AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Venez incarner votre personnage de manga / anime préféré ou bien créez le votre, et amusez vous dans le Campus Tenshigaya, une ville sans limites !

Partagez | 
 

  Tu t'amuses bien? (PV Chisato)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Misao T. Nisemono
~ Elève au Lycée Wakuri ~
avatar

Messages : 108
Date d'inscription : 18/03/2013

Votre personnage ...
Prénom : Misao
Nom : Nisemono
Âge : 17 ans

MessageSujet: Tu t'amuses bien? (PV Chisato)   Mer 20 Aoû - 17:27

C'était enfin les vacances. Misao les attendait avec impatience, il avait hâte de faire un break avec son personnage gentil et timide. Contrairement au lycée ou il se devait de maintenir son rôle, là il pouvait s'en donner à coeur joie et il n'hésitait pas à switcher entre différent rôles tout du long de ses journées de congés. Le problème était que depuis qu'il avait joué avec Toma il était venu difficile pour lui de se contenter de ce que la ville lui offrait. Il ferait en sorte de le voir un de ces quatre. Mais pour l'instant il avait à voir son alter ego féminin: cheveux d'une couleur étrange, yeux vert d'intensité semblable et même nom de famille, il s'agissait bien sûr de la jeune Chisato Sayashi. Même si la différence de niveau était de taille, dans tout les sens du terme, l'élève et le professeur avait pour autre point commun d'aimer le jeu. S'il ne pouvait pas voir son sportif préféré ce n'était pas bien grave, il se consolerait avec elle.

D'ailleurs le jour du rendez-vous était enfin arrivé. Ce matin là il s'était levé de bonne heure. Il n'avait rien de spécial à faire mais il était trop excité pour faire la grasse mat. Depuis qu'ils étaient allé au supermarché ensemble il n'avait pas eu l'occasion de reparler à la demoiselle en seul à seul. Il avait été déçu qu'elle soit partie si vite ce soir là. D'un autre côté depuis le temps elle avait sans doute bien eu l'occasion de tergiverser sur ses questions. D'autres s'étaient même peut-être ajoutées au lot, s'il avait de la chance. Et puis il ne lui avait donné aucun autre éléments pour y répondre de toute la semaine, alors il était persuadé qu'elle aussi attendait ce mercredi avec impatience.

Il choisit de s'habiller simplement. Un jean ainsi qu'un t-shirt blanc ample sans motif. L'attirail parfait du gars qui aime passer inaperçu. Il était rare pour lui de sortir vêtu aussi sobrement. Il aimait jouer avec les motifs, les formes et les accessoires, variant les styles en permanence et honnêtement en se regardant dans la glace, il trouvait le résultat bien triste. Il choisit "d’égayer" son look avec une vieille montre qu'il tapa contre un meuble au préalable pour l’abîmer. ainsi qu'un pendentif discret qui décorait son cou. Ce n'était pas un bijou bien cher, seule la montre valait un certain prix. Pour se chausser il choisit les même baskets qu'il portait tout les jours au lycée.

Il partit et arriva bien en avance. Il s'appuya au portail de l'entrée de parc et patienta simplement, grommelant intérieurement contre les enfants qui jouaient non-loin de là, se promettant que dès que la fille au cheveux rose arriverait il se débrouillerait pour trouver un endroit dans le parc ou ces parasites ne gâcheraient pas le paysage et ne provoqueraient pas de pollution sonore. En même temps quelle idée de choisir ce lieu un après-midi d'été.
Revenir en haut Aller en bas
Chisato Sayashi
~ Elève au Lycée Wakuri ~
avatar

Messages : 401
Date d'inscription : 29/08/2010

Votre personnage ...
Prénom : Chisato
Nom : Sayashi
Âge : 17 ans

MessageSujet: Re: Tu t'amuses bien? (PV Chisato)   Mer 20 Aoû - 22:34


Enfin! Les vacances étaient arrivées. Et avec elles, tout un lot de libertés et de possibilité que Chisato avait bâte d’explorer. Elle adorait jouer la fille innocente et adorable en classe, mais elle aimait tout autant changer de temps à autres afin d’éviter que le jeu ne devienne trop ennuyeux. Et justement, l’été offrait cette possibilité là. Les élèves et les profs partaient presque tous, et étaient remplacés par des touristes venus profiter de la plage, donc elle pouvait tout simplement changer de personnage sans prendre trop de risque, et elle s’en réjouissait. La lycéenne aux cheveux roses s’observa de nouveau dans le miroir, complétant au fur et à mesure sa tenue. Elle portait une robe dans des tons pastel, s’accordant parfaitement avec cette personnalité innocente. En effet, aussi pressée était-elle de quitter cet accoutrement pour ressortir des tenues un peu moins mièvres, aujourd’hui elle avait rendez-vous avec un camarade de classe au parc et elle devait donc s’habiller donc en conséquence de cause.

La ponctualité n’étant pas vraiment son fort, la jeune fille s’était levée bien plus tôt que d’habitude, renonçant à sa première grasse matinée des vacances pour se préparer et être à l’heure. Pas qu’elle ne fasse beaucoup d’effort, elle considérait cette sortie comme une sortie banale avec ses camarades de classe; mais c’était sa maladresse qui la ralentissait; surtout que la jeune fille n’était absolument pas du matin… Elle espérait tout de même que ça vaille le coup, après tout ce Misao n’avait montré aucun intérêt lors de leur précédente entrevue sur le chemin du supermarché, seulement au moment de se quitter, elle commençait à le trouver intéressant; mais plus elle l’observait, plus il l’intriguait. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’elle lui avait proposé une sortie au parc. Pendant cette dernière semaine elle avait continué à réfléchir sur ce qu’elle avait découvert la dernière fois. Mais plus elle se posait de questions, plus elle avait l’impression de s’éloigner des réponses. Elle sentait que si elle continuait à creuser, elle tomberait sur quelque chose d’intéressant, et elle ne voulait pas passer à côté. Toutefois ses soupçons quant à cette petite amie factice semblaient se vérifier. Elle l’avait bien observée, le lundi suivant, et rien dans son attitude n’avait changé. Il n’avait pas été plus pressé de rentrer, il n’était pas on plus arrivé en avance ou en retard. Il était juste… Comme d’habitude, discret et presque invisible.

Elle poussa un soupir en lâchant ses cheveux roses qu’elle avait ondulé dans son dos. Pourquoi ne l’avait-elle pas abordé plus tôt ? Si elle avait commencé un peu plus tôt dans l’année, peut-être aurait-elle pu le détruire avant les vacances, et ainsi elle aurait pu complètement se défaire de la Chisato mignonne et adorable que tout le monde connaissait, pour jouer des rôles un peu plus drôles et sérieux. Enfin elle n’allait pas se plaindre. Aujourd’hui était également l’occasion d’aller faire un peu de repérage sur ce qui tombait comme nouveaux jouets cette année.


Elle sortit de sa chambre un peu en retard en se dirigeant rapidement vers le parc. Comme elle ne le connaissait pas encore très bien, elle allait éviter de se le mettre à dos en le faisant trop attendre. Certes elle saurait se faire pardonner, mais elle ne préférait pas partir d’une mauvaise impression. Elle arriva au parc après quelques minutes de marche et constata avec déception qu’il n’y avait personne d’intéressant. Il n’y avait presque que des gamins venus avec leurs grand-parents, et elle détestait vraiment les enfants : ils étaient agaçants, bruyants et collants. Elle laissa échapper un soupir en se rendant compte que même si elle s’ennuyait de Misao, elle n’aurait aucune raison d’écourter le rendez-vous pour aller s’amuser ailleurs. Après quelques instants d’observation elle trouva Misao appuyé contre le portail du parc et elle se dirigea vers lui, le sourire aux lèvres, s’excusant de son mince retard.


- Tu n’as pas trop attendu au moins ?


Elle lui adressa un sourire désolée et se mit à marcher de plus en plus loin dans le parc. Elle voulait s’éloigner au plus vite des espaces pour enfants, discutant simplement avec le brun, lui parlant de ses projets de vacances, qui s’annonçaient peu excitantes étant donné qu’elle resterait sur le campus et que toutes ses amies rentraient chez elle, ou partaient loin. Après tout il n’y avait pas grand chose ici, alors peut-être irait-elle à la bibliothèque pour lire, faire du shopping de temps en temps… Elle ne savait pas encore. Intérieurement l’adolescente s’exaspérait, vu comme c’était parti, elle se disait qu’il n’y aurait sûrement rien d’intéressant et qu’elle aurait mieux fait de rester bien confortablement allongée dans son lit, dormir et sortir seulement le soir.

Une fois qu’ils furent arrivés dans un coin un peu moins fréquenté par les mioches, l’adolescente se posa sur un banc. Tout de suite, le parc lui apparu un peu plus sympathique. Elle jeta un regard au brun, hésitant à prendre plus de risque avec lui. Après tout, il était tellement peu bavard avec ses amis, et tellement discret… Elle le voyait mal répandre des rumeurs sur elle. Enfin elle verrait sûrement plus tard, pour l’instant elle ne pouvait pas, il y avait toujours trop de mystère qui l’entourait. Ainsi Chisato lui attrapa le poignet, lui faisant signe de s’asseoir. La jeune fille balançait ses jambes, l’air gêné, puis elle prit la parole d’une voix allant parfaitement avec son expression.


- Tout s’est bien passé.. avec ta copine ?


Elle rougit légèrement après cette référence aux faits de la fois précédente puis tourna la tête vers lui pour lui adresser un sourire rassurant. Après tout, il ne semblait pas en avoir parlé à ses amis, et cette phrase était une façon de lui dire qu’elle pouvait être là s’il avait besoin d’être un peu moins secret et discret, de temps en temps… Il était clair qu’elle voulait sincèrement devenir son amie… Cependant elle détourna vite le regard, comme gênée, en se souvenant de l’épisode des préservatifs. Peut-être aurait-il préféré qu’elle ne le voit jamais… Bon après tout tant pis, maintenant qu'elle le savait, elle n'allait pas le laisser tranquille.


- D’ailleurs ça ne la dérange pas… Que l’on sorte tous les deux ?


En réalité, Chisato se fichait complètement de ce qui avait bien pu se passer, ou non, avec cette soi-disant fille. Et comme elle ne croyait pas à l’existence de cette personne, elle s’en fichait encore plus. Elle attendait le moment où il allait se trahir, car maintenant qu’elle le soupçonnait de mentir, elle n’allait pas lâcher l’affaire, et si jouer les bonnes copines ne fonctionnait toujours pas, elle passerait à la vitesse supérieure. Par ailleurs elle avait spécialement choisi les mots « sortir » et « tous les deux », pour mettre le brun mal à l’aise. Bon, elle n’espérait pas trop qu’il remarque, étant donné que la plupart des garçons ne faisait pas attention,mais après tout, on ne sait jamais…
Revenir en haut Aller en bas
Misao T. Nisemono
~ Elève au Lycée Wakuri ~
avatar

Messages : 108
Date d'inscription : 18/03/2013

Votre personnage ...
Prénom : Misao
Nom : Nisemono
Âge : 17 ans

MessageSujet: Re: Tu t'amuses bien? (PV Chisato)   Jeu 21 Aoû - 0:20

- Tu n’as pas trop attendu au moins ?

- Non, ne t'en fais pas, je viens tout juste d'arriver.


Lui avait-il répondu en souriant. Bien sûr il venait de lui mentir par politesse, cela faisait plus d'une demis heure qu'il attendait dans le bruit. Bon la faute à qui s'il avait dû endurer ces nombreux éclat de voix pendant autant de temps? Son impatience naturellement. Mais pas que, elle avait un peu moins d'une dizaine de minutes de retard. La jeune fille se fit toute fois très vite pardonner lorsqu'elle prit l'excellente décision de s'éloigner des gosses. Elle n'avait pas tardé d'ailleurs, ce qui fit penser au noiraud qu'elle non plus ne les aimait pas beaucoup. Ah les mômes. Certains les adoraient, d'autres les toléraient et Misao les haïssait. Comment pouvait ont les trouver mignons? Ils ne ressemblaient à rien et étaient bruyants comme tout. Sans compter qu'ils étaient souvent sales.

Ils arrivèrent enfin vers un petit banc sur le quel la jeune fille prit place sans attendre. L'adolescent s'assit à côté d'elle au moment où elle l'y incita, laissant entre eux une distance relativement faible. S'il avait fait ça s'était évidemment pour la mettre mal à l'aise. Ils se connaissaient encore à peine et l'étudiant connaissait l'importance que les gens mettaient inconsciemment à ces écarts bien pensé. L'autre point était que cet acte pouvait être pris pour une démarche intéressée et qu'il était curieux de voir comment elle, le prendrait.

- Tout s’est bien passé.. avec ta copine ?

- ma co- ho! heum. oui...


Il baissa les yeux visiblement gêné. Encore une réplique habilement maladroite de sa part. Il voulait vraiment la voir abandonner cette idée ridicule de petite amie sans pour autant laisser tomber son rôle de gentil gaffeur.

- D’ailleurs ça ne la dérange pas… Que l’on sorte tous les deux ?

- haha.. heu.. n-non..?


Si là il n'était pas "grillé" il ne savait pas ce qu'il devait faire de plus. Peut-être peindre une une pancarte "JE N'AI JAMAIS ÉTÉ EN COUPLE"? Il faillit rire à cette idée. Concernant la question qu'elle lui avait posé en elle même, il n'était pas sûr qu'elle ait réellement choisi ses mots ou si elle l'avait inconsciemment posée comme ça, ne connaissant pas encore son réel niveau. Il osait espérer qu'elle n'était pas aussi gourde qu'elle en avait eu l'air la semaine précédente. Peut-être avait-t-elle été particulièrement fatiguée ce jour là.. Ou peut-être pas. Ce mercredi allait donc être décisif.
Revenir en haut Aller en bas
Chisato Sayashi
~ Elève au Lycée Wakuri ~
avatar

Messages : 401
Date d'inscription : 29/08/2010

Votre personnage ...
Prénom : Chisato
Nom : Sayashi
Âge : 17 ans

MessageSujet: Re: Tu t'amuses bien? (PV Chisato)   Jeu 21 Aoû - 1:23

L’adolescente répondit d’un rire amusé aux réponses du brun assis à côté d’elle. Il n’avait pas de petite-amie, elle en était persuadée à présent. Sinon cette dernière n’aurait sûrement pas apprécié qu’il passe tout un après-midi en compagnie d’une fille, même s’il ne s’agissait que d’une camarade de classe. Surtout qu’ils étaient sensé avoir passé le cap il y a seulement une semaine, alors c’était couru d’avance qu’il n’en avait pas, et la lycéenne se sentait stupide d’y avoir cru. Surtout qu’elle l’imaginait vraiment mal avec une fille, il était bien trop maladroit et ennuyeux, du moins selon elle. Elle le regarda, les yeux rieurs puis prit la parole d’une voix amusée.


- Je le savais… Tu n’en as pas…


Lorsque Chisato s’était tournée vers lui, elle avait remarqué alors la faible distance qui les séparait, ce qui la fit sensiblement rougir. Après tout elle n’avait pas l’habitude d’être aussi proche de la gente masculine, n’est-ce pas ? Et lui non, ça devenait bien trop simple d’un coup. S’il était déjà intéressé, où était le jeu ? Certes il ne lui avait pas encore dévoilé son point faible, et elle ne l’avait pas encore brisé, mais étrangement, elle voulait que cette partie dure plus longtemps que les autres. Après tout elle avait encore la même classe à supporter pendant un an, alors il fallait qu’elle enchaîne les victoires un peu moins vite, si elle voulait tenir jusqu’au diplôme…
Et puis elle était vraiment curieuse. Qui était-il réellement ? Pourquoi ne manifestait-il son intérêt pour elle que maintenant ? Après tout c’était trop beau d’aborder un jeune homme et que ce dernier soit, par pure coïncidence, intéressé par nous.


- Désolée, je t’ai fait acheter quelque chose dont tu n’avais pas besoin.


Sa voix avait été un peu plus basse et son visage était embarrassé. Plus elle y réfléchissait, plus elle revenait à cette impression qu’elle avait eu au supermarché, la semaine précédente. En réalité, cette hypothèse n’avait jamais quitté son esprit, mais récemment, elle revenait en force. Et s’il était en train de se jouer d’elle, comme elle essayai de se jouer de lui ? Pour tout ce qu’elle savait à son sujet, il pouvait être un tueur en série… C’est pourquoi cette hypothèse finalement la plus probable de toutes, mais surtout, celle qui arrangeait le plus la lycéenne. Elle espérait sincèrement que cette hypothèse là était juste, elle adorerait jouer contre un tel adversaire, et si le vaincre prendrait plus de temps, ce serait d’autant plus gratifiant et plaisant pour elle. Si tout était comme elle pensait, il devait prendre un malin plaisir à l’embrouiller; et elle comprenait tout à fait, c’était souvent le partie la plus drôle. Cependant elle avait peur d’être déçue et qu’il ne soit pas aussi intéressant qu’elle l’imaginait. C’est pourquoi elle ne laissa rien paraître de ces interrogations,puis posa une question tout à fait différente au jeune homme.


- Du coup tu fais quoi cet été ? Tu relis tes cours ?


La seconde phrase avait été dite sous le ton de la rigolade, étant donné qu’en premier lieu, il lui avait assuré qu’il relirait ses cours, de peur que ses notes soient trop mauvaises. Bien sûr, elle voyait également là une magnifique occasion de creuser un peu plus et d’en savoir plus sur les activités du brun. En premier lieu, elle préférait vérifier son intérêt pour elle, et en fonction des réponses et des gestes du jeune homme, elle pourrait également deviner si oui ou non, il possédait un goût pour le jeu. Maintenant qu’elle le soupçonnait joueur et quelque peu menteur, elle se permettrait d’être un peu plus directe à l’avenir. C’était risqué, mais dans le pire des cas, elle saurait se rattraper. Et puis elle pouvait toujours être intéressée, elle; après tout il pouvait simplement la rejeter. La jeune fille baissa le regard, triturant ses doigts sous la gêne, sans arrêter de balancer ses jambes. Puis après quelques instants d’hésitation, elle reprit la parole.


- On pourra peut-être se croiser…


Elle laissa ses joues prendre une couleur un peu plus vive, ses jambes arrêtant de gigoter, et son regard fixant ses mains qui étaient posées sur ses genoux. Elle était visiblement embarrassé d’avoir osé être aussi directe, mais elle se redressa bien vite, puis tourna son visage vers l’adolescent, comme si elle attendait une réponse. Puis voulant transformer l’atmosphère, elle lui adressa un sourire un peu plus détendu, quoiqu’un peu maladroit et embarrassé, mais la volonté transparaissait, et c’est tout ce qui comptait. Après tout elle trouverait quelque chose de plus drôle à faire s’il refusait de la croiser, ou s’il partait pendant les vacances, alors ce n’était pas si grave, ils pouvaient se voir à la rentrée.
Revenir en haut Aller en bas
Misao T. Nisemono
~ Elève au Lycée Wakuri ~
avatar

Messages : 108
Date d'inscription : 18/03/2013

Votre personnage ...
Prénom : Misao
Nom : Nisemono
Âge : 17 ans

MessageSujet: Re: Tu t'amuses bien? (PV Chisato)   Jeu 21 Aoû - 2:25

- Je le savais… Tu n’en as pas…

Il baissa les yeux faisant mine d'être gêné d'avoir ainsi été percé à jour.

- Désolée, je t’ai fait acheter quelque chose dont tu n’avais pas besoin.

Oh là, si elle savait. La boîte était en vérité bien entamée depuis le temps. Et puis cette remarque était idiote car ce n'était pas vraiment le genre de chose que l'on prenait si l'on en avait pas l'utilité pour justifier un allé au supermarché. Elle semblait aussi oublier qu'il "avait une course à faire avant de rentrer". Il était déçu que sa petite blague ait eu si peu d'effet. Toute fois il n'en fit pas d'histoire et lâcha un simple:

- Ce n'est rien...

"J'ai finalement trouvé qu'en faire".

- Du coup tu fais quoi cet été ? Tu relis tes cours ?

Cette phrase faillit le faire sourire. Qu'importe pour quoi, dans son esprit, l'idée qu'il soit le garçon qu'il prétendait être s'effritait. Mais il n'allait certainement pas lui donner la réponse sur un plateau d'argent. Il allait simplement entrer dans son jeu, continuant d'ouvrir la porte qu'il avait déverrouillé précédemment en s’asseyant si proche d'elle. Il la détailla donc brièvement puis baissa les yeux.

- Ho heu...

Mine de rien avec elle il avait changé les règles du jeu. Habituellement il était celui qui ne s’intéressait pas aux filles, qui se contentait de jouer aux entre-metteur. Soit ce fait allait faire penser à la fille aux cheveux rose qu'elle était spécial et qu'elle l’intéressait depuis bien longtemps, soit elle allait remarquer ce changement subtile de comportement de sa part. Dans les deux cas la partie n'en serait que plus intéressante.

- On pourra peut-être se croiser…

Ho ce que cette réplique lui plaisait. L'idée qu'ils se tournent autour ainsi lui l'enchantait énormément. la façon dont ça allait être fait allait être absolument cucul mais il avait presque envie de la remercier d'avoir choisi cette option plus que "l'amie sur qui on peut compter". Un peu de variété ne faisait pas de mal et il était sur qu'il allait bien s'amuser. Et puis avec un peu de chance elle finirait même par réellement tomber amoureuse de lui. Il répéta donc doucement, presque pour lui même:

- On pourra... avant d'ajouter précipitamment. En-enfiiin..!

Lui voulait continuer de la voir durant ses vacances, il n'avait donc de raison de refuser ni pour son rôle ni pour lui même. Ce qu'il regrettait avec ce comportement d'amoureux timide, c'était qu'il aurait beaucoup plus de mal à l'observer, c'était une difficulté supplémentaire qui corserait un peu la partie ma fois. Il tourna en suite la tête vers elle, se permettant de la regarder quelque secondes dans les yeux à travers sa frange, ce qui le fit rougir. Puis il les détourna brusquement pour lui demander si elle avait faim.

- Je t'offre une glace... tu veux...?

Il se leva avant d'écouter sa réponse, faisant passer ça pour une manière de se sortir de cette situation embarrassante. Il lui prit un cornet vanille et se choisit une glace au café. Il se débrouillerait bien, plus tard, pour lui piquer cent fois le prix de la glace pour la forme. Après tout elle lui avait marché sur le pied. S'il n'avait pas eu besoin de lui demander ce qu'elle voulait c'était qu'il avait regardé quels pots de crème glacé elle avait choisit la semaine précédente et avait commandé en conséquence. Il retourna vers elle pour lui tendre la sucrerie.

- J'espère que je ne me suis pas trompé...

Puis il se rassit, tout aussi proche de la première fois, tirant le couvercle de son petit pot et entama la nourriture qu'il venait d'acquérir.
Revenir en haut Aller en bas
Chisato Sayashi
~ Elève au Lycée Wakuri ~
avatar

Messages : 401
Date d'inscription : 29/08/2010

Votre personnage ...
Prénom : Chisato
Nom : Sayashi
Âge : 17 ans

MessageSujet: Re: Tu t'amuses bien? (PV Chisato)   Jeu 21 Aoû - 3:52

Le sourire de Chisato s’élargit d’autant plus suite à la réponse positive du brun assis à ses côtés. D’une part pour son personnage qui n’avait aucunement envie de passer les vacances seules à lire des livres et faire du lèche-vitrines, mais également pour elle, qui était ravie de sortir un peu de sa zones de confort en jouant les filles intéressées. Certes c’est ce qu’elle faisait déjà d’habitude, mais c’était toujours bien plus subtile et ambiguë, ce qui lui permettait de rejeter les garçons bien plus facilement. Là, elle agirait de manière un peu plus directe. Après tout ça ne durerait sûrement pas longtemps et peut-être même qu’elle en aurait terminé d’ici la fin des vacances d’été.

Enfin ça, c’est s’il s’avérait ne pas être le joueur qu’elle espérait qu’il était. Elle ne savait pas quand, mais elle avait récemment construit une certaine estime et certains espoirs concernant Misao et qui il était, et elle ne voulait pas encore les voir s’effondrer.
Cependant, maintenant qu’il donnait réellement l’impression d’être intéressé par elle, la lycéenne devait vérifier cette hypothèse pour citer de perdre trop de temps et d’énergie à essayer de le comprendre, s’il n’était qu’un adolescent timide…

Lorsque leurs regards se croisèrent, elle fut tout aussi surprise que la première fois après les cours, mais cette fois-ci, elle était parvenu à réprimer les réactions que son corps aurait pu instinctivement avoir. Elle détourna le regard au même moment que lui, fixant un arbre au loin, et répondant par un hochement de tête lorsqu’il lui demanda si elle avait faim. Elle le laissa s’en aller sans bouger, faisant mine de reprendre ses esprits suite à cet échange, qui l’avait visiblement perturbée. Misao revint assez vite, et ses joues étaient toujours légèrement colorées lorsqu’elle prit dans sa main la glace qu’il lui tendait… Et dire qu’il était parti sans même lui demander le parfum…


- J’espère que je ne me suis pas trompé...

- P-Pas du tout… Merci



Chisato entama ainsi la glace en fixant ses pieds, qui avaient recommencé à se balancer doucement. Il devait vraiment être observateur pour savoir quel parfum de glace elle aimait manger. Il lui avait semblé tellement inattentif pourtant cette fois là au magasin, la lycéenne était légèrement surprise, et à la fois, heureuse que ses soupçons se confirment peu à peu. Elle jetait quelques regards en biais au brun à côté d’elle, laissant l’embarras transparaître sur son visage. Elle se leva, trébuchant légèrement et manquant de s’enfoncer la glace dans le visage. La lycéenne émit un petit rire gêné puis elle décida de reprendre la parole.


- T-Tu ne m’as toujours pas dit… Tu prévois quelque chose pour cet été ?


Elle recommença à marcher la glace dans la main, s’enfonçant un peu plus dans le parc. Partout dans ce parc, il y avait vraiment trop de gens, et malheureusement, personne n’était vraiment intéressant. Et elle voulait être un peu plus au calme, sans qu’une foule ne soit là pour faire du bruit sans arrêt. Une fois qu’elle parvint à un coin du parc un peu moins fréquenté, l’adolescente s’arrêta devant Misao et se retourna vers lui, le fixant droit dans les yeux, enfin dans la mesure du possible à cause des cheveux de ce dernier.
Elle replaça une mèche de cheveux roses derrière son oreilles puis baissa bien vite le regard, l’air hésitant et embarrassé. Puis quelques instants plus tard, elle sortit son téléphone portable.


- Je n’ai pas… ton numéro…


En réalité elle l’avait, son numéro, il était noté sur un papier dans une pochette de sa chambre. Elle l’avait pris sur les fiches d’information des élèves, au tout début de l’année, étant donné que c’était elle qui avait été chargée de l’emmener en salle des professeurs. Si elle choisissait de lui demander, c’est qu’elle voulait voir comment il réagirait à ça, est-ce qu’il accepterait de le lui donner simplement, ou bien il préférerait la faire attendre, elle ne savait pas. Elle ne savait plus vraiment. Ce qui se passait lors de cette sortie au parc reproduisait exactement le même schéma qui se dessinait dans son esprit depuis une semaine. Elle répondait à une question, là en l’occurrence, il avait l’air intéressé, mais en répondant à cette question, elle en soulevait d’autre et avait la sensation de s’enfoncer : pourquoi s’intéressait-il à elle. Etait-elle cette fille dont il était amoureux ? Ou bien est-ce qu’il se moquait d’elle ? Ou encore, il l’avait percée à jour, et il vengeait ses camarades ?


- C-Comme ça ce sera plus simple… non ?

Elle lui adressa un mince sourire, rougissant, complètement embarrassée d’être aussi directe. D’ailleurs, elle rangea son téléphone sans vraiment attendre de réponse de sa part, signe qu’elle s’en voulait de le presser de la sorte. Après tout, même s’ils avaient été dans la même classe pendant deux ans, ils ne se connaissaient pas, et c’était la première fois qu’il se passaient vraiment du temps ensemble… Alors elle se sentait de montrer qu’elle était autant intéressée par lui, mais au fond, elle aimait vraiment la tournure que prenait les choses. Elle aimait bien ce personnage aussi, un peu plus maladroit, mais plus directe.
Revenir en haut Aller en bas
Misao T. Nisemono
~ Elève au Lycée Wakuri ~
avatar

Messages : 108
Date d'inscription : 18/03/2013

Votre personnage ...
Prénom : Misao
Nom : Nisemono
Âge : 17 ans

MessageSujet: Re: Tu t'amuses bien? (PV Chisato)   Jeu 21 Aoû - 15:03

Quand il vit un nouveau signe de maladresse de la jeune fille en face de lui, il rit gentiment voyant que rien de grave ne s'était passé. Il se leva en suite et marcha à côté d'elle, se calquant sur son rythme pour qu'elle n'ait pas à presser le pas.

- T-Tu ne m’as toujours pas dit… Tu prévois quelque chose pour cet été ?

- ho.. c'est vrai pardon.. Et bien rien en particulier je dois te l'avouer.


Pendant qu'ils se déplaçaient il lui raconta à peu près ce qu'il comptait faire d'une voix calme et douce. Il lui dit entre autre qu'il comptait peut-être aller faire quelques promenades en ville, ou aller traînasser au centre commercial. Préparer sa rentrée et se perdre un peu sur internet. Presque tous ces amis étaient rentrer chez eux et les autres avaient déjà prévu pas mal de chose alors il lui avoua qu'il allait être relativement seul. Il fit également exprès de ne pas évoquer la chaleur pour éviter que le sujet ne dérive sur une éventuelle sortie à la plage.
En vérité son programme serait tout autre. Il avait dans son esprit des plans de sorties en boîtes de nuits, quelques soirées mondaines histoire d'ouvrir un peu plus encore son cercle de relations et la cerise sur le gâteau: les plaisirs de la chaire.

Elle finit par s'arrêter et se tourna vers lui. À son regard et à la discussion qu'ils venaient d'avoir, il devina facilement les mots qu'elle allait prononcer.

- Je n’ai pas… ton numéro…

Et voilà, il en était sûr. Toutefois il hésita à le lui donner. Il n'aimait pas trop accorder aux gens qu'il côtoyait son numéro de téléphone, cela leur donnait trop d'initiative. Il préférait être le seul à pouvoir joindre la personne qu'il avait en vue, il avait ainsi infiniment plus de pouvoir. C'était lui et lui seul qui décidait donc de quand il voulait bien leur donner des nouvelles, quand il voulait leur proposer des sorties et quand il voulait définitivement arrêter d'entendre parler d'eux.

- C-Comme ça ce sera plus simple… non ?

S'il avait été sûr qu'elle ne le remarque pas, il aurait pu soupirer à cette instant précis. Il jouait le garçon amoureux depuis longtemps et n'allait décemment pas laisser passer cette chance de se rapprocher d'elle. Lorsqu'elle voulu ranger son téléphone il lui attrapa la main, prit l'appareil et tourna l'écran vers elle pour qu'elle fasse le code. Puis il fit mine de chercher maladroitement ou se trouvait le répertoire pour entrer son numéro. Après tout lui n'avait qu'un de ces vieux portable indestructible et il ne pouvait donc pas être bien au courant de la manière dont était organisé ses nouveaux appareils tactiles. Lorsqu'il eut enfin réussi il lui le remit dans sa paume.

- Tu.. tu peux m'appeler quand tu le souhaite...

Il baissa les yeux pour rectifier.

- Ou si tu préfère m'envoyer un message ça va aussi...

Il s'assit en suite dans l'herbe pour se laisser aller a la détente. Il regrettait presque de continuer de rester "fidèle à lui même", pouvant donc moins facilement l'embrouiller. Mais c'était encore trop tôt pour agir face à elle comme il le faisait avec Toma. Il ferma les yeux, profitant de la brise qui lui rafraîchissait le visage et ébouriffait ses cheveux. Certains moment son visage apparaissait même au complet sans pour autant que ses iris perçantes ne complètent le tableau.
Revenir en haut Aller en bas
Chisato Sayashi
~ Elève au Lycée Wakuri ~
avatar

Messages : 401
Date d'inscription : 29/08/2010

Votre personnage ...
Prénom : Chisato
Nom : Sayashi
Âge : 17 ans

MessageSujet: Re: Tu t'amuses bien? (PV Chisato)   Jeu 21 Aoû - 17:37

La jeune fille fit mine de sursauter lorsque le brun se saisit de sa main pour prendre le téléphone qu’elle s’apprêtait à ranger. Après tout elle était attirée pas lui, alors le simple fait qu’il la touche, et veuille à ce point qu’elle l’appelle, suffisait à la faire rougir. Intérieurement, elle était totalement satisfaite de la réaction du jeune homme, qui était celle qu’elle avait attendue. Mais encore une fois, en confirmant le fait qu’il était attiré par elle, elle soulevait d’autres questions. Elle se demandait comment elle avait pu obtenir une réaction aussi facilement de sa part, alors qu’il avait toujours été si réservé… Et puis elle avait remarqué ce temps d’hésitation avant qu’il vienne lui attraper la main. Si elle l’intéressait tant que ça, il aurait sûrement moins hésité. Et non, elle ne mettrait pas ça sur le compte de la timidité, puisqu’alors qu’il pouvait simplement se contenter de lui répondre par la positive, il avait établi un contact physique avec elle. La lycéenne l’aimait décidément de plus en plus, à mesure que l’idée qu’il s’amuse des autres comme elle le faisait s’ancrait dans son esprit.

Elle lui composa timidement le code, lui jetant de temps en temps des regards gênés, lui désignant de temps à autres l’endroit où il devait appuyer pour accéder au répertoire, comme il n’avait pas l’air très adroit avec ce genre d’appareil. Une fois qu’il lui remit le téléphone dans la main, Chisato leva les yeux vers lui et lui adressa un sourire timide en guise de remerciement.


- Tu.. tu peux m'appeler quand tu le souhaites...


Elle eut un sursaut de surprise, rougissante, elle ne pouvait pas, elle ne voulait pas le déranger. Mais en même temps il lui proposait si gentiment. Mais un appel..? il était sûr qu’elle pouvait l’appeler à tout moment ? Elle ne voulait pas paraître trop envahissante. Et puis même si son été ne semblait pas des plus excitants, elle ne voulait pas risquer de le couper en plein milieu de quelque chose…


- Oh je ne veux pas…

- Ou si tu préfères m’envoyer un message ça va aussi…



Elle en était sûre. Oui, des messages… Elle lui en enverrait certainement. Du moins dans un premier temps, elle n’allait pas l’appeler, ou peu. Sûrement plus tard, pour entendre le son de sa voix alors qu’elle s’amuserait à l’embrouiller. Elle s’en réjouissait d’avance. Elle hocha la tête en guise de réponse, puis elle prit place dans l’herbe, à côté de lui, ses jambes allongées devant elle, ses mains sur son petit sac qu’elle avait pris pour contenir son téléphone et son porte-monnaie. Elle avait toujours son téléphone dans une de ses mains, et elle entreprit de le déverrouiller pour envoyer un message à son tout récent nouveau contact, afin qu’il ait son numéro. Elle se tourna alors vers lui, souriant.


- Comme ça, tu as le mien…


La lycéenne laissa son sourire s’évanouir peu à peu alors qu’elle se mettait à détailler le visage du brun, qui avait fermé les yeux, laissant le vent décoiffer ses cheveux qui reposaient sans cesse devant ses yeux. Elle eut donc le loisir de mieux voir son visage, de temps en temps. La ressemblance avec son ex, elle était frappante. Tant qu’il n’ouvrait pas les yeux et que son caractère ridiculement timide n’était pas apparent, ils étaient identiques. Elle serra inconsciemment le poing quelques instants avant de le détendre de nouveau, lorsqu’elle s’en aperçut. Elle voulait vraiment lui en faire baver, le voir s’effondrer à la fin. Et elle espérait que la bataille serait intéressante, sinon la victoire n’aurait absolument aucun intérêt.

Chisato voulait maintenant s’assurer qu’il n’était pas le gars sympa et timide qu’il prétendait être. Après tout, pourquoi aurait-il fait tout un détour pour acheter des préservatifs, si ce n’était pas pour s’en servir. Elle n’avait pas relevé précédemment, car son personnage était vraiment trop innocent pour vouloir s’attarder sur des détails aussi gênants. Toutefois elle ne savait pas comment s’y prendre. Il fallait qu’elle soit plus directe, sans pour autant paraître trop douteuse en changeant de comportement. Certes ce dernier changerait peu à peu, mais elle garderait cette façade innocente, puisque c’est cette fille là qui semblait l’intéresser.

C’est comme si ses prières avait été entendues. Une feuille tombée d’un arbre s’était accrochée aux cheveux bruns de Misao, et ne semblait pas vouloir se décrocher, malgré le vent. C’était l’occasion rêvée de le mettre un peu plus mal à l’aise encore et, pourquoi pas, obtenir une réaction un peu plus surprenante que précédemment; et ce tout en restant plus que crédible. La jeune fille s’approcha donc de lui, réduisant considérablement la distance entre eux. Une fois qu’elle fut assez proche, elle tendit la main vers les cheveux bruns de son camarade de classe et ôta la feuille de ses cheveux avant de tourner son visage vers lui, rougissante en lui montrant la feuille.


- T-T-Tu avais ça… dans les cheveux…


Si elle avait délibérément rapprochés leurs deux corps, elle n’avait pas vraiment fait attention à la distance entre leurs visages et ce n’était que maintenant qu’elle se rendait compte de la situation, bien trop embarrassante pour elle. D’ailleurs elle baissa le regard, éloignant son visage de celui de Misao, les joues rouges, s’excusant. Au fond elle s’amusait vraiment, elle avait rarement l’occasion de jouer un tel rôle au lycée, et ça lui faisait du bien de changer un peu. Surtout qu’il ne pouvait pas rester sans réagir, pas après ce numéro là…
Revenir en haut Aller en bas
Misao T. Nisemono
~ Elève au Lycée Wakuri ~
avatar

Messages : 108
Date d'inscription : 18/03/2013

Votre personnage ...
Prénom : Misao
Nom : Nisemono
Âge : 17 ans

MessageSujet: Re: Tu t'amuses bien? (PV Chisato)   Jeu 21 Aoû - 19:50

- Comme ça, tu as le mien…

- mmh.. Dit-il en gardant les yeux clos.


Le jeune homme sentit tout à coup le corps de la demoiselle s'approcher et ouvrit brusquement les yeux avec un léger mouvement de recule, rougissant. Il s'étonnait qu'elle soit si entreprenante tout d'un coup mais était heureux qu'elle décide de passer à la vitesse supérieur. Toutefois il se refusait toujours à lui donner ce qu'elle voulait. La demoiselles cherchait des réactions en faisant ça, il le savait et elle en aurait, mais rien qui ne sorte de l'ordinaire. Il était aussi sûr que si elle agissait de la sorte c'est qu'elle voulait confirmer ses soupçon sur le fait qu'il tente de jouer avec elle. Mais en attendant de savoir s'il voulait se trahir maladroitement il allait rester telle qu'elle le voyait. Dans tout les cas elle devait continuer de penser qu'elle tenait les rennes, elle tomberait de bien plus haut de cette façon.

- T-T-Tu avais ça… dans les cheveux…

Il regarda la feuille continuant de réfléchir alors qu'il baissait les yeux pour ne rien laisser paraître.

- M-merci.. alors..

La tentation avait été trop forte et pendant une fraction de seconde il lui avait accordé son regard le plus joueur, se reprenant toute fois très rapidement. Il devait passer pour un amateur mais pas pour un idiot. Il devait passer pour celui qui n'était pas parvenu à cacher son amusement, pas pour celui qui laissait tomber. Il vérifierait aussi grâce à ça sa capacité à capter les détails et le langage du corps. Après tout si elle avait de la peine à camper un personnage peut-être avait-elle un petit talent d'observatrice. De toute façon à ce point là il savait qu'elle avait des doutes le concernant, il ne faisait que confirmer ses soupçons. Du moins si elle était parvenue à se rendre compte de ce détail.

- Au faite.. ton amie va mieux..?

Lui demanda-t-il timidement. Il n'allait pas laisser son "erreur" prendre du volume en installant en plus un blanc dans la discutions, il avait été suffisamment gentil comme ça.

- Elle a apprécié la glace..? Ah, c'était bien pour elle, n'est-ce pas..?

Il se recula un peu afin de prendre appuie sur le tronc de l'arbre. sous le quel il était assis et commença à doucement arracher les brins d'herbes se trouvant à proximité, pour éviter d'avoir à la regarder dans les yeux. Il s'amusa à les nouer ensemble, laissant sa maladresse l'empêcher de correctement réaliser son ridicule ouvrage.
Revenir en haut Aller en bas
Chisato Sayashi
~ Elève au Lycée Wakuri ~
avatar

Messages : 401
Date d'inscription : 29/08/2010

Votre personnage ...
Prénom : Chisato
Nom : Sayashi
Âge : 17 ans

MessageSujet: Re: Tu t'amuses bien? (PV Chisato)   Jeu 21 Aoû - 21:53

Cela faisait quelques instants déjà qu’elle s’était éloignée de lui, le regard baissé tant elle était gênée, mais surtout, qu’elle attendait une réelle réaction de sa part. Il s’était légèrement reculé mais depuis lors, plus rien. Elle était extrêmement déçue que même avec une telle proximité, le jeune homme n’arrivait pas à laisser échapper une once d’émotions sur son visage. Certes il y avait toujours un peu d’embarras et de timidité, mais elle voulait voir autre chose, de peur de s’ennuyer. Après tout elle était persuadée qu’elle tenait là une cible intéressante, ou du moins, elle avait envie d’y croire et de s’amuser avec lui, pour finalement le vaincre comme tous les autres.

En voyant qu’aucune réaction ne se faisait sur le plan de la gestuelle, la lycéenne aux cheveux roses leva les yeux vers sa future victime pour voir ses expressions. A l’instant même où son regard émeraude croisa les iris dorées du jeune homme, son coeur fit un bond sous la surprise. C’était un regard qu’elle ne lui connaissait pas et d’ailleurs, elle se demanda si elle avait bien vu. Ca avait été si court, elle avait à peine aperçu cette lueur joueuse qui illuminait les yeux du brun, et cela ne lui semblait de moins en moins réel au fur et à mesure qu’elle y pensait.
D’un autre côté, elle avait vraiment envie que Misao soit ce genre de personne. Sûrement avait-il été imprudent en lui dévoilant, ou alors était-il d’un niveau supérieur, et il faisait exprès de l’embrouiller… Encore une fois, une réponse soulevait trop de questions auxquelles il n’y avait pas d’explications. Plus elle en découvrait, moins elle en savait. Ca n’allait pas la faire abandonner pour autant, elle aimait ce jeu là, et puis ça ne le rendait que plus attrayant.


- Au fait.. ton amie va mieux..?


Chisato eut alors l’irrépressible envie de sourire suite à cette question. Tout d’abord parce que l’état de son amie n’avait fait que s’aggraver avec les jours qui passaient, elle ne cessait de pleurer, elle s’était complètement isolée, avait eu des notes pitoyables aux derniers examens et surtout, elle ne se doutait toujours pas que Chisato pouvait avoir quelque chose à faire là-dedans. D’ailleurs, avec les vacances, la lycéenne aux cheveux roses ne l’avait plus revu et ne comptait pas le faire avant la rentrée. L’autre raison pour laquelle elle dû faire des efforts pour ne pas rire était que la question du brun n’était pas très maligne, après tout l’adolescente se donnait en spectacle tous les jours depuis sa rupture, agressant presque toutes les filles de l’école qui étaient proches de son ex. D’ailleurs, Chisato avait été déçu de ne pas aller le revoir lui, elle s’était simplement contentée de lui jeter des regards navrés en biais, lorsqu’ils se croisaient à la cantine ou dans la cour.

Toutefois elle ne laissa rien paraître de tout ça et à la place, baissa le regard, sans pour autant avoir l’air très attristée et choquée comme la dernière fois. Après tout cela faisait une semaine, même plus, elle n’était pas du genre à pleurer des années pour ça, même s’il s’agissait de sa meilleure amie. Et puis elle devait lui remonter le moral, et pleurer n’était pas la solution. Elle secoua la tête de gauche à droite, répondant ainsi négativement à la question de Misao.


- Elle a apprécié la glace..? Ah, c'était bien pour elle, n'est-ce pas..?


L’adolescente acquiesça (<= HAHAHAHAHA DU PREMIER COUP. .. pardon *fuit*) en laissant délibérément un mince sourire apparaître sur ses lèvres. Elle se souvenait de cette soirée-là, qui avait été sûrement une des plus drôles après leur rupture. Elles avaient passé la soirée à regarder des films mais surtout, à chercher la soi-disante « coupable » qui les aurait séparés. Presque toute la nuit Chisato s’était amusée à la faire tourner en rond, lui laissant même croire que son ex était peut-être même gay, et que c’était la raison pour laquelle il ne s’affichait toujours pas avec une fille à son bras… Bien sûr son amie avait tout cru sans aucun soupçons envers Chisato.
Elle releva le regard vers Misao en s’apercevant qu’il s’était éloigné pour s’appuyer contre un tronc d’arbre. Cette fois, elle n’irait pas vers lui, elle estimait en avoir déjà fait beaucoup par rapport à l’image qu’elle souhaitait donner. Toutefois elle prit la parole d’une voix timide, voulant changer de sujet.


- Et toi… Je peux vraiment croire que tu as relu tes cours ce soir là ?


Cette question avait été dit sur un ton légèrement amusé mais parfaitement innocent, mais elle ne permettait plus à Misao de douter si, oui ou non, Chisato avait compris qu’il jouait. Elle ne savait pas encore si lui avait compris qu’elle s'amusait, mais c’est pour cela qu’elle voulait en savoir plus sur lui. Bien sûr, elle savait que ce n’était pas le meilleur moyen pour y parvenir, après tout, elle s’était persuadée qu’il était un gars joueur, et donc que plus elle posait de questions, plus elle avait de risque de se laisser avoir. Même si elle n’entait pas sûre d’avoir bien vu, cette idée lui plaisait et tant pis si elle se trompait, elle n’aurait aucun mal à se rattraper. Et puis peut-être était-il réellement intéressé, et même s’il ne l’étais pas, cela ne serait que plus intéressant. Elle était impatiente d’en découvrir plus, mais elle ne voulait pas quitter son rôle. Pour rien au monde elle ne tomberait le masque. Pas même à la fin. Elle ne craignait en aucun cas qu’il se joue d’elle au point de la laisser se dévoiler, elle n’y croyait vraiment pas. Après tout, c’était son domaine, elle avait l’habitude…
Revenir en haut Aller en bas
Misao T. Nisemono
~ Elève au Lycée Wakuri ~
avatar

Messages : 108
Date d'inscription : 18/03/2013

Votre personnage ...
Prénom : Misao
Nom : Nisemono
Âge : 17 ans

MessageSujet: Re: Tu t'amuses bien? (PV Chisato)   Jeu 21 Aoû - 23:23

- Et toi… Je peux vraiment croire que tu as relu tes cours ce soir là ?

Le garçon la regarda d'un air étonné et un poile vexé. Mais son expression était mise en contradiction par la teinte qu'avaient prises ses joues et le ton de sa voix.

- P-pourquoi est-ce que je t'aurais menti?

Dès à présent c'était à elle de décider ce qu'il avait fait ce soir là. Après tout peut-être avait il une petite amie.. Ou peut-être pas. Dans tout les cas il était claire vu le couleur de son visage qu'il n'avait pas réviser. Ou alors réagissait-il ainsi parce qu'il était gêné qu'elle ait une telle image de lui? Ah s'il avait pu rire..!

- J-je te l'ai dis, j'aurais de trop mauvais résultat si-...

Il fut interrompu par la sonnerie de l'antiquité qui lui servait de téléphone. Il ouvrit le clapet regarda de qui il s'agissait et raccrocha sans se gêner. Il s'agissait de son père et ce n'était vraiment pas le moment. Si cela avait été un ami il aurait pu décrocher mais là le rôle qu'il avait à endosser était trop différent pour passer inaperçu. D'un autre côté s'il l'appelait c'était qu'il y avait quelque chose d'important qui allait se passer, soupçon confirmé par un deuxième appel de son paternel qu'il détourna également. Il avait bien choisit son heure le vieux . Maintenant il devrait trouver une excuse pour Chisato. Bon, trop agacé pour aller chercher bien loin il lui dit simplement:

- Excuse-moi.. c'est mon père et.. nous ne sommes pas en très bon terme ces temps...

Voilà, la vérité prononcé façon lycéen timide. Pourquoi se pourrir la vie? Bon d'accord ce n'était pas totalement vrai. Il était le seule à avoir des problème contre lui, ce n'était pas réciproque. Pour ne pas qu'elle pose de question il ajouta:

- C'est à cause de mes résultats scolaires, il aimerait que je sois meilleur élève...

Ça en revanche c'était archi faux. Son père n'en avait rien à faire, il n'était pas l'héritier. Et puis de toute manière il n'était pas médiocre, il avait sensiblement plus de la moyenne partout, sauf en sport ou il était ultra mauvais et en japonais ou il frôlait l'excellence. De toute façon au cas ou l'homme lui reprochait le fait de ne pas être parfait partout, contrairement à lorsqu'il était petit, il se débrouillerait pour lui mettre subtilement la faute dessus ce n'était pas un problème.

D'ailleurs l'homme d'affaire avait abandonné après son troisième essaie. Le noiraud devrait trouver une raison pour lui expliquer de lui avoir ainsi raccroché au nez. Mais c'était plus fort que lui, il ne supportait pas le son qu'émettait l'appareil.
Revenir en haut Aller en bas
Chisato Sayashi
~ Elève au Lycée Wakuri ~
avatar

Messages : 401
Date d'inscription : 29/08/2010

Votre personnage ...
Prénom : Chisato
Nom : Sayashi
Âge : 17 ans

MessageSujet: Re: Tu t'amuses bien? (PV Chisato)   Ven 22 Aoû - 1:16

Chisato regarda la réaction du jeune homme suite à sa question. Encore une fois, rien de bien surprenant. Il s’en tenait à son rôle, s’il jouait bien un rôle. Elle avait décidé que oui, il serait bien un adversaire, un trompeur qu’elle adorerait tromper, mais une nouvelle fois, il l’embrouillait complètement et elle ne savait même plus si elle avait bien vu ces yeux joueurs ou s’ils n’avaient été que le fruit de son imagination et de ses espoirs. Ses réactions étaient de nouveaux prévisibles et décevantes. Lorsqu’il lui demanda pour quelle raison il aurait pu lui mentir, elle ne répondit pas, lui adressant toujours un regard légèrement rieur. En apparence, cette phrase n’avait été dite que pour l’embêter gentiment, comme le ferait n’importe qui avec un jeune homme aussi timide, mais au fond elle avait vraiment espéré une réaction. Et comme elle se retrouvait bredouille, elle cachait sa déception avec ce regard amusé.


- J-je te l'ai dis, j'aurai de trop mauvais résultat si-


Il fut interrompu par la sonnerie de son téléphone portable. Elle fut surprise de le voir sortir un vieux téléphone, qui lui rappelait sensiblement son premier téléphone à elle. Elle baissa son regard vers la main du brun, et plus particulièrement sa main gauche qui tenait l’appareil. Elle l’avait déjà remarqué un peu plus tôt, mais montre avait l’air assez chère, et Chisato le savait, ce n’était pas un si vieux modèle… Une de ses amies amenant souvent des magazines en classe, elle les feuilletait de temps en temps pendant les cours d’histoire, qu’elle n’affectionnait pas particulièrement, elle connaissait plus ou moins les nouvelles collections et toutes ces choses futiles. Pas que ça l’intéresse vraiment, mais d’une part ça faisait passer le temps, et d’autre part il s’agissait de sujets de conversations comme d’autres… Et ses amies n’arrêtaient pas de parler fringues, maquillage, garçons et shopping. Donc elle savait. Cette montre n’était pas donnée, certes elle était cassée… Mais pourquoi acheter un accessoire aussi cher, et pouvoir se permettre de l’abîmer, alors qu’un téléphone était tout de même vachement plus utile, et valait la peine d’investir dedans… Décidément il l’intriguait de plus en plus. Qui était-il vraiment ? Elle releva les yeux vers lui lorsqu’il s’excusa.


- C’est mon père et.. nous ne sommes pas en très bon terme ces temps...


Chisato lui fit signe que ce n’était pas grave en lui adressant le même sourire qu’un peu plus tôt. Toutefois en voyant le téléphone sonner de nouveau, elle ne put s’empêcher de se demander pourquoi il ne décrochait pas. Après tout, s’il continuait à ignorer les appels, la situation n’allait être que plus difficile à gérer pour lui. La lycéenne sentait qu’il cachait quelque chose mais elle ne releva pas pour l’instant, préférant épargner pour l’instant sa famille de leurs petites affaires d’adolescents.


- C'est à cause de mes résultats scolaires, il aimerait que je sois meilleur élève...


Chisato dû se retenir de soupirer. Vraiment ? Les études ? Elle peinait à y croire. Après tout ils étaient en vacances, alors pourquoi ses parents s’amuseraient à l’ennuyer avec les cours pendant ce temps là de l’année, ce n’était vraiment pas l’idéal… Sans compter que l’adolescent n’était pas mauvais. Certes il ne se démarquait pas spécialement, mais il était normal quoi… Alors ses parents pouvaient bien lui lâcher la grappe avec ça. En voyant qu’il rejeta une troisième fois l’appel, la lycéenne aux cheveux roses prit la parole du même ton innocent.


- T-Tu ne risques pas d’avoir des problèmes, si tu ne réponds pas…


Elle marqua une pause, se sentant coupable d’intervenir dans des affaires qui ne la regardait pas.


- C-C’est peut-être grave…


Elle baissa le regard et se mit à fixer le tronc de l’arbre contre lequel Misao était adossé, triturant ses doigts, l’air visiblement désolé. Elle s’en voulait de se montrer aussi envahissante alors qu’ils se connaissaient à peine, et d’ailleurs, elle s’excusa brièvement, ne voulant pas qu’il lui en veuille. Intérieurement, elle s’exaspérait totalement, elle avait eu la sensation de le comprendre un peu mieux, puis finalement, elle ne le comprenait plus du tout, et c’était le sentiment le plus frustrant auquel elle ait eu à faire face depuis un long moment. Elle n’avait pas l’habitude qu’on lui donne du fil à retordre, pas que la plupart des personnes lui donnait toutes les réponses au premier rendez-vous, loin de là, mais elle parvenait au moins à cerner quelque peu le personnage. Avec Misao, c’était complètement différent. Plus l’après-midi avançait, plus elle était perdue et pire, elle commençait à choisir elle-même ce qu’elle voulait croire, sans se focaliser sur ce qu’elle devait croire ou non… Sans compter qu’elle procédait de manière totalement différente avec lui…

Si elle avait été sûre de ce qu’elle avait vu un peu plus tôt, elle jouerait beaucoup plus avec lui, en changeant son personnage de façon beaucoup plus radicale, mais elle doutait bien trop pour prendre autant de risque. Mais s’il s’avérait être ce gars timide, elle aurait du mal à expliquer comment elle était passé de la jeune fille adorable à la simple séductrice.


- Tu… Tu devrais le rappeler…


Elle lui adressa un sourire rassurant signifiant que ça ne la dérangeait pas de s'éloigner et d'attendre, bien sûr elle laissa une point de déception apparaître sur son visage, étant donné qu'elle était attirée par le brun. Elle finit par se redresser avant de se lever lentement, pas très adroite. Elle ne tenait pas très bien debout, personnage ou pas personnage, et elle n’était pas très chanceuse non plus. Aujourd’hui heureusement, ça collait parfaitement avec cette image de jeune fille innocente, et rendait son jeu bien plus crédible. Chisato se dirigea lentement vers un banc un peu plus loin, sans manquer de trébucher sur le ballon d’un enfant qui jouait pas loin. Elle manqua d’envoyer le gamin voir ailleurs lorsqu’il vint vers elle récupérer son jouet, ou alors elle aurait aimé crevé son ballon avec une épingle. Toutefois, elle le lui rendit avec un immense sourire, lui disant d’aller jouer un peu plus loin car beaucoup de gens marchaient dans cette allée. A vrai dire elle avait simplement fait ça pour l’éloigner le plus loin possible, tout en gardant son personnage, sachant que Misao pouvait la voir d’où il était.
Revenir en haut Aller en bas
Misao T. Nisemono
~ Elève au Lycée Wakuri ~
avatar

Messages : 108
Date d'inscription : 18/03/2013

Votre personnage ...
Prénom : Misao
Nom : Nisemono
Âge : 17 ans

MessageSujet: Re: Tu t'amuses bien? (PV Chisato)   Ven 22 Aoû - 2:47

- T-Tu ne risques pas d’avoir des problèmes, si tu ne réponds pas…

Non. Il ne voulait vraiment pas qu'elle se mêle de ça, ce n'était pas ses affaires. Il allait changer de sujet lorsqu'elle ajouta:

- C-C’est peut-être grave…

Voilà, il était bloqué. Il ne pouvait décemment pas passer à autre chose maintenant qu'elle lui avait fait penser qu'il était peut-être arrivé quelque chose. En réalité c'était même peut-être vrai mais il n'en avait rien à faire. Il n'allait pas avoir la société de son père mais s'il arrivait quelque chose à ses parents il toucherait quand même une bonne part du gâteau. Et puis son frère était un idiot, il pourrait donc contrôler le tout dans l'ombre, jouer les conseiller et ne récolter que les bonnes choses. Donc si comme elle le disait quelque chose de grave était arrivé, ce serait une excellente nouvelle pour lui.

Le garçon à la frange baissa les yeux l'air légèrement coupable. Maintenant qu'il y réfléchissait il avait hâte d'entendre ce que son père avait à lui dire.

- Tu as raison...

Mais il ne pouvait décemment pas rappeler son géniteur en sa présence. Heureusement Chisato régla se problème d'elle même.

- Tu… Tu devrais le rappeler…

Avec cette phrase elle lui proposait de s'éloigner et il la remercia d'un léger sourire alors qu'elle s'en allait. Mais il devait être prudent. Même si elle ne pouvait plus l'entendre, elle pouvait encore observer sa gestuelle. C'est ainsi qu'il appela son père en gardant son attitude et ses expressions mais posant bien plus sa voix et utilisant des phrase d'une politesse extrême. Il s'excusa d'avoir détourné ses appelles, prétextant qu'il était dans un lieu bruyant et qu'il n'aurait pas pu l'entendre. Quand l'homme lui demanda où, il lui dit spontanément qu'il s'agissait d'un vernissage, que l'artiste faisait un discoure et qu'il avait dû attendre de s'éloigner pour le rappeler. Misao demanda ensuite que lui valait le plaisir de son coup de téléphone. Il s'agissait d'une fête privée le soir même à laquelle il se devait de se montrer. Le businessman ne donna pas plus de détail et raccrocha.

Si son paternel voulait qu'il soit là ça signifiait que la presse serait très certainement présente et le jeune homme regrettait d'avoir répondu. Depuis qu'il était au campus il avait toujours réussis à y échapper mais il n'avait visiblement pas le choix ce soir-là. Bon il ne devait pas réellement s'inquiéter, bien habillé il était méconnaissable et personne ne ferait le lien. De plus il avait choisit de s'inscrire au campus sous le nom de jeune fille de sa mère que peu de gens connaissaient. En effet le nom de son père était "Takahashi" et c'est sous ce nom qu'il serait désigné si l'on venait à parler de lui dans le journal.

Comme il en avait fini avec les histoire familiales il fit signe à Chisato qu'elle pouvait revenir et lorsqu'elle arriva il lui dit:

- Mon père veut que je suive des cours d'été...

Il soupira et baissa les yeux.

- Mon frère et ma soeur étaient d'excellents élèves tu sais, visiblement je suis la honte de la famille...

Il lâcha un rire amer avant d'ajouter.

- Je vais devoir me surpasser cette fois... Enfin bon, je doutes que tu veuilles rester la dessus... Tu.. tu as un sujet qui te plairait? heum.. je veux dire... Un truc dont tu voudrais.. parler quoi...

Plus il parlait plus sa voix devenait faible, comme s'il avait la sensation qu'a chaque mot qu'il prononçait il était un peu plus ridicule.
Revenir en haut Aller en bas
Chisato Sayashi
~ Elève au Lycée Wakuri ~
avatar

Messages : 401
Date d'inscription : 29/08/2010

Votre personnage ...
Prénom : Chisato
Nom : Sayashi
Âge : 17 ans

MessageSujet: Re: Tu t'amuses bien? (PV Chisato)   Ven 22 Aoû - 20:49

Chisato prit donc place sur le banc, fixant discrètement Misao pour voir quand est-ce qu’il en aurait fini avec cet appel. De plus, elle essayait de déceler chez lui le moindre changement alors qu’il parlait à son père, enfin s’il s’agissait de son père. Elle ne savait plus quoi croire. Elle laissa échapper un soupir tout en balançant sa jambe droite. Rien ne changeait dans l’attitude du jeune homme, même s’il parlait à son père, à croire qu’il était vraiment ce gamin timide et réservé. La lycéenne aurait toutefois adoré entendre sa voix, peut-être qu’elle était différente. Après tout s’il était, comme elle le pensait, un fraudeur, il pouvait facilement changer le ton de sa voix, sans que cela transparaisse. Si c’était le cas, la jeune fille le respecterait énormément, elle avait encore du mal avec ça, se mettre complètement dans le personnage était plus facile qu’en jouer deux à la fois… C’est d’ailleurs pour cela qu’elle parlait plus souvent par messages textes, que par appels directs.
Lorsque Chisato le vit raccrocher, elle n’attendit pas son signe de la main pour se lever et se diriger lentement vers lui. Une fois qu’elle fut assez proche elle reprit place en face de lui, regardant son visage.


- Mon père veut que je suive des cours d'été...


La lycéenne, si elle avait pu soupirer, l’aurait fait avec grand plaisir. Il n’allait vraiment pas la lâcher avec cette histoire. Le problème, c’est qu’il avait beau essayer, elle n’y croyait pas le moins du monde. Lorsqu’elle l’entendit surenchérir en disant que son frère et sa soeur étaient bien meilleurs que lui à l’école, l’adolescente baissa le regard et fixa les brin d’herbes arrachés un peu plus tôt. Soit, elle continuerait dans cette direction là, puisque c’est ce qu’il semblait vouloir. Et puis peut-être qu’à force de mentir, il s’emmêlerait les pinceaux et se trahirait lui-même.

Elle fit mine d’être trop déçue pour vouloir changer de sujet lorsqu’il lui proposa. Après tout avec les cours d’été, ils auraient du mal à se voir, et elle ne lui était d’aucune aide, puisque ses notes étaient loin d’être les meilleures de la classe. Elle ne pouvait pas lui prêter ses prises de notes, ni même l’aider sur certaines matières. Certes elle se débrouillait très bien dans les matières scientifiques, mais encore, elle ne se démarquait pas particulièrement. Donc elle ne pouvait vraiment pas l’aider sur ce point de vue là. Elle prit la parole après un instant, évitant de regarder son visage.


- C’est dommage… On ne pourra pas se voir, pas vrai ?


Elle rougit sensiblement et leva les yeux vers lui. Elle qui avait été si heureuse de pouvoir se rapprocher un peu plus de lui, qui se réjouissait déjà de passer des après-midi entières à apprendre à le connaître. Avec cet appel tout son été redevenait ennuyeux et inintéressant. Au final, elle serait obligée de traîner au centre commercial, dans le parc et à la bibliothèque, assez seule puisque ses amies, pour la majorité, n’étaient plus là.


Mais… C’était si urgent que ça, pour qu’il insiste de la sorte… ?


Elle s’arrêta un instant.


- Tu n’es pas un cas si désespéré.


Elle lui adressa un sourire totalement innocent, semblable au ton qu’elle avait employé pour poser sa question. Chisato en était persuadé que cet appel n’avait rien à voir avec les notes du brun, encore moins pour lui proposer des cours d’été. La coïncidence était bien trop évidente. Et la lycéenne doutait même du fait qu’il s’agisse de son père. Mais avec cette question, elle cherchait encore une fois à obtenir des réponses par la provocation, attendant qu’il se trompe. Elle le fixa sans ciller, rougissant toujours. Elle parviendrait à ses fins, et elle arriverait à le comprendre. En tout cas elle n’était pas prête de lâcher l’affaire et de le laisser s’en sortir.
Revenir en haut Aller en bas
Misao T. Nisemono
~ Elève au Lycée Wakuri ~
avatar

Messages : 108
Date d'inscription : 18/03/2013

Votre personnage ...
Prénom : Misao
Nom : Nisemono
Âge : 17 ans

MessageSujet: Re: Tu t'amuses bien? (PV Chisato)   Ven 22 Aoû - 22:18

- C’est dommage… On ne pourra pas se voir, pas vrai ?

- h-hé bien..

- Mais… C’était si urgent que ça, pour qu’il insiste de la sorte… ?

- C'est que nous allons entamer notre dernière année de lycée mais-

- Tu n’es pas un cas si désespéré.

- Mh.. c'est pour ça que je lui ai demandé d'en parler plus tranquillement ce soir.


En parlant des exigences de son père il ne pouvait pas simplement prétendre qu'il avait refusé. Il l'avait fait passer pour un homme sévère qui avait de grandes attentes en vers lui, et puis l'homme avait tenté de le joindre trois fois, il n'aurait pas tout bonnement abandonné en entendant son fils lui dire "non". En sachant ça, s'il avait tenté de refuser, la scène aurait inévitablement tourné en dispute et il n'avait jamais mimé énervement. C'est pourquoi il avait juste prétendu avoir repoussé le sujet.

- J'ai envie de profiter de mes vacances..

Il la détailla brièvement et timidement avant d'ajouter avec un léger sourire presque espiègle.

- Rien ne m'empêche de donner mon maximum dès la rentrée uniquement...

Il aurait pu simplement acquiescer à sa remarque, mais ses vacances il avait envie de les passer à jouer avec elle. D'ailleurs il avait fait exprès de laisser quelques questions sans réponses qu'elle pourrait compléter elle-même. S'il lui laissait des "indices" c'était car il voulait, d'une certaine manière, être percé à jour. Il pourrait de cette façon passer à un niveau d'embrouille supérieure, s'amusant à jongler entre ses différents rôles sans retenue. Ou alors il ferait passer une unique et très différente autre personnalité comme étant la sienne... Il ne savait pas encore exactement comment il procéderait mais il avait encore le temps d'y réfléchir d'ici qu'elle lui demande d'arrêter de se ficher de sa tête.

Le jeune homme pris par ses pensés n'avait pas remarqué la jolie femme s'approchant d'eux un bébé dans les bras. Mais lorsqu'il y fit enfin attention il se retint de soupirer. Alors c'était comme ça, s'il s'éloignait des mômes les mômes venaient à lui?

- Excusez-moi est-ce que je peux vous demander un service..?

Ho non. Faites qu'ils ne devraient pas garder l'enfant. Faites qu'ils ne devraient pas garder l'enfant!

- Je dois aller aux petits coins mais je n'ai nulle part où le poser en attendant, est-ce que vous pouvez le surveiller un court instant?

- Hé bien c'est à dire-


tenta Misao avant de se faire interrompre par la blonde qui posa délicatement le mioche dans ses bras. Mais c'est pas vrai, elle était aveugle ou bien? C'était visible à trois kilomètre que l'idée ne lui plaisait pas, et ce même s'il n'avait fait passé le message que par un sourire navré et non par un regard de tueur!

- Merci, je reviens dans cinq minutes!

La jeune maman s'éloigna en courant indiscutablement pressée. Misao quant à lui était ultra crispé. Il n'avait qu'une envie c'était de lâcher le bébé et s'en éloigner le plus possible. Il lui jeta le regard le plus doux et détaché dont il était capable dans une telle situation, ce à quoi le poupon répondit en vomissant sur son t-shirt. Les muscles de l'adolescent se contractèrent encore. Cette femme payerait pour l'avoir mis dans une telle situation. Mais il devait garder son calme et continuer de camper son personnage.

- Les.. enfants ne m'aiment pas beaucoup... accompagna-t-il d'un sourire gêné. T-tiens le moi s'il te plait...

Il lui donna le petit monstre sans attendre sa réponse et retira son t-shirt sale avant d'essuyer un peu son torse avec de vieux mouchoirs non utilisé qui traînait dans son jean. Ces derniers venaient d'un paquet que lui avait remis une maid dans la rue deux-trois semaine au par-avant et Misao avait rarement été aussi heureux de ne jamais vider ses poches. Bon le papier était abîmé à cause de son passage en machine mais l'emballage l'avait plutôt bien protégé.
Revenir en haut Aller en bas
Chisato Sayashi
~ Elève au Lycée Wakuri ~
avatar

Messages : 401
Date d'inscription : 29/08/2010

Votre personnage ...
Prénom : Chisato
Nom : Sayashi
Âge : 17 ans

MessageSujet: Re: Tu t'amuses bien? (PV Chisato)   Sam 23 Aoû - 0:36



- J'ai envie de profiter de mes vacances..


La jeune fille leva les yeux vers lui, rougissante. Bien sûr qu’il allait répondre un truc pareil, c’était un joueur. Lorsqu’il enchaîna en lui disant qu’il travaillerai plus dur à la rentrée prochaine, elle répondit d’un sourire radieux et ravi. Après tout elle voulait jouer avec lui cet été, tout comme lui visiblement. Elle savait qu’elle allait en découvrir plus à chaque fois, peut-être même des morceaux de vérité, si elle avait de la chance et qu’elle menait bien sa barque. Après tout plus elle le côtoyait, plus elle en découvrait sur lui. Tout d’abord le fait qu’il ne soit pas celui qu’il prétendait être, et elle était persuadée qu’il n’accordait pas à grand monde ce privilège-là. D’un autre côté elle sentait qu’elle n’était plus aussi en sécurité et qu’il n’allait pas tarder à la percer à jour. Jusque là elle pensait avoir réussi à se cacher et à ne pas trop attirer les soupçons du brun, mais maintenant, le fait d’en avoir appris autant la rendait impatiente et désireuse de jouer de façon un peu plus intense.


Toutefois elle n’eut pas vraiment le temps de répondre quoi que ce soit. En effet une jeune femme s’approcha des deux adolescents, un enfant dans les bras. La lycéenne savait déjà où cela allait les mener, et elle regretta de devoir jouer le rôle d’une jeune fille innocente, sinon elle aurait sauté sur Misao pour lui dire de s’en aller. Mais elle ne fit rien, regardant la jeune maman s’approcher pour leur refiler son gamin pendant qu’elle allait faire on ne sait quoi. Chisato se mordit discrètement la lèvre inférieure lorsque ses soupçons se confirmèrent et que la femme les lâcha tous les deux avec le mioche. Est-ce qu’elle était stupide ? De toutes les personnes dans le parc, pourquoi avait-elle choisi deux adolescents. Sans compter que d’un point de vue extérieur, ça ressemblait même à un rendez-vous, alors pourquoi venir gâcher toute leur après-midi avec un bébé ? Et pour quoi ? Aller aux toilettes… Quelle mère indigne. Chisato la ferait se sentir coupable, c’est certain, plus qu’à attendre qu’elle revienne.


- Les.. enfants ne m'aiment pas beaucoup... T-tiens le moi s'il te plait...
- No-



Elle avait eu un léger mouvement de recul lorsqu’il prononça cette phrase, de même lorsqu’elle entendit l’enfant vomir, la lycéenne avait fermé les yeux de dégoût, se demandant si c’était réel ou non. Elle s’était bien vite rattrapée en essayant d’avoir l’air détaché, mais ce fut plus difficile que prévu, surtout quand Misao s’était approché pour caler l’enfant dans les bras de Chisato. D’ailleurs s’il ne lui avait pas placé le gamin contre elle, elle se serait peu à peu éloignée pour finalement rentrer chez elle, avant de recevoir le même sort que son camarade aux cheveux bruns. Elle était devenue complètement raide au contact de l’enfant et hésita à le poser dans l’herbe jusqu’au retour de la maman, mais encore une fois, elle faisait de son mieux pour tenir son rôle, même si à cet instant, ses nerfs étaient mis à rude épreuve.

Elle ne fit même pas attention au fait que Misao avait enlevé son T-shirt, en fait elle s’en fichait, elle voulait juste se débarrasser de ce mioche et faire sa fête à cette mère inconsciente. Si elle n’était pas célibataire, elle irait lui piquer son mari, petit-ami, concubin, ou peu importe. Et si elle était mère célibataire, elle lui en ferait voir de toutes les couleurs, et se débrouillerai pour la détruire. Chisato était trop capricieuse pour laisser quelqu’un qui avait gâché une session de jeu qui se déroulait, jaque là, plutôt bien, s’en aller. Elle allait s’en souvenir oui, de la fois où elle avait confié son gamin à deux adolescents.


Ce sentiment de frustration et d’agacement fut d’ailleurs renforcé lorsque l’adolescente se rendit compte que le bébé qu’elle tenait était en train de lui tirer les cheveux pour les mettre dans sa bouche. Elle se tourna vers Misao et le posa dans ses bras, comme il l’avait fait précédemment, mais le gamin ne semblait pas vouloir lâcher la mèche de cheveux roses, qu’il tirait avec plus de force que Chisato avait pu l’imaginer. Finalement une fois délivrée, elle adressa un sourire gêné à Misao.


- Je ne suis pas très à l’aise non plus avec eux…


Elle jeta un regard à sa mèche de cheveux, maintenant imbibée de la salive de ce sale mioche et rougit légèrement en regardant son camarade de classe. Décidément, cette idiote et son môme avaient tout gâché. D’ailleurs, elle en prenait du temps pour revenir… Elle se tourna pour voir si elle n’arrivait pas, mais Chisato ne l’apercevait même pas.


- Ca fait un moment qu’elle y est… Non ?


Si elle ne jouait pas de personnage, elle aurait proposé au lycéen de partir en laissant le gamin ici, après tout quelqu’un le ramasserait bien. Mais elle ne pouvait décemment pas lui faire une telle proposition en l’état actuel des choses. Après tout Misao n’avait pas l’air de se douter qu’elle jouait aussi. C’est pourquoi elle se tourna calmement vers lui, n’osant pas approcher à cause de l’enfant qu’elle lui avait refilé un peu plus tôt. Elle fit mine de rougir en voyant son torse nu, puis elle prit la parole d’une voix visiblement troublée et gênée.


- C’est vraiment pas de chance… Tu as de quoi te changer ?


Elle baissa les yeux comme si elle ne pouvait pas le regarder plus longtemps, gênée, puis elle se retourna, de peur qu’il lui redonne de nouveau le bambin. Apparemment lui non plus ne devait pas beaucoup aimer les enfants, vu la façon dont il avait agi quand la jeune femme s’était approché. Vraiment, qu’est-ce qui avait pu lui passer par la tête à celle-là, ça se voyait bien que ni l’un ni l’autre n’avait envie de s’en occuper. Chisato soupira silencieusement, attendant que la jeune maman ne revienne, sa patience étant en train d’atteindre sa limite.
Revenir en haut Aller en bas
Misao T. Nisemono
~ Elève au Lycée Wakuri ~
avatar

Messages : 108
Date d'inscription : 18/03/2013

Votre personnage ...
Prénom : Misao
Nom : Nisemono
Âge : 17 ans

MessageSujet: Re: Tu t'amuses bien? (PV Chisato)   Sam 23 Aoû - 2:37

Il eut tout juste le temps de se débarbouiller le torse que la demoiselle lui avait remis la crapule dans les mains. Mais ils ne se feraient plus avoir, il le teint le plus loin possible, bras tendu en contrôlant tout de même son visage qui ne devait en aucun cas exprimer le mépris ou le dégoût. Il choisit ainsi le malaise. Après tout ce garnement venait de lui vomir dessus et même pour un garçon gentil comme lui, il aurait été tout à fait normal de vouloir garder ses distances... Non?

- Je ne suis pas très à l’aise non plus avec eux…

Il était surpris qu'elle ait ainsi était sincère avec lui vu la niaiserie de son personnage. Une fille aussi adorable qu'elle n'aimant pas les enfants? Cela devait vraiment être viscérale pour ne pas avoir fait un effort. De ce qu'il connaissait d'elle il était même en train de se demander si de son côté aussi elle prévoyait de mener la vie dure à cette "charmante demoiselle". Misao avait d'ailleurs presque envie d'arrêter de tourner autour du pot et directement lui dire qu'il se fichait de sa tête, uniquement pour pouvoir préparer avec elle une vengeance mémorable.

- Ca fait un moment qu’elle y est… Non ?

Le timide lâcha un soupir désespéré. Ses bras tendus commençaient à trembler à cause de l'effort mais il tenait bon. Pour rien au monde il ne perdrait face à ce mioche qui se croyait tout permis.

- J'espère qu'elle sera vite de retour... souffla-t-il en détournant le regard.

Il la vit ensuite l'observer brièvement et rougir à la vue de son torse. En même temps il y avait de quoi, il était plutôt pas mal et sans pour autant aller jusqu'au narcissisme le noiraud était fier de son corps. Il était svelte sans être maigrichon et ses muscles étaient fins. C'était en partie grâce aux arts martiaux qu'il exerçait, et à son sport favori: Le baseball.

- C’est vraiment pas de chance… Tu as de quoi te changer ?

- Non...
Dit-il en baisant les yeux, l'air légèrement mal à l'aise.

Même si en réalité, n'étant pas pudique le moins du monde il n'en avait rien à faire. Et puis il faisait joliment chaud alors au final, ce n'était peut-être pas plus mal. Les minutes passant, la douleur commençait à se lire sur son visage. D'accord il aimait bien le sport mais soyons honnête, c'était loin d'être son passe-temps principale.

La femme revint et récupéra son enfant remerciant Misao. Ce dernier en profita pour discuter brièvement avec elle tout en gardant une certaine timidité. Il voulait avoir un minimum d'information sur elle afin de pouvoir la retrouver un jour qu'il ne serait pas accompagné. Il apprit donc qu'elle n'avait pas d'autres marmots mais qu'elle en attendait un deuxième et qu'elle venait souvent au parc, surtout le mercredi et le dimanche. Pour le moment cela suffirait, il reviendrait seul et se débrouillerait pour apprendre d'autres choses afin de la détruire. Elle ne savait pas à qui elle avait à faire et si pour l'instant elle souriait, cela n'allait pas durer. C'est ainsi que la blonde les quitta, espérant les "revoir bientôt!"

L'étudiant se massa les bras un court instant pour soulager ses muscles et redirigea ses yeux sur sa camarade de classe.

- Il était mignon mais c'était une véritable terreur.. tu t'en remets?

Bon déjà non, il n'était pas mignon. C'était un être disproportionné, baveux et gras. En suite elle n'avait pas à se plaindre, lui s'était fait vomir dessus et il aurait était plus juste qu'elle subisse le même sort. Les deux dans le même bateau, comme on dit. Il lui tendit son dernier mouchoir non utilisé maintenant que ses deux bras était libres, pour qu'elle ôte un peu la bave que ce mioche lui avait laissé dans les cheveux.

- J'ai vu qu'il t'avais tiré une mèche.. Il ne t'as pas fait mal au moins...?

Àlala ce que jouer au gars attentionné l'agaçait à ce moment précis. C'était sans doute l'une des pires journée de la saison. Il avait poireauté pas moins d'une demis heure dans les jacassement de ces demis portions, Il faisait chaud, il avait été en contacte à l'un de ces affreux petits êtres qui au passage avait rendu son petit déjeuné sur son t-shirt immaculé, et le soir même il devait rejoindre son père à une soirée barbantes à la quelle il serait obligé de se tenir à carreaux. En espérant que son paternel n'allait pas en plus lui annoncer qu'il lui avait trouvé une fiancé, il ne manquerait plus que ça.

Il regarda l'heure à sa montre et trouva grâce à ce geste un excellent moyen de changer de sujet pour oublier cette larve à quatre pattes. Il leva son poignet qu'il désigna d'un signe de tête après avoir correctement vu le positionnement des aiguilles.

- Elle est belle hein? Je regrettes de l'avoir abîmée, c'est un cadeau!

Même si son ton était plus enjoué, il n'avait pas haussé la voix, restant fidèle à son personnage. Il savait qu'elle l'avait remarqué, il l'avait fait exprès. Et maintenant qu'il l'avait bien fait poireauté en mode "son téléphone et naze mais il à une montre valant un certain prix", il lui donnait une explication valable qui lui ouvrait la voie sur d'autre questions! Décidément il avait bien fait de choisir cet accessoire plutôt que le bracelet en acier qu'il avait acheté au centre commercial en sortant avec ses "amis".
Revenir en haut Aller en bas
Chisato Sayashi
~ Elève au Lycée Wakuri ~
avatar

Messages : 401
Date d'inscription : 29/08/2010

Votre personnage ...
Prénom : Chisato
Nom : Sayashi
Âge : 17 ans

MessageSujet: Re: Tu t'amuses bien? (PV Chisato)   Sam 23 Aoû - 4:19

Les minutes avant que la jeune femme ne vienne récupérer son enfant semblèrent durer une éternité pour Chisato. Après tout elle évitait de se tourner vers le brun, qui tenait l’enfant à bras tendus, loin de lui, et elle ne voulait pas le voir pour ne pas se sentir obligée par son personnage à récupérer le bambin dans ses bras. Par conséquent la partie était en suspens jusqu’à ce que l’autre inconsciente ne se décide à revenir pour les délivrer de la présence de son énergumène. La lycéenne écouta les remerciement de la jeune femme, mais surtout, la pêche aux informations qu'avait entrepris Misao, et qui s’avérait porter ses fruits. Si elle avait encore eu des doutes concernant la personnalité joueuse de son camarade à ce stade là, ils auraient tous été effacé par son attitude avec la jeune femme. Il avait obtenu une quantité de renseignements, utiles qui plus est, donc elle le savait à présent, qu’il n’était pas aussi stupide et timide qu’il avait bien voulu lui faire croire. Cette dernière pensée arracha même un sourire à Chisato. Enfin, quelqu’un d’intéressant.
Elle avait bien retenu les informations recueillies par Misao à propos de cette femme et se jura de venir de temps en temps, pour l’observer dans un premier temps, puis pour l’attaquer ensuite. Comme elle attendait un deuxième enfant, chose que Chisato eut du mal à comprendre en voyant à quoi ressemblait le premier, la lycéenne était persuadée qu’elle vivait toujours avec un homme, un mari, un fiancé ou même un petit-ami, peu importait, mais elle allait jouer là-dessus. Elle avait les deux mois des vacances d'été, c’était amplement suffisant.


Elle fut heureuse de la voir s’éloigner avec son gamin dans les bras, enfin elle se retrouvait tranquille avec Misao. Elle se retourna donc de nouveau vers son camarade, qui semblait avoir toujours aussi mal aux bras. Rien d’étonnant, étant donné la circonférence de la bête qu’il avait eu à tenir à bout de bras pendant de longues minutes. Surtout qu’il n’était pas très sportif, du moins c’est ce qu’elle croyait jusqu’à ce qu’elle vit un peu mieux combien il était en forme. La jeune fille était légèrement surprise puisqu’en cours de sport, il se prenait des remarques gentiment moqueuses de la part du prof, même si récemment il avait eu l’air de se calmer sur ce point-là. Mais maintenant qu'elle le voyait, elle se disait qu'il ne pouvait pas avoir une telle silhouette sans s'entretenir. Une nouvelle fois, elle se demanda qui il était exactement, pour être aussi surprenant après deux années qu'ils étaient dans la même classe...


- Il était mignon mais c'était une véritable terreur.. tu t'en remets?


Elle leva les yeux vers son visage, l’air inquiet pour lui alors qu’elle s’approchait peu à peu. Mignon ? Il devait plaisanter. Elle l’avait bien vu, qu’il n’aimait pas les enfants, et vu le comportement de la lycéenne, il n’était pas compliqué de deviner qu’elle non plus, elle ne les aimait pas. Sans compter que le garnement lui avait vomi dessus… Elle faillit lui faire remarquer que même les gars sympa avaient leurs limites, mais elle ne dit rien, gardant son expression gênée et ses yeux innocents. A la place elle désigna ses bras, l’air inquiet.


- J'ai vu qu'il t'avais tiré une mèche.. Il ne t'as pas fait mal au moins...?

- Et... Et toi… Ca va ?... Tes bras...



Elle prit le mouchoir qu’il lui tendit et ôta la bave de ses cheveux, se retenant de pousser une exclamation écoeurée. Décidément elle ne comprenait pas. Comment pouvait-on aimer des choses pareilles et pire, vouloir en faire apparaître d’autres sur la surface de la terre ? Il y avait déjà assez de problèmes sur cette planète sans en rajouter comme ça. Elle jeta un regard exaspéré à sa mèche de cheveux, et dire que ce gosse avait essayé de la mâcher et maintenant, cette mèche ne ressemblait plus à rien. Elle la cacha discrètement derrière d’autres, puis reporta son attention sur le brun, qui était en train de lui montrer la belle montre qui avait attiré l’attention de la lycéenne un peu plus tôt.


- Elle est belle hein? Je regrettes de l'avoir abîmée, c'est un cadeau!


Chisato eut un peu de mal à cacher sa surprise dans un premier temps. Son regard en particulier l’avait trahie, et pendant un laps de temps très court, elle avait laissé s’échapper ce sentiment d’étonnement. Alors c’était comme ça qu’il se retrouvait en possession d’un tel objet, malgré le téléphone complètement obsolète. Mais de tous les sujets qu’il y avait dans le monde, pourquoi choisir celui-là pour oublier l’incident d’il y a quelques minutes ? La lycéenne avait vraiment la sensation de devenir paranoïaque. Après tout c’est comme s’il savait tout ce qui lui traversait l’esprit, comme s’il s’était rendu compte qu’elle l’avait observé au point de remarquer de si petits détails, comme s’il s’était rendu compte de quelles questions elle se posait et qu’il les utilisait pour l’embrouiller encore plus.
D’un autre côté, elle en était convaincue, elle n’avait fait aucun faux pas en sa présence, alors comment pouvait-il savoir qu’elle jouait elle-aussi ? C’était impossible. Il y avait bien son léger problème avec les enfants, mais tout le monde avait quelque chose qu’il n’aimait pas et elle, c’était les enfants… Donc non, il ne pouvait décemment pas avoir décelé son côté joueur, ni aujourd’hui au parc, ni la dernière fois au supermarché. C’est pourquoi elle choisit finalement de croire qu’il avait décidé de parler de cette montre parce qu’il s’agissait de la première chose qu’il avait vue.


- Très jolie… C’était un cadeau de qui ?


Elle lui adressa un sourire chaleureux, tout en prenant délicatement son poignet pour voir brièvement la montre qui s’y trouvait. Elle le lâcha bien vite, s’excusant en rougissant, gênée d’avoir été aussi audacieuse. D’après ce qu’elle avait pu apercevoir, il l’avait cognée en la cassant contre quelque chose, ou en posant un objet assez lourd pour casser le verre mais pas assez pour casser le mécanisme. Dans tous les cas, il y avait vraiment eu un impact sur ce cadran, donc il avait tapé dans quelque chose, volontairement ou non. Très vite, il lui semblait stupide de s’attarder sur ce genre de détails, à quoi ça l’avançait après tout ? Cependant elle posa une nouvelle question, voulant alimenter la conversation.


- C’est dommage… Comment t’as fait pour la casser ?


Elle lui adressa un sourire amusé, se moquant gentiment de sa maladresse, car elle était persuadé que sa réponse irait dans ce sens-là. Elle ne s’attendait même plus à ce qu’il la surprenne, cela faisait un moment qu’il était assez prévisible, et encore, il y avait eu cet enfant. Si elle ne détestait pas autant ces choses-là, elle en aurait usé pour abuser complètement en s’amusant avec les nerfs du brun. Toutefois même si le jeu de son camarade semblait bien limité, il n’en restait pas moins une prise intéressante, si ce n’était la plus intéressante de toute l’année. Elle avait passé son temps à jouer avec des cibles faciles et rapidement influencées, si lui s’avérait ne serait-ce qu’un tout petit peu plus difficile, ce serait l’idéal. Et vu comme il la troublait, prenant en plus en compte le fait qu’elle n’en avait appris que très peu sur lui pour l’instant, elle savait qu’il allait être une partie bien plus amusante et intéressante. Après lui avoir laissé le temps de répondre, elle reprit la parole, en réponse à son geste d’un peu plus tôt, lorsqu’il avait regardé l’heure.


- Tu… Tu dois bientôt y aller ?


Sa voix avait été hésitante, après tout Chisato ne voulait pas qu’il parte et rien que le fait d’émettre l’idée ne lui plaisait pas… Elle ne quittait pas son visage des yeux, et ce depuis un moment déjà, après tout, même si lui ne se doutait rien, elle le voyait déjà comme son adversaire, et non plus comme une simple cible. Certes elle comptait toujours le détruire, son objectif ne bougeait pas. Mais c’était juste une cible avec laquelle elle s’amuserait sûrement plus, plus longtemps, et dont elle espérait ne pas se lasser trop vite. En d’autres termes, elle avait de hautes espérances le concernant, même si lui semblait vraiment ignorant à ce sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Misao T. Nisemono
~ Elève au Lycée Wakuri ~
avatar

Messages : 108
Date d'inscription : 18/03/2013

Votre personnage ...
Prénom : Misao
Nom : Nisemono
Âge : 17 ans

MessageSujet: Re: Tu t'amuses bien? (PV Chisato)   Sam 23 Aoû - 16:00

- Très jolie… C’était un cadeau de qui ?

- De ma tante!


Répondit-il spontanément. Bien entendu cette montre c'était lui qui l'avait achetée. Il regrettait aussi réellement de l'avoir abîmée pour cette après-midi car s'il l'avait choisit ce n'était pas parce que le chiffre marqué sur l'étiquette était élevé mais parce qu'il la trouvait jolie. M'enfin ça faisait déjà quelques mois qu'elle n'était plus sa préférée, elle était tout à fait remplaçable. Et puis vu qu'il ne jouait pas souvent ce rôle là en dehors du lycée il n'avait pas beaucoup d'accessoire pour l'accompagner. Ce n'était donc pas plus mal.

- C’est dommage… Comment t’as fait pour la casser ?

- Ce matin en voulant l'attacher à mon poignet je l'ai laissée tomber...


Il avait fait exprès de détourner le regard comme si ce qu'il avait dit était un gros mensonge ou du moins que ça cachait autre chose qu'il aurait eu honte d'avouer. Il savait qu'elle n’attendait pas grand chose de ses réponses, qu'elle commençait même sans doute à les prévoir et il voulait la prendre au dépourvu. Elle savait que la personne qu'elle voyait en face d'elle était factice, mais rien n'empêchait à Misao de tout de même faire jouer son personnage au cachottier, au "pas si innocent", comme il l'avait fait d'ailleurs en achetant les préservatifs. Peut-être même que plus ça irait plus elle mettrait les signes évidents de ses mensonges non sur le fait que le lycéen timide n'existait pas, mais plus sur le "oui il est timide mais il cache quelque chose". Ce qui n'avait pas l'air si différent au premier abord mais qui tout de même changeait beaucoup de chose. Il verrait ce que Chisato choisirait de croire et irait dans son sens, ce n'était pas un problème.

- Tu… Tu dois bientôt y aller ?

Il réfléchit. Il devrait être impeccable ce soir là. Le temps de rentrer chez lui, se préparer et filer à Tokyo, il en avait bien pour cinq heures. Donc oui, il n'allait pas tarder.

- hé bien.. une amie voudrait qu'on se voit dans la soirée avant qu'elle retourne chez elle pour les vacances... Pour être à l'heure je vais sans doute devoir m'en aller vers quinze heure.. Ça nous laisse quand même quarante-cinq minutes...

Il baissa les yeux visiblement déçu de n'avoir plus que ce court laps de temps à passer avec elle. Et pour le coup sa réaction était sincère, il aurait aimé avoir l'occasion de jouer plus longtemps. Bon il allait la revoir dans la semaine c'était sûr, mais il en voulait à son père d'ainsi pourrir son après-midi récréatif.

- Mais.. on se revoit bientôt, hein?

On pouvait facilement imaginer son regard de chien battu dissimulé par son épaisse frange noir. Afin de ne pas lui laisser le temps de proposer une sortie à la plage, ce qui était en général le lieu que les jeunes favorisaient lorsque les étés étaient aussi chaud, il proposa sans attendre sa réponse:

- Moi je suggère le centre commercial.. Le lieu est sympa et climatisé.. Et s'il fait pas beau c'est couvert alors on sera à l'abris de la pluie.. Si ça te vas, je te laisse choisir le jour...

Il sourit amicalement attendant sa réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Chisato Sayashi
~ Elève au Lycée Wakuri ~
avatar

Messages : 401
Date d'inscription : 29/08/2010

Votre personnage ...
Prénom : Chisato
Nom : Sayashi
Âge : 17 ans

MessageSujet: Re: Tu t'amuses bien? (PV Chisato)   Sam 23 Aoû - 19:56

Chisato regarda son interlocuteur réfléchir à la question qu’elle venait de lui poser, même si la réponse était, pour elle, assez évidente. Après tout son père l’avait appelé pour qu’ils aient une discussion, écourtant ainsi leur partie. Donc forcément, il n’allait pas devoir tarder, afin d’éviter une dispute avec son père si c’était vrai, et pour garder sa couverture intacte s’il avait bel et bien menti. Toutefois elle ne s’attendait pas sud tout à la réponse qu’il lui donnait. Une amie ? Une fille ? Vraiment ? Et bien… Autant dire que la lycéenne avait été assez surprise. Surtout qu’ils se voyaient dans la soirée… Comment voulait-il que Chisato ne se fasse pas d’idées, entre cette soi-disant sortie, et l’autre fois avec les préservatifs? Cependant elle ne laissa rien paraître de ses interrogations sur son visage, prenant un air légèrement déçu en entendant qu’il ne leur restait que quarante-cinq minutes.
Bon, elle n’eut pas à fournir trop d’effort pour montrer à quel point elle ne voulait pas qu’il s’en aille. Elle s’amusait bien jusque là, en effet à chaque fois qu’il commençait devenir ennuyeux et prévisible, il l’assenait d’un nouveau coup qui remettait en question tous les raisonnements de la lycéenne. Certes c’était frustrant, mais au moins c’était divertissant et différent de ce qu’elle avait d’habitude. Et puis au final elle aimait bien qu’il soit surprenant de la sorte, la victoire n’en serait que meilleure.


- Mais.. on se revoit bientôt, hein?


L’adolescente releva le regard vers lui, essayant de cacher sa déception par un sourire, sans grand succès. Elle fit un signe positif de la tête, s’apprêtant à lui proposer un endroit où aller la prochaine fois. Pourquoi pas la plage, s’il faisait beau ? Quoi que.. Elle n’aimait pas trop bronzer, elle préférait sa peau claire et préférait éviter les foules de touristes en présence de Misao. Après tout si elle retournait y jouer sans lui, certaines personnes pourraient avoir déjà des à priori sur la personnalité de la lycéenne... C'était un jeu auquel elle aimait jouer seule. Sans compter que la tentation serait trop forte, surtout si le brun restait aussi frustrant qu’aujourd’hui. Elle essaierait trop vite de s’en débarrasser et risquerait alors de devenir maladroite et impatiente, chose qui ne faisait jamais de bien à son jeu.

C’est pourquoi elle fut heureuse de l’entendre proposer le centre commercial. Elle aimait beaucoup traîner là-bas. Certes la tentation n’était pas moindre qu’à la plage, mais au moins, elle saurait se limiter, étant donné que les vendeurs connaissaient, pour le plupart, le visage de la jeune fille. Donc elle pouvait y être la fille niaise et innocente du lycée autant qu’elle voulait, c’était parfait. Et puis c’était une occasion parfaite pour aller faire un peu les magasins sans avoir à se promener des idiotes qui s’arrêtent toutes les deux minutes pour regarder les vitrines, qui errent sans savoir ce qu’elles veulent et qui se plaignent à la fin de la journée parce qu’elles ont mal aux pieds et que leurs sacs sont trop lourds.


- Si ça te va, je te laisse choisir le jour...


Elle hésita un instant, rougissant légèrement.


- Je… Je t’appellerai.


Elle rougit d’autant plus suite à cette phrase puis fit mine d’essayer de se rattraper.


- E-Enfin je veux dire… j-je te contacterai…


Si elle ne lui disait pas de jour précis, c’est qu’elle avait déjà prévu d’aller chercher un peu avec qui jouer en ville, à la plage, et pourquoi pas s’incruster à quelques fêtes. Sans compter qu’elle avait le mari de l’autre idiote à trouver, puis à briser complètement pour que leur petite famille explose. Et elle ne voulait pas, si elle trouvait une personne amusante qui n’était là que pour une courte durée, être engagée auprès de Misao. Elle se voyait mal annuler, vu le rôle qu’elle tenait auprès de lui. Ah décidément, son personnage était vraiment trop niais et gentil et parfois, c’en était fatigant et contraignant.
Après un court instant, elle fit mine de changer de sujet de conversation, voulant cacher le fait qu’elle était si embarrassée..


- J’espère que ça ira avec ton père, ce soir…


En réalité elle peinait à croire à cette histoire de père qui lui mettait la pression pour les études, après tout le fait qu’une fille l’appelle, surtout en insistant de la sorte, était bien plus probable. Mais d’un autre côté, elle ne pensait pas non plus qu’il puisse être aussi sollicité par la gente féminine. Certes, il n’était pas vilain, mais il n’avait rien d’exceptionnel non plus… Et puis il était assez timide. Elle savait maintenant qu’il se cachait autre chose derrière cette attitude réservée, mais tout de même, elle doutait que, comme elle, il change du tout au tout au lycée et en dehors… Ce serait bien trop beau, bien trop intéressant, bien trop inhabituel…Même si elle adorait l’idée, il fallait avouer…


- T-Tiens moi au courant aussi… Pour tes cours d’été…


Elle rougit violemment, après tout elle venait explicitement de lu demander de l’appeler, de la tenir au courant, pour ne pas qu’elle s’inquiète. Certes elle n’avait pas exprimé par les mots cette dernière partie, mais sa gestuelle de même que ses expressions le disaient très bien pour elle et n’importe qui aurait alors compris. En réalité elle ne s’attendait pas à recevoir grand chose de sa part dans les jours à venir, c’était simplement pour se montrer un peu plus intéressée encore. Son personnage la limitait grandement dans ce genre de démarches, mais elle était restée tout à fait crédible et elle en était ravie.
Revenir en haut Aller en bas
Misao T. Nisemono
~ Elève au Lycée Wakuri ~
avatar

Messages : 108
Date d'inscription : 18/03/2013

Votre personnage ...
Prénom : Misao
Nom : Nisemono
Âge : 17 ans

MessageSujet: Re: Tu t'amuses bien? (PV Chisato)   Dim 24 Aoû - 1:00

- Je… Je t’appellerai.

Le jeune homme rougit en même temps qu'elle et acquiesça lorsqu'elle reformula.  

- J’espère que ça ira avec ton père, ce soir…

- On risque de se prendre un peu la tête mais.. ça devrait aller.. Je vais faire en sorte de ne pas rentrer trop tard pour ne pas lui donner une raison supplémentaire pour me crier dessus..


Tout comme son personnage Misao n'avait pas hâte d'y être et se demandait toujours en quoi consisterait cette "fête". Puis il eût comme un éclaire de lucidité, c'était l'anniversaire de sa soeur. À savoir le seul être étant né dans sa famille à qui il ne souhaitait aucun mal. Il n'irait pas jusqu'à dire qu'il l'aimait, ne la connaissant pratiquement pas, mais il la tolérait. C'était une femme silencieuse, calme, intelligente et distinguée. Mais il comprenait maintenant pourquoi son paternel était de mauvaise humeur. Yue était une enfant illégitime, fruit d'une nuit torride entre la mère du jeune homme et de l'un de ses nombreux amants. Si le père avait consentit à ce qu'elle porte son nom, c'était pour que la famille continue d'avoir une bonne image. Personne n'était sensé être au courant de cette histoire et si l’adolescent le savait c'était car il avait surpris une discussion entre ses deux parents étant petit. Quoi qu'il en soit, le businessman n'avait jamais considéré l'enfant comme sa fille allant même jusqu'à la mépriser. Mais il se devait de faire bonne figure et lui organiser une fête d'anniversaire était la moindre des choses.

- T-Tiens moi au courant aussi… Pour tes cours d’été…

L'observant il n'eut aucun mal à deviner ce qu'elle sous-entendait mais fit mine de ne pas saisir, pour s'amuser. Un peu comme lorsque l'on prétend ne pas voir un bâtiment entier auprès d'un pote: c'est gros et parfaitement inutile comme mensonge mais quand ça passe ça créé toujours des réactions inoubliables. Il lui répliqua donc le plus naturellement du monde:

- Je n'y manquerais pas.

joignant sa phrase d'un sourire amicale. Il appuya en suite sa tête contre le tronc derrière lui et continua:

- Et toi tu fais quoi ce soir?

Il essuya brièvement la sueur sur son front à l'aide de son avant bras, écartant ainsi sa frange le temps de quelques seconde. Ses yeux perçants étaient donc pour la première fois de la journée totalement visible. De cette manière il complétait enfin son visage donnant à la jeune fille une vision d'ensemble. D'ailleurs c'était rare qu'une demoiselle voit son torse avant ses iris, ce qui manqua de le faire sourire. Mais il ne s'attarda pas. S'il avait fait ça ce n'était pas pour lui montrer à quel point il était joli garçon mais parce que la frange était réellement inconfortable en été et qu'il avait chaud. D'ailleurs son geste était spécialement imprudent étant donné qu'il risquait d'être pris en photo le soir-même, mais au point où il en était... Et puis même si elle venait à savoir qu'il était bien plus riche qu'il ne le prétendait, elle n'en devinerait pas pour autant son caractère et ses passes temps.

- Parce que ça fait un moment qu'on parle et j'ai la sensation que tu en connais bien plus sur moi que j'en connais à ton sujet... argumenta-t-il timidement.

Bien sûr il en savait bien plus qu'elle ne pouvait le penser mais il fallait bien admettre qu'entre eux deux, c'était lui le plus bavard.
Revenir en haut Aller en bas
Chisato Sayashi
~ Elève au Lycée Wakuri ~
avatar

Messages : 401
Date d'inscription : 29/08/2010

Votre personnage ...
Prénom : Chisato
Nom : Sayashi
Âge : 17 ans

MessageSujet: Re: Tu t'amuses bien? (PV Chisato)   Dim 24 Aoû - 2:40

- Je n'y manquerais pas.

Elle répondit d’un sourire à cette affirmation, l’air ravi. Lorsqu’elle vit qu’il posait sa tête contre le tronc d’arbre, elle entreprit de le regarder un peu moins brièvement, les joues toujours colorées car elle ne souhaitait pas encore lui laisser le loisir de savoir qu’elle n’était pas la gentille Chisato du lycée. En fait s’il pouvait ne jamais être au courant, ce serait parfait, mais au fur et à mesure de la conversation, la lycéenne se rendait compte que cette tâche s’avérait pratiquement impossible. Pendant que l’adolescent s’était installé, Chisato avait pris tout ses cheveux dans une main et les avait mis sur une seule de ses épaules, laissant ainsi sa nuque profiter des douces brises d’été, particulièrement agréables par une telle chaleur.


- Et toi tu fais quoi ce soir?


Qu’est-ce qu’elle faisait ce soir… Bonne question. Elle avait bien envie d’aller traîner dans un club, faisant mine de se laisser entraîner une ou deux personnes du campus qui restaient sur place pour les vacances, les regardant boire, les encourageant à faire des idioties dont elles ne se souviendraient pas, ou encore les humilier, en laissant croire qu’elle avait été profondément choquée par leur comportement… L’idée lui plaisait bien, après tout elle ne pouvait pas être la seule à rester dans les dortoirs pendant l’été, il devait bien y en avoir d’autre. Après elle pouvait toujours s’incruster à une soirée sur la plage, s’amuser à semer le trouble dans les couples déjà formés, ou sur le point de se former. Ah, elle ne savait pas. Quel dilemme. Les deux idées étaient très attrayantes. Elle adorait vraiment l’été pour cela, et peu importe depuis combien de temps elle jouait à ce jeu-là, c’était toujours aussi difficile de choisir.

En le regardant, elle eut le loisir de pouvoir enfin voir son visage au complet, sans cette horrible frange qui lui cachait même les yeux. D’accord. Elle devait lui accorder cela, il était très, très mignon. Beaucoup plus qu’il ne le laissait paraître. Quel dommage. Il serait tellement plus populaire s’il soignait plus son apparence. Peut-être que ça ne l’intéressait pas, certes, mais c’était dommage d’ôter du paysage du lycée un tel spectacle. Jamais elle ne se serait attendu à ce que ce simple détail lui change du visage du tout au tout… Finalement elle répondit à sa question, toujours sans le quitter des yeux.


- Je ne sais pas trop…

- Parce que ça fait un moment qu'on parle et j'ai la sensation que tu en connais bien plus sur moi que j'en connais à ton sujet...



C’était vrai. Elle lui racontait des trucs bateau sur son été, comme quoi elle allait sûrement faire quelques tours à la bibliothèque, au cinéma, à la plage, au centre commercial. Rien de bien intéressant. Mais en même temps, elle n’était absolument pas le genre de fille à sortir le soir, à aller s’amuser avec les garçons et à rentrer à trois heures du matin. Absolument pas. Alors à quoi s’attendait-il, elle n’était pas la plus folle, ni la plus intéressante de la classe après tout. Toutefois elle esquissa un sourire.


- Oh euh... eh bien... Je-Je n’ai pas grand chose d’intéressant à te dire sur moi…


Chisato faisait surtout référence à ses soi-disant « problèmes familiaux », et ses « engueulades » avec son père. Elle ne l’enviait pas, elle pensait simplement que elle, n’avait pas de telles histoires à raconter, après tout elle était vraiment seule. Personne sur le campus n’était certain de la situation familiale de la lycéenne, car elle n’en parlait pas souvent, mais c’était parce que personne n’osait lui poser la question, tout bêtement, elle ne voyait pas de raison de s’en cacher, ni d’étaler cette partie de sa vie. D’ailleurs, plusieurs fois elle avait été associée à leur professeur de sport, Toma Sayashi, avec pour unique raison qu’il portait le même nom de famille, certains disaient qu’ils étaient cousins, d’autres frère et soeur, ou encore oncle et nièce… Elle en avait entendu de très belles à ce sujet. Mais non, après tout ce n’était pas la première fois qu’elle rencontrait un Sayashi au Japon, sûrement pas le dernier non plus… Chisato était fille unique, elle le savait, et ses deux parents étaient morts dans un accident de voiture, rien de plus, rien de moins.
Elle enchaîna tout de même après avoir fait mine de réfléchir à ce qu’elle allait bien pouvoir faire.


- Je vais essayer de voir qui est resté sur le campus… Peut-être me faire de nouveaux amis…


En fait elle n’en avait aucunement l’intention. Dans le meilleur des cas, elle traînerait avec une soirée avant qu’ils se sentent trop humiliés et gênés pour oser lui parler de nouveau. Après tout elle ne supporterait pas longtemps d’avoir à jouer les filles prudes et gentilles, et tout comme l’été précédent, elle espérait bien passer la plupart de ses nuits en dehors du dortoir, à se jouer des autres. Ce soir elle allait lancer les festivités, et elle avait vraiment hâte, cela faisait quelques semaines qu’elle ne pensait plus qu’à ça, tant le lycée était devenu ennuyeux, entre les examens et concours. Heureusement qu’il y avait eu cette histoire avec sa « meilleure amie » et son ex, ainsi que Misao, sinon elle aurait difficilement tenu.


- Je t’ai déjà dit… Mon été ne sera vraiment pas des plus excitants.


Elle ajouta après un moment d’hésitation, baissant le regard à cause de l’embarras.


- Heureusement que tu seras là, sinon je n’aurai vraiment rien fait.


Elle laissa échapper un sourire timide, mais ravi suite à cette réplique. Elle était vraiment heureuse qu’il soit là cet été, au moins elle ne serait pas seule. Elle releva son regard pour s’apercevoir que la frange avait retrouvé sa place devant les yeux. Le sourire de la lycéenne s’élargit alors, ses joues se colorant un peu plus encore.


- Tu sais… Tu es vraiment mignon, sans tes cheveux devant les yeux…


Le ton de sa voix avait été parfaitement innocent, et ses joues rouges comme toujours avec lui. Elle avait été un peu plus directe qu’à l’accoutumée, mais de nouveau, elle trouvait que cela collait parfaitement avec cette Chisato adorable. Après tout elle était une personne honnête et gentille, et elle faisait des compliments quand elle pensait que c’était mérité…
Bien sûr elle lui disait ça parce qu’il lui plaisait, parce qu’elle trouvait que cela lui allait très bien. Mais au fond, si elle faisait ça, c’est qu’il voulait qu’il se décide : avec ou sans la mèche. L’un ou l’autre. Si ça la gênait tant, c’est qu’il lui semblait trop différent avec et sans cette mèche pour recouvrir ses yeux. Quand il l’enlevait de son front elle ne pouvait s’empêcher de remarquer à quel point lui et Hiro se ressemblaient physiquement, c’en devenait même difficile pour elle de contrôler ses émotions à la perfection. Mais d’un autre côté, elle préférait qu’il lui épargne ces changements brusque et courts, pendant lesquels elle se retrouvait presque bloquée par la surprise. Elle savait que s’il s’en tenait à une coiffure qui laissait voir son visage, elle aurait moins de mal, et serait beaucoup moins surprise à chaque fois qu’il bougerait cette mèche de cheveux de devant ses yeux. Et puis ce n’était qu’accessoire, mais sans, il fallait avouer qu’il serait plus facile pour l’adolescente de voir ses yeux et les réactions dans son regard.
Revenir en haut Aller en bas
Misao T. Nisemono
~ Elève au Lycée Wakuri ~
avatar

Messages : 108
Date d'inscription : 18/03/2013

Votre personnage ...
Prénom : Misao
Nom : Nisemono
Âge : 17 ans

MessageSujet: Re: Tu t'amuses bien? (PV Chisato)   Dim 24 Aoû - 4:12

Il l'écouta répondre à son affirmation. Alors comme ça elle n'avait rien prévu de spécial? Il en doutait mais ne releva pas. Elle était certainement aussi joueuse que lui et il la voyait bien aller semer la zizanie partout ou elle le pourrait et si ça ce n'était pas excitant, il ne s'appelait pas Misao. Il rougit et sourit enfin doucement lorsqu'il l'entendit dire:

- Heureusement que tu seras là, sinon je n’aurai vraiment rien fait.

- Ho tu sais je ne suis pas non plus quelqu'un de très intéressant..


Il avait baissé les yeux en prononçant ces mots, même si dans sa tête il était sûr qu'il se lasserait d'elle bien plus vite qu'elle ne le ferait. Une fois qu'il l'aurait bien mené en bateau et s'il n'y avait aucun lien entre elle et son professeur favori, il n'en aurait indéniablement plus rien à faire d'elle.

- Tu sais… Tu es vraiment mignon, sans tes cheveux devant les yeux…

Il était surpris qu'elle fasse ainsi référence à son visage, c'était directe comme approche. Après avoir laissé son premier sentiment s'exprimer il prit un air gêné, presque désolé afin de lui répondre.

- Mmh mais.. Je n'aime pas trop que les gens.. me regardent...

Cette phrase avait été prononcé sans aucune prétention. Ils sous-entendait juste de cette manière ne pas être à l'aise d'être observé par ces dames en permanence surtout en sachant que pas mal d'entre elles étaient loin d'être discrètes. Il avait beaucoup attiré l'attention depuis le collège alors il savait de quoi il parlait. S'il avait de cette manière refusé de laisser son visage découvert c'est que s'il avait créé cette personnalité c'était justement pour ne pas se servir de son physique pour séduire et au cas où il continuait au près d'elle à camper le même rôle jusqu'à la rentrée, il aurait du mal à expliquer le fait que tout d'un coup il recommence à garder sa frange en classe alors que tout l'été il l'avait poussée sur le côté. Et puis rien ne l'empêcherait une fois qu'elle lui aurait clairement dit qu'elle voulait qu'il cesse d'être aussi niais, d'écarter sa frange. Ou lorsqu'il en aurait marre si cela devait arriver avant qu'elle ne se décide à changer de jeu.

- Mais.. merci... ajouta-t-il ses yeux fixant toujours le sol, visiblement touché.

Le jeune homme bailla discrètement. Il savait pertinemment que ça ne passerait pas inaperçu mais son personnage était du genre réservé alors... Dans tout les cas il regrettait d'avoir veillé si tard. Avec Chisato ça passait, de plus elle se ferait surement des films sur sa soirée et cette idée l'amusait. Mais s'il montrait des signe de fatigue face à son père, ou pire, si ces derniers étaient pris pour de l'ennui, la soirée deviendrait très vite agaçante. Il n'avait pas peur de l'homme d'affaire, loin de là, mais il détestait quand ce dernier haussait le ton face à lui. Pourquoi? Sa voix montait sensiblement dans les aiguës et il devenait difficile pour lui de ne pas porter la main sur le quinquagénaire.

Son regard se posa ensuite sur son petit carton de glace vide qu'il décida d'aller jeter avant de mettre la main dessus. Il prit également les nombreux mouchoirs utilisés du bout des doigts afin de faire une pierre deux coups. En se levant il prévint la jeune fille qu'il ne ferait pas long mais que la catastrophe le guettait s'il laissait tout ça là. Son téléphone tomba aussi de sa poche lors de ses trois premier pas mais il fit mine de ne pas le remarquer. Après tout si l'idée de fouiner lui venait elle ne trouverait rien qui irait à l'encontre de l'image qu'il s'était construite. Son téléphone étant vieux et abîmé, il ne se mettait plus en veille, ou rarement et cela le poussait à faire d'autant plus attention à comment il l'utilisait étant donné que le code n'était plus nécessaire pour utiliser l'appareil.

Lors du trajet qui le séparait de la poubelle il eût le temps de réfléchir tranquillement au cadeaux qu'il pourrait offrir à sa grande soeur. Ne connaissant pas ses goût et n'ayant pas franchement envie de jouer avec elle il allait choisir quelque chose de simple et qu'elle pourrait porter sans honte. Comme il ignorait également sa taille de vêtement il décida qu'il irait voir directement ce que vendait sa bijouterie préféré actuellement et n'étant pas sûr que la demoiselle ait les oreilles percées il hésitait désormais entre un pendentif ou un bracelet.

Une fois débarrassée de ses ordures il entreprit enfin le "voyage" du retour. En tout l'étudiant s'était absenté un peu plus de cinq minutes et il était curieux de voir comment son interlocutrice reprendrait la discussion.
Revenir en haut Aller en bas
Chisato Sayashi
~ Elève au Lycée Wakuri ~
avatar

Messages : 401
Date d'inscription : 29/08/2010

Votre personnage ...
Prénom : Chisato
Nom : Sayashi
Âge : 17 ans

MessageSujet: Re: Tu t'amuses bien? (PV Chisato)   Dim 24 Aoû - 15:20

Chisato sourit en voyant la réaction et en entendant la réponse du jeune homme. Il était vraiment adorable. Elle pouvait tout à fait comprendre, c’était désagréable d’être sans cesse observé parce que l’on a un physique qui est du goût de tout le monde. Enfin elle imaginait. Ca ne lui arrivait pas vraiment au lycée, elle mettait surtout en valeur ses amies, préférant se tenir à l’écart de toute attention. Et puis elle ne jouait jamais les filles intéressées, ce qui faisait que ceux qui pourraient être attirés par elle finissait par la laisser briser leur confiance en eux. Cette innocence lui permettait de faire ces choses-là si facilement et de s’en amuser, alors pourquoi essayer à tout prix d’avoir l’air particulièrement jolie. C’est dans ce sens-là qu’elle comprenait tout à fait le jeune homme.
Elle fit mine de ne pas voir qu’il avait baillé, même si elle se demandait comment cela pouvait arriver que quelqu’un qui se disait aussi peu occupé soit si fatigué. L’adolescente en était persuadée, il y avait un truc qu’il cachait, et elle n’aimait pas être ignorante. Plus à ce stade-là. Elle voulait en savoir un peu plus sur lui mais ne parvenait à rien. Et elle ne voulait pas ôter le masque, il était trop tôt, et elle espérait même ne pas avoir à le faire avec lui; ce serait une première… Non elle voulait l’avoir par la force de son personnage, pas en dévoilant son plus gros secret. Peut-être que si lui confirmait une bonne fois pour toute qu’il n’était absolument pas la personne qu’il prétendait être, alors elle avouerait qu’elle aussi, elle était ce genre de fille. Mais pour l’instant, elle ne voulait pas, et lui non plus ne semblait pas décidé à lâcher beaucoup d’informations. Chisato avait même parfois l’impression qu’il jouait à l’embrouiller, mais encore une fois, elle n’était absolument pas sûre.

Quand il partit pour aller jeter les mouchoirs ainsi que son pot de glace, la jeune fille sortit son téléphone pour passer le temps. Elle n’avait pas grand monde d’intéressant dans son répertoire. Seulement les numéros de ses amies et même certains camarades de classe. Elle remarqua également quelques numéros de personnes qu’elle avait rencontré en soirée, avec lesquelles elle s’était bien amusée, les regardant boire sans s’arrêter, puis ruiner leur réputation à l’école avec quelques photos compromettantes. Comme ces personnes-là étaient encore au collège, Chisato n’avait eu aucun mal à les berner et à leur laisser croire qu’elle ne savait pas comment de tels clichés s’était retrouvés dans l’établissement. Ah, de bons souvenirs. Surtout quand elle repensait aux réactions des parents ce jour-là.


Une sonnerie de téléphone retentit, la sortant de ses pensées, puis elle remarqua que le brun avait laissé tomber son téléphone en se levant. Elle avait l’irrépressible envie de regarder, mais elle savait qu’il reviendrait assez vite maintenant. Elle avait perdu trop de temps à éliminer les contact inintéressants de son téléphone. Toutefois elle était vraiment trop curieuse… Elle voulait savoir. Elle se mordit la lèvre inférieure pendant un instant puis prit le téléphone dans la main. Il n’était même pas verrouillé… C’était trop beau pour être vrai. Elle poussa un soupir puis retourna l’appareil dans sa main, de sorte à ne pas voir l’écran. Non. Elle ne regarderait pas. En plus, elle risquerait de lire le message qui venait d’arriver en faisant une fausse manoeuvre. Et puis c’était trop beau, trop facile.

Encore une fois, il la rendait complètement paranoïaque. Avait-il fait exprès de laisser tomber le téléphone, sans le verrouiller ? Voulait-il la tester ? S’assurer qu’elle n’était la jeune fille serviable du lycée ? Non… Il ne pouvait pas avoir de tels doutes. Pas maintenant. Elle ne voyait pas quand est-ce qu’elle avait pu faire un faux pas. Ce simple le doute la troublait vraiment plus que de raison, maintenant elle craignait de se faire avoir à son propre jeu. Ce serait quand même le comble.
Après quelques minutes durant lesquelles l’esprit de la lycéenne se retrouvait de plus en plus embrouillé, Misao revint tranquillement vers elle. Elle se leva alors, tenant tant bien que mal de cacher ses nombreuses interrogations par un sourire amical, puis elle lui tendit le téléphone après quelques secondes d’hésitation.


- Il a sonné…


Oh non, elle tremblait. Enfin ses mains étaient quelques peu tremblantes et elle espérait que Misao n’y fasse pas trop attention, trop curieux de savoir ce qu’il avait bien pu recevoir. Une fois qu’il eut récupéré l’appareil, Chisato laissa naturellement retomber sa main contre sa cuisse, essayant de se calmer sans pour autant laisser paraître quoi que ce soit. Il fallait qu’elle se calme. Il n’y avait aucune raison pour qu’elle se fasse avoir de nouveau, pas même si ce gars-là ressemblait à Hiro. De toute façon elle ne le laisserait pas. Elle le détruirait avant même qu’il ait eu le temps de savoir qui elle était. `


- Rien de grave, j’espère…


Elle faisait allusion au message qu’il avait reçu. Après tout elle ne l’avait pas lu, elle n’avait pas osé. Elle se mit à fixer le sol, se reprenant peu à peu. Pourquoi est-ce qu’il lui faisait aussi peur tout d’un coup. Après tout il ne pouvait pas avoir deviné quoi que ce soit, n’est-ce pas ? Et si il pensait toujours qu’elle était cette fille innocente, il ne pouvait pas vouloir se jouer d’elle. Vraiment, il fallait qu’elle arrête de voir le mal partout.
Revenir en haut Aller en bas
Misao T. Nisemono
~ Elève au Lycée Wakuri ~
avatar

Messages : 108
Date d'inscription : 18/03/2013

Votre personnage ...
Prénom : Misao
Nom : Nisemono
Âge : 17 ans

MessageSujet: Re: Tu t'amuses bien? (PV Chisato)   Dim 24 Aoû - 17:07

- Il a sonné…

En la voyant trembler il devina qu'elle n'avait pas ouvert son téléphone. Après tout rien de ce qu'elle n'aurait pu y voir ne l'aurait autant tendu que les idées qu'elle se faisait. Peut-être même qu'elle se serait rassurée une fois qu'elle aurait contrôlé l'appareil et qu'elle se serait rendu compte qu'il était "inoffensif". Mais il était content de voir qu'il lui faisait tant d'effet. Comme quoi son petit jeu dans le but de l'embrouiller était bien plus efficace qu'elle voulait bien le faire paraître. Il fit pourtant mine de pas l'avoir remarqué et saisi son portable regardant brièvement l’expéditeur du message. Sa grande soeur justement. Quand on parle du loup... Elle lui disait avoir entendu qu'il serait présent et qu'elle se réjouissait de le voir. Il laissa transparaître un léger sourire attendrit qu'il n'aurait certainement pas fait si Chisato n'était pas dans les parages.

- Rien de grave, j’espère…

Il secoua la tête négativement et ferma l'appareil sans répondre au sms.

- Juste.. la fille que je dois voir ce soir...

Il remit le portable dans la poche de son jean et choisi de ne pas s'attarder sur le sujet. Bien sûr il était resté intentionnellement ambiguë et légèrement embarrassé. À nouveau il n'avait pas menti concernant le destinataire car il savait que c'était le genre de chose contrôlable à tout moment et c'est d'ailleurs pour cela qu'il ne donnait le numéro de ce téléphone qu'a sa famille et à ses "amis" et qu'il en avait un autre pour ses rôles secondaires. L'autre il ne l'emportait d'ailleurs presque qu'en soirée mais sans doute que ce ne serait plus le cas après le lycée. Certes c'était amusant de camper le rôle du lycéen timide mais ça avait une dimension bien plus fatigante. Il devait toujours faire attention au moindre détail, même jusque dans son propre portable. Alors surement qu'il cesserait en ayant son bac et qu'il n'aurait plus besoin de l'épave qui lui servait de téléphone pour enfin n'en avoir qu'un.

Il s'assit à nouveau contre l'arbre et détailla le visage de la jeune fille en face de lui pour la première fois, à travers sa frange. Elle avait vraiment une bouille adorable mais ce n'était décidément pas son genre de fille. Et puis elle avait l'air encore sincèrement innocente. Une briseuse de coeur n'ayant jamais été plus loin que le baiser... ça ressemblait presque à une blague mais ça lui donnait également presque envie de l'initier à la luxure. Enfin il pouvait aussi se tromper. Après tout en le voyant lui, qui irait imaginer comment il occupait réellement ses soirées. Aux mieux certains lui avaient déjà inventé une petite amie... C'était mignon comme essaie.

Au moment où il se "rendit compte" qu'il l'observait depuis plus d'une minutes déjà il baissa subitement les yeux, son teint prenant plusieurs tons.

- h-heum je... t-tu rentres comment toi..? Tu veux que je te raccompagne un bout...?

Tenta-il pour faire oublier le regard qu'il avait posé sur elle de manière si insistante.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tu t'amuses bien? (PV Chisato)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Tu t'amuses bien? (PV Chisato)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» DE GABRIEL BIEN AIME A MARC BAZIN LES PRIMAIRES SANG UN CONSEIL ELECTORAL !e
» Réfléchie bien !
» Faut bien trouver une occupation... [ PV : Patte d'Hiver ]
» Vous dirai-je « tu », ou bien me diras-tu « vous » ? »
» [Réservé]Du mal pour faire du bien [Rang D]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CAMPUS TENSHIGAYA :: Corbeille-
Sauter vers: