avait fait tant d'effort à être négligeant de la manière la plus subtile possible. De plus il avait eu la chance de ne pas avoir enlevé ses chaussures, laissant des traces à peine visible sur le sol. Ce fait allait dans son sens. Elles étaient une preuve que oui, le lycéen était discret, mais malheureusement pas au point de pouvoir tromper un esprit maniaque comme celui de son professeur.

Il suivit Toma à l'extérieur de la pièce, faisant la moue lorsque l'héritier lui suggéra le jus de pomme, puis exauça son souhait en lui racontant enfin la manière dont il était arrivé sur le canapé de son bureau.

- Hé bien tu vois c'est très simple.

Il marqua une courte pause, regardant intensément son aîné puis reprit.

- J'ai demandé au concierge de m'ouvrir... commença-t-il. Puis après une seconde brève interruption : Maiiiis... Tu comprends, il ne m'a jamais vu, alors j'ai du trouver un autre moyen.

Le jeune homme haussa les épaules et s'adossa  lui aussi contre un mur.

- C'est pourquoi j'ai escaladé la façade. Bon je t'accorde que mes muscles se sont vite fait douloureux alors j'ai du poursuivre en volant, mais au final peu importe, vu que je suis entré ! Merveilleux n'est-ce pas ?

Il le regarda avec un grand sourire, qui s'estompa après quelque seconde :

- En vrai ça fait quelques temps que je me cache ici. C'est avec moi que tu as couché la dernière fois chéri, tu t'en souviendrais si tu n'avais pas été aussi saoul...

Il se rapprocha de lui, planta ses yeux dans les siens et continua dans un murmure, après avoir doucement saisis la main de Toma :

- La fille qui était avec nous était d'ailleurs très mignonne, tu as fait un superbe choix..  ... Au fait...

Misao se recula  et tourna brièvement la tête en direction du bar.

- Tu prétend être un excellent hôte mais je n'ai toujours pas mon jus de pomme~
Revenir en haut Aller en bas
Toma Sayashi
~ Professeur de Sport [Lycée Wakuri] ~
avatar

Messages : 432
Date d'inscription : 06/02/2011

Votre personnage ...
Prénom : Toma
Nom : Sayashi
Âge : 23 ans

MessageSujet: Re: NCIS enquête spéciale. (PV Tomaaa ♥ )   Mar 7 Juil - 3:17

Toma alla clore doucement la porte après le passage de Misao, balayant rapidement la pièce du regard pour s’assurer de se souvenir de son aspect en l’état lorsqu’il y reviendrait la prochaine fois. La porte se verrouillant automatiquement en se refermant, il pouvait donc arrêter de s’en soucier, et par dessus tout, adresser toute son attention à Misao. En effet, avec autant d’éléments à observer et à mémoriser dans son bureau, sa concentration vers le plus jeune ne pouvait être optimale; mais maintenant qu’il revenait sur un support vide de toute distraction, il relançait la partie sur un canevas vierge, il allait enfin pouvoir profiter de la présence de son partenaire de jeu préféré. Après tout, contrairement à son bureau, dans le reste de son appartement, tout avait sa place, rien ne pouvait se trouver de travers sans qu’il le remarque, et la seule chose qui venait déranger l’équilibre et le calme de sa demeure n’était autre que Misao. En somme, le jeune homme avait une sacrée longueur d’avance sur son adversaire, et ce peu importe ses agissements : son souci du détail et son perfectionnisme était un avantage de taille dans cet environnement qu'il connaissait par coeur.
Ainsi, après avoir refermé son bureau, le rouquin remit sa main droite dans sa poche, la gauche venant déranger un peu ses cheveux alors qu’il jetait un bref regard aux chaussures que son élève n’avait toujours pas retirées. Toutefois il ne fit pas la remarque et alors que sa deuxième main trouvait elle aussi le chemin de sa poche vide, son regard s’était de nouveau dirigé vers le brun qui avait déjà repris la parole pour répondre à la question de son professeur.

Professeur qui, par ailleurs, fut extrêmement confus de l’entendre répondre à la question aussi directement et simplement. Toutefois c’est ce qu’il pensait jusqu’à ce qu’il en entende un peu plus. Premièrement, le concierge avait reçu des instructions extrêmement de la part de Toma, si quiconque devait venir lui demander d’ouvrir, il ne pouvait pas, et ce même s’ils étaient de la famille : par conséquent, seules Sayumi et Noeru pouvaient entrer, l’une ayant une clés, et l’autre le code de sa porte. Son sourire s’étira alors avant même que le brun ait terminé sa phrase, et petit à petit, toute son expression devint un peu plus amusée qu’elle ne l’était déjà. Il savait que peu importe ce que dirait Misao, ce serait du grand n’importe quoi, uniquement dans le but de le faire tourner en rond.

- Merveilleux n'est-ce pas ?
- Splendide, oui.


Le rouquin se mordit doucement la lèvre inférieure après avoir laissé échappé un léger rire, son expression toujours aussi rieuse, bien qu’elle s’estompe peu à peu avec le temps. En réalité, le fait que Misao continue de perturber l’ordre établi en gardant ses chaussures et en salissant son sol habituellement intact le déconcentrait légèrement et il n’avait qu’une envie, les lui retirer. Par conséquent, son regard s’était de nouveau attardé sur les pieds de l’adolescent pendant de courtes secondes. Mais de nouveau, il se contrôlait pour ne pas simplement se ruer sur lui pour le déchausser, et puis, ce serait admettre trop vite qu’il parvenait, par de petites choses, à le perturber.

- En vrai ça fait quelques temps que je me cache ici. C'est avec moi que tu as couché la dernière fois chéri, tu t'en souviendrais si tu n'avais pas été aussi saoul...
- Ooooh~


Encore perdu pour Misao. Toma ne se risquait plus à ramener des jeunes femmes dans son appartement, avec Noeru, même s’ils se voyaient peu, il préférait éviter; mais ça, c’était une information que seul lui possédait, ni Noeru, ni Misao n’aurait pu le deviner. Le rouquin soutenait le regard de son élève, malgré le léger mouvement de recul qu’il avait eu lorsqu’il l’avait le contact de la main de Misao sur la sienne. En définitive, il s’agissait de contact auxquels il n’était pas habitué, et par conséquent, avec lesquels il n’était pas le plus à l’aise. Le problème ne se trouvant pas dans le fait qu’il soit un homme, mais plutôt qu’il soit Misao. Et puis tant que c'était lui qui les initiait, ça passait. La dernière fois qu’ils s’étaient retrouvé assez proches, le lycéen l’avait tout de même privé de l’une de ses cartes bancaires. En y repensant, le sportif était bien heureux de n’avoir rien sur lui, et cet appartement était tellement vide qu’il n’y avait franchement rien à y prendre; et même si l’absence d’un objet pourrait bel et bien l’agacer, ce n’était jamais rien de précieux ou d’irremplaçable.

- La fille qui était avec nous était d'ailleurs très mignonne, tu as fait un superbe choix…
- Très certainement, je les choisis, tu penses bien.


Il fut heureux de voir le brun faire quelques pas en arrière et lui lâcher la main. Le rouquin en profita pour y accorder un regard très bref. Même s’il n’avait pas apprécié ce contact et qu’il avait l’irrépressible envie de s’essuyer la main que Misao avait prise, il pouvait au moins concéder une chose : ses mains étaient absolument impeccables et, par conséquent, le rouquin ne laissa paraître aucune trace de son inconfort et passa simplement sa main dans ses cheveux une nouvelle fois avant de la laisser retomber naturellement le long de son corps.

- Au fait… Tu prétends être un excellent hôte mais je n'ai toujours pas mon jus de pomme~

Le rouquin refit la distance les parcourant, puis une fois qu’il fut assez proche de son élève, planta son regard dans le sien, une teinte d’amusement sur le visage, il esquissa une légère moue, fortement corrompue par un sourire qu’il ne voulait pas réprimer : après tout, pourquoi lui cacher sa joie de le revoir en cette soirée où, pour une fois depuis qu’ils s’étaient rencontrés, il était d’humeur à jouer avec lui. Le rouquin déplaça donc quelques mèches de cheveux du brun, avant de poser sa main sur sa nuque en prenant la parole.

- Ce que tu es impatient mon amour… Tu sais, ce n’est pas très poli de se plaindre~

Il laissa glisser sa main sur son épaule avant de totalement rompre le contact. Puis le rouquin se dirigea vers le bar, duquel il sortit deux verres et une bouteille de whisky, désignant d’un léger mouvement de tête l’une des chaises hautes alors qu’il ouvrait la bouteille qu’il venait de poser sur la surface.

- Promis ça arrive~

Le rouquin s’apprêtait à servir le premier verre, le goulot au dessus du bord, quand il stoppa son geste et sortit le jus de pomme promis avant de le servir à son invité surprise, le posant sur le dessous de verre en face de lui, un sourire chaleureux sur les lèvres, comme s’il tenait à devenir cet excellent hôte qu’il s’était vanté être. Après quoi il se servit lui-même son verre, mais avec l’alcool à la place, avant de s’accouder contre le bar à côté de Misao, venant faire tinter leur deux verres en souriant toujours légèrement, ne quittant pas ces iris dorées du regard.

- On trinque au fait que tes chaussures vont bientôt apprendre à voler?

Le rouquin hocha la tête comme pour répondre à sa propre question, puis il bu dans son verre tranquillement avant de le reposer, presque vide, sur la surface. Par la suite, il décida de contraster avec cette attitude très détendue en agissant assez rapidement. Le rouquin s’empara des deux chaussures du jeune homme pour les lui retirer, en gardant toutefois un certain calme. Après quoi il se dirigea vers sa porte fenêtre, qu’il entr’ouvrit avant de jeter les souliers de son élève par dessus la barrière de son balcon. Définitivement soulagé, le rouquin referma la fenêtre puis ramassa le gel antiseptique se trouvant sur une table basse non loin pour se désinfecter les mains avant de le reposer. Enfin, une bonne chose de faite. Ses sols seraient épargnés dorénavant.

- Peut-être qu’elles essaieront d’escalader, avant de te revenir en volant…

Le rouquin lui adressa un léger sourire et se dirigea vers son verre qu’il remplit de nouveau, sans pour autant y toucher.

- On parlait de quoi déjà ?

Le professeur prit une gorgée avant reprendre.

- Ah oui! Donc on a couché ensemble ? C’est pour cette raison que tu me fuis ? Chenapan ♥

Il poussa un soupir, faisant tourner le liquide dans son verre avant de le reposer sur le bar.

- Et pas un mot pour me prévenir~

Il fit une légère moue. Après tout, il savait de source sûre que le jeune homme entrait pour la première fois chez lui aujourd’hui, mais il n’allait pas se dévoiler aussi rapidement. Mais maintenant, il était également persuadé que le jeune homme avait des clés de chez lui, restait à savoir comment il se les était procurées. Toutefois, Misao devait se douter que Toma avait déjà raisonné de cette manière et par conséquent, le plus simple restait encore de poser la question; après tout l’héritier avait déjà quelques idées en tête de la manière dont il avait pu se les procurer, mais il voulait voir ce que Misao en dirait, ne serait-ce que pour rire un peu. Il s’accouda donc sur le bar, de biais, le corps tourné vers le lycéen, et il reposa sa tête sur son poing, fixant intensément le plus jeune. Il attendit quelques instants avant de prendre la parole d’une voix un peu plus basse.

- Maintenant, va falloir me dire...

Il marqua une légère pause, souriant un peu plus encore.

- ... Comment t’as eu les clés de chez moi~

Il y avait tellement d’autres choses qu’il voulait savoir, mais pour l’instant, il préférait se concentrer sur le problème de ses clés, qui étaient dorénavant entre les mains d’un élève, il en était sûr. C’était, après tout, le seul réel moyen pour s’introduire chez lui.
Revenir en haut Aller en bas
http://campus-tenshigaya.forumactif.com/u13
Misao T. Nisemono
~ Elève au Lycée Wakuri ~
avatar

Messages : 108
Date d'inscription : 18/03/2013

Votre personnage ...
Prénom : Misao
Nom : Nisemono
Âge : 17 ans

MessageSujet: Re: NCIS enquête spéciale. (PV Tomaaa ♥ )   Mar 7 Juil - 18:46

- Ce que tu es impatient mon amour… Tu sais, ce n’est pas très poli de se plaindre~

- Ho mais je ne me plaint pas, en revanche j’admets m'impatienter un peu...
répliqua-t-il alors que son sourire s'accentuait.

Il suivit Toma au bar, et fût surpris de le voir sortir le wisky. Certes il savait que le jus de pomme n'était qu'une provocation, une simple blague, mais il avait été convaincu que Toma irait jusqu'au bout ; d'autant plus qu'il l'avait lui même réclamé, cette boisson.

- Promis ça arrive~

- merci~


Ce remerciement n'était pas si innocent étant donné qu'il avait surtout été prononcé pour « satisfaire » son hôte qui lui avait reproché son manque de politesse. Une petite moquerie inoffensive qui se trahissait dans le ton employé. Et comme prévu, Toma fini par sortir le breuvage qu'ils avaient évoqué jusque là afin d'en servir à son élève, plutôt que l'alcool qu'il avait choisi de se réserver. D'ailleurs ce n'était peut-être pas plus mal. Même si vu sa taille il devait très bien tenir, sa réactivité en serait quand même légèrement affectée, de même en ce qui concernait ses capacités de raisonnements. En somme il deviendrait un peu plus idiot a chaque gorgée, alors que lui garderait toute sa tête. Mais il fie la moue, comme si le fait d'être traité comme un enfant l’agaçait.

- On trinque au fait que tes chaussures vont bientôt apprendre à voler? 

Un air perplexe se dessina sur son visage, mais Misao ne resta pas sans réponses bien longtemps. Il avait du se retenir de ne pas envoyer de coup de pied à son professeur alors que ce lui ci avait entreprit de le déchausser, ce qui l'empêcha de réagir assez rapidement pour contrer l'action du rouquin. Il savait maintenant exactement ce que son adversaire allait faire, après tout un idiot aurait pu le deviner. Pourtant il ne bougea pas, observant avec calme le sportif se moquer si ouvertement de lui. Il le paierait.

Alors que Toma revenait, le noiraud reprit une gorgée de son jus de fruit qu'il avait commencé peu après que son verre lui ait été tendu.

- On parlait de quoi déjà ? 

Bien que le roux ait choisis de revenir sur sa dernière explication, l'adolescent savait qu'il ne tarderait pas à retenter d'avoir des information. Et c'est exactement ce qui finit par se passer :

- Maintenant, va falloir me dire... ... Comment t’as eu les clés de chez moi~

Il ne le dirait pas, c'était hors de question. Mais il voulait que son adversaire passe à autre chose, las. C'est pourquoi il soupira et marqua une courte pose, mimant l'abandon.

- Tu ne me ficheras pas la paix tant que je ne t'aurais pas raconté, n'est-ce pas ?

Il regardait Toma droit dans les yeux, visiblement agacé

- Ce n'est pourtant pas bien compliqué, j'ai payé un gars, un vrai pro. En suite comment lui s'y est pris, je n'en ai aucune idée. Content ?

Et voilà, même pas besoin de mentir. En effet il avait bel et bien fait appel à un tiers, mais il ne s'agissait que de l'homme qui s'était occupé de créer le double à partir de l'emprunte de la clé qu'il avait lui-même prélevé.

Après avoir fini son explication, Misao repositionna ses coudes de manière faussement maladroite sur le comptoir, ce qui eu pour incidence de faire tomber son verre sur le sol. Le garçon aux yeux dorés écarquilla ces derniers alors qu'il se rendait compte de sa bêtise, mais revint rapidement à une expression plus neutre pour s'excuser platement. Si Toma avait cru préserver son sol en se débarrassant des chaussures de son élève, il s'était mis le doigt dans l'oeil. Et le liquide collant se rependant sur le plancher, n'était qu'un aperçu de ce qui l'attendait.

- J'ai toujours été un enfant un peu gauche, continua-t-il visiblement embarrassé.

C'était un très gros mensonge qui, il le savait, ne passerait pas. Mais il voulait voir la réaction de Toma à ce dernier. Il voulais voir si son professeur allait lui avouer être cet hériter qui l'avait connu petit déjà, où s'il allait préserver son secret et continuer de prétendre n'avoir aucun rapport avec ce milieu. C'est pourquoi il avait parlé de lui en tant qu'enfant car même si maintenant il était plutôt adroit, rien ne prouvait que lorsqu'il était petit il n'avait eu aucun problème à ce niveau. Et s'il avait sous entendu qu'il était toujours cet enfant c'était uniquement car il avait été contraint de consommer du jus de pomme plutôt que de l'alcool et il était sûr que Toma le comprendrait comme ça lui aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Toma Sayashi
~ Professeur de Sport [Lycée Wakuri] ~
avatar

Messages : 432
Date d'inscription : 06/02/2011

Votre personnage ...
Prénom : Toma
Nom : Sayashi
Âge : 23 ans

MessageSujet: Re: NCIS enquête spéciale. (PV Tomaaa ♥ )   Mer 8 Juil - 2:13


- Tu ne me ficheras pas la paix tant que je ne t'aurais pas raconté, n'est-ce pas ?`
- Tout deviné mon chou.


Toma sourit face à l’agacement de son cadet. En réalité, il n’attendait pas vraiment de réponse de la part de son élève; certes il était toujours bon de savoir comment il s’était procuré cette fameuse clé, mais dans le fond, ça ne changeait strictement rien au résultat : le brun était entré chez lui et, le roux en était sûr, avait trouvé des informations précieuses sur son identité, dont personne n’était au courant sur le campus. Après tout, le processus par lequel était passé le jeune homme était inintéressant, mais le rouquin restait sur cet aspect de sa présence pour éviter de basculer vers un sujet de conversation plus inconfortable, comme le fait qu’il héritait d’un empire économique de renom, que lui et Misao s’étaient certainement déjà rencontrés, qu’il avait été adopté par ses parents, et ainsi de suite… De plus, le professeur avait jeté les chaussures de son élève par la fenêtre, et il était surpris de ne toujours pas l’avoir vu lui rendre la pareille: il était déjà persuadé que sa vengeance serait complètement disproportionnée, rendue au centuple, mais il était également sûr que cela arriverait petit à petit, au compte-goutte, et qu’il en entendrait peut-être parler quand lui-même aurait oublié, ou au moins passé à complètement autre chose. Et ses attentes furent vite comblées lorsqu’il vit le jeune homme positionner son coude. Il savait exactement ce qui allait se passer, mais il s’était remis à fixer son verre qu’il tenait dans sa main après en avoir pris une gorgée, l’alcool commençant à altérer ses capacités motrices et ses réactions étant donné qu’il n’avait rien mangé depuis midi pour en contrer les effets.

Lorsqu’il entendit le verre de Misao tomber, le rouquin ferma les yeux et se pinça la lèvre inférieure, visiblement agacé, puis il vida son verre avant de le laisser tomber à son tour, fronçant les sourcils en entendant les éclats voler à travers la pièce. En effet, son verre étant vide, non seulement le bruit était plus aiguë, mais en plus, il savait que les débris avaient volé bien plus loin que pour le verre rempli de Misao. L’idée même de retrouver des fragments de ces verres partout dans son appartement pour les semaines à venir le mettait hors de lui. Et pourtant, il ne pouvait décidément pas garder le verre qu’il avait lui-même brisé : il les avait acheté par paire, et il était hors de question qu’il se retrouve avec un nombre impair de contenants, et encore moins avec des verres différents, si jamais il ne retrouvait pas exactement les mêmes. Après quelques instants le plus vieux rouvrit les yeux, fixant le sol quelques secondes, taché par le jus de pomme, mais également parsemé de morceaux de verre. Finalement il reporta son attention sur le jeune homme à côté de lui lorsque ce dernier prit la parole.

- J'ai toujours été un enfant un peu gauche.
- Oh je t’en prie…


Il se pinça la lèvre inférieure après avoir laissé échapper cette expression sensiblement agacée. Premièrement parce qu’elle traduisait parfaitement son état d’esprit sur le moment, mais surtout, elle laissait entendre que le rouquin savait peut-être que son cadet n’avait pas été un enfant si gauche que cela par le passé. En réalité, le professeur appuyait surtout sur le fait que son élève se moque ouvertement de lui en salissant son sol de nouveau, et il savait que Misao était bien plus adroit qu’il voulait bien le lui faire croire, mais il préférait garder cet aspect ambiguë. Après tout, le brun pouvait prendre l’intervention de son professeur de deux manière différentes, et Toma savait qu’en semant des indices qui ne révélaient en rien son identité, il pouvait connaître la vérité sans trop risquer de se dévoiler dans le cas où son élève n’aurait pas eu le temps de trouver quoi que ce soit. Bien sûr, il doutait fortement que ce soit le cas, mais on ne savait jamais, et puis s’il n’avait pas tout trouver, il n’allait pas non plus lui donner lui-même ces informations qu’il gardait secrètes.
Le rouquin se déplaça avec précaution vers un des fauteuils en face du bar et étira ses jambes devant lui avant de pousser un soupir.

- … Mes verres préférés, sérieusement tu abuses.

Il posa ses coudes sur les accoudoirs du fauteuil, Sa tête reposant dans sa main droite alors qu’il fixait intensément, son expression un peu plus détendue que précédemment, mais légèrement plus froide également. Il n’invita d’ailleurs pas le jeune homme à s’asseoir, comme s’il était agacé au point d’en avoir oublié ses bonnes manières, et l’envie d’être poli avec son élève. Il poussa un nouveau soupir avant de reprendre la parole.

- Qu’est-ce que je vais bien pouvoir faire de toi…

Toma laissa de nouveau un sourire poindre à la commissure de ses lèvres. Toutefois il n’aurait pas le loisir de savoir ce le brun pensait que son sort devait être, car le téléphone de ce dernier s’était mis à sonner. Le rouquin ouvrit un peu plus grand les yeux et son sourire s’étira sensiblement.

- Papa qui appelle ? Et tu réponds pas ?

Il se fichait de savoir de qui il s’agissait, il se fichait de savoir qu’il s’agissait en fait d’une autre adolescente insignifiante qu’il faisait passer pour sa copine, et qu’elle l’appelait uniquement pour garder la face et faire comme si elle s’inquiétait de la disparition soudaine de son copain. S’il avait fait allusion au père de Misao, c’était de la pure provocation. Sa voix couvrait légèrement la sonnerie de téléphone qui retentissait toujours dans la pièce, l’agaçant de nouveau. Soit il répondait, soit il déclinait l’appel, soit il mettait son téléphone en silencieux, mais il ne laissait pas la sonnerie résonner de la sorte pendant aussi longtemps.

- La moindre de chose serait que tu sois un fils à peu près potable...

La sonnerie avait finalement arrêter de polluer l’environnement sonore de son appartement, le rouquin, entre temps, avait entreprit de jouer avec une mèche de ses cheveux, fixant toujours intensément Misao. Il reprit finalement après une courte pause.

- Ne rates pas cette chance de lui être utile, qui sait quand est-ce que ça se reproduira~

Toma se leva doucement, ramenant sa main droite dans sa poche.

- Tu n’hérites pas après tout.

En effet, il n’avait jamais été dans cette position, mais il imaginait bien que les jeunes gens qui n’héritait pas dans ce genre famille étaient relégué au second plan. Et puis il en avait vu certains exemple lors de ces soirées, les parents vantent les qualités de l’héritier, et la qualité de l’école dans laquelle ils ont envoyé les autres puisque tout ce qu’il leur restait, c'était un nom et une bonne éducation. Et il savait que l’héritier des Takahashi, ce n’était pas Misao, mais son frère aîné. Il savait également que le lycéen pourrait se poser des questions sur le fait que Toma en sache tant, mais sans doute que cet appel, qui ne venait finalement peut-être pas de son père, constituait une distraction un peu plus grande, et le ferait partir sur un sujet différent. Le rouquin ouvrit la bouche pour prendre la parole, mais finit par sourire en entendant le téléphone de Misao se manifester de nouveau.

- Pas besoin de faire semblant devant moi enfin, je sais déjà que tu es un excellent parti ~

Le rouquin fit un mouvement de tête pour désigner l'appareil, puis il s’appuya contre le fauteuil dans lequel il était assis il y a encore quelques instants, les yeux rivés sur son élève, le regard malicieux, attendant qu’il choisisse quoi faire avec ce fichu téléphone.
Revenir en haut Aller en bas
http://campus-tenshigaya.forumactif.com/u13
Misao T. Nisemono
~ Elève au Lycée Wakuri ~
avatar

Messages : 108
Date d'inscription : 18/03/2013

Votre personnage ...
Prénom : Misao
Nom : Nisemono
Âge : 17 ans

MessageSujet: Re: NCIS enquête spéciale. (PV Tomaaa ♥ )   Mer 8 Juil - 3:46

- Oh je t’en prie… 

Misao dû faire de sacré effort pour ne pas se laisser rire. Il n'avait pas sous-estimé la maniaquerie de Toma, mais le voir à l'oeuvre était décidément très amusant. Et puis cette réplique était peut-être "anodine", mais elle avait malheureusement été appuyée par l'expression qu'il avait échappé. Mais il ne le relèverai pas, il n'était pas sensé savoir que son professeur le connaissait.

- … Mes verres préférés, sérieusement tu abuses. 

Le jeune homme soupira.

- Je t'ai dis que j'étais désolé...

Quand le rouquin le questionna sur ce qu'il pouvait faire de lui, Misao se contenta de baisser les yeux. Mais en réalité, il n'était en cette instant que pure enthousiasme. Il avait réussit à atteindre Toma et ce n'était pas fini. Car ce qu'il avait prévu pour la suite n'aurait pu être réalisé s'il avait encore eu ses chaussures aux pieds. Mais il fut interrompu par la sonnerie de son propre téléphone. Il sorti l'appareil pour lire le nom de la personne qui aurait été son interlocuteur s'il avait été d'humeur à répondre et reteint un soupir lorsqu'il lu les lettres composant l'intitulé de « Chaton » sur son écran. Elle ne pouvait pas se retenir, vraiment ? Elle devait pourtant savoir que s'il avait loupé une journée entière c'était qu'il était occupé. Le noiraud était sur le point d'appuyer sur l’icône rouge, ne supportant pas les sonneries à répétitions, mais Toma l'en empêcha en reprenant la parole.

- Papa qui appelle ? Et tu réponds pas ? 

- Pour l'écouter débiter je ne sais quelles inepties ? Merci mais non merci.
répondit-il un léger sourire aux lèvres.

Après quoi, il avait simplement raccroché, coupant enfin ce désagréable son.

- La moindre de chose serait que tu sois un fils à peu près potable...

- Ho mais je suis un fils exemplai-

- Ne rates pas cette chance de lui être utile, qui sait quand est-ce que ça se reproduira~


Misao rit brièvement, afin de répondre de manière légère aux propos de son professeur. Mais en réalité c'était surtout pour étouffer ce malaise qu'il subissait maintenant depuis quelques secondes.

- Tu n’hérites pas après tout. 

- Boarf, pour ce qu'il y aurait à hériter...
prétendit-il alors qu'il sentait comme un encombrement au niveau de sa gorge.

Il savait que Toma se souvenait de lui, mais il n'était toujours pas sensé s'en rappeler. Après tout il était trop jeune et ils n'avaient fait que se croiser. Toma n'était qu'un adulte comme les autres, de son point de vue de gosse.

Le lycéen se leva et entreprit de rejoindre son partenaire de jeu en prenant soin d'éviter chaque fragment des verres qu'ils avaient laissé tombé. Il fut malheureusement déconcentré à mi-chemin par son portable qui s'était remis à sonner et avait malencontreusement posé son pied sur l'une d'entre elles qui s'y était profondément enfoncé.

- Pas besoin de faire semblant devant moi enfin, je sais déjà que tu es un excellent parti ~

Le garçon aux cheveux ébène plissa les yeux alors que l'amertume qu'il ressentait jusque là commençait enfin à s'estomper pour faire place a la douleur. En vérité il avait fait exprès de marcher dessus, même si n'en avait définitivement pas l'air. Car quoi de plus difficile à nettoyer que le jus séché et collant ? Le sang bien entendu. Cela lui avait demandé un petit sacrifice, certes, mais il était prêt à beaucoup donner pour faire regretter à Toma ses multiples affronts.

- Aah.. échappa-t-il avant de serrer les dents et d'inspirer profondément.

Il rejoignit en suite le canapé, en boitant et attrapa son pied pour l'inspecter. Lorsqu'il le lâcha, il posa sa main souillée sur ce dernier, le liquide rouge continuant de s'égoutter sur le sol. Misao était satisfait de voir a quel point il avait saccagé l'appartement de son très cher ami. C'est ainsi que l'adolescent éclata de rire.

- Hé bien.. Regarde ce que tu me fais faire...

Comme son téléphone persistait, il choisit de finalement répondre afin de ne pas prendre le risque de se faire encore une fois solliciter.

- Navré chaton mais c'est pas l'moment, fout moi la paix.

Sa voix commençait à être altérée par la douleur qu'il ressentait, mais il n'en fit pas cas. Aussi, il raccrocha sans plus de cérémonie et se retourna vers le sportif.

- Maintenant que nous sommes tranquille ce serait bien que tu m'expliques comment tu en sais tant sur moi. Certes il est facile pour toi de deviner que je ne suis pas aussi pauvre que je m'en donne l'air, mais quand même, de là à assurer que je suis un "excellent" parti....
Revenir en haut Aller en bas
Toma Sayashi
~ Professeur de Sport [Lycée Wakuri] ~
avatar

Messages : 432
Date d'inscription : 06/02/2011

Votre personnage ...
Prénom : Toma
Nom : Sayashi
Âge : 23 ans

MessageSujet: Re: NCIS enquête spéciale. (PV Tomaaa ♥ )   Jeu 9 Juil - 21:11

Le professeur regarda son élève avancer vers lui et fronça très brièvement les sourcils lorsqu’il le vit marcher sur un bout de verre. Pendant tout le long, il l’observa calmement et silencieusement, sachant très bien que cette maladresse, volontaire ou non, servirait à tous les coups de vengeance : l’occasion était bien trop belle, et puis le sang, avec le nombre de tapis que Toma posait chez lui, c’était idéal pour le sortir de ses gonds. Mais à présent, entre ces traces noires, les morceaux de verres et le jus de pomme, ce n’était pas le sang qui allait lui pourrir la vie. L’agacer, sans doute, mais au point de s’énerver ? Bien sûr que non, ce n’était plus la peine. C’était tellement attendu, tellement peu surprenant. C’est pourquoi il poussa un léger soupir lorsque l’adolescent s’était mis à rire aux éclats, son expression toujours sensiblement rieuse, même si ses avant bras et ses mains s’étaient légèrement crispés : balancer cet imbécile par la fenêtre, comme il l’avait fait avec ses chaussures, devenait de plus en plus tentant.
Toma ne fit pas vraiment attention lorsque le brun décrocha, il était surtout ravi que la sonnerie s’arrête. Et puis au final, ce n’était pas le père de Misao, donc ce n’était vraiment pas intéressant pour le professeur qui aurait aimé voir l’attitude du brun autour de son père. Après tout, il avait grandi, donc sûrement changé depuis, et puis les médias ne retraçaient pas forcément les relations qu’ils entretenaient de façon très fidèle. Toma soupira et s’approcha du canapé avec précaution pour ne pas se couper, lui, avant de s’adosser à un mur non loin, fixant son élève. Il savait que des questions n’allaient pas tarder à lui être posées concernant la montagne d’information dont il disposait. Il dut réprimer un sourire lorsque ses prédictions se réalisèrent, et haussa les sourcils, l’air surpris.

- Tu n’as pas deviné ?… J’aurai pourtant pensé que c’était assez évident…


Toma savait maintenant, suite à cette question posée par son élève, que ce dernier avait bel et bien trouvé quelque chose sur lui dans son bureau, mais qu’il voulait laisser à son professeur le soin de se révéler. Pas de chance, ce dernier n’en avait aucunement l’intention, et il y avait réellement une réponse simple aux interrogations du brun. Il ne savait pas combien il avait trouvé, ni ce qu’il en avait déduit, mais dans tous les cas, Toma tairait absolument tout ce qui le concernait à ce sujet, saupoudrant peut-être quelques indices à droite, à gauche, pour laisser au plus jeune la sensation qu’il avait le contrôle. Le rouquin prit donc place en s’asseyant sur l’accoudoir d’un fauteuil en face de Misao, le fixant toujours intensément.

- J'ai trouvé un moyen pour t’observer, sans que tu ne vois rien~

Il marqua une légère pause.

- Bon tu me diras, encore heureux, ça aurait été un comble que tu me remarques, sous ma cape d’invisibilité.

Il s’approcha de son élève et se pencha vers lui, s’appuyant sur le dossier de son canapé alors qu’il réduisait la distance entre leurs deux visages, affichant une expression plutôt neutre tout en se pinçant légèrement la lèvre inférieure. Il déplaça délicatement quelques mèches de cheveux de Misao, fixant ses pupilles dorées avant de prendre la parole d’une voix un peu plus basse.

- T’es mignon quand tu sors de la douche, avec tes cheveux mouillés~

Il se recula avant de se redresser totalement, sans quitter le brun des yeux. C’était une explication tout aussi ridicule que celle que le brun lui avait donnée lorsque lui-même lui avait demandé comment il s’était procuré les clés de chez lui. Il se tut totalement puis poussa un soupir en regardant la tâche de sang sur son canapé. Si en rentrant il pensait ne pas dormir chez lui, dans l’hypothèse où il serait sorti et aurait fini la nuit avec une jeune femme; maintenant, il était persuadé ne pas rester pour la nuit; autrement il était sûr de passer sa nuit à nettoyer, et non pas à se reposer ou à se détendre comme il le voulait. Après quelques instants, il se déplaça à côté de Misao, sur le canapé, allongeant ses jambes devant lui.

- Sérieusement, va au plus simple~

Il parlait de cette ressemblance frappante entre l’héritier Takahashi et Misao qui, oh, par une miraculeuse coïncidence portaient également le même prénom, du fait que même si sa présence dans les médias restait discrète, son nom était parfois cité, accompagné d’une photo de lui pour illustrer. Si personne n’avait jamais rien remarqué au lycée, c’est qu’il était rempli d’imbéciles qui n’avaient aucun sens de l’observation, même si leurs vies en dépendait.

- Tu risques d’être déçu, en vrai ce n’est que de l’observation… Et parfois même un petit coup de main du hasard…

Il haussa les épaules et s’accouda à l’accoudoir à côté de lui, fermant les yeux quelques secondes avant de les rouvrir. De l’observation, oui, beaucoup, et encore, il n’avait pas eu à observer longtemps. Il avait déjà vu Misao en dehors de son personnage de lycéen timide, sans qu’il s’agisse d’une réception avec “les gens du monde”, en vrai, il avait rapidement fait le lien entre lui et les Takahashi depuis un moment, mais de récentes coupures de presse dans lesquels il était apparu n’avait fait que confirmer ses déductions. Quant au hasard… Une nouvelle fois, il laissait à Misao le choix d’interpréter cela comme il le voulait. Finalement, le roux laissa échapper un rire puis reprit la parole.

-Bon d’accord, si je sais que tu n’hérites pas, ce n’est pas par simple observation, j’admets.

Il reprit après quelques instants

- Mais si tu héritais, ce serait bizarre que ton père t’envoie dans un lycée public… Non ?

Le plus vieux fit mine de réfléchir quelques instants, avant de baisser totalement les bras.

- Bon après, je ne suis que professeur de sport, alors j’y connais rien à ces choses là.

Il eut du mal à réprimer son sourire, mais y parvint toutefois sans aucun mal. Si ce n’était toujours pas clair pour Misao, non, son professeur ne dirait rien sur son identité, pourquoi le devrait-il, après tout ? Il continuait de faire comme si de rien n’était, comme s’il était persuadé que le brun n’avait pu rien trouver dans son bureau, qu’il n’avait pas eu le temps, par exemple. De toute façon, que Misao le sache, c’était une chose, mais qu’est-ce qu’il pouvait bien faire ? Le pire étant en parler à Noeru, mais encore là, les répercussions étaient plus grandes pour elle que pour Toma…


Revenir en haut Aller en bas
http://campus-tenshigaya.forumactif.com/u13
Misao T. Nisemono
~ Elève au Lycée Wakuri ~
avatar

Messages : 108
Date d'inscription : 18/03/2013

Votre personnage ...
Prénom : Misao
Nom : Nisemono
Âge : 17 ans

MessageSujet: Re: NCIS enquête spéciale. (PV Tomaaa ♥ )   Ven 10 Juil - 17:27

Misao écouta les explications de son hôte d'une oreille distraite, cherchant désormais à extirper le morceau de verre coincé dans son pied. Il avait en effet très vite compris que son aîné ne ferait que se moquer. Il pouvait y aller d'ailleurs, car au final, celui qui rirait le plus c'était lui. Aussi, quand Toma arriva à la partie ou il prétendait l'avoir vu nu, le lycéen tourna la tête vers lui, se décrochant de son douloureux ouvrage pour lui accorder un sourire entendu:

- N'est-ce pas?

Il rebaissa les yeux et arracha enfin l'objet de son mal être d'un geste hâtif. Puis il enleva sa chaussette dans l'idée d'utiliser la partie non-imbibée afin d'éponger le surplus de sang.

- Sérieusement, va au plus simple~

Il n'eut pas longtemps à réfléchir pour comprendre ce que le plus vieux sous entendait. En effet il avait oublié de considérer certains paramètres et il devait bien admettre que tout pouvait être deviné grâce à ces derniers et un peu de bon sens. D'ailleurs, le rouquin ne tarda pas à le soulever. Mais il y avait toujours la question de l'héritage. Certes il était déjà arrivé que des médias mentionnent que ce serait l’aîné qui reprendrait l'entreprise de son père une fois que ce dernier mourrait ou prendrait sa retraite (Même s'il voyait très mal son père céder sa place de son plein grès). Mais à moins de sincèrement s'y intéresser ou d'être dans le milieu, ce n'était pas une information qui coulait de source et au final relativement peu de gens étaient au courant. Même lors de réceptions il était arrivé qu'il se retrouve en face de gens mal informés. Bien entendu il était de coutume que le plus vieux hérite, mais la famille était rarement réunies aux divers événement ce qui n'aidait pas à être au courant de « qui était qui » ou alors combien d'enfant avec ce cher Takahashi au final. Et puis même si c'était un cas de figure plutôt courant, il arrivait que certaines famille ne s'y plie pas alors sa place de cadet ne voulait pas dire grand chose. D'ailleurs, le rouquin ne tarda pas à y venir et même à répondre à cette « interrogation » :

- Mais si tu héritais, ce serait bizarre que ton père t’envoie dans un lycée public… Non ?  Bon après, je ne suis que professeur de sport, alors j’y connais rien à ces choses là.

- Effectivement mon chère Toma, tu n'y connais rien... répliqua-t-il avec un sourire railleur. Même si je n'hérite pas, je viens effectivement d'une famille monstrueusement riche et rien que pour cette raison nous pouvons assurer que ma présence au campus est... insolite ? Après tout je porte son nom et cet établissement publique s'inscrit maintenant dans mon C.V...

Il marqua une pause puis reprit :

- La vérité est qu'hériter ou non, j'obtiens toujours ce que je veux...

Le jeune homme se leva et rejoint Toma, allant essuyer sa main ensanglantée sur sa chemise :

- Ça a fait de moi un sale gosse...

Son expression pensive laissa place à un rire supplémentaire.

- Moi qui était pourtant si sage...

Il ne donna aucun indice à son partenaire de jeu pour l'aider à savoir s'il sous-entendait qu'il se souvenait l'y avoir croisé plus jeune lors de l'une de ces fêtes ou s'il ne s'agissait que d'une simple anecdote pour appuyer ses propos précédent. Mais après quelques secondes de silence il admit :

- Je me rappelle de toi.
Revenir en haut Aller en bas
Toma Sayashi
~ Professeur de Sport [Lycée Wakuri] ~
avatar

Messages : 432
Date d'inscription : 06/02/2011

Votre personnage ...
Prénom : Toma
Nom : Sayashi
Âge : 23 ans

MessageSujet: Re: NCIS enquête spéciale. (PV Tomaaa ♥ )   Sam 11 Juil - 3:50

Toma manqua de lever les yeux au ciel en entendant les explications de son élève. Vraiment il comptait vraiment tourner en rond de la sorte alors que toutes ses observations suffisaient largement à prouver qu’il avait largement raison, et ce sans même avoir besoin de connaître les détails de la vie de Misao depuis un point de vue tout autre. Evidemment, construire un raisonnement en ayant déjà la réponse était d’autant plus simple, de plus que cela aidait à être sûr de ce qu’il avançait. Après tout son raisonnement tenait la route et était cohérent, même s’il ne s’agissait pas de telle ou telle raison au premier abord, le résultat était toujours le même pour l’adversaire. Au final, le rouquin n’attendait qu’une chose : que l’adolescent admette de lui-même avoir trouvé des papiers révélateurs de certaines informations précieuses et importantes, ou au moins l’avoir déjà rencontré, c’était tout ce dont il avait besoin. Il jeta un regard interrogateur au brun lorsque ce dernier dit avoir toujours ce qu’il voulait, insistant un peu plus encore alors que ce dernier s’approchait de lui, se demandant encore ce qu’il allait faire, mais eut rapidement les réponses à ces interrogations quand Misao vint essuyer se sang sur sa main sur le haut de Toma.

Les yeux du rouquin s’ouvrirent légèrement plus sous l’effet de la surprise et il sentait des frissons de dégoût lui parcourir l’échine, alors qu’il avait attrapé fermement le poignet de son élève, celui de sa main souillée. Qu’il s’agissent de son sol, de ses meubles, tout ceci pouvait passer. Mais déjà qu’il n’était pas à l’aise avec les contact physiques avec Misao lorsque ce n’était pas lui qui les engageait, mais si en plus de prendre les devant le lycéen venait rajouter de la saleté sur les vêtements immaculés de son professeur, ça n’allait définitivement pas le faire. Après quelques instants durant lesquels il tenait fermement la main de son adversaire, le professeur la relâcha. Toma devait l’admettre, il se sentait particulièrement mal et il sentait son coeur battre à une vitesse alarmante dans ses tempes et au fond de sa gorge, très probablement à cause de l’agacement qui aurait vite fait de devenir de la colère s’il ne savait pas se contenir, et surtout si Misao n’avait pas prit la parole quelques secondes après avoir mis un terme à ce rire insupportable.

- Je me rappelle de toi.

La colère de Toma retomba aussi vite qu’elle était apparue, laissant place à un sentiment de satisfaction. Enfin, il avait arrêté de tourner autour du pot. Il était temps. Enfin il avouait l’avoir déjà vu, et s’en souvenir. C’était tout ce que Toma voulait. Le rouquin toutefois, se leva haussa les sourcils, l’air surpris, puis poussa un léger soupir avant d’ôter son haut souillé et le lancer sur les débris de verre sur le sol, un peu plus loin. Encore quelque chose qui irait à la poubelle. Heureusement, ce haut était un haut qu’il portait exclusivement à l’intérieur, donc il ne perdait pas grand chose, en dehors d’un vêtement confortable et simple à porter. Mais cette fois, à l’inverse des verres, il n’en fit pas plus de cas et se contenta de répondre au plus jeune.

- J’espère bien que tu te souviens de moi, on est sensé se voir toutes les semaines, même si tu ne viens jamais, petit fripon ~

Le rouquin laissa échapper un rire amusé qui vint ponctuer sa phrase d’un ton moqueur. Il ajouta même une remarque concernant la moyenne du brun dans sa matière, qui chutait avec son nombre d’absences. S’il jouait les idiots, c’était simplement parce qu’il voulait attendre et ne pas tout lui dire d’un coup, le faire languir un peu plus, tout comme lui l’avait fait. Le professeur, toutefois, n’attendit pas longtemps pour retrouver une expression plus sérieuse puis de reprendre la parole, bien plus détendu, et ne faisant plus autant attention à ce léger accent qu’il avait souvent, le laissant transparaître à  sa guise au lieu d’essayer de le corriger. Il n’était pas exceptionnellement marqué, mais il était persuadé que le jeune homme en face de lui le remarquerait.

- Mais tu te rappelles de moi ? Vraiment ?

Il y eut un court silence avant que le rouquin ne reprenne la parole.

- Je n’y crois pas. Moi, oui, je me souviens de toi. Mais toi…

C’était vrai, Toma avait très vite établi une connexion entre Misao Nisemono, et Misao Takahashi, puis ses doutes s’étaient avérés être justifié dans les semaines qui avaient suivies. Du côté de son élève, le processus s’était avéré bien plus fastidieux, ce dernier avait dû attendre de voir les possessions du plus vieux, et de venir fouiller chez lui.

- Toi tu ne te souviens pas. Ce sont des papiers qui te l’ont rappelé. D’ailleurs, sur lesquels tu es tombé, que je refasse ma cachette ~

Oui, il venait d’admettre qu’il était au courant du fait que son élève avait fouillé dans son bureau, et qu’il y avait trouvé des papiers. Après tout, jamais le jeune homme n’aurait pu s’en souvenir, même avec une excellente mémoire, il n’avait pas assez d’élément pour s’avancer de manière aussi assurée. Ce que le brun avait fait, ce n’était pas se souvenir, mais re-contextualiser. Le rouquin laissa apparaître une expression plutôt dépitée, accompagnée d’une légère moue, puis il reprit la parole.

- Je suis vraiment déçu, je m’attendais à mieux de ta part…

Et plus rapide surtout, oui. Il était surpris de voir que cela avait pris autant de temps au jeune homme pour en découvrir si peu. Après tout, ces informations ne l’avançait pas beaucoup. Dans les échelons, Toma était au-dessus de lui, alors de ce point de vue là, il ne craignait rien. Du côté du campus, il n’y avait pas vraiment de menace même s’il préférait que cela ne se répande pas partout sur le campus par soucis de tranquillité.

- Maintenant je ne vois pas ce que tu pourrais en faire~

De nouveau, Misao était en position trop inconfortable par rapport au rouquin pour faire quoi que ce soit avec ces éléments. Dans tous les cas, Toma était ravi. Le voile avait été levé sur son identité, et même s’il savait que Misao trouverait quoi faire de ces informations, il préférait agir et penser comme s’il n’était pas atteignable. De toute façon, vu combien le plus jeune avait mis pour trouver qu’ils s’étaient déjà vus, Toma savait qu’il avait largement le temps avant que quelque chose ne lui tombe dessus.
Revenir en haut Aller en bas
http://campus-tenshigaya.forumactif.com/u13
Misao T. Nisemono
~ Elève au Lycée Wakuri ~
avatar

Messages : 108
Date d'inscription : 18/03/2013

Votre personnage ...
Prénom : Misao
Nom : Nisemono
Âge : 17 ans

MessageSujet: Re: NCIS enquête spéciale. (PV Tomaaa ♥ )   Sam 11 Juil - 5:31

- J’espère bien que tu te souviens de moi, on est sensé se voir toutes les semaines, même si tu ne viens jamais, petit fripon ~

Misao comprit bien vite que si Toma se permettait de faire l'andouille désormais, c'est qu'il sentait la situation tourner en sa faveur, qu'il avait trouvé comment reprendre l'avantage sur la discussion. Et il avait eu raison mais son sourire ne le quitta pas pour autant.

- Mais tu te rappelles de moi ? Vraiment ? 

Il acquiesça d'un simple signe de tête.

- Je n’y crois pas. Moi, oui, je me souviens de toi. Mais toi… Toi tu ne te souviens pas. Ce sont des papiers qui te l’ont rappelé. D’ailleurs, sur lesquels tu es tombé, que je refasse ma cachette un peu mieux~

L'adolescent se contenta de soutenir son regard, l'air sur de lui, sans dire un mot. Le rouquin avait raison mais au final quelle importance ? En effet même s'il avait effectivement recasé son professeur grâce à des documents, rien ne voulait dire qu'il n'avait pas trouvé d'autres informations plus intéressantes... Et puis il aurait très bien pu le deviner avant et bluffer... Après tout c'est ce qu'il faisait habituellement. D'ailleurs pourquoi ne pas s'amuser un peu avec ça ? Il n'avait pas grand chose a perdre... Le jeune homme attendit que son professeur finisse pour réagir à sa provocation avec beaucoup de calme.

- Tu parais bien sûr de toi...

Il s'approcha de son adversaire à nouveau afin de le contraindre à reculer, l'amenant ainsi jusqu’à la paroi que ce dernier avait quelques mètres derrière lui.

- Me penses-tu vraiment si stupide ? Si ignorant des affaires de mon père ? Tu pense être le seul à avoir une autre travail à côté ? Je t'en prie...

Le garçon se pencha près de son oreille et prononça à voix basse :

- Ce n'est pas parce que je ne dis pas... que je ne sais pas...

Il s'éloigna sensiblement pour pouvoir capturer le regard de sa souris. Quoi que Toma en pense après son discoure, celui qui était réellement en position de faiblesse dans cette pièce, c'était lui. Il croyait visiblement être intouchable ? Ce serait bien le moment d'arrêter de sous estimer le noiraud aux yeux dorés qui se tenait face à lui.

- D'ailleurs je te conseille de vite deviner ce que j'ai réellement appris en fouillant à l’intérieur de ton bureau....

C'était une simple mise en garde qui servait à appuyer ses propos précédents. En suite à lui de voir s'il souhaitait la prendre au sérieux ou opter pour le bluff qui venant de lui était tout a fait probable. Les deux cas profitaient à Misao d'une certaine manière. S'il choisissait de ne pas s'en inquiéter alors ce serait comme s'il n'avait rien dit mais si en revanche Toma le croyait alors cette simple phrase suffirait à le tourmenter avant le bouquet final qui serait dans les deux cas, tout aussi explosif.

Nisemono fit en suite quelque pas en arrière, une expression plus légère aux visage :

- Ou alors je n'ai rien trouvé.. je ne me souviens plus, haha !
Désolé ma mémoire me fait parfois défaut~


il marqua une pause. Il savait que cette simple phrase ne suffirait pas à ébranler les convictions de son aîné. En fait elle lui servait plus à amener la suite.

- Mais une chose est sûre, j'admet volontiers que simplement par ton visage et ton nom il m'aurait été impossible de te replacer. J'étais bien trop jeune et désintéressé... Mais soit réaliste : cela fait des mois maintenant que je m’intéresse à toi. Jamais je n'aurais pu passer à côté d'une tel « détail »...

Même s'il mentait actuellement, il savait que s'il avait fait un peu plus d'effort il aurait eu cette information bien avant. Le fait été qu'il s'en était souvenu dans le bureau de Toma, mais ça aurait pu être n'importe où et n'importe quand. Étant donné l'accent de Toma ainsi que sa fortune, il aurait très vite trouvé s'il avait réellement cherché et la seule raison pour laquelle ça lui avait pris tant de temps, c'est qu'il avait été occupé par ses propres affaires, et qu'il s'en fichait un peu, au fond. Et d'ailleurs le simple fait que Toma soit cette personne était tout à fait négligeable, c'est ce que ça mettait en lumière qui était vraiment intéressant. Mais ça le rouquin était très loin de s'en douter, il en était convaincu.
Revenir en haut Aller en bas
Toma Sayashi
~ Professeur de Sport [Lycée Wakuri] ~
avatar

Messages : 432
Date d'inscription : 06/02/2011

Votre personnage ...
Prénom : Toma
Nom : Sayashi
Âge : 23 ans

MessageSujet: Re: NCIS enquête spéciale. (PV Tomaaa ♥ )   Sam 11 Juil - 23:33

Le rouquin recula simplement et sans opposer aucune résistance lorsque le brun réduisit de nouveau la distance entre eux, soutenant son regard. Toma ne tarda pas à se heurter à un mur, sur lequel il reposa sa tête, fixant toujours le brun d’un air amusé. Bien sûr qu’il était sûr de lui. Le plus jeune n’avait pas réussi à le replacer avant, le roux le savait, tout simplement. Et si ça avait été le cas, alors le sportif ne serait pas déçu par la longueur du processus de réflexion du jeune homme, mais par l’absence de teasing de sa part. Enfin, quoi qu’il en soit, le rouquin savait qu’il n’avait pas tant à s’en faire. Le seul véritable problème étant le bazar qu’il avait fichu dans son appart et qui mettait Toma dans un état d’anxiété bien plus important qu’il ne voulait bien l’admettre et qu’il n’en laissait paraître. S’il n’aimait pas le désordre, c’est en partie parce qu’il aimait pouvoir tendre le bras et être sûr de trouver tel ou tel objet, il aimait pouvoir être sûr de marcher dans son appartement les yeux fermés : tout était une question de repères et Takahashi était en train de tout chambouler chez lui. Mais il n’en fit pas de cas, refusant de lui donner cette satisfaction là.
Mais il écouta tout de même le plus jeune d’une oreille assez distraite. Qu’est-ce que le brun pensait ? Que Toma était stupide aussi ? Et puis qu’il l’ait su avant ou non ne changeait rien, il avait été de toute façon un piètre joueur ces derniers temps; là était le principal reproche de Toma envers son cadet.

- D'ailleurs je te conseille de vite deviner ce que j'ai réellement appris en fouillant à l’intérieur de ton bureau…
- Oh épargne-moi je t’en supplie…


Le professeur leva les yeux au ciel. Il avait que dans son bureau, il n’y avait que son passeport américain, sur lequel figurait son vrai nom, ainsi que toutes les coupures de presse récentes dans lesquelles il apparaissait, avec ses parents ou non. Evidemment, il savait au fond qu’il était possible de l’atteindre, étant quelqu’un de très rattaché à sa famille, mais il n’y avait pas encore donné la réflexion nécessaire pour craindre quoi que ce soit de la part du plus jeune. Sans compter qu’il estimait que Misao se trouvait en réelle position de faiblesse dans ce monde pour oser quelque chose de trop tourné contre Toma. En effet même si Skyline avait explosé sur le marché, ce n’était encore pas grand chose à côté d’une firme américaine qui s’était installée depuis des décennies maintenant. Alors en plus si la personne contre Toma n’en héritait même pas… Oui, ce n’était pas grand chose. Mais tout de même, le brun semblait bien sûr de lui et le rouquin attendait ainsi de voir comment il allait se servir de ces informations contre lui… À moins qu’il disposait d’informations auxquelles son professeur n’avait même pas réfléchies ? Ou encore quelque chose qu’il ignorait totalement ? À cette simple pensée, son sourire s’étira légèrement et il réprima un rire amusé. Non, ce n’était que du bluff, et simplement du bluff, comme Misao le faisait très souvent. C’est pourquoi, lorsqu’il s’écarta en faisant mine de ne se souvenir de rien, le rouquin leva de nouveau les yeux au ciel puis sourit de nouveau avant de faire mine de l’écouter de nouveau, et attendant qu’il ait fini pour prendre la parole.

- Peu m’importe quand et comment, ce n’est pas ce que je te reproche.

Le roux fit la distance qui les séparait afin de la réduire le plus possible. Toutefois, il prit ses précautions pour ne pas établir de contact physique avec son élève. La raison en était simple, il ne voulait pas risquer que ces mains souillées par le sang entre en contact avec son corps à lui. Tant que la barrière des vêtements subsistait, ça allait, mais à présent qu’il avait retiré son haut, le rouquin savait qu’il aurait bien plus de mal à contrôler ses réactions si le brun venait à le toucher. Toutefois la distance entre eux restait tellement faible que le brun pourrait ne pas le soupçonner, du moins Toma l’espérait car autrement il craignait finir par user de techniques auxquelles il ne préférait pas céder; c’était un signe de faiblesse bien trop grand que de laisser les gestes prendre le pas sur les mots. Ses mains dans ses poches, il approcha ses lèvres de l’oreille de Misao avant de prendre la parole dans un murmure.

- En fait je suis juste vexé que tu aies eu l’air de m’oublier si vite~

Il souffla doucement dans le creux du cou de son élève avant de s’écarter, une moue agacée sur les lèvres mais corrompue par l’expression rieuse que son visage laissait transparaître.

- Heureusement que tu es en train de te rattraper, à me laisser autant de souvenirs de toi dans cet appartement, décidément, tu es trop généreux.

Le rouquin se tourna alors qu’il rencontrait son reflet dans un miroir se trouvant sur un mur opposé. Il passa brièvement ses cheveux avant de reporter son attention toute relative à Misao. A présent Toma était partagé entre l’envie de voir le sale gosse partir afin de pouvoir mettre de l’ordre dans son appartement et sortir tranquillement pour la soirée, ou bien le laisser rester un peu plus longtemps, simplement parce que sa compagnie changeait des femmes parfois un peu envahissante et que, il devait admettre, qu’il était toujours bien plus amusant de jouer avec Misao puisqu’il s’agissait d’une des seules occurrence où il y avait un réel “jeu”, dans lequel les deux parties jouaient réellement. Après tout, de manière générale, la partie était gagnée d’avance. Toma poussa un soupir discret avant de reprendre.

- Ah! Aller puisque tu as bien joué j’accepte de t’offrir quelque chose, ce que tu veux ~

Définitivement, le rouquin n’était pas décidé à laisser son camarade de jeu partir tout de suite et par dessus tout, il avait envie de jouer avec lui.

- Par contre tu me pardonneras si je ne te ressers rien, mais je suis très attaché à mes verres~

Bon ce n’était pas vrai, il était surtout attaché à la propreté de son appartement qui, de plus en plus, laissait à désirer grâce aux efforts que le brun y mettait. Toma balaya rapidement la pièce du regard avant de reculer de quelques pas pour retourner s’adosser contre le mur auquel il était appuyé un peu plus tôt, n’attendant plus que les réponses de Misao à ses provocations, si jamais il y en avait.
Revenir en haut Aller en bas
http://campus-tenshigaya.forumactif.com/u13
Misao T. Nisemono
~ Elève au Lycée Wakuri ~
avatar

Messages : 108
Date d'inscription : 18/03/2013

Votre personnage ...
Prénom : Misao
Nom : Nisemono
Âge : 17 ans

MessageSujet: Re: NCIS enquête spéciale. (PV Tomaaa ♥ )   Dim 12 Juil - 2:48

- Peu m’importe quand et comment, ce n’est pas ce que je te reproche.

Ça misao l'avait bien compris. D'ailleurs il n'avait jamais considéré le fait que Toma lui reproche quoi que ce soit. Lui il avait juste voulu s'amuser un peu, comme l'occasion lui en avait été donnée. Et il était heureux de voir que le rouquin s'était rapproché. C'était un acte bien téméraire : son professeur de sport devait maintenant savoir qu'il ne louperait aucune occasion de le martyriser un peu plus. Est-ce qu'il croyait que son élève n'avait pas remarqué le mal aise qu'il éprouvait vis a vis du désordre qu'il s'était fait une joie de répandre ? De ce sang qu'il avait essuyé sur son haut ? Le noiraud espérait que c'était l'alcool qui altérait sa perception et le rendait si imprudent, car sinon c'était bien malheureux. Mais il préféra attendre un moment avant d'en remettre une couche, histoire que son adversaire ait la sensation d'être en sécurité.

- En fait je suis juste vexé que tu aies eu l’air de m’oublier si vite~

- Oh, bouchon~ répliqua-t-il d'un air mi-amusé mi-désolé

- Heureusement que tu es en train de te rattraper, à me laisser autant de souvenirs de toi dans cet appartement, décidément, tu es trop généreux. 

- Je suis content que tu apprécie, vu le mal que je me suis donné~

Il observa le rouquin contrôler son apparence, confirmant alors une fois ses « tendances » narcissique et s'approcha de quelque pas. Il n'était pas décidé à laisser son agneau s'éloigner, il aimait l'idée de l'avoir a portée de griffes. Mais il garda tout de même une certaines distance afin que ce dernier ne se sente pas menacé.

- Ah! Aller puisque tu as bien joué j’accepte de t’offrir quelque chose, ce que tu veux ~

- Crois moi ta générosité te perdra... déclara-t-il avec un sourire amical et bien plus doux.

- Par contre tu me pardonneras si je ne te ressers rien, mais je suis très attaché à mes verres~

Misao n'y croyait pas, aussi il prit la décision cette fois de ne pas rebondir sur les propos du sportif et de profiter du fait qu'il soit allé se ré adosser contre le même mur que plutôt pour l'y bloquer.

- Ne t'en fait pas, moi tout ce que je veux, c'est toi ♥

Il approcha son visage si proche de celui de son ainé, que ce dernier pouvait aisément sentir le souffle mentholé du lycéen sur sa peau. Il resta ainsi le temps de quelques secondes, puis réduisit encore la distance faisant mine de vouloir l'embrasser. Mais au dernier moment, ce n'est pas le contacte des lèvres du noiraud sur les siennes que Toma pouvait sentir, mais celle de sa main en partie collante sur son torse.

- Tu ferais mieux de te réveiller. murmura Nisemono. J'ai un peu l'impression d'être le seul à m'amuser...

Cette phrase n'était encore une fois que pure provocation. En effet, il savait que Toma passait en réalité un très mauvais moment depuis qu'ils étaient tous deux au salon. Entre la mise à sac de sa pièce à vivre et l'attitude insupportable qu'il avait adopté, il aurait été difficile d'en être autrement.

- Tu aimerais que je parte, n'est-ce pas ?

Misao effleura de son pied sanguinolent celui de son aîné. Étant donné sa plaie profonde, il n'eut pas besoin de plus pour imbiber la chaussette du pauvre homme bloqué contre le mur.

- Si tu ne fais rien c'est par peur de devenir violent ? Je t'en prie, vas-y.. Laisse toi aller...

L'adolescent considérait que dès le moment ou Toma perdrait son sang froid, d'une manière ou d'une autre, il aurait perdu et il était convaincu que son adversaire avait la même pensée.
Revenir en haut Aller en bas
Toma Sayashi
~ Professeur de Sport [Lycée Wakuri] ~
avatar

Messages : 432
Date d'inscription : 06/02/2011

Votre personnage ...
Prénom : Toma
Nom : Sayashi
Âge : 23 ans

MessageSujet: Re: NCIS enquête spéciale. (PV Tomaaa ♥ )   Lun 13 Juil - 1:23

Toma regarda de nouveau le brun réduire la distance entre eux, lui jetant un air interrogateur, mêlé à cette lueur d’amusement qui ne le quittait plus depuis un moment maintenant. Lorsque le plus jeune le bloqua contre le mur, le plus âgée des deux se redressa légèrement, plantant son regard émeraude dans les pupilles dorées de son adversaire. Décidément, il n’aimait toujours pas la proximité entre lui et le brun lorsque l’initiative était prise par son cadet. Le rouquin reposa sa tête contre le mur, comme il l’avait fait un peu plus tôt, ses mains subsistant dans ses poches. Il savait exactement ce que le brun allait répondre à sa provocation, mais il demeurait silencieux et attentif, curieux de voir si ce dernier allait réussir à le surprendre, où s’il continuerait de jouer dans une direction confortable pour lui, inconfortable pour son adversaire, mais surtout, sans prise de risque.

- Ne t'en fais pas, moi tout ce que je veux, c'est toi ♥
- Oh, mais je ne suis pas “quelque chose”, enfin ~


Le lycéen avait répondu à sa provocation de la manière exacte qu’il avait imaginée lorsqu’il lui avait proposé de lui offrir quelque chose de son choix. Et il ne pouvait pas le blâmer, le rouquin aurait sûrement répondu quelque chose se situant dans ces lignes, si seulement il avait été à sa place. Il murmura un “mais soit”, qui fut interrompu par la soudaine proximité que son étudiant avait décidé d’instaurer entre eux. Le jeune homme était si près qu’il ne pouvait plus le regarder dans les yeux à moins de lever très légèrement la tête, ce qu’il fit après avoir fixé quelques secondes le grain de beauté sous son oeil droit. Le professeur eut comme un mouvement de recul paniqué en voyant le plus jeune réduire un peu plus encore la distance en se rendant compte que ce dernier agissait comme s’il allait l’embrasser. Toutefois, il était de nouveau persuadé qu’il ne s’agissait que de pure provocation de la part de son élève. Et quand de nouveau, ses prédictions se révélèrent exactes, il fut satisfait. Même si, rapidement, la satisfaction laissa place, purement et simplement, au dégoût. Ses poils s’étaient hérissés sur ses bras, sa nuque, et tout le reste de son corps, tandis qu’un frisson lui avait parcourut l’échine. Il pouvait le sentir. Le sang ni sec, ni liquide, mais sirupeux et poisseux, qui se trouvait sur la main de Misao et, désormais, également sur le torse du rouquin. A vue d’oeil, Toma s’était crispé, et il était très clair qu’il n’était pas à l’aise et, par dessus tout, qu’il n’avait qu’une envie : que le brun aux yeux d’or s’en aille, ou au moins s’écarte. Ce n’était pas la simple obsession que Toma faisait sur la propreté qui le mettait dans cet état, mais l’idée que quelque chose d’aussi sale, peut-être infecté, entre en contact avec sa personne. Son estomac en était retourné et sa gorge serrée, tandis qu’il sentait son coeur battre fort depuis ses tempes, jusqu’au bout de ses doigts. Par ailleurs, la réaction provoquée par ce dégoût avait été tellement forte qu’il n’avait entendu qu’une partie des paroles du lycéen, et n’en avait pas compris assez pour réagir. Tout ce qu’il voulait, c’était qu’il s’écarte. Cependant, malgré cet état de répugnance, l’expression de Toma demeurait plutôt neutre, ses yeux légèrement plissés et ses lèvres ne lâchant plus ce sourire à leur commissures.

- Tu aimerais que je parte, n'est-ce pas ?

Tout comme depuis que le brun l’avait mis dans cette situation très inconfortable, le rouquin restait silencieux, comme incapable de trouver les mots. Toutefois, en sentant le pied de Misao toucher le sien, et sentant sa chaussette s’humidifier, tout en sachant ce que cela impliquait, le rouquin sortit sa main droite, tremblante, de sa poche à une vitesse alarmante, se saisissant du poignet de Misao dont la main se trouvait sur son torse. Il le tint ainsi pendant quelques instant, faisant de son mieux pour ne pas trop le serrer. Il ne voulait pas céder, mais rien que de savoir que du sang d’un imbécile dont il ne savait rien de l’hygiène s’était écoulé sur lui faisait sortir le sportif de ses gonds. Son sol c’était une chose, ses meubles, son tapis, d’accord. Mais sa personne ? Non, il ne pouvait pas le tolérer. Il n’avait qu’une envie, c’était de lui mettre une raclée, ou, encore mieux, simplement le mettre dehors. Il ne voulait pas céder à la violence, il n’aimait pas ça. Il se contentait largement des entraînements et sa force lui donnait plus confiance en lui plutôt que la volonté de se servir de ce qu’il apprenait. Alors il ne voulait simplement pas frapper Misao, il préférait le voir partir, oui.

- Si tu ne fais rien c'est par peur de devenir violent ? Je t'en prie, vas-y.. Laisse toi aller…

Touché. En plein dans le mille. Suite à ses paroles, le rouquin desserra l’étreinte qu’il exerçait autour du poignet du lycéen, même s’il demeurait crispé. Après quelques instants, il se détendit un peu plus encore, dans tout son corps, et il vint entrelacer avec une délicatesse assez caractéristique les doigts de Misao dans les siens avant de baisser le regard vers ses lèvres quelques instants puis de capturer de nouveau les iris ambrées de son partenaire de jeu, le regard enjoué. Jamais il n’aurait pu laisser ce gamin penser qu’il avait pu l’atteindre aussi facilement. Après un soupir, et souriant toujours, le rouquin murmura à l’oreille de Nisemono d’une voix suave.

- Je ne fais rien, parce que j’attends, Misao.

Il marqua une courte pause.

- Mais visiblement, il faut tout faire soi-même.

Après quoi il ponctua cette prise de parole d’un bref soupir traduisant son attente.Et même si, au fond, il était totalement hors de lui, il avait trouvé comment se remettre sur pied, et cela avait été provoqué par la dernière intervention de son cher et tendre. En effet, la seule force motrice de Toma, en cet instant, était sa fierté. Mais par dessus-tout, et plus que jamais, il ne voulait pas que son adversaire le voit trop vulnérable pour des détails. C’était la seule chose qui le motivait, sa fierté; le seul élément qui passait bien au-dessus de détails comme quelques tâches de sang, une proximité un peu mal placée, ou des mots blessants. A son tour, il réduisit un peu plus la distance entre leurs deux visages, si c’était possible, il sentait le souffle de Misao se mêler presque au sien, et il peinait à voir nettement ses yeux tellement ils étaient proches, mais à la fois, il distinguait chacun des détails de ses iris et devinait chacune des couleurs venant composer ce doré si inhabituel. Il posa sa main libre sur le bras du plus jeune, puis lui donna un coup à l’arrière du genou assez fort pour le faire tomber mais pas assez pour lui faire mal. Néanmoins il n’hésita pas à l’accompagner dans sa chute puisqu’il lui tenait toujours l’autre main fermement. Finalement, il s’était placé au dessus du brun qui s’était retrouvé étalé par terre, à quatre pattes, le fixant toujours d’un air espiègle.

- Tu sais pourtant que je ne suis pas très patient…

Toma fronça brièvement les sourcils en remarquant qu’il avait posé l’un de ses genoux sur un des morceaux de verres. Alors il y en avait même jusqu’ici ? Il manqua de soupirer mais se retint, toute son attention sur Misao, il prendrait soin de ce détail stupide plus tard.

- C’est dommage, je comptais vraiment te céder ce que tu voulais, mais tu as laissé filer ta chance, ma douce.

Finalement, le sportif lâcha la main de Misao, le bloquant tout de même toujours au sol, ses deux mains de part et d’autre de son visage et son regard ne quittant pas les yeux de l’adversaire.

- Alors ? On ne fait rien parce que l’on est à court d’idée ?

Le sourire de l’héritier s’étira un peu plus alors. Non, il ne se laisserait pas prendre en chasse par un gosse; jamais de la vie. Il jouerait avec quand il en aurait envie, voilà tout, mais jamais ce gamin n’en viendrait à le considérer comme une proie; simplement parce qu’il ne lui en laisserait pas l’occasion. Toma en était convaincu, il n’était pas celui en position de faiblesse, d’eux deux, et ce, peu importe sur quel aspect on les étudiait, l’un et l’autre. Même si Toma devait admettre que, sur l’aspect relationnel, le brun semblait parfaitement intouchable puisque rattaché à absolument personne. Mais lorsque le plus vieux y pensait, c’était aussi par ses relations qu’il était plus fort, notamment grâce à sa position. Alors oui, il jouait sans crainte contre le plus jeune, et actuellement, par pure fierté.
Revenir en haut Aller en bas
http://campus-tenshigaya.forumactif.com/u13
Misao T. Nisemono
~ Elève au Lycée Wakuri ~
avatar

Messages : 108
Date d'inscription : 18/03/2013

Votre personnage ...
Prénom : Misao
Nom : Nisemono
Âge : 17 ans

MessageSujet: Re: NCIS enquête spéciale. (PV Tomaaa ♥ )   Lun 13 Juil - 23:18

Et voilà, Toma s'était détendu, en apparence au moins. Il était si facilement manipulable au final. Non seulement Misao avait entreprit tout ce qu'il souhaitait, mais en plus il s'en tirait sans une seule égratignure. Que demander de plus ? Et si Toma pensait que par cette reprise de moyen il allait réussir à faire croire à son élève qu'il n'avait pas été atteint tant que ça il se mettait le doigt dans l'oeil. Le jeune homme avait bien sentit à quel point il avait été perturbé. Sur son poignet d'une part, mais aussi sur son visage à travers le souffle de son adversaire qui avait été sensiblement altéré par le stresse qu'il avait ressenti; sans oublier son coeur que le noiraud avant senti se déchaîner sous ses doigts.

- Je ne fais rien, parce que j’attends, Misao. 

Il rit doucement. En vérité il devait bien admettre que son adversaire était très bon. Peu de gens étaient capable de tant enfouir leur ressentis mais le rouquin en faisait partie. Aussi, il était curieux d'assister à la suite. Heureusement pour lui, celle-ci ne tarda pas. Il n'était à cet instant pas surpris de la tournure des événements. Son professeur avait une nouvelle fois réduit la distance mais le sale gosse savait que le rouquin ne ferait rien de plus allant dans ce sens et qu'il cherchait sûrement à accaparer son attention comme lui-même l'avait fait plus tôt. Et ses prévisions se réalisèrent. Son partenaire n'était pas beaucoup plus créatif que lui. Maintenant qu'il était au sol il devait sensiblement lever la tête pour pouvoir continuer à observer le sportif qui paraissait désormais plus grand que lui.

- Tu sais pourtant que je ne suis pas très patient…

- Navré... répondit-il l'air faussement désolé

- C’est dommage, je comptais vraiment te céder ce que tu voulais, mais tu as laissé filer ta chance, ma douce.

L'adolescent eut envie d'éclater de rire mais plutôt que de laisser se sentiment guider ses actions, il l'enfouit bien profondément et baissa les yeux d'un air renfrogné.

- Alors ? On ne fait rien parce que l’on est à court d’idée ? 

- Tu me saoul. Affirma-t-il en dégageant son visage des mains du plus vieux.

Il se redressa ensuit et avant que Toma n'ait pu réagir il percuta son torse avec son pied non blessé pour le faire basculer vers l'arrière, alla s'asseoir sur ses jambes et attrapa ses avant bras pour les maintenir au sol. Tout cela très rapidement bien entendu. Puis, après s'être assuré que le rouquin ne pouvait plus bouger, il fit mine de vouloir lui cracher dessus pour se venger, laissant une énorme goutte de bave faire son petit bonhomme de chemin, tout doucement, entre ses lèvres et l'abdomen de sa victime. Mais avant que cette dernière ne se décroche et aille s'écraser sur le corps de sa demoiselle en détresse, il l'a ré-attira dans sa bouche avant de l'envoyer bien plus loin dans l'appartement, trouvant la salive froide absolument dégoûtante.

- Si je ne fais rien c'est parce que tu es ennuyeux. affirma-t-il le visage neutre.

S'il avait voulu être sincère il aurait admit s'amuser comme un gosse, mais comme de toute manière ça n'aurait pas fait grande différence, il avait opté pour le mensonge.

- Au moins avec ton idiote de plan cul y a un challenge intéressant : lui pourrir la vie en espérant éviter le game over. Certes son envie de mourir est le seul truc un peu intéressant chez elle, mais au moins il y a quelque chose.

Il libéra les bras de Toma et sans se relever, se fit glisser jusqu'à atteindre son nombril et se pencha sur son visage.

- Bon j’admets que t'es bien plus sexy et ça c'est un sacré plus.. extériorisa-t-il, avec un léger sourire intéressé.

- Alors, je peux t'embrasser ?
Revenir en haut Aller en bas
Toma Sayashi
~ Professeur de Sport [Lycée Wakuri] ~
avatar

Messages : 432
Date d'inscription : 06/02/2011

Votre personnage ...
Prénom : Toma
Nom : Sayashi
Âge : 23 ans

MessageSujet: Re: NCIS enquête spéciale. (PV Tomaaa ♥ )   Lun 20 Juil - 21:43

Toma troqua son air amusé et son sourire contre une expression bien plus surprise, et il fronça également légèrement les sourcils lorsque le pied du brun entra en contact aussi violemment sur son torse et que ses mains se retrouvèrent bloquées contre le sol. Vraiment ? Ce sale mioche était énervé ? C’était surprenant. Bon, ce n’est pas comme si le rouquin en avait quelque chose à faire, et au final, il n’y croyait pas le moins du monde non plus. La preuve, son élève revenait à la charge avec une nouvelle provocation. En effet, ce dernier fit mine de cracher sur son professeur, puis de se raviser au dernier moment pour finalement souiller un peu plus son appartement. Toma devait l’admettre, il avait eu peur de perdre le contrôle sur ses réactions et envoyer le brun valser à l’autre bout de la pièce pour se délivrer de la pression qu’il exerçait sur lui. Notamment lorsqu’il avait vu cette goutte descendre doucement vers lui, il s’était senti particulièrement mal mais, et il en était fier, était parvenu à rester totalement neutre et calme face à la situation.

- Si je ne fais rien c'est parce que tu es ennuyeux.

Le rouquin fronça les sourcils, une expression légèrement irritée étant apparue sur son visage. Il écouta sagement le brun qui, de nouveau reprenait le sujet de Noeru, devant les comparer l’un et l’autre. Ses poings se crispèrent sensiblement lorsque le plus jeune fit une telle allusion à sa petite-amie. En réalité, il n’en avait que faire. Le professeur était persuadé que son élève s’ennuyait déjà de l’adolescente, et que la personne visée à présent, c’était lui. Bon, Toma avait toujours été convaincu être la seule cible de Misao, mais à présent, il était clair que le lycéen avait de nouveau concentré ses efforts sur le sportif. Il n’y avait qu’à observer: le jeune homme s’était non seulement introduit chez lui, mais il avait finalement réussi à faire des connexions que Toma avait fait depuis des mois déjà, et en plus, il mettait son appartement à sac en hésitant pas à donner de sa personne… Il faisait vraiment tout pour l’agacer, le faire douter et le désorienter, alors si “son idiote de plan cul” était tellement plus intéressante, c’est que Misao aimait définitivement se donner beaucoup de mal pour rien, chose dont Toma doutait sérieusement.
Une fois ses mains relâchées, le rouquin en laissa à l’emplacement que Misao avait choisi pour cette dernière, passant l’autre dans ses cheveux avant de la laisser simplement retomber. Il n’empêcha pas son élève de se déplacer sur lui, se montrant anormalement docile alors que ce dernier réduisait de nouveau la distance entre leurs visages. Le rouquin aurait voulu rougir sur commande, mais il se contenta de garder cette expression légèrement irritée.

- Bon j’admets que t'es bien plus sexy et ça c'est un sacré plus… Alors, je peux t'embrasser ?

Son regard se détendit et ne se défaisait pas des iris dorées du plus jeune. Le rouquin leva la main vers son cadet et joua avec une de ses mèches de cheveux quelques instants avant d’effleurer ses lèvres de ses doigts pour finalement attraper délicatement son menton. Il le fixa ainsi quelques instants, toujours sans sourire, mais se mordant la lèvre inférieure doucement; puis finalement, il laissa tomber sa main sur l’épaule du brun, qu’il tenait désormais fermement, comme s’il souhaitait préserver la distance qui les séparait.

- Je ne sais pas si tu le mérites…

Toma passa sa main derrière la nuque du plus jeune avant de l’attirer un peu plus vers lui avant de finalement déplacer sa main sur l’épaule gauche de son partenaire de jeu pour, avec un peu de force, le faire basculer sur le sol, dégageant ainsi son propre corps du poids de plus jeune, se rendant compte après qu’il avait été assez violent et qu’il avait sans doute fait mal au jeune homme. En quelques instants, la situation avait été complètement retournée, dans tous les sens du terme; et le rouquin  avait lui aussi bloqué les  mains de Misao, s’assurant que ce dernier ne puisse bouger, son visage toutefois sensiblement proche. Il approcha ses lèvres de son oreille, souffla dans le creux de son cou avant de prendre la parole d’une voix duveteuse.

- Je suis vexé tu sais.

Il déposa un bref baiser dans son cou, sous son oreille avant de se redresser, bloquant toujours le plus jeune avec ses mains, sans pourtant y mettre trop de force, ne jugeant pas cela nécessaire.

- C’est pas très sympa de me parler de tes autres jouets alors que je suis là...

Le rouquin murmura un "je suis extrêmement jaloux~♥" puis se leva, regardant le plus jeune se trouvant toujours à terre. Il savait bien que le lycéen avait dit ça dans l’unique but de le provoquer, de même que lorsqu’il avait craché dans son appartement, chose à laquelle Toma s’était refusé de réagir immédiatement, ne voulant pas lui donner cette satisfaction là.

- Enfin, je suis ravi que t’amuses autant, vraiment.

En effet, si le brun s’ennuyait tellement, il ne serait déjà plus là, ou du moins pas aussi actif. Le sportif balaya brièvement la pièce du regard, ce sale gosse s'était vraiment fait plaisir: des morceaux de verres éparpillés aux quatre coins du salon et de la salle à manger, des tâches de sang un peu partout également,  et la salive de Misao non loin, sur le sol… Le rouquin poussa un soupir avant de reposer son regard sur le plus jeune, toujours à terre.

- Mais tu me fais languir pour ce baiser. Tu sais pourtant que je ne suis pas extrêmement patient…

L’héritier tendit finalement sa main vers le plus jeune qui se trouvait toujours à terre, le sourire aux lèvres. Il la garda tendue quelques instants avant de l’écarter lorsqu’il sentit son téléphone vibrer dans sa poche. Il savait de qui il s’agissait. A cette heure là, trois options se présentaient à lui : Sayumi, Noeru, ou sa mère. Lui qui, par réflexe, avait déjà plongé sa main dans sa poche, la ressortit presque aussitôt pour aider le brun à se relever, laissant le téléphone sonner dans sa poche, bien décidé à ignorer le gêneur. Et que Misao le sache n'était pas un problème.

-   J'ignore quand même un appel... Si c'est pour rien je serai vraiment trop déçu~♥

Il eut un sourire amusé, attendant que le brun accepte son aide. Le téléphone ne sonnait plus, et il saurait si oui ou non, il pourrait éliminer Noeru de la liste des suspects, si jamais l’appareil se remettait à sonner. Autrement, il pouvait être persuadé que si la personne n’insistait pas, qu'il s’agissait bel et bien de la brune qui ne choisissait définitivement pas le bon moment pour venir parler de sa journée à son petit-ami.
Revenir en haut Aller en bas
http://campus-tenshigaya.forumactif.com/u13
Misao T. Nisemono
~ Elève au Lycée Wakuri ~
avatar

Messages : 108
Date d'inscription : 18/03/2013

Votre personnage ...
Prénom : Misao
Nom : Nisemono
Âge : 17 ans

MessageSujet: Re: NCIS enquête spéciale. (PV Tomaaa ♥ )   Dim 23 Aoû - 18:00

Quand Toma suggéra à Misao qu'il ne méritait peut-être pas de l'embrasser, le noiraud haussa un sourcil. Selon sa propre évaluation de la situation, ce baiser il le méritait. Il s'était tant démené pour pimenter un peu la journée de son aîné, allant jusqu'à se blesser, qu'il était presque irrespectueux de lui refuser une telle faveur.

- Allez, moi qui te le demande si gentiment~

Il laissa docilement les mains de Toma courir sur sa peau, ignorant sans grande difficulté la gêne qu'il ressentait, habitant pleinement son personnage. Il ne dit rien non plus quand le rouquin l'écarta brutalement causant au passage une légère douleur au niveau de son épaule. Son sourire ne se décrocherai pas de son visage. Il observa son professeur réduire la distance, perpétuant ce jeu qu'il avait initié.

- Je suis vexé tu sais.

Lorsqu'il senti ses lèvres entrer en contacte avec son cou, l'adolescent expira de manière sensiblement plus bruyante de façon à répondre à l'action du plus vieux. Pour le moment il camperait le rôle de celui qui désirait, soumis et patient. Sayashi avait fait basculer la situation et s'était posé en dominant, aucune raison de ne pas en profiter un peu.

- C’est pas très sympa de me parler de tes autres jouets alors que je suis là... je suis extrêmement jaloux~♥

- Tu sais pourtant déjà que je ne fais rien sans raison... murmura-t-il à son tour d'un air légèrement malicieux

Encore une fois il s'agissait là d'un gros mensonge. Il n'avait pas besoin de justificatif ou d'objectif pour agir, c'est pourquoi il était imprévisible. Il entendait par là qu'il avait fait exprès de le provoquer pour susciter cette dite jalousie et que son but avait été atteint. Bien que ce sous-entendu n'était pas beaucoup plus vérace que ne l'était la phrase à son premier degré de lecture.

Misao fit une légère moue quand Toma se redressa.

- Enfin, je suis ravi que t’amuses autant, vraiment.

- ho non tu ne l'es pas.. prononça-t-il de manière a peine audible.

- Mais tu me fais languir pour ce baiser. Tu sais pourtant que je ne suis pas extrêmement patient…

- Attend je te fais languir ? le jeune homme échappa un rire franc. On croit rêver ! Dois-je vraiment te rappeler que depuis tout à l'heure je suis tout à toi ?

Il allait saisir la main tendue dans sa direction quand le téléphone de son partenaire de jeu se manifesta. Vraiment, plus ça allait, plus il détestait ces appareils qui ruinaient une bonne partie des moments agréables ou amusant qu'il vivait. Comme quoi ce n'était peut-être pas un hasard si son père en avait fait une entreprise. Bon il devait admettre ne pas pouvoir en dire grand chose, lui-même en possédant trois. Mais sincèrement, s'il avait pu s'en passer il ne se serait pas fait prier. Il laissa transparaître son agacement sur son visage, c'était après tout une réaction naturel de la part de quelqu'un qui se faisait interrompre par un téléphone portable.

-   J'ignore quand même un appel... Si c'est pour rien je serai vraiment trop déçu~♥

Il accepta l'aide de son professeur et une fois debout présenta ses excuses :

- Navré dans ce cas.

Il s'approcha et vola finalement ce baiser qu'il considérait comme dû.

- J'ai eu tout ce que je voulais, je n'ai plus rien a faire ici.. sa voix était redevenue plus douce. Mais comme je suis d'une générosité dépassant l'entendement je veux bien t'accorder une faveur~

Il marqua une légère pause et jeta un bref coup d’œil autour de lui

- Je pense que je te dois bien ça...
Revenir en haut Aller en bas
Toma Sayashi
~ Professeur de Sport [Lycée Wakuri] ~
avatar

Messages : 432
Date d'inscription : 06/02/2011

Votre personnage ...
Prénom : Toma
Nom : Sayashi
Âge : 23 ans

MessageSujet: Re: NCIS enquête spéciale. (PV Tomaaa ♥ )   Mar 10 Nov - 11:58

Toma aida ainsi son élève à se relever, ravi de constater que pour l’instant, la personne ayant cherché à le joindre ne réitérerait au moins pas sur le champ son action. Il ignora les excuses du plus jeune et le laissa s’approcher et l’embrasser, ravi que l’échange soit si bref. Après tout, il s’amusait avec le brun, mais ne prenait certainement aucun plaisir à leurs contacts physiques. D’une part c’était un homme, mais par dessus tout, c’était un enfant, et un véritable sale gosse, de surcroit. Le rouquin observa quelques instants son cadet avant que ses mains n’aient retrouvé l’intérieur de ses poches alors qu’il balayait brièvement la pièce des yeux.
Définitivement, c’était cuit pour la sortie de ce soir, heureusement qu’il prévoyait rarement en avance. Il n’avait aucunement l’intention de se réveiller demain matin là-dedans. Il passerait une partie de sa nuit s’il le fallait à ranger son salon, de même que refaire du tri dans les papiers, et par la même occasion savoir sur quoi exactement le plus jeune était tombé. Après tout, jamais il n’avait pu les remettre exactement comme le rouquin les avaient placés.

- Mais comme je suis d'une générosité dépassant l'entendement je veux bien t'accorder une faveur~
- Oh, tu es trop bon.


Le rouquin sourit et acquiesça lorsque le brun dit qu’il lui devait au moins ça. Effectivement. Les traces de ses chaussures, de son sang, et du jus de pomme qu’il lui avait servi avaient re-décoré son intérieur, et c’était sans parler des morceaux de verres qui s’étaient réfugiés dans des coins improbables de la pièce, ou encore de sa salive qui ne devait pas se trouver bien loin. Décidément, si le sportif était incapable d’apprécier ce cadeau empoisonné, il pouvait saluer l’effort impressionnant fourni par son cadet pour lui pourrir la vie. Il poussa d’ailleurs un soupir qu’il ne chercha pas à cacher, même si son sourire ne s’était en aucun cas effacé.

- Tu sais très bien ce que je veux~

Evidemment que le brun le savait, il l’avait lui-même dit un peu plus tôt. Toma voulait que ce gosse s’en aille ; qu’il le laisse tranquille afin que sa soirée ne soit pas totalement perdue. Evidemment, ce n’était pas quelque chose que le rouquin irait admettre de façon aussi claire, même si son invité était au courant. D’ailleurs, ce n’était pas quelque chose qu’il admettrait, tout court. Le rouquin sortit sa main droite de sa poche et en profita pour frotter avec sa paume l’endroit de son torse où le sang de son élève avait séché, son expression enjouée ne quittant pas son visage alors que son regard fixait les iris dorées du brun. Et ce malgré le dégoût qu’il ressentait rien que par le souvenir de la texture du sang, poisseux et collant, réchauffé par la seule température de la main du brun lorsque ce dernier était venu le déposer sur son professeur.
En réalité il n’avait aucune idée de faveur à demander à Misao en dehors de celle qui consistait à le foutre dehors, pieds nus, afin de le laisser lui respirer après le bordel innommable qu’il avait foutu dans son appartement. Finalement, le rouquin prit la parole.

- Je te demanderais bien de ranger, mais il y a trop de risques pour que cela se retourne contre moi, tu comprends~

En effet, le jeune homme était pire que ces génies qui proposaient trois voeux. Non seulement fallait-il prendre garde à la façon dont était formulé le souhait, mais avec Misao, il fallait considérer le fait qu’il pourrait l’exécuter selon son interprétation propre. Et en dehors de tout cela, le rouquin n’avait en aucun cas envie qu’il s’occupe du rangement… Mais il n’y pensa pas bien longtemps, se mordant brièvement la lèvre inférieure lorsqu’il remarqua que son accent était ressorti de manière extrêmement flagrante sur les derniers mots de sa phrase. Comme quoi, son esprit était vraiment plus perturbé que ce qu’il voulait bien laisser paraître par le bazar chez lui. Il y avait trop de détails, trop de choses hors de la place qui leur était assignée, qui l’empêchaient ainsi de se concentrer de façon optimale sur le brun et la performance que lui délivrait face à ce dernier. Son malaise désormais d’autant plus flagrant dans sa façon de s’exprimer, bien qu’il garde un visage plutôt neutre, il ne savait plus vraiment s’y prendre pour palier à ce sentiment plutôt désagréable. Toutefois, il n’attendit pas une riposte de son partenaire de jeu pour continuer, notamment lorsqu’il entendit son téléphone sonner de nouveau. Mais cette fois, il n’attendit pas pour ignorer l’appel, appuyant sur l’icône rouge afin de couper la sonnerie.

- Ah, ces satanés portables…

Le sportif posa sa main gauche au creux des reins du brun, la droite venant s’amuser avec quelques mèches de cheveux de son élèves.

- Mon idiote de plan cul est certainement en route.

Improbable. Jamais elle n’aurait jamais autant insisté pour l’appeler. Rapidement l’adolescente se serait faite une raison si Toma n’avais déjà pas répondu la première fois. Ensuite, elle l’appelait peu, préférant les messages, ou encore complètement oublier les échanges via les moyens téléphoniques. Il savait que Noeru n’était pas en route pour chez lui. Dans le pire des cas, il s’agissait du travail, sinon, c’était un ami à lui ou Sayumi qui voulait s’incruster. Dans tous les cas, il avait du mal à se dire qu’il s’agissait de Noeru, presque certain qu’elle n’était pas comme ça et qu’il n’y avait aucune raison que ce soit différent aujourd’hui.

- Tu es là, c’est l’occasion pour moi de me débarrasser d’elle~

Il marqua une pause puis s’écarta du brun. Il soupira, son sourire s’étirant.

- Elle a quand même accepté le fait que je me tape plusieurs femmes dans son dos, tu es mon seul espoir désormais…

En effet, si son petit-ami était hétérosexuel, elle avait toujours ses chances ; gay, plus aucune. Bon en réalité, c’était plus dans l’optique de faire fuir son élève. En effet, ce dernier pour se rapprochait de Noeru devait forcément user de stratagèmes le faisant passer pour un garçon sympathique, comme il faisait face à tout le lycée, au final. Et même si Noeru n’était pas une lumière, elle ferait assez rapidement les connexions nécessaires pour vouloir se distancer de Misao, même si ses conclusions s’avéraient être fausses, le résultat serait là. Et Toma doutait que le brun réduisent à néant des mois d’efforts, qui visiblement l’avaient fatigué, Noeru n’étant pas une cible aussi marrante qu’il l’avait prévue.
Revenir en haut Aller en bas
http://campus-tenshigaya.forumactif.com/u13
Misao T. Nisemono
~ Elève au Lycée Wakuri ~
avatar

Messages : 108
Date d'inscription : 18/03/2013

Votre personnage ...
Prénom : Misao
Nom : Nisemono
Âge : 17 ans

MessageSujet: Re: NCIS enquête spéciale. (PV Tomaaa ♥ )   Mar 10 Nov - 15:08

- Tu sais très bien ce que je veux~

Oui Misao le savait : Toma voulait qu'il s'en aille et le jeune homme était curieux de voir comment il s'y prendrait pour l'inciter à le faire étant donné qu'il était trop fier pour l'avouer.

- Je te demanderais bien de ranger, mais il y a trop de risques pour que cela se retourne contre moi, tu comprends~

Le noiraud retenu un sourire de satisfaction à l'entente du fort accent soudain de son aîné. Le pauvre devait être extrêmement perturbé pour autant se laisser aller. Il devait vraiment être pressé de le voir partir et en soit il n'avait qu'à le demander gentiment, l'étudiant n'avait plus rien à faire ici de toute façon. De là à dire qu'il n'avait plus matière à l'embêter ce serait exagéré car il y aurait toujours quelque chose ; mais il était las de salir son appartement, avait toutes les informations dont il avait besoin de la part de ce lieu et surtout : il avait d'autres choses à faire.

- Je suis triste que tu me vois comme ça et puis je suis une vrai fée du logis~ plaisanta-t-il.

Mais sa joie fût de courte durée : le téléphone de Toma s'était remis à sonner. Définitivement, il détestait ces machines. Toute fois il se retiendrai de faire part de son agacement à Toma car le rouquin n'avait pas laissé sonner et ça n'aurait fait que donner des éléments à son rivale pour l'embêter à son tour.

- Mon idiote de plan cul est certainement en route. 

Parlait-il de Noeru ? Le brun n'en était pas sûr. Du moins jusqu'à ce que Toma lui demande de l'aider. Alors c'était sa faveur ? Misao rit mais malgré ce que ça en avait l'air ce n'était pas en réponse à ce qu'avait dit son cher professeur. Alors c'était comme ça qu'il comptait se débarrasser de lui ? En invoquant l'adoraable dépressive à la rescousse ? Il pensait vraiment que Misao était idiot à ce point ? Qu'après tous ces mois il n'avait rien appris la concernant, qu'il ne l'avait pas testée ?

- Elle a quand même accepté le fait que je me tape plusieurs femmes dans son dos, tu es mon seul espoir désormais…

- Oui c'est vrai qu'avec un cas comme le siens tu as vraiment besoin de mon aide~

Le jeune homme passa sa main dans son épaisse tignasse Noire. Un air malicieux accroché au visage. Après avoir entendu cette fausse requête, l'envie de taquiner le sportif revenait en force.

- Bon et bien je reste un moment alors, moi qui avait l'intention de partir je ne peux décemment pas te laisser patauger avec cette pauvre idiote.

Il alla s'affaler sur le canapé.

- Tu as un plan précis en tête ?

Il éclata finalement de rire, se relevant.

- Non mais Noeru, sérieusement ? Je t'en prie tu sais aussi bien que moi qu'elle est bien trop flippé à l'idée de déranger qui que ce soit pour rappeler alors qu'on lui raccroche au nez. Tu crois que j'ai fait quoi ces derniers mois ? Que je me suis contenté de lui tenir gentiment compagnie pour ne pas que la pauvre petite s'embête ? Mais soit, je t'aiderai à te débarrasser d'elle; tu me l'as demandé si gentiment~ il marqua une pause, s'approchant de Toma. Toute fois je ferai ça à ma manière, tu veux bien ?

Toma allait regretter de l'avoir pris pour un idiot. Il savait que le rouquin était plus attaché à son « plan cul » que ce qu'il voulait bien prétendre. Certes la jeune fille était atteinte à un point où il devrait fournir de gros effort pour la dégoûter du roux, mais il avait bien envie de s'y tremper.

- Bon sur ce, je vais te laisser respirer, très cher ami ♥ Je t'aurai bien consacré encore un peu de mon précieux temps pour t'aider à ranger mais je suis un homme occupé et notre rencontre à déjà trop duré~

Il l'enlaça, lui glissant un dernier « Tu vas me manquer.. » presque sincère et se dirigea à l'entrée pour s'en aller. S'en était tout pour le moment mais le professeur n'en aurait pas fini d'entre parler de lui...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: NCIS enquête spéciale. (PV Tomaaa ♥ )   

Revenir en haut Aller en bas
 
NCIS enquête spéciale. (PV Tomaaa ♥ )
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pour une occasion très spéciale !
» Une commission d’enquête et de contrôle interne à la BRH du Cap-Haitien.
» Les Boucles de Spa (Spéciale de Saive)
» [RP] Une invitation spéciale
» Enquête Archéologique (libre)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CAMPUS TENSHIGAYA :: Zone Daitako :: Quartier Résidentiel Shimura :: Appartement n°19 : Toma Sayashi-
Sauter vers: