AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Venez incarner votre personnage de manga / anime préféré ou bien créez le votre, et amusez vous dans le Campus Tenshigaya, une ville sans limites !

Partagez | 
 

 Retour de vacances ~ (PV Noeru)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Toma Sayashi
~ Professeur de Sport [Lycée Wakuri] ~
avatar

Messages : 432
Date d'inscription : 06/02/2011

Votre personnage ...
Prénom : Toma
Nom : Sayashi
Âge : 23 ans

MessageSujet: Retour de vacances ~ (PV Noeru)   Lun 28 Juil - 14:17

Toma sursauta si brutalement qu’il faillit tomber de son lit. Son téléphone venait tout juste de sonner. Le rouquin se demanda qui pouvait bien l’appeler à une heure pareille. Il prit l’appareil puis chercha un moment avant de se rendre compte que personne n’avait cherché à le contacter, mais que c’était tout simplement son réveil qui venait de sonner. Il poussa un soupir désespéré. Encore une fois, il n’avait que très peu dormi; décidément, il avait du mal à se remettre du décalage horaire entre la Californie et le Japon… Il reprit son téléphone, se demandant quel jour il pouvait bien être. Il se rendit compte que c’était vendredi et laissa échapper un nouveau soupir. Pourquoi il ne pouvait pas être en weekend ? Au moins il n’aurait pas eu à expliquer une nouvelle journée d’absence…

En effet, cela faisait trois semaines que le rouquin n’avait pas dispensé de cours sur le  campus. Il n’avait prévenu personne à part l’administration, il ne voulait pas d’ennui et avait pris comme motif « Raison familiale » pour justifier les deux premières semaines, ce qui n’était pas totalement un mensonge à vrai dire… Pas même Noeru n’avait été mise au courant des raisons pour lesquelles il était absent. Enfin si, elle pensait que c’était pour « prendre des vacances », mais du côté du rouquin,s’il avait réussi à profiter la première semaine, les deux qui avaient suivies avait été catastrophiques. Effectivement, la première semaine pouvait être résumée en trois mots : plage, filles et sport, il avait vraiment pu se changer les idées et se reposer, loin de tous les problèmes qu’il avait ici au Japon. La deuxième semaine avait tout de suite été moins marrante, ses parents ayant appris qu’il était revenu, ils s’étaient empressés de l’inviter à rentrer à la maison pour profiter de leur fils qu’ils n’avaient plus vu depuis presque 3 ans. La troisième semaine, il était rentré à Tokyo pour voir Sayumi, ne voulant pas retourner sur le Campus, tout simplement; et pendant cette semaine, il était resté enfermé, essayant de se remettre du décalage horaire et pensant à Noeru qui devait sûrement bien s’amuser en son absence.


Il était revenu complètement épuisé par le décalage horaire, ou du moins c’est ce qu’il disait à Sayumi pour qu’elle arrête de lui poser des questions. La jeune femme n’avait pas longtemps insisté, mais elle connaissait trop bien le rouquin pour ne pas deviner que quelque chose s’était mal passé là-bas. Après tout, le roux ne sortait plus, et trouvait toute sorte d’excuses pour ne plus se rendre sur le Campus et encore moins au travail, et connaissant Toma, il n’y avait rien de plus étrange que cela. La brune n’avait cependant pas jugé utile d’avertir Noeru, elle connaissait son ami, et elle savait qu’il n’apprécierait pas qu’elle intervienne là-dedans. Elle avait toutefois essayé de convaincre le roux de donner des nouvelles à sa petite-amie, sans grand succès; et elle avait également essayé d’envoyer quelques messages remplis de sous-entendus à Noeru, mais elle ne savait pas si l’adolescente avait réussi à contacter son professeur, ou si cet imbécile avait daigné répondre aux messages que son élève aurait pu lui envoyer… Au final, c’était elle-même qui avait dû se déplacer de Tokyo en forçant Toma à la suivre, pour le ramener sur le Campus.


En y repensant,Toma soupira. Pourquoi tenait-elle tant à ce qu’il revienne ici ?Le rouquin jeta un bref regard à Sayumi qui se trouvait à quelques centimètres de lui et qui occupait à elle seule plus de la moitié du lit. Il fut extrêmement soulagé lorsqu’il vit qu’elle dormait toujours à poings fermés, sans avoir été le moins du monde dérangée par l’alarme du téléphone. Heureusement qu’elle avait le sommeil lourd. Le rouquin se leva lentement, puis replaça correctement la couverture sur son amie. Il prit quelques affaires dans son armoire puis alla prendre une douche. L’eau chaude lui fit un bien fou et le détendit complètement. Pendant une dizaine de minutes, il n’avait plus pensé à rien et son esprit avait été totalement libre. Une fois qu’il en sortit puis qu’il fut habillé, il se planta pendant de longues minutes devant son miroir, observant son teint hâlé par le soleil américain. Est-ce qu’il devait se rendre en cours avec cette tête là… ? Il avait quand même l’air fatigué… Le professeur soupira. En réalité, il n’avait pas vraiment le choix, cela faisait plusieurs jours, presque une semaine, que ses absences n’étaient pas justifiées et il ne voulait vraiment pas avoir de problèmes…



Il se rendit donc en cours, et travailla toute la journée comme se de rien n’était. En fait, il avait pensé toute la journée au fait qu’il avait cours avec la classe de Noeru en fin d’après-midi, et il s’était rendu compte que au fond, s’il avait trouvé la force de venir travailler aujourd’hui, c’était uniquement dans l’espoir de la voir, espérant qu’elle ne choisisse pas de sécher l’éducation physique…
Lorsque vint l’heure du cours avec la classe de Noeru, Toma se comporta comme d’habitude, gardant une distance tout à fait normale avec l’adolescente. En fait, plus il réfléchissait à leur dernière entrevue, plus il lui en voulait de l’avoir laissé seul ce soir-mà à la bibliothèque, surtout en voyant comment elle s’entendait avec ce nouvel Andrew.  Quand la sonnerie retentit enfin, Toma annonça, au grand damne des élèves, l’examen d’éducation physique qui aurait lieu la semaine prochaine, puis il les délivra enfin, les laissant profiter de leur weekend qui commençait à peine.
Comme toujours, il avait ignoré sa petite-amie et ne chercha pas à la rattraper. Lorsque les dernières étudiantes le laissèrent enfin tranquille, le rouquin ramassa son téléphone  et ses lunettes de soleil, puis il se dirigea vers la sortie des installations sportives pour pouvoir rentrer chez lui.
Toutefois il n’avait pas fait attention, trop concentré sur son téléphone, et bouscula un de ses élèves, ou plutôt une. Il leva les yeux et s’aperçut qu’il s’agissait de Noeru, il lui adressa un sourire poli et désolé avant de prendre la parole.


- Excusez-moi.


Il s’arrêta un instant avant de reprendre la parole.


- N’utilisez pas ça comme excuse pour rater l’examen de la semaine prochaine hein.


Puis sans un autre regard, geste ou parole pour l’adolescente, il se remit à marcher en direction de la sortie, reconcentrant son attention sur son téléphone portable. En fait, s’il avait été aussi distant avec la jeune fille, c’était pour la simple raison qu’il ne savait pas s’il restait d’autres élèves sur les installations sportives, mais également parce qu’il lui en voulait, il ne savait pas exactement pourquoi, mais c’était un fait, il lui en voulait.
Revenir en haut Aller en bas
http://campus-tenshigaya.forumactif.com/u13
Noeru Aiza
♥ Gentille Admin (^o^) ♥
avatar

Messages : 542
Date d'inscription : 27/08/2011
Age : 20
Localisation : SCHWEIZ !

Votre personnage ...
Prénom : Noeru
Nom : Aiza
Âge : 17 ans

MessageSujet: Re: Retour de vacances ~ (PV Noeru)   Lun 28 Juil - 15:18

Noeru avait passé trois semaines absolument atroce. Elle avait été clouée au lit durant pas moins de cinq jours, incapable de se soigner. En suite elle avait repris les cours et suite à une discutions avec un camarade de classe, elle s'était remémoré le pire souvenir qu'elle avait eu à endurer jusque là: la mort de son père dont elle était très proche. Le pauvre homme avait été victime d'un malheureux incident domestique: il était tombé du toit alors qu'il le réparait suite à une attaque qui avait causé des dommages à leur maison depuis l’extérieur, et avait mal atterri. Il était décédé sur le coup. L'enfant n'y avait heureusement pas assisté mais, alarmée par les cris et pleure de sa mère, avait tout de même vu le corps.

Cette nouvelle l'avait totalement brisée et la jeune fille s'était repliée sur elle même. La première fois elle avait eu Klaüs pour l'aider à s'en remettre mais ça, elle ne le savait pas. Elle ne voulait plus parler à personne, ayant peur de revivre une expérience semblable. Elle n'allait pas non plus en cours et allait se cacher sur le toit le plus claire de son temps. C'est au bout d'une semaine et demi qu'elle décida d'essayer de se reprendre en main et d'arrêter d'errer comme une âme en peine dans les lieu déserts du campus. Toma allait bientôt revenir et elle ne voulait pas qu'il se sente coupable. Malgré tout, traumatisé qu'elle était, la demoiselle avait encore beaucoup de peine à tenir des discutions et elle ne suivait pas toutes les périodes, évitant par exemple l'histoire, le japonais et la géographie. Tout ce qui pourrait lui remémorer des choses au travers de textes en somme.

Vendredi arriva. Fatigué par ces trois semaines d'insomnies et de l'incapacité de se nourrir correctement elle hésita fortement à suivre le cours de sport. Mais l'idée que Toma soit peut-être revenu la convainquit de s'y rendre, elle avait besoin de le voir. Comme le rouquin lors de leur dernière rencontre, ce matin-là elle mit ses lunettes pour cacher ses cernes. Elle n'y était pas habitué donc elle trouvait le fait de voir parfaitement nette un peu étrange, dans un premier temps. Elle avait bien sûr mis pas mal d'anti-cerne et de fond de teint, pour le même objectif cité précédemment. La demoiselle avait perdu énormément de poids pour un laps de temps si cours et elle choisi des vêtements plus ample pour le camoufler. Ce fait était dû d'une part à la maladie mais aussi à cause de sa semaine passée à déprimer.

Son après-midi sportif se passa... correctement. Les exercices étant en groupe elle dû faire face à Misaki et Andrew qu'elle avait soigneusement évité ses derniers jours. Les deux lui firent brièvement la moral lui promettant de remettre ça sur le tapis dès que le moment serait plus propice, mais elle écoutait à peine. Ses amis s'arrangèrent pour faire penser qu'elle participait autant qu'eux, voyant bien qu'elle aurait de la peine à dépenser l'énergie qu'elle n'avait pas.

La journée se conclut et Noeru se changea la dernière, pour cacher sa maigreur aux autres. Elle avait au préalable promis à la blonde qu'elle la rejoindrait le soir même dans son dortoir. Une fois vêtue du sur-vêtement qu'elle avait choisi le matin même (prétextant au près des professeur qu'elle avait oublié de laver son uniforme) elle sorti dans le stade et se fit bousculer. Cela faisait presque un mois que l'adolescente n'avait pas eu à faire à Toma en tête à tête et son coeur se mit à palpiter.

Elle ne répondit rien quand il s'excusa mais l'annonce de l'examen la fit soupirer. Elle avait peur de ne pas être suffisamment en forme pour faire un résultat satisfaisant. Lorsqu'elle le vit partir elle se dépêcha d'attraper sa main pour l'entraîner à l’intérieur du gymnase ou elle savait qu'il n'y avait plus personne. En revanche elle ignorait le pourquoi de son acte, elle ne savait pas quoi lui dire.

- ... Salut...

C'était un bon début. Maintenant elle réfléchit. Elle ne voulait pas qu'il parte et si elle n'amorçait pas la discussion tout de suite il risquer de la laisser là. Elle dit alors la première chose lui venant en tête.

- ...Tu as eu l'occasion de te reposer un peu...?

La demoiselle n'était pas sûr de vouloir connaitre la réponse de peur d'encore se faire des films, mais au moins il resterait avec elle.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Toma Sayashi
~ Professeur de Sport [Lycée Wakuri] ~
avatar

Messages : 432
Date d'inscription : 06/02/2011

Votre personnage ...
Prénom : Toma
Nom : Sayashi
Âge : 23 ans

MessageSujet: Re: Retour de vacances ~ (PV Noeru)   Lun 28 Juil - 20:58

Le rouquin avait recommencé à marché quand il sentit un contact froid sur sa main qui l’arrêta. Cependant il n’eut pas le temps de se retourner vers la brune pour savoir ce qu’elle voulait, puisqu’il se retrouva entraîné par cette dernière à l’intérieur du gymnase. Lorsqu’ils s’arrêtèrent, le rouquin prit doucement la main de la jeune fille, puis l’ôta de la sienne avant de l’écarter complètement, rompant ainsi le contact physique qui les liait. S’il avait fait ça ce n’était par peur d’être surpris, car il savait que très bientôt, le gymnase fermerait ses portes pour la nuit et que, par conséquent, les élèves s’en éloignaient tous petit à petit. Non s’il avait choisi de repousser l’adolescente, c’était parce qu’il était énervé, contre elle, contre lui et contre tout ce qui s’acharnait sur eux.

Quand elle lui demanda s’il avait eu l’occasion de se reposer un peu, il fut secoué d’un léger rire. Alors maintenant ça l’intéressait ? Que voulait-elle entendre ? Car le rouquin le savait, après être parti trois semaines, ce n’était pas une question à laquelle il pouvait répondre franchement. Non, il ne s’était pas bien reposé, il s’était engueulé avec sa famille, Sayumi lui tirait une tronche de douze pieds de longs et il était persuadé que Noeru s’était bien amusée en son absence. Mais il le savait, la réponse ne pouvait être que positive, en l’état actuel des choses… Il était content d’avoir ses lunettes noires devant les yeux, ainsi elle ne pouvait pas voir ses cernes, même s’il pouvait toujours prétexter qu’il s’agissait du décalage horaire et des nuits passées à s’amuser. Il se contenta donc d’une réponse plutôt vague, sur le même ton amusé.


- Reposé ? Façon de parler…


Il avait fait exprès d’être aussi peu précis et ambigu. Il voulait savoir ce qu’elle choisissait de croire. Est-ce qu’elle allait encore pensé qu’il s’était amusé avec des filles différentes tous les soirs pendant ces dernières semaines ? Ou allait-elle peut-être considérer le fait que, peut-être il avait un minimum de conscience et de respect, et que cette relation comptait un peu plus que ce qu’elle voulait bien croire. Après quelques instant, il leva les yeux vers elle,puis l’observa quelques instants avant de prendre la parole d’une voix bien trop calme.


- Et toi, bien amusée ?


Il avait insisté sur le mot « amusé » d’une voix un peu plus dure que le reste de sa phrase, insistant ainsi sur les paroles qu’elle lui avait dites la dernière fois qu’ils s’étaient vus. Il l’observa quelques instants, elle avait l’air bien fatiguée, et même si Toma avait envie de croire que c’était parce qu’elle était sortie tous les soirs pendant son absence, s’amusant avec Adrien et Andrew, avec l’aide de Misaki bien sûr, mais au fond de lui, quelque chose li disait qu’elle n’allait pas si bien. Les signes ? Son survêtement et ses lunettes, sans compter le fait qu’elle ne soit venue lui parler après un cours de sport, chose qu’elle ne faisait jamais. Cependant, même en ayant cette impression là à l’esprit, il refusa de s’y résoudre, toujours légèrement remonté face à la réaction qu’elle avait eu cette fois-là à la bibliothèque, sans oublier qu’elle l’avait laissé seul peu après. C’est pourquoi lorsqu’il reprit la parole, son ton restait distant.


- Tu dois encore avoir quelque chose ce soir, tu devrais y aller.


Il dut se faire violence pour ne pas laisser échapper un soupir. Il ne savait même pas vraiment pourquoi il lui en voulait autant… Peut-être avait-il peur qu’elle s’aperçoive que lui non plus, il n’allait pas bien. Après tout, elle le connaissait bien à présent, et il craignait le pouvoir de persuasion qu’elle avait sur lui, parce qu’elle savait poser les bonnes questions, le pousser dans ses derniers retranchements et obtenir des réactions qu’il n’avait jusqu’à présent, presque jamais laissé transparaître. Comme cette fois où il avait pleuré, ou celle il avait rougit jusqu’à ce que ses joues soient de la couleur de ses cheveux, tout cela devant elle.
En réalité, c’était peut-être un des seuls points positifs de cette pause de trois semaines : il avait réussi à retrouver cette partie de lui qui, même face à la brune aux yeux bleu roi, savait garder ses réelles émotions cachées; même s’il craignait que ces dernières refassent surface, tôt ou tard. Il fit donc un pas en arrière, vers la sortie du gymnase.


- On va se retrouver enfermés si ça continue.


Sa voix avait été aussi neutre que lorsqu’il s’adressait à elle pendant le cours de sport, en tant que professeur et non comme petit-ami. Il lui adressa le même sourire courtois qu’un peu plus, tôt, lorsqu’il l’avait bousculée, puis il lui fit un signe de la main avant de commencer à se diriger vers la sortie du gymnase. Il regrettait déjà d’avoir été aussi froid avec elle, mais à la fois, il était content de voir qu’il avait réussi à ne pas se laisser submerger par ses émotions.
Revenir en haut Aller en bas
http://campus-tenshigaya.forumactif.com/u13
Noeru Aiza
♥ Gentille Admin (^o^) ♥
avatar

Messages : 542
Date d'inscription : 27/08/2011
Age : 20
Localisation : SCHWEIZ !

Votre personnage ...
Prénom : Noeru
Nom : Aiza
Âge : 17 ans

MessageSujet: Re: Retour de vacances ~ (PV Noeru)   Lun 28 Juil - 22:18

Noeru fût blessée par sa façon de se comporter mais elle ne répondit pas à ses provocations. Elle était bien trop épuisée pour ça. Elle se contenta de baisser les yeux et avait acquiescé d'un faible "mh.." lorsqu'il lui avait demandé si elle s'était amusée. Après tout elle n'avait pas envie de lui parler de ces semaines catastrophiques maintenant, il avait l'air de lui en vouloir pour une raison qui lui échappait. Et puis c'était sans doute mieux qu'il pense que tout s'était bien passé pendant son absence.

Lorsqu'elle le vit commencer à partir elle laissa malgré elle s'échapper un sanglot. Ce qu'elle redoutait était en train de se passer: il s'en allait. Elle mit sa main devant sa bouche pour tenter de contenir ses pleures. Elle doutait que le problème vienne de là mais comme s'était la seule chose pour la quelle il aurait pu lui en vouloir elle tenta de lui présenter des excuses concernant la dernière fois qu'ils s'étaient vus.

- Pardon... Je n'aurais pas dû te dire ces chose horribles... Je n'aurais pas dû te laisser si subitement...

Elle n'allait pas se justifier. Elle ne voulait pas lui dire que si elle était partie c'est qu'elle ne voulait pas qu'il ait à s'occuper d'elle alors que lui même était épuisé et que si ses paroles avait été dures c'était car elle s'était laissée dévorer par sa colère et qu'elle n'en avait de toute manière pas pensé un mot. La raison était que ce n'était d'après elle pas le meilleur moment pour le faire. S'il voulait des explications il les lui demanderait lui-même.

Elle ne savait pas quoi lui dire d'autre pour le convaincre de rester avec elle. Si elle retentait de commencer une discutions comme elle l'avait fait avant il y mettrait surement très vite un terme de la même manière et partirait. Se plaindre ne lui donnerait pas envie de rester non plus et elle n'allait en tout cas pas le séquestrer. Elle tenta donc la dernière carte qu'elle avait en main.

- .. J'ai.. besoin de toi...

elle serra le poing. Elle n'avait pas l'habitude de solliciter les autres aussi directement. Et vu l'humeur de Toma elle avait peur qu'il refuse.

- ... S'il te plait... même si tu refuse de me parler, reste...

Elle se trouvait pitoyable et avait juste envie de creuser un trou très profond dans le quel elle pourrait se cacher. Noeru n'avait pas non plus assez d'énergie pour insister, argumenter. C'est pourquoi s'il disait non elle le laisserait s'en aller. Elle reprendrait le train train quotidien qui s'était installé ces dernier temps et elle le laisserait tranquille. Elle n'avait pas envie de se battre.

La noiraude sentait sa tête tourner, elle était restée debout trop longtemps. Elle s'assit donc au milieu de la salle. S'allonger aurait surement était mieux dans le cas présent mais elle ne voulait pas alarmer Toma. La lycéenne parvint à cesser gentiment ses pleures et même si elle ne se sentait pas mieux pour autant elle sécha ses larmes. Ses yeux quant à eux fixaient le sol, elle craignait la réaction de l'homme aux yeux verts. Est ce qu'il allait tout simplement partir? Est-ce qu'il allait à nouveau lui parler froidement? Lui dire des choses déplaisantes? Elle tremblait légèrement à l'idée qu'il puisse avoir une réaction qu'elle n'apprécierait pas comme celles citées ci-dessus.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Toma Sayashi
~ Professeur de Sport [Lycée Wakuri] ~
avatar

Messages : 432
Date d'inscription : 06/02/2011

Votre personnage ...
Prénom : Toma
Nom : Sayashi
Âge : 23 ans

MessageSujet: Re: Retour de vacances ~ (PV Noeru)   Lun 28 Juil - 23:43

Tout en se dirigeant vers la sortie, le rouquin, bien que concentré sur son téléphone, avait entendu très clairement les sanglots étouffés de l’adolescente qui résonnaient dans toute la pièce, toutefois il ne voulait pas se retourner, ni la consoler, car il savait que s’il y allait, il reviendrai au point de départ, à ce qu’il était devenu avant ces quelques semaines de repos. Il soupira puis continua de marcher vers la sortie d’un pas un peu plus rapide, ne voulant pas s’éterniser pour ne pas céder face au pleurs de son élève. Lorsqu’elle l’entendit s’excuser, il se rendit compte que non, ce n’était pas pour cela qu’il lui en voulait, puisque entendre ces excuses ne l’avait pas apaisé, ou du moins cela ne lui suffisait pas. Il ne savait pas, il était quelque peu perdu et il détestait ce sentiment, c’est pourquoi il s’avança toujours vers la sortie, jusqu’à ce qu’il entende de nouveau la voix de la jeune fille résonner dans l’immense gymnase.


- J’ai… besoin de toi…


Le rouquin s’arrêta, sans pour autant se retourner vers l’adolescente, le coeur battant si fort qu’il sentait ce dernier l’étouffer dans sa gorge. Il s’en voulait, atrocement, de la laisser ainsi, mais maintenant qu’il y était, il se voyait mal se retourner et aller la voir. Il poussa un soupir puis répondit à l’adolescente d’une voix toujours aussi distante.


- Quant à moi j’ai besoin d’être seul…

- ... S'il te plait... même si tu refuses de me parler, reste...


Sa tête lui criait de partir, s’enfuir à toutes jambes, toutefois ces dernières refusèrent de bouger. Le sportif sut alors à ce moment là que si ce n’étaient pas les côtés séducteur ou égoïste de sa personnalité qui auraient raison de sa relation avec l’adolescente, mais bel et bien sa fierté. Il reprit donc la parole d’une voix tremblante, lui-même ayant été ébranlé par les paroles de son élève et surtout par le ton employé par cette dernière.


- Je suis désolé


Il ferma les yeux un instant. Ca y était, il y revenait. Il recommençait à lui montrer ce qu’il ressentait. Lorsqu’il rouvrit ses yeux, il recommença à marcher lentement vers la sortie puis pressa peu à peu le pas, jusqu’à se mettre à courir. Une fois qu’il fut à l’extérieur, il s’adossa sur le premier mur qu’il put trouver et y apposa sa tête, frottant ses yeux sous ses lunettes de soleil et respirant de façon assez bruyante, tentant de se calmer. Finalement il se laissa glisser le long de ce mur puis allongea ses jambes sur le sol encore chaud. Le soleil était encore haut dans le ciel, ce qui signifiait qu’il devait être à peu près 19 heures, et par conséquent, la brune n’avait pas beaucoup de temps avant de se retrouver enfermée.

Toutefois il n’osa pas y aller, pas immédiatement du moins… Il repensait aux paroles qu’il lui avait dites. Comment avait-il pu oser lui dire une chose pareille ? Bien sûr qu’il ne voulait pas être seul. En réalité, il avait besoin d’elle aussi. Il avait besoin de parler à quelqu’un. Certes il avait Sayumi, mais pour cette fois, il voulait que ce soit Noeru, et personne d’autre, qui l’aide à chercher une solution. Et s’il fuyait, c’est parce qu’il avait peur, peur de se laisser aller, puis qu’elle culpabilise, qu’elle se sente accablée d’autres problèmes, qu’elle s’engage un peu trop dans des histoires qui ne la concernaient pas totalement… Il soupira. Vraiment, il avait un problème quand il fallait s’exprimer face à la brune, il était toujours maladroit et n’arrivait jamais à trouver les bons mots avec elle.


Après de longues minutes, au moins une quinzaine, il se leva, retira la poussière de son jean, puis alla acheter un sandwich et une bouteille d’eau dans une machine dans le couloir du gymnase, avant de revenir dans l’installation même, à l’endroit où il avait laissé la jeune fille. Elle était toujours là, au centre de la pièce. Le rouquin resta quelques instants appuyé sur l’encadrement de la porte avant de se remettre à marcher vers son élève. Son pas était lent mais assuré, il n’espérait pas qu’elle lui pardonne, en fait il voulait juste savoir si elle allait aussi mal ou s’il s’était fait des fausses idées.

Lorsqu’il arriva enfin à sa hauteur, il resta debout quelques instants pour l’observer. Elle avait l’air vraiment fatiguée, mais le rouquin mettait ça sur le compte des larmes qui lui avaient échappées un peu plus tôt, après tout, pleurer était épuisant. Toutefois, il remarqua très vite qu’elle avait perdu du poids. Il n’avait pas vraiment fait attention à elle pendant le cours, mais maintenant qu’il n’y avait personne d’autre, il voyait bien que son visage était un peu plus maigre qu’auparavant, que ses genoux, même à travers son pantalon, était un peu plus apparents, et que ses poignets étaient bien trop fins.
Sans un mot, il s’assit donc à côté d’elle, ouvrant de sandwich qu’il venait d’acheter avant de le poser sur les cuisses de la brune, puis il ouvrit la bouteille d’eau, en prit une gorgée et la posa à côté de lui. Il ne savait pas quoi lui dire, il s’en voulait bien trop, c’est pour cette raison qu’il restait silencieux. Finalement il décida de briser le lourd silence qui régnait en maître depuis qu’il s’était assis à côté d’elle.


- Tu aurais dû m’appeler, si ça n’allait pas.


Il allongea ses jambes puis se mit à fixer ses pieds. Après tout, si elle l’avait appelé, peut-être aurait-elle pu lui épargner une mauvaise semaine en compagnie de ses parents. Pas qu’il ne les aimait pas, bien au contraire, mais maintenant qu’il avait la vingtaine passée, ces derniers se montrait bien plus pressants quant à leur désir de voir le rouquin se poser pour fonder une famille. En y pensant, le jeune homme soupira, il n’arrivait même pas à imaginer la chose, c’est pourquoi il chassa bien vite ces pensées de son esprit puis se reconcentra sur l’adolescente. Il n’attendait pas vraiment de réponse de sa part, il espérait surtout la voir manger un peu…
Revenir en haut Aller en bas
http://campus-tenshigaya.forumactif.com/u13
Noeru Aiza
♥ Gentille Admin (^o^) ♥
avatar

Messages : 542
Date d'inscription : 27/08/2011
Age : 20
Localisation : SCHWEIZ !

Votre personnage ...
Prénom : Noeru
Nom : Aiza
Âge : 17 ans

MessageSujet: Re: Retour de vacances ~ (PV Noeru)   Mar 29 Juil - 1:00

Noeru eût l'impression de voir son monde s'écrouler lorsqu'elle avait entendu la réponse de son professeur. Elle n'avait pas relevé la tête mais chaque pas qu'il faisait avait l'effet d'un coup de poignard au niveau de son estomac. Elle avait envie de vomir. Lorsqu'il fût enfin sorti la jeune fille s'allongea sur le dos et ferma les yeux. Est-ce qu'il était si distant parce qu'il avait envie de la quitter? Avait-il rencontré une fille sur une plage au Bahamas plus intelligente et plus belle qu'elle dont il était tombé éperdument amoureux? Et voilà elle recommençait à se faire des films, et celui-là en particulier ne lui plaisait pas du tout. S'il revenait alors elle effacerait définitivement cette idée de son esprit, sinon elle serait dans l'obligation de cogiter sur le sujet quelques jours. Et voilà un met de choix pour nourrir ses insomnies.

Elle ne savait pas combien de temps s'était écoulé n'en ayant plus la notion, mais elle entendit des pas résonner dans la pièce. Elle reconnu tout de suite la démarche de Toma. Cependant elle n'ouvrit pas les yeux pour autant, elle ne voulait pas voir son expression. Elle senti quelque chose se poser sur ses cuisses et elle le prit dans sa main pour essayer de deviner de quoi il s'agissait. Elle reconnu facilement à la forme que ce qu'elle tenait était un sandwich du distributeur et elle soupira. Elle n'avait vraiment pas d’appétit. Elle s’apprêta à lui demander froidement sous le coup de la rancœur "ce qu'il voulait", mais elle fût interrompue dans sa démarche par la phrase que Toma prononça.

- Tu aurais dû m’appeler, si ça n’allait pas.

Cette affirmation avait été dite sur un ton réellement différent des précédente. Il avait l'air soucieux et sincère. L'adolescente se redressa pour se mettre en position assise et toujours sans le regarder déclara:

- je n'ai pas pu m'y résoudre...

Dans un premier temps elle n'avait eu envie de voir personne mais quand elle avait commencé à se demander si elle devait l'appeler bien trop de chose l'en dissuadait à chaque fois: elle risquait de le déranger, elle n'avait pas envie de lui causer des problèmes, ni de lui mettre sous le nez le dilemme "sois je rentre pour m'occuper d'elle, soit je continue de m'amuser (<- terme cette fois utilisé en toute innocence) mais je culpabilise". la liste variait également selon l'heure de la journée ou le besoin de lui parler la prenait.

Elle désigna en suite le sandwich d'un signe de tête et se força à sourire un peu.

- Merci mais... je n'ai pas très faim.

Elle se tourna en suite  un peu dans sa direction.

- Et merci beaucoup d'être revenu..

Cette fois même si le sourire était faible à cause de la fatigue elle l'avait fait spontanément, elle était réellement heureuse qu'il soit à côté d'elle, il lui avait beaucoup manqué mine de rien. Elle l'observa quelques secondes, elle avait envie de se blottir contre lui mais elle n’osa pas bouger. Même s'il était là pour elle les refus qu'elle avait du essuyer avant, et même s'il était finalement revenu, avaient été trop douloureux pour en risquer un autre pour une quelconque raison.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Toma Sayashi
~ Professeur de Sport [Lycée Wakuri] ~
avatar

Messages : 432
Date d'inscription : 06/02/2011

Votre personnage ...
Prénom : Toma
Nom : Sayashi
Âge : 23 ans

MessageSujet: Re: Retour de vacances ~ (PV Noeru)   Mar 29 Juil - 2:02

Un court silence s’était réinstallé entre eux entre le moment où Toma lui avait qu’elle aurait dû l’appeler et le moment où elle avait répondu. Entre temps elle s’était redressée, laissant glisser au sol le sandwich que le sportif avait déposé un peu plus tôt sur ses jambes. Il ne comprenait pas sa réponse d’ailleurs, il avait pourtant cru être clair, ce n’était pas d’elle qu’il prenait des vacances, mais de tout ce qui se passait sur le campus, donc elle n’aurait pas dû se gêner, surtout que si elle s’était retrouvé dans un tel état en seulement trois semaines, cela ne devait pas être anodin.
Il poussa un soupir, en fait, il lui disait ça mais il ne savait même pas s’il aurait répondu à ses appels si elle avait essayé de le joindre. La première semaine il était trop occupé à se détendre, la deuxième il avait été à fleur de peau à longueur de journée et la troisième, il n’était simplement pas en état… Alors, très certainement, il n’aurait pas décroché, surtout si c’était elle qui avait appelé, de peur de l’inquiéter, tout simplement.

Il s’apprêtait à la questionner sur les raisons qui l’avaient empêchées d’appeler le sportif, mais il n’en eu finalement pas besoin, les réponses s’imposant alors dans son esprit. Elle devait très certainement avoir craint l’éventualité qu’il soit trop occupé avec des femmes, et il pouvait comprendre qu’elle n’ait pas eu envie d’appeler si c’était pour les entendre glousser en arrière-plan. Il poussa un soupir, se demandant pourquoi elle s’accrochait à lui de la sorte. Il pouvait vraiment être invivable… Et après tout, ce n’était même pas dit que ça dure entre eux, un jour tout allait peu à peu se faner pour finalement disparaître. Le rouquin ne croyait pas en l’éternité des choses, surtout pas des sentiments, c’est pourquoi il était si peu optimiste quant à la durée de leur relation.


Il fut sorti de ses pensées par l’adolescente qui reprit la parole, désignant le sandwich de la tête en disant qu’elle n’avait pas très faim. Le rouquin s’en doutait, après tout elle n’avait pas dû beaucoup manger lors de ces dernières semaines, et son corps avait dû s’habituer à ce qu’elle s’alimente si peu. Mais au-delà d’un petit-ami inquiet, il était surtout professeur d’éducation physique, et en tant que prof, il ne pouvait décemment pas la laisser s’affamer, après tout, si elle ne mangeait pas elle tomberait dans les pommes, et comme elle était en présence d’un professeur, c’est lui qui serait responsable d’elle si elle faisait un quelconque malaise. Enfin ça, c’est l’excuse qu’il utiliserait si elle refusait toujours de manger.
Il prit donc le sandwich et le sortit du paquet déjà ouvert puis il le coupa en deux. Il tendit la première moitié à la brune, puis rangea la deuxième moitié dans l’emballage. Après tout, l’appétit vient en mangeant, et il savait que vu son état, si elle mangeait, elle en voudrait encore.


Je ne te laisse pas le choix.


Il s’arrêta quelques instants puis repris d’une voix moqueuse.


- Parce que même si tu fous rien pendant mes cours, il faut manger.


Il lui adressa un sourire en coin pour lui dire qu'il avait remarqué, même malgré les efforts de ses amis, qu'elle ne faisait à peine le strict minimum... Il déposa ensuite le morceau dans la main de l’adolescente. Il rapatria également la bouteille d’eau près d’elle pur qu’elle puisse boire si elle le souhaitait, puis il se remit à fixer ses pieds. De toute façon si elle ne mangeait pas il l’emmènerai dans un restaurant tellement cher qu’elle n’aurait plus d’autres choix que de l’écouter à l’avenir. Cette pensée le fit sourire, et alors qu’il balayait la pièce du regard, il remarqua que le téléphone de l’adolescente avait glissé sur le sol quand elle s’était redressée. Comme elle semblait ne pas l’avoir remarqué, le rouquin prit discrètement l’appareil puis alla rapidement dans les options des contacts. En fait il eu quelques problèmes pour s’y retrouver, n’ayant pas l’habitude de ce portable là en particulier. Toutefois il parvint à trouver ce qu’il cherchait, puis une fois que ce fut fait, il posa le téléphone sur la jambe de l’adolescente.


Voilà. Je suis dans tes numéros d’urgence maintenant.


A présent elle n’avait plus d’excuse pour ne pas l’appeler. Après ces dernières paroles, il s’allongea complètement sur le sol, fixant le plafond blanc. Dans moins de trente minutes, le gardien allait venir fermer le bâtiment. Et il avait le choix. Soit il prévenait Noeru, auquel cas il leur restait une demi-heure pour être ensemble, soit il ne disait rien et prenait le risque de rester enfermé ici avec elle. Après tout s’ils voulaient dormir il y avait des matelas de gym, et il y avait aussi des douches… Il soupira. Il ne voulait vraiment pas que ces moments s’arrête, même s’il allait sûrement devoir lui parler et s’expliquer, il voulait profiter un peu d’elle, après tout cela faisait trois semaines qu’ils ne s’étaient pas vu, et il fallait avouer que la fois précédente n’avait pas été une réussite. Finalement il prit la parole, fatigué de ne rien dire et voulant éterniser au plus la conversation.


- Tu m’as manquée…


Il ferma les yeux, sans vraiment attendre de réponse ou de réaction, espérant qu’elle soit en train de manger. Pourquoi fallait-elle qu’elle se mette dans des états pareils par sa faute ? A chaque fois elle tombait malade, perdait du poids, était à la limite de la dépression. Sans lui laisser le temps de répondre, il reprit la parole.


- Ne te mets plus jamais dans cet état là… S’il te plaît…


Ces paroles-ci avaient été murmurées, et Toma n’avait pas rouvert les yeux. Il était trop inquiet pour faire pleinement face à la brune. C’est pourquoi il ne bougea pas, attendant que la brune ait terminé le casse-croûte qu’il lui avait donné un peu plus tôt.
Revenir en haut Aller en bas
http://campus-tenshigaya.forumactif.com/u13
Noeru Aiza
♥ Gentille Admin (^o^) ♥
avatar

Messages : 542
Date d'inscription : 27/08/2011
Age : 20
Localisation : SCHWEIZ !

Votre personnage ...
Prénom : Noeru
Nom : Aiza
Âge : 17 ans

MessageSujet: Re: Retour de vacances ~ (PV Noeru)   Mar 29 Juil - 3:38

- Parce que même si tu fous rien pendant mes cours, il faut manger.

Est-ce que c'était pour ça qu'il lui en voulait? Parce qu'elle n'y mettait pas assez du siens dans son cours et qu'il en avait marre? La noiraude chassa assez vite cette idée de son esprit, ça sonnait plus comme une blague maladroite. De plus il n'avait plus du tout l'air de lui faire la tête. La jeune fille acquiesça doucement. Elle observa en suite le casse-croûte dans ses mains et soupira. Elle se força toute fois à en prendre une petite morse pour faire plaisir à Toma, après tout il lui avait dit qu'il ne lui donnait pas le choix. Mais décidément et même avec ça l'appétit ne lui venait pas.

Elle remarqua qu'il trifouillait dans son téléphone mais n'ayant rien à cacher elle n'avait pas jugé utile de s'interposer. L’appareil ne faisait pas office pour elle de journal intime, elle n'avait pas de discutions romanesques par messages et comme elle ne trompait pas Toma ses discutions n'avaient rien de compromettantes. Elle n'avait même pas facebook sur l'appareil vu qu'il lui servait surtout à être joignable en cas de problèmes et à écouter de la musique. D'ailleurs de la musique Elle en avait d'ailleurs une quantité phénoménal, de tout style, de tout temps et venant des quatre coins du globe.

- Voilà. Je suis dans tes numéros d’urgence maintenant.

Elle regarda l'écran de l'objet et aperçue qu'effectivement il y était. Elle fût extrêmement touchée par le geste, qui signifiait beaucoup pour elle. Mais comme le nom de la rubrique le soulignait si bien, elle ne l'appellerait qu'en dernier recours.

- Tu m’as manquée…

Ses yeux s'ouvrirent tout grand alors que la vague de chaleur qui parcourait son corps lui fit deviner qu'elle rougissait. Elle l'avait fait, elle avait battu miss Bahamas. Plus sérieusement elle ne s'attendais pas à lui manquer après des vacances qu'il avait tant éternisé. Son coeur battait la chamade lui rappelant presque avec humour que non, elle n'était pas encore morte. Toutes ces sensations eurent presque l'effet d'une claque. Non elle n'avait toujours pas faim. Après tout ça faisait trois semaine quelle ne se nourrissait que d'amour et d'eau fraîche. Bon avec parfois un ou deux raisins, une pomme par ci par là et si vraiment la faim se faisait tenace une tranche de pain qui la rassasiait immédiatement et pour le reste de la journée.

- Ne te mets plus jamais dans cet état là… S’il te plaît…

Elle baissa les yeux se sentant coupable. Elle se rendait maintenant bien compte qu'elle l'inquiétait et elle espérait qu'il ne se sente pas responsable car il n'y était pour rien.

- Excuse moi, je perd tout contrôle quand je me sens...

Elle hésita à terminer sa phrase. Lui avouer qu'elle n'était pas bien au point de se laisser dériver à se point? Elle soupira. De toute façon la fin de son affirmation était logique et le fait qu'elle se sente au fond du gouffre se lisait sur les lignes de son corps, devenues fines au possible et à son visage fatigué.

- ... vraiment mal...

Noeru baissa encore une fois les yeux et les posa sur la moitié de sandwich qu'elle ne se voyait décidément pas manger. Elle soupira et le posa à côté d'elle, sur son emballage d'origine. Elle but toute fois une gorgée d'eau, se forçant à s'hydrater un peu, cela faisait depuis le matin qu'elle n'avait absorbé aucun liquide.

Elle s’allongea encore une fois et posa sa tête à côté de celle de Toma. L'idée qu'il puisse se mettre son mal-être sur le dos la faisait se sentir coupable et elle préférait mettre les choses au claire par précaution, sans pour autant le mettre dans une situation désagréable. Elle avait bien vu comme il s'était senti penaud lorsqu'elle lui avait raconté son souvenir précédant et elle ne voulait pas que ça se reproduise.

- Tu sais tu n'y es pour rien... Si je suis comme ça... E-enfin tu vois... Il s'est passé pas mal de choses... ou pas tant que ça... en fait..

Noeru se sentait maladroite. Elle ne comprenait pas, ce n'était pourtant pas difficile de lui expliquer qu'il n'était pas la cause de ses problèmes actuels.

- J'ai d'abord eu une grosse fièvre à cause de ma propre bêtise donc j'ai perdu un peu de poids et après je me suis rappelé d'une chose affreuse... alors je n'ai.. pas recommencé a me.. nourrir correctement.. mh.

Plus elle s'exprimait et plus elle parlait doucement tant elle se sentait honteuse. Voilà qu'elle recommençait, elle entrait trop dans les détails. Bon d'accord elle n'avait pratiquement rien précisé mais pour elle c'était déjà trop. Après tout elle aurait pu s'en tenir à la première partie, où elle lui déclarait juste qu'il n'avait rien à voir avec son problème. L'objectif de base c'était quand même qu'il se sorte de la tête qu'il y était pour quelque chose et là elle lui offrait la possibilité sur un plateau d'argent de regretter de s'être absenté pile cette période là. Elle soupira. Ce qu'elle pouvait être gourde. Et puis elle ne s'était pas tout de suite rendue compte mais l’évocation de se souvenir avait fait renaître quelques larmes aux coins de ses yeux.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Toma Sayashi
~ Professeur de Sport [Lycée Wakuri] ~
avatar

Messages : 432
Date d'inscription : 06/02/2011

Votre personnage ...
Prénom : Toma
Nom : Sayashi
Âge : 23 ans

MessageSujet: Re: Retour de vacances ~ (PV Noeru)   Mar 29 Juil - 15:12

Toma soupira quand il l’entendit dire qu’elle ne parvenait pas à se contrôler lorsqu’elle se sentait « vraiment mal ». Pourquoi est-ce qu’elle ne l’appelait pas ? Ou alors pourquoi elle s’isolait de la sorte? Elle avait des amis pour l’aider. Il détestait quand elle lui sortait ces excuses là, parce qu’elles n’étaient simplement pas plausibles, ni même acceptables. Si son corps réagissait de la sorte, il y avait une raison. Même si son esprit prétextait le contraire en essayant de s’éloigner des autres, son corps ne mentait pas et traduisait ce besoin d’attention manière inquiétante, certes, mais efficace.

Le sportif était énervé contre elle, et contre le fait qu’elle se laisse aller de la sorte. Elle ne voulait pas qu’il s’en veuille, ni qu’il se sente coupable ? Elle ne voulait pas non plus qu’il s’inquiète ? Mais comment voulait-elle que cela fonctionne si elle se mettait dans des états pareils ? C’est pourquoi il écouta ses explications, mais sans vraiment y accorder trop d’importance car, encore une fois, il était persuadé que s’il avait été là pendant ces semaines, elle ne se serait pas retrouvé dans cet état. Il laissa un long silence s’installer entre eux après qu’elle ait eut fini de parler. Il replia ses jambes pour finalement s’asseoir en tailleur, puis se frotta de nouveau les yeux sous ses lunettes de soleil qu’il n’avait pas voulu enlever, malgré le fait qu’elles soient parfaitement inutile étant donné l’heure et le lieu dans lequel il se trouvait. Il décida après encore au moins trente seconde silence, de prendre la parole.


- Sérieusement, j’en ai marre.


Sa voix avait été glaciale, et il ne lui avait pas adressé un seul regard. Pourquoi fallait-elle toujours qu’elle lui mente de la sorte. Elle ne pouvait pas le faire, il devinait sans problème quand quelque chose n’allait pas, et même deviner les causes de cet état. C’est pourquoi il reprit la parole, toujours aussi froid et tranchant.


- Ta bouche dit une chose, mais ton corps en crie une autre. Tu dis que tu ne veux pas que je m’inquiète, mais regarde-toi bordel, tu te laisses complètement aller. Alors explique-moi, s’il-te-plaît, pourquoi rejette-tu toujours les autres quand ils veulent te venir en aide ?


Il s’arrêta un instant, puis prit une gorgée dans la bouteille d’eau qu’il avait achetée un peu plus tôt. Il faisait allusion à Misaki, qui avait l’air de s’inquiéter tout à l’heure, il l’avait vu un peu plus tôt, et maintenant qu’il était énervé après elle pour une autre raison que le fait de penser qu’elle s’amusait bien sans lui, le comportement de la blonde lui apparaissait plus clair. Si elle couvrait son amie, bien trop faible pour une activité physique, ce n’était parce que cette dernière avait la gueule de bois, mais bien parce qu’elle n’était pas en forme. Il poussa un soupir avant de reprendre la parole.


- Comment veux-tu que je ne me sente pas concerné par ce qui t’arrives ? Tout est de ma faute.


Sa voix avait gardé ce ton glacial et il ne laissait pas le choix à l’adolescente de le contredire. Elle pouvait toujours essayer, mais il le savait, c’était bel et bien de sa faute. A commencer par l’amnésie de la brune. Tout avait commencé par sa faute. S’il n’était pas aussi fier et égocentrique, jamais elle ne serait parti aussi rapidement de chez lui, jamais elle ne serait tombée, et jamais elle n’aurait oublié la totalité de sa vie, et jamais elle n’aurait eu à s’en souvenir petit à petit, revivant les pires moment de sa vie un par un. Sans compter qu’à présent, elle mettait sa vie en danger, en se laissant aller de la sorte, après que le rouquin soit partie pour trois semaines, l’abandonnant ainsi à son propre sort. Le sportif se leva sans accorder un regard à son élève, fixant la porte du gymnase qui n’allait pas tarder à se verrouiller pour la nuit.


- Faut que tu te mettes en tête que tant que tu es ma petite-amie, tu ne peux pas me demander de ne pas m’inquiéter.


Sa voix était toujours aussi glacial étant donné qu’il ne décolérait pas quant aux paroles et aux actes de l’adolescente. Après quelques instants, il se leva et se rendit dans les douches du gymnase, tourna l’eau froide d’un lavabo, ôta ses lunettes puis les posa sur le rebord avant de se rincer le visage. Après quoi il s’appuya sur le lavabo qu’il avait laissé allumé, fixant son reflet dans le miroir. C’est vrai que comme ça, il avait l’air d’avoir passé de bonnes vacances, il avait bien bronzé, et même s’il avait les yeux fatigués, on pouvait pensé que c’était dû à d’autre raisons que de la réelle fatigue.

Il soupira et s’apprêta à rincer de nouveau son visage quand un bruit attira son attention. Ca y était, ils étaient bloqués à l’intérieur du gymnase. Décidément, ils avaient un problème dans ce lycée, pourquoi le personnel ne demandait jamais s’il restait des gens dans les bâtiments avant des les y enfermer ? Il chercha dans ses poches son téléphone portable pour pouvoir prévenir Sayumi qu’il fallait qu’elle rentre chez elle sans attendre son retour, mais il ne le trouva pas. Il en déduisit qu’il avait dû l’oublier à côté de Noeru, ce qui ne l’enchantait qu’à moitié, il n’avait pas envie d’y retourner…
Revenir en haut Aller en bas
http://campus-tenshigaya.forumactif.com/u13
Noeru Aiza
♥ Gentille Admin (^o^) ♥
avatar

Messages : 542
Date d'inscription : 27/08/2011
Age : 20
Localisation : SCHWEIZ !

Votre personnage ...
Prénom : Noeru
Nom : Aiza
Âge : 17 ans

MessageSujet: Re: Retour de vacances ~ (PV Noeru)   Mar 29 Juil - 16:43

Elle le savait bien qu'elle ne devait pas se laisser aller mais c'était plus fort qu'elle. Quand elle était comme ça elle n'avait envie de rien mise à part peut-être de se transformer en une belle au bois dormant qui aurait pris soins de neutraliser son prince au préalable pour pouvoir roupiller tranquille. Malheureusement elle n'avait pas cette capacité et dans sa chambre elle était toujours dérangée par ses colocataires donc elle ne pouvait même pas passer ses journées au lit. Pourquoi se renfermait elle sur elle-même? Il y avait une petite part qui était dû au fait qu'elle voulait n'inquiéter personne mais la plus grosse était égoïste. Elle ne voulait pas risquer de retrouver d'autres souvenir, elle ne voulait pas avoir à s'expliquer et de toute façon elle n'était pas d'humeur à voir des gens. Tout cela se faisait donc naturellement. Et puis elle ne rejetait pas les autres, elle en avait pas besoin puisqu'elle se cachait et qu'ils n'étaient pour la plupart pas au courant.

- Comment veux-tu que je ne me sente pas concerné par ce qui t’arrives ? Tout est de ma faute.

Elle baissa la yeux mais comme il était en colère elle se retint de dire qu'elle n'était pas d'accord. Ça faisait bien trop longtemps que la jeune fille ne l'avait pas vu pour jeter intentionnellement de l'huile sur le feu, même si elle brûlait d'envie de lui faire connaitre son opinion.

- Faut que tu te mettes en tête que tant que tu es ma petite-amie, tu ne peux pas me demander de ne pas m’inquiéter.

Elle rougit encore une fois mais quand il partit direction les douches elle n'osa pas le retenir, préférant attendre qu'il se calme. Elle se haïssait en ce moment, se blâmant de ne pas avoir fait suffisamment d'effort pour se reprendre en main. Mais tout cela lui semblait tellement difficile. Elle ferma les yeux un cours instant et s'endormi sur ces pensées.

La jeune fille fit un doux songe comme elle n'en avait pas eu depuis longtemps. En revanche celui ci avait un aspect frustrant, presque dérangeant et peu agréable. Elle fût heureusement réveillée quand les choses commençaient à tourner explicitement au vinaigre. C'était une alerte provenant du téléphone de Toma qui la sorti de là. Elle se redressa, regarda de quel genre de notification il s'agissait et en voyant sur l'écran de verrouillage qu'il s'agissait d'un nouveau message, elle décida de se rendre utile et de lui apporter l'appareil. Elle le chercha un moment et fini par entendre du bruit dans les douches. Noeru resta à l’extérieur ignorant s'il était habillé vu l'endroit, mais l’interpella.

- Tu as reçu un message... tu veux le lire...?

Le ton de Noeru était semblable a une enfant ayant fait une bêtise et qui allait timidement vers la personne qui en avait été victime pour tenter de son faire pardonner. Après tout c'était un peu la situation dans laquelle elle était.

- Je te donne du fil à retordre hein...

Elle soupira. Elle n'avait pas envie de se chercher des excuses car comme dit plutôt elle ne voulait pas qu'il ait encore une raison de s’énerver contre elle. Pour le coup la jeune fille voulait essayer de passer une bonne soirée.

- Est-ce que tu veux bien mettre de côté le fait que je sois une horrible petite amie pour ce soir?

Elle l'avait dit sur un ton plus détendu, avec un léger sourire, cherchant vraiment à rendre l'atmosphère plus bon enfant.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Toma Sayashi
~ Professeur de Sport [Lycée Wakuri] ~
avatar

Messages : 432
Date d'inscription : 06/02/2011

Votre personnage ...
Prénom : Toma
Nom : Sayashi
Âge : 23 ans

MessageSujet: Re: Retour de vacances ~ (PV Noeru)   Mer 30 Juil - 0:35

Cela faisait un long moment qu’il restait là, dans la salle d’eau, hésitant à retourner dans le gymnase pour prévenir l’adolescente qu’il étaient de nouveau enfermés quelque part tous les deux, pour une nuit entière. En fait il ne voulait pas vraiment la voir. Toutefois il fallait bien qu’il y retourne, après tout il pouvait à tout moment recevoir des messages d’autres femmes qui lui demanderaient ce qu’il devenait, et s’il pouvait épargner à Noeru de lire les aperçus de ses messages, c’était volontiers. Sans compter que sa mère, ainsi que Sayumi, pourraient elles aussi envoyer des messages embarrassants et qu’il n’avait pas la force d’expliquer à son élève. Pour éviter qu’un seul de ces malheureux scénarios ne se réalise, il remis ses lunettes sur son nez et s’apprêta à sortir de la pièce pour aller chercher son téléphone, mais une ombre dans l’encadrement le fit légèrement sursauter.

Il poussa un soupir en s’apercevant qu’il s’agissait de Noeru. Il ne l’avait vraiment pas entendue arriver. Est-ce que cela faisait longtemps qu’elle était là ? Non… Il l’aurait vue dans le miroir. Il s’aperçut alors qu’elle tenait son téléphone dans sa main, et il le lui prit des mains lorsqu’elle lui demanda s’il voulait lire le message qu’il venait de recevoir, ponctuant cette dernière action d’un « Merci ».
Il déverrouilla son écran et accéda au message qu’il venait de recevoir. C’était cette ancienne camarade de classe qu’il avait croisé en rentrant chez ses parents. Il ne se souvenait plus vraiment d’elle, il savait qu’il s’était amusé une fois avec elle, ou alors c’était avec sa soeur ? En fait il ne savait plus vraiment… Dans tous les cas, elle lui avait demandé son numéro et depuis, se faisait plutôt insistante. Elle voulait le revoir et disait même dans ce message qu’elle n’hésiterait pas à venir le chercher au Japon. Lire ceci fit sourire le rouquin qui répondit d’un « Ah oui ? J’attends de voir ça ; ) ». Après tout, il doutait qu’elle sache où le trouver, le Campus Tenshigaya était assez excentré et vu la culture générale que cette femme avait à sa disposition, il ne pensait pas qu’elle connaisse d’autres villes japonaises que la capitale.

Après avoir envoyé le message à l’américaine, il rangea soigneusement le téléphone dans la poche de son jean sans quitter son sourire. Cet échange lui avait remonté le moral. Non pas parce qu’il comptait tromper Noeru ou quoi que ce soit, rien à voir, mais c’était la stupidité de la jeune femme qui était si drôle, elle était vraiment arrivée au point de non-retour. Il était beaucoup moins énervé que précédemment, et cela était également dû au fait que ce soit l’adolescente qui soit revenue vers lui, et qu’ils étaient à présent enfermés tous les deux dans ce bâtiment. Il savait qu’il pourrait essayer toute la nuit durant de la convaincre de lui parler dès qu’elle en avait besoin. Il releva donc ses yeux vers la brune et s’apprêta à prendre la parole, mais elle fut plus rapide que lui.


- Je te donne du fil à retordre hein...


D’eux deux, Toma ne savait pas lequel lui donnait le plus de fil à retordre. Car Noeru était la fille aux réactions les plus simples et ordinaires qu’il connaissait, et même q’il lui arrivait d’être un peu plus imprévisible, les fois où il avait eu du mal à réagir n’était pas si nombreuses. Non, le plus difficile pour lui, c’était de se supporter. Il découvrait quelque chose de tout à fait nouveau,  et par conséquent, il avait du mal à prévoir comment lui allait réagir, comment il allait masquer et transformer telle ou telle émotion. Toutefois, il décida de faire comme s’il était toujours aussi énervé qu’auparavant et lui répondit d’une voix distante, mais beaucoup moins froide.


- Tu peux le dire oui.


- Est-ce que tu veux bien mettre de côté le fait que je sois une horrible petite amie pour ce soir?


Le rouquin poussa un soupir. Décidément, elle était trop naïve et pas assez méfiante envers son séducteur de petit-ami. Pourquoi continuait-elle de lui donner des raisons de l’embêter ? A croire qu’elle aimait ça. Il croisa les bras, heureux d’avoir toujours ses lunettes noires car, de la sorte, il était plus difficile pour la brune de lire à travers les intentions de son professeur.


- Je t’en veux, tu sais…


Toma s’approcha d’elle doucement, la forçant à reculer, jusqu’à ce que le dos de la jeune fille rencontre un mur et qu’elle ne puisse aller plus loin. Il eut un sourire narquois pour l’adolescente, il se tenait si près d’elle, mais toujours sans établir de contact physique avec cette dernière. Toutefois, même s’il ne la touchait pas, il pouvait sentir la respiration de la lycéenne sur son cou. Il se rapprocha encore un peu plus puis se baissa pour que ses lèvres soit à la hauteur de l’oreille de l’adolescente.


- Comment tu comptes te faire pardonner ?


Il se redressa ensuite, la toisant du regard. Non, il n’avait pas oublié ce qu’il s’était passé un peu plus tôt, et il lui en voulait toujours, mais il s’était dit que, peut-être s’il détendait un peu l’atmosphère, les choses seraient un peu plus facile à mettre à plat, et elle aurait moins de mal à se confier à lui. Et puis il y avait le fait qu’ils étaient bloqués ici pour la nuit, ce qui signifiait que le sportif disposait de temps pour essayer de savoir ce qui s’était passé en son absence.
Revenir en haut Aller en bas
http://campus-tenshigaya.forumactif.com/u13
Noeru Aiza
♥ Gentille Admin (^o^) ♥
avatar

Messages : 542
Date d'inscription : 27/08/2011
Age : 20
Localisation : SCHWEIZ !

Votre personnage ...
Prénom : Noeru
Nom : Aiza
Âge : 17 ans

MessageSujet: Re: Retour de vacances ~ (PV Noeru)   Mer 30 Juil - 17:00

- Je t’en veux, tu sais…

Noeru baissa les yeux. Oui elle le savait, elle l'avait bien remarqué et elle se sentait toujours aussi coupable. Bon elle se pardonnait un peu car elle avait fait de très gros effort la deuxième semaine mais elle avait échoué malgré tout. Comme quoi ce n'était pas qu'une question de mauvaise volonté.

Il s'approcha d'elle, son souffle s'intensifia. D'une part la sensation de sa proximité lui avait manqué mais de l'autre elle stressait à l'idée qu'il l'enlace. Si avait la lycéenne complexait, désormais elle haïssait son corps, purement et simplement. C'était d'ailleurs aussi en partie pour ça qu'elle s'était renfermé sur elle-même. Quand elle s'était rendue compte de sa maigreur elle avait trouvé une nouvelle raison de se cacher. Elle craignait les remarques de ses camarades, les regards dégoûtés. Et puis elle flottait dans son uniforme, elle avait l'air ridicule. D'accord c'était déjà un peu le cas avant car bien qu'elle avait repris depuis sa première perte, elle était restée bien plus fine que lorsqu'elle avait reçu le vêtement.

Le souffle de Toma sur son oreille lui donna des frisson et elle avait envie d'embrasser sa nuque, sentir l'odeur de ses cheveux.... mais elle se retint. Ce n'était très certainement pas le moment et si elle commençait à faire se genre de geste elle ne parviendrait sans doute plus à le lâcher.

- Comment tu comptes te faire pardonner ?

Trop contente qu'il lui accorde une chance elle déclara sans réfléchir :

- Ho je ferais ce que tu veux!

Mais elle regretta immédiatement craignant de ne pas se sentir capable d’exaucer son souhait. Elle ne voulait pas qu'il se rende compte à quel point elle avait réellement maigris ni avoir à repenser au trois dernière semaine. Elle soupira et pria pour qu'il choisisse quelque chose qui exclurait ces deux facteurs.

La demoiselle pensa soudainement à quelque chose: elle s'était endormie avant, mais combien de temps? est-ce que la nuit était tombée? Étaient-ils bloqués? Bon au pire le lieu était plus confortable que la bibliothèque mais il était également plus étrange pour une élève d'être enfermé avec un professeur au gymnase que là bas. Effectivement être à la recherche de livres après les cours était un acte assez commun mais au centre sportif... Elle n'aurait jamais dû traîner Toma ici. Rien ne l'aurait empêché de juste lui dire que ça aurait été bien qu'ils se voient durant le week-end prétextant qu'elle devait lui parler.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Toma Sayashi
~ Professeur de Sport [Lycée Wakuri] ~
avatar

Messages : 432
Date d'inscription : 06/02/2011

Votre personnage ...
Prénom : Toma
Nom : Sayashi
Âge : 23 ans

MessageSujet: Re: Retour de vacances ~ (PV Noeru)   Mer 30 Juil - 21:52



- Ho je ferais ce que tu veux!

Le sportif sourit à l’entente de cette phrase, et surtout le ton ravi de la jeune fille. Encore une fois, il avait réussi à lui faire prononcer les mots qu’il voulait entendre. Toutefois, lorsqu’il y pensait, il se disait qu’elle devait vraiment aimer être embêtée de la sorte, ce n’était pas possible de lâcher des paroles pareilles involontairement, surtout à Toma. A chaque fois qu'ils se voyaient, elle donnait des tonnes et des tonnes d’occasions à son petit-ami de se moquer gentiment d’elle, de sa naïveté et de son innocence. Il posa sa main sur le mur, à la hauteur du visage de l’adolescente, puis lui murmura d’une voix lascive et enjôleuse, détachant chacune de ses syllabes :


- Vraiment... Ce que je veux ?


Il la savait mal à l’aise avec son corps actuellement, et il savait qu’elle ne le laisserait pas aller trop loin, même si elle avait affirmé qu’elle ferait « ce qu’il voulait ». En réalité, il n’avait aucune intention, ni même envie d’être intime de quelque manière que ce soit aujourd’hui avec elle. Après tout il était bien trop énervé contre elle, contre cette absence de confiance qu’elle avait envers ceux qui voulaient l’aider, mais également et surtout contre lui, qui n’avait voulu rien voir car il était resté irrité par son comportement à la bibliothèque pendant ces trois semaines, et n’avait par conséquent pas pensé à prendre de ses nouvelles. Il savait que, de toute façon, si quoi que ce soit devait se passer, aucun d’entre eux n’apprécierait ce moment, d’une part lui car il ne ferait que se libérer de son agacement et d’autre part elle, trop mal à l’aise vis à vis de son corps et de sa culpabilité.
Non, s’il l’embêtait de la sorte, c’était pour lui montrer à côté de quoi elle passait en se mettant dans des états pareils. D’ailleurs, il ne l’avait pas touchée, et il s’y refusait, tout simplement parce que c’était la première chose, enfin après la nourriture, à côté de laquelle elle devait passer si elle finissait de la sorte. Le sportif ne voulait pas non plus établir de contact physique avec elle également à cause du fait qu’il savait que son inquiétude allait transparaître instantanément s’il sentait les os de l’adolescente à travers ses vêtements, et il savait également qu’à partir de cet instant là, il serait incontrôlable et se laisserait complètement aller, comme cette dernière fois, chez lui.

Pour pousser le bouchon un peu plus loin encore, il réduisit la distance entre leurs deux corps et de sa main libre, il s’empara de la fermeture-éclair de la veste de l’adolescente et l’ouvrit, dévoilant le corps bien trop faible et maigre de la jeune fille, cette dernière action était plus pour lui faire peur qu’autre chose. D’ailleurs pendant tout le processus, il ne la quittait pas des yeux, guettant chacune de ses réactions, avec le même sourire au lèvres. Cependant il se baissa pour approcher ses lèvres de l’oreille de l’adolescente, il souffla doucement dans le coup de cette dernière avant de lui murmurer quelques paroles :


- Tu sais très bien ce que je veux.


Il se redressa et approcha leurs deux visages, relâchant le T-shirt de l’adolescente, mettant cette main dans sa poche, l’autre se trouvant toujours à la hauteur du visage de son élève. Il s’arrêta à quelques centimètres du visage de cette dernière, puis lui dit de la même voix qu’un peu plus tôt :


- Je veux que tu manges ce fichu sandwich.


Il s’écarta d’elle, son sourire ayant quitté son visage. Il sortit de la salle d’eau pour se rendre dans la pièce principale et alla ramasser le sandwich qu’elle avait à peine touché et la bouteille d’eau avant de retourner lentement dans les salles de bain. Il repensait au corps frêle de l’adolescente qu’il avait vu un peu plus tôt. Sa cage thoracique était parfaitement tracée sous sa peau et les os de ses épaules avait si peu de quoi les recouvrir qu’ils étaient devenus pointus. En repassant ces images dans son esprit, un frisson lui parcourut la totalité du corps. Il avait peur pour elle. Il savait qu’au point où elle en était, elle allait avoir besoin d’aide, parce qu’il lui serait trop difficile de remonter la pente toute seule, sur le plan émotionnel, mais surtout physique. Il avait déjà vu les ravages de l’anorexie sur d’autres de ses élèves, et il ne voulait pas que ça arrive en plus à la brune aux yeux bleus.

Cette fois le rouquin était décidé, il irait voir Klaüs, car il savait que lui non plus ne pourrait pas assumer autant seul. D’ailleurs il se demandait ce que foutait ce dernier, pourquoi il ne se bougeait pas plus pour la brune, s’il tenait tant à cette dernière… Il poussa un soupir et remarqua qu’il était déjà arrivé. Il s’approcha de son élève, et lui tendit le casse-croûte ainsi que la bouteille d’eau sans lui adresser un seul mot, réfléchissant à comment il allait pouvoir tourner la chose et expliquer les faits à l’infirmier. Toutefois il se reconcentra bien vite sur l’adolescente pour ne pas qu’elle ne se pose trop de questions en voyant l’air préoccupé du sportif.


- Tu as dit que tu ferais ce que je voulais.


Le ton de sa voix indiquait à l’adolescente qu’elle n’avait pas le choix, et qu’il fallait qu’elle mange se morceau si elle voulait se faire pardonner. Toma lui adressa un mince sourire d’excuse quant à son comportement d’un peu plus tôt, car il était persuadé qu’elle n’avait pas apprécié la plaisanterie.
Revenir en haut Aller en bas
http://campus-tenshigaya.forumactif.com/u13
Noeru Aiza
♥ Gentille Admin (^o^) ♥
avatar

Messages : 542
Date d'inscription : 27/08/2011
Age : 20
Localisation : SCHWEIZ !

Votre personnage ...
Prénom : Noeru
Nom : Aiza
Âge : 17 ans

MessageSujet: Re: Retour de vacances ~ (PV Noeru)   Jeu 31 Juil - 0:34

Ce qu'elle redoutait était encore une fois en train de se produire. En entendant les mots qu'il lui susurra son estomac s'était comme serré. Quand il s'approcha encore et prit la fermeture entre ses doigts, ses genoux commencèrent à trembler et les larmes lui montaient aux yeux. Son souffle se coupa même pendant une fraction de seconde lorsqu'il prononça la phrase suivante:

- Tu sais très bien ce que je veux.

Non... elle ne voulait pas qu'il la voit comme ça. Elle ouvrit la bouche pour lui demander de choisir autre chose mais il reprit la parole avant qu'elle n'ait articulé une seule syllabe.

- Je veux que tu manges ce fichu sandwich.

Elle fut autant surprise que soulagée. Cependant elle lui en voulait sérieusement pour cette blague de mauvais goût. Il avait été cruel, pour jouer sur ce tableau il savait forcément qu'il toucherai un point sensible. Noeru se dépêcha de remonter sa fermeture éclaire jusqu'au cou dès que son petit ami eut tourné les talons. La noiraude espérait qu'il n'ait pas bien regardé, pas bien vu... Ce n'était vraiment pas l'image qu'elle voulait qu'il ait d'elle et pourtant c'était exactement ce qu'elle était actuellement. Fragile... faible... et triste... Elle lâcha un soupir tremblant accompagné de quelques larmes qu'elle essuya bien vite et se laissa glisser le long du mur ses jambes ne la soutenant plus. l'adolescente repensa encore une fois à la scène qu'elle venait de vivre. Avec du recule elle se rendait compte que jamais il n'aurait été plus loin dans une telle situation. D'ailleurs en y regardant de plus près il ne l'avait même pas touché. Est-ce que c'était dans son intérêt à elle ou bien est-ce qu'elle.. le dégoûtait? Cette pensée la rendit triste et elle se mit en boule, entourant ses jambes maigrelettes de ses bras trop fins. Puis elle cacha sa tête entre ses genoux jusqu'à ce qu'il revienne.

Elle leva les yeux en entendant ses pas et quand il lui tendit le sandwich elle le prit sans se faire prier, accompagnant son action d'un faible merci prononcé par politesse. Elle espérait que cet aliment ne serait pas trop difficile à finir, il lui paraissait énorme.

- Tu as dit que tu ferais ce que je voulais.

C'est vrai c'est ce qu'elle avait dit. Elle commença donc à le manger, doucement. trente minutes passèrent avant que la jeune fille avale sa dernière bouchée. La demoiselle se sentait lourde et avait mal au ventre. Trois semaines qu'elle n'avait pas consommé autant de nourriture d'un coup. Elle posa ses mains au niveau de son nombril et s'allongea espérant que la douleur parte plus vite ainsi.

- ... Tu me pardonnes maintenant...?

La phrase avait été murmurée, ses yeux étaient clos et elle se sentait doucement s'endormir. Le coup de barre d'après repas cumulé à la fatigue qu'elle ressentait déjà avait eu un effet dévastateur.

Quand elle se réveilla Toma n'était plus avec elle. Elle regarda autour d'elle et quand elle vit qu'elle était plongée dans l'obscurité et que seule la lune éclairait la pièce à travers les lucarnes elle soupira. Si avant ils n'étaient pas enfermés, alors maintenant elle n'avait plus aucun doute à avoir. La lycéenne se leva et décida, pour la deuxième fois de la soirée, de partir à la recherche du roux. Elle n'avait aucune idée de combien de temps elle avait logé dans les bras de Morphée mais elle espérait que ce n'en soit pas trop.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Toma Sayashi
~ Professeur de Sport [Lycée Wakuri] ~
avatar

Messages : 432
Date d'inscription : 06/02/2011

Votre personnage ...
Prénom : Toma
Nom : Sayashi
Âge : 23 ans

MessageSujet: Re: Retour de vacances ~ (PV Noeru)   Jeu 31 Juil - 12:28

Toma fut content de voir qu’elle accepta sans broncher de manger le sandwich qu’il lui tendait, même si, il le savait, c’était à contre-coeur. Il s’écarta de l’adolescente, la laissant manger tranquillement, puis alla s’adosser à un lavabo, envoyant des messages pour s’occuper. Il ne parvenait pas à se sortir de l’esprit l’air apeuré de l’adolescente, et il s’en voulait pour ça. En fait, il se disait que c’était de sa faute à elle aussi, pourquoi se mettre dans cet état, pourquoi le fuir sans arrêt… Elle en était arrivée au point où elle refusait même que les personnes les plus proches d’elle ne la regarde. Il poussa un soupir puis jeta un regard à l’adolescente, s’apercevant alors qu’elle était en train de s’endormir. Toma n’avait pas répondu à sa question tant elle l’avait bouleversée, enfin pas la question, mais plutôt la manière dont elle avait été posée; le rouquin avait eu l’impression d’entendre les derniers mots de la jeune fille, et de la suivre dans ces derniers moments. A cette idée, un frisson lui parcourut le corps, et il sentait la peur le prendre à la gorge, est-ce qu’elle allait s’en sortir ? Il n’arrivait pas non plus à se sortir les images d’un peu plus tôt de l’esprit…

Il fallait qu’il vérifie, qu’il sache si ce qu’il avait vu avait été amplifié par son imagination ou bien si cette maigreur était belle et bien réelle… Il s’approcha ainsi doucement d’elle, retenant son souffle. Il avait l’impression de commettre un crime horrible, de trahir la confiance de la brune, mais il n’y pouvait rien, c’était plus fort que lui, il fallait qu’il confirme ou s’ôte ces doutes et ces peurs. Une fois qu’il fut assez proche d’elle, il ouvrit délicatement la fermeture-éclair, qui découvrit alors un spectacle bien plus effrayant que ce qu’il avait pu apercevoir. Il dut se faire violence pour réprimer une exclamation de stupeur et il se leva bien plus rapidement pour s’écarter de la jeune fille, afin qu’elle ne l’entende pas si jamais il en venait à s’énerver. Il se mordit la lèvre inférieure pour éviter les éclats de voix dus à la colère, et il s’empêchait de s’énerver sur les infrastructures et les installations, il ne voulait pas qu’ils soient découverts, pas maintenant.


Une fois qu’il fut assez loin de la salle d’eau, il s’adossa contre un mur et ôta ses lunettes qu’il laissa tomber au sol, avant de se laisser glisser lui-même le long du mur, essayant tant bien que mal de se reprendre. Il aurait voulu appeler Sayumi mais en voyant combien il tremblait lorsqu’il prit son téléphone, il se ravisa. Si son corps tremblait autant, alors sa voix également laisserait transparaître sa stupeur, aucun doute là-dessus.
Plus il y pensait, plus il se rendait compte que tout, absolument tout était de sa faute. Si seulement il n’était jamais allé lui parler sur ce banc, si seulement il s’était montré moins insistant et surtout, si seulement il l’avait simplement ignorée lorsqu’elle était revenue vers lui avec son amnésie ? Il poussa un soupir. Tout, absolument tout avait été causé par son égo sur-dimensionné et son désir d’ajouter une nouvelle conquête à son tableau de chasse. Et même si cela s’était retourné contre lui, le retour de manivelle était bien plus violent que ce qu’il aurait cru. Comme si la brune choisissait au passage de venger toutes les femmes avec lesquelles le rouquin s’était amusé.

Il décida de se lever et de marcher un peu plus loin, pour aller s’allonger dans la réserve, où se trouvaient les matelas de gym. Il se laissa tomber sur l’un d’entre eux et fixa le plafond quelques instants avant d’essayer une nouvelle fois de se distraire avec son téléphone, envoyant des messages à cette fille de l’autre côté du Pacifique, mais encore une fois, sans grand succès. Chaque bruit qui résonne dans la pièce, ou même au loin, est un prétexte pour lui de se retourner pour voir si Noeru s’est réveillée.


Il ne savait pas combien de temps il était resté là, allongé à fixer le plafond, et à répondre de temps à autres aux messages qu’il recevait. Toma se demandait sincèrement est-ce qu’il fallait qu’il la quitte ? Après tout ses parents lui cherchaient activement une femme, ils voulaient le voir se marier et fonder une famille et même si l’idée ne lui plaisait absolument pas, cela constituait une excellente excuse. De plus il savait que c’est quelque chose contre laquelle l’adolescente ne pourrait pas réagir, car le sportif lui-même était exempté de la faute, puisque les régisseurs de tout cela seraient ses parents… Il soupira, la dernière fois qu’il l’avait quitté, et ce même si ce n’était que pour trois semaines, il l’avait retrouvée avec une dizaine de kilos en moins, faible, fragile et pratiquement détruite.

A cette idée, il laissa échapper de ses lèvres un juron qui résonna dans tout le gymnase, puis jeta son téléphone à travers la pièce, sans faire attention au fait qu’il avait reçu un nouveau message. Heureusement pour lui, la pièce était remplie de matelas et par conséquent, l’appareil ne subit aucun dommages suite à son geste. Il se sentait étouffer dans cette pièce, mais il savait que bouger et changer d’endroit ne changerait rien, puisque ce qui l’étouffait n’était riens ‘autre que sa culpabilité et sa peur. Il n’était pas du genre à se soucier des lendemains, mais l’état de l’adolescente était plus qu’inquiétant et son avenir plus qu’incertain. Toma le savait, un peu plus et c’en était fini d’elle, et il n’allait pas laisser faire une chose pareille.

C’est alors que Klaüs lui revint à l’esprit. Il fallait absolument qu’il le contacte. Il fallait absolument que la brune retrouve ce soutien-là, parce qu’elle ne semblait pas s’en souvenir encore. Toma ne savait pas pourquoi, mais il ferait tout pour qu’elle retrouve une place pour Klaüs dans sa mémoire. L’infirmier en voulait peut-être au sportif et ne lui faisait certainement pas confiance, d’ailleurs c’était compréhensible, vu ce que devenait Noeru par sa faute, mais il savait que s’il lui demandait de l’aide, il n’allait sûrement pas le rejeter, surtout si c’était pour la lycéenne.
Il fut interrompu dans ses pensées par une ombre qui traversait le couloir, il reconnut Noeru et l’interpella après quelques instants d’hésitation.


- Tu te sens mieux ?


Toma n’osait pas la regarder en face, et il avait remis ses lunettes. Il avait d’ailleurs l’air complètement ridicule compte tenu de l’heure et de la luminosité. Mais il se sentait trop coupable pour affronter le regard de l’adolescente, et à chaque fois qu’il la regardait les images de son corps cassant lui revenait en mémoire et il sentait son coeur palpiter jusqu’au bout de ses doigts tellement le choc et la peur étaient violent. Il se mordait également la lèvre inférieure pour ne pas faire la morale à la lycéenne mais très vite, il eut du mal à retenir toutes ces émotions et prit la parole, sans parvenir à masquer une once d’émotions.


- Tu es en train de te laisser mourir, tu le sais ça ?


Il prit son visage entre ses mains en les passant sous ses lunettes puis prit une inspiration avant de s’approcher de l’adolescente. Il approcha ses mains tremblantes de la veste de l’adolescente puis défit d’un geste la fermeture de la veste, dévoilant de nouveau le buste de la lycéenne, puis il murmura d’une voix brisée :


- Pourquoi…


Il ferma les yeux, et il était heureux, encore une fois de porter ces lunettes qui ne laissaient rien transparaître de son regard. Enfin de toute façon, ses gestes et sa voix en disait déjà bien assez, mais le sportif était bien trop préoccupé par l’état de la jeune fille pour faire attention à ses émotions. Il lui saisit le poignet pour ne pas qu’elle referme sa veste, et sursauta en sentant à quel point ce dernier était fin. Il ne savait plus quoi dire, ce dernier contact lui avait ôté tous les mots qu’il aurait voulu prononcer et sûrement affecté sa capacité à articuler. Il était bien trop affecté par le choc et la peur et par conséquent, il restait silencieux, fixant la main de la lycéenne qu’il venait de saisir.
Revenir en haut Aller en bas
http://campus-tenshigaya.forumactif.com/u13
Noeru Aiza
♥ Gentille Admin (^o^) ♥
avatar

Messages : 542
Date d'inscription : 27/08/2011
Age : 20
Localisation : SCHWEIZ !

Votre personnage ...
Prénom : Noeru
Nom : Aiza
Âge : 17 ans

MessageSujet: Re: Retour de vacances ~ (PV Noeru)   Jeu 31 Juil - 14:39

A l'entente de la voix de Toma, la douce se retourna et entra dans la pièce qu'elle venait de dépasser. Elle allait lui répondre que oui, elle se sentait mieux, un très léger sourire aux lèvres, mais encore une fois elle n'en eut pas le temps.

- Tu es en train de te laisser mourir, tu le sais ça ?

En entendant le ton de sa voix elle eût mille envies à la fois. Les principales étaient de s'enfuir à toute jambes tant elle s'en voulait de lui faire éprouver autant de peine, tenter de le consoler ou, crier, se mettre en colère, lui faire une scène quoi. Sa réplique suivante la dirigea dans son choix. Elle ne supportait pas de le voir comme ça et elle craqua. Sa voix chevauchait presque celle du jeune homme tant elle avait pris la parole rapidement.

- "POURQUOI"!? tu parles comme s'il s'agissait d'un simple caprice! comme si un matin je m'étais dite "tiens je suis pas trop motivée à aller manger aujourd'hui"! COMME SI C'ÉTAIT FACILE.

En prononçant ces phrases elle avait violemment retiré son poignet des mains de Toma. Elle n'en pouvait plus de simplement esquiver la dispute car visiblement cette dernière était inévitable. Encore une fois elle tremblait et encore une fois elle pleurait. Mais cette fois la colère s'était mêlée à la peine et à la peur qu'elle ressentait déjà. Elle lui en voulait à lui de l'avoir poussé jusque là mais elle s'en voulait encore plus d'avoir laissé les choses aller aussi loin. Qu'importe ce qu'il pouvait penser tout ça était de sa faute à elle, car elle était faible, lâche, et qu'elle n'était pas parvenue à faire face.

- J'ai essayé de me reprendre tu sais. J'ai vraiment essayé. Mais tu vois je ne suis pas assez forte et ça à loupé. Je n'ai pas été capable d'affronter les regards et les commentaires. Assister au cours, sortir de ma chambre, plus j'essayais et plus tout ça me semblait insurmontable.

Son ton était bien plus calme car elle utilisait une quantité d'énergie impressionnante pour se contenir. Malgré ça le fait qu'elle bouillonne à l’intérieur se lisait à son regard et à ses dents serrées.

- Et maintenant que je suis là tu as pile les réactions que je fuis depuis que je me suis vue comme ça la première fois. Tu les as toutes. La regard fuyant, la peur de me toucher, toutes les manières de me dire que j'ai fait une conneries.

La demoiselle avait l'air de s’énerver un peu plus à chaque mots. Mais encore une fois elle tentait de ne pas hausser le ton, comme si elle même jugeait qu'elle n'en avait pas le droit car il ne méritait qu'elle s'adresse à lui de la sorte. Son poing s’abattit donc sur le mur avec autant de puissance qu'elle en était capable.

- Mais je le sais tout ça, merde! Tu crois que je ne me sens pas déjà assez mal!? pas déjà suffisamment pathétique!?

Sa main serrée s'abattit sur le mur une seconde fois mais cette fois son poignet émit un craquement bruyant et Noeru un cri de douleur. Elle se laissa tomber au sol, accroupie, la main contre sa poitrine. Elle avait envie que tout ça ne soit qu'un cauchemar qui s'évanouirait au lever du jours. Un simple mauvais rêve.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Toma Sayashi
~ Professeur de Sport [Lycée Wakuri] ~
avatar

Messages : 432
Date d'inscription : 06/02/2011

Votre personnage ...
Prénom : Toma
Nom : Sayashi
Âge : 23 ans

MessageSujet: Re: Retour de vacances ~ (PV Noeru)   Jeu 31 Juil - 16:05

Le rouquin écoutait les éclats de voix de l’adolescente sans dire un mot. En fait, il se retenait de dire quoi que ce soit, car plus elle parlait, plus la peur et le choc qui avaient frappé le roux un peu plus tôt se transformaient en colère. Oui. Pour lui c’était un caprice. Et non, elle n’avait pas vraiment essayé. Si elle l’avait vraiment fait, si elle voulait vraiment s’en sortir, elle n’aurait pas fuit l’aide des autres, et malgré le fait qu’elle ne puisse pas surmonter leurs regards et leurs paroles, si sa volonté de s’en sortir avait été aussi forte qu’elle le prétendait, elle aurait réussi à faire abstraction de ces choses-là. Toutefois il parvint à se contenir et à ne pas lui dire ce qu’il pensait, car il savait que de toute façon, elle ne l’écouterait pas. Cependant les paroles qu’elle prononça par la suite, qui accusait le rouquin d’avoir ces mêmes réactions qu’elle redoutait tant, le fit sortir de ses gonds. Il frappa ainsi d’un grand coup avec la paume de sa main contre le mur, la voix glaciale mais toujours tremblante.


- Ne m’accuse pas de quelque chose dont tu es coupable, c’est toi qui fuis, pas moi. C’est toi qui refuses que je te regarde ou que je te touche.


Il en avait assez, certes il était coupable d’énormément de choses, comme de son amnésie, et sûrement même la cause de cette perte de poids, mais si elle avait choisi de ne demander de l’aide à personne, ça, il n’y était pour rien. Il poussa un soupir lorsqu’il l’entendit se plaindre du fait qu’elle se sentait déjà assez pathétique et mal comme ça, sans qu’il en rajoute. Oui, il le savait, et s’il en rajoutait, c’était parce qu’il voulait qu’elle se libère de tout ça, qu’elle apprenne à aller chercher de l’aide quand elle en avait besoin. Toma le savait, il n’était pas patient, et c’était peut-être là son tort. Mais elle ne pouvait pas lui demander d’être tout à la fois.


Si tu es dans cet état maintenant, c’est parce que tu l’as cherché.


En réalité, il ne pensait pas un mot de cette affirmation. Il pensait toujours que c’était strictement de sa faute, que l’état de l’adolescente était le résultat de ses erreurs à lui. La seule erreur de la jeune fille étant d’avoir rejeté toute l’aide qui lui était proposée. Lorsqu’il entendit le craquement sonore lorsque le bras de la brune entra en contact avec le mur, il ne cilla pas, trop énervé. Encore une fois, cette action était un appel au secours, elle voulait de cette attention, mais il savait que s’il s’approchait, elle le rejetterait de nouveau, comme toujours. Il poussa un soupir avant de sortir de la pièce, sans lui adresser un mot ou un geste.

Il marcha un long moment avant de trouver la salle où les professeurs de sport gardaient les dispensés et les blessés quand l’infirmerie était fermée. Pourtant cette pièce il la voyait sans arrêt, étant donné que la moitié de ses étudiantes se blessaient exprès pendant ses cours. Il ramassa cette trousse de secours et marcha lentement en direction de l’endroit où il avait laissé la brune. Il savait qu’elle n’avait pas bougé, vu le bruit, c’était une facture et elle ne serait de toute façon pas allée bien loin. Une fois qu’il fut revenu en face d’elle, il laissa tomber la trousse aux pieds de la jeune fille puis prit la parole :


- Tu continues de t’enfoncer, mais je sais que si je viens voir comment va ton poignet, tu vas refuser que je t’aide, encore une fois. Et je suis désolé, mais c’est trop épuisant pour essayer de te demander…


Il poussa un soupir et s’écarta d’elle, la laissant se débrouiller. Il était fatigué de tout ça. Pourquoi est-ce que cela devait être aussi compliqué ? Il partit chercher son téléphone, ignorant les messages qu’il avait reçu, et lorsqu’il eut enfin l’appareil dans la main, il vint s’assoir à côté de la brune.


- Pour ton poignet, c’est une fracture. J’appelle les secours.


Il ne lui laissait pas vraiment le choix. De toute façon ils avaient trop peu de matériel ici pour y faire quoi que ce soit, et plus ils attendrait, plus ce serait dangereux. Et puis Toma espérait qu’à l’hôpital, ils pourraient faire quelque chose non seulement pour le bras, mais surtout pour le poids de l’adolescente. Il commença donc à composer le numéro des secours, sans vraiment faire attention à l'adolescente.
Revenir en haut Aller en bas
http://campus-tenshigaya.forumactif.com/u13
Noeru Aiza
♥ Gentille Admin (^o^) ♥
avatar

Messages : 542
Date d'inscription : 27/08/2011
Age : 20
Localisation : SCHWEIZ !

Votre personnage ...
Prénom : Noeru
Nom : Aiza
Âge : 17 ans

MessageSujet: Re: Retour de vacances ~ (PV Noeru)   Jeu 31 Juil - 17:14

Elle ne le regardait et ne réagissait plus. elle s'attendait à ce qu'il réponde quelque chose comme ça, elle y était préparée. Et pourtant ses mots étaient douloureux à recevoir. Elle savait qu'il avait en partie raison: elle-même refusait qu'il l'approche de trop près et qu'il la regarde; mais uniquement car elle avait peur de ses réactions. Et jusque là il lui avait prouvé que ses craintes n'étaient pas totalement injustifiés: Il avait sursauté en attrapant son poignet et en avait même perdu le contrôle sur ses émotions. Et pour que Toma soit déstabilisé à ce point, il devait vraiment être bouleversé. Elle le laissa partir sans rien tenter pour le retenir, elle voulait qu'il s'en aille, qu'il la laisse seule. Elle fût même contente qu'il prenne lui-même l'initiative. Elle était également agacée car elle avait l'impression qu'il ne parvenait pas à se mettre à sa place et elle avait ainsi du mal à lui faire comprendre ce qu'elle ressentait et ce qu'elle vivait.

Elle se mit à réfléchir à comment allaient se passer les prochaines semaines, ce qu'elle ferait et elle arriva très vite à un constat bien simple: elle n'avait même plus envie de faire des efforts. Elle avait envie de rentrer chez elle, où que ce soit, et de se faire border par sa mère comme dans son enfance. Elle resterait dans sa chambres des semaine entière jusqu'à oublier la raison de sa peine et elle reprendrait sa vie ou elle l'avait arrêté. Enfin si sa mère était encore en vie, ce qui l'aurait étonné au vu de ses morceau de souvenirs.

Quand il revint elle était exactement dans la même position que lorsqu'il l'avait quitté et elle ne bougea pas non plus quand il posa la trousse près d'elle. Mais lorsqu'il commença à composer le numéro des secoures, elle lui arracha instinctivement le téléphone des mains, à l'aide de son bras valide. Elle raccrocha puis posa l'appareil sur le sol.

- Pars s'il te plait. Tu as raison je ne veux pas que tu m'aides. De toute façon comme tu le dis, si je suis comme ça c'est que je l'ai cherché. Je devais très certainement juste vouloir attirer ton attention. Maintenant que c'est fait tu peux partir, j'ai eu ce que je voulais.

Elle n'en pensait pas un traître mot mais elle était en colère et la douleur la rendait de mauvaise humeur. La seule chose vraie dans ce qu'elle avait dit c'était le souhait qu'il s'en aille. D'ailleurs tout ce qu'elle avait déclaré après ça avait été prononcé dans le simple but qu'il parte sans rien avoir à contredire, vu qu'elle lui avait donné raison. Quoi qu'elle fasse elle s'en recevait plein la figure et ce serait sans doute pire après cette réplique alors il valait mieux qu'il s'en aille directement. Et puis même s'il ne pouvait pas sortir il n'aurait qu'a se trouver une autre pièce, voilà tout.

Elle regrettait à nouveau de l'avoir tiré ici. Tout ce serait mieux passé si elle était retournée directement aux dortoirs. Enfin quoi que, si elle ne s'était pas prise la tête avec Toma, elle l'aurait fait avec Misaki. Après tout la blonde lui avait promis de lui tirer les oreilles en temps voulu et la connaissant, elle n'aurait pas attendu plusieurs jour pour ça alors qu'elle en avait l'occasion le soir même.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Toma Sayashi
~ Professeur de Sport [Lycée Wakuri] ~
avatar

Messages : 432
Date d'inscription : 06/02/2011

Votre personnage ...
Prénom : Toma
Nom : Sayashi
Âge : 23 ans

MessageSujet: Re: Retour de vacances ~ (PV Noeru)   Jeu 31 Juil - 21:47

La voix qui recevait l’appel de Toma venait tout juste de retentir à dans le téléphone du rouquin, qui s’apprêtait à donner les indications nécessaires aux secours pour qu’ils puissent venir les chercher. Toutefois il n’en eu pas le temps, car la brune à côté de lui s’empara du téléphone, raccrochant au nez du jeune homme à l’autre bout du fil. Ce geste eut pour effet d’énerver un peu plus le rouquin. Qu’est-ce qu’elle voulait exactement ? Il n’arrivait plus à la comprendre. Et si elle pensait qu’il allait laisser seule ici, elle se mettait le doigt dans l’oeil, c’était vraiment trop dangereux. Il l’écouta parler sans rien dire, n’ayant plus la force d’accumuler autant de colère, il se sentait au contraire de plus en plus faible et épuisé. Quand elle eut fini de parler, Toma appuya sa tête sur le mur et allongea ses jambes. Il décida également d’ôter ses lunettes et passa ses mains sur ses yeux comme pour se sentir moins fatigué, sans grand succès.


- Bordel Noeru…


Ces paroles avaient été murmurées. Il en avait assez. A ce train-là, pourquoi ne le quittait-elle pas ? Il lui était parfaitement inutile, et elle refusait sans cesse qu’elle s’approche de lui, il ne pouvait pas supporter de se sentir aussi désarmé, surtout que là, la situation était bien trop grave. Il n’aimait pas se sentir comme ça, et il n’aimait pas l’idée de ne rien pouvoir faire pour elle. Car même s’il voulait l’aider, il ne savait pas par quoi commencer et il avait espérer qu’elle lui donne des indices. Mais là, il était complètement découragé en voyant que quoi qu’il fasse, elle le rembarrait. Il poussa un soupir et s’accroupit, tourné face à la brune, puis prit la parole d’une voix bien moins froide, et bien plus fatiguée qu’un peu plus tôt.


- Si je pars, j’ai l’impression que je ne te reverrais plus…


Il récupéra son téléphone sur le sol, fixant le visage de l’adolescente. C’était exactement ça, il avait l’impression que s’il la laissait maintenant, elle ne tarderait pas à disparaître, à lui échapper définitivement. C’est alors que ce rêve qu’il avait fait à la bibliothèque lui revint à l’esprit. Il avait presque réussi à l’oublier, mais là, en la voyant s’éloigner de la sorte, il repensait à cette vague qui l’emportait loin de la jeune fille et se disait que ça y était, que bientôt, elle serait complètement inaccessible… Il s’approcha d’elle et déposa un baiser sur son front avant de s’écarter et de se relever.


- Je t’aime, n’oublie jamais ça…


Il ferma les yeux, il sentait son coeur l’étouffer dans sa gorge tant ce dentier battait fort. Plus il analysait la situation, plus il se rendait compte à quel point il avait détruit l’adolescente. Cette relation était plus destructrice qu’autre chose pour elle, et le rouquin ne voyait aucune fin heureuse possible. Le plus longtemps ils restaient ensemble, plus la rupture allait être ingérable pour l’un, comme pour l’autre. Et Toma le savait, que leur relation n’allait pas durer, simplement parce que même s’il aimait de tout son coeur l’adolescente, il s’imaginait mal rester avec quelqu’un plus longtemps qu’une année ou deux, et surtout lui accorder cette exclusivité. Il poussa un soupir et rouvrit les yeux, fixant l’adolescente. En fait il avait l’impression d’être son bourreau en la voyant là, si fragile, si faible.

Il s’approcha de nouveau d’elle et s’assit en tailleur en face d’elle. Il n’osait pas la toucher, de peur qu’elle le rejette d’un geste brusque et qu’elle se fasse un peu plus mal encore d’une part, et d’autre part parce qu’il n’avait pas la force d’essuyer un nouveau refus de la part de la brune. Toutefois il la fixait droit dans les yeux, sans ses lunettes noires pour occulter quoi que ce soit, il avait été décidé à ne plus fuir son regard, se disant qu’il lui devait au moins ça. Après quelques instants de silence il prit la parole d’une voix un peu moins ébranlée par les émotions.


- Je ne peux pas supporter de te regarder t’éteindre à petit feu…


Finalement il prit la main de l’adolescente qui n’était pas blessée dans la sienne et la serra avant de continuer.


- Mais je n’ai plus la force d’essayer de te rattraper quand tu fuis loin de moi…


Ce qu’il voulait dire par là, c’est que si elle refusait qu’il l’aide, il n’allait plus lui courir après pour insister et la lui offrir. En fait, si elle refusait son aide, elle allait peu à peu le perdre et s’éloigner de lui, jusqu’à ce que leurs relations ne redeviennent que purement formelles, comme elles auraient dû l’être depuis le début. Selon le rouquin, rien ne pourrait lui être plus bénéfique, puisque depuis qu’ils étaient ensemble, rien de bien ne lui arrivait, mais il ne avait pas si elle était du même avis. Il poussa un soupir et lâcha ainsi la main de l’adolescente, sans pour autant bouger.
Revenir en haut Aller en bas
http://campus-tenshigaya.forumactif.com/u13
Noeru Aiza
♥ Gentille Admin (^o^) ♥
avatar

Messages : 542
Date d'inscription : 27/08/2011
Age : 20
Localisation : SCHWEIZ !

Votre personnage ...
Prénom : Noeru
Nom : Aiza
Âge : 17 ans

MessageSujet: Re: Retour de vacances ~ (PV Noeru)   Jeu 31 Juil - 23:22

Elle écouta ses explications jusqu'au bout sans prononcer un mot. Au début son regard était dur mais plus Toma parlait plus celui-ci s'adoucissait. Elle observait son visage ainsi que sa gestuel. Le jeune homme avait l'air épuisé et elle était sûr qu'elle en était en partie la cause. Cependant elle était heureuse qu'il la regarde enfin dans les yeux. Lorsqu'il eut fini elle se mit à fixer le sol et murmura:

- Je sais... pardon...

Ses excuses étaient évidemment sincère. Elle avait parfois de la peine à calculer les conséquences de ses actes, de ses paroles... Elle ne pensait pas que son comportement le mettrait dans un tel état. Elle se rendait compte désormais à quel point elle était difficile et égoïste. Noeru avait maintenant réellement peur qu'il abandonne... Car s'il faisait ça elle n'aurait plus aucune raison de s'accrocher. Oui elle deviendrait cette belle au bois dormant ayant bêtement neutralisé son prince, seul être capable de la réveiller. La demoiselle décida donc de prendre sur elle car si elle ne faisait rien il partirait elle en était persuadée.

- Alors.. Cette fois c'est moi qui te le demande d'accord? ... Aide-moi... Je te promet de faire un effort.

Elle s'approcha de lui et appuya son front au siens. Elle se refusait toujours de l’enlacer, de se coller à lui. Elle voulait qu'il oublie son apparence actuelle au moins un court instant, qu'il se concentre sur son regard et ce qu'il racontait. Qu'il se rappelle que malgré le fait qu'elle ait ses instants de faiblesse, elle finissait toujours par se relever et qu'il se rappelle enfin qu'elle était absolument et irrémédiablement amoureuse de lui malgré tout ce qu'elle lui faisait endurer.

- Je ferais mon maximum pour me sortir de là...

Elle prit le téléphone sans décoller l’extrémité de son visage de celle de Toma. Ses yeux était clos et ses mouvements étaient lent et doux. Elle re-plaça l'appareil dans la main du roux tout en s'écartant.

- ... Mais reste avec moi...

Noeru détestait les hôpitaux, c'est pour ça qu'elle l'avait empêché de téléphoner. De plus elle savait qu'il ne viendrait pas la voir et qu'elle s'y ennuierait. Ses amis viendraient bien la voir mais ce n'était pas pareille et puis elle allait devoir trouver une excuse qui justifierait sa présence là-bas. Donc bon... l'idée de devoir aller dans ce lieu si déprimant était loin de la réjouir mais actuellement elle voulait qu'il comprenne qu'elle était sérieuse. Elle ajouta même avec un léger sourire:

- Et puis tu me dois encore une ballade en forêt...

Bon son expression était malgré ses efforts loin d'être au top. à chaque mouvement si infime soit-il son poignet la faisait affreusement souffrir et elle commençait à en avoir des sueurs froides. La douleur lui montait à la tête et encore une fois elle s'allongea. Elle se tiendrait sans doute plus tranquille comme ça. La manœuvre fut tout de même délicate et un mouvement mal amené la fit grincer des dents.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Toma Sayashi
~ Professeur de Sport [Lycée Wakuri] ~
avatar

Messages : 432
Date d'inscription : 06/02/2011

Votre personnage ...
Prénom : Toma
Nom : Sayashi
Âge : 23 ans

MessageSujet: Re: Retour de vacances ~ (PV Noeru)   Ven 1 Aoû - 22:49

Le rouquin ne quittait pas l’adolescente des yeux, mais lorsque celle-ci baissa son regard et s’excusa, il eut l’impression que tout autour de lui était en train de s’effondrer. Alors elle s’en fichait qu’il s’en aille ? Qu’il ne revienne plus vers elle ? Il se sentait stupide de s’être donné tant de mal pour elle, d’avoir fait autant d’efforts et de s’être complètement épuisé, tout ça pour qu’au final, elle lui demande de partir sans, visiblement, aucun regret ni même aucune envie de le retenir… Toma était trop choqué pour bouger, mais alors qu’il s’apprêtait à se lever pour s’en aller, la jeune fille prit la parole, stoppant le rouquin net dans son action.

Elle lui demandait de l’aider ? Il ne comprenait pas… Ou plutôt, il se rendait compte qu’il n’avait pas compris. Décidément, il fallait qu’il se calme et prenne un peu de recul avant d’en arriver à des conclusions trop hâtives. Il poussa un soupir de soulagement mais lorsque l’adolescente appuya son front, c’est comme si la réalité le rattrapait. Elle était faible, blessée, et ce n’était en aucun cas le moment de se réjouir parce qu’elle avait enfin accepté de l’aide, il fallait l’aider, dès maintenant. Le rouquin passa une main derrière la nuque de l’adolescente quand celle-ci lui demanda de rester avec elle, comme pour lui promettre que oui, il resterai là.


- Ne me promet pas de faire un effort. Promets-moi de t’en sortir.


Il refusait qu’elle se contente de faire des efforts, il refusait de croire que de simples efforts suffiraient à la guérir. Il fallait qu’elle garde sa volonté, qu’elle refuse de se laisser aller même quand tout lui semblerait impossible. Le rouquin savait que ce ne serait pas une chose facile pour elle, mais il serait là pour l’aider, comme elle le lui avait demandé. Lorsqu’elle lui mit le téléphone dans la main, il prit l’objet tout en serrant la main de la jeune fille. Il refusait de la lâcher.


- Et puis tu me dois encore une balade en forêt...


Le rouquin eut un sourire, puis lui déposa un baiser sur la joue avant de s’écarter d’elle. En réalité, il avait presque oublié cette balade en forêt, il avait pensé à des tas d’autres endroits où l’emmener, et là où il serait bien plus à son aise. Mais comme l’idée avait l’air de lui plaire, Toma l’emmènerait là où elle voulait, surtout si ça pouvait l’aider à se sentir mieux.
Il l’observa s’allonger en silence puis se leva, la fixant d’un air inquiet et désolé à la fois. Il savait à quel point elle détestait les hôpitaux, et lui aussi n’en était pas un grand amateur, mais là, ils n’avaient pas d’autres issues possibles et il refusait d’attendre jusqu’au petit matin que le gardien vienne rouvrir les portes du gymnase, vu l’état dans lequel se trouvait le bras de l’adolescente. C’est pourquoi il prit son téléphone et recomposa le numéro des urgences, ayant cette fois le temps de tout expliquer clairement. Il leur dit qu’ils s’étaient retrouvés bloqués lui et une élève dans le gymnase et que l’élève en question s’était cassé le bras. Il avait pris soin de ne pas trop donner de détails sur le pourquoi du comment, ne voulant pas sembler suspect. Après tout il était prof de sport, il avait le droit de traîner au gymnase, et quant à Noeru… Elle était considéré comme une « élève difficile » ces derniers mois alors ce ne serait pas trop compliqué à couvrir.

Il raccrocha, se tourna vers l’adolescente puis se baissa à la hauteur de cette dernière. Son regard était sincèrement désolé mais plus il y pensait, plus il se disait qu’il lui serait facile d’aller voir l’adolescente à l’hôpital. Après tout, il avait été impliqué dans cet accident et d’un point de vue extérieur, il pouvait même être vu comme celui qui l’avait sauvée. Donc il serait tout à fait logique qu’il se ramène à l’hôpital avec un bouquet de fleurs pour voir comment se passait sa convalescence. Il approcha sa main de son visage et écarta quelques mèches qui cachait le visage de Noeru avant de lui murmurer quelques mots d’excuse :


- Je suis désolé… Mais cette fois tu ne peux pas y échapper…


Il s’arrêta quelques instant de parler avant de continuer.


- Ils seront là dans quarante minutes…


Sur ces mots s’installa contre le mur à côté de l’endroit où reposait la tête de Noeru. Il ne la quittait pas des yeux, surveillant chacune de ses expressions afin de comprendre comment évoluait la douleur. La peur qu’il ressentait un peu plus tôt commençait à s’estomper, l’idée qu’elle reçoive un vrai traitement, que des médecins fassent le point sur son état était plus que rassurant. De cette manière, Toma comme Noeru pourraient savoir par où commencer pour aider la brune à s’en sortir.
Revenir en haut Aller en bas
http://campus-tenshigaya.forumactif.com/u13
Noeru Aiza
♥ Gentille Admin (^o^) ♥
avatar

Messages : 542
Date d'inscription : 27/08/2011
Age : 20
Localisation : SCHWEIZ !

Votre personnage ...
Prénom : Noeru
Nom : Aiza
Âge : 17 ans

MessageSujet: Re: Retour de vacances ~ (PV Noeru)   Sam 2 Aoû - 0:20

Pendant que Toma parlait aux secours, Noeru regardait le plafond et tentait d'oublier son bras endoloris. Elle devenait de plus en plus pâle à mesure que les secondes passaient. La jeune fille se mit instinctivement à penser à des choses agréable, comme elle avait toujours eu l'habitude de le faire dans ce cas de figure. Malheureusement comme la douceur de ses gâteaux préférés n'était pas assez puissante et que même le peu de souvenirs heureux ne parvenait pas à la faire passer à autre chose, elle changea de tactique et tenta de réfléchir a propos de la première chose compliquée qui lui vint en tête. Le sens de la vie? Trop vague elle n'y serait pas assez concentrée. Sa deuxième option était une formule mathématique à deux inconnues. En espérant que le calcule intense lui ferait oublier son poignet cassé.

- Je suis désolé… Mais cette fois tu ne peux pas y échapper…

Sa réplique lui fit totalement perdre le fil. sept-cent-quatre divisé par quoi déjà? Ho et peu importe. Vu la faible capacité qu'elle avait à mettre le mal de côté, ses opérations ne devaient pas être très justes.

- je le sais bien...

Sa voix était tremblante mais pour une fois rien à voir avec ses émotions. La demoiselle n'était pas habituée à la douleur, elle y avait toujours était bien préservée en excluant la fois ou elle avait sauté de la fenêtre de la chambre de Toma, celle ou elle s'était cassée le poignet, le jour ou elle s'était ouverte la paume de la main avec ses ongles en serrent son poing trop fort et celui ou elle était tombée dans les escaliers. Klaüs s'il avait été là aurait sans doute dit qu'elle était trop douillette et qu'il fallait qu'elle essaie d'y remédier, ou alors qu'elle fasse simplement plus attention.

- Ils seront là dans quarante minutes…

La pensée actuelle de Noeru était parfaite pour illustrer le mot "paradoxe" tant elle était contradictoire. Elle trouvait que cette période était à la fois bien trop longue et bien trop courte. Trop longue car elle se réjouissait qu'on s'occupe de son bras et qu'on fasse quelque chose à propos de la douleur et d'un autre côté tout ça ne lui faisait pas plus apprécier les hôpitaux ni moins aimer Toma. Elle regrettait d'avoir gâché le peu de temps qu'ils avaient enfin pu passer ensemble. Et après ça elle ignorait quand elle allait enfin pouvoir le revoir.

- ... C'est bête que je n'ai pas mon casque... Je vais bien m'ennuyer sans musique...

La dernière fois elle l'avait laissé à la bibliothèque pour ne pas risquer de le foutre en l'air à cause de l'averse qui s'abattait sur le campus ce jour-là. C'était la première chose lui étant venue en tête mais en y repensant ce n'était pas le seul objet qui lui manquerait une fois à l'hôpital. Elle espérait que Misaki vienne rapidement histoire de pouvoir lui demander de lui ramener quelques affaires.

Elle se redressa d'une main et alla s'asseoir à côté de Toma, laissant tout de même une courte distance entre eux pour les même raisons que celles citées précédemment.

- ... Tu sais je suis contente que tu sois là...

Elle disait un peu ça pour sous entendre qu'elle ne pensait pas ce qu'elle avait dit plutôt, pour le rassurer, même si ce n'était peut-être pas nécessaire. Elle voulait qu'il sache que sa présence était importante pour elle.

- Et puis.. Je t'aime aussi...

Elle avait sensiblement rougis en prononçant ces mots. À cause de la colère elle n'avait pas pu le dire avant et elle le regrettait. En fait en y repensant elle ne se souvenait même pas lui l'avoir déjà dit. Sans doute l'avait elle déjà fait avant son amnésie, mais depuis qu'elle s'était réveillée dans cette chambre blanche elle n'avait pas l'impression de l'avoir fait. Bon peut-être que sa capacité à passer toutes leur rencontre en revue était altérée parce que son poignet douloureux l'empêchait de se concentrer. Mais même avec ça si elle lui l'avait dit plusieurs fois elle n'aurait pas autant de mal à n'en retrouver qu'une seule.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Toma Sayashi
~ Professeur de Sport [Lycée Wakuri] ~
avatar

Messages : 432
Date d'inscription : 06/02/2011

Votre personnage ...
Prénom : Toma
Nom : Sayashi
Âge : 23 ans

MessageSujet: Re: Retour de vacances ~ (PV Noeru)   Sam 2 Aoû - 22:32

Toma sourit en l’entendant se plaindre qu’elle n’avait pas son casque. Lui-même ne l’avait pas sur lui, puisqu’il n’avait pas pensé à l’éventualité que lui et Noeru se retrouveraient seuls aujourd’hui. En fait, au départ, il n’avait pas pensé qu’il reviendrait en cours aujourd’hui, il avait pensé revenir seulement la semaine d’après, le lundi, comme toute personne normale en fait. Il soupira quand il se rendit compte que, même énervé contre l’adolescente, c’était pour la voir qu’il était revenu en cours, et pas pour « éviter les problèmes administratifs », comme il essayait de s’en convaincre depuis le début de la journée…

Comme pour répondre à la plainte de la jeune fille, il tendit son bras et s’empara de son sac. Il fouilla quelques instants et sortit finalement l’objet qu’il cherchait. Il s’agissait de son propre casque, il n’avait rien d’exceptionnel, mais dans tous les cas, c’était une idée pour remplacer l’autre le temps que le rouquin rende visite à Noeru pour lui apporter son cadeau. Si cela pouvait aider à ce qu’elle ne s’ennuie trop à l’hôpital, Toma pouvait bien se passer d’un peu de musique pendant quelques jours. Il le lui tendit en souriant.


- Il est pas aussi bien que l’autre, mais il fonctionne.


Il eut un sourire quand la brune lui dit qu’elle était contente qu’il soit avec elle, et en guise de réponse, il s’appuya sur son épaule après y avoir déposé un baiser. Lui aussi était content d’être là, même si ce n’était pas gagné au départ, il était heureux d’être resté et d’avoir insisté. En y repensant, c’est quelque chose qu’il n’aurait jamais fait avant. Il aurait laissé l’adolescente se languir de lui et serait simplement revenu quelques semaines plus tard pour lui dire que ce n’tait pas possible, que c’était trop dangereux et que malgré tout, il s’était bien amusé avec elle. En fait, ces moments où tout était simple, ceux où il pouvait décider de tout jeter sans avoir aucun remord, lui manquaient terriblement. Mais quand il partageait ce genre d’instants, simple, mais d’une douceur et d’une complicité sans pareilles, il oubliait cette ancienne façon de faire.


- Et puis.. Je t'aime aussi...


Encore une fois, il resta silencieux, gardant quelques instants sa tête posée contre l’épaule de la brune. De nouveau, toutes sortes de question lui venaient à l’esprit. Elle l’aimait maintenant oui, mais même si elle avait beau dire le contraire, Toma le savait, lorsqu’elle se souviendrait de tout, il n’en serait plus de même. Après tout il avait été une véritable ordure. Toutefois il allait faire tout pour qu’elle retrouve la mémoire et la santé. Même s’il fallait que ça l’éloigne de lui, tant pis. Elle avait besoin de ce passé, sans que celui-ci ne réapparaissent que quand bon lui semble.
Il se redressa et en profita pour déposer un bref baiser sur les lèvres de l’adolescente.


- Tu peux te lever ?


Il entendait déjà les sirènes des urgences. Ces derniers étaient arrivés bien plus vite que prévu. Il soupira. D’un côté il aurait voulu avoir plus de temps seul avec l’adolescente car ces moments-là étaient rares et bien trop courts. Mais de l’autre, elle allait enfin se faire soigner et enfin recevoir un diagnostic quant à sa perte de poids spectaculaire. Et puis là, il avait une excuse pour lui rendre visite, et tous les jours même. Après tout elle était son élève, et il s’était retrouvé bloqué avec elle… Sans compter qu’il devait lui apporter son casque. Il l’aida à se relever et marcha jusqu’à la pièce principale, pour qu’ils soient faciles à trouver.
La porte du gymnase s’ouvrit sur le gardien qui se confondait en excuses et les pompiers qui se précipitèrent vers le couple pour voir l’état dans lequel ils se trouvaient. Lorsqu’ils se rendirent compte de l’état de l’adolescente, elle fut immédiatement transportée en ambulance à l’hôpital. Le rouquin avait choisi de l’accompagner jusqu’à ce que l’accès lui soit refusé, afin qu’elle sache qu’il serait là, ou plutôt, qu’il était là.

Il rentra chez lui vers trois heures du matin, épuisé. Et c’est une Sayumi furieuse qui l’accueillait, alors que pour une fois, il avait été totalement sage. Cependant il n’avait pas eu la force de se défendre ou de s’expliquer, et il la laissa lui faire la morale tout en allant se coucher, l’ignorant complètement. Demain c’était samedi après tout, et il fallait qu’il aille voir Noeru sans avoir l’air trop fatigué ou inquiet.. En espérant que le personnel de l’hôpital permette au sportif de la voir.
Revenir en haut Aller en bas
http://campus-tenshigaya.forumactif.com/u13
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Retour de vacances ~ (PV Noeru)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Retour de vacances ~ (PV Noeru)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Retour aux bercailles [Qui veut]
» L'homme est de retour ...
» Jean-Bertrand Aristide : Un comité pour son anniversaire et son retour
» retour de la droite dure en Suisse
» Jacques Bernard , un retour avec le plein pouvoir ou presque...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CAMPUS TENSHIGAYA :: Corbeille-
Sauter vers: