AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Venez incarner votre personnage de manga / anime préféré ou bien créez le votre, et amusez vous dans le Campus Tenshigaya, une ville sans limites !

Partagez | 
 

 I had a dream~ (pv : Noeru Aiza)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Toma Sayashi
~ Professeur de Sport [Lycée Wakuri] ~
avatar

Messages : 432
Date d'inscription : 06/02/2011

Votre personnage ...
Prénom : Toma
Nom : Sayashi
Âge : 23 ans

MessageSujet: I had a dream~ (pv : Noeru Aiza)    Ven 18 Juil - 17:44

Les yeux fixés sur le plafond blanc de sa chambre, il écoutait sans bouger la sonnerie du réveil qui retentissait désagréablement dans toute la pièce. Cela faisait trois nuits que Toma ne dormait plus, et qu'il passait des heures dans son lit, les yeux grands ouverts plutôt que dormir. Il y avait plusieurs raisons à ces insomnies, premièrement, il avait vu Misao s'approcher de bien trop près de Noeru à son goût et la menace qui pesait sur le rouquin se faisait de plus importante. Ensuite, il n'arrêtait pas de penser à Noeru. Il voulait trouver un moyens qu'elle se souvienne du passé. Cela faisait donc plusieurs nuits qu'il se creusait la tête à essayer de trouver un élément qui permettrait d'amorcer le retour des souvenirs de la brune. Mais il avait beau chercher une parole, un objet, un acte... Rien de cohérent ne lui venait à l'esprit...

Aujourd'hui il devait se rendre en cours, la première fois depuis une semaine. Il était resté chez lui pour se reposer, il n'avait pas prévenu Noeru, il avait laissé Sayumi s'en charger pour lui. Il n'avait pas voulu voir la brune non plus, car il savait qu'il lui serait difficile de la laisser partir. Déjà la dernière fois, il avait eu du mal, mais il savait que ce serait de plus en plus difficile. Le rouquin lui avait tout de même envoyé un ou deux messages pour la tenir au courant de son état, en lui demandant au passage de ne pas venir le voir.


Sayumi, qui occupait les trois-quarts de son lit, donna un coup de poing au rouquin en balançant un « Ta gueule bordel » par la même occasion. Toma comprit bien vite qu’elle s’adressait au réveil qui n’arrêtait pas de sonner, et non à son ami. Il éteignit donc le réveil et se leva pour aller doucement se préparer pour le travail. Après une douche rapide, il enfila un polo à manches courtes et un jean. Il prit également une paire de lunettes de vue, qui était en fait plus un accessoire de mode et pour cacher ses yeux fatigués que pour réellement corriger sa vue, qui était parfaite. Il prit également une paire de soleil, au cas où, même si le temps semblait plus vouloir se tourner vers la pluie.


La matinée se passa assez lentement. C’était lundi et par conséquent, il n’avait cours qu’avec des collégiens. Toutefois, la nouvelle de son retour s’était déjà répandue sur tout le campus, à en juger par les lycéennes qui venaient lui rendre visite dans le gymnase. Beaucoup étaient venues, mais toujours pas de trace de Noeru. Lorsque le dernier cours de la matinée prit fin, il alla s’asseoir un instant sur un banc pour respirer, mais c’était sans compter sur d’autres élèves qui étaient bien décidées à déjeuner avec lui. Il poussa un long soupir et alors qu’elles le cherchaient toujours, il se pressa et se rendit à la bibliothèque, qu’il savait vide à cette heure-là. Il prit une table au fond de la pièce principale, à l’abri des regards derrière une étagère, puis il posa sa tête sur le meuble et se mit à fixer le vide. Il se demanda pourquoi Noeru n’avait toujours pas donné signe de vie, puis il lâcha un nouveau soupir; à quoi s’attendait-il ? Elle n’était pas inconsciente. Même si elle savait qu’il était là, il savait qu’elle n’allait pas partir à sa recherche.

Toma ferma un instant les yeux, réfléchissant toujours à un moyens d’aider Noeru à se souvenir, puis il se sentit doucement enveloppé d’une douce chaleur et il finit par s’endormir, un bras tendu sur la table, et un autre plié sur lequel reposait sa tête. Il dormait profondément, comme il ne l’avait lus fait depuis un moment.



Il fut réveillé par une musique forte et une main qui lui caressait les cheveux. Très rapidement, il réalisa qu’il n’était pas en train de dormir ou de se réveiller, mais plutôt en train d’embrasser une jeune femme dans un club privé de la ville. Il ne parvint même pas à voir distinctement le visage de cette dernière, il sentait qu’elle avait de longs cheveux, qu’elle était grande… Et c’était tout. Le rouquin la repoussa doucement puis parcourut la salle des yeux. Elle était incroyablement grande pour une salle de club, comme si elle n’avait pas de fin… Et puis elle était étrangement lumineuse également. Où était-il ? Comment était-il arrivé jusqu’ici ? Quand-est-ce qu’il était arrivé ici ? Quand s’était-il changé ? Est-ce que quelqu’un l’avait drogué ? L’esprit logique de Toma refit rapidement surface et il arrêta de se poser toutes ces questions stupides : il était en train de rêver. Le rouquin se leva pour voir un peu mieux la salle qu’il parcourait depuis un long moment déjà. Il distinguait très mal les personnes, il les savait nombreuses, mais n’arrivait pas à savoir combien à peu-près, et il n’arrivait pas à reconnaître les jolies filles des moins jolies. Toutefois, une en particulier attira son regard. Elle n’était pas très grande, mais elle n’en était pas moins superbe. Elle avait de longs cheveux bruns, et des yeux… Ces yeux là, il les connaissait…


- Noeru ?


Il s’approcha un peu plus de la jeune fille qui ressemblait tellement à sa petite-amie, hésitant tout de même. Pourquoi hésitait-il autant ? Il ne savait pas, les rêves étaient décidément bizarres. Même s’il ne s’agissait pas de Noeru, en temps normal, il l’aurait abordée. En réalité, il avait tellement envie de la voir qu’il avait peur qu’il ne s’agisse pas d’elle, il ne voulait pas être déçu.
Lorsqu’il fut assez proche, la confusion fut encore plus grande. La jeune fille ressemblait bel et bien à Noeru, mais à la fois, elle semblait tellement différente. Elle avait perdu toute candeur, toute innocence. Et non, ce n’était pas dû à ces talons hauts, à ce léger décolleté ni à ce maquillage un peu plus chargé qu’à l’ordinaire. Les regards qu’elle lançait à un peu toute la salle, son sourire enjôleur, sa posture pleine d’assurance et cette façon de tenir son verre… Rien à voir avec la Noeru qu’il connaissait.


-C..C’est bien toi ?


Il plissa légèrement les yeux pour s’assurer que c’était bien elle, puis prit place à ses côtés pour prendre un verre avec elle. Il se rapprocha d’elle discrètement puis lui adressa un sourire des plus séduisant avant de faire trinquer son verre avec celui de l’adolescente. Après une gorgée, il se mit à la fixer puis prit la parole.


- Qu’est-ce que tu fais dans un endroit pareil ?


Il reposa doucement le verre, attendant la réponse de la brune, appréhendant sa réponses et ses actes. Le sportif le savait : il ne rêvait pas souvent, mais quand ça lui arrivait, ils avaient toujours le don de le faire paniquer tellement ils avaient l’air réels.
Revenir en haut Aller en bas
http://campus-tenshigaya.forumactif.com/u13
Noeru Aiza
♥ Gentille Admin (^o^) ♥
avatar

Messages : 542
Date d'inscription : 27/08/2011
Age : 21
Localisation : SCHWEIZ !

Votre personnage ...
Prénom : Noeru
Nom : Aiza
Âge : 17 ans

MessageSujet: Re: I had a dream~ (pv : Noeru Aiza)    Ven 18 Juil - 19:01

Noeru trinqua non sans sourire. Ce n'était pas une expression exprimant sa joie de revoir Toma, en fait c'était dû à l’ambiance de l'endroit, au fait qu'elle soit là pour s'amuser et à la discutions qu'il venait d'interrompre en prenant place à ses côté. Elle ne lui en voulait pas car en vrai les mots sortant de la bouche de ses compagnons ne l’intéressaient pas plus que tant et le sujet était assez superficiel. Elle ne répondit pas à la question de Toma mais ne resta pas silencieuse pour autant.

- Regardez-moi ça, un revenant...

Elle se pencha doucement vers lui et lui murmura.

- Je ne m'attendais pas à ce que tu te souvienne encore de mon visage, ça fais plaisir~

Son ton était sarcastique et ses yeux rieurs mais on y lisait tout de même de la rancoeur. Lorsqu'elle se rassit correctement, toujours face au rouquin, l'un des hommes l'accompagnant, légèrement saoul, se pencha sur sa nuque et commença à y déposer quelques baisers. Ce dernier était très beau. Il était grand, avait des muscles fins et un visage dont le menton et le dessus des lèvres étaient recouvert de courts poiles. Cette barbe de trois jours le mettait bien sûr, tout à son avantage. Ses pupilles étaient d'un turquoise pure et contrastaient avec son teint, basané. Noeru fit glisser sa main du dessous de l'oreille de ce dernier, jusque dans ses cheveux noirs ébouriffés, et lui susurra:

- Calmos poussin, tu vois bien que je suis occupée, non?

Elle déposa un bref  baiser sur ses lèvres et le poussa doucement en arrière. Lui qui voulait attirer son attention pour qu'elle cesse de consacrer du temps au rouquin, c'était loupé. Et connaissant le caractère de la demoiselle aux cheveux d'encre, il n'insista pas. Il était déçu mais s'en ferait une raison. Il avait peur qu'elle mette un terme à la soirée, blasée.

- Excuse-le, il ne peut plus se passer de moi

Elle rit. Elle savait que ce n'étais pas totalement vrai. Evidemment en ce moment elle était son centre d’intérêt, après tout elle lui avait accordé de son temps après de nombreux jours sans nouvelles. Mais elle savait que lorsqu'elle arrêterais de faire mumuse avec lui, il mettrait peu de temps à sans remettre.

Elle bût une gorgée de sa boisson qui dégageait une forte odeur d'alcool. Noeru enchaînait encore les syllabes à la perfection et son regard était claire, il était donc facile de deviner qu'elle n'en était qu'à son premier verre.

La lumière du lieu était maintenant beaucoup plus tamisée, mais l'ambiance était toujours aussi endiablée. Bien que le volume de la musique soit fort, la voix de Noeru s'entendait distinctement. Pas qu'elle parle fort, mais après tout les lois de la physique ne sont dans les rêves, pas toujours respectées...

- Et donc, tu racontes quoi après tout ce temps?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Toma Sayashi
~ Professeur de Sport [Lycée Wakuri] ~
avatar

Messages : 432
Date d'inscription : 06/02/2011

Votre personnage ...
Prénom : Toma
Nom : Sayashi
Âge : 23 ans

MessageSujet: Re: I had a dream~ (pv : Noeru Aiza)    Ven 18 Juil - 19:56

Lorsqu’il entendit le ton de la voix de Noeru, le rouquin compris très vite que le rêve allait vite se transformer en cauchemar. Cette voix suave et enjôleuse, Toma la connaissait, c’était la sienne d’habitude… Pourquoi son esprit devait-il être aussi tordu pour imaginer des situations pareilles ? Lorsque la jeune fille se pencha vers lui, Toma eut même l’impression que le parfum frais et léger qui la caractérisait à l’ordinaire avait disparu pour laisser place à une odeur beaucoup plus féminine et mature. Il n’aimait pas ça, du tout et il avait un mauvais pressentiment. Pourquoi fallait-il que tout soit si précis, et à la fois si confus ? Le sportif ne savait plus quoi penser, complètement perdu entre le choc de voir une toute autre Noeru et le fait de savoir qu’il s’agissait d’un rêve. Il ne savait pas s’il fallait qu’il se laisse entraîner ou qu’il tente par tous les moyens d’échapper à ces images qui le dérangeait tant.


- Je ne m'attendais pas à ce que tu te souviennes encore de mon visage, ça fais plaisir~


Il sentit le souffle de Noeru dans près de son cou, mais étrangement, ce dernier était frais, peut-être parce que la fenêtre de la bibliothèque était grande ouverte… Toutefois le roux ne s’en soucia pas longtemps. Le regard de Noeru, tout comme sa voix, laissait transparaître des accusations tout à fait justifiées à son égard, mais le rouquin ne se sentait pas à l’aise. Il avait l’impression de se trouver au tribunal, et qu’on le jugeait comme s’il avait commis un crime odieux.
Certes il n’avait pas donné de nouvelles, très peu appelé et ne l’avait pas prévenue qu'il serait absent… Mais pourquoi lui en voulait-elle à ce point ? Etait-ce à cause de cela qu’elle avait autant changé ? Est-ce que Noeru lui en voulait autant en vrai que dans ce rêve ? Pire… Est-ce que Noeru commençait à sortir ainsi le soir, fréquentant ce genre d’endroit... Par sa faute ? Toma secoua sa tête comme pour se débarrasser de cette idée. Non… Cette Noeru là, elle n’était que pour lui rappeler ce qu’il faisait de mal. La vraie Noeru, elle était là pour l’aimer, et pour qu’il l’aime en retour.
Mais même avec cette idée en tête, lorsqu’il vit la brune s’amuser brièvement avec ce jeune homme, il se retrouva bouche-bée. Il ne comprenait pas. Qu’est-ce qui venait de se passer ? Qui était ce gars-là ? Comment Noeru en était arrivée à ce point ? Il n’avait pas eu le temps de réfléchir que les mots lui échappèrent, la voix énervée :


- A quoi tu joues là ?


Il avait beau savoir qu’il ne s’agissait pas de la réalité, il avait senti la rage monter en lui, une rage dû au comportement de la brune d’une part, mais également à cause de son incompréhension. Il savait pourquoi il détestait rêver maintenant. Parce que ça partait toujours dans tout les sens.
Lorsqu’elle expédia l’autre rigolo, le rouquin se sentit de plus en plus énervé. Non, il ne se sentirait pas coupable d’être une personne qui aimait séduire. C’était comme ça. Et d’ailleurs, il s’était largement amélioré sur ce point. Quand il vit la brune approcher le verre d’alcool de ses lèvres, le rouquin le lui arracha des mains et le bu cul-sec, puis lui jeta un regard inquiet.


- Tu m’avais dit, plus d’alcool.


Il observa autour de lui et remarqua que la pièce était un peu plus sombre auparavant, il distinguait toujours aussi mal les personnes dans le club, mais pourtant, elles étaient bel et bien là… Lorsqu’elle lui posa directement sa question, Toma ne répondit pas immédiatement, ne sachant pas quoi dire tout simplement tellement il était surpris. Il se leva et s’approcha de Noeru pour lui prendre la taille puis approcha ses lèvre de l’oreille de la brune pour y murmurer quelques mots :


- Je suis désolé…


Alors qu’il voulait s’empresser de quitter l’adolescente pour échapper à ce cauchemar, il se sentait irrémédiablement attiré par la brune, contre sa volonté : ou plutôt, c’était sa curiosité qui le retenait. Même si, il fallait l’avouer elle était à tomber par terre, elle restait bien trop différente de la Noeru dont le rouquin s’était entiché. Il resserra toutefois on étreinte sur la taille de son élève, sans vraiment savoir pourquoi. Peut-être parce qu’il avait peur que cette image ne s’évapore, laissant alors toutes ses questions sans réponses.
Revenir en haut Aller en bas
http://campus-tenshigaya.forumactif.com/u13
Noeru Aiza
♥ Gentille Admin (^o^) ♥
avatar

Messages : 542
Date d'inscription : 27/08/2011
Age : 21
Localisation : SCHWEIZ !

Votre personnage ...
Prénom : Noeru
Nom : Aiza
Âge : 17 ans

MessageSujet: Re: I had a dream~ (pv : Noeru Aiza)    Ven 18 Juil - 23:12

Noeru l'allongea sur la banquette sur la quelle il n'y avait maintenant plus personne. En fait en y réfléchissant le bruit aussi avait disparu, ils étaient seuls.

- Désolé de quoi? D'avoir disparu durant deux ans? Ou d'être revenu me faire la moral sur de vieilles promesses alors que toi-même tu n'as jamais tenu les tiennes?

Elle marqua une pause, ce sourire amer toujours sur les lèvres depuis qu'elle avait pris la parole. Son corps était au dessus de celui de Toma afin de l'empêcher de se redresser. Son regard provocateur se radoucit et sa mine s'assombrit.

- Tu m'avais dit que jamais tu ne me laisserais...

Elle colla son front au sien et ferma les yeux un court instant. Ses mains tenaient le colle de jeune homme. Elle se redressa, étant désormais à califourchon sur ses cuisse.

- J'ai très envie de jouer avec toi, comme tu l'as fait au tout début, tu te souviens? Lorsque je refusais encore d'admettre que j'étais déjà dans tes filets. C'était le bon temps non? Mais bon pour avoir une quelconque emprise sur toi je suis loin d'être dans le bon rôle...

Bien sûr lorsqu'elle disait que "c'était le bon temps" elle parlait pour lui, pas pour elle. Une fois le dernier mot prononcé elle baissa les yeux, son attitude général était redevenue telle que Toma la connaissait. Sa tenue et son maquillage également, mais difficile de dire quand ce changement là s'étaient opéré. D'ailleurs, ils n'étaient plus dans le club privé, mais dans le petit coin sombre du centre commercial, derrière le distributeur.

- C'est comme ça que tu m'aimes le plus...

Elle avait dit ça timidement, comme si elle-même n'en était pas sûr, mais avant même que Toma ne puisse réagir, ils étaient à nouveau sur le banc recouvert de cuire rouge et Noeru avait retrouvé son apparence de femme fatal, le verre que Toma avait bu plus tôt, dans sa main. Il ne resta pas plein longtemps car la noiraude le vida cul sec pour provoquer son professeur qui venait de lui demander de ne pas boire. Puis elle flirta ouvertement avec le basané, de la même façon que lui le faisait avec les lycéennes lorsqu'il voulait lui montrer que c'était fini entre eux-deux. Elle ne se préoccupait plus de lui, après tout elle lui avait dit tout ce qu'elle avait à lui dire.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Toma Sayashi
~ Professeur de Sport [Lycée Wakuri] ~
avatar

Messages : 432
Date d'inscription : 06/02/2011

Votre personnage ...
Prénom : Toma
Nom : Sayashi
Âge : 23 ans

MessageSujet: Re: I had a dream~ (pv : Noeru Aiza)    Sam 19 Juil - 23:06

Lorsque la jeune fille l’allongea sur la banquette, le roux tenta de toutes ses forces de se redresser, en vain. Elle avait bien trop de force, ou bien c’était les siennes qui l’avaient simplement abandonné. Dans tous les cas, il se retrouvait en position de faiblesse face à cette image de Noeru. Lorsqu’il essaya de chercher de l’aide à côté de lui, il se rendit compte qu’ils étaient seuls et que la salle était silencieuse et que, par la même occasion, était devenue moins spacieuse. Il planta son regard dans celui de l’adolescente lorsqu’il vit qu’elle s’apprêtait à dire quelque chose.


- Désolé de quoi? D'avoir disparu durant deux ans? Ou d'être revenu me faire la moral sur de vieilles promesses alors que toi-même tu n'as jamais tenu les tiennes?



Plus les reproches s’accumulaient, plus le regard du rouquin se détachait des yeux de l’adolescente. Puis très vite, il releva la tête, comme pour la provoquer. Jamais il n’avait disparu pendant si longtemps… Il ne comprenait pas. Faisait-elle référence à la semaine qu’il avait passé chez lui, malade ?  Il ne savait plus, il était perdu, comme toujours depuis le début. Il ne lui répondit rien, car elle avait raison de lui en vouloir, il n’avait jamais été un petit-ami exemplaire, loin de là. Il tenait rarement ses promesses, c’était vrai; mais après tout, les promesses n’engagent que ceux qui les écoutent ? En observant bien la chose, il se demandait comment elle pouvait bien le supporter… Après tout il exigeait toujours tellement de sa part, et en faisait tellement peu pour elle en retour…


- Tu m’avais dit que jamais tu ne me laisserais…


Il sentait les mains froides de la jeune fille tenir fermement son col, et il profita du fait qu’elle se redresse pour en faire de même, réduisant ainsi la distance entre leurs deux visages. Son regard était inquiet et il tentait de déchiffrer les expressions de la brune, sans succès. Il avait l’impression de se voir lui dans le corps de Noeru. Lui qui avait toujours dit qu’il était son propre rival, c’était beaucoup moins facile à vivre qu’il ne l’aurait pensé. Il approcha doucement ses lèvres de celles de l’adolescente, mais il  s’arrêta quelques millimètres avant qu’un contact ne puisse se faire, puis il lui murmura d’une voix calme :


- Je ne t’ai jamais laissée. C’est toi qui m’a oublié.


Puis il s'écarta d'elle. Pourquoi il avait dit ça, il ne le savait pas. Il n’avait pas voulu en tout cas. En aucun cas il ne voulait lui reprocher son amnésie, qui était en partie de sa faute à lui. Lorsqu’elle déclara vouloir jouer avec lui comme lui l’avait fait au début, le rouquin fut parcourut d’un frisson, en particulier lorsqu’elle regagna son apparence normale.  Il tenta de reprendre ses esprit, mais il ne savait, son langage corporel le trahissait : il se sentait coupable. Toutefois, il garda les yeux fixés sur l’adolescente. Il se rendit alors compte qu’il ne l’aimait pas comme ça non plus, même si elle avait retrouvé cette soi-disant innocence, il savait que tout cela était purement factice, simplement pour le piéger lui.

Ce changement ne dura qu’un très court instant et très rapidement, ils étaient de retour dans l’ambiance bruyante et bondée du club. Tout comme l’autre bronzé qui tournait autour de la brune depuis que ce rêve avait commencé. Toma ne savait vraiment pas d’où il sortait celui-là.
Quand il vit qu’elle s’amusait à le provoquer en buvant ce verre puis en draguant l’autre guignol, le rouquin se leva et s’approcha doucement d’elle en souriant.


- Tu seras toujours attirée vers moi… Tu sais pourquoi ?


Il s’arrêta un instant, repoussant l’autre jeune homme sans cérémonie,et se plaça derrière l’adolescente en posant sa tête sur l’épaule de cette dernière. Après une dizaine de seconde, il murmura d’un ton joueur:


- Parce que tu ne me laisseras jamais t’oublier.


Il lui souffla ensuite tendrement dans le cou avant de s’éloigner pour aller s’assoir. Il se permettait sans problème ce genre d’affirmation pour la simple et bonne raison qu’il était passé à travers tous ces états. Aujourd’hui, il savait que quoiqu’il faisait, il serait toujours attirée par elle, parce qu’elle était la seule à laquelle il ne pouvait pas mentir, qu’elle était la seule qu’il ne pourrait pas oublier. Et pour qu’elle se souvienne toujours de lui, il se tiendrait toujours au bon endroit, au bon moment.
La preuve : l’amnésie de la jeune fille n’avait pas arrêté le roux, et il allait tout faire pour qu’elle se souvienne de son passé. Pourtant, il le savait, il n’en tirerait aucun avantage compte tenu de ce que contenaient les souvenirs de la brune à son égard. Mais il ne le faisait pas pour lui, il le faisait pour elle.

Il le savait maintenant, l’adolescente présente dans son rêve et qui ressemblait tant à Noeru, n’était en fait qu’une réflexion de son propre caractère et comportement. C'est pour ça qu'il ne l'aimait pas. Lui aimait la Noeru qui pouvait le surprendre, et pas celle qui lui ressemblait. Mais il avait beau le savoir, il restait faible, il ne savait pas comment réagir et le fait qu’il s’agisse de son élève le perturbait bien plus qu’il ne souhaitait se l’avouer.
Revenir en haut Aller en bas
http://campus-tenshigaya.forumactif.com/u13
Noeru Aiza
♥ Gentille Admin (^o^) ♥
avatar

Messages : 542
Date d'inscription : 27/08/2011
Age : 21
Localisation : SCHWEIZ !

Votre personnage ...
Prénom : Noeru
Nom : Aiza
Âge : 17 ans

MessageSujet: Re: I had a dream~ (pv : Noeru Aiza)    Dim 20 Juil - 2:38

Elle alla s'asseoir en face de lui. Pour l'instant elle n'avait rien répondu mais son expression était maintenant plus tendre à son égard. En revanche son attitude était toujours aussi sûr et sa gestuelle n'avaient pas changé. Elle se resservit un verre mais le posa sur la table sans en prendre une seule gorgée. Puis elle appuya ses coudes sur la plaque de plexiglas qui finissait le meuble qu'elle venait d'utiliser et cala sa tête dans ses mains. Son regard était perçant mais doux et son sourire avait quelque chose d'espiègle.

- Tu dis ça mais en réalité tu as peur qu'un jour elle ne revienne pas.

Elle joua brièvement à faire tourner un sous-verre comme une toupie et continua à parler lorsqu'il retomba à côté de sa boisson.

- Tu lui mène la vie dure et les compensations que tu lui offre sont bien maigres. Et même, peux-tu réellement avoir confiance en l'amour qu'elle te porte? Après tout... Elle t'a oublié...

Elle rit.

- Et tu n'étais même pas présent dans les premiers souvenirs lui étant revenu en tête... À croire que tu n'es pas si important pour elle tout compte fait...

Bien sûr elle n'avait aucune idée de quelles choses avaient repris leur place de l'esprit de la jeune fille, mais la demoiselle avait dit elle-même à Toma que si elle ne lui en avait pas parlé jusqu'à lors, c'était que rien dans sa mémoire retrouvée ne le concernait.

Le fait que la Noeru du rêve parlait désormais "d'elle" à la troisième personne n'était pas anodin. Comme si l'esprit de Toma admettait que la noiraude face à lui n'était qu'une part de lui-même déguisée. Et pas difficile de se rendre compte de la quelle il s'agissait en écoutant le discoure de l'usurpatrice. En effet, bien que le ton de sa voix lui donne l'aire d'être bienveillante, ses propos n'étaient prononcés que dans le but de le faire douter. Elle était en somme un peu comme un loup déguisé en agneau.

L'ambiance était depuis un moment beaucoup plus intimiste. Ils étaient -pratiquement- seuls dans un petit bar en sous-sol comptant quatre tables pouvant accueillir cinq personnes maximum grâce à la banquette qui entouraient partiellement chacune d'entres elles. La lumière était faible et légèrement orangée donnant une saveur toute particulière à l'endroit. Le comptoir lui, était à leur gauche et des alcools étaient disposés sur l'étagère derrière celui-ci. Concernant la musique, il s'agissait maintenant d'une mélodie calme au piano, du jazz sans doutes. L'instrument était au fond de la pièce qui s'étalait en long et le pianiste n'était qu'une silhouette, comme pour le barman qui essuyait le même verre depuis que les deux jeunes gens étaient là. Sur la table, maintenant intégralement en bois, ne se trouvait plus que le petit bout de carton que la demoiselle avait fait tournoyé, un cendrier et le verre qu'elle avait délaissé.

- Et puis il y à Misao avec qui elle passe pas mal de temps... C'est un manipulateur hors paire, ta douce va très certainement tomber dans ses bras, elle n'est pas assez forte pour lui résister. La preuve, regarde combien de temps elle à tenu face à toi...

La dernière phrase avait été murmurée dans le creux de son oreille. Après quoi elle s'était directement ré-assise et avait enfin bu une gorgé de son cocktail, sans le quitter des yeux. Elle s'attarda par la suite sur les deux tranches de fraise mises en décoration sur le bord de son verre, les mangeant une a une avec gourmandise.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Toma Sayashi
~ Professeur de Sport [Lycée Wakuri] ~
avatar

Messages : 432
Date d'inscription : 06/02/2011

Votre personnage ...
Prénom : Toma
Nom : Sayashi
Âge : 23 ans

MessageSujet: Re: I had a dream~ (pv : Noeru Aiza)    Dim 20 Juil - 22:21

- Tu dis ça mais en réalité tu as peur qu'un jour elle ne revienne pas.


Touché. Et en plein dans le mille. C’était vrai, il avait peur. Qu’un jour elle n’en puisse plus, qu’elle soit fatiguée de tout cela. Jusqu’à maintenant le rouquin avait eu de la chance, elle était toujours revenue à ses côtés, mais jusqu’à quand est-ce qu’elle allait supporter d’être malmenée ainsi ? Un soupir s’échappa des lèvres du rouquin. En réalité, cela faisait un moment qu’il y pensait, qu’il savait qu’un jour elle partirait pour ne jamais revenir… et qu’il essayait de se faire à cette idée, sans grand succès.  C’est pourquoi il releva la tête vers Noeru, l’air étrangement calme pour quelqu’un qui venait d’être percé à jour.


- Un jour, elle ne reviendra pas, je le sais.


Le ton de sa voix était comme son état d’esprit : totalement attristé par cette idée. L’adolescente en face de lui reprit la parole après s’être amusée un court instant avec son sous-verre. Toma ne savait pas si elle prêtait réellement attention à ce qu’elle lui disait. Elle semblait plus vouloir lui rappeler ce qu’il faisait de mal que réellement entendre ses réponses aux questions qu’elle posait. Enfin dans un sens, c’était lui-même qui se posait ces questions là, et c’était lui qui avait besoin des réponses…


- Tu lui mènes la vie dure et les compensations que tu lui offres sont bien maigres.


C’était vrai également. Comparé à ce que l’adolescente devait endurer au quotidien par sa faute, les seuls efforts que fournissait le rouquin étaient de venir lui parler quand il avait l’impression qu’elle allait mal. Qu’est-ce que cela pouvait bien représenter ? Il s’en voulait, d’être aussi peu adroit avec elle. Certes au début il faisait exprès de lui mener la vie dure, mais aujourd’hui, il essayait au contraire de rendre les choses moins difficiles pour eux. Après tout s’ils se voyaient trop, ils allaient être démasqués, et puis il serait d’autant plus difficile pour eux de s’éloigner l’un de l’autre, et donc de rester cachés. Il s’agissait d’un engrenage infernal dans lequel ils étaient pris, et le sportif savait qu’ils en étaient venus à un point où il fallait choisir entre risquer cette relation en se rencontrant souvent ou la conserver mais en s’éloignant.


- Et même, peux-tu réellement avoir confiance en l'amour qu'elle te porte? Après tout... Elle t'a oublié…


Toma esquissa un sourire qui était plus là pour dissimuler son énervement qu’autre chose. Non, il savait qu’il pouvait lui faire confiance. Il ne savait simplement pas pour combien de temps encore. C’était peut-être pour ça qu’il avait mis du temps à lui admettre ses sentiments. Parce qu’il savait que leur nombre de jours ensemble n’étaient que limité, mais qu’à la fois, il était tout à fait incertain de cette durée. C’était une donné dont il n’était pas sûr, et lui qui aimait avoir le contrôle, il était vrai qu’il n’était pas tout à fait à son aise avec ces sentiments. Mais dans tout les cas, il était sûr d’une chose : c’est qu’il pouvait faire confiance à son élève, et aux sentiments qu’elle lui portait. C’est pourquoi il répondit à la brune d’une voix assurée :


- Peut-être que mon nom, mon âge et les évènements qui se sont passés entre nous… Toutes ces choses, elle les a oublié. Mais elle se souvient de ses sentiments, et elle a confiance en les miens.


En réalité il n’était même pas certain de cette dernière affirmation, ce rêve le chamboulait tellement qu’il n’était plus sûr de rien et recommençait à douter, de Noeru, de lui, de leur relation. Il fut encore plus confus lorsque la jeune fille éclata de rire.


- Et tu n'étais même pas présent dans les premiers souvenirs lui étant revenu en tête... À croire que tu n'es pas si important pour elle tout compte fait...


Encore une fois, son élève avait raison. Elle ne s’était pas souvenue tout de suite d’évènements le concernant, il avait fallu qu’elle vienne chez lui, et passe une nuit avec lui pour qu’un souvenir, et pas des plus joyeux, ne lui revienne en tête. Le rouquin se mordit la lèvre inférieure, ne sachant que répondre à ces affirmations malheureusement exactes. Toutefois, alors qu’il était en train de réfléchir pour riposter à une telle provocation, la brune vint lui assener un dernier coup, qui frappa sûrement plus violemment que les précédents.


- Et puis il y à Misao avec qui elle passe pas mal de temps... C'est un manipulateur hors paire, ta douce va très certainement tomber dans ses bras, elle n'est pas assez forte pour lui résister. La preuve, regarde combien de temps elle à tenu face à toi...


Toma se raidit soudainement suite à ces affirmations. Il avait beau dire croire en Noeru et en ses sentiments, il croyait encore plus à la force de persuasion de son compagnon de jeu. Il savait que son élève pourrait facilement tomber sous le charme du brun, et que ce dernier s’amuserait avec elle, comme Toma l’avait fait précédemment. Toutefois, quelque chose lui en lui était persuadée que la jeune fille ne tomberait pas aussi facilement amoureuse de Misao que de Toma.


- Misao va réussir à la séduire, sûrement…


Il s’approcha de nouveau de l’adolescente qui s’était écartée de lui, puis il la plaqua délicatement sur le dossier de la banquette, l’air plus assuré qu’il ne l’était réellement.


- Toutefois. Moi aussi je serai là pour la séduire.


Le rouquin ponctua cette affirmation d’un sourire joueur, puis il réduisit un peu plus la distance entre leurs deux visages en venant mordiller la lèvre inférieure de l’adolescente. Après tout, il pouvait laisser Noeru à n’importe qui, mais pas à Misao, pour la simple et bonne raison que ce dernier serait incapable de la rendre heureuse. Après quelques instants, il s’écarta à nouveau de l’adolescente et se leva. Il se rendit alors compte que l’environnement avait totalement changé, il n’était plus dans un club bondé, mais dans un bar minuscule, il ne savait pas quand est-ce que ça avait changé, il n’avait pas fait attention. Il alla s’accouder sur le bar, ne quittant pas la Noeru que son esprit avait créé des yeux.


- Tu sembles oublier… Moi aussi, je suis un manipulateur hors pair.


Il prit une gorgée de son verre qui venait mystérieusement d’apparaître sur le bar, souriant à la brune assise un peu plus loin. Il fallait qu’il essaie de chasser ces idées négatives pour profiter de cette relation tant que tout allait bien, car il ne savait pas encore combien de temps tout allait bien aller. Après une nouvelle gorgée d’alcool, il eut comme un éclair de lucidité et demanda à Noeru d’une voix calme :


- Tu sais comment je pourrais aider Noeru ?


Le professeur faisait allusion à l’amnésie de l’adolescente. Après tout, il n’avait pas arrêté de penser à ça pendant ces dernières semaines et ces deniers jours, alors si lui, pendant son conscient n’avait pas été capable de trouver, peut-être que son subconscient, lui, pouvait l’aider à trouver la pièce manquante à ce puzzle ?

Revenir en haut Aller en bas
http://campus-tenshigaya.forumactif.com/u13
Noeru Aiza
♥ Gentille Admin (^o^) ♥
avatar

Messages : 542
Date d'inscription : 27/08/2011
Age : 21
Localisation : SCHWEIZ !

Votre personnage ...
Prénom : Noeru
Nom : Aiza
Âge : 17 ans

MessageSujet: Re: I had a dream~ (pv : Noeru Aiza)    Lun 21 Juil - 2:17

Elle écoutait toutes ses affirmations sans répliquer et avec attention. Et puis ce n'était pas elle qui irait le contredire, ça n'aurait eu aucun sens.

- Tu sais comment je pourrais aider Noeru ?

Cette question la fit rire aux éclat. Était-il sérieux? Après tout elle était dans sa tête, pas dans celle de la jeune fille, comment aurait-elle pu être plus avancé que lui? Au mieux, elle aurait pu lui remémorer des détails oubliés, lui décrire certaines choses qu'il aurait vu brièvement dans la journée sans y avoir fait attention ou encore lui expliquer certaines choses sur lui-même dont il n'avait pas encore pris conscience. Elle pouvait même décrypter ses précédents rêves s'il le voulait; mais elle était incapable de lui dire comment fonctionnait le cerveau de sa copine.

- Qu'est-ce que tu veux que je te dise, à chaque fois qu'elle retrouve un souvenir ça à l'aire totalement aléatoire.

Elle fit teinter sa cuillère contre la tasse de café devant elle, apparue tout aussi mystérieusement que le verre du jeune homme, fermant les paupières. Une fois qu'elle eût terminer de touiller sa boisson chaude elle plongea ses grands yeux bleus dans les siens.

- Au pire tu n'as qu'à analyser les moments ou elle recouvre une partie de sa mémoire...

Elle marqua encore une pause pour boire une gorgée, mais le liquide était encore bien trop chaud et on vit à son expression qu'elle s'était brûlée à son contacte.

- mh, par exemple: Elle se réveille chez toi et paf, elle se souvient partiellement de la fois ou tu lui avait fait croire que vous aviez couché ensembles... Tu lui à dis que tu ne la "lâcheras pas si facilement" et elle se rappelle de l'anecdote du portable.. En revanche quand tu répètes une scène telle qu'elle, elle ne lui revient pas...

Elle recommença à le regarder intensément.

- Tu vois où je veux en venir?

La demoiselle n'attendit ni sa réponse ni sa réaction pour ajouter:

- Ne me dis pas que tu ne vois pas, je sais que tu vois.

Puis elle soupira et haussa les épaules, la tasse de café dans les mains.

- Enfin moi je dis ça, c'est juste un raisonnement basé sur tes observations. Tu n'aurais pas eu besoin de moi pour te le faire remarquer si tu n'étais pas tant obnubilé par ses grand yeux.

Cette phrase avait clairement été prononcée sur le ton du reproche, l'air de dire "reprend toi mon vieux!", de manière sensiblement moins amicale. Elle bût d'une traite le contenu du petit récipient qu'elle tenait entre ses paumes puis reposa l'objet. En suite de quoi elle s'allongea et se mit à observer la peinture représentant un océan qui recouvraient le plafond de la salle. Une goutte d'eau tomba sur le haut de l'arrête de son nez, annonçant du même coup une douce averse mouillant les éléments de la pièce de manière très sélective. "Noeru" par exemple fût très vite trempée mais les cacahuètes présentes sur le comptoir, elles, restèrent intacte. La lycéenne fermait les yeux, savourant chaque goutte de pluie s'abattant sur elle. Ses vêtements commencèrent gentiment à se coller à sa peau alors que ses cheveux s’accrochaient à son visage.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

tellement de chatons sacrifiés par ma faute ;w;

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Toma Sayashi
~ Professeur de Sport [Lycée Wakuri] ~
avatar

Messages : 432
Date d'inscription : 06/02/2011

Votre personnage ...
Prénom : Toma
Nom : Sayashi
Âge : 23 ans

MessageSujet: Re: I had a dream~ (pv : Noeru Aiza)    Lun 21 Juil - 14:31

Le rouquin n’écouta que la première phrase de l’adolescente avant de l’ignorer presque totalement. Si elle pensait lui apprendre quelque chose, elle était loin du compte, et Toma avait alors réalisé que sa question n’avait pas été comprise. Il avait eu une semaine complète, plus trois nuits pendant lesquelles il n’avait pas dormi, pour réfléchir à tout ça. Il avait largement eu le temps d’analyser chacun des gestes et paroles de l’adolescente, ainsi que les siens. C’est pourquoi, lorsque la brune lui fit ce dernier reproche, c’est lui qui éclata de rire.


- Si tu cherchais à comprendre ce que je te demande au lieu de pointer du doigt tout ce que je fais de mal, peut-être ne me dirais-tu pas des choses dont je suis déjà au courant.


Le rouquin récupéra son verre sur le comptoir et fit tournoyer deux ou trois fois le liquide qu’il contenait avant d’en boire une nouvelle gorgée. Puis il adressa un sourire narquois à son élève et s’avança lentement vers elle, le verre dans la main. Ses pas résonnaient étrangement dans toute la pièce, et le silence était de plomb. C’était le genre de silence pesant, et qui amplifiait chaque son qui venait le briser. Lorsque Toma fut assez proche de Noeru, il la toisa du regard avant de se concentrer de nouveau sur sa boisson.


- Il y a un élément qui m’échappe. Et je ne sais pas lequel.


Cette fois, il avait été on ne peut plus clair. Il voulait simplement savoir quel détail il avait bien pu omettre. Il avait pensé à tout, du moins c’est l’impression qu’il avait. Il avait passé en revue tous les souvenirs qu’il avait avec elle. Et ils étaient nombreux. Il avait même pensé faire appel à Klaüs, mais avait vite abandonné cette idée pour éviter de se faire tuer par ce dernier. Il ne savait vraiment plus, et c’est pour cela qu’il faisait appel à son subconscient, en dernier recours. Mais si même ce dernier avait été confus, si lui-même ne savait pas ce qui échappait au rouquin… Peut-être que l’élément en question ne venait pas de lui, mais de son élève. Peut-être lui avait-elle dit quelque chose à laquelle il n’aurait pas prêté l’attention qu’il aurait dû ?
Il soupira, repensant au reproche fait par la Noeru de son rêve un peu plus tôt. Elle avait raison, il le savait. Sa vie ne tournait plus autour de lui, mais autour d’elle ces derniers temps…Elle l’empêchait de dormir, de bien se nourrir, d’aller s’amuser comme il le faisait avant… Pourquoi n’avait-elle pas voulu oublier aussi les sentiments qu’elle lui portait. Certes il aurait souffert, il ne l’aurait pas laissée partir si facilement… Mais petit à petit, en essuyant de nombreux refus, il en était sûr, il se serait fait à l’idée. Il ne l’aurait jamais oubliée, mais il serait revenu à une vie plus rythmée, comme auparavant.

Il sentit une goutte d’eau lui tomber sur la joue, puis une autre, puis finalement, ce furent des trombes d’eau qui croulaient sur son visage et son corps. Il releva la tête, remarquant que la brune en face de lui était tout aussi trempée qu’il ne l’était. Il ne comprit pas, qu’est-ce que cela voulait dire ? Pourquoi un tel déluge au milieu d’un petit bar ? Est-ce qu’il s’était mis à pleuvoir ? Non… Et même si c’était le cas, il ne le sentirait pas, il était bien trop loin de la fenêtre de la bibliothèque… Mais alors dans ce cas… Il observa au dessus de leur tête et remarqua finalement cette peinture représentant l’océan. La couleur était semblable au yeux de l’adolescente, un bleu majestueux, luisant et attirant, dans lequel il s’était déjà plongé des milliers de fois. Tout comme le regard de Noeru, l’océan était pur, mais s’agitait quand elle était dérangée, et il était si simple de si perdre… Sur la peinture, la mer était agitée, comme lorsque la tempête venait troubler son calme habituel, et qu’elle souhaitait à tout prix le récupérer, son danger était peint avec tant de précision que Toma avait la sensation d’être cette tempête… Et Toma le savait, le risque de se noyer dans cet océan était beaucoup plus élevé que la chance d’en sortir indemne. Mais alors qui était-il, la tempête, qui venait la perturber, ou bien le bateau qui se laissait aller où le courant l’emporterait ?

Le roux poussa un nouveau soupir. Il ne comprenait rien. Perdu. Lorsqu’il se retourna vers la brune, il remarqua que le bellâtre d’un peu plus tôt était de retour à ses côtés tandis que lui s’éloignait toujours un peu plus d’eux, jusqu’à être engloutit par la profondeur de ce bleu à la fois si innocent et si redoutable et destructeur.


Il se réveilla en sursaut. Si violemment que sa chaise bascula et manqua de le faire tomber. Il se rattrapa toutefois à la table et s’en sorti sans blessure. Mais si physiquement tout allait bien, il avait toujours du mal à respirer, ne comprenant toujours pas ce qu’il venait de se passer, ni ce qu’il devait faire. Au final, ce rêve l’avait éclairé sur certains aspects, mais l’avait complètement embrouiller sur d’autres.

Il décida de jeter un oeil aux messages qu’il avait reçus pour se changer les idées. Il y en avait de Sayumi, de sa mère ainsi que de plusieurs autres filles dont il se fichait éperdument. En vérité il en attendait un de Noeru. La nouvelle de son retour avait déjà fait le tour du campus, il le savait, et il avait osé pensé qu’elle lui enverrait un message… Il poussa un soupir puis reposa sa tête contre la table, son téléphone à hauteur de ses yeux, il s’était mis à taper un message, sans vraiment réfléchir.
 

«  Je suis dans la bibliothèque, tu peux venir ? »
 

Il soupira et envoya un autre message quelques minutes plus tard, en l’absence d’une réponse de la part de l’adolscente.

 
«  S’il te plaît… »
 

Il n’avait pas vraiment réfléchi aux conséquences. Est-ce qu’elle se trouvait avec Misao, Adrien, Misaki ou quiconque d’autre ? Il s’en fichait. Tout ce qu’il savait, c’est qu’elle devait sûrement lui en vouloir et bien qu’il ne compte pas s’expliquer plus que ça à propos de l’absence de  nouvelles, il voulait la voir. Après tout, si personne n’avait encore remarqué son état de fatigue, Noeru ne le remarquerait sûrement pas non plus. Et dans le pire des cas, il trouverait une excuse.
 
Il reposa le téléphone, gardant sa tête sur la table tout en fixant l’étagère en face de lui. Il avait délibérément choisi un coin de la bibliothèque isolé, ou pratiquement personne ne venait jamais. Il espérait vraiment qu’elle vienne le trouver, il n’avait aucune idée de quoi il allait bien pouvoir lui parler, et il savait qu’il ne pourrait pas être trop proche d’elle non plus, au risque de se faire prendre, mais elle lui manquait trop. En réalité, le roux était tellement déconnecté qu’il n'avait pas fait attention si les cours avaient repris ou non... 
 
Il ferma les yeux, mais lutta contre le sommeil. Il était persuadé que s’il ne surveillait pas sans cesse chaque mouvement de la pièce, le temps passerait plus vite…
Revenir en haut Aller en bas
http://campus-tenshigaya.forumactif.com/u13
Noeru Aiza
♥ Gentille Admin (^o^) ♥
avatar

Messages : 542
Date d'inscription : 27/08/2011
Age : 21
Localisation : SCHWEIZ !

Votre personnage ...
Prénom : Noeru
Nom : Aiza
Âge : 17 ans

MessageSujet: Re: I had a dream~ (pv : Noeru Aiza)    Mar 22 Juil - 2:02

Noeru était seule dans le couloir, non loin de sa classe ou se déroulait encore le cours d'histoire. Elle avait la peau blême ainsi que des sueurs froides. Si elle était dans cet état là ce n'était pas dû à une éventuelle maladie, mais bien à cause d'un souvenir qui l'avait totalement retournée. Elle avait donc demandé à rejoindre l'infirmerie pour pouvoir quitter la classe et devant son teint livide, sa professeure n'avait pas osé refuser. Bien sûr elle avait menti dans son intention, elle n'avait pas du tout envie d'inquiéter Klaüs. Elle avait remarqué le regard soucieux qu'il lui adressait parfois lorsqu'elle allait se réfugier là-bas et elle n'avait pas envie d'être à nouveau la cause de craintes chez l'homme aux yeux rouges.  Déjà qu'il passait de mauvaises journées, alors si en plus elle allait l'embêter avec des états passagers...

Elle senti son portable vibrer et sursauta. Sa réaction à ce simple événement la fit soupirer, le souffle tremblant. Si elle n'avait pas été si tendue, jamais cet appareil ne l'aurait surprise à ce point. Comme la lycéenne ne se sentait pas capable de communiquer avec qui que ce soit et de quelque manière que ce soit, elle ne regarda même pas la cause de l'alerte. Après tout elle était sensé être en cours et cette personne pouvait certainement attendre la fin de la journée. Mais quand son téléphone se manifesta une seconde fois, Noeru se résolut, au final c'était peut-être important pour que la dite personne insiste à cette heure là.

Lorsqu'elle lut les messages de Toma elle fût extrêmement partagée entre l'envie de le voir et celle de lui cacher son état. Mais s'il lui demandait de le rejoindre de cette façon il devait certainement être préoccupé. En tout cas son "s'il te plait..." Ajouté après ces quelques minutes lui donnait l'impression qu'il n'allait pas fort fort. Et même si elle voulait aller lui demander ce qui n'allait pas, lui remonter le morale ou autre, elle savait qu'elle aurait sans doute l'effet inverse si elle arrivait vers lui avec la tête qu'elle avait actuellement. La demoiselle était aussi persuadée qu'elle éclaterait en sanglot si elle essayait de parler avec quelqu'un. Toutes ces pensées accentuèrent son état de stresse et elle craqua. Elle se laissa glisser le long du mur en pleurant silencieusement, pour ne pas alerter la classe.

Elle parvint à se reprendre en y mettant suffisamment de volonté après à peu près une dizaine de minutes. Elle se leva les jambes encore flageolantes et alla à la bibliothèque sans réfléchir, reniflant toujours. Mais une fois devant la porte elle hésita à entrer. Elle ne cogitait plus, elle était fatiguée de le faire en permanence, mais elle avait comme un "blocage" qui l'empêchait de franchir la frontière séparant le couloir de la bibliothèque. Elle prit donc une profonde inspiration, essuya ses dernières larmes, et surmonta cette petite épreuve, la peur au ventre. Si elle, s'était vidée la tête de ses questionnements, son subconscient était lui toujours là pour lui mettre des bâtons dans les roues.

Noeru parcouru la bibliothèque à la recherche du rouquin, l'estomac noué. Elle ressentait le même stresse que si elle avait dû réciter un discoure devant des centaines de personnes et chaque pas accentuait un peu plus cette sensation désagréable. Elle finit par le trouver au détoure d'une étagère pleine à craquer de livres, dans l'un des coins les plus reculés de la pièce, affalé sur une table. Comme il était de dos, elle ne pu déterminer s'il dormait ou non. Elle se faufila donc à pas de loup derrière lui et arrivé à sa auteur, l’enlaça doucement. Même si elle était désormais beaucoup plus sereine qu'au par avant, son teint était encore bien pâle, ses yeux n'avaient pas dérougis et ses mains tremblotaient toujours légèrement.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Toma Sayashi
~ Professeur de Sport [Lycée Wakuri] ~
avatar

Messages : 432
Date d'inscription : 06/02/2011

Votre personnage ...
Prénom : Toma
Nom : Sayashi
Âge : 23 ans

MessageSujet: Re: I had a dream~ (pv : Noeru Aiza)    Jeu 24 Juil - 0:10

Cela faisait un moment que Toma avait envoyé les messages à Noeru, qu'il le regrettait déjà. Qu’est-ce qui lui avait pris ? C’était ridicule. Tout d’abord parce qu’elle ne viendrait certainement pas, que ce soit parce qu’elle était énervée contre lui ou bien parce que c’était trop risqué; puis ensuite, les chances qu’elle voit ce message étaient très faibles, puisqu’elle était en cours. Le roux remarqua alors qu’il ne savait pas vraiment quelle genre d’élève elle était. Dans son cours, elle faisait de son mieux pour ne pas se blesser plus que de vraiment faire du sport et par conséquent, elle se ramassait des notes assez minables dans sa matière. Mais qu’en était-il des autres ? ll avait vaguement entendu parler des ses notes irrégulières dues à ses « mauvaises fréquentations » pendant les conseils de classe (chose que Toma n’approuvait qu’à moitié puisqu’il en faisait partie), mais sinon, il ne connaissait pas vraiment son comportement en cours. Etait-elle du genre bavarde ? A lancer des boulettes de papiers à ses camarades pendant que le prof était retourné ? Du genre « intello », tout devant, à répondre à toutes les questions qui étaient posées ? Vraiment, il ne savait pas.

Un sourire se dessina sur ses lèvres. Il pouvait décrypter chacun des comportements de l’adolescente, deviner ses réactions et y répondre sans aucun problème, mais quand il s’agissait de savoir quelle genre de fille elle était réellement au quotidien, le rouquin était complètement confus. Il l’imaginait assez joviale et gentille, marrante malgré elle, à cause de sa maladresse maladive… Mais tout ça, ce n’était que des suppositions par rapport à ce qu’il voyait en cours de sport, et quand ils étaient tous les deux. Il trouvait ça à la fois étrange et marrant le fait qu’ils connaissent si bien les réactions de l’autre, sans pour autant savoir ce qu’ils aimaient ou non, leurs familles ou leurs passés respectifs. Et pour Toma, c’était parfait, moins elle en savait sur lui et sa famille, moins elle connaissait ses points faibles, donc plus il serait facile pour lui d’être à l’aise en sa présence…

Il sentait la fatigue le regagner, il luttait sans relâche contre le sommeil, difficilement toutefois tant il avait envie de dormir… Après tout, il était encore secoué par le rêve qu’il avait fait… Mais il avait fait l’erreur de fermer les yeux et alors que la fatigue allait l’emporter, il sentit deux bras l’enlacer. Sa première réaction fut de sursauter et de repousser sans cérémonie la personne qui s’était approchée d’aussi près. Sa réaction n’aurait sûrement pas été aussi excessive si’l n’était pas aussi nerveux, ce rêve perturbant cumulé à la fatigue ne lui réussissaient vraiment pas. Il se retourna pour voir qui l’avait enlacé puis poussa un soupir soulagé en voyant que c’était Noeru, puis esquissa un mince sourire, qui traduisait le bonheur qu’il ressentait de savoir qu’elle était là, devant lui.


- Tu es venue…


Il leva les yeux et remarqua l’état de la brune. Elle n’avait vraiment pas l’air bien. Ses yeux étaient légèrement rouges et elle tremblait. Dans un premier temps, Toma pensa que c’était dû à la réaction qu’il avait eu et la façon dont il l’avait repoussée, c’est pourquoi il lui prit la main, la tenant fermement, essayant de lui adresser le sourire le plus rassurant qu’il pouvait.


- … C’est juste… On est au lycée et… Enfin tu vois…


Toma se maudit intérieurement. Vraiment, c’était tout ce qu’il pouvait faire de mieux ? Des bouts de phrases ? Il poussa un soupir, essayant de se calmer. Il jeta un nouveau regard à la brune et l’invita à s’assoir sur la chaise à côté de la sienne. En y pensant, peut-être avait-elle retrouvé un nouveau souvenir. Cela expliquerait bien des choses, pourquoi elle avait reçu son message, pourquoi elle était venue le retrouver, et surtout, pourquoi elle avait l’air d’aller aussi mal… Et si l’adolescente n’allait pas bien, il ne pouvait décemment pas lui montrer un quelconque signe de faiblesse, il fallait qu’il soit là pour elle.
Toutefois aujourd’hui, ce fut plus facile à dire qu’à faire, le sportif était trop fatigué pour jouer la comédie. Faire comme si de rien n’était s’avérait être bien trop difficile dans son état, c’est pourquoi il ne put formuler grand chose, en dehors d’une simple requête :


- Raconte-moi…


Il serra un peu plus la main de l’adolescente dans la sienne. La pluie commençait maintenant à tomber et à frapper tellement fort sur la fenêtre de la bibliothèque que Toma avait peur que cette dernière ne se brise. En réalité, même s’il essayait de se concentrer sur autre chose en lui demandant à la jeune fille de lui dire ce qui la mettait dans cet état, il n’arrêtait pas de penser à ce rêve. Au fait qu’elle allait partir un jour, qu’elle en aurait bientôt assez de supporter sa façon d’être. Mais surtout, c’était la fin qui tournait en boucle dans son esprit… Il cherchait une signification plausible, et la seule qu’il trouvait pour l’instant ne lui plaisait pas. Est-ce qu’il fallait vraiment qu’il s’éloigne d’elle pour être parfaitement en sécurité ? L’océan était trop dangereux, et pour l’instant, il se savait trop faible face à lui. Peut-être que l’adolescente en connaissait trop à son sujet, sans doute… Ou alors peut-être que quand elle l’aurait complètement détruit, elle redeviendrait paisible… Mais alors, est-ce que son rêve signifiait que la jeune fille l’abandonnerait sans remords, ou bien était-elle déjà en train de se venger de ce qu’il lui avait fait subir ? Cela expliquerait peut-être les paroles de la Noeru dont il avait rêvé…

Il poussa un long soupir, fatigué d’essayer de comprendre et surtout, énervé l’idée de douter de la jeune fille qui était l’innocence incarnée. Il se redressa alors, essayant de se concentrer sur la brune plutôt que sur ces pensées.
Revenir en haut Aller en bas
http://campus-tenshigaya.forumactif.com/u13
Noeru Aiza
♥ Gentille Admin (^o^) ♥
avatar

Messages : 542
Date d'inscription : 27/08/2011
Age : 21
Localisation : SCHWEIZ !

Votre personnage ...
Prénom : Noeru
Nom : Aiza
Âge : 17 ans

MessageSujet: Re: I had a dream~ (pv : Noeru Aiza)    Jeu 24 Juil - 2:48

Un maigre sourire s’esquissa vaguement sur son visage lorsqu'il se rendit compte qu'elle était venue et elle acquiesça d'un signe de tête à son affirmation. Elle n'avait pas réagit au fait qu'il l'ai repoussé prenant la faute sur elle. Après tout, si elle avait préféré une approche de face, il n'aurait pas eu une réaction si virulente. Elle ne dit rien non plus lorsqu'il bafouilla son justificatif. Un silence s'installa entre eux durant quelques secondes et si Toma ne tenait pas fermement la main de la jeune fille qui pataugeait encore dans un marécage d'idées noires, celle-ci aurait très certainement coulé lentement. Malgré ça elle avait encore de la peine à garder la tête hors de l'eau et lorsqu'il lui demanda de raconter ce dont elle se souvenait, ce qu'elle redoutait arriva.

À l’intérieur de sa tête c'était un véritable bordel ou toutes les images lui étant revenues l'après-midi tournaient maintenant en boucle dans sa tête. Les larmes lui remontaient aux yeux. Elle qui avait peur de craquer si elle commençait à parler, elle n'avait même pas eu le temps d'ouvrir la bouche. Elle savait qu'elle n'aurait pas du venir. Elle fit de son mieux pour se contenir en vain. Noeru se tourna donc dos à Toma et s'accroupi, cachant sa tête dans ses bras. Elle-même se trouvait pathétique. Elle savait que tout ça c'était du passé et qu'au final elle n'avait pas de raisons rationnelles pour régir aussi violemment, elle avait déjà surmonté ça une fois après tout. Mais c'était plus fort qu'elle, elle était terrorisée.

Lorsqu'elle fût enfin suffisamment calme pour parvenir à prononcer des phrases, même difficilement, elle décida de se confier à Toma à contre coeur. Elle avait hésité mais les mots qu'il lui avait dit lui étaient revenu en tête. Même si sur le moment ça allait être difficile, même si elle l’ennuierait peut-être, il y avait des chances pour que par la suite elle se sente mieux... Et puis le rouquin lui-même lui avait demandé de le laisser l'aider.

- Je.. je.. elle dégluti et prit une grande inspiration, mais resta encore silencieuse quelques secondes. J'étais petite et... Je.. me promenait en ville... Il.. me semble que mes parents me l'avaient interdit mais... j'avais six ou sept ans... j'ai enfreint la règle... elle serra les poings. C'était... Cétait dans une rue ou des corps sans vies tapissaient le sols.

Elle s'interrompit, la scène se répétant en boucle comme un CD rayé et elle avait de la peine à continuer. Elle finit tout de même par reprendre mais ses yeux étaient embués de ses larmes qui avaient cessé de couler et son regard était perdu dans le vague. Son visage lui, n'attendit pas la suite de son récit pour redevenir blanc comme neige et ses membres tremblèrent de plus belle.

- Mais il est toujours là, souffla-t-elle. il est caché dans l'obscurité. Il attend que je m'approche assez près. Il bondit sur moi et me plaque au sol. Un démon aux yeux dont la couleur est semblable au sang dans le quel je suis allongée...

Elle paraissait absente mais son corps n'avait pas cessé de manifester les signes de son effroi qui grandissait au fur et à mesure qu'elle lui comptait ce bout de son enfance.

- Je ne sais plus comment j'ai échappé à la lame qu'il tenait dans ses mains... Mais je me souviens de son regard glacial et sans pitié et... de la peur que j'ai eu...

Elle rebaissa la tête, l'enfonçant encore une fois dans le creux de ses bras. Elle était beaucoup plus calme désormais, comme si elle s'était déconnectée afin de ne plus faire face à tout ça. Malgré tout sa respiration était toujours irrégulière mais Noeru faisait de son mieux pour se concentrer dessus, pour penser à autre chose d'une part, mais aussi car elle détestait être dans cette état là.

Elle avait déjà eu de nombreux souvenir en rapport avec son enfance donc elle aurait du être habituée, ou du moins ne pas être aussi choquée selon elle. Après tout à Arkannon ce genre d'horreur il y en avait tous les jours. Cela faisait des années qu'une guerre atroce avait éclatée entre le royaume dans le quelle elle vivait, et son voisin. Elle avait grandit dans cet horrible décors. Mais elle n'aurait jamais imaginé se retrouver au centre d'un événement pareil, jusqu'à présent elle n'avait toujours été que spectatrice.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Toma Sayashi
~ Professeur de Sport [Lycée Wakuri] ~
avatar

Messages : 432
Date d'inscription : 06/02/2011

Votre personnage ...
Prénom : Toma
Nom : Sayashi
Âge : 23 ans

MessageSujet: Re: I had a dream~ (pv : Noeru Aiza)    Jeu 24 Juil - 17:07

Toma ne put re-concentrer son attention sur l’adolescente que lorsque cette dernière lâcha sa main pour aller s’accroupir, dos à lui. Il ne savait pas ce qu’il c’était passé dans sa tête, mais cette sensation de voir celle qu’il aimait lui échapper, lui tourner le dos pour se mettre à l’abri se son regard, il ne l’aimait pas. Il avait vraiment l’impression que ces vagues de souvenirs, qu’elles soient violentes ou non, isolaient l’adolescente de ceux qui étaient inquiets pour elle. Il hésita toutefois à s’approcher d’elle. Il savait que si lui était dans un état pareil, il ne voudrait qu’être seul, sans personne pour rendre compte d’un tel moment de faiblesse. Et pour Noeru, cela semblait être exactement la même chose en cet instant. C’est pourquoi le roux se leva, non sans difficulté, pour aller rassurer son élève, lui dire qu’elle n’avait pas à se forcer à lui raconter… Toutefois elle fut plus rapide que lui et le stoppa dans son action.


- Je.. je..

- Si tu ne veux pas m’en parler de sui-


Il ne put terminer sa phrase que l’adolescente s’était mise à tout lui raconter d’une voix traumatisée, tremblante. Toma l’écoutait, sans un mot, fermant les yeux. Il ne savait pas quoi faire, quoi répondre. C’était un autre monde, auquel il ne connaissait absolument rien, c’est pourquoi il voulait à tout prix éviter de faire des commentaires, ou de lui dire que tout allait bien, que c’était du passé. Car il ne savait pas, est-ce que tout allait bien aujourd’hui ? Est-ce que tout s’était arrangé là-bas ? Il ne pouvait pas le dire…
De plus, il essayait de comprendre, qui était ce « il » ? La brune avait fait mention d’un démon aux yeux rouges sang… Et la première personne qui venait à l’esprit du rouquin fut Klaüs, l’infirmier scolaire, après tout il venait de ce monde là également. Le sportif soupira, ça ne pouvait pas être possible, il ne ferait pas de mal à Noeru, si ? Il était peut-être celui qui avait sauvé la jeune fille, dix ans auparavant, de ce démon l’ayant attaquée… Si Toma avait pu être sûr que cela ne mettrait pas la jeune fille mal à l’aise, il aurait appelé l’infirmier. Il soupira, se rendant compte qu’il devrait aller lui-même le voir, lui poser des questions, et tout ça, sans se faire tuer.

Après avoir raconté son souvenir à Toma, l’adolescente redevint silencieuse, enfonçant sa tête dans ses bras, toujours accroupie. Le professeur s’approcha lentement, d’un pas hésitant, puis s’accroupit pour venir poser sa main sur l’épaule de la jeune fille. Après quelques secondes sans faire le moindre mouvement, il descendit sa main le long du bras de son élève et vint lui attraper fermement la main, afin de l’aider à se relever. Lorsqu’ils furent tous les deux debout, il attira Noeru contre lui pour venir déposer un baiser sur le front de cette dernière avant de l’aider à s’asseoir, sans pour autant lâcher sa main.


- Je suis désolé…


Il la fixait intensément, silencieusement, ne sachant ni quoi faire, ni quoi dire. Il était totalement impuissant face à la détresse de la brune. C’était d’ailleurs une des raisons pour lesquelles il s’excusait. Il lui avait demandé de lui raconter ce qu’elle avait vu, la forçant donc à revivre la scène encore et encore, et il ne pouvait rien faire pour arranger tout ça. Il ne savait même pas comment il pouvait faire pour qu’elle se sente mieux. Il se détestait dans ce genre de situation… Il était toujours maladroit, hésitant, tout le contraire de ce qu’il était d’habitude.
Soudain, il eut une idée. Sans un mot pour son élève, il sortit de la bibliothèque et se mit à courir à travers le campus, vers le parking des professeurs où était garée sa voiture. Il chercha un long moment avant de trouver ce pour quoi il était venu, puis il refit la même course acharnée vers la bibliothèque, de peur que la jeune fille ne soit partie.

Par chance, elle n’avait pas bougé, et il s’approcha donc d’elle, le pas hésitant, avec entre ses mains un paquet à l’attention de la jeune fille. A l’intérieur se trouvaient deux billets d’entrée pour un parc d’attraction, ainsi qu’une boîte contenant un tout nouveau casque, que Toma avait fait customisé pour l’adolescente. Il l’embrassa tendrement sur la joue puis alla s’asseoir en face d’elle, le paquet toujours dans les mains. Toutefois, avant de le tendre à la jeune fille, il retira les deux billets puis les froissa dans sa main, jugeant ce cadeau bien trop ridicule et cliché.


- Je suis en retard, pour changer~


Il lui adressa un mince sourire, après tout il était totalement épuisé et cette course express travers le campus n’avait pas arrangé son état. Il appuya sa tête sur sa main, accoudé sur la table et fixant son élève, espérant que cela lui changerait les idées. Après tout, s’il ne pouvait pas lui remonter le moral, il pouvait toujours essayer de faire en sorte qu’elle se concentre sur quelque chose d’autre ? Et puis de cette manière, elle pourrait peut-être ne pas s’apercevoir combien le rouquin était fatigué, le cadeau d’anniversaire faisant diversion, et ses fausses lunettes de vue masquant ses yeux fatigués.
Revenir en haut Aller en bas
http://campus-tenshigaya.forumactif.com/u13
Noeru Aiza
♥ Gentille Admin (^o^) ♥
avatar

Messages : 542
Date d'inscription : 27/08/2011
Age : 21
Localisation : SCHWEIZ !

Votre personnage ...
Prénom : Noeru
Nom : Aiza
Âge : 17 ans

MessageSujet: Re: I had a dream~ (pv : Noeru Aiza)    Jeu 24 Juil - 20:19

Les gestes de Toma eurent bien plus d'impacte sur elle que ses mots qu'elle avait à peine écouté et ce, même s'ils avaient été très brefs. Elle avait profité des quelques secondes qu'elle avait passé contre lui pour se concentrer sur son odeur, les battements de son coeur ainsi que sur sa cage thoracique qui se bombait à chacune de ses inspirations. Tout cela avait doucement calmé la jeune fille qui n'avait pensé à plus rien d'autre lors de cet instant privilégie. Elle avait été déçue qu'il la sépare de lui mais n'avait rien dit et s'était assise lorsqu'il l'y avait incité.

À présent elle était seule et elle l'attendait là, comme une idiote, les fesses toujours posées sur cette chaise. Elle ne savait même pas s'il reviendrait et elle lui en voulait de l'avoir plantée ainsi. Il lui avait dit qu'il la soutiendrait, qu'il serait là pour elle, et à peine s'était elle confiée à lui qu'il avait prit la poudre d'escampette. Malgré tout, son espoir qu'il réapparaisse était plus forte que son envie d'aller inonder son oreiller de larmes, c'est pourquoi elle ne bougea pas d'un poile jusqu'à ce qu'il repointe le bout de ses cheveux roux. Les minutes ayant défilées au ralenti pendant ce laps de temps, elle avait l'impression d'avoir attendu une éternité. Et même si en le voyant elle avait essuyé les quelques larmes qui avaient profité de son absence pour se manifester, la mine de la demoiselle était toujours boudeuse. Il lui aurait juste suffit de la prévenir, de lui dire un simple "je reviens" pour ne pas qu'elle se mette dans cette état, alors elle lui en voulait. Mais lorsqu'elle aperçu le paquet, son visage se tinta d'incompréhension. Est-ce que c'était pour elle? La demoiselle se laissa embrasser mais était trop occupée à se poser des question pour réagir à ce geste affectueux. Est-ce qu'elle devait lui pardonner de l'avoir laissée comme ça juste pour un cadeau? La réponse était oui. C'était trop inhabituel de la part de Toma de lui offrir un présent pour ne pas être souligné. Et elle était sincèrement touchée par l'attention.

L'emballage la fit penser à un cadeau d'anniversaire, même si ça l'aurait étonné étant donné que selon elle il lui avait déjà offert une superbe soirée pour l'occasion et que, comblée, elle n'avait rien attendu d'autre de sa part.

- Je suis en retard, pour changer~

il lui tendit l'objet qu'elle accepta sans se faire prier.

- Tu n'aurais pas du...

Sa voix tremblait encore un peu mais Noeru était bien plus sereine qu'au par avant. La peur s'était vite estompée et il fallait bien avouer que Toma n'y était pas pour rien. Evidemment elle savait que son souvenir continuerait de se manifester quelques temps, comme le faisaient les autres, et qu'elle ferait même quelques cauchemar, mais peu à peu elle rangerait ça quelque part, après tout c'était une habitude qu'elle avait depuis l'enfance. Elle tournais délicatement la boite dans tous les sens, comme si cela lui avait permis de deviner son contenu. Elle ne voulait pas y aller trop brusquement, au risque que ce qu'il y aie à l’intérieur soit fragile et il aurait été bête de le casser.

- Est-ce que je peux l'ouvrir?

Sa question était parfaitement inutile car elle avait déjà commencé à soigneusement déballer son cadeau. Toute fois lorsqu'elle s'en rendit compte elle s'excusa les yeux planté dans ceux verts émeraudes de son petit ami.

- Pardon... Je sais que ce n'est pas très poli mais je n'ai pas pu résister*

Elle se remis à enlever l'emballage en faisant attention à ne pas déchirer le paquet. Chaque bout de scotch était retiré puis enroulé autour de son doigt en attendant d'être jeté à la poubelle. Quand elle eût terminé cette étape, elle posa le papier à motif sur la table et ouvrit enfin le carton dans le quel se trouvait le casque audio. Ses yeux s'illuminèrent en le découvrant et elle enlaça spontanément Toma, se jetant presque sur lui.

- Merci...!

Elle s'écarta de lui  après quelques secondes et prit un air grave.

- Mais tu me mets dans l’embarras, jamais je ne choisirais aussi bien ton cadeau d'anniversaire, tu me mets une horrible pression. Au moins si tu t'étais loupé, j'aurais eu une excuse lorsque ça me serait arrivé.

Evidemment contrairement à ce que sous entendait le ton employé, elle ne lui en voulait pas le moins du monde. Mais ce qu'elle disait n'était pas totalement faux. Après qu'il ait touché si juste, elle s'en voudrait de tomber à côté lorsque le moment serait venu pour elle.

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

*tu le sais sans doute mais je prends une précaution car on es jamais trop prudents: Noeru fait actuellement référence au fait qu'ouvrir son présent devant celui qui nous l'a offert ne se fait pas au japon

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Toma Sayashi
~ Professeur de Sport [Lycée Wakuri] ~
avatar

Messages : 432
Date d'inscription : 06/02/2011

Votre personnage ...
Prénom : Toma
Nom : Sayashi
Âge : 23 ans

MessageSujet: Re: I had a dream~ (pv : Noeru Aiza)    Jeu 24 Juil - 21:45

Lorsque Toma tendit le paquet à l’adolescente, il avait tout de suite compris qu’elle ne s’attendait vraiment pas à ce qu’il lui offre quelque chose. Pourtant, il ne pouvait pas y avoir d’anniversaire sans cadeau, n’est-ce pas ? Il sourit quand elle lui dit qu’il n’aurait pas dû, en réalité, c’était un cadeau pour lui, du moins il avait cette impression, car l’expression de la brune en ce moment était sans pareille et ne manqua pas de faire sourire de plus belle le sportif.

Il l’observa attentivement bouger le paquet dans tous les sens, à essayer de deviner ce qui se trouvait à l’intérieur. Il était vraiment heureux de voir qu’il avait réussi à lui changer un tant soit peu les idées, du moins ça avait l’air de marcher, elle semblait plus concentrée sur son cadeau que sur le souvenir qui venait de refaire surface, et tant mieux.
Il acquiesça lorsqu’elle lui demanda si elle pouvait l’ouvrir, ne comprenant pas vraiment sa question, sans compter qu’elle avait déjà enlevé les morceaux de ruban adhésif qui tenaient le papier. Il commençait à se sentir nerveux, c’était la première fois qu’il offrait un cadeau à une femme qui n’était ni Sayumi, ni sa mère, ni une relation de travail, ni une femme avec laquelle il s’amusait. En fait, Noeru étant sa première véritable petite-amie, par conséquent ce cadeau représentait énormément pour lui et la peur qu’il soit tombé à côté de ce qui plaisait à la jeune fille avait envahi son esprit.

Il fixait les doigts de la brune triturer le papier mais il les vit se stopper soudainement. Il leva le regard vers Noeru, qui lui lançait un regard désolé.


- Pardon... Je sais que ce n'est pas très poli mais je n'ai pas pu résister


Le rouquin haussa un sourcil, sans comprendre, puis prit la parole d’une voix amusée.


- Pourquoi tu t’excuses ? Tu allais bien l’ouvrir de toute manière~


Les minutes qui suivirent se passèrent si lentement que le sportif cru s’endormir. Pourquoi prenait-elle tant de précaution avec du papier qui, de toute façon, finirait à la poubelle ? Il soupira puis quand elle posa enfin le papier sur la table à laquelle ils étaient assis, Toma se sentit d’autant plus nerveux, fixant la brune, cherchant à savoir si elle aimait ou non son cadeau. Toutefois il n’eut pas le loisir de voir le visage de l’adolescente, du moins pas assez longtemps selon lui, car cette-dernière s’était jetée sur lui, le remerciant. Il poussa un soupir, soulagé… alors cela lui plaisait, elle aimait son cadeau d’anniversaire. Le rouquin sourit également et la serra un instant contre lui, juste avant qu’elle ne s’écarte de lui; il était tout à fait rassuré.

En réalité ce cadeau lui avait donné du fil à retordre, d’une part parce qu’il s’agissait d’un cadeau pour Noeru, mais surtout parce qu’il voulait que cela passe inaperçu. S’il lui avait offert un bijou, qu’il s’agisse de boucles d’oreilles, de bracelets, de colliers, en dors du fait que c’était totalement banal, des personnes comme Misaki ou Adrien auraient pu le remarquer et lui demander d’où provenaient de tels objets, alors qu’un casque audio, elle aurait toujours pu économiser pour s’en acheter un. Et puis un casque n’avait pas de signification particulière contrairement à un bijou, du moins pas pour les autres, pour Toma, c’était devenu un objet tout particulier.

Cependant, quand la brune s’écarta de lui avec cet air grave, il prit peur. Qu’est-ce qui n’allait pas dans son cadeau ? Le cordon était-il trop long ? Trop court ? Est-ce que ce n’était pas compatible avec l’appareil qu’elle utilisait ? Ou alors la couleur ne lui plaisait pas ? Ou la forme ? Toutes ces questions traversèrent l’esprit du roux, qui s’en voulait déjà de lui avoir offert un cadeau qui ne lui servirait ou ne lui plairait pas, mais elles se stoppèrent lorsque son élève prit la parole.


- Mais tu me mets dans l’embarras, jamais je ne choisirais aussi bien ton cadeau d'anniversaire, tu me mets une horrible pression. Au moins si tu t'étais loupé, j'aurais eu une excuse lorsque ça me serait arrivé.


Toma sourit face à cette remarque. Tout d’abord, il en était sûr maintenant, il avait visé juste avec ce cadeau, et ensuite, c’était le fait de savoir qu’elle ne connaissait toujours pas sa date d’anniversaire qui le faisait rire. En effet, le rouquin avait eu 21 ans le 1er janvier. En fait, cette date de naissance lui avait été donnée par défaut, car lorsque sa mère l’avait laissée, elle n’avait renseigné que le nom du roux, et pas sa date ni son lieu de naissance. Mais ça, il n’était pas décidé à en faire la remarque, ne voulant pas la mettre mal à l’aise avec ces histoires, et encore moins déballer son passé dans un espace où ils pouvaient êtres surpris à tout instant. Il lui adressa tout de même un sourire amusé, le regard joueur.


- Tu ne te louperas pas.


Il marqua une pause et approcha son visage de celui de la brune, l’air toujours aussi joueur, il lui murmura quelque mots:


- Parce que j’aime aussi ta maladresse~


Il l’embrassa à la commissure des lèvres avant de retourner s’assoir calmement en face de l’adolescente, souriant toujours. Il était surpris avec combien d’énergie il avait réussi à surmonter la fatigue jusqu’ici, il était meilleur acteur que ce qu’il pensait. Cependant, il sentait qu’il n’allait pas tarder s’évanouir si ça continuait, après tout il n’avait pas dormi, et très peu mangé lors des 72 dernières heures. Il poussa un soupir, sans lâcher son sourire. Après tout il venait tout juste de remonter le moral de son élève, il ne voulait pas que ses efforts soient vains. C’est pourquoi il la fixait toujours dans les yeux.


- Tu devrais retourner en cours…


Il prit le casque qu’il venait de lui offrir, faisant remarquer que si elle revenait avec en classe alors qu’elle ne l’avait pas en la quittant, ce serait suspect.


- Je le donnerai à une collègue pour qu’elle te le rende.


Après tout, le faire passer pour un objet trouvé était une bonne idée, surtout que le nom de l’adolescente y avait été marqué, c’était parfait car il ne pouvait pas y avoir d’erreur.

Toma passa sa main dans ses cheveux puis y apposa sa tête, observant Noeru, essayant de lutter contre la fatigue qui n’allait sûrement pas tarder à avoir raison de lui. Il espérait juste qu’elle ne le verrait pas dans un tel état, qu’elle partirait avant.
Revenir en haut Aller en bas
http://campus-tenshigaya.forumactif.com/u13
Noeru Aiza
♥ Gentille Admin (^o^) ♥
avatar

Messages : 542
Date d'inscription : 27/08/2011
Age : 21
Localisation : SCHWEIZ !

Votre personnage ...
Prénom : Noeru
Nom : Aiza
Âge : 17 ans

MessageSujet: Re: I had a dream~ (pv : Noeru Aiza)    Jeu 24 Juil - 23:27

- Tu ne te louperas pas, il s'interrompit le temps d'approcher son visage de celui de la lycéenne. Parce que j’aime aussi ta maladresse~

Noeru rougit avant même qu'il ne l'embrasse. Ce regard espiègle avait toujours autant d'effet sur elle. Et puis bon il disait ça mais offrir quelque chose d'à côté de la plaque à son propre petit ami... On ne pouvait même plus parler de  maladresse à ce point là. C'était décidé, désormais elle enquêterais sur lui en prévision de son prochain anniversaire! Après tout elle avait le temps vu que c'était en... en... Noeru rougit de plus belle se rendant compte qu'elle ne connaissait même pas la période de l'année dans la quelle Toma était né, alors que lui connaissait la date exacte de la sienne. Mais au fait, l'avait-elle oublié? Ou ne l'avait-elle jamais connue? Elle décida de ne pas y prêter attention pour le moment et acquiesça d'un petit signe de tête alors qu'il reprenait un peu de distance.

- Tu devrais retourner en cours…

Elle hocha la tête de gauche à droite. Elle n'en avait pas envie. Ils avaient deux périodes d'histoire pour clore la journée et Ce cours était pour la jeune fille un véritable champs de mines. Elle y retrouvait presque systématiquement un souvenir déplaisant vu qu'il était souvent question de guerres.

- Pour ce qu'il reste comme temps de cours ça ne vaut pas la peine et puis de toute manière je suis sensée être à l'infirmerie...

Elle observa Toma un court instant avant d'ajouter:

- Je vais plutôt aller me reposer dans ma chambre, la journée à été épuisante...

La demoiselle fût momentanément déconcentrée par le son du tonnerre qui, au passage se paya même le luxe de la faire sursauter. Elle se rendit ainsi compte que dehors le temps était absolument effroyable. La pluie était extrêmement violente et s'acharnait contre tout objet venant lui faire obstacle et le vent  s'en donnait à coeur joie également pour guider toutes ces trombes d'eau. Elle soupira. Peut-être bien qu'elle devrait attendre un moment avant de rejoindre les dortoirs, si elle voulait éviter d'attraper la fièvre de sa vie.

- Ou ailleurs... Ajouta-t-elle pour elle même, soupirant une nouvelle fois.

Il lui reprit en suite le casque, ce qu'elle comprit facilement après avoir entendu ses arguments. Puis il déclara:

- Je le donnerai à une collègue pour qu’elle te le rende.

- D'accord, mais vite, hein!


Elle avait hâte de pouvoir l'utiliser, elle adorait ce cadeau. La jeune fille le regarda encore un moment, un sourire doux aux lèvres, et l'embrassa. Après quoi elle commença s'en aller. Mais avant d'être hors de vue elle se retourna une dernière fois vers lui.

- Toi aussi tu devrais aller te reposer, je sais bien que ça va pas fort tu as l'air épuisé... Oh et ne t'inquiète pas si je l'ai deviné ce n'est pas parce que tu n'es pas bon cachottier, c'est juste que je te connais... e-enfin...

La demoiselle baissa les yeux. Elle se souvenait qu'en réalité elle ne le connaissait pas. Ils avaient vraiment passé peu de temps ensemble depuis son accident. Malgré tout, elle avait la sensation de ne pas se tromper, c'est pourquoi elle ne se corrigea pas. Elle fit quelques pas dans sa direction pour ajouter une dernière chose.

- Je voulais venir te remonter le moral et finalement non seulement je ne t'ai été d'aucune aide mais en plus c'est toi qui t'es occupé de moi... pardon... Mais surtout merci...

Elle lui adressa un dernier sourire avant de faire volte-face et de quitter la bibliothèque pour rejoindre l'infirmerie. Elle allait beaucoup mieux donc elle ne risquait pas d'inquiéter Klaüs, et elle avait vraiment envie de dormir un moment.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Toma Sayashi
~ Professeur de Sport [Lycée Wakuri] ~
avatar

Messages : 432
Date d'inscription : 06/02/2011

Votre personnage ...
Prénom : Toma
Nom : Sayashi
Âge : 23 ans

MessageSujet: Re: I had a dream~ (pv : Noeru Aiza)    Ven 25 Juil - 0:35

Le rouquin avait sourit face à la réponse pressée de l’adolescente lorsqu’il lui avait repris le casque. Il était sincèrement heureux et soulagé de savoir que ce cadeau avait été parfait, et surtout, qu’il allait lui servir. Il fut tout de même surpris par le baiser de la brune, sûrement à cause de la fatigue, qui le ralentissait complètement. Toutefois s’il n’avait pas vu venir ce geste de tendresse, le premier réflexe du rouquin lorsqu’elle commença à s’éloigner de lui fut de lui attraper le poignet.

Ce qu’il allait faire, dire par la suite ? Il n’en avait aucune idée, mais il ne voulait pas qu’elle parte. En fait, il était toujours confus et légèrement traumatisé par ce rêve qu’il avait fait un peu plus tôt. Il ne voulait pas qu’elle s’en aille, pas maintenant. Où allait-elle bien aller ? Peut importe où elle devait aller, elle serait obligée de traverser la cour, donc la pluie battante, et par conséquent risquer de tomber malade. Et il ne voulait plus avoir à s’inquiéter pour elle au point d’en perdre le sommeil. C’est pourquoi il s’avança vers elle, murmurant d’une voix presque inaudible :


- Ne pars pas.


Il posa sa tête sur l’épaule de l’adolescente, fermant les yeux.


- J’ai envie de te voir vendredi.


Après tout si la brune tombait malade aujourd’hui, il ne pourrait pas la voir lors du prochain cours de sport. Et même si pendant ces heures là ils ne se regardaient et ne se parlaient que très peu, Toma pouvait se faire une idée de l’état de la jeune fille et savoir, en fonction de cela, s’il pouvait l’appeler ou non, et il pouvait également deviner si un souvenir lui était revenu. Il soupira puis se redressa sans un mot. C’est Noeru qui vint briser le court silence qui s’était installé entre eux.


- Toi aussi tu devrais aller te reposer, je sais bien que ça va pas fort tu as l'air épuisé... Oh et ne t'inquiète pas si je l'ai deviné ce n'est pas parce que tu n'es pas bon cachottier, c'est juste que je te connais... e-enfin...


Encore une fois, elle avait frappé en plein dans le mille. Sauf que cette fois, Noeru était belle et bien réelle. Décidément, peut-être le connaissait-elle trop bien. Il passait peut-être trop de temps avec elle, à lui révéler qui il était à travers des gestes, des comportements, des personnes. Il poussa un soupir. Il avait beau détester ça, il se rendait peu à peu compte que cela ne le dérangeait pas autant qu’il le pensait. Peut-être parce qu’il s’agissait de Noeru, justement… Il allait répondre à son conseil en lui disant de ne pas s’en faire, quand elle reprit la parole.


- Je voulais venir te remonter le moral et finalement non seulement je ne t'ai été d'aucune aide mais en plus c'est toi qui t'es occupé de moi... pardon... Mais surtout merci...


Le rouquin sourit. Elle ne se rendait pas compte, comme toujours, à quel point le simple fait de la voir passer des larmes aux rires était réconfortant pour le sportif. Pour toute réponse, il déposa un baiser sur le front de l’adolescente puis l’attira contre lui, sans avoir vraiment réfléchi, il n’en avait plus la force. Il retira ses lunettes, parce qu’il savait qu’il ne pouvait plus se cacher derrière celles-ci.


- Tu aurais dû voir la tête que t’as tiré en voyant ton cadeau.


Le ton de sa voix, bien que laissant transparaître sa fatigue, restait joueur et permettait au professeur de se moquer gentiment de la brune. Cela permettait également à Toma de faire comprendre à l’adolescente que même sans s’en rendre compte, elle avait totalement réussi à lui remonter le moral. De toute façon, il le savait, jamais il ne lui aurait parlé de ce rêve qu’il avait fait, et encore moins du fait qu’il n’avait pas dormi pendant trois nuits en essayant de chercher quelque chose pour lui faire retrouver la mémoire.

Il s’apprêtait à l’embrasser tendrement quand toutes les lumières de la pièces s’éteignirent. Tout d’abord, le rouquin crut à une coupure de courant, liée à l’orage qui se manifestait à l’extérieur. Toutefois, un autre bruit vint indiquer à Toma la véritable nature de cette coupure : la documentaliste était partie, sans vérifier s’il restait qui que ce soit dans la bibliothèque, puis elle avait tout éteint avant de les enfermer tous les deux au milieu de cettepièce remplie de livres. Le rouquin soupira. Combien de fois allaient-ils se retrouver enfermés tous les deux dans des pièces sombres du lycée ? D’abord au gymnase, maintenant ici… Il adressa un sourire amusé à la brune, qui était au final plus là pour cacher sa frustration, après tout il était fatigué et voulait dormir, et il n’y avait aucun endroit confortable ici…


- Maintenant c’est sûr, il n’y a plus que toi et moi.


Il s’écarta d’elle puis alla s’assoir à la table qu’ils venaient de quitter, posant sa tête sur la table, sans quitter l’adolescente des yeux, réfléchissant toujours au rêve affreux qu’il avait fait un peu plus tôt. Il cherchait les points communs entre les deux Noeru, mais en réalité, physiquement, elles étaient tellement différentes, puis au niveau du comportement aussi… Par contre, est-ce qu’elle pensait ce qu’il avait rêvé ? Il savait que c’était une création de son propre esprit, mais il pouvait toujours y avoir une part de vérité, non ?

Sans quitter sa position, il tenta d’attraper la main de son élève, mais ne fit que l’effleurer. Elle était trop loin, et lui trop faible pour tendre le bras. Il le sentait, il commençait à s’endormir. Il murmura toutefois d’une voix faible :


- Si je t’oubliais… Est-ce que tu me laisserais ?


Le professeur ne s’était même pas rendu compte des mots qu’il venait de prononcer, il s’était laissé emporté par la fatigue, n’ayant plus envie de lutter. Cependant, encore ce même rêve, celui qu’il avait fait quelques minutes avant de voir Noeru, apparaissait devant ses yeux. Et encore une fois, il se laissait totalement emporter par ce dernier, laissant parfois échapper certaines paroles qu'il adressait à la Noeru de son rêve dans le monde conscient… sûrement plus assez fort pour se battre ou essayer de comprendre ce qui lui arrivait.
Revenir en haut Aller en bas
http://campus-tenshigaya.forumactif.com/u13
Noeru Aiza
♥ Gentille Admin (^o^) ♥
avatar

Messages : 542
Date d'inscription : 27/08/2011
Age : 21
Localisation : SCHWEIZ !

Votre personnage ...
Prénom : Noeru
Nom : Aiza
Âge : 17 ans

MessageSujet: Re: I had a dream~ (pv : Noeru Aiza)    Ven 25 Juil - 3:18

- Tu aurais dû voir la tête que t’as tiré en voyant ton cadeau.

Heureusement, elle comprit ce qu'il voulait dire juste avant de se vexer et pour le coup, elle le trouva adorable. Un poile agaçant certes, mais adorable. Et puis le fait qu'il la serre contre lui... Elle aimait tellement quand il était aussi tendre avec elle, quand elle avait l'impression que leur relation n'était peut-être pas si fragile qu'elle en avait l'aire.

Elle le vit se pencher pour l'embrasser, mais il se stoppa net lorsque l'obscurité s'installa brusquement dans la pièce. Une panne de courant? Malheureusement pas: La responsable de la bibliothèque venait de quitter les lieux.

- Maintenant c’est sûr, il n’y a plus que toi et moi.

- Mh.. C'est vrai...


Noeru frissonna. Si elle n'avait pas peur du noir, elle était forcée d'admettre qu'une bibliothèque déserte et bourrée de coins sombre, n'avait rien de rassurant. Pour ne pas se laisser bouffer pas ce sentiment d’insécurité elle choisis de plutôt se concentrer sur les magnifiques yeux verts de l'homme qu'elle aimait.

- Si je t’oubliais… Est-ce que tu me laisserais ?

Elle ne s'attendait pas du tout à ce genre de question de sa part. Était-ce en partie à cause de ça qu'il était préoccupé? La demoiselle secoua négativement la tête, pour elle même. Après tout elle n'était pas le centre du monde et il devait avoir bien d'autres problèmes.

Si Noeru avait encore souvenir de toute leur relation, elle lui aurait très certainement fait remarqué que ce ne serait pas la première fois qu'il lui en aurait fait baver et que jusque là, même après toutes les choses qu'il lui avait fait endurer elle était toujours revenue. Mais ça elle l'avait oublié. Elle se contenta alors d'un:

- Tu es la drogue la plus addictive que je connaisse et moi je suis déjà totalement accro... Est-ce que ça répond à ta question?

Evidemment elle ne se souvenait pas l'avoir déjà comparé à une drogue puissante dans un local clos du complexe. Ce qui aurait pu être un sous-entendu astucieusement glissé n'en était donc pas un.

- Et je t'avouerais que... ça me fait un peu peur...

Cette phrase là avait été dite de manière beaucoup plus hésitante et était à peine audible. Elle l'avait un peu dit sans réfléchir et maintenant elle redoutait la réaction de Toma. C'est pourquoi elle se dépêcha d’enchaîner sur une chose beaucoup plus superficielle pour faire un """subtile""" changement de sujet.

- Bon c'est pas tout ça mais moi j'ai pas beaucoup mangé à midi et je commence déjà à avoir faim, Mme. Abdlan a pas super bien choisis son jour.

Noeru fit vaguement les cents pas (en l’occurrence on pouvait réduire ce chiffre à sept) avant de choisir une chaise sur la quelle s'asseoir. Elle opta pour la voisine de celle de Toma, voulant être près de lui et posa sa tête à côté de la sienne, le regard à nouveau plongé dans celui de son professeur.

- Est-ce qu'on va... être enfermé ici toute la nuit?

Actuellement il était difficile de dire si cette nouvelle l'angoissait ou, si au contraire, elle la réjouissait, vu que le ton employé était plutôt neutre. En réalité elle voulait juste le savoir à titre informatif, pour savoir si elle devait commencer à se trouver un endroit douillet entre deux étagères pour dormir et si son repas du soir serait le chat qui squattait au balcon intérieur qui constituait d'ailleurs le deuxième étage de la bibliothèque (Au quel cas Toma devrait lui filer un coup de main, vu son piètre niveau en sport). D'ailleurs Noeru ne pouvait plus voir ce matou en peinture, elle était persuadée qu'il la haïssait. La jeune fille ne pouvait pas passer à côté de lui sans qu'il agrippe violemment sa jambe, et il miaulait au martyre quand elle restait sur son "territoire" trop longtemps, comme s'il chercher à la faire passer pour l'agresseuse qu'elle n'était pas.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Pardon ça pourrait être mieux OTL

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Toma Sayashi
~ Professeur de Sport [Lycée Wakuri] ~
avatar

Messages : 432
Date d'inscription : 06/02/2011

Votre personnage ...
Prénom : Toma
Nom : Sayashi
Âge : 23 ans

MessageSujet: Re: I had a dream~ (pv : Noeru Aiza)    Ven 25 Juil - 9:51

- Tu es la drogue la plus addictive que je connaisse et moi je suis déjà totalement accro... Est-ce que ça répond à ta question?


Toma n’avait pas eu le temps de sombrer que l’adolescente répondait à cette question qu’il avait formulée sans vraiment s’en apercevoir. D’ailleurs, en pensant à cette réponse, il soudainement fut prit d’une crainte qu’il lui serait difficile d’ôter de son esprit à présent. S’il était une drogue, il avait le pouvoir de la détruire complètement, et de la laisser s’éteindre. Il était donc la cause de son bonheur, mais surtout de ses tourment et rien que le fait d’y penser le mettait mal à l’aise. Il poussa un soupir et ferma les yeux quelques instants, essayant de penser à autre chose, mais c’était sans compter sur la brune, qui vint surenchérir.


- Et je t’avouerai que… Ca me fait un peu peur.


Il rouvrit les yeux lentement. Lui aussi avait peur, il craignait que quelque chose ne leur arrive à cause de cette relation qu’ils entretenaient. Il repensa une nouvelle fois à son rêve, à cette vague qui l’emportait loin de Noeru et du bellâtre. Cette vague représentait peut-être les souvenirs de la brune, qui l’isolaient et allaient l’éloigner peu à peu de lui, pour la pousser dans les bras d’un autre, sûrement plus gentil, plus attentionné; ou du moins quelqu’un qui l’aiderait à se reconstruire lorsque le sportif l’aurait détruite. Toma laissa échapper un nouveau soupir, pourquoi était-il aussi pessimiste aujourd’hui, ça n’était pas dans ses habitudes… La peur ? Peut-être. La fatigue ? A coup sûr. Peu importe ce qu’il en était, il s’en voulait de ne pas profiter de cet instant privilégié, après tout ce n’était pas tous les jours qu’ils se retrouvaient seuls, tous les deux, qui plus est au lycée.

Il l’entendit vaguement se plaindre de la responsable de la bibliothèque, mais ne jugea pas utile de répondre, après tout elle avait raison, elle n’avait choisi le bon jour pour être étourdie. Le rouquin ferma les yeux quelques minutes, comme pour réfléchir à un moyen de sortir, ou encore à un endroit confortable dans cette bibliothèque, où il pourrait se reposer. Le problème était qu’il ne connaissait pas bien les lieux, après tout,en tant que professeur d’éducation physique, il passait le plus clair de son temps au gymnase ou en salle des professeurs, il ne traînait jamais dans le coin. Lorsqu’il rouvrit les yeux, la première chose qu’il vit furent les iris bleu roi de sa petite-amie. Il ne l’avait pas entendue arriver, ni s’assoir…

Cependant, il refusa d’y faire face, elle le connaissait trop bien et aurait pu être capable de lui demander ce qu’il lui arrivait. Il se leva donc d’un bond, puis alla marcher dans la bibliothèque, entre les étagères. Quand il y repensait, il se disait que s’il voulait éviter les questions, s’éloigner ainsi d’elle  n’était sûrement pas la meilleure solution..

Lorsqu’il revint vers elle après avoir vaguement parcouru les rayons de la bibliothèque, il jeta un regard à la brune qui n’avait pas bougé, elle avait l’air bien plus calme que lorsqu’elle était venue à sa rencontre un peu plus tôt, il était soulagé de la savoir un peu plus tranquille et apaisée, et heureux de se rendre compte qu’il n’y était pas étranger.


- Est-ce qu'on va... être enfermé ici toute la nuit?


Cette question fit sourire le rouquin, qui s’approcha de la jeune fille l’air joueur. Après tout, il ne pouvait pas dormir, et son portable n’avait bientôt plus de batterie, donc oui, ils étaient bloqué ici, sans pouvoir se reposer. Donc à défaut de dormir, le sportif avait décidé qu’il s’amuserait, pour que le temps passe plus vite, mais également pour se détendre et oublier ce rêve qui le tourmentait bien plus que de raisons.
Quand il fut assez proche de l’adolescente , il approcha ses lèvres de son oreille pour y murmurer quelques mots d’une voix suave et pleine de sous-entendus.


- Oui, toute la nuit~


Il déposa un baiser dans le creux du cou l’adolescente, puis s’éloigna d’elle le sourire aux lèvres, guettant chacune de ses réactions, car malgré la pénombre qui envahissait la pièce, il voyait clairement ses expressions. Il s’adossa à une étagère, face à la brune sans ôter ce sourire qui trônait sur son visage, il adorait la taquiner de la sorte, ce n’était pas méchant, mais les réactions de son élève étaient toujours très satisfaisantes. Pour en rajouter une couche, il ajouta de la même voix :


- On a tout notre temps~


Il croisa les bras, sans quitter la lycéenne des yeux. Le fait que la pièce se refroidisse peu à peu à cause de l’absence de lumière et vie sortait le rouquin de cet état endormi et ralenti dans lequel il se trouvait depuis le début de la journée. Certes il n’était pas moins fatigué, mais le fait que l’air ne soit pas lourd et chaud l’aidait à se tenir éveillé.

__________________

C'est une catastrophe je suis désolée ;w;
Revenir en haut Aller en bas
http://campus-tenshigaya.forumactif.com/u13
Noeru Aiza
♥ Gentille Admin (^o^) ♥
avatar

Messages : 542
Date d'inscription : 27/08/2011
Age : 21
Localisation : SCHWEIZ !

Votre personnage ...
Prénom : Noeru
Nom : Aiza
Âge : 17 ans

MessageSujet: Re: I had a dream~ (pv : Noeru Aiza)    Ven 25 Juil - 15:49

Si les joues de la lycéennes s'étaient enflammées, elle, avait frissonné lorsqu'il lui avait murmuré ces mots à l'oreille et qu'il les avait ponctués d'un baiser. Le regard du roux témoignait en faveur de son amusement à la taquiner ainsi et la jeune fille s'en voulait de ne pas pouvoir en faire de même à cause de ses connaissances limitées en la matière et de son sex-appeal proche de zéro. Elle baissa les yeux et soupira. Si Toma avait l'air plus réveillé que quelques minutes au par avant, elle savait qu'il n'en était pas moins épuisé. Elle eût un soudain éclaire de génie. S'il manquait de sommeil, alors elle pourrait peut-être obtenir des réactions moins maîtrisées et plus fortes! Et puis bon, c'est lui qui avait commencé à la charrier, il ne pourrait s'en prendre qu'à lui-même. Son visages était encore un peu rosé et elle le sentait. Mais elle choisis de ne pas y faire gaffe, prit son courage à deux main et s'approcha de Toma. Elle capta son regard et sans le quitter des yeux, le poussa doucement contre une bibliothèque. Son expression était neutre, mais on pouvait lire une pointe d'envie dans ses iris Océan qui avaient l'aire absorbées par celles de Toma tout aussi belles.

En réalité pour ce point là elle ne jouait pas, elle devait mettre beaucoup d'énergie pour ne pas craquer, ne pas l'embrasser et plus encore. La dernière nuit qu'ils avaient passé ensemble avait été à double tranchant. Avant de vivre cette expérience avec lui, elle y avait pensé, l'avait parfois même espéré. Mais désormais les sensations qu'elle avait éprouvé à ce moment lui manquait, et il lui arrivait parfois même d'en être frustrée.

Une fois qu'il fut adossé au meuble, la jeune fille se mit sur la pointe des pieds afin d'approcher son visage du siens et lui murmura:

- Tant mieux...

Elle l'embrassa presque mais se ravisa à la dernière seconde, frôlant sa nuque de sa main gauche.

- Ainsi j'aurais tout le temps de...

Elle mordilla sa lèvre inférieure. Son attitude était peut-être séductrice, mais le style était différent de celui de Toma. En effet elle rougissait toujours, parlait à voix basse et il n'y avait aucune trace d'un éventuel sourire enjôleur sur son visage. Elle s'approcha de son oreille pour enfin continuer.

- Lire ce livre sur le développement des zones urbaines en milieux arides..

Elle s'éloigna, tirant avec elle un bouquin se trouvant à côté de oreille de son professeur. Noeru en profita également pour lui adresser un sourire espiègle.

- ça tombe bien, ça faisait des jouuurs que je le cherchais~

Son ton était théâtral. Il n'était pas difficile de deviner qu'en réalité elle n'avait sans doute jamais entendu parler de cet ouvrage. Ça devait être le cas également de pas mal d'autre personne vu la quantité de poussière qui le recouvrait et ce, malgré son apparence quasi neuve.

La demoiselle n'avait pas quitté Toma de ses yeux rieurs, elle voulait savoir ce qu'il répondrait à ça.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Toma Sayashi
~ Professeur de Sport [Lycée Wakuri] ~
avatar

Messages : 432
Date d'inscription : 06/02/2011

Votre personnage ...
Prénom : Toma
Nom : Sayashi
Âge : 23 ans

MessageSujet: Re: I had a dream~ (pv : Noeru Aiza)    Ven 25 Juil - 21:52

Le rouquin la laissa le plaquer contre le meuble, craignant un instant que des livres ne leur tombent dessus, mais voyant que aucun mouvement menaçant ne se manifestait, Toma en déduisit que tout allait bien et qu’il pouvait tranquillement embêter son élève favorite. A vrai dire, il était plus que comblé par la réponse de l’adolescente à sa provocation, surtout lorsqu’il s’aperçut que la Noeru de son rêve et la vraie n’avait absolument rien à voir l’une avec l’autre. La brune en face de lui restait innocente et douce, même lorsqu’elle répondait au rouquin par la séduction. Son visage restait coloré en réaction aux actes de son professeur et son regard tendre restait aussi expressif à l’accoutumée. Toutefois Toma y perçu une lueur qu’il ne lui connaissait pas, et même s’il avait identifié l’envie dans les yeux de son élève, il y répondit d’un sourire désolé.

Ce n’était pas qu’il ne voulait pas, loin de là. En fait, il s’était vite rendu compte qu’il avait beau s’amuser avec d’autres filles, il lui était devenu difficile de pousser la porte de la chambre pour les y inviter à passer une nuit; pour la simple et bonne raison qu’il savait qu’il avait ressenti quelque chose avec Noeru qu’il ne ressentirai pas avec ces autres femmes. En conséquence, un manque était vite venu s’installer dans la vie du sportif tant le changement avait été drastique pour lui. Et maintenant que la brune s’amusait à le provoquer sur ce terrain là… Toutefois, il imaginait mal faire quoi que ce soit avec elle dans la bibliothèque. Enfin, si, il imaginait très bien, mais il se mettait à sa place en supposant la gêne et le malaise qu’elle pourrait ressentir.

Lorsqu’elle approcha son visage de celui de son professeur, le sourire du rouquin s’élargit un peur plus encore, et un frisson lui parcourir l’échine lorsqu’il sentit le contact bref, mais froid de la main de l’adolescente sur sa nuque.


- Ainsi j'aurais tout le temps de...


Le rouquin ne la quittait pas des yeux, attendant la suite. Il savait qu’elle allait complètement changer de sujet, après tout ils s’amusaient avec les réactions de l’autre, et il le savait, elle voulait une réaction intéressante. Toutefois il ne put cacher sa surprise lorsque cette dernière prit un livre sur la bibliothèque, à hauteur du visage de son professeur. aurait dû s’y attendre pourtant, après tout le lieu était propice à ce genre de réponse.
Il attrapa le bras de la jeune fille qui avait pris le livre avant qu’elle ne puisse le baisser puis lui adressa un sourire, lui prenant la taille de sa main libre pour l’attirer contre lui.


- Bien joué.


Il prit le livre qu’il laissa tomber au sol puis entrelaça leur doigts sans quitter des yeux les iris bleu roi de la brune. Il réduisit peu à peu la distance entre leurs deux visages tout en resserrant son étreinte sur la fine taille de son élève, puis il murmura d’une voix douce :


- Comment veux-tu que je résiste~


Il approcha un peu plus ses lèvres de celles de l’adolescente mais décida finalement d’établir le contact avec la joue de cette dernière, avant de desserrer la main qui tenait sa taille et de libérer ses doigts de ceux de la jeune fille. Cependant il ne bougea pas, restant face à elle, souriant de plus belle. Il caressa du bout des doigts le visage de la jeune fille avant de stopper tout contact physique avec cette dernière, puis il s’esquiva, allant s’asseoir sur la table, les pieds posés sur la chaise sur laquelle il était assis un peu plus tôt.


- C’est trop tentant.


Ces paroles avaient été totalement sincères, même si le ton de sa voix les faisait plus sonner comme des excuses. Il se rendait compte qu’avec elle, il ne pouvait pas jouer longtemps. Il était très vite rattrapé par ses désirs et ses envies et n’était plus capable de mentir ou se cacher. Toutefois il ne voulait pas qu’elle s’en aperçoive, même si il était conscient qu’elle devait s’en douter, et peut-être même se trouver dans le même état d’esprit. C’est pourquoi il décida de tout prendre sous le ton de la plaisanterie, et c’est le regard joueur accompagné d’un sourire amusé qu’il tendit la main vers l’adolescente, l'invitant d’une voix malicieuse :


- Tu viens céder à la tentation ?


Il écarta la chaise sur laquelle reposaient ses pieds afin que la jeune fille puisse s’approcher au plus près de lui. Son sourire ainsi que son regard ne bougeaient pas, ses yeux rivés sur ceux de l’adolescente. Un point positif à toute cette situation, ce rêve affreux lui était pratiquement sorti de l’esprit, même si, il le savait, il n’allait pas tarder à vivre un cauchemar émotionnel.
Revenir en haut Aller en bas
http://campus-tenshigaya.forumactif.com/u13
Noeru Aiza
♥ Gentille Admin (^o^) ♥
avatar

Messages : 542
Date d'inscription : 27/08/2011
Age : 21
Localisation : SCHWEIZ !

Votre personnage ...
Prénom : Noeru
Nom : Aiza
Âge : 17 ans

MessageSujet: Re: I had a dream~ (pv : Noeru Aiza)    Sam 26 Juil - 0:00

Encore une fois elle savoura chacun des gestes de son professeurs. Elle était fière d'avoir pu le surprendre ne serais-ce qu'un peu, et le sourire qu'il lui avait adressé avait réalimenté le feu dans ses joues.

Quand il l'invita à s'approcher elle s’exécuta. Ou du moins elle commença car elle fût interrompu par un bruit en particulier. Le son d'une porte se fermant sans être retenue. Puis la lumière de la pièce s'alluma, confirmant que le son était bien assimilé à l'objet au quel pensait la jeune fille. Est-ce que la documentaliste était revenue? Peu de chance. Alors peut-être était-ce le concierge? elle en doutait fortement n'ayant pas entendu rouler son matériel. Noeru ne savait pas comment réagir. S'il ne faisaient rien, elle pourrait rester seule avec Toma la nuit entière mais... le jeune homme avait réellement besoin de se reposer, et dans un bon lit douillet, pas sur une chaise de la bibliothèque. Elle sorti donc sa main de la poche de sa veste d'uniforme, en profitant pour faire tomber discrètement la petite boite qui contenait ses lentilles de contactes, faisant passer ça pour de la maladresse. C'est pourquoi elle se dépêcha de les ramasser d'un air gêné plutôt crédible, étant donné que cette expression elle la connaissait sur le bout des doigts. Si l'adolescente se trimbalait ses verres de contactes, c'est qu'elle avait l'intention de rejoindre Misaki après les cours, et son amie lui avait prié de les prendre. Connaissant la blonde, Noeru se doutait qu'elle aurait droit à une soirée relooking, c'est pourquoi elle n'avait pas bronché. Après tout si ça pouvait lui faire plaisir.

Elle su que son stratagème avait marché quand les pas se rapprochèrent de leurs position. Elle savait qu'après ça Toma risquait de lui en vouloir, peut-être même avait-il deviné qu'elle avait fait exprès de faire tomber le boitier. Mais pour le moment peu lui importait. C'était pour son bien après tout.

Un jeune homme au teint basané et aux yeux d'un turquoise perçant apparu de derrière la bibliothèque. Et bien que son look de premier de la classe était loin de le mettre en valeur, on devait bien admettre que le garçon était très loin d'être moche. Ce garçon était un nouvel élève de la classe de Noeru. Bon il était plutôt difficile de le deviner étant donné qu'il devait bien avoir deux ans de plus. En fait, contrairement à ce que son apparence laissait paraître, il avait déjà redoublé deux fois. La cause de son choix vestimentaire et son attitude sérieuse était sa mère qui en avait eut raz le bol de son comportement et qui l'avait menacé de le ficher dehors s'il ne changeait pas radicalement. Sous la pression il était devenu absolument irréprochable, méconnaissable. Enfin... Il y avait bien des instant ou son comportement brutal reprenait le dessus, ce qui lui avait d'ailleurs valut une exclusion récemment. Et c'est pourquoi il se faisait discret et limitait ses rapports avec les autres.

- Ha, salut Noeru, il se tourna vers Toma. bonjour professeur. Vous faites quoi ici?

- Salut Andrew... En fait M. Sayashi et moi nous nous sommes retrouvés coincé ici, Mme Abdlan a oublié de contrôler s'il restait des gens. J'étais venue pour chercher un livre sur le thème que nous étudions en histoire vu que j'ai du quitter le cours avant sa fin, et je suis tombée sur lui...

- Ha d'accord... Au fait, Misaki m'a dit que si je te croisais je devrais te faire parvenir qu'elle s'inquiète et te demande de l'appeler au plus vite...

Si Andrew passait du temps avec Noeru et Misaki, c'était par le biais d'Adrien qui était l'un de ses amis d'enfance.

- Et toi qu'est-ce que tu fais là? le questionna Noeru.

- Je suis aussi venu chercher un bouquin, comme j'ai un double des clés je ne me suis pas gêné.

- Attends, tu as un double?

- Mh.

Noeru le fixa pour qu'il lui en explique la raison, mais déduisant après son long silence qu'il ne le ferait pas, laissa tomber. Il désigna en suite le livre qu'il tenait dans ses mains et reprit la parole.

- Moi j'ai ce qu'il me faut, je vais y aller. Le rayons sur les livres historique est encore un peu plus loin, quand tu auras trouvé tu fermera.

Il tourna les talons après avoir déposé la clé sur la table et lui fit un signe de main en ajoutant un dernier "à demain". Puis ildisparu aussi vite qu'il était venu. Noeru se tourna vers Toma quand elle entendit la porte claquer.

- Tu n'a pas à te soucier de lui, il ne cherche jamais plus loin que ce qu'il voit, je n'ai jamais vu quelqu'un de si je-m’en-foutiste de toute ma vie. On à eu de la chance que ce soit lui qui nous aie trouvé.

Le fait qu'elle ne se soucie pas d'être crue ou non avait également rendu Noeru beaucoup plus bonne menteuse, et le ton qu'elle avait employé pour expliquer sa présence à la bibliothèque avait été très naturel.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Toma Sayashi
~ Professeur de Sport [Lycée Wakuri] ~
avatar

Messages : 432
Date d'inscription : 06/02/2011

Votre personnage ...
Prénom : Toma
Nom : Sayashi
Âge : 23 ans

MessageSujet: Re: I had a dream~ (pv : Noeru Aiza)    Sam 26 Juil - 0:50

Lorsque le bruit de la porte qui se refermait résonna dans la pièce, le rouquin reprit sa position initiale, essayant de garder un visage neutre. En réalité, il aurait préféré que Noeru et lui aillent se cacher dans un coin, mais il avait vaguement aperçu la jeune fille faire exprès de faire tomber une boîte de sa poche, donc il n’avait pas voulu insister. Il ne comprenait pas pourquoi elle avait fait ça… Après tout ils ne se voyaient jamais, et pour une fois qu’ils pouvaient bénéficier d’un moment à deux, tranquilles, au lycée, elle s’amusait à révéler leur position à une tierce personne.

Lorsqu’il vit la personne à l’origine du bruit s’approcher d’eux, le rouquin fit de son mieux pour rester impassible. Il se souvenait maintenant où est-ce qu’il avait vu ce visage dont il avait rêvé un peu plus tôt. Il l’avait vu sur le trombinoscope sur lequel étaient recensées les photos des élèves.Il s’agissait d’un nouvel étudiant dans la classe de Noeru, quelqu’un en apparence assez simple et assez discret en cours également. Le rouquin s’en serait tenu à ça s’il n’avait pas rêvé de ce garçon là en train de coller sa petite-amie.

Lorsque les deux adolescents se mirent à discuter, le rouquin fit mine de se concentrer sur son téléphone, malheureusement éteint à cause du manque de batterie. En réalité, toutes sortes de questions lui traversaient l’esprit. Est-ce que Noeru savait que c’était lui qui venait ? Est-ce qu’elle était proche de lui ? Comment le trouvait-elle ? Est-ce qu’il allait voir sa place lui être volée ?Toma poussa un soupir, il fallait qu’il arrête.


Quand le jeune homme tourna les talons pour finalement sortir de la bibliothèque, le rouquin lâcha son téléphone à côté de la clé, sans vraiment écouter ce qu’avait dit Noeru. Elle avait raison, si c’était Misao qui les avait trouvé, ils auraient eu un peu plus de mal à expliquer la situation de manière à ce qu’il y croit. Mais pour l’instant, le sportif n’y pensait pas vraiment, son rêve ayant tout à fait refait surface dans son esprit, et pas de la manière la plus agréable qu’il soit.
Sans un regard pour la brune, il prit place sur la chaise qu’il avait poussée un peu plus tôt, puis se frotta les yeux quelques instants avec ses mains. Il essayait de comprendre, sans grand succès, ce que tout cela pouvait bien signifier.
Il posa son coude sur la table, sa tête posée sur sa main, l’ai fatigué et surtout, perdu. Juste lau moment où il avait réussi à se changer un tant soit peu les idées, il s’en reprenait plein la figure. Il poussa un nouveau soupir exaspéré.

Il en avait complètement oublié la présence de l’adolescente, tant les interrogations fusaient dans son esprit, c’est pourquoi il laissa échapper quelques mots pour lui-même, à voix haute.


- Je comprends rien…


Après s’être rendu compte qu’il s’était exprimé tout haut, il semblait se souvenir de son élève et se tourna donc vers elle, sans faire aucun effort pour ne pas l’inquiéter. Bien sûr, son visage n’avait rien d’effrayant, il semblait juste vraiment fatigué et légèrement inquiet également. Toutefois il ne lui posa aucune question à propos de Andrew, ou encore pourquoi lui avait-elle révélé leur position, en fait il ne voulait pas en parler, parce que s’il le faisait, il savait qu’il serait obligé de faire allusion à son rêve, pour finalement le raconter entièrement. C’est pourquoi il reconcentra le sujet de la conversation sur la brune.


- Tu vas mieux… Tu devrais vraiment y retourner…


Il lui adressa un mince sourire avant de s’adosser contre le dossier de la chaise, fixant l’adolescente. Est-ce qu’un jour, elle allait finir avec ce Andrew ? Est-ce qu’il serait forcé de la regarder de loin ? De tourner la page et de l’oublier ? Il n’aimait pas cette idée. En fait, le fait que le jeune homme de son rêve apparaisse à ce moment précis, brisant l’instant de complicité entre lui et son élève, rendait ce cauchemar tellement plus réel.
Il voulait s’éloigner pendant un temps, prendre une pause, oublier un peu Noeru, Misao, Klaüs et toute la compagnie. Il voulait se reconcentrer un peu sur lui et sa personne, aller s’amuser pour lui, et ainsi de suite. Sans chaîne, sans attachements. Il leva la tête vers la jeune fille puis prit la parole.


- Je vais partir…


Il marqua une pause, avant de reprendre la parole de la même voix neutre.


- Ne t’inquiète pas, juste pour quelques semaines, histoire de…


Prendre des vacances ? Il soupira, n’osant pas le dire pour éviter que la jeune fille ne le comprenne de travers. Après quelques instants, il ajouta :


- … Voir ma famille.


En effet, les vacances approchaient, et le rouquin n’aurait plus aucune raison de rester sur le campus. Il pourrait aller profiter du soleil et des filles de l’autre côté du Pacifique, pour se changer les idées. Surtout que Sayumi y allait également, il avait toutes les raisons de s’y rendre… Le rouquin reposa sa tête sur la table, fermant les yeux. Il voulait que son élève ne s’inquiète plus pour lui, et qu’elle s’en aille, pour qu’il puisse réfléchir un peu seul. Puis il serait réveillé par la documentaliste le lendemain matin et comme ça, il pourrait prendre un jour de congé, dormir toute la journée. C’était un plan parfait. C’est pourquoi il prit la parole d’une voix calme.


- Je vais bien. Merci d’être venue.


Il se redressa et s’étira légèrement pour attraper le bras de l’adolescente afin de l’attirer contre lui pour déposer un baiser sur la joue de cette dernière.
Revenir en haut Aller en bas
http://campus-tenshigaya.forumactif.com/u13
Noeru Aiza
♥ Gentille Admin (^o^) ♥
avatar

Messages : 542
Date d'inscription : 27/08/2011
Age : 21
Localisation : SCHWEIZ !

Votre personnage ...
Prénom : Noeru
Nom : Aiza
Âge : 17 ans

MessageSujet: Re: I had a dream~ (pv : Noeru Aiza)    Sam 26 Juil - 12:48

Il n'y comprenait rien? Quel genre de questions se posait-il? Elle se doutait que ça devait être, entre autre, la cause de ses tracas. Malheureusement elle n'eut pas le temps de lui demander des détails qu'il s'adressa à elle dans un tout autre sujet.

- Tu vas mieux… Tu devrais vraiment y retourner…

Elle ne répondit pas mais baissa les yeux. Maintenant qu'il ne faisait plus rien pour cacher sa fatigue, Noeru fût confortée dans l'idée que révéler leur position était la meilleur chose à faire. Toute fois, l'idée de s'en aller si vite ne lui plaisait pas pour autant. Rien ne les empêchait de partir dans une heure, vu que son ami lui avait gracieusement donné son double. Et puis dehors c'était toujours l’apocalypse et l'infirmerie était très certainement fermée maintenant.

- Je vais partir…

Noeru releva la tête pour plus d'infos, elle se doutait bien que ce ne serait pas "à jamais".

- Ne t’inquiète pas, juste pour quelques semaines, histoire de...

"Prendre des vacances" compléta-t-elle dans son esprit.

- … Voir ma famille.

Qu'importe ce qu'il prétendait, elle savait que la fin de phrase était à la base "prendre des vacance", car c'était la suite attitrée à "histoire de" lorsqu'on disait "je vais partir" au préalable. Elle serra les poings mais resta calme. Ce n'était pas du lycée qu'il "prendrait des vacances", elle était persuadée qu'il adorait ça. Un job de prof qu'il gérait à la perfection, des jeunes filles qui flattaient sans cesse son égaux. Non s'il voulait "prendre des vacances", c'était d'elle. Autrement il ne lui aurait pas menti. Elle l'imaginait déjà sur une plage de sable fin et chaud, buvant un cocktail avec deux magnifiques femme se disputant ses faveurs. Noeru détestait cette idée. Cependant elle restait parfaitement calme, seule ses poings se contractaient sous la colère qu'elle éprouvait.

- mh.

Un silence pesant commençait à s'installer entre eux. Pendant ce laps de temps, chaque sons que faisait le gros chat du deuxième semblait amplifié par trois. Chaque petit cliquetis de ses griffes sur le parquet raisonnait dans cette gigantesque pièce quasiment vide. Puis Toma interrompu ce calme plat, sans pour autant que la lourde atmosphère dans la quelle ils baignaient ne se brise.

- Je vais bien. Merci d’être venue.

Cette phrase faillit la faire sortir de ses gonds. Non. Il n'allait pas bien et elle le voyait. Et de toute manière si ce qu'il prétendait était vrai, alors il n'aurait pas eu besoin de "prendre des vacances". Doutait-il autant de sa capacité à pouvoir l'aider, pour la rembarrer avant même qu'elle ait essayé? Son baiser sur la joue de la noiraude fut la goutte d'eau qui fit déborder le vase. Elle tapa violemment du poing sur la table.

- Alors c'est comme ça!? Tu me laisses avec une malheureuse bise avant d'aller ""voir ta famille"!? Sans absolument aucune explication!? Tu penses que je suis trop bête pour les comprendre c'est ça!?

Elle avait tout dit d'une traite, ne laissant aucun blanc éventuel et si Toma avait voulu dire quelque chose ou protester il n'en aurait pas eu l'occasion.

- Et puis de toute façon tu sais quoi? Va t'amuser je m'en fiche, je commence à avoir l'habitude, mais tu ne t'étonnera pas si je fais de même.

Son ton était absolument glacial et son poing n'avait pas quitté la table. Evidemment elle n'avait aucune intention d'aller flirter, elle avait dit ça sur le coup de la colère. D'ailleurs Noeru avait rarement était si furieuse. La dernière fois en date était peut-être la fois ou elle s'était jetée de la fenêtre du rouquin. Les larmes lui montaient aux yeux et elle n'avait qu'une envie c'était se défouler. Elle approcha la mains du casque, dans l'intention de violemment le propulser sur le sol, mais elle s'interrompit à mi chemin. Elle était incapable de faire une chose pareil, Toma risquait d'être bien trop blessé. Se rendant compte que même dans un état pareil elle n'arrivait pas à faire consciemment quelque chose qui risquait de trop lui faire du mal, elle lâcha un juron qui résonna dans toute la pièce. Puis elle se vengea sur les livres se trouvant sur l'étagère à sa hauteur, les envoyant valdinguer sur le sol froid. Certes par le passé elle avait tenté de mettre fin à ses jours dans le seul but de l'anéantir, mais cela faisait un moment que Toma s'amusait à piétiner son coeur, ce qui n'était pas le cas depuis le nouveau départ de la lycéenne. Aujourd'hui la jeune fille ne le haïssait pas assez pour s'en prendre à lui de la sorte.

Pour se calmer mais surtout par réflexe, elle tata ses poches à la recherche d'un paquet de cigarette, mais, ne fumant plus depuis quelques temps, elle ne trouva rien, chose qui l'irrita encore un peu plus. Elle se dirigea donc d'un pas rageur vers la fenêtre qu'elle ouvrit sans aucune délicatesse et sans un regard pour Toma. "Qu'il parte, de toute façon je ne veux plus le voir, à moi aussi ça me fera des vacance, tiens. D'ailleurs, je m'amusais bien mieux sans lui. " voilà le genre de phrases qui défilait dans son esprit actuellement. Bon elle n'en pensait pas un traître mot mais... Si en fait, sur le coup oui. Mais heureusement que Toma n'était pas télépathe car elle aurait regretté chacune de ces répliques balancés par rage pure.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Toma Sayashi
~ Professeur de Sport [Lycée Wakuri] ~
avatar

Messages : 432
Date d'inscription : 06/02/2011

Votre personnage ...
Prénom : Toma
Nom : Sayashi
Âge : 23 ans

MessageSujet: Re: I had a dream~ (pv : Noeru Aiza)    Lun 28 Juil - 0:33

La table sur laquelle était accoudé Toma trembla légèrement lorsque le poing de l’adolescente s’y était abattu. Le rouquin par contre, n’avait pas  bougé, seuls ses yeux traduisait sa surprise et son choc. En fait, il ne comprenait pas ce qui lui avait pris. Pourquoi avait-elle réagi de la sorte ? Après tout il faisait de son mieux pour qu’elle ne se sente pas trop surmenée, elle avait déjà ces souvenirs qui lui revenait petit à petit, il n’allait pas en rajouter, qui plus est avec des problèmes qui n’en sont pas vraiment…


- Alors c'est comme ça!? Tu me laisses avec une malheureuse bise avant d'aller ""voir ta famille"!? Sans absolument aucune explication!? Tu penses que je suis trop bête pour les comprendre c'est ça!?


Il poussa un soupir, ennuyé. Elle voulait des explications, mais à chaque fois qu’il lui expliquait quelque chose, elle se retrouvait à sauter par la fenêtre ou dans des états seconds. Alors non, il ne lui donnerait pas d’explication. Mais le fait qu’elle ne le laisse même pas s’exprimer, qu’elle se mette déjà en tête des idées sur ce que le roux allait faire énerva le sportif au plus haut point. Car oui, il avait deviné qu’elle avait compris de travers. Non, ce n’était pas spécialement d’elle qu’il voulait s’écarter, mais de toute cette situation. Il étouffait sur le campus, mêlé à trop de mensonges, trop de secrets et trop de jeux. Il avait besoin de quelques semaines sans avoir à se soucier de Noeru, de lui ou de leur relation.
Toutefois, alors qu’il faisait de son mieux pour garder son calme depuis que son élève avait manifesté son énervement, les paroles qui suivirent ne manquèrent pas de le faire réagir, et ce au quart de tour.


- Et puis de toute façon tu sais quoi? Va t'amuser je m'en fiche, je commence à avoir l'habitude, mais tu ne t'étonnera pas si je fais de même.


Ces derniers mots le firent éclater de rire, un rire jaune traduisant son agacement. S’il n’avait pasété aussi fatigué, il aurait donné du fil à retordre à la jeune fille en restant complètement froid, mais là, il pouvait au mieux être distant,  ou au pire, très énervé. Il rassembla ses forces et prit la parole d’une voix tout à fait neutre, quoiqu’un peu tremblante à cause de la colère.


- Tu es sûre ? Je ne vais pas me faire prier.


Il n’espérait même pas qu’elle le retienne, et lui ne comptait pas non plus la retenir.  Après tout il avait l’autorisation d’aller s’éclater avec d’autres filles, il n’allait pas refuser, ce n’était pas toutes les filles qui iraient dire ça à leurs petits-amis… Même si Toma le savait qu’elle ne souhaitait pas vraiment qu’il y aille. Mais pour l’instant, il était dans un tout autre état d’esprit. Elle voulait aller s’amuser ? Grand bien lui fasse… Enfin toutes ces pensées, c’était sous le coup de l’agacement. Mais en cet instant précis, il lui en voulait trop d’agir de la sorte, il n’avait pas mérité ça. Cela faisait des semaines qu’il faisait de son mieux pour faire en sorte qu’elle n’ai à se soucier de rien sauf de sa mémoire, ce qui était déjà énorme. Il lui cachait donc son état, c’était vrai, il lui mentait, c’était vrai aussi. Mais jamais ce n’était pour lui nuire. C’est pourquoi l’entendre faire ce genre de reproches l’agaçait. Elle ne se rendait pas compte, vraiment, de tout ce qu’il devait endurer, et de toute la pression qu’il accumulait.
A la base, quand il avait pensé à aller voir des filles en Amérique, c’était plus pour orienter ses pensées vers autre chose, sans même pousser le charme trop loin; il leur aurait parlé, offert un verre et puis… c’était tout. Rien de plus que ce que faisait les lycéens en soirée. Après tout elle faisait déjà la même chose, d’un côté avec Misao et de l’autre, avec Adrien.

Lorsqu’il la vit s’approcher, énervée, du casque qu’il venait tout juste de lui  offrir, Toma croisa les bras, observant la jeune fille. Elle pouvait faire ce qu’elle voulait de ce casque, il était trop énervé contre elle pour être blessé par ce geste même si, au fond, il savait qu’il se sentirait extrêmement mal après coup. En l’entendant pousser son juron qu’il avait identifié comme la frustration de ne pas pouvoir finir ce qu’elle avait commencé, le sportif poussa un soupir à la fois soulagé et exaspéré.


Pendant un long moment, la pièce fut silencieuse, s’assombrissant peu à peu, le ciel ne semblant pas vouloir se découvrir, au contraire. Des livres, jetés un peu plus tôt par la brune, jonchaient le sol près de la fenêtre à laquelle elle se trouvait accoudée. Toma lui, n’avait pas bougé de sa chaise, observant silencieusement la jeune fille. Comment en étaient-ils arrivés là ? Même s’il ne comprenait toujours pas pourquoi elle s’était énervée, il ne voulait pas se quittersur une telle note. Après tout, après le cours de vendredi, il ne savait pas quand est-ce qu’il allait la revoir. Il avait déjà une excuse toute faite pour l’administration, ce qui lui permettrait de partir aussi longtemps qu’il le souhaitait, dans la mesure du raisonnable, bien sûr… Mais avant cela, il ne voulait pas qu’elle lui en veuille avant qu’il ne parte.

Il se leva donc lentement et s’approcha silencieusement d’elle, mais garda toutefois une certaine distance, n’osant pas établir de contact physique, et hésitant même à lui parler. Finalement il se lança, d’une voix si distante qu’il était difficile de savoir s’il s’agissait ou non de son réel sentiment.


- Je te fais confiance. C’est juste que je suis comme ça.


Ils avaient déjà eu cette conversation quand elle était venu chez lui la dernière fois, ou du moins ils avaient fait allusion au sujet, pas de la même façon, mais l'idée avait été la même... Elle lui avait demandé comment est-ce que c’était si facile pour lui d’être tout le temps capable de répondre sans laisser transparaître sa gêne. Il avait réussi à esquiver la question, et il n’allait pas aborder le sujet aujourd’hui non plus. De toute façon, elle ne l’écouterai pas non plus, trop énervée, il le savait… Toutefois pour essayer de se justifier sans provoquer un nouvel éclat de colère de la part de la brune, il ajouta de la même voix:


- Tu as assez de problèmes pour ne pas que j’y rajoute les miens…



Après tout c’était la vérité, même si les problèmes de Toma venait de l’amnésie de la brune, il ne voulait en aucun cas qu’elle se sente coupable… C’est pourquoi il ne disait rien, enfin c’était une des nombreuses raisons. Fatigué de se tenir debout, il se laissa glisser le long de l’étagère à laquelle il s’était adossé, sans prêter attention aux livres qu’avait jeté Noeru un peu plus tôt. Il prit son visage entre ses mains quelques instants, comme pour s’aider à se tenir éveillé.


- Ce n’est pas toi que je fuis. C’est juste que…


Il hésita. Il avait l’impression de trop en dire. Il ne voulait pas l’inquiéter. Après tout il n’y avait pas de quoi, il avait l’habitude. C’était plus la fatigue qui régissait ses réactions et ses paroles aujourd’hui. D’ailleurs ses lèvres n’avaient pas attendu son autorisation pour lâcher les mots qui suivirent.


- C’est trop… J’en peux plus…


Il appuya sa tête contre l’étagère et ferma les yeux. En fait il n’attendait pas de réponse de la jeune fille. Elle pouvait partir, il s’en fichait. Tout ce qu’il souhaitait c’est qu’elle ai compris qu’elle n’avait aucune raison de lui en vouloir…
Revenir en haut Aller en bas
http://campus-tenshigaya.forumactif.com/u13
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: I had a dream~ (pv : Noeru Aiza)    

Revenir en haut Aller en bas
 
I had a dream~ (pv : Noeru Aiza)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Dream of Ewilan
» Hollywood Dream Boulevard
» Dream ticket :Obama/Gore
» California Dream !
» Horse Dream RPG

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CAMPUS TENSHIGAYA :: Corbeille-
Sauter vers: