AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Venez incarner votre personnage de manga / anime préféré ou bien créez le votre, et amusez vous dans le Campus Tenshigaya, une ville sans limites !

Partagez | 
 

 Uemura Megumi~

Aller en bas 
AuteurMessage
Megumi Uemura
~ Elève à l'Université Kanjirô ~
avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 25/01/2015

Votre personnage ...
Prénom : Megumi
Nom : Uemura
Âge : 19 ans

MessageSujet: Uemura Megumi~   Dim 25 Jan - 8:49

♦♣♥♠ ~ MEGUMI UEMURA ~ ♠♥♣♦



VOTRE PERSONNAGE ~ ♦♣♥♠

Nom : Uemura
Prénom(s) : Megumi
Surnom(s) : Megu
Âge : 19
Nationalité : Japonaise
Orientation sexuelle : Hétérosexuelle
Aime : la nature, les sports extrêmes, voyager, camper, les films d’horreur, les jeux vidéos, les mangas
Aime pas :  les cours, l’hypocrisie, les médecins, les espaces clos, l'ennui, la routine

Matière préférée : Lettres~

Appartement ? Yup

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Caractère :
La première chose à savoir concernant Megumi, et sûrement la première chose que les gens remarquent, c’est sa franchise. En effet, la jeune femme est incapable de mentir de manière crédible à qui que ce soit, et se contente, la plupart du temps, du mensonge par omission, ou par simplement ignorer ce qui la gêne : après tout ce qu’elle ne voit pas, n’existe pas. Par conséquent, elle est extrêmement directe et n’hésite pas à expliquer à quelqu’un ce qui ne va pas, ou si elle trouve que cette personne fait quelque chose de mal, sans pour autant essayer de la ramener dans le droit chemin. La jeune femme peut donc, à cause de sa sincérité à toute épreuve, peut sembler terriblement malpolie à certains égards. Elle a en effet du mal à se contrôler si elle fait face à une situation injuste dans le milieu du travail ou scolaire, et peu importe le rang social de la personne en face, il lui sera toujours difficile de se contenir et de maîtriser adéquatement ses propos.
Evidemment, à force d’expérience, elle a appris à donner les réponses appropriée à ces situations. Toutefois, la personne ayant commis le préjudice n’aura aucun mal à se rendre compte que sa relation avec la jeune femme s’en est retrouvée fortement dégradée. Non seulement elle ne fera plus d’efforts pour manifester son respect vis à vis de la personne concernée, mais en plus, elle cherchera un moyen de se venger sur la courte durée; elle n’est pas très rancunière, mais si elle trouve le moyen de saboter cette personne avant de l’oublier, elle le fera…  Après tout si ces gens là ne respectaient rien, non seulement ils ne méritaient pas son estime, mais surtout, ils ne méritaient pas qu’elle s’en soucie plus que ça. Et après tout, l’indifférence est la pire des punitions.
Et malgré les apparences, c’est une jeune femme qui accorde sa confiance et son respect avec une facilité déconcertante et elle peut, par conséquent sembler quelque peu naïve alors qu’en réalité, une fois qu’elle voit sa confiance en une personne faillir, l’individu en question peut difficilement recouvrir cette erreur. En somme elle ne donne qu’une chance à chacun, sans exception. Après, quand elle parle d’hypocrisie et de mensonge, elle pense à ceux susceptibles de blesser, ou dissimulent des qualités essentielles d’une personne lorsque qu’ils sont sensés être proches. Elle fait donc un tri drastique, parfois même un peu trop, sur le plan amical, par conséquent, elle a peu d’amis proches, et elle n’entretient pas d’excellentes relations avec sa famille.
Cependant, Megumi est très ouverte d’esprit, et adore faire de nouvelles rencontres. Elle a beaucoup de “camarades” et de “collègues” qu’elle apprécie, mais s’en tenant à des relations cordiales. D’ailleurs, sa franchise lui permet de faire le tri également, elle a tendance à rapidement savoir si elle aime une personne ou non, et n’a aucune gêne à lui en faire part, peu importe si ses sentiments sont amicaux ou amoureux, ou au contraire, hostiles. Et parce qu’elle déteste par dessus tout les affabulations, elle est toujours extrêmement à l’écoute et accessible, et est elle même extrêmement bavarde.

Néanmoins, malgré le plaisir qu’elle prend à tisser des liens, à sortir avec ses amis, à rencontrer de nouvelles personnes; c’est lorsqu’elle est seule qu’elle parvient le plus à se retrouver. Ses lieux préférés ? La nature, très certainement. Loin des lumières artificielles, qu’il s’agisse d’une plage déserte ou encore du haut d’une montagne, elle ne se lasse pas du silence, de la pénombre ou encore des rayons du soleil. Par conséquent il lui arrive souvent de voyager seule, à l’étranger ou au Japon même, de s’organiser spontanément un saut à l’élastique au lieu d’aller en cours; ou encore camper plutôt que de dormir dans son appartement ou aller en boîte de nuit avec ses amis. Elle est également passionnée de sport, et en particulier les sports extrêmes, la forçant à repousser ses limites sans cesse.

Aussi, elle est une personne d’un naturel plutôt sensible et qui prend chacune de ses activités très à coeur, qu’il s’agisse d’aider une personne, ou bien son travail ou encore ses études. Même si elle n’est absolument pas intéressée par ses études, et n’a pas pour ambition de monter très haut dans la société, elle s’y donne corps et âme. Ce qu’elle veut, c’est simplement faire ce qu’elle aime, entourée de personnes qu’elle aime. Alors pour l’instant, elle supporte la corvée de l’université afin d’atteindre ce métier qu’elle aime, et pour mériter de l’exercer. Et en dehors de son manque cruel d’organisation qui lui porte très souvent préjudice, elle fait en sorte de toujours exécuter jusqu’au bout les tâches qu’elle a commencé. On peut appeler ça de la détermination, même si en réalité l’étudiante pousse parfois cela jusqu’à l’entêtement, voire l’acharnement maladif.  Et malgré cette incapacité à se sortir d’une tâche entamée, Megumi est la victime parfaite de la procrastination, en effet, étant donné qu’elle est parfaitement consciente de ce défaut, elle ne commence aucune tâche pénible si elle sait qu’elle va lui occuper tout son temps pendant une long durée, ce qui est assez exaspérant dans la mesure où elle finit par faire tout ce qui doit être fait la veille, tout en se plaignant que les vingt-quatre heures de l’horloge ne suffiront pas : et c’est exactement à ce moment là que son trait bordélique prend le dessus.
Toutefois, elle a beau être extrêmement désorganisée, elle est aussi très débrouillarde et peut facilement trouver une solution à un problème, et ce rapidement, ce qui s’avère utile dans la majorité des situations.

En somme, Megumi est une jeune femme joviale, plein de vie et spontanée, mais incapable de tenir sa langue, de mentir et d’organiser sa vie sans avoir à accomplir les tâches à la dernière minute. C’est une véritable girouette, qui agit non pas selon les codes établis ou la norme, mais selon ses sentiments et ses envies. Cependant, elle reste extrêmement attentive aux autres, en particulier lorsqu’ils lui sont chers.
Description physique :
Megumi a un physique plutôt banal, quoiqu’en meilleur forme que la moyenne étant donné le nombre de sports qu’elle pratique : en effet, elle pratique extrêmement souvent de l’escalade en montagne pour se défouler, et de façon encore plus régulière, la boxe. Evidemment, ces deux exemples font partis des plus fréquents, en réalité, elle adore en essayer des nouveaux, sans cesse, des plus communs aux plus insolites. Et le résultat d’un tel niveau d’activité, est un corps joliment sculpté sans faire trop pour autant, lui permettant de manger sans cesse ce qu’elle désire.
La jeune femme mesure un mètre soixante-douze, et même si elle aurait souhaité atteindre un nombre rond, elle se contente parfaitement de cette taille qui n’est ni trop grande, ni trop petite, lui permettant de porter des chaussures à talons si elle le souhaite (bien qu’elle peine à rester debout plus de vingt minutes sur ce genre de chaussures) et de ne pas faire ridiculement naine lorsqu’elle porte des chaussures plates.

L’étudiante a de long cheveux châtains clairs, qui ont subi de nombreuses expériences lorsqu’elle était plus jeune, quand elle expérimentait avec les différentes coupes et couleurs possible… Aujourd’hui elle les laisse pousser autant qu’elle le peut, en prenant grand soin. Elle possède également de grands yeux noisette, et surtout, de longs cils qu’elle affectionne tout particulièrement. Elle a également la chance de ne pas avoir une poitrine inexistante, ajoutant en féminité, qualité qui, elle trouve, lui fait largement défaut à cause de son attitude et de ses hobbys.
En effet, la jeune femme reste plutôt garçon manqué dans son attitude, ce qui peut la faire paraître vulgaire. EN réalité, même si Megumi n’est pas spécialement attirée par le maquillage négligée pour autant, elle fait toujours attention à être impeccable. En effet elle se maquille assez légèrement, de façon quotidienne, quand elle a le temps évidemment...
Megumi fait difficilement son âge, soit elle reste au naturelle et on la croit difficilement majeure, soit elle s’habille et se maquille de façon extrêmement féminine, et on lui donne aisément deux à trois ans de plus que son âge réel, même si cela reste extrêmement rare vu la fréquence à laquelle elle s’amuse à user de tels artifices.

En termes vestimentaire, la jeune femme s’habille avec ce qu’elle trouve et qui lui plaît. Elle n’est pas du genre à dépenser des milles et des cents dans des vêtements ou des accessoires, mais il lui arrive de faire parfois quelques folies, notamment sous l’influence de ses amies. Mais en général, elle privilégiera les pantalons jeans accompagnés d’une vaste en cuir en hiver, parfois un manteau chaud lorsque la température le requiert, et en été, elle se contente de shorts et de hauts assez simples, changeant parfois pour des robes, même si cela reste rare étant donné qu’elle passe son temps à marcher dans la montagne ou à se baigner dans l’océan.
Histoire :
Megumi est née dans la préfecture d’Hiroshima dans une famille de la classe moyenne, d’une mère enseignante et d’un père manager dans une entreprise nationale. Fille unique, elle n’a jamais manqué de rien de la part de ses parents, autant sur le plan matériel que sur le plan affectif. Ils ont toujours veillé à ce que leur seule petite fille ne ressente jamais une lacune quelconque. Ils l’ont donc éduquée en prenant soin de l’intéresser à un maximum de choses, avec le peu de moyen qu’il avaient. Qu’il s’agisse des livres pour stimuler son imagination, que des cours dans de diverses disciplines artistiques pour stimuler sa créativité. Elle avait même eut droit au théâtre, qui était de loin une de ses activités favorites, encore aujourd’hui. Toutefois, dès son plus jeune âge, elle s’intéresse aux disciplines sportives, et plus particulièrement aux arts martiaux. Evidemment, étant la seule enfant de sa famille, elle était surprotégée et ses parents refusèrent donc de la laisser s’épanouir dans un environnement strictement masculin ou du moins, majoritairement. Elle eut donc droit à des cours de danse, de gymnastique, mais jamais ceux à quoi elle aspirait réellement. Eventuellement elle avait pu négocier des sports tels que le volleyball ou le tennis, mais après de longues discussions et surtout, quand elle était déjà un peu plus âgée. Déjà enfant, elle avait cette attitude quelque peu garçon manqué, mais aussi très énergique.

Evidemment, en habitant au sud-ouest de l’archipel, son père multipliait les voyages entre la maison et la capitale, et éventuellement, alors qu’elle était âgée de 10 ans, ils quittèrent la province pour s’installer un peu plus près de la capitale. Non pas dans Tokyo même, ce qui s’avérait compliqué financièrement, mais au moins dans la région du Kantô, et surtout à proximité, épargnant à son père des traits improbables, et à la fille de subir l’absence de son père, avec qui elle avait une affinité bien plus grande qu’avec sa mère.
Elle n’eut pas trop de mal à quitter ses amis à Hiroshima, gardant contact avec quelques uns d’entre eux, dont une qui aujourd’hui fait toujours partie de ses amies proches. Elle s’en fit d’autres dans sa nouvelle école, tout en maintenant des notes parfaites, digne de l’éducation de sa mère.

C’est à partir de la fin du collège qu’elle commence à se rebeller doucement, mais sûrement. Elle prend un travail à mi-temps et se paie des cours de boxe avec cet argent, ainsi que des sorties et voyages divers et variés. Ses fréquentations changent également, l’incitant à se rebeller face à l’autorité de ses parents. Par conséquent, les relations qu’elle entretient avec eux se détériorent et rapidement, la communication est rompue. La jeune fille passe son temps en dehors de la maison, et lorsqu’elle y est, soit chacun s’ignore, soit tout le monde se dispute.
Pendant ses années lycées, elle eut éventuellement plusieurs petits-amis, mais jamais bien longtemps. Non seulement elle se lassait bien trop vite, mais surtout, elle était bien trop caractérielle et les jeunes hommes ne tenaient en général pas assez longtemps. Sa plus longue relation avait duré quelques mois seulement, avec un homme sensiblement plus âgée, un peu douteux et consommateur de substances peu licites, qu’elle adorait amener chez elle simplement pour le montrer à sa mère.

Dans sa dernière année de lycée, un scandale éclate au sein de la bande avec qui elle traîne, et ceux qu’elle considérait comme ses amis la trahisse sans remords, lui valant une suspension de cours d’une durée d’une semaine. C’est la qu’elle a fixé ses critères à la hausse en termes d’amitié. Elle avoua toute la vérité à ses parents, qui malgré sa bonne volonté n’avaient plus confiance en leur fille unique. Comme pour se faire pardonner, elle travailla d’arrache pied pour obtenir son diplôme avec une mention d’excellence. Malheureusement, avec son dossier tâché par ses erreurs, elle savait qu’elle aurait du mal à être acceptée dans les grandes universités tokyoïtes.
C’est en discutant avec son amie la plus proche qu’elle entendit parler du Campus. Elle ne tarda pas à envoyer un dossier d’inscription et de passer les concours pour y entrer. C’était parfait : non seulement elle pouvait faire quelque chose qui lui plaisait : le cinéma; dans un environnement avec un nombre incalculable d’activités différentes à faire, et loin de ses parents, le temps de se pardonner et qu’ils la pardonnent également. Après tout, elle était persuadé que ce n’était plus qu’une question de temps, et que l’éloignement aiderait certainement à améliorer leurs relations.
C’est une fois inscrite qu’elle les posa devant le fait accompli, leur annonçant qu’elle partait pour l’université, bien loin de la maison, leur promettant de rentrer fréquemment pour leur rendre visite.
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

(Barrer les mauvaises propositions)

Statut : Elève - Personnel - Habitant
Personnage : Inventé - Manga - Anime - Manhwa - Manhua - Doujin - Jeu Vidéo
Oeuvre dont le personnage est tiré : Ma petite tête~
Etablissement : Université
Métier : Travail à mi-temps \o/

Comment avez-vous connu le forum ? Autre compte~

CODE : code bon by Noeru~
Revenir en haut Aller en bas
Noeru Aiza
♥ Gentille Admin (^o^) ♥
avatar

Messages : 542
Date d'inscription : 27/08/2011
Age : 21
Localisation : SCHWEIZ !

Votre personnage ...
Prénom : Noeru
Nom : Aiza
Âge : 17 ans

MessageSujet: Re: Uemura Megumi~   Dim 25 Jan - 9:05

tu es validée, bienvenu a oit ololol *cours loin*

_________________
Revenir en haut Aller en bas
 
Uemura Megumi~
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chambre de Megumi et Matsurika
» Présentation de Megumi Matsumoto
» Mission rang S [ PV : Megumi ]
» Endô Ayami ~ Jumelle de Megumi - Ft. Lily de Vocaloid [LIBRE]
» Are You Afraid ? | Luka-Megumi, Charleen, Leo & Wayne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CAMPUS TENSHIGAYA :: Forum / Hors RP :: Présentation de votre personnage, Recensement d'avatars, Galerie :: Présentation des personnages-
Sauter vers: