AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Venez incarner votre personnage de manga / anime préféré ou bien créez le votre, et amusez vous dans le Campus Tenshigaya, une ville sans limites !

Partagez | 
 

 Enfin libre! 2 (pv Noeru)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Toma Sayashi
~ Professeur de Sport [Lycée Wakuri] ~
avatar

Messages : 432
Date d'inscription : 06/02/2011

Votre personnage ...
Prénom : Toma
Nom : Sayashi
Âge : 23 ans

MessageSujet: Enfin libre! 2 (pv Noeru)   Dim 5 Oct - 18:05

Lorsque Toma vit l’adolescente glisser, il eut tout de suite le réflexe de la rattraper, du moins d’essayer de la rattraper… Car malheureusement, il ne fut pas assez rapide et la jeune fille se retrouva donc par terre dans l’herbe mouillée, sa robe, ses cheveux et même son visage, tachés. Il manqua de soupirer face à tant de maladresse, elle n’avait décidément pas de chance, ça faisait deux fois qu’elle tombait, et pas des manières les moins humiliantes. D’ailleurs le rouquin entendit les moqueries du même groupe qui avait tenté de l’aborder un peu plus tôt, et leva les yeux pour exprimer clairement son agacement face à l’immaturité de ces femmes, aidant la brune à se relever. Ce n’était pas comme ça qu’elles allaient attirer son attention, surtout qu’il était persuadé de s’être amusé avec au moins la moitié d’entre elles; alors si c’était pour qu’il leur revienne, c’était encore mois gagné.


- Je crois qu'au final je vais être y être obligé... ça ne te dérange pas?


Le rouquin répondit négativement d’un signe de tête, heureux qu’elle ne se laisse pas atteindre par les autres cruches. Il n’attendit pas vraiment que l’adolescente lui dise qu’elle ne voulait pas retourner à l’hôpital, car il n’en avait aucune intention, et c’est sans lui répondre qu’il prit son téléphone pour appeler un taxi, conscient qu’il pourrait se faire interpeller s’il marchait torse-nu en plein centre-ville, aussi agréable la vue soit-elle pour les autres. Il attendit également que l’adolescente ait fini de s’essuyer le visage, n’ayant pas forcément envie de s’approcher de l’agitation provoquée par les jets d’eau. Après ce coup de fil, il se retourna vers la brune, lui adressant un sourire rassurant et la prit par la main pour l’entraîner doucement en dehors du parc.


- On va chez moi.


Au moins chez lui elle pourrait se débarrasser de la terre qu’elle avait dans les cheveux et sur le visage, et mettre sa robe à laver étant donné qu’il possédait une machine. Il fut heureux de voir que le taxi ne mettait pas longtemps à arriver, ni même pour les conduire chez lui, et en moins de 20 minutes ils furent à la porte de l’immeuble du rouquin. Une fois qu’il eu ouvert le porte de l’appartement, il fut soulagé de voir que ce dernier était en ordre, étant donné qu’il ne savait plus s’il avait rangé entre toutes ces allées et venues entre le Campus et la capitale. Mais non, d’ailleurs l’état de l’appartement témoignait de l’absence du rouquin : la plupart des stores étaient encore baissés, son téléphone était plein de messages et les meubles était légèrement poussiéreux. Seul sa chambre témoignait d’un certain signe de vie, son ordinateur allumé d’une part, et son lit défait d’autre part.
Sans prendre le temps d’ouvrir les stores et les fenêtres, le rouquin jeta son haut mouillé sur son lit pour en chercher un autre dans la pièce d’à côté, puis il ressortit habillé, ouvrant la porte de la salle de bain à Noeru tout en l’embrassant tendrement sur le front.


- Tu peux aller te doucher, je vais ressortir.


Il lui adressa un sourire avant de s’empresser de sortir, préférant les escaliers à l’ascenseur qui mettait un temps fou à arriver, puis il prit sa voiture cette fois, jusqu’à une rue marchande non lointaine. Le gros désavantage de vivre dans un quartier résidentiel, c’est qu’il ne pouvait pas avoir accès à toutes ces boutiques sans avoir à marcher au moins quinze minutes. Toutefois en voiture, le trajet était beaucoup plus court et il entra rapidement dans la première boutique de prêt-à-porter féminin qu’il croisa, observant assez rapidement les modèles de robes qu’ils avaient. Après tout, même s’il avait toujours des vêtements à Sayumi puisque cette dernière venait souvent à l’improviste, il voyait mal l’adolescente aux yeux bleus les porter : ils étaient bien trop grand, et il avait déjà vu le rendu sur elle, qui n’était pas terrible; et puis maintenant qu’elle avait perdu du poids, ce n’était certainement pas mieux. Il eut d’ailleurs du mal à trouver des vêtements qui puissent correspondre à l’adolescente, et il dut faire trois boutiques dans lesquelles il avait à chaque fois acheté quelques modèles : de cette manière, elle aurait le choix, après tout parmi tout ce qu’il avait pris, elle trouverait bien quelque chose de confortable et à son goût.

Il savait qu’il y avait passé un temps fou, peut-être quarante minutes, mais de cette manière elle serait probablement douchée quand il rentrerait, et elle aurait pu sortir sans avoir peur qu’il ne la voit, ou sans avoir peur de glisser et faire tomber sa serviette comme c’était déjà arrivé. Il entra donc dans l’appartement, posant les trois sacs qu’il avait à la main sur le canapé avant de s’asseoir sur un fauteuil à côté, posant ses pieds sur la table basse, commençant à regarder les messages sur son téléphone. Il avait un ou deux messages de jouets auxquels il ne prêta pas attention, mais la vingtaine restante était son secrétaire sur Tokyo qui se demandait où le rouquin était passé, le prévenant qu’il avait raté des réunions importantes et d’autres choses liées au travail dont Toma n’avait pas envie de savoir pour le moment. Il posa son téléphone sur l’accoudoir et ferma les yeux quelques instants, jusqu’à entendre les pas de l’adolescente. Il se leva et désigna les sacs de la main.


- J’en ai pris plusieurs, vois celle qui te plaît le plus.


Il passa derrière elle en déposant un baiser sur son épaule, puis il se dirigea vers sa chambre pour se changer également, si son T-shirt était sec, son short était toujours bien imbibé d’eau puisqu’il n’en avait pas changé. Il se changea donc rapidement et après un coup d’oeil à ses mails, il retourna dans le salon, adressant un sourire à Noeru.


- Alors ?


Il avait essayé de prendre des choses qui, il pensait, pouvait lui plaire compte tenu de ce qu’il avait pu la voir porter, ainsi qu’une ou deux qui pouvaient bien lui aller sans qu’il ne s’agisse de son style vestimentaire habituel, mais la majorité ressemblait aux vêtements qu’elle avait, peut-être en un peu plus chers, mais il n’y avait pas fait attention.


- Y en a une au moins qui te plaît ?


Ses yeux se firent rieurs, dans le pire des cas il s’agirait de robes de secours. Même si elles ne plaisaient pas à la brune, elle serait toujours heureuse de les avoir quand elle viendrait chez lui sans rien pour se changer. Après tout la dernière fois elle avait dû emprunter des vêtements à Sayumi, bien trop larges pour elle. Et dans le cas où ils seraient trop serrés parce qu’elle aurait reprit du poids, le rouquin se ferait une joie de s’en débarrasser.
Revenir en haut Aller en bas
http://campus-tenshigaya.forumactif.com/u13
Noeru Aiza
♥ Gentille Admin (^o^) ♥
avatar

Messages : 542
Date d'inscription : 27/08/2011
Age : 20
Localisation : SCHWEIZ !

Votre personnage ...
Prénom : Noeru
Nom : Aiza
Âge : 17 ans

MessageSujet: Re: Enfin libre! 2 (pv Noeru)   Dim 5 Oct - 20:19

- On va chez moi.

- D'accord..


Elle était heureuse qu'il lui épargne l'hôpital et n'y émit du coup, aucune objection. En revanche elle se demandait ce qu'il prévoyait de faire concernant sa robe sale. Est-ce qu'il allait encore lui prêter des vêtements de Sayumi? M'enfin.. Elle verrait bien. Elle le suivit jusqu'à chez lui en lui racontant des choses sans grande importance. Elle avait commencé par lui montrer ses photos de nuages loin d'être exceptionnelles, lui décrivant ses tortues et son guerrier. Elle avait poursuivit en parlant encore un peu de Misaki qui avait l'air de vouloir sa mort vu la quantité de chocolat qu'elle lui amenait toujours. Bien sur la jeune fille évitait encore d'évoquer l'hôpital en sois et Adrien. Misao ne faisait pas non plus parti des thème abordé vu qu'elle avait cru comprendre que Toma ne l'aimait pas beaucoup. Elle avait laissé le silence reprendre place vers la fin du trajet n'ayant plus rien à dire, et puis elle n'aimait pas se forcer. Après tout tant que les blancs n'étaient pas gênants, il n'y avait pas à en avoir peur...
Comme lorsqu'elle était montée dans le taxi, elle fit bien attention a ne pas mettre de la boue partout en sortant du véhicule. Comme elle avait pris plus de temps que le rouquin à s'extirper de là, elle dû accélérer le pas pour le rattraper.

Noeru remarqua une fois arrivée que l'appartement n'était pas tout a fait comme la dernière fois qu'elle était venue. Il avait presque l'air.. inhabité, comme si Toma ne s'y arrêtait plus qu’occasionnellement. L'étudiante ne savait pas exactement ce qui lui donnait cette impression. Certes il y avait les stores qui étaient baissés, mais elle savait que ce n'était pas la seule chose... Mais l'adolescente était plus interpellée par le "pourquoi" que ce fait en lui-même. Où est-ce qu'il était si ce n'était pas ici? Le baiser de son professeur la fit sortir de ses pensées qui la regagneraient bien vite.

- Tu peux aller te doucher, je vais ressortir.

- Ha, oui, bien sûr.. Merci beaucoup, je vais faire ça.


Elle n'avait pas pensé à lui demander ce qu'il avait à faire, bien trop occupée à s'interroger sur ce qu'il faisait de son temps. Quand l'idée traversa enfin son esprit, le jeune homme était déjà loin. Tant pis. La noiraude défis sa tresse et retira sa robe sale en même temps qu'elle rejoignait la salle de bain. Elle avait l'intention de prendre sa douche rapidement ne souhaitant pas faire attendre Toma au cas ou il n'en avait pas pour longtemps. Malheureusement la terre dans ses cheveux était plus difficile à retirer que ce qu'elle aurait pensé. Une fois bien propre elle profita du miroir pour se remaquiller légèrement à l'aide du matériel emporté dans son sac et de correctement brosser ses cheveux. Une fois ces derniers bien à leur place elle sortit précautionneusement pour ne pas glisser. Bien qu'elle ait remis ses sous-vêtements elle avait quand même entouré une serviette autour de son corps, au cas où Toma serait de retour. Et elle avait bien fait, l'homme aux yeux verts étant effectivement au salon a ce moment là.

- J’en ai pris plusieurs, vois celle qui te plaît le plus.

Noeru regarda dans la direction qu'il lui montrait et s'approcha des sacs, légèrement perplexe. C'est quand elle regarda à l’intérieur qu'elle comprit vraiment où il voulait en venir.

- C'est pour moi tout ça? demanda-t-elle spontanément avant d'ajouter, baissant les yeux, merci beaucoup.

Elle sortit d'une main une robe pour bien la voir, assurant la tenue de sa serviette de l'autre. Cette dernière était très belle, elle l'aimait vraiment, Toma avait du goût. Elle regarda le tout, réalisant qu'il y en avait un sacré paquet et commençait à s'inquiéter du coût total que cela avait du représenter.

- Alors ?

- hé bien..

- Y en a une au moins qui te plaît ?
la coupa-t'il.

- Oui mais une aurais suffit tu sais... Et puis je vais avoir du mal à te rembourser tout ça.

Son regard traduisait son inquiétude. Tous ces vêtements étaient très beau mais elle n'avait décemment pas les moyens. Elle remit les fringues dans les sacs pour ne pas déjà commencer à faire du désordre dans son appartement. Elle ne voulait pas que la pièce ressemble à sa chambre. Elle était le genre de fille à avoir de la peine à ranger spontanément. Bien sûr quand elle était chez les autres elle faisait en sorte de ne rien laisser derrière elle, mais dans son petit chez-elle c'était tout autre chose. Sans pour autant que l'endroit soit sale, elle devait admettre oublier de ranger ses élastiques dans le tiroirs prévu pour, et son bureau était toujours recouvert des divers stylos qu'elle utilisait pour faire ses devoirs. Alors au final des accessoire à cheveux par-ci, des livres par là... Ce n'était pas une chambre d'ado pour rien. Et ses colocataires n'étaient pas forcément d'une grande aide.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Toma Sayashi
~ Professeur de Sport [Lycée Wakuri] ~
avatar

Messages : 432
Date d'inscription : 06/02/2011

Votre personnage ...
Prénom : Toma
Nom : Sayashi
Âge : 23 ans

MessageSujet: Re: Enfin libre! 2 (pv Noeru)   Dim 5 Oct - 21:33

Le sportif s’assit sur le dossier de son canapé sur lequel étaient posés les achats qu’il venait de faire pour l’adolescente, la regardant déballer les articles et les observer un par un. La bonne nouvelle, c’est qu’il ne semblait pas s’être vraiment trompé sur le style des vêtements, même s’il savait que l’une d’entre elle était certainement très loin de la zone de confort de la brune, que ce soit par la longueur que par le style, qui était beaucoup plus mature que ce qu’il l’avait déjà vu porter. Mais pour celle-ci, ça n’avait été rien d’autre qu’un caprice de la part du roux. Même si elle ne la porterait certainement jamais, il avait quand même eu envie de la prendre. Après tout, toutes ces robes n’étaient pas faites pour repartir avec elle le lendemain, elles allaient rester ici. Toutefois il avait bien remarqué qu’il y avait un problème dans le regard de son élève au fur et à mesure qu’elle déballait les paquets, et il se doutait bien que cette préoccupation était le prix qu’avait dû payer le rouquin pour tout ça. Après tout il était sensé être professeur, rien d’autre; bien sûr elle devait se douter qu’il n’était dans le besoin vu le quartier dans lequel il vivait, ainsi que plein d’autres détails de ce genre tels que sa voiture ou même ses vêtements. Même s’il doutait qu’elle soit observatrice à ce point, il savait que c’était quelque chose de discuté parmi les élèves, de temps en temps, on lui avait même posé quelques questions à ce sujet, dont il avait répondu de manière très vague. Dans tous les cas, les soupçons du rouquin se confirmèrent assez rapidement.


- Oui mais une aurais suffit tu sais... Et puis je vais avoir du mal à te rembourser tout ça.


Toma haussa un sourcil. « Rembourser » ? Quand avait-il été question de remboursement ? Après tout ce n’était vraiment pas grand chose… Il poussa un soupir puis passa une main dans ses cheveux, l’air légèrement exaspéré. Alors c’était ça qui l’inquiétait tant ? Il n’y avait vraiment pas pensé en allant acheter tous ces vêtements; lorsqu’il se rappelait à quel point elle avait été heureuse d’aller au restaurant, il s’était dit qu’elle ne pouvait pas emprunter des vêtements à son amie, et qu’elle devait au moins pouvoir choisir ce qu’elle porterait afin d’être au moins confortable, à défaut d’être aussi apprêtée qu’elle l’aurait souhaitée. Car s’il avait dû choisir une seule robe, d’une part cela lui aurait prit bien plus de temps car il n’aurait pas voulu prendre n’importe quoi, et d’autre part, ça aurait été la selle robe qu’elle refuserait de porter dans tout le lot. C’est pourquoi il prit la parole avant qu’elle ne continue sur sa lancée, sortant la robe en question de son sac.


- Tout d’abord, si j’avais dû en choisir une, ça aurait été celle là.


Il lui jeta un regard qui signifiait qu’il savait qu’elle ne l’aurait pas porter à cause de comment elle se sentait vis à vis de son corps ces derniers temps, mais il n’insista pas longtemps pour ne pas la mettre mal à l’aise. Elle était tout aussi courte, même un peu plus que celle qu’elle avait salie au parc, mais le col était beaucoup moins décolleté, la rendant réellement plus habillée, et différente de ce qu’elle avait l’habitude de porter. Enfin il ne l’avait jamais vue porter un truc pareil du moins… Toutefois il ne lui laissa pas le temps de répondre et enchaîna d’une même voix faussement vexée.


- Et me quoi ? ... Me « rembourser » ? Tu plaisantes j’espère… C’est vraiment pas grand chose.


Bien sûr, c’est pour lui que la somme ne représentait rien, il se doutait bien qu’il n’en était pas de même pour la brune; mais il doutait qu’elle puisse réellement déterminer le prix de ses pièces; et il comptait bien s’abstenir de les lui communiquer, ne voulant pas lui donner une raison de plus de refuser. Il esquissa un sourire, ses yeux restant rieurs tout le long. Il passa derrière l’adolescente et l’enlaça tendrement, posant sa tête sur son épaule. S’il ne pouvait pas l’avoir avec ces arguments là, il l’aurait différemment. Il déposa un baiser sur son épaule, puis dans le creux de son cou avant de reposer docilement la tête sur son épaule, tout en l’enlaçant.


- Sache que si tu les refuses, je les jette~


Bon en réalité il n’en avait pas réellement l’intention puisque c’était toujours pratique d’avoir des vêtements pour filles, plusieurs fois ça avait sauvé Noeru d’ailleurs, l’évitant de paraître trop suspecte en revenant le lendemain matin avec les même vêtements qu’elle avait la veille en quittant le dortoir. Il s’écarta doucement d’elle, ôtant ses bras d’autour du corps de la brune puis lui murmura de nouvelles paroles avant d’aller s’asseoir, croisant les jambes sur sa table basse, jetant un nouveau regard à son téléphone qui se déchainait, mais de nouveau il ingora, reportant son attention sur la demoiselle, lui adressant son sourire le plus irrésistible et le plus innocent.


- Allez, ça me fait vraiment plaisir tu sais…


Il savait que personne ne pouvait lui résister quand il agissait de la sorte, ça n’avait pas intérêt à être l’exception; mais avec Noeru il ne savait jamais. Surement était-elle partagée, ou alors resterait-elle sur sa position. Il ne pensait pas l’avoir totalement convaincue. Dans le pire des cas, il abattrait une nouvelle carte pour la persuader, il en avait à revendre après tout, elle devait le savoir, alors au lieu de résister, elle ferait mieux d’accepter son sort avant qu’il n’emploie des moyens bien moins sympathiques, voire blessants, même s’il les dirait avec toute l’innocence du monde.
Revenir en haut Aller en bas
http://campus-tenshigaya.forumactif.com/u13
Noeru Aiza
♥ Gentille Admin (^o^) ♥
avatar

Messages : 542
Date d'inscription : 27/08/2011
Age : 20
Localisation : SCHWEIZ !

Votre personnage ...
Prénom : Noeru
Nom : Aiza
Âge : 17 ans

MessageSujet: Re: Enfin libre! 2 (pv Noeru)   Lun 6 Oct - 23:03

- Tout d’abord, si j’avais dû en choisir une, ça aurait été celle là.

Noeru fit moins attention à la robe qu'il lui désignait qu'au ton qu'il avait employé. Elle avait l'impression de l'avoir agacé et par réflexe elle tenta de triturer le bracelet habituellement à son poignet. La jeune fille n'aimait pas trop la situation et pour ne pas l’aggraver, elle écouta la suite sans dire mot.

- Et me quoi ? ... Me « rembourser » ? Tu plaisantes j’espère… C’est vraiment pas grand chose.

"Pas grand chose"? Elle fit la moue. Même si elle n'avait pas vu le prix elle avait remarqué que les vêtements étaient de bonne qualité et connaissait le nom des enseignes donc elle imaginait vaguement la somme totale. Est-ce qu'elle pouvait vraiment le laisser lui offrir autant? Il l'invitait déjà au restaurant et voilà que maintenant il lui achetait des vêtements. Elle ne savait vraiment pas comment aborder la chose. Est-ce qu'elle devait tout simplement le remercier? Après tout il l'avait fait de son plein gré mais... Cela faisait beaucoup. Sincèrement elle adorait toutes ces robes. Même celle qu'il lui avait montré était très belle même si elle devait avouer ne pas savoir si elle oserait la porter. Et puis elle reprenait rapidement du poids, elle n'aurait surement pas le temps de toutes les porter... Lorsqu'il l’enlaça elle resserra la pression qu'elle exerçait sur sa serviette pour que celle-ci continue de rester bien en place et se laissa faire sans rien dire, toujours partagée. Était-ce vraiment raisonnable?

- Sache que si tu les refuses, je les jette~

Elle se mordit la lèvre inférieure, son regard exprimant son dilemme. Dans tous les cas elle ne le laisserait pas faire ça. Elle se chargerait elle-même de les rapporter s'il avait vraiment l'intention de faire une telle chose.

- Allez, ça me fait vraiment plaisir tu sais…

Il était allé s'asseoir en face d'elle et elle avait donc tout le loisir maintenant d'observer ses beaux yeux verts craquants à souhait. Comment pouvait elle dire non face à une telle expression? Elle pinça ses lèvres à deux doigts de craquer pour de bon. Ce n'était déjà pas facile avant qu'il s'y mette, de résister à toutes ces merveilles, mais maintenant c'était pratiquement mission impossible. Un sourire fini par se dessiner sur son joli minois, on voyait qu'elle se retenait de plus d’effusions et on entendait des signes d'impatience dans sa voix.

- Si je n'ai pas le choix... Mais tu choisis la robe que je porterais ce soir, c'est ma condition.. Et sache que je te revaudrais ça d'une manière ou d'une autre.

Son air sévère en plus de ne pas être crédible une seconde, s'effaça bien vite. Elle se précipita vers lui pour l'enlacer et profita de la proximité pour l'embrasser. Elle se sentait comme une princesse. Une merveilleuse soirée en perspective, un repas qu'elle imaginait déjà délicieux, de beaux vêtements mais surtout, son cher et tendre rien que pour elle. Elle était trop euphorique pour déjà redouter le réveil comme elle avait l'habitude de le faire habituellement.

- Tu me gâtes beaucoup trop mais.. merci!

Elle se redressa, réajustant son linge de bain ayant légèrement glissé.

- Je t'aurais bien proposé de me demander ce que tu veux en échange de ce cadeau, mais je commence a me méfier...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Toma Sayashi
~ Professeur de Sport [Lycée Wakuri] ~
avatar

Messages : 432
Date d'inscription : 06/02/2011

Votre personnage ...
Prénom : Toma
Nom : Sayashi
Âge : 23 ans

MessageSujet: Re: Enfin libre! 2 (pv Noeru)   Mer 8 Oct - 1:17

Le rouquin n’avait pas quitté l’adolescente des yeux, il savait bien qu’elle était déjà plus ou moins convaincue à présent, c’était juste le grand final, et puis il aimait bien la voir essayer de résister de la sorte, alors qu’au fond son choix était déjà fait et qu’elle savait parfaitement que face à lui, il était vain d’opposer une quelconque résistance. Il posa son bras sur l’accoudoir, posant sa tête dans sa main, son regard transperçant toujours les iris bleu roi de son élève qui, les minutes passant, semblait avoir de plus en plus de mal à rester sur sa première décision. Le rouquin sut que la victoire lui appartenait quand il l’avait vue se pincer les lèvres; en général dès qu’elle commençait à hésiter, elle allait souvent au bout de ce à quoi elle avait pensé, soit immédiatement parce qu’il la poussait à bout, soit un peu plus tard parce qu’il l’aurait forcée; et cette fois c’était immédiat. D’un autre côté, elle n’avait pas vraiment de raison de refuser, et Toma ne lui avait rendu que le choix plus simple, enfin, en réalité il ne lui avait pas laissé le choix, il aurait fini par la faire accepter les robes; après tout il se voyait mal les retourner, et encore moins les porter. Bon il pourrait toujours les offrir à des connaissances à lui… Il verrait. Mais dans tous les cas, son sourire en coin refit surface en voyant celui qui était apparu sur le visage de la brune.


- Si je n'ai pas le choix... Mais tu choisis la robe que je porterais ce soir, c'est ma condition.. Et sache que je te revaudrais ça d'une manière ou d'une autre.


Toma fit une légère moue suite à sa remarque. Pas tant pour le fait qu’elle lui rende la pareille un jour, il était même plutôt curieux de savoir comment elle allait s’y prendre, après tout elle avait toujours un peu plus de mal à le cerner lui; bien qu’elle commençait à entrevoir certains aspects de sa personnalité inconnus de presque tous, il était persuadé qu’il était plus facile pour lui de la surprendre que l’inverse. Après, cela ne le dérangeait pas d’être contredit sur ce plan là, au contraire même. Non ce qui l’embêtait, c’était de devoir choisir ce qu’elle allait porter. Il en avait une en tête, mais il savait qu’elle ne serait pas confortable en la portant, la pièce en question était courte, très classe, et en toute honnêteté, même lui n’avait pas envie de faire un effort particulier pour sa tenue, après tout ils allaient simplement manger. Et quand il pensait aux autres robes, il les avait choisie avec plus d’attention qu’il n’y paraissait, alors si elle pouvait lui épargner un nouveau choix.
Il allait se lever quand l’adolescente l’enlaça puis enchaîna sur un baiser. Ce dernier geste fit légèrement rire le rouquin. Qu’est-ce qu’elle changeait vite d’avis. Lorsqu’elle lui dit qu’elle était trop gâtée, il fut heureux qu’elle soit toujours suffisamment proche et le sportif prit l’initiative de l’embrasser à son tour, mais de manière très brève à la commissure des lèvres de l’adolescente, puis il lui adressa un sourire.


- Je t'aurais bien proposé de me demander ce que tu veux en échange de ce cadeau, mais je commence a me méfier…


Le sourire du rouquin se transforma en expression d’incompréhension, et le jeune homme plissa les yeux, l’air d’essayer de comprendre pourquoi elle hésitait autant. Très rapidement, il reporta son regard dans les yeux bleus de Noeru, une expression tout à fait innocente sur le visage, il lui adressa un sourire radieux tout en prenant la parole.


- Comment tu peux te méfier de ça ? ~


Il marqua une pause, les yeux toujours rieurs, puis il invita l’adolescente à se lever pour qu’il puisse faire de même, puis il se dirigea vers les paquets. Une main sur les lèvres alors qu’il réfléchissait à laquelle de toutes ces robes elle pourrait bien porter. Il savait qu’elles lui iraient toutes bien, et il n’aimait pas choisir. Il se retourna vers elle en la regardant de haut en bas du même regard concentré. Il se retourna encore une ou deux fois entre ses récents achats et Noeru, et c’est au bout de plus d’une minutes qu’il prit la parole.


- Je pense…


Il fit un nouvel aller-retour du regard entre les deux éléments et plissa les yeux en s’arrêtant sur Noeru. Il l’observa encore une trentaine de secondes silencieusement toujours aussi attentif et concentré, puis il prit la parole.


- Que ce que tu as là est très bien~


Il faisait allusion à la serviette qu’elle utilisait en attendant de trouver des vêtements à mettre, mais également aux sous-vêtements qu’il y avait en dessous. I l’avait fait attendre pour rien de manière totalement délibérée. Il n’avait pas envie de choisir, après tout c’était lui qui les avait déjà sélectionnées, elles lui iraient toutes parfaitement. Et cette façon de se moquer d’elle était une façon de le lui faire comprendre, qu’il ne comptait pas choisir pour elle.


- Sinon, prends celle qui t’inspire le plus…


Il s’approcha lentement d’elle, son sourire faisant disparaître son expression concentrée, même si les yeux verts du sportif reflétaient toujours cet état d’esprit. Une fois qu’il fut assez proche de Noeru il se pencha pour lui murmurer quelques paroles d’une voix plus provocatrice que jamais.


- Mais si tu ne sais vraiment pas, regarde celle que j’aurais le plus envie de retirer selon toi~


En somme, il lui disait de manière bien plus claire que précédemment « débrouille-toi », même s’il ne connaissait pas vraiment la portée de tels mots avec Noeru, sans compter la manière dont il les avait prononcés. Il s’écarta d’elle en lui adressant un sourire de la même nature que le ton de sa voix. Cela faisait un sacré moment qu’il n’avait plus agi de la sorte avec elle, du moins c’était son impression; après tout il avait l’impression de ne pas l’avoir vu depuis très longtemps également, alors que ce n’était pas totalement vrai. Il récupéra son téléphone sur le fauteuil, puis désigna la serviette qui recouvrait la brune.


- Pour l’instant c’est celle-ci qui gagne.



En résumé, elle pouvait mettre ce qu’elle voulait, elle trouverait un moyen de l’attirer vers elle. Le côté romantique en moins, évidemment. Alors non, il ne l’avait en aucun cas aidée puisque ça n’avait pas été son intention. Finalement il se dirigea vers sa chambre pour la laisser se changer et reprendre ses esprits. Il serait bien resté voir ses réactions, mais il était sûr qu’il pourrait en tirer d’autres, de la même nature; voire même certaines qui serait directement liées aux paroles qu’il avait prononcées un peu plus tôt. D’ailleurs, pendant qu’elle se changeait, il en profita pour envoyer des messages à ses subordonnés pour qu’ils cessent de le harceler, qu’ils allaient devoir se débrouiller jusqu’à lundi sans lui.
Revenir en haut Aller en bas
http://campus-tenshigaya.forumactif.com/u13
Noeru Aiza
♥ Gentille Admin (^o^) ♥
avatar

Messages : 542
Date d'inscription : 27/08/2011
Age : 20
Localisation : SCHWEIZ !

Votre personnage ...
Prénom : Noeru
Nom : Aiza
Âge : 17 ans

MessageSujet: Re: Enfin libre! 2 (pv Noeru)   Mer 8 Oct - 16:01

Elle s'écarta de lui lorsqu'il lui le demanda pour le laisser se rapprocher les sacs. Elle l'y rejoint et l'observa hésiter. Comment pouvait-il avoir tant de mal à se décider alors qu'il l'avait fait si spontanément précédemment ? « Tout d’abord, si j’avais dû en choisir une, ça aurait été celle là. » C'est bien ce qu'il avait dit non ? Il avait même été extrêmement claire. Alors pourquoi ne lui demandait-il pas tout simplement de la porter ? Est-ce qu'il se disait qu'elle n'oserait pas la mettre, qu'elle ne voudrait pas ? Dans ce cas pourquoi l'avait-il acheté ?

- Je pense...

Ha quand même. Elle lui accorda toute son attention pour savoir sur quelle vêtement il porterait son verdict. Mais c'est qu'il faisait durer le suspens le bougre.

- Que ce que tu as là est très bien~

Elle mit moins de cinq secondes à réaliser qu'il se fichait de sa tête, mais avait commencé à rougir bien avant. Elle lui murmura un peu gêné :

- C'est pas sympa, sois plus sérieux...

- Sinon, prends celle qui t'inspire le plus...


Elle entreprit de regarder le tout comprenant qu'il ne lui formulerait aucun choix. Plus les secondes passaient et plus elle se disait que c'était la petite robe noir qu'elle devrait sélectionner... Pas parce que c'était sa préférée mais parce qu'elle n'aurait sans doute plus d'autres occasions de la mettre et que Toma aurait surement voulu la voir portée au moins une fois. Et puis elle était très belle, très classe parfaitement adaptée à la situation. Les seules choses la bloquant étant la longueur et la couleur. Elle qui ne portait que des teintes claires... Elle n'avait vraiment pas l'habitude de se voir en noir. En ce qui concernait le fait que justement le vêtement était court, elle n'aurait qu'à relativiser en se souvenant des paroles de Misaki, comme quoi des tas de jeunes filles auraient souhaité avoir des jambes si fines. C'est vrai que même si elle ne le voyait pas elle-même, elle avait déjà repris du poids... Mais elle n'eût pas le loisir de tergiverser plus longtemps. Toma s'était approché très près d'elle et n'avait pas tardé à lui murmurer quelques choses à l'oreille.

- Mais si tu ne sais vraiment pas, regarde celle que j’aurais le plus envie de retirer selon toi~

Sa peau changea de couleur en un éclaire, passant du rose pale à un rouge vif. Elle était maintenant incapable d'aligner deux pensée correctement, pourquoi était-il si provocateur tout à coup ? Elle entendit une porte se fermer et secoua frénétiquement la tête. Il fallait absolument qu'elle se change avant qu'il revienne mais.. la robe qu'il aurait envie de retirer ? Elle cacha sa tête dans ses mains. Comment avait-il pu dire une chose si osée dans une telle situation ? Bon elle se devait de faire abstraction, de ne plus y penser pour bien faire son choix. Il n'empêchait que les mots rebondissaient dans sa tête sans interruption. Comment pouvait elle prendre une décision dans de telles conditions ? La demoiselle retourna les sacs et se mit à observer le tout. Elles étaient toutes à son goût, et il était difficile pour elle d’estimer quelle robe correspondrait le mieux au lieux dans lequel ils irait. La jeune fille pris la robe noire dans ses mains. Cette dernière n'était pas à raz-le corps.. peut-être qu'elle pourrait.. ? Elle laissa tomber son linge et l'enfila. Cette dernière était encore confortable si on excluait les complexes de Noeru. La demoiselle regarda son reflet dans une vitre et fit la moue. Elle essaya de relever ses cheveux, écarter sa frange, tenta de se tourner pour voir a quoi elle pouvait ressembler de dos, pour aller finalement s'asseoir sur le canapé afin d'y réfléchir. Mais elle n'y passa que quelques secondes avant de se précipiter a la salle de bain, sa trousse a maquillage en main, ainsi que sa brosse. Si elle voulait mettre cette robe il fallait qu'elle aille jusqu'au bout. Et puis elle aurait du mal à se faire une idée de ce que cela pourrait réellement donner si elle ne jouait pas le jeu. Elle se démaquilla rapidement et fouilla au fond de la pochette, il lui semblait avoir un rouge à lèvres quelque part. L'étudiante avait acheté ce dernier avec Misaki, quelques temps au par avant, mais n'avait jamais osé le mettre. C'était le moment rêvé. Elle s'appliqua dans cette tâche plus difficile qu'il n'y paraissait et fini son maquillage avec un simple trait d'eye-liner. Elle n'allait pas nier qu'elle se trouvait jolie comme ça, mais le fait était qu'elle ne se reconnaissait pas. Ses cheveux ayant séchés à l'air libre, ondulaient très légèrement sur ses épaules jusqu'au milieu de son dos. Habituellement elle n'aimait pas vraiment ça, mais elle devait avouer que cela collait avec son look actuel.

L'adolescente se regarda une dernière fois et soupira, peu convaincue par son apparence. Elle sortit du coup de la pièce afin de rejoindre le salon et trouver autre chose de plus... innocent. Malheureusement pour elle, elle tomba nez à nez avec Toma. Elle avait visiblement mit plus de temps que prévu à faire son essayage. Noeru prit une grande inspiration. Elle qui était parvenue à oublier les paroles du jeune homme reprit des couleurs en le voyant. Elle ne savait non plus que dire vis à vis de son maquillage et de la robe, elle devait sûrement être ridicule. Elle était donc totalement figée, rouge comme une pivoine dans un look qui ne lui correspondait définitivement pas face à la personne qu'elle aurait le plus souhaité éviter dans ce genre de situation.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Toma Sayashi
~ Professeur de Sport [Lycée Wakuri] ~
avatar

Messages : 432
Date d'inscription : 06/02/2011

Votre personnage ...
Prénom : Toma
Nom : Sayashi
Âge : 23 ans

MessageSujet: Re: Enfin libre! 2 (pv Noeru)   Mer 8 Oct - 22:54

Le rouquin se laissa retomber sur son lit, agacé par les obligations que lui incombait cette double vie. Déjà il avait une quantité de travail phénoménale à faire pour lundi, ce qui signifiait nuit blanche pour dimanche soir, mais en plus il allait devoir faire mine de rien en présence de Noeru; alors que concrètement, il haïssait avec force la procrastination et aimait que les choses soient faites sur le moment. Il poussa un soupir, relisant le mail d’un secrétaire. Bon sang ce que ce gars se croyait tout permis, Toma se vengerai très certainement s’il passait une mauvaise nuit la veille de son retour au travail. Ce gars-là ferait mieux d’avoir les nerfs accrochés, car le rouquin serait impitoyable. Après avoir relu plusieurs fois le message en question, histoire d’accroitre son capital « agacement », le sportif se retourna sur son lit, attendant que l’adolescente ait fini de se changer. S’il était sorti de la pièce, c’était uniquement pour ne pas qu’elle se sente gênée, mais il trouvait toujours qu’elle prenait toujours trop de temps, et comme li n’avait aucune patience, ça ne l’aidait en aucun cas. Après un énième soupir il se leva avec calme et sortit de la pièce, pour finalement remarquer qu’elle s’était enfermée dans la salle de bain, constatant par la même occasion qu’elle avait choisi la robe noire. Il fut légèrement surpris de ce choix, lorsqu’il lui avait dit que s’il devait en choisir une, son choix se porterait sur celle-là, il n’avait pas voulu influencer le choix de la brune. Et puis maintenant qu’il y pensait, elle allait être superbe dans cette robe, il le savait, et dire qu’il voulait simplement aller au restaurant en short et haut décontractés, il allait devoir s’habiller un peu plus pour l’occasion. Il retourna donc dans sa chambre pour prendre un pantalon ainsi qu’une chemise à manche longues, qu’il passa immédiatement et commença à la boutonner alors qu’il se dirigeait vers la salle de bain pour voir où la brune en était.

Toutefois il ne fut pas assez concentré sur sa trajectoire, trop occupé par ses boutons de chemise, si bien qu’il bouscula l’adolescente qui était sortie de la salle d’eau. Il oublia donc son haut pendant les minutes qui suivirent, son attention sur sa petite-amie qui s’était enfin changée. Et la surprise avait été assez grande, et d’ailleurs l’expression du rouquin laissait plus transparaître de l’incompréhension qu’un réel plaisir de la voir habillée comme ça. En effet, le rouge sur ses lèvres, le maquillage chargé au niveau des yeux… Heureusement qu’elle rougissait sinon il aurait mis un peu plus longtemps encore pour la reconnaitre. D’ailleurs, en la voyant ainsi, Toma se dit que peut-être serait-il allé la voir s’il l’avait rencontrée en soirée. Il l’observa un peu plus attentivement. Il était clair qu’elle n’était pas à l’aise, elle était paralysée devant lui. Et même si Toma était persuadé que cet ensemble lui allait à la perfection, il ne voulait en aucun cas qu’elle se sente mal à l’aise, qu’elle craigne de le regarder parce qu’elle était gêné. Quel genre de soirée ce serait si elle n’osait pas lever les yeux vers lui ? Le rouquin réprima un soupir et à la place, laissa apparaître un sourire en coin.


- Tu es vraiment… superbe.


Il s’approcha d’elle lentement sans laisser disparaître ce léger sourire, puis il la força à reculer jusqu’à ce que le mur l’en empêche. Il disait la vérité, il la trouvait vraiment à son goût, comme ça. Ainsi il approcha son visage de celui de l’adolescente, lui laissant entrevoir un regard plus que provocateur alors qu’il reprenait la parole d’une même voix.


- Et il va falloir que je tienne toute la soirée…


Il sourit puis l’embrassa brièvement, sachant pertinemment quel sort il s’infligeait étant donné la couleur qu’elle portait sur les lèvres. Il se redressa puis passa son pouce, puis son index sur ses lèvres pour enlever le produit, sans quitter des yeux l’adolescente, lui lançant son regard le plus joueur. Après quoi il regarda l’état de sa main, tout à fait conscient qu’il en restait sur son visage et il eut un haussement de sourcil très bref pour témoigner de son amusement, puis il prit la parole.


- T’as mis ça pour pas que je te l’enlève ? Ca m’empêchera pas tu sais ?


Il faisait bel et bien référence à la robe, dans la continuité de ses propos d’un peu plus tôt. Il savait à quel point il avait touché un point sensible, vu les couleurs qu’elle avait prise. C’est railleurs à cela qu’il se disait que plus elle le fréquentait, plus son innocence la quittait. Son regard et son sourire provocateurs se changèrent assez vite en une expression plus douce. Il fallait qu’elle se rende compte qu’il fallait qu’elle se sente à l’aise dans ses vêtements, sinon la soirée serait irrémédiablement mauvaise pour elle puisqu’elle ne ferait attention qu’aux regard des autres sur ses complexes.… Et puis lui se fichait de comment elle était habillée, tant qu’elle était confortable, après tout il l’avait vue dans des états bien moins glamours, que ce soit en cours de sport, ou chez lui. Après tout ce weekend était fait pour qu’elle se détende, pas qu’elle se pose sans cesse des questions futiles liées à son physique. Il passa sa main sans les cheveux bruns de sa petite-amie, lui adressant un regard affectueux.


- Toutes ces robes t’iront à merveille. Si je t’ai dit ça tout à l’heure, c’était pour te provoquer.


Bon ce n’était pas totalement vrai, bien sûr, il adorait cette robe noire sur elle, mais s’il l’avait choisie c’était plus par caprice, sans même penser qu’il la verrait sur la brune un jour; quant à ses mots, c’était réellement pour la provoquer, quoiqu’avec un espoir inavoué de la voir la portée… La brune avait largement dépassé ses attentes, mais si elle n’était à l’aise, il ne voulait pas qu’elle se force, ce n’était pas le but de l’opération.


- Tu sembles oublier que je les ai choisies spécialement pour toi… Alors je pense que peu importe ton choix, tu seras superbe~


Il s’écarta enfin d’elle, lui laissant un passage pour qu’elle aille choisir une tenue plus confortable pour elle si elle le souhaitait. Lui pendant ce temps entra brièvement dans la salle de bain, sans prendre la peine de fermer, puis prit du démaquillant dans un tiroir pour ôter le rouge à lèvre restant sur son visage, puis il retourna presque aussi tôt dans le salon, pour voir où en était son élève de son choix. Après tout, elle pouvait toujours en prendre une au hasard, dans le pire des cas il ferait l’effort échanger les modèles dans une taille plus grande si les vêtements lui plaisaient au point qu’elle regrette de ne pas les porter. Il s’adossa contre un mur, demeurant silencieux alors qu’il l’observait calmement.
Revenir en haut Aller en bas
http://campus-tenshigaya.forumactif.com/u13
Noeru Aiza
♥ Gentille Admin (^o^) ♥
avatar

Messages : 542
Date d'inscription : 27/08/2011
Age : 20
Localisation : SCHWEIZ !

Votre personnage ...
Prénom : Noeru
Nom : Aiza
Âge : 17 ans

MessageSujet: Re: Enfin libre! 2 (pv Noeru)   Jeu 9 Oct - 0:03

Pour une fois Noeru ne remit pas sa parole en doute lorsque Toma lui dit qu'elle était superbe. Elle était tout simplement soulagé qu'il n'ait pas ris en la voyant vêtue ainsi, elle qui était persuadée d'être ridicule. Mais elle ne s'était pas trompée sur un point : Ces vêtements, ce maquillage.. ce n'était pas elle et l'expression de Toma l'avait confirmé. Elle était donc plus partagée que jamais. S'il la trouvait belle ainsi, c'était ce qui importait non ? Elle recula jusqu'au mur quand il l'y incita, ses joues ne dérougissant pas.

- Et il va falloir que je tienne toute la soirée…

La jeune fille acquiesça simplement d'un léger signe de tête, sans réellement réaliser où est-ce qu'il voulait en venir. Mais encore une fois, le fait que la réaction soit tardive n'enlevait aucunement l'intensité de cette dernière. Elle allait répliquer, le visage plus coloré que jamais, mais n'en eut pas le temps puisqu'il l'embrassa à ce moment là. Il était marrant, elle aussi allait devoir « tenir toute la soirée » comme il le disait si bien, alors s'il pouvait arrêter de jouer ainsi avec elle, de l’aguicher de cette manière, il serait bien sympa. Toujours incapable de prononcer un mot, par le fait qu'elle soit tant retournée, elle le regarda retirer le rouge qu'il lui avait volé et écouta une énième provocation sans prononcer quoique ce soit. D'ailleurs avec cette dernière il la conforta dans l'idée qu'elle avait fait le bon choix en sélectionnant cette robe, ce qui fit doucement sourire la jeune fille.

- Toutes ces robes t’iront à merveille. Si je t’ai dit ça tout à l’heure, c’était pour te provoquer.

Elle baissa les yeux, comprenant ce qu'il voulait dire. Mais après de telles réactions de sa part, elle n'avait plus aucune envie de se changer, elle voulait tout simplement lui faire plaisir et puis il fallait qu'elle apprenne à surmonter les difficulté. Certes elle se sentirait gênée dans un premier temps mais il était primordiale qu'elle sache ignorer le regard des autres. Et puis elle était belle.. Non ? Noeru soupira. Certes lui là trouvait jolie mais il était amoureux d'elle... Elle regarda une nouvelle fois son image se reflétant dans la même vitre qu'au par avant. Ses complexes lui revinrent en plein visage.

- Tu sembles oublier que je les ai choisies spécialement pour toi… Alors je pense que peu importe ton choix, tu seras superbe~

- m-mh...


Elle se dirigea machinalement vers les sacs, ne sachant plus du tout que faire. Est-ce qu'elle pourrait vraiment assumer cette tenue, comme elle l'avait brièvement pensé ? Est-ce que ce n'était pas trop d'un coup ? Il était parfait avec elle, peut-être un peu taquin mais elle aurait mentit si elle avait dit qu'elle n'aimait pas cette facette de lui. Elle avait sincèrement envie de lui rendre la pareille. Elle prit une pièce dans son porte monnaie, qui se trouvait dans son sac jusqu'à présent, et tira à pile ou face. Pile elle se changeait et Face elle resterait ainsi. Quand elle entendit les pas de Toma elle se retourna vers lui et lui demanda avec un sérieux déconcertant :

- Est-ce que cette tenue me va vraiment?

Elle n'attendit toute fois pas qu'il réponde pour ajouter :

- Je vais rester comme ça. Je veux dire... C'est agaçant de se changer plusieurs fois en une journée et puis je risque de la salir avec le rouge à lèvre...

La demoiselle se leva et s'approcha de lui.

- Ou imagine que je la déchire en essayant de la retirer ? Après tout je suis maladroite, ce n'est pas une situation à exclure..

Elle réduit encore la distance entre leur deux visage mais se retint de l'embrasser de justesse. Après tout il venait d'aller se démaquiller. Elle se recula avec un regard légèrement malicieux.

- Et puis il faut que je préserve l'innocence qu'il me reste, n'est-ce pas ?

Elle faisait bien sûr référence à sa précédente plaisanterie sur le fait que si elle avait choisit ce vêtement, c'était pour éviter qu'il ne lui l'enlève. La demoiselle retourna une dernière fois vers les sac pour ranger tout son désordre calmement. Elle s'interrompit dans le pliage de l'une de ses robes afin de lui dire d'une voix beaucoup plus douce.

- ça va être une super soirée, j'en suis sûre...

Et ce n'était pas son accoutrement qui allait la lui pourrir, elle ne laisserait pas une telle chose arriver.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Toma Sayashi
~ Professeur de Sport [Lycée Wakuri] ~
avatar

Messages : 432
Date d'inscription : 06/02/2011

Votre personnage ...
Prénom : Toma
Nom : Sayashi
Âge : 23 ans

MessageSujet: Re: Enfin libre! 2 (pv Noeru)   Jeu 9 Oct - 21:03

Toma la regarda hésiter un moment, et s’apprêtait à prendre une robe au hasard pour qu’elle se mette dans une tenue plus confortable pour elle. Toutefois il n’en eut pas le temps puisqu’elle se retourna vers lui, une expression sérieuse sur le visage, pour lui demander si cette robe lui allait bien. Le rouquin leva les yeux au ciel, réprimant un soupir toutefois. Elle osait lui reposer la question ? Il avait été pourtant plutôt clair sur la question. D’ailleurs il ne comptait pas répondre à une question aussi stupide, surtout qu’il n’aimait pas spécialement répéter quinze fois la même chose, et il fut heureux qu’elle reprenne assez vite la parole, mais cette fois pour lui annoncer qu’elle allait rester habillée ainsi, de cette robe noire, et sûrement rester maquillée également. Toma esquissa un léger sourire en réponse à cette déclaration, puis la laissa s’approcher de lui, puis en voyant la distance entre leur deux visages se réduire, le rouquin voulut amorcer le baiser mais l’adolescente se recula à ce moment précis, lui adressant un regard joueur. Le rouquin y répondit naturellement, se mordant légèrement la lèvre inférieure, elle savait trop bien comment jouer avec lui, si là avait été son attention… Et si elle ne faisait pas exprès c’était encore pire, ça signifiait qu’elle était dangereuse. Enfin il mentirait s’il disait ne pas aimer cette part d’elle, mais il était vrai que le fait de ne pas avoir eu ce qu’il voulait lui laissait un goût amer et il plissa les yeux tout en mordant la lèvre inférieure d’un air légèrement heurté pour en manifester.


- Et puis il faut que je préserve l'innocence qu'il me reste, n'est-ce pas ?


L’expression boudeuse du rouquin laissa place à un sourire en coin en la regardant s’éloigner vers les sacs, et il la suivit peu après très discrètement, l’attirant contre lui lorsqu’il fut assez proche. Il aimait bien la voir avec cette expression douce, légèrement joueuse. Et d’ailleurs c’était pour ça qu’il aimait tant la provoquer, parce qu’elle était toujours en mesure de lui fournir des réactions assez drôles, que ce soit parce qu’elle était affreusement gênée et que Toma aimait la mettre dans de tels états, ou bien parce qu’elle s’amusait à répondre aux provocations du rouquin, qui appréciait tout autant de jouer à ces moments-là, puisqu’il la savait moins à l’aise et qu’il aimait voir où étaient ses limites. Il eut un sourire et posa sa tête sur l’épaule de l’adolescente.


- Tu sais bien que quand tu entres ici, ton innocence reste dehors~


Il ferma les yeux quelques secondes, profitant de ce moment de calme. Et puis malgré les efforts de la brune, lorsqu’il y réfléchissant il n’avait pas envie de s’habiller particulièrement pour aller manger, alors il repoussait sans cesse le moment où il devrait aller se préparer. Il n’avait mis que la chemise pour le moment, et ne l’avait pas encore fermée, non vraiment il n’avait pas envie. Après une quinzaine de secondes, le rouquin rouvrit les yeux puis s’écarta de la brune pour bouger les paquets du canapé afin de s’y asseoir. Ou plutôt, de s’y laisser tomber de tout son long attirant l’adolescente contre lui alors qu’il était allongé. Il l’enlaça tendrement de ses deux bras pour l’empêcher de partir puis déposa un baiser dans son cou, avant de reposer la tête sur un des coussin, sans quitter la brune du regard.


- N’essaie pas de t’enfuir hein~


Il lui adressa un sourire avant de resserrer légèrement son étreinte autour du corps de l’adolescente, puis il ferma de nouveau les yeux une trentaine de secondes. Mine de rien, il était fatigué de sa semaine, et c’est maintenant qu’il restait totalement calme qu’il s’en rendait compte. D’ailleurs il desserra bien vite son étreinte puisqu’il se détendait peu à peu. En vérité il était heureux d’être près de l’adolescente puisqu’il ne savait pas quand est-ce qu’il le pourrait après ce weekend, alors il en profitait au maximum. Et il savait que cette fois-là, il chercherait à obtenir des réponses à ses interrogations. Après tout il faisait un effort presque surhumain pour ne pas poser de questions pouvant ruiner l’humeur de la brune, mais l’envie ne manquait pas et il se sentait parfois à la limite de les lui poser. Alors très certainement que la prochaine fois, elle aurait droit à l’interrogatoire. En y pensant, le rouquin laissa échapper un soupir puis ouvrit les yeux vers la brune. Il lui adressa un regard joueur pour qu’elle ne se doute de rien quant aux pensées du jeune homme, et dut se retenir une nouvelle fois de l’embrasser car ce rouge à lèvres avait été décidément plus difficile à enlevé que ce qu’il avait pensé et il préférait ne pas réitérer l’expérience.


- Je suis bien là~


Il était vraiment bien “là”. Et lui il ne voulait pas bouger, le message était même plutôt clair. Après tout ils avaient encore un peu moins de deux heures avant de devoir partir pour le restaurant, ça laissait donc au professeur plus de temps que nécessaire, étant donné qu’il ne ferait pas d’effort particulier. Et puis même s’il en faisait, il n’avait pas besoin de plus d’une demi-heure.
Revenir en haut Aller en bas
http://campus-tenshigaya.forumactif.com/u13
Noeru Aiza
♥ Gentille Admin (^o^) ♥
avatar

Messages : 542
Date d'inscription : 27/08/2011
Age : 20
Localisation : SCHWEIZ !

Votre personnage ...
Prénom : Noeru
Nom : Aiza
Âge : 17 ans

MessageSujet: Re: Enfin libre! 2 (pv Noeru)   Ven 10 Oct - 21:45

Encore une fois elle comprenait bien ce qu'il sous entendait. Mais elle n'avait définitivement pas assez de répondant pour répliquer. D'ailleurs ça ce serait un chouette truc à étudier le répondant, si elle devait se trouver un coach nul doute qu'il l’entraînerait à cette exigeante discipline. Et puis elle était un peu jalouse parce que Toma ne se trouvait jamais muet face à ses provocations. Elle se laissa entraîner contre lui, la température de son corps toujours aussi élevée. Elle se demandait quand est-ce qu'elle dérougirait enfin, elle devait être ridicule. En plus d'être incapable de répondre correctement a ses provocations, elle avait presque toujours l'air d'avoir exposé sa peau pâle trop longtemps au soleil quand elle se trouvait face à lui.

- N’essaie pas de t’enfuir hein~

Oh ça, il n'avait aucune inquiétude à se faire. Elle pouvait assurer sans hésitation qu'elle se trouvait actuellement à son endroit préféré. La jeune fille l'imita et clos ses yeux quelques secondes, écoutant son cœur et se laissant bercer par le mouvement que provoquait sa respiration. L'étudiante ouvrit brièvement les yeux afin de ne pas se laisser emporter pas le sommeil qui avait décidé de la prendre en chasse. Hé bien décidément, quel sadique celui là, lorsqu'elle le cherchait il demeurait introuvable, et quand elle voulait simplement savourer un moment d’exception il pointait son nez hors de son trou pour enfin chercher à l’entraîner avec lui.

- Je suis bien là~

- Mmh...
acquiesça-t-elle.

Ses paupières se rabattirent lourdement malgré ses efforts.

- Mais si on reste comme ça je risque de m'endormir..

murmura Noeru un léger sourire au lèvre, se battant toujours contre son esprit fatigué et ses yeux qui n'en faisaient qu'a leurs tête. Elle se redressa doucement sans pour autant le quitter, se soutenant grâce à ses deux bras tendus.

- Mh, tu savais que certaines personnes arrivaient à contrôler leurs rêves ?

La jeune fille reposa sa tête sur la cage thoracique de son petit ami et poursuivit d'une voix plus douce et presque boudeuse.

- j'ai déjà essayé mais sans grands succès malheureusement... ça doit être bien pourtant.. Tu en penses quoi toi ?...

Elle n'eut malheureusement pas le temps d'entendre la totalité de sa réponse avant de s'assoupir. Elle rêva de sucrerie et de voitures de courses, de nuages et de pamplemousse. En somme rien d'extraordinaire, un rêve haut perché comme on en connaît tant. Quelque chose d'aussi absurde que doux... Le genre qui ne laisse au réveil qu'une paisible sensation.
Noeru émergea un peu plus d'une heure plus tard, étonnée tout d'abord de ne pas être à l'hôpital. Mais elle se souvient très vite du pourquoi de la chose. En revanche s'il y avait un point qu'elle n'arrivait pas éclaircir c'était celui concernant l'heure. Combien de temps avait-elle dormis ? Elle regarda autour d'elle espérant y trouver une horloge ou quelque chose pouvant l'éclairer, mais se rendit compte du même coups qu'elle était seule dans la pièce. Quand est-ce qu'il s'était levé ? Mais surtout comment est-ce qu'elle avait fait pour ne pas se réveiller, elle s'était assoupie sur lui après tout. Oh ce qu'elle s'en voulait d'ailleurs. Elle espérait ne pas avoir bavé, ça aurait été le comble.

- Toma ? l'interpela-t-elle, excuse-moi je me endormie... C'est en train de devenir une habitude.. Tu ne m'en veux pas ?

C'était tout ce qu'elle prévoyait de dire à là base, mais elle ajouta bien vite pour éviter un quelconque malentendu :

- Ah, ce n'est pas parce que tu m'ennuies ou quelque chose comme ça ! C'est juste que.. je me sens bien avec toi.. fini-t-elle en baissant les yeux.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Toma Sayashi
~ Professeur de Sport [Lycée Wakuri] ~
avatar

Messages : 432
Date d'inscription : 06/02/2011

Votre personnage ...
Prénom : Toma
Nom : Sayashi
Âge : 23 ans

MessageSujet: Re: Enfin libre! 2 (pv Noeru)   Ven 10 Oct - 23:38


- Mais si on reste comme ça je risque de m'endormir..

Le rouquin esquissa un sourire. Après tout elle lui avait affirmé qu’elle avait de l’énergie à revendre, un peu plus tôt, au parc. Mais Toma pouvait le voir qu’elle luttait contre le sommeil, et qu’elle n’allait pas tarder à sombrer, à en juger le mouvement de ses paupières qui se faisait maintenant lent. Elle manquait de sommeil, il le savait, alors si elle voulait dormir ce n’était pas un problème, après tout le restaurant fermait après minuit vu que c’était l’été. Alors s’ils y allaient plus tard que dix-neuf ou vingt heures, ce n’était absolument pas un problème. Enfin pas pour Toma du moins. Il sourit lorsqu’elle lui parla de rêves, disant que certaines personnes pouvaient les contrôler. Le rouquin admirait ces personnes là, lui ne se souvenait pratiquement jamais de ses rêves, mais quand il ça lui arrivait ça partait dans tous les sens et devenait incontrôlable. D’ailleurs le dernier rêve en date dont il se souvenait remontait à la fois où il s’était endormi à la bibliothèque et qu’il s’était réveillé complètement paniqué. Il eut un léger mouvement de tête pour répondre à la brune, signifiant qu’il ne savait pas vraiment. Certes il aimerait contrôler ces rêves, mais il n’avait jamais essayé, après tout il ne s’en souvenait pas assez souvent pour le pouvoir, et puis il contrôlait et préméditait bien assez de choses lorsqu’il était éveillé, alors pourquoi allait-il s’embêter à faire de même dans son subconscient ?
Alors qu’il allait lui répondre, Toma sentit la respiration lente et régulière de l’adolescente contre lui et en baissant les yeux, confirma ses soupçons : elle s’était endormie. Toute expression d’embarras ou de fatigue avait quitté son visage, il aimait la voir ainsi, paisible et calme. Il la regarda encore quelques minutes, lui caressant les cheveux, jouant avec quelques mèches de temps en temps mais très vite, la fatigue le rattrapa aussi et il s’endormit également. Il en avait besoin, et dans le pire des cas ils se réveilleraient tard,  et le rouquin demanderait à l’adolescente de lui faire quelque chose et en échange il lui projetterait de l’emmener au restaurant le lendemain.  

Il eut un sommeil sans rêves, comme toujours, et il se réveilla environ trois quarts d’heure plus tard. Il mit énormément de temps à émerger, après tout il avait toujours du mal avec les réveils, ce qui expliquait sa ponctualité à toute épreuve… Il dût se passer la main sur le visage et les yeux plusieurs fois avant de se souvenir que Noeru était là. Un sourire se dessina presque automatiquement à la vue du visage paisible de la brune;  qui s’étira un peu plus en voyant que son rouge à lèvres était sur sa chemise et son torse, de même pour ce qu’il supposait être de l’eye-liner. La pauvre, et dire qu’elle s’était appliquée à se maquiller et que par sa faute à lui elle allait devoir recommencer.
D’ailleurs il voulut la réveiller mais se ravisa en se disant qu’elle avait bien besoin de sommeil. Il la repoussa donc doucement vers le fond du canapé et s’extirpa délicatement, la laissant ainsi retomber sur le matelas sans aucune crainte. Bien sûr la manoeuvre lui avait pris bien dix minutes étant donné qu’il n’était pas totalement réveillé, et d’ailleurs une fois levé il s’empressa d’aller prendre une douche pour se réveiller. Ils avaient encore du temps, mais il se promit qu’il la réveillerait si elle n’était réveillé lorsqu’il serait prêt. Il ne voulait pas qu’elle s’en veuille, la connaissant… Il sortit, la douche l’ayant définitivement réveillé, puis après avoir mis une serviette autour de la taille il sortit de la salle d’eau pour aller dans sa chambre choisir une autre tenue à mettre. Cependant il n’en eut pas le temps puisque l’adolescente l’interpela alors qu’il traversait le salon, le faisant sursauter légèrement; il n’avait pas prévu qu’elle se réveille aussi vite.


- … Tu ne m'en veux pas ?


Le rouquin ne répondit pas et alla chercher ses vêtements, mettant son pantalon avant de revenir dans le salon, pour venir déposer un baiser sur la joue de l’adolescente. Elle avait précisé que si elle s’était endormie ce n’était parce qu’il était ennuyeux, mais parce que justement, elle se sentait bien en sa présence. Jamais le fait qu’elle puisse s’ennuyer n’avait traversé l’esprit du sportif, après tout elle avait l’air vraiment épuisée et il savait qu’elle avait besoin de sommeil. Il lui jeta un regard, son maquillage avait légèrement coulé, mais rien de criminel. Toutefois il sourit de nouveau en pensant à la manière dont elle s’était assoupie. Mais très vite, il prit la parole, d’un ton amusé.


- Tu sais que tu baves dans ton sommeil ? Ma chemise était complètement ruinée~


C’était purement pour la taquiner, d’ailleurs il ne tarda pas à lui adresser un sourire signifiant clairement qu’il plaisantait pour ne pas qu’elle s’en veuille plus que ça. puis il il se baissa et vint déposer un baiser dans son cou. Avec cette robe et le maquillage qui avait légèrement coulé, elle avait l’air de revenir d’une soirée étudiante complètement folle. Il passa une main dans ses cheveux mouillés puis adressa un sourire à la brune avant de réduire totalement la distance entre leurs deux visages pour l’embrasser un peu plus passionnément, posant une main sur le dossier du canapé pour éviter de tomber sur l’adolescente, son autre main dans le cou de cette dernière. Il ne risquait plus de se retrouver maquillé, alors il en profitait pendant qu’il le pouvait puisque pendant toute la soirée elle allait porter du rouge à lèvres, du moins si elle se remaquillait. Après quelques secondes il s’écarta d’elle et lui adressa un dernier sourire avant de finalement mettre sa chemise.


- Je pense que ton maquillage va avoir besoin de retouche, chérie~


Il la laissa le temps d’aller chercher les chaussures qu’il allait porter, puis les posa dans l’entrée pour éviter de les porter dans l’appartement. Il entreprit de rentrer sa chemise dans son pantalon, la boutonnant peu à peu, puis il vint se rassoir dans un des fauteuil, regardant brièvement son téléphone pour s’occuper, puis après quelques minutes il se tourna vers Noeru.


- Ça va mieux ?


Sa voix avait été bien moins moqueuse que les fois précédentes, et plus douce. Il faisait allusion au fait qu’elle ait dormi, il espérait qu’elle soit un peu moins fatiguée; après tout une heure c’était peu, et la soirée ne serait pas de tout repos non plus. Ils avaient bien trente minutes de trajet en voiture à faire, et il valait mieux qu’elle ne s’y endorme pas, surtout à l’aller, si elle voulait éviter de ruiner son maquillage comme un peu plus tôt. Lui était heureux de devoir conduire, autrement il savait qu’il pourrait s’endormir aisément, après tout il était toujours légèrement fatigué, même si la douche lui avait fait énormément de bien et que l’idée d’une soirée avec sa petite-amie lui donnait l’énergie nécessaire.
Revenir en haut Aller en bas
http://campus-tenshigaya.forumactif.com/u13
Noeru Aiza
♥ Gentille Admin (^o^) ♥
avatar

Messages : 542
Date d'inscription : 27/08/2011
Age : 20
Localisation : SCHWEIZ !

Votre personnage ...
Prénom : Noeru
Nom : Aiza
Âge : 17 ans

MessageSujet: Re: Enfin libre! 2 (pv Noeru)   Sam 11 Oct - 20:17

- Tu sais que tu baves dans ton sommeil ? Ma chemise était complètement ruinée~

Ses yeux s'écarquillèrent et ses joues devinrent sensiblement plus rosées. Oh comme elle avait honte. Elle avait vraiment fait ça? La demoiselle cacha son visage dans ses mains mais écarta timidement ses doigts pour voir la réaction de Toma et quand elle vit son expression elle fit la moue. Il s'était encore fichu d'elle. Mais le baiser qu'il déposa dans son cou lui décrocha un sourire. Comment pourrait elle lui en vouloir? Et puis en plus ce n'était pas grand chose, il lui avait déjà fait des plaisanteries bien moins inoffensives. Le rouquin l'embrassa ce à quoi elle répondit sans hésiter une secondes et lorsqu'il voulu s'éloigner elle lui vola un dernier bisou.

- Je pense que ton maquillage va avoir besoin de retouche, chérie~

Ha c'est vrai, elle n'y avait pas pensé... D'ailleurs en regardant son petit ami elle eu la confirmation de ce qu'il venait d'affirmer: aucune trace de rouge visible sur ses lèvres. Ce qui voulais dire que le produit avait très certainement fini sur sa chemise... Noeru soupira, sa petite sieste avait quand même laissé des traces sur le vêtement de son professeur préféré. Elle le remercia de l'avoir mise au courant et se dirigea a la salle de bain pour faire les dites retouches. En s'observant dans le miroir elle constata l'ampleur des dégâts. Elle avait l'impression de se voir un lendemain de fête. Son regard un peu fatigué et son maquillage ayant coulé façon panda, ainsi que ses cheveux en bataille auraient pu parfaitement témoigner d'un tel événement. Elle nettoya son visage entièrement pour tout reprendre à zéro. Quand elle eût fini, elle assagit sa coupe à l'aide de sa brosse humidifiée, pour que ses cheveux ne deviennent pas trop plats.

L'étudiante retourna au salon dès qu'elle eût terminé de ranger ses affairer qu'elle se dépêcha d'aller remettre dans son petit sac.

- Ça va mieux ?

- Oui, maintenant je peux sortir sans avoir honte de mon air d'épouvantail.

Fût sa première réponse. Mais dès qu'elle compris que le roux ne parlait certainement pas de son apparence mais de son manque de sommeil, elle rectifia.

- Et oui, la sieste était très reposante... répondit-elle, souriante.

Elle prit en suite un mouchoir qu'elle alla imbiber d'eau à la cuisine, puis se dirigea dans l'entrée ou elle avait laissé ses ballerines qu'elle astiqua soigneusement. Après tout c'était la seule paire de chaussures qu'elle avait et celles ci étaient légèrement salie par la terre. C'était surtout dans les bords et ça ne se voyait pas beaucoup, mais vu tout les efforts qu'elle avait déjà fait, il aurait été dommage de faire preuve d'une telle négligence.

- Nous partons dans longtemps?

La fille aux yeux bleus ne savait toujours pas combien de temps elle avait dormis et n'avait aucune idée de l'heure qu'il était, mais elle commençait à avoir faim. Et puis elle ne savait pas s'il fallait s'y rendre à une heure précises ou non, elle ne connaissait pas vraiment le système.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Toma Sayashi
~ Professeur de Sport [Lycée Wakuri] ~
avatar

Messages : 432
Date d'inscription : 06/02/2011

Votre personnage ...
Prénom : Toma
Nom : Sayashi
Âge : 23 ans

MessageSujet: Re: Enfin libre! 2 (pv Noeru)   Dim 12 Oct - 0:10

Toma esquissa un sourire à la première réponse de l’adolescente. Effectivement, elle était plus jolie après avoir retouché son maquillage, après tout le look “lendemain de soirée” n’était pas celui qui allait le mieux à l’adolescente. Evidemment il la préférait avec un maquillage plus léger, qui la mettait vraiment en valeur sans en faire trop, mais il devait avouer complètement adorer ce qu’elle portait ce soir-là, même si les possibilités pour la séduire n’allait devoir s’en tenir qu’à des regards et à des mots. Il le savait, ça allait être une bonne soirée, et il ne laisserait rien la gâcher. Il fut d’ailleurs ravi d’entendre que l’adolescente avait pu se reposer, après tout elle le méritait bien, après toutes ces semaines passées à l’hôpital à devoir supporter les infirmières et les médecins qui l’entourait sans cesse, ainsi que la solitude soudaine dès l’extinction des feux. Il se doutait bien à quel point cela pouvait être difficile, et il y avait ces souvenirs également qui menaçaient de lui revenir sans arrêt. Cependant, pour la énième fois de la soirée, le rouquin n’y fit pas référence pour éviter de ruiner la bonne humeur générale, pour finalement répondre d’une voix légèrement provocatrice.


- C’est parce que je suis confortable~


Le rouquin lui adressa un sourire avant de reposer sa tête contre le dossier du fauteuil dans lequel il était assis. Il ne la quittait pas des yeux, mais n’eut pas d’autre choix en la voyant se rendre à la cuisine. Il poussa un soupir, jetant un regard à l’heure, ils avaient encore un peu moins d’une heure, mais lui avait déjà faim. Décidément un sandwich était loin d’être suffisant pour midi, et pourtant ils avaient mangé assez tard. Il la regarda nettoyer ses chaussure et esquissa un sourire, elle était vraiment aussi enthousiaste ? Vraiment ce n’était pas nécessaire… Il ne comprenait pas, mais il trouvait la scène sincèrement adorable. Il sentit son estomac se manifester, sans pour autant faire trop de bruit. Il se leva donc silencieusement et alla se chercher un verre d’eau pour couper la sensation de faim pour l’heure à venir, allant s’appuyer contre un mur en face de la brune, qui avait reprit la parole.


- Nous partons dans longtemps?


Le rouquin répondit d’un signe négatif de la tête et lui montra l’heure sur l’écran de veille de son téléphone. Il rangea l’appareil puis lui entreprit de la détailler avec un regard taquin et insistant, sa main libre dans sa poche, toujours contre le mur avec son verre d’eau dans l’autre main. Il n’y avait pas à dire, cette tenue lui allait vraiment à ravir, et elle semblait ne plus être aussi préoccupée par le fait qu’il s’agisse de quelque chose de différent de ce qu’elle portait d’habitude. En tout cas il l’espérait, parce qu’elle était vraiment superbe comme ça. Un sourire en coin se dessina d’ailleurs sur les lèvres du sportif, puis il prit la parole d’une voix allant parfaitement avec l’expression de son visage.


- Je t’ai déjà dit à quel point tu me rends la tâche difficile ?


Son sourire s’étira légèrement, il savait qu’il le lui avait déjà dit, mais il aimait le lui répéter. Et puis avec ce qu’elle traversait en ce moment, il pouvait bien la complimenter, après tout il fallait absolument qu’elle regagne un tant soit peu de confiance en elle, car c’était bien beau de reprendre du poids, mais si elle pouvait se débarrasser de ses complexes par la même occasion, ce serait beau. Il s’approcha d’elle toujours en la détaillant et posa son verre sur un meuble de l’entrée avant de s’approcher de la brune en lui passant la main à la nuque, avant de la descendre jusqu’à sa taille pour finalement la lâcher, puis se pencha légèrement et vint poser sa tête sur l’épaule de l’adolescente alors qu’il venait s’emparer de sa main.


- Si tu veux on peut y aller un peu plus tôt.


Après tout ils pourraient attendre un peu dans la voiture, ou bien il prendrait un détour pour y aller. Il était dix-huit heure passée, et c’était vraiment tôt pour lui, il ne mangeait jamais avant vingt heure. D’ailleurs il faisait un compromis en voulant l’emmener pour dix-neuf heures mais si elle voulait y aller maintenant pourquoi pas. Il prit les clefs de sa voiture sur le même meuble sur lequel il avait posé son verre un peu plus tôt puis déposa un baiser sur le front de sa petite-amie avant d’aller chercher une veste. Certes pour le moment il faisait chaud, mais il avait l’habitude de ces soirées d’été qui se rafraîchissaient considérablement au fur et à mesure que l’heure avançait, et c’est comme ça qu’il se retrouvait malade en plein mois d’août d’ailleurs. Il posa le vêtement sur le dossier de son canapé, attendant simplement de voir ce que Noeru voulait faire pour la suite.
Revenir en haut Aller en bas
http://campus-tenshigaya.forumactif.com/u13
Noeru Aiza
♥ Gentille Admin (^o^) ♥
avatar

Messages : 542
Date d'inscription : 27/08/2011
Age : 20
Localisation : SCHWEIZ !

Votre personnage ...
Prénom : Noeru
Nom : Aiza
Âge : 17 ans

MessageSujet: Re: Enfin libre! 2 (pv Noeru)   Dim 12 Oct - 2:29

- Je t’ai déjà dit à quel point tu me rends la tâche difficile ?

Noeru rit doucement. C'était lui qui disait ça? Cet homme avait un physique à s'en damner ainsi qu'une attitude ultra sexy et s'était elle qui rendait la tâche difficile? Si elle n'était pas si timide et complexée, ça ferait longtemps qu'elle aurait envoyé ses vêtements à l'autre bout de la pièce et qu'ils se seraient livrés à une activité bien moins catholique. Aah si elle n'avait pas tant aimé l'idée d'aller au resto, elle se serait bien arrangée pour lui faire comprendre à quelle point elle avait envie qu'il se montre plus proche que ce qu'il avait fait jusqu'à maintenant. Bien entendu, jamais elle ne lui l'aurait dit explicitement, ce n'était pas dans son caractère. Elle aurait utilisé un langage que le rouquin connaissait bien, celui du corps. Maladroitement, certes, mais le connaissant elle savait qu'il aurait compris. Et puis de toute façon, il avait l'air d'en avoir en tout cas autant envie qu'elle alors il était évident qu'elle n'aurait pas eu trop de peine à lui faire prendre le relais.

- Si tu veux on peut y aller un peu plus tôt.

Lui avait-il dit après avoir délicatement laissé descendre sa main le long de son corps. La noiraude en avait eu des frissons.

- M-mmh, volontiers...

Toma retira sa tête de l'épaule de l'adolescente et alla chercher ses clé. Noeru de son côté, avant de se chausser et juste après que le rouquin ait embrassé son front, retourna à la cuisine pour jeter le mouchoir. quand elle repassa par le salon la demoiselle s'arrêta vers son sac.

- Est-ce qu'il faut que je prenne quelque chose?

Elle remarqua la veste de Toma et lui dit, timidement:

- Ha, je n'ai pas pensée à en prendre une, il faisait chaud quand je suis partie.. Est-ce que tu crois que j'en aurais vraiment besoins?

Et puis il fallait admettre qu'elle n'avait pas du tout prévue cette sortie. En même temps s'il l'avait prévenue.. Quoi que, car même s'il l'avait fait, l'adolescente était partie dans la précipitation et elle l'aurait certainement oubliée. D'ailleurs en y pensant, elle se demanda si justement elle n'avait pas omis de prendre quelque chose dont elle aurait besoin et elle fit rapidement la liste des incontournables, dans sa tête. Bien heureusement elle avait l'air de tout avoir pris avec elle. C'est ainsi qu'elle se dirigea à nouveau vers l'entrée l'air sereine. Elle mit ses ballerines en tentant d'imaginer si ses dernières allaient avec ses vêtements. Elle se rassura toutefois rapidement en se disant que ce model, sobre mais féminin, se portait avec tout et qu'il n'y avait donc aucune raison de créer des soucis ou il n'y en avait pas. Elle en avait déjà assez entre ses jambes trop visible à son goût, et l'étrange sensation d'avoir dévalisé l'armoire d'une inconnue. Elle était maintenant debout, face à Toma, la même expression crochée à son visage que celle d'un gosse s’apprêtant à aller dans un magasin de jouet. Mais cette dernier laissa momentanément sa place à un visage très légèrement préoccupé:

- Je ne veux pas te presser hein, si tu préfère partir plus tard il ne faut pas hésiter à me le dire, je peux attendre...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Toma Sayashi
~ Professeur de Sport [Lycée Wakuri] ~
avatar

Messages : 432
Date d'inscription : 06/02/2011

Votre personnage ...
Prénom : Toma
Nom : Sayashi
Âge : 23 ans

MessageSujet: Re: Enfin libre! 2 (pv Noeru)   Dim 12 Oct - 3:17

Le rouquin jeta un regard à l’adolescente qui semblait préoccupée de savoir si ses ballerines allaient bien avec sa tenue. Est-ce qu’elle allait un jour arrêter de se poser des questions inutiles de ce type ? Si elle n’avait pas confiance en elle, elle pouvait au moins lui faire confiance à lui. Après tout, il avait choisi ces robes en fonctions de ce qu’elle portait d’habitude, exceptée pour celle qu’elle avait choisi de porter au final, mais c’était la classique petite robe noire, et par conséquent c’était une pièce féminine, mais passe-partout, alors elle n’avait aucune crainte à avoir quant aux couleurs. Le rouquin passa à côté d’elle, ajustant sa montre et se chaussa également avec la paire qu’il avait choisie un peu plus tôt, les enfilant rapidement, puis il prit sa veste, la désignant d’un signe de tête pour répondre à la question précédemment posée par son élève.


- Je l’ai prise pour toi~


Ce n’était pas totalement vrai mais quand il y pensait, lui avait une chemise à manches longues, il pourrait toujours les baisser si jamais il avait froid. Et puis il imaginait qu’il était moins frileux qu’elle ne l’était, alors oui ce serait sûrement elle qui aurait hérité de sa veste dans tous les cas. Il lui adressa un clin d’oeil joueur, accompagné d’un sourire taquin, puis il récupéra son porte feuille sur la table avant de revenir face à la brune, qui était absolument adorable. Elle semblait vraiment heureuse en cet instant, et il aimait la voir avec une telle expression sur le visage. C’était toujours trop rare lorsqu’elle était en sa présence, et il espérait sincèrement que le recouvrement de sa mémoire n’altérerait en aucun cas ce qu’ils avaient construit ces derniers mois. Il s’tait beaucoup trop attaché à la brune, à la relation qu’il entretenait avec elle. Malgré les difficultés auxquelles ils avaient fait face, malgré leurs disputes, Toma se souvenait surtout des bons moments et il espérait pouvoir les multiplier dans le futur. Elle semblait se remettre assez vite, alors avec un peu de chance, peut-être pourrait-il l’emprunter encore un ou deux autres weekends ?


- Je ne veux pas te presser hein, si tu préfère partir plus tard il ne faut pas hésiter à me le dire, je peux attendre...


Toma lui adressa un sourire. Il lui semblait pourtant avoir été assez clair sur le sujet : lui n’avait pas spécialement envie d’aller au restaurant, et encore moins de s’habiller pour le faire. C’est comme si un étudiant se mettait sur son trente-et-un pour manger à la cafétéria… C’était la routine pour le rouquin et les seules raisons pour lesquelles il emmenait la brune au restaurant étaient premièrement, parce qu’il n’y avait jamais rien chez lui, et deuxièmement parce qu’il ne savait absolument pas cuisiner. Le fait que cela fasse plaisir à la brune avait été, à la base, purement accessoire, mais le rouquin était ravi de s’en tirer à si bon compte. Lui avait surtout hâte que la soirée tourne autour de quelque chose qu’il maîtrisait bien mieux que les mots. Et il savait que les évènements ne prendrait une tournure avantageuse qu’une fois qu’ils auraient passé une bonne soirée au restaurant. Toutefois il décida de mettre l’adolescente au parfum, même s’il se doutait bien qu’elle en avait autant envie que lui, à en juger ses joues roses et le frisson qui l’avait parcourue un peu plus tôt. Il prit donc la parole pour finalement lui répondre.


- Je ne peux pas attendre…


Il l’embrassa tendrement sur la joue. Si sa voix traduisait une humeur plutôt joueuse, en réalité il était on ne peut plus sérieux, et si la brune avait du mal à le comprendre, elle n’avait qu’à observer les gestes de son petit-ami qui étaient sûrement bien plus explicites quant aux projets qu’il avait pour la seconde partie de la soirée. Ils n’étaient pas encore sortis qu’il avait déjà hâte de rentrer. Il s’assura de ne rien oublier, et une fois certain d’avoir ses clefs d’appartement et de voiture, son portefeuille et son téléphone, il reprit la parole.


- Il faut que l’on parte avant que je craque~


Il adressa un sourire à la brune avant de lui ouvrir la porte pour rejoindre le garage. Finalement, il avait choisi de faire un détour jusqu’au restaurant, pour s’assurer qu’ils n’auraient pas à attendre dans la voiture que le restaurant n’ouvre, car le rouquin se connaissait et il savait qu’il aurait très bien pu tenter quelque chose dans le véhicule même. Une fois arrivés, Toma n’eut aucun mal à négocier une table plutôt bien placée en terrasse, avec une jolie vue; c’était l’un des avantages de venir souvent dans ce restaurant. D’ailleurs il se demandait comment Noeru le trouvait, après tout ce n’était rien de particulier pour lui, mais en réalité il fallait tout de même réserver à l’avance pour pouvoir bénéficier d’une table, surtout un samedi soir. Il espérait qu’elle ne se sente pas trop étouffée par l’ambiance, par les personnes qui semblaient parfois assez mauvaises. Toma avait l’habitude, mais qu’en était-il pour elle ? Evidemment il avait tenté tout ce qui avait été en son pouvoir pour la déconcentrer de toutes les nuisances possibles, soit en la provoquant un peu plus en lui mettant la puce à l’oreille sur ses projets, soit en la taquinant simplement sur ses réactions. Dans tous les cas il était persuadé que la soirée avait été plutôt bonne dans l’ensemble : sans disputes, et il avait passé un superbe moment en la compagnie de la brune, espérant pouvoir réitérer l’expérience au plus vite.
Revenir en haut Aller en bas
http://campus-tenshigaya.forumactif.com/u13
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Enfin libre! 2 (pv Noeru)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Enfin libre! 2 (pv Noeru)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Liberté! Enfin! [Libre]
» OS - Enfin libre...
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CAMPUS TENSHIGAYA :: Zone Daitako :: Quartier Résidentiel Shimura :: Appartement n°19 : Toma Sayashi-
Sauter vers: