AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Venez incarner votre personnage de manga / anime préféré ou bien créez le votre, et amusez vous dans le Campus Tenshigaya, une ville sans limites !

Partagez | 
 

 Un joyeux anniversaire~ (PV Noeru)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Toma Sayashi
~ Professeur de Sport [Lycée Wakuri] ~
avatar

Messages : 432
Date d'inscription : 06/02/2011

Votre personnage ...
Prénom : Toma
Nom : Sayashi
Âge : 23 ans

MessageSujet: Un joyeux anniversaire~ (PV Noeru)   Lun 3 Mar - 20:27

Le mois d’avril était enfin arrivé, et par conséquent, tous les cerisiers étaient en fleurs, ce qui donnait un aspect tout à fait magique au campus. Le printemps était sûrement une des plus belles saisons, après l’hiver, et Toma était ravi de pouvoir profiter une année de plus de ce dernier. Après tout, le printemps japonais n’avait absolument rien à voir avec le printemps américain, les gens semblaient de meilleur humeur, plus sympathiques et les villes étaient bien plus jolies ici. C’était une des nombreuses raisons pour lesquelles il adorait le pays du soleil levant.
C’était la fin de la journée et le professeur de sport était heureux de pouvoir enfin rentrer chez lui. Il était particulièrement pressé aujourd’hui puisque depuis quelques jours, une amie proche séjournait chez lui. Cela faisait près de deux ans qu’il ne l’avait pas vue et elle lui avait terriblement manqué, c’est pourquoi lorsqu’elle lui avait fait la surprise de venir le chercher à l’entrée du campus, il s’était senti revivre, comme si tous ses problèmes s’étaient envolés. Il profitait de chaque soirée en sa compagnie car il savait qu’elle repartirait bien vite.

La jeune femme lui avait permis d’oublier un peu les problèmes liés à Noeru et Misao, ainsi que de relâcher la pression. Elle avait d’ailleurs été quelque peu exaspérée en apprenant la relation du professeur avec une de ses élèves, mais fut tout de même heureuse que le roux ait trouvé quelqu’un pour le contrôler un tant soit peu au niveau des femmes. C'était également une grande surprise puisque e roux jusque là n'avait jamais eu de relation stable. Toutefois elle plaignait également la lycéenne, qui ne devait sûrement pas mener une vie tranquille avec Toma comme petit-ami.
Dans tous les cas, cela faisait près de trois semaines que Toma n’avait pas eu affaire ni à Noeru, ni à Misao. Il ne les croisait pratiquement jamais, et les voyait uniquement deux heures par semaines, pour le cours de sport. Il ne les avait pas contacté non plus, que ce soit par messages ou par appel.


Alors qu’il traversait la cour du campus, il vit Misaki et Adrien venir de front. Les deux jeunes gens semblaient complètement absorbés par leur conversation, si bien qu’ils ne remarquèrent même pas le roux. Ce qui au final l’arrangeait car il était de trop bonne humeur à l’idée de rentrer chez lui pour avoir à subir le regard mauvais que lui destinait toujours le voyou. Cependant, le roux entendit un bout de leur discussion, qui avait pour sujet principal Noeru. La blonde n’avait vraiment pas changé, elle parlait toujours aussi fort et avec toujours autant d’entrain. Apparemment, les adolescents avait organisé une fête surprise en l’honneur des dix-sept ans de la brune il y a quelques jours, et selon les dires de la blonde, Noeru avait été extrêmement surprise.

Il ne fallut pas énormément de temps au roux pour réagir, il sortit rapidement son téléphone de sa poche, il était si pressé qu’il manqua de le faire tomber. Et alors qu’il allait composer le numéro de l’adolescente, il se ravisa; après tout, il ne savait pas si elle était seule. Oh et puis tant pis. Il appuya sur l’icône verte. Cependant, il semblait que le destin était contre lui aujourd’hui; il tomba directement sur le répondeur; le sportif lui laissa alors un message lui demandant de venir le voir parce qu’elle lui manquait. Il pressa donc le pas jusqu’à sa voiture puis monta rapidement à l’intérieur pour rentre chez lui. Il ne savait pas quoi faire. Avec l’arrivée de Sayumi, il avait complètement oublié son anniversaire, il ne lui avait même pas envoyé de message, et n’avait prévu aucun cadeau; pourtant il connaissait la date…


Une fois arrivé chez lui, il constata que son appartement était dans un état pitoyable. Il y avait des vêtements de femme absolument partout sur le sol et les meubles, et la vaisselle du repas de midi traînait encore sur la table. Le roux soupira. Comment les femmes faisaient pour être aussi bordéliques ? Il appela son amie en catastrophe, lui expliquant la situation délicate dans laquelle il se trouvait. Sayumi lui assura alors qu’elle trouverait un endroit où dormir pour cette nuit, et qu’il n’avait pas à s’en faire. Toma, après avoir raccroché, s’empressa de tasser tous les vêtements de la jeune femme dans sa valise; après tout il ne voulait pas que Noeru se fasse de fausses idées. Depuis la dernière fois qu’ils s’étaient vus tous les deux, il n’avait touché à aucune femme… Enfin peut-être une ou deux, mais les progrès étaient bien là. Et puis de toute manière, aucune n’égalait la lycéenne.

Il avait tout rangé en l’espace d’une heure, il était épuisé, et il se promit de passer un savon à son amie lorsqu’elle serait revenue. Le roux était persuadé que l’adolescente n’allait pas tarder à arriver. Il n’y avait pratiquement rien à manger chez lui, il n’avait pas de cadeau pour elle… En d’autres termes, il était vraiment mal et même s’il savait que la brune ne lui en tiendrait pas rigueur, il s’en voulait.

Ayant besoin d’un peu d’air frais, il sortit quelques instants sur sa terrasse, se demandant toujours ce qu’il allait bien pouvoir faire. Elle était venu tellement de fois chez lui, mais cette fois-ci, le jeune homme était particulièrement nerveux. Il resta appuyé contre la barrière un long moment, à essayer de se calmer.

Son coeur fit un bond et il eut un sursaut  lorsqu’il entendit la poignée de la porte tourner, il avait momentanément oublié que Noeru connaissait le code de chez lui. Toutefois, il n’alla pas la voir tout de suite, trop nerveux, il se calma d’abord. Puis finalement, lorsqu’il la vit dans son salon, il s’y faufila. Il arriva discrètement derrière elle et tout en l’attirant contre lui, lui murmura d’une voix suave un « Joyeux anniversaire » au creux de l’oreille.
Revenir en haut Aller en bas
http://campus-tenshigaya.forumactif.com/u13
Noeru Aiza
♥ Gentille Admin (^o^) ♥
avatar

Messages : 542
Date d'inscription : 27/08/2011
Age : 21
Localisation : SCHWEIZ !

Votre personnage ...
Prénom : Noeru
Nom : Aiza
Âge : 17 ans

MessageSujet: Re: Un joyeux anniversaire~ (PV Noeru)   Lun 3 Mar - 23:33

Les jours passaient et depuis que Noeru avait revu Toma, quelques autres souvenir lui étaient revenus en tête, mais rien de bien joyeux et toujours concernant son enfance. L'un d'eux avait d'ailleurs été si violant qu'elle avait dû quitter la classe en urgence et en plein cours pour ne pas éclater en sanglot devant tout le monde. Misao s'était aussi énormément rapproché d'elle durant cette période et la noiraude avait de plus en plus de peine à penser qu'il représentait une quelconque menace. Elle restait tout de même prudente à son sujet, gardant en tête les avertissements de l'homme qu'elle aimait.

Durant cette période elle avait refusé énormément de sortie que lui proposait ses amis, afin de se reposer. Elle ne voyait plus grand monde et se renfermait petit à petit, malgré elle. Son recouvrement partiel de mémoire n'y était bien sûr, pas pour rien.

deux semaines et demis passèrent ainsi, où Adrien et Misao devenus ses uniques fréquentations. Mais elle ignorait que ce jour là il en serait tout autre... Ses colocataires était de sorties et elle s'attendait à retrouver sa chambre vide en ouvrant la porte. Mais lorsqu'elle alluma la lumière, une dizaine de personnes surgirent de derrière les meubles et lui souhaitèrent un joyeux anniversaire. D'habitude les gens feignent la surprise lorsqu'il son confronté à ce type d’événements, mais Noeru ne n'en avait pas eu besoin étant donné qu'elle-même ne se souvenait plus de la date. Mise à part ce moment, la soirée avait été plutôt agréable et elle lui avait permis de penser à autre chose, d'oublier ses soucis et de manger du gâteau.

La fête avait été réellement requinquante pour la demoiselle et l'effet continua de perdurer les jours suivants. Le vendredi soir de la même semaine, alors qu'elle venait de sortir de la douche et qu'elle allumait son portable pour y vérifier sa messagerie, elle s'aperçue qu'elle avait un message vocal de Toma. Son estomac se noua, ça faisait un peu moins de trois semaines qu'elle n'avait pas eu l'occasion de lui parler et il commençait sérieusement à lui manquer. Dans son mot il lui demandait de le rejoindre chez lui. Noeru fit la moue. Elle n'aimait plus aller chez Toma à cause des heures passées à l'y attendre et des femmes qu'il y amenait sans doutes. Mais elle n'allait pas faire la difficile car plus que tout, elle avait envie de le voir.

La lycéenne du résister à l'envie de de se faire belle pour le sportif, à cause des questions qu'elle risquait de provoquer chez ses compagnons de chambre. Elle se maquilla tout de même et évita de mettre le fameux training. Celui qu'elle portait lorsqu'elle avait la flemme de trouver mieux et qu'elle n'utilisait jamais pour aller courir mais plutôt pour sortir au parc avec ses amis. Grace à lui elle pouvait gesticuler et rigoler avec eux dans un confort optimal et sans aucun risque de dévoiler sa culotte. Elle choisit donc une robe blanche arrivant à mi cuisse et ornée de dentelle à ses extrémités, une fine jaquette beige en coton, des leggings turquoises foncés et opaques, et de bottines assortie au vêtement qui recouvrait ses épaules que son haut laissait découvertes. Une fois prête elle attrapa son manteau et sortit en hâte, prévenant ses camarades qu'elle avait à faire et qu'elle ne rentrerait peut-être pas.

Noeru arriva chez Toma une demi heure plus tard et connaissant le code, elle entra directement. A mesure qu'elle montait les marches, les battements de son coeur s'intensifièrent. Elle atteint la porte de l'appartement du roux, posa sa main sur la poignet et l'ouvrit. Lorsqu'elle entra et qu'elle trouva le lieu vide elle cru d'abord à une mauvaise blague.

Puis elle sentit une présence derrière elle et avant qu'elle n'eût le temps de se retourner elle fût attirée contre le corps de son cher et tendre qui lui murmura doucement un "Joyeux anniversaire" à l'oreille. Alors il s'en était souvenu... Elle n'avait pas osé le mettre au parfum de peur de lui être trop envahissante. Du coups, rien que de l'entendre lui souhaiter bonne fête, même avec ces quelques jours de retard, était le plus beau cadeau qu'elle aurait pu espérer.

- Cet anniversaire surprise et en tout cas bien plus agréable à la découverte que celui de mes amis~...

Elle avait un sourire doux accroché aux lèvres et une pointe d'espièglerie se lisait dans ses yeux. Elle se retourna afin d'être face à lui et l'embrassa amoureusement.

- Je suis heureuse de te voir.. Le temps à été bien long...

Elle posa sa tête contre son torse et ferma les yeux. Elle espérait que la soirée se déroulerait mieux que la dernière, c'est pourquoi elle fuirait les sujets qui fâchent et qu'elle éviterait de lui parler des souvenirs qui lui revenaient au compte goutte.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Toma Sayashi
~ Professeur de Sport [Lycée Wakuri] ~
avatar

Messages : 432
Date d'inscription : 06/02/2011

Votre personnage ...
Prénom : Toma
Nom : Sayashi
Âge : 23 ans

MessageSujet: Re: Un joyeux anniversaire~ (PV Noeru)   Mar 4 Mar - 0:58

Toma avait été totalement ravi d’entendre que cette invitation surprise chez lui avait plu à l’adolescente. Le rouquin fut également rassuré qu’elle ne lui tienne pas rigueur des quelques jours qu’il avait en retard, car de toute façon, il aurait été difficile pour lui d’organiser quoi que ce soit le jour même. Cependant, il se rendit bien vite compte qu’au-delà d’un baiser et de son unique présence, le sportif n’avait plus grand chose à lui offrir qui puisse plaire à l’adolescente. Il n’avait même pas de quoi lui offrir un repas, son invitée de quelques jours lui ayant pillé de la quasi-totalité de ses vivres.

La jeune fille se retourna finalement pour faire face à son professeur et avant qu’il ait eu le temps de dire quoi que ce soit, ses lèvres et celles de Noeru étaient en contact. Toma répondit à ce baiser, caressant tendrement les cheveux bruns de l’adolescente. Elle lui avait tellement manqué, et il savait qu’il en était de même pour son élève. Il le sentait à la couleur des baisers de la brune, mais également au sourire doux qu’elle lui avait adressé en se séparant de lui, sans compter cette dernière affirmation qui venait confirmer les pensées du roux.

Il sentit la tête de Noeru se poser contre son torse, Toma jeta un coup d’oeil à cette dernière et remarqua qu’elle fermait les yeux. Il remarqua également qu’elle était particulièrement jolie. Après tout, il n’avait pas tellement souvent l’occasion de la voir dans une autre tenue que son uniforme, même si cela était déjà arrivé.
Après quelques minutes passées ainsi à la laisser se blottir contre lui, le roux s’écarta d’elle et passa ses mains sous le manteau et sur les épaules de Noeru, puis il fit glisser le vêtement le long de ses bras pour le lui enlever. Il faisait bien trop chaud à l’intérieur pour qu’elle le garde sur elle. Il lui adressa un sourire affectueux puis alla suspendre le manteau à un cintre qu’il rangea dans la penderie.

Il s’approcha de nouveau d’elle puis déposa un baiser sur son front. Le roux lui adressa par la suite un sourire amusé, qui n’était pas du tout pour se moquer d’elle ou pour la taquiner, mais plutôt pour dissimuler sa gêne. Il prit la main de la jeune fille pour l’installer sur le canapé avant de prendre place à ses côtés.


- Je voulais juste te voir… Alors je n’ai pas prévu grand chose..


Le roux lui sourit de nouveau puis déposa un baiser au coin des lèvres de l’adolescente, comme pour se faire pardonner de tout ce qu’il lui faisait endurer. Après tout, elle s’était dépêchée pour venir le voir et lui n’avait même pas un cadeau à lui offrir. Il soupira. Si seulement il avait pu être plus patient. Il aurait pu attendre un jour ou deux, le temps de lui organiser quelque chose de potable, ou au moins de lui trouver un cadeau.


- S’il y a quelque chose d’autre que moi-même qui puisse te faire plaisir, n’hésite pas~


Le rouquin se leva et quitta le salon pour se rendre dans sa cuisine pour explorer les possibilités qu’il avait. Toutefois lorsqu’il ouvrit le réfrigérateur, il se rendit compte qu’il n’y avait vraiment rien à faire. Sans compter qu’il était loin d’être doué en cuisine et que la majorité des plats dont il disposait étaient des portions individuelles déjà toutes prêtes. Il soupira puis revint dans la pièce principale en traînant légèrement les pieds avant de se rassoir à côté de Noeru. Il posa sa tête contre l’épaule et ferma les yeux un instant. Toute cette agitation avant l’arrivée de la brune l’avait fatigué, mais au final, il se disait que cela valait le coup.

Lorsqu’il rouvrit les yeux, le roux se redressa et il embrassa tendrement la jeune fille dans le creux de son cou, puis sur son épaule. Il aimait cette proximité avec la jeune fille, il aimait l’avoir pour lui, lui montrer par des gestes combien il tenait à elle. A présent, il ne pensait plus à leurs problèmes, à l’amnésie de Noeru, à Misao, à leurs disputes, il profitait de ce moment qui serait de tout manière éphémère. Très vite, ils reprendraient chacun leur rôles et s’ignoreraient de nouveau pour plusieurs semaines. Mais le roux n’avait pas le courage d’y penser, pas maintenant en tout cas.
Revenir en haut Aller en bas
http://campus-tenshigaya.forumactif.com/u13
Noeru Aiza
♥ Gentille Admin (^o^) ♥
avatar

Messages : 542
Date d'inscription : 27/08/2011
Age : 21
Localisation : SCHWEIZ !

Votre personnage ...
Prénom : Noeru
Nom : Aiza
Âge : 17 ans

MessageSujet: Re: Un joyeux anniversaire~ (PV Noeru)   Mar 4 Mar - 2:59

Elle le regarda lui ôter son manteau sans un mot. Cet acte l'amena à penser à une des choses que lui avait dite Misaki, l'une de ses anecdotes salaces plus précisément. Celle qui commençait par "Et là il m'enleva mon pardessuuuus~[...]" et dont la continuité n'est un mystère pour personne. Ce souvenir tinta de rouge le visage tout entier de Noeru et elle fut contente que le rouquin se soit déjà retourné pour aller ranger son vêtement. Lorsqu'il était revenu et lui avait adressé ce sourire, elle eut peur que sa peau n'aie pas retrouvé sa couleur normal, mais cette idée avait vite été balayé quand elle s'était aperçue qu'aucune remarque ne suivait. À la place de cela, il l'invita à s'asseoir et s'installa à ses côtés.

- Je voulais juste te voir… Alors je n’ai pas prévu grand chose..

Noeru ne pu s’empêcher de trouver ça adorable de sa part. En fait elle se fichait éperdument qu'il n'ai rien préparé et elle se surprit à espérer que ce soit car il l'avait invité dans la précipitation, dès qu'il s'était souvenu de son anniversaire. Mais cette pensée ne l'empêcha pas de sentir le baiser du roux, qui lui aracha un sourire. Décidément, elle n'avait pas eu tors de venir, son contacte lui faisait un bien fou.

- Je m'en remettrais je pense...

Elle avait ponctué sa phrase d'un léger rire.

- S’il y a quelque chose d’autre que moi-même qui puisse te faire plaisir, n’hésite pas~

"Toi mais tout nu" fût la première pensée qui lui sois venue à l'esprit. Décidément il fallait qu'elle arrête de côtoyer Misaki. De honte, elle cacha sa tête dans ses mains. Encore une fois elle avait viré couleur tomate, et encore une fois elle remercia le ciel d'avoir fait s'absenter le sportif à ce moment précis, car elle aurait eu beaucoup de mal à lui expliquer le pourquoi du comment.
Il revint de la cuisine bredouille et elle n'eu aucun mal à deviner que ce dernier n'y avait rien trouvé de bien attrayant. Elle tourna la tête vers lui lorsqu'elle sentit le poids de la sienne sur son épaule. Noeru n'avait pas l'habitude de le voir ainsi, les yeux fermés. Elle l'observa jusqu'à ce qu'il rouvre les paupière, un moment qui lui parut bien trop court. Elle aimait le voir avec cette expression de tranquillité. Puis il parsema quelques baiser dans son cou et aux alentour. La lycéenne le laissa faire, passant sa main dans ses cheveux à lui. Lorsqu'il s'arrêta, elle plongea son regard dans le siens et lui dit un sourire presque espiègle aux lèvre:

- Je vais nous faire un truc à manger.

Elle ne lui laissa le temps de rien dire qu'elle était déjà debout direction cuisine. le jeune homme n'avait peut-être rien trouvé, mais n'ayant pas l'habitude de cuisiner, il n'était pas fiable et devait-être passé à côté de plein de choses. Et puis bon, il était tard et lui comme elle, devait commencer à avoir faim. Pourtant une fois sur place se fût une autre histoire, un véritable casse tête. Elle fouilla tout les placards et finalement elle se rabattit sur les fruits sur la table. Elle ferait une salade, c'était délicieux, rapide et facile à réaliser. Ce n'était pas la première fois que Noeru cuisinait chez Toma. Parfois quand elle l'avait attendu, elle s'était mise en tête de lui préparer quelque chose pour passer le temps et lui faire plaisir, entre autre. Grâce à ça elle connaissait la place des différents ustensile et elle pu rapidement s’atteler à la tâche.

La jeune fille finit la recette seulement quinze minutes après et elle servit dans de jolie petite bols trouvés dans un buffet. La demoiselle s'appliqua sur la présentation mais plus dans l'objectif de s'amuser et de laisser parler sa créativité, plutôt que dans un réel intérêt esthétique. Suite à ça elle tendit un bol à Toma et entama le siens.

- Alors, tu trouve ça comment?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Toma Sayashi
~ Professeur de Sport [Lycée Wakuri] ~
avatar

Messages : 432
Date d'inscription : 06/02/2011

Votre personnage ...
Prénom : Toma
Nom : Sayashi
Âge : 23 ans

MessageSujet: Re: Un joyeux anniversaire~ (PV Noeru)   Mar 4 Mar - 13:00

Le roux eut un mal fou à cacher sa sa déception lorsque la jeune fille se leva pour aller en cuisine afin de leur préparer quelque chose à manger. Ils étaient si bien, ils auraient bien pu attendre un peu non ? Toma se laissa tomber sur le canapé et resta allongé quelques instants en fixant le vide. Il repensait au visage de Noeru un peu plus tôt, il était d’une couleur encore plus flamboyante que celle de ses cheveux. Toutefois il n’avait pas relevé, se doutant bien des pensées qui traversaient l’esprit. En même temps vu la tête qu’elle avait tirée, il n’y avait pas des tonnes de solutions.

Cette pensée fit sourire le sportif qui avait également en tête les évènements survenus lors de la dernière visite de l’adolescente chez lui. Si seulement il n’avait pas été blessé cette fois-là, tout se serait passé pour le mieux. Toma se redressa alors vivement sur le canapé, après tout il était en pleine forme aujourd’hui. Cette seule pensée lui rendit toute son énergie et finalement, il se leva pour aller voir où Noeru en était avec la préparation du dîner.


Il n’entra pas dans la cuisine mais s’adossa sur le cadre de la porte, après tout la pièce n’était pas immense, et la lycéenne semblait si concentrée que le roux savait qu’il aurait été une gêne. Toma essaya de chercher du regard avec quels ingrédients elle cuisinait et il trouva rapidement la réponse. Effectivement, le panier de fruit sur la table était à présent vide. En vérité, si cette corbeille était toujours pleine, c’était plus pour la décoration que parce que Toma en aimait le contenu. Il n’était pas un grand fan de fruits mais comme l’adolescente se donnait déjà du mal pour cuisiner, il décida de ne rien dire et de l’observer en silence.

L’adolescente semblait connaître par coeur l’emplacement de chaque chose dans la pièce, le roux ignorait même qu’il possédait certaines d’entre elles. Il ne cuisinait jamais après tout. Puis il se souvint du nombre incalculable de soirées que son élève avait dû passé à l’attendre sans qu’il ne rentre. Le sportif passa sa main dans ses cheveux puis il prit place à table, sa main soutenant son visage sur lequel s’était dessiné un sourire en coin, et son regard amusé ne quittant la lycéenne.
Lorsque cette dernière lui tendit son bol, il commença à discrètement trier ce qu’il ne pouvait vraiment pas manger, comme les pommes par exemple, puis il prit une bouchée de ce qui se trouvait dans son bol avant de se remettre à fixer la brune avec autant d’intensité qu’un peu plus tôt. Elle lui demanda comment elle trouvait le plat. Le roux lui adressa un sourire en guise de réponse puis prit la parole d’une voix suave.


- Si tu l’as préparé pour moi, ça ne peut pas être mauvais~


Il la fixait avec ce regard qui en disait long sur ses envies et ses intentions. Evidemment, il n’allait pas la forcer à faire quelque chose qu’elle ne voulait pas faire, ce n’était pas son genre; même si de manière générale, les femmes avec qui il passait la nuit ne se faisait pas prier. Mais quand bien même, il ne lui forcerai pas la main. Cependant, il n’allait pas se gêner pour la tourmenter un peu. Il se leva, s’approcha de son élève et c’est avec un sourire mutin sur le visage qu’il murmura à la brune :


- Ton visage est rouge, ça ne va pas ?


En réalité, le visage de Noeru était à peine plus rose que d’habitude, peut-être à cause de l’agitation en cuisine d’il y a quelques minutes. Mais ce n’était pas grave, elle ne pouvait pas se voir pour l’instant et cela tombait très bien pour le roux, qui avait envie de jouer un peu. Cela faisait longtemps qu’il ne s’était plus amusé à l’agacer gentiment, leurs dernières entrevues avait été plutôt sérieuses et cette ambiance un peu plus détendue entre eux lui avait manquée. Il la transperçait toujours de son regard émeraude. Il savait qu’il jouait à un jeu dangereux car plus il plaisantait de la sorte, plus il avait envie d’elle; par conséquent, le risque de tomber de très haut augmentait au fil des minutes qu’il passait avec la brune. Il saurait se contenir, mais il ne saurait pas cacher sa frustration et risquerait, comme la dernière fois, d’être peu charmant avec Noeru.
Revenir en haut Aller en bas
http://campus-tenshigaya.forumactif.com/u13
Noeru Aiza
♥ Gentille Admin (^o^) ♥
avatar

Messages : 542
Date d'inscription : 27/08/2011
Age : 21
Localisation : SCHWEIZ !

Votre personnage ...
Prénom : Noeru
Nom : Aiza
Âge : 17 ans

MessageSujet: Re: Un joyeux anniversaire~ (PV Noeru)   Mar 4 Mar - 14:56

Elle eût de la peine à se concentrer sur sa réponse à cause du regard qu'il lui lançait en parallèle. Elle baissa les yeux afin de penser à autre chose et de ne pas rougir. Mais Toma avait décidé de ne pas lui rendre la tâche facile en venant de près lui faire remarquer que son visage était rouge, et lui demandant ce qui n'allait pas. Alors elle avait échoué? La gène colora ses joues pour de bon. Elle qui avait réussit à se cacher depuis qu'elle était arrivée, avait finit par craquer devant lui pour une raison loin d'être aussi embarrassante que les précédentes. Pourtant cette fois elle décida de faire face, de rentrer dans son jeu. Loin d'être aussi à l'aise que lui dans ce genre d’exercice elle ne pu prendre la même attitude, en revanche elle le regardait dans les yeux, elle soutenait son regard.

- C'est de ta faute...

Elle n'arrivait pas à croire qu'elle lui avait dit ça, car elle savait ce qu'elle sous entendait, et elle savait qu'il savait, ce qui était sans doute le plus incommodant. Mais elle ne flancha pas. Quelque part, elle en avait marre d'être toujours si faible face à lui. Elle en avait marre de constamment  baisser son regard, d'être la seule à laisser sa gène se dévoiler sans cesse. D'ailleurs, elle n'était même pas sûr d'avoir déjà réussis à le mettre dans ce genre d’embarras. Bon de toute façon maintenant qu'elle y était, elle allait pas faire sa chochotte. Et puis c'est pas comme si la situation lui déplaisait, loin de là. Elle s'approcha de son visage et mordilla sa lèvre inférieure avant de l'embrasser doucement et sensuellement. Après quoi son regard alla rejoindre celui de son aimé et elle lui murmura.

- C'est parce que tu me fais fondre...

Sa voix était suave et tintée d'une certaine timidité. Les bras de la demoiselle enlaçaient sa nuque et son corps était allé rencontrer le sien. Alors que quelques secondes au par avant elle aurait tout donné pour pouvoir être une autruche cachant sa tête dans un trou, à présent elle ne ressentait plus que l'envie que ce moment dur une éternité. Elle le regarda comme ça durant encore quelques secondes, puis elle posa la tête contre son torse, sans rien dire les premiers temps. Le silence qui s'était installé était loin d'être du même gabarit que ceux qu'ils avaient l'habitudes d’instaurer entre eux lorsqu'ils se disputaient. Celui-ci au lieu d'être un poids pesant sur eux les enveloppait comme un cocon. Noeru y mit cependant un terme d'un murmure qui ne fit pas tâche.

- J'aime ton odeur, ton visage et ton corps... J'aime ta voix lorsqu'elle est douce et ton regard lorsqu'il se fait taquin... J'aime quand tu me protège, que tu me soutiens sans me poser de question et parfois même sans en avoir conscience... Alors comment voudrais-tu que je reste de marbre quand tu es tout ça à la fois...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Toma Sayashi
~ Professeur de Sport [Lycée Wakuri] ~
avatar

Messages : 432
Date d'inscription : 06/02/2011

Votre personnage ...
Prénom : Toma
Nom : Sayashi
Âge : 23 ans

MessageSujet: Re: Un joyeux anniversaire~ (PV Noeru)   Mar 4 Mar - 16:27

La première réaction de l’adolescente à la question du roux était celle qu’il attendait. Ses joues étaient devenues rouges et son regard, même s’il soutenait celui du roux, était clairement gêné. La jeune fille savait à présent que Toma avait compris et que se cacher plus longtemps était vain et stupide. Cependant, le sportif ne s’était pas attendu à la tournure qu’allaient prendre les choses par la suite. La surprise fut grande lorsqu’il l’entendit admettre que c’était de sa faute si elle était dans cet état, mais au-delà des mots, ce furent les gestes de Noeru qui l’étonnèrent.

Peu importe combien il aimait la Noeru timide, pure et innocente, il devait avouer qu’il adorait celle qui lui mordillait la lèvre pour enchaîner sur un baiser voluptueux. Il était heureux de découvrir son élève un peu plus dévergondée pour une fois et lorsqu’elle planta son regard dans celui de Toma pour lui murmurer un « C’est parce que tu me fais fondre », le roux se sentit prêt à imploser. Il passa son bras autour de la taille de la brune par peur qu’elle s’écarte de lui mais à l’inverse, il sentit les mains froides, puis les bras de l’adolescente sur sa nuque ainsi que son corps tout entier se coller au sien. Ce dernier contact lui arracha d’ailleurs un frisson. Il s’apprêta à briser le silence agréable qui s’était installé entre eux, n’en pouvant plus d’attendre.


- Noe-


Le rouquin fut interrompu par la jeune fille qui avait à présent posé sa tête contre son torse. Sa voix était si suave, douce; et ses mots était d’une tendresse incomparable à ceux des autres femmes qu’il avait eu l’occasion de fréquenter. D’ailleurs quelles femmes ? Ils les avaient toutes oubliées à cet instant et la brune en face de lui était la seule qui comptait à présent.


- … Comment voudrais-tu que je reste de marbre quand tu es tout ça à la fois…


Et lui alors ? Comment voulait-elle qu’il reste de marbre face à ses gestes ? Elle était tellement désirable, l’envie du roux ne faisait que s’accroître depuis les dernières minutes. Mais Noeru semblait de retour à la normale, calme, contre le torse de Toma. Fou. Elle le rendait complètement fou et jouait avec lui et ses émotions comme rien. Il savait à quel point il allait devenir difficile pour lui de résister aux avances de la lycéenne et c’est pourquoi il allait tout simplement céder à la tentation. Trois semaines; il avait passé trois semaines à se passer de la compagnie de femmes le soir. Maintenant que la seule qu’il aimait se mettait à l’encourager dans cette voie là, il ne pouvait simplement pas refuser. Le plaisir de la chair lui manquait bien trop.


- Noeru…


Sa voix lançait comme un appel au secours à la jeune fille, il ne pouvait plus se retenir mais sans le feu vert de cette dernière, il ne bougerai pas d’un cil. Toutefois, comme il était difficile pour lui de se contrôler totalement, il la plaqua doucement au mur le plus proche puis embrassa son élève passionnément, descendant ses baisers dans le cou de l’adolescente, et caressant les cheveux de cette dernière d’une main. Finalement, il déposa un bref baiser sur ses lèvres, et lui susurra d’une voix douce quelques mots tout en la regardant dans les yeux.


- Je te veux.


Les mots étaient sortis tout seuls, il n’avait pas pu les garder pour lui plus longtemps. Très franchement, le roux n’avait pas l’habitude que des sentiments interviennent dans ce genre de relations avec les femmes, c’est pourquoi il était légèrement nerveux. Il ne voulait pas la brusquer ni lui faire peur. Tout ce qu’il voulait c’était lui prouver la force de ses sentiments, faire en sorte qu’elle se sente heureuse et en sécurité à ses côtés.
Revenir en haut Aller en bas
http://campus-tenshigaya.forumactif.com/u13
Noeru Aiza
♥ Gentille Admin (^o^) ♥
avatar

Messages : 542
Date d'inscription : 27/08/2011
Age : 21
Localisation : SCHWEIZ !

Votre personnage ...
Prénom : Noeru
Nom : Aiza
Âge : 17 ans

MessageSujet: Re: Un joyeux anniversaire~ (PV Noeru)   Mar 4 Mar - 18:04

La manière dont il lui avait dit ces mots ainsi que les gestes qui les avaient accompagnés accélérèrent le rythme de battements du coeur de la lycéenne qui était désormais incapable d'aligner deux pensées cohérentes. De toute manière elle n'avait pas envie de cogiter, pas maintenant. Elle passa ses mains sous la chemise du jeune homme et les monta le long de son dos, l'enlaçant toujours. Puis son regard plongé dans le siens elle lui susurra:

- Je suis toute à toi...

Et l'embrassa. Elle restait très tendre dans son attitude, fidèle à elle même. Même si elle paraissait calme au premier abord, à l’intérieur la demoiselle était toute retournée. Mais Toma la rassurait et elle n'hésitait pas un instant.  Elle n'avait pas non plus besoin de réfléchir aux mots et aux gestes qui lui venaient naturellement. Cependant la jeune fille était toujours aussi rouge. C'était la première fois qu'ils étaient si intimes...
Noeru redescendit ses mains et retira doucement le vêtement qui recouvrait le torse du rouquin. À cette étape ses gestes étaient un peu plus incertains, presque maladroits. Elle redoutait un peu la réaction de Toma due au fait qu'elle soit si entreprenante. Pourtant elle ne s'impatientait pas, elle avait bien l'intention de profiter de chaque seconde. Elle laissa le tissu tomber au sol dès qu'elle eût fini de le retirer et posa sa main droite sur le coeur de celui qu'elle venait de commencer à déshabiller.

Désormais elle regardait l'emplacement où elle avait posé sa paume, elle n'osait plus remonter ses iris vers lui et ses doutes commencèrent à la rattraper. La peur de mal s'y prendre, de l'ennuyer, d'être ridicule. Elle n'avait jamais fait ça avant, elle était en terrain inconnu... contrairement à lui. Elle referma son poing toujours en contacte avec sa peau. Elle craignait désormais d'être inférieur aux filles qu'il fréquentait et qui avaient plus d’expérience qu'elle. Et puis si elle était réellement nulle, comme elle le pensait, elle risquait de le perdre; s'il s'apercevait qu'elle ne valait pas ses jouets il allait être déçu et allait la quitter, non...? Car d'accord, il n'était pas avec elle pour le sexe, mais si il la voyait incapable de le satisfaire sur ce plan il irait voir ailleurs, aucuns doutes là-dessus. Et puis s'il n'y avait que ça, mais même physiquement elle ne se sentait plus à la hauteur. Son corps était trop maigre à son goût, séquelle bien sur de la période ou elle avait commencé à sortir avec Adrien la première fois. Elle avait repris quelques kilos mais pas assez d'après elle qui revenait tout juste dans une fourchette de poids dite "normale" et ses seins étaient vraiment petits. Toutes ces pensées et bien d'autre défilaient dans son esprit à une vitesse impressionnante et les larmes lui montaient aux yeux. Pourquoi fallait-il toujours qu'elle soit si négative et complexée? Pourquoi ne pouvait-elle pas tout simplement vivre le moment présent sans se poser de question? C'était bien parti pourtant...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Toma Sayashi
~ Professeur de Sport [Lycée Wakuri] ~
avatar

Messages : 432
Date d'inscription : 06/02/2011

Votre personnage ...
Prénom : Toma
Nom : Sayashi
Âge : 23 ans

MessageSujet: Re: Un joyeux anniversaire~ (PV Noeru)   Mar 4 Mar - 19:41

Le jeune homme, lorsqu’il sentit les mains de l’adolescente  se balader sous sa chemise, sentit un frisson lui parcourir tout le corps. Il la voulait, plus que tout à présent. Les mots ne suffisaient plus à lui montrer l’étendue de ce qu’il ressentait pour elle, et lorsqu’il entendit les mots « Je suis toute à toi » et qu’elle l’embrassa avec autant de tendresse, son corps ainsi que son esprit étaient comme libérés d’un poids énorme. Il savait que ça y était, que ce moment qu’ils avaient esquivé depuis bien trop longtemps, selon le roux, était arrivé.

La brune se montrait bien entreprenante et commença à défaire la chemise du plus vieux. Ce n’était pas pour déplaire au rouquin qui; de toute manière, était bien décidé à profiter de chaque instant et à prendre son temps avec elle; et ce pour plusieurs raisons. Tout d’abord parce qu’il se doutait qu’il s’agissait d’une première pour elle, elle avançait sans vraiment savoir où elle allait et se laissait sans doute guider par son instinct, et Toma ne voulait pas la brusquer; il fallait qu’elle se souvienne de cette soirée comme une expérience qu’elle avait vécue avec lui, et pas quelque chose que son professeur lui aurait fait subir. L’autre raison était simplement parce qu’il ne savait pas quand est-ce qu’ils allaient se revoir après cette nuit, par conséquent, chaque minute passée en sa compagnie était précieuse et il savait qu’il devait savourer chaque instant, sans se dépêcher.

Alors qu’elle était en train de lui enlever doucement, mais sûrement sa chemise, le sportif avait passé sa main sous la robe de son élève, baladant sa main entre le dos et le ventre de cette dernière.
Toma sentit finalement sa chemise tomber de ses épaules ainsi que la main glaciale de Noeru posée sur son torse, à l’endroit où le coeur du roux battait à tout rompre pour elle. Il avait également senti que la jeune fille avait cessé tout mouvement, et lorsqu’il tenta de croiser son regard, il n’en fut pas capable car l’adolescente l’évitait tout simplement et fixait sa propre main. Il la regarda refermer son poing contre son coeur et il se demanda alors s’il avait fait quelque chose de mal, s’il s’était montré trop pressé, lui avait fait peur ou quoi que ce soit d’autre. Le roux ne soupçonnait pas une seconde les doutes qui accablaient l’adolescente; après tout jamais il n’avait pensé comparer Noeru à ces autres femmes qu’il utilisait simplement pour s’amuser, elle était bien au-dessus de tout ça; et si le roux avait envie d’elle, ce n’était pas pour jouer avec elle, mais pour lui montrer combien elle comptait pour lui. Il savait bien que la première fois était synonyme d’angoisse et que Noeru devait à présent douter d’elle, se demandant si elle allait y arriver, si le roux n’allait pas s’enfuir devant son corps.
En voyant des larmes apparaître aux coins des yeux de la lycéenne, le roux lui prit le menton d’une main afin qu’elle regarde ses iris émeraude dans lesquelles l’envie et le désir se lisaient. De son autre main, il essuya les larmes de l’adolescente et déposa un bref baiser sur ses lèvres avant de lui adresser un sourire tendre et amoureux.

- Je ne te forcerai à rien, donc ne t’inquiète pas…

Sa voix avait été d’une douceur inhabituelle et pour accompagner ses paroles, il avait légèrement déplacé les mèches de cheveux qui l’empêchaient de voir correctement ses yeux océans. Puis tout en la collant à lui il l’embrassa avec affection. Il mourrait d’envie pour elle, mais son bonheur à elle passait bien avant le sien et si elle ne se sentait finalement pas prête alors Toma la laisserait s’en aller.

Cependant, le rouquin était persuadé qu’elle en avait envie, presque autant que lui, elle le lui avait dit après tout; et il trouvait idiot de ne pas en profiter tant qu’ils étaient tous les deux d’humeur. C’est pourquoi il décida de prendre les choses en main. Il écarta discrètement les bols se trouvant sur la table puis souleva Noeru et la posa sur le meuble. Comme la table était haute, la jeune fille dépassait le rouquin d’une petite dizaine de centimètres. Pour la détendre un peu il lui adressa un sourire rassurant, déposa un baiser dans son cou et l’enlaça avant de poser sa tête contre son épaule en fermant les yeux.


- Je suis tout à toi également.  


Suite à ces paroles le roux vint s’emparer une nouvelle fois des lèvres de son élève pour lui donner un baiser à la fois tendre et passionné. Aujourd’hui il l’avait pour lui tout seul et même s’ils n’allait pas être intimes ce soir, il ferait tout pour qu’elle passe au moins une bonne soirée en sa compagnie.
Revenir en haut Aller en bas
http://campus-tenshigaya.forumactif.com/u13
Noeru Aiza
♥ Gentille Admin (^o^) ♥
avatar

Messages : 542
Date d'inscription : 27/08/2011
Age : 21
Localisation : SCHWEIZ !

Votre personnage ...
Prénom : Noeru
Nom : Aiza
Âge : 17 ans

MessageSujet: Re: Un joyeux anniversaire~ (PV Noeru)   Mar 4 Mar - 22:26

Il la rassura encore une fois, lui accordant des gestes tendres, des paroles douces. Dès qu'elle avait entendu sa voix qui lui disait de ne pas s'inquiéter, le flot de pensées s'était interrompu sans attendre. Ce qui avait suivit l'avait totalement fait disparaître. C'était surtout son "Je suis tout à toi également." qui l'avait définitivement convaincue. Oui, c'était leur moment. Il ne penserait à personne d'autre qu' à elle et réciproquement. Et si elle recommençait à en douter, elle n'aurait qu'à se remémorer les battements du coeur du roux qui étaient sans doute aussi intense que les siens, son regard empli de désir et des mots qui l'avaient extirpés de son mal-être. Et puis la jeune fille avait envie d'aller plus loin. Il ne fallait pas croire qu'elle n'y avait jamais pensé, on pouvait même dire qu'elle l'attendait, ce moment. Et ce même si elle ne se l'était jamais avoué...

Elle retira sa jaquette, dévoilant ses épaules et ses bras, qu'elle trouvait trop fin, puis sa robe ample qui cachait ce corps qu'elle ne montrait jamais. En effet même Adrien ne la voyait qu'en uniforme, et dans les vestiaires des filles, avant la gym, elle se débrouillait toujours pour se changer très rapidement, à l'abri des regards. Une fois que ce fût fait, elle baissa les yeux à nouveau. Si elle avait retiré ses vêtement "aussi tôt", c'était d'une part pour lui signifier explicitement qu'elle était d'accord d'aller plus loin et d'autre part pour exécuter rapidement ce qu'elle redoutait le plus. Elle ne se souvenait pas depuis quand elle était aussi mince, si elle avait toujours été comme ça ou si elle avait eu une mauvaise passe... Ou peut-être qu'elle avait fait un régime et qu'elle n'avait pas su s'arrêter? Ces questions elle se les posait à chaque fois qu'elle était confrontée à un miroir, entre autre...

Elle ne resta pas longtemps inactive. Pour ne plus penser à son corps dénudé et aussi par envie, elle avait recommencé à embrasser Toma, surtout dans le cou. Pourquoi à cet endroit en particulier? Car elle aimait y enfouir sa tête et que de là elle pouvait facilement sentir le parfum de ses cheveux qu'elle aimait tant. Ses jambes quant à elles étaient allées enlacer sa taille. Malgré tout ça et bien que la jeune fille était parvenue à bien se calmer grâce à Toma, elle restait un peu nerveuse à cause de sa tenue, notamment. Il ne lui restait plus que leggings, chaussettes et sous-vêtements. N'ayant pas prévue de se retrouver ainsi devant lui ce soir là, elle n'avait pas choisis des dessous spécialement jolis, ils n'étaient même pas assortis.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Toma Sayashi
~ Professeur de Sport [Lycée Wakuri] ~
avatar

Messages : 432
Date d'inscription : 06/02/2011

Votre personnage ...
Prénom : Toma
Nom : Sayashi
Âge : 23 ans

MessageSujet: Re: Un joyeux anniversaire~ (PV Noeru)   Mar 4 Mar - 23:55

Toma remarqua sans peine le changement d’attitude de Noeru, qui semblait rassurée et plus à même de lui appartenir en cette soirée d'avril. Toutefois il fut assez déçu lorsque la jeune fille ôta elle-même sa robe et son cardigan, c’était quelque chose que le roux aurait aimé faire lui-même afin de faire augmenter l’envie et le désir de la jeune fille à son égard. Et puis il aimait faire durer les choses, surtout que ces instants qu’ils partageaient étaient rares et qu’il fallait en profiter au maximum. Il lui adressa une petite moue boudeuse et lui murmura qu’un simple hochement de tête aurait suffit, qu’il aurait compris.

L’adolescente, malgré la gêne apparente, qu’elle ressentait sûrement à l’idée de montrer son corps, couvrait le rouquin de baisers dans le cou et ce dernier n’avait pu réprimer quelques frissons au contact de ses lèvres sur sa peau. Toma lui passa tendrement la main dans les cheveux puis descendit petit à petit afin de lui retirer ce leggings qu’il jugeait bien trop encombrant, cependant il ne put pas car la jeune fille avait entouré la taille du sportif avec ses jambes. Le roux sourit et l’embrassa amoureusement avant de la soulever de nouveau pour la porter jusque dans sa chambre.

Après tout ils seraient sûrement mieux ici, dans son lit, que sur la toute petite table encombrée de la cuisine. Il posa tout d’abord la lycéenne sur sa commode, et tout en l’embrassant avec envie, il la débarrassa de son leggings après quelques caresses et le balança au hasard dans un coin de la pièce sans regarder où il était tombé. Le vêtement avait emporté au passage les chaussettes de la jeune fille. Le sportif s’arrêta un instant pour regarder Noeru, elle était vraiment magnifique, mais elle avait l’air si fragile. Il voulait tant bien faire avec elle, il ne voulait pas la blesser ou quoi que ce soit d’autre. Et même s’il essayait de ne pas le montrer, la lycéenne en face de lui le connaissait assez bien pour deviner qu’il était nerveux. Il l’embrassa brièvement au coin des lèvres puis lui murmura d’une voix rassurante :


- Je t’aime…


Le roux la souleva de nouveau; il savait qu’ils seraient plus confortablement installés sur son lit et il allongea donc doucement l’adolescente sur le matelas recouvert de couvertures et se plaça au-dessus d’elle, l’embrassant toujours, descendant au fur et à mesure ses baisers dans le cou puis sur la poitrine de la demoiselle, laissant au passage quelques suçons sur la peau de cette dernière. De sa main droite, il alla caresser la poitrine de sa dulcinée à travers le morceau de tissu qui la couvrait, tandis qu’avec sa main gauche, il caressait ses longs cheveux bruns. Il sentait son envie à lui atteindre son paroxysme mais il voulait attendre encore un peu, et laisser l’adolescente découvrir ce qui lui était inconnu car après tout, c’était leur soirée et Toma s’en serai voulu d’avoir été le seul à prendre des initiatives.

Le roux fit donc basculer la jeune fille pour qu’elle se retrouve au-dessus de lui et dans le même mouvement, il lui défit son soutien-gorge d’une main experte. Il savait qu’elle allait se sentir gênée, c’est pourquoi il l’attira contre lui, laissant leurs corps se toucher, puis tout en la regardant droit dans les yeux, lui murmura quelques mots d’une voix légèrement provocante.


- Tu es magnifique.


Il l’embrassa ensuite tendrement, lui attrapant la main et entrelaçant leurs doigts et lui caressant la jambe de son autre main, il ne voulait pas la lâcher. Il voulait que ces instants durent au moins une éternité, il l’aimait bien plus que ce qu’il avait imaginé et cette soirée était l’occasion rêvée pour le lui faire savoir.
Revenir en haut Aller en bas
http://campus-tenshigaya.forumactif.com/u13
Noeru Aiza
♥ Gentille Admin (^o^) ♥
avatar

Messages : 542
Date d'inscription : 27/08/2011
Age : 21
Localisation : SCHWEIZ !

Votre personnage ...
Prénom : Noeru
Nom : Aiza
Âge : 17 ans

MessageSujet: Re: Un joyeux anniversaire~ (PV Noeru)   Mer 5 Mar - 1:45

Noeru avait dormi comme un ange dans les bras de Toma. Après qu'ils aient fait l'amour, elle l'avait fixé un moment, en silence et s'était finalement assoupie. La soirée avait été plutôt intense et même si elle avait été un peu maladroite et gênée au début, elle s'était vite laissé emportée. La noiraude avait énormément aimé ce moment qu'ils avaient partagés tout les deux. D'ailleurs elle était contente d'avoir pu donner sa première fois à Toma, il avait été parfait avec elle. Bien-veillant, rassurant, doux... Le problème maintenant, c'est qu'elle aurait beaucoup plus de mal à le partager. Et elle sentait qu'elle aurait aussi plus de difficulté à rester séparer de lui durant d'aussi longues périodes...

La demoiselle ouvrit les yeux étonnamment tôt ce matin là. Enfin tôt pour un samedi matin, jour de grasse matinée attitrée de la jeune fille. Il était aux alentours de huit heure trente et le soleil était déjà levé. Tout comme Toma visiblement, qui n'était plus à côté d'elle. Cette situation lui parut étrangement familière Mais elle décida de ne pas y prêter attention, de trop bonne humeur pour qu'un souvenir ne vienne lui pourrir la matinée. Elle sortit du lit, pas à cause d'un éventuel inconfort, au contraire, ce dernier était divin! Mais elle voulait se dépêcher de rejoindre le rouquin. Elle enfila ses sous-vêtements, ses chaussettes et son leggins qui se trouvaient éparpillés dans la pièce, puis se dirigea vers la sortie de la chambre de son amant*. Mais quand elle posa la main sur la poignée, ce qu'elle cherchait à éviter depuis tout à l'heure lui tomba dessus. Elle se vit se précipiter hors de la chambre en trébuchant au passage, puis y rentrer à nouveau dès qu'elle eût vu Toma. Elle s'était assise contre la porte et avait pleurer. Le souvenir ne dura pas beaucoup plus longtemps, juste suffisamment pour que Noeru se pose de réelles questions suite à une certaine réplique de son professeur, qui continuait de résonner dans sa tête. Elle savait qu'il était délicat d’interpréter un souvenir sortit de son contexte et c'est pourquoi elle ferait de son mieux pour ne pas le faire avant d'avoir parlé au principal concerné.

Elle quitta la chambre doucement et chercha Toma du regard. Lorsqu'elle le vit elle s'approcha de lui le regard sombre. Elle avait mal au coeur, et éprouvait contre lui la même colère que cette fois là. Pourtant elle se contrôla et lui demanda d'une voix qu'elle tentait de maîtriser aux mieux:

- Est-ce que tu avais déjà couché avec moi...

On voyait à son expression qu'en aucun cas il n'avait l'option "éviter la question" et qu'il avait meilleur temps d'être le plus précis possible. Il y avait plusieurs causes à la mauvaise humeur de l'adolescente. D'abord, lorsqu'elle se souvenait de quelque chose elle ressentait une seconde fois, tant que ça restait dans le sentiment. Heureusement pour elle, la douleur physique ne revenait qu'en vague impression. En suite elle prenait ça comme une trahison de sa part de ne pas lui avoir dit qu'il s'était déjà passé quelques chose entre eux. Et puis vu l'état dans le quel elle s'était mise la première fois, elle n'avait pas l'air d'avoir été spécialement consentante. Donc sans aller jusqu'à le traiter de violeur, il avait peut-être profité d'elle dans un moment ou elle n'était pas en état de lui refuser quoi que ce soit...

* BWAHAHAHHAHA je peux enfin utiliser ce therme.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Toma Sayashi
~ Professeur de Sport [Lycée Wakuri] ~
avatar

Messages : 432
Date d'inscription : 06/02/2011

Votre personnage ...
Prénom : Toma
Nom : Sayashi
Âge : 23 ans

MessageSujet: Re: Un joyeux anniversaire~ (PV Noeru)   Mer 5 Mar - 3:49

Lorsque Toma se réveilla, il faisait encore nuit et pour cause, il n’était que quatre heures du matin. Le roux se tourna vers l’adolescente qui dormait paisiblement à côté de lui et ne put s’empêcher de sourire. Il était si heureux que même des mots n’auraient pu exprimer avec exactitude cette joie. Il approcha alors sa main du visage de la lycéenne pour le lui caresser tendrement puis pour déposer un baiser sur son front. Encore aucune femme ne l’avait fait se sentir aussi complet et la simple vue visage endormi et calme de Noeru le fit sourire. Finalement il se rapprocha un peu plus d’elle et la serra contre lui, car il savait que très bientôt, soit dans quelques heures, elle repartirait pour le campus et ils seraient tous les deux forcés de faire comme si de rien n’était. Il se rendormit ainsi.

Le rouquin fut réveillé par la sonnerie de son réveil, soit à peine deux heures après qu’il se soit rendormi. Il soupira et éteignit ce dernier qui s’était enfin décidé à fonctionner, même si ce n’était franchement pas le bon jour. En se rendant compte qu’il n’était plus assez fatigué pour rester coucher, il se redressa et s’adossa contre sa tête de lit, fixant Noeru encore un instant, se demandant pourquoi est-ce qu’il fallait que les bons moments qu’ils passaient ensemble devaient passer aussi vite. Puis il sortit totalement du lit, enfilant au passage sa robe de chambre, puis il se rendit à la salle de bain pour prendre une bonne douche. 



Lorsqu’il en sortit, il décida d’allumer son téléphone qui était resté éteint depuis qu’il avait invité Noeru. Et comme il l’avait prévu, Sayumi l’avait bombardé de messages pour se tenir au courant du bon déroulement de la soirée, lui rappelant à l’occasion qu’il fallait qu’il soit doux et attentif avec la lycéenne, et toutes autres sortes de conseils. Décidément, le rouquin ne comprenait pas pourquoi son amie s’était prise de compassion pour Noeru, depuis qu’il lui avait parlé d’elle, elle n’arrêtait pas de jouer les conseillères et défendait sans cesse la cause de l’adolescente.

Le roux soupira, posa l’appareil sur la table de son salon, puis il retourna dans sa chambre afin d’enfiler rapidement un pantalon et un pull tout en jetant un coup d’oeil à Noeru, qui dormait si bien. Il sourit puis sortit sur sa terrasse, le soleil était à présent levé et les premiers travailleurs se pressaient déjà pour rejoindre leur lieu de travail.

Il ne savait pas combien de temps il était resté appuyé sur la barrière à regarder les gens et les voitures défiler, mais lorsqu’il retourna enfin à l’intérieur, Noeru était enfin réveillée. Toma sourit et s’apprêtait à lui demander si elle avait bien dormi lorsqu’il croisa son regard. La brune semblait vraiment énervée contre lui et en réponse à ce regard, le sportif avait l’air totalement perdu et abasourdi. Il ne comprenait pas ce qu’il avait bien pu lui faire, elle lui avait semblé heureuse pourtant. Ce furent les mots de la jeune fille qui l’aidèrent et le mirent sur la voie.


- Tu… te souviens de quelque chose ?


Il n’aurait peut-être pas dû, mais il avait totalement ignoré sa question, trop impatient de savoir si oui ou non, des souvenirs lui étaient revenus. Rien qu'avec la question de l'adolescente, il savait quel souvenir commençait à refaire surface. Il redoutait plus que tout ce souvenir qu’ils partageaient tous les deux, Toma ne l’avait bien sûr pas oublié et il était persuadé que lorsque Noeru s’en rappellerait, elle le quitterait ou au moins, l'éviterait pendant une longue période. Il n’avait franchement pas été tendre ce jour-là avec elle, et aujourd’hui encore il s’en voulait. Il baissa les yeux, refusant d’affronter le regard océan de la brune, puis il prit la parole.


- Disons qu’avant, tu étais pour moi plus un passe-temps qu’autre chose… J’aimais bien jouer avec toi.


Ce fut sa seule réponse, il n’en dit pas plus. Il se doutait bien de ce que la lycéenne pouvait penser, mais il voulait savoir et être fixé : est-ce qu’elle lui faisait réellement confiance ? Après tout, il n’avait jamais abusé d’elle à proprement parlé. Jamais il n’aurait fait ça et même si elle était en train de redécouvrir son passé et les émotions qu’elle avait traversées, c’était quelque chose qu’elle aurait dû savoir sans avoir à lui poser la question.
Et puis au-delà d’un ridicule test de confiance, le roux voulait provoquer un peu plus l’adolescente afin qu’elle se souvienne du reste de la journée. Ce n’était pas le plus joyeux, mais puisqu’elle avait commencé à s’en souvenir, autant aller jusqu’au bout. Et puis si cela était trop douloureux, il serait là pour la soutenir. Il préférait être là pour encaisser les coups que lui infligerai la brune, plutôt que la jeune fille ne s'en souvienne toute seule, dans son coin, et ne souffre de la situation car elle ne pourrait en parler à personne. Au moins lui serait là.
Revenir en haut Aller en bas
http://campus-tenshigaya.forumactif.com/u13
Noeru Aiza
♥ Gentille Admin (^o^) ♥
avatar

Messages : 542
Date d'inscription : 27/08/2011
Age : 21
Localisation : SCHWEIZ !

Votre personnage ...
Prénom : Noeru
Nom : Aiza
Âge : 17 ans

MessageSujet: Re: Un joyeux anniversaire~ (PV Noeru)   Mer 5 Mar - 15:22

Elle s'attendait à ce qu'il réagisse comme ça, qu'il lui pose cette question. Toute fois elle l'avait redouté. Et si la situation n'avait pas été si grave, elle ne lui aurait rien dit. Elle savait qu'il voulait qu'elle se rappelle de tout mais plus ça allait et moins elle, en avait envie. Tout ce qui lui était revenu elle voulait l'effacer définitivement de sa vie et elle craignait que tout le reste soit de cet ordre là... C'est pourquoi elle ne voulait pas en parler. Elle voulait simplement éviter d'y penser....

Elle s'était un peu calmée, étant donné que l'émotion de cette fois là commençait déjà à s'évanouir. Cependant ses yeux exprimaient toujours de la colère et elle tentait de ressaisir le regard de son professeur qui était devenu fuyant. Sa réponse ne se fût pas beaucoup attendre après cela, et tant mieux car elle n'avait pas envie d'y passer la matinée.

- Disons qu’avant, tu étais pour moi plus un passe-temps qu’autre chose… J’aimais bien jouer avec toi.

Ça elle s'en doutait déjà, mais l'entendre de sa bouche lui fit plus mal qu'elle l'aurait pensé. Puis elle lui revint en tête. Cette phrase qui l'avait brisée la première fois. Ce "Je te félicite, tu es devenu mon jouet préféré.". Elle se laissa tomber accroupis , les main sur les oreilles comme si ça pouvait l’empêcher de la percevoir encore et encore. Les larmes dévalaient le long de ses joues mais elle s'en fichait, elle n'était pas en état de s'en rendre compte, de faire quoi que ce soit pour y remédier. Elle voulait croire en Toma, mais plus les secondes passaient et plus elle avait de mal à le faire. Comme ça ne cessait pas elle laissa échapper un murmure d'entre ses dents serrées:

- Je t'en supplie, tais-toi.

Ces yeux étaient clos et son coeur lui faisait mal. Elle avait entreprit de se balancer légèrement d'avant en arrière pour se calmer. Elle ne savait plus quoi penser vis-à-vis du sportif. Elle ne savais pas non plus dans quel ordre allaient les deux souvenirs et quelle était la distance qui les séparaient car il lui manquait trop d'éléments. Est-ce que chaque fois qu'ils se voyaient à cette époque ça finissait comme ça? Combien de temps avait-il joué avec elle? Noeru ne voulait pas le savoir, elle souhaitait juste que tout s'arrête, qu'elle puisse continuer sa journée comme si de rien était, enfouir très vite cette mauvaise passe au plus profond de son esprit...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Toma Sayashi
~ Professeur de Sport [Lycée Wakuri] ~
avatar

Messages : 432
Date d'inscription : 06/02/2011

Votre personnage ...
Prénom : Toma
Nom : Sayashi
Âge : 23 ans

MessageSujet: Re: Un joyeux anniversaire~ (PV Noeru)   Mer 5 Mar - 16:36

Le roux évitait au maximum son regard, il ne voulait pas croiser ses iris bleues océan qui devaient sûrement traduire la souffrance de la jeune fille. Il se doutait bien que redécouvrir son passé à travers les émotions que l’on avait ressenti n’entait pas une tâche facile, mais quand ces souvenirs étaient douloureux, il n’osait même pas imaginer ce qu’elle ressentait et c’est pour cette raison qu’il esquivait tout contact visuel avec elle.

Lorsqu’il se décida finalement à se tourner vers elle, il la découvrit dans un état second : accroupie, en pleurs et les mains sur ses oreilles, comme pour se préserver d’entendre les paroles du roux. Le sportif hésita à s’approcher d’elle, c’était de sa faute si elle était comme ça, il le savait, et il était d’ailleurs persuadé que les évènements de ce fameux jour continuaient à lui revenir en mémoire petit à petit. Il savait également que plus ces souvenirs allaient refaire surface, plus cela allait être douloureux pour elle.

Comme pour confirmer les pensées du professeur, il l’entendit marmonner un « Je t’en supplie, tais-toi ». Il en était presque sûr, elle se souvenait, mais le rouquin avait du mal à savoir de quoi exactement. La seule chose qu’il avait retenu de cette fois-là, c’était qu’il s’était amusé à faire peur à l’adolescente, qu’il l’avait rejetée puis qu’elle avait sauté par la fenêtre.
Finalement, le rouquin décida d’avancer vers la lycéenne et une fois qu’il fut assez proche, il s’accroupit et se saisit des épaules de la brune, arrêtant ainsi le mouvement qu’elle avait entamé pour se calmer. Il l’aidait ensuite à se lever et il lui prit doucement les mains qui étaient toujours sur ses oreilles pour les déposer le long du corps frêle de Noeru. Il la soutenait toujours, la tenant fermement par la taille, afin d’éviter qu’elle ne tombe de nouveau. Son air était grave et traduisait légèrement son inquiétude, et son regard fixait à présent les yeux humides de son interlocutrice, il prit alors la parole d’une voix douce.


- Je peux t’aider à surmonter tout ça.


Ces paroles signifiaient tout simplement qu’il voulait qu’elle lui parle, qu’elle lui fasse confiance et lui dise ce qui la tourmentait, qu’elle lui pose les questions qu’elle voulait lui poser. Evidemment, il n’y répondrait jamais directement. C’était ses souvenirs, et il ne voulait en aucun cas influencer la jeune fille et encore moins qu’elle croit qu’il lui ait menti lorsqu’elle s’en souviendrait; car il était clair qu’un même instant n’était pas vécu de la même manière par deux individus différents. C’était pour cela qu’il ne lui parlait que très peu du passé, ou du moins de façon très large; parce que les sentiments de Noeru à cette époque n’était qu’à sens unique et que le roux ne faisait que s’amuser avec elle.

Le roux savait qu’il prenait des risques mais plus que tout, il avait envie de la rassurer et il la prit donc contre lui. Il lui avait dit tellement de fois qu’il l’aimait, qu’il la protégerait, qu’il serait là, ces mots étaient sincères, pourquoi ne pouvait-elle pas se souvenir de ceux-là avant les autres ? Il soupira et resserra son étreinte, ne laissant pas vraiment le choix à l’adolescente de s’écarter de lui.


- Tu me penses vraiment capable d’abuser physiquement de quelqu’un ?

Il lui avait murmuré la question à l’oreille de la brune. Toutefois cette dernière sonnait plus comme une affirmation au final, et constituait donc la réponse du roux à la toute première question de la jeune fille. A présent il faisait appel non pas à ses souvenirs, mais à ce qu'elle connaissait de lui et à son ressenti.
En murmurant ces paroles, il s'était écarté d'elle puis il s’était assis sur une chaise non loin, guettant les réactions de la lycéenne.
Revenir en haut Aller en bas
http://campus-tenshigaya.forumactif.com/u13
Noeru Aiza
♥ Gentille Admin (^o^) ♥
avatar

Messages : 542
Date d'inscription : 27/08/2011
Age : 21
Localisation : SCHWEIZ !

Votre personnage ...
Prénom : Noeru
Nom : Aiza
Âge : 17 ans

MessageSujet: Re: Un joyeux anniversaire~ (PV Noeru)   Mer 5 Mar - 18:07

Une vague de chaleur parcouru son corps lorsqu'il l'enlaça. Il venait de stopper le flot de paroles qui raisonnaient dans sa tête d'un simple geste accompagné de quelques mots tendres, comme il l'avait fait le soir d'avant lorsqu'elle s'était mise à douter d'elle. Cet homme avait décidément un pouvoir immense sur elle... Il pouvait la détruire ou la sauver d'un claquement de doigt... Cependant elle avait toujours le coeur serré et une boule dans la gorge...

Elle baissa la tête et se blottit plus contre lui. Même s'il l'avait fait souffrir dans le passé, en ce moment elle avait effectivement besoin de lui. Bien sûr sa tête lui hurlait de se détacher, de lui faire une scène, et même de le traiter de tout les noms, vu ce qu'il lui avait dit et fait, il le méritait amplement. Mais elle ne pu se résoudre à se déloger, sa présence lui était trop bénéfique...

- Tu me penses vraiment capable d’abuser physiquement de quelqu’un ?

Noeru réfléchit un court instant. Non évidemment qu'il ne ferait pas ça.. pas lui... Il se sépara d'elle et alla s'asseoir un plus loin. Elle lui en voulu d'avoir rompu le contacte mais elle resta sur place, immobile. Bien que désormais elle était beaucoup plus calme, elle se sentait encore malheureuse.

- ... non... Excuse-moi...

Vu qu'il avait répondu à sa question, elle entreprit de répondre à celle, que lui avait posée. Sa voix était un peu hésitante car elle ne voulait pas qu'il lui en veuille de lui avoir caché ça.

- Ça fait.. quelques semaines que des souvenirs me reviennent en mémoire, mais jusque là aucun ne te concernait... Alors je n'ai pas jugé utile de t'en parler.. Et puis surtout je ne voulais pas... J'ai décidé de simplement les prendre comme une mauvaise passe, je ne voulais ennuyer personne et puis... Je préférais les oublier à nouveau que de les raconter... Plus ça va et plus je redoute chaque seconde qui pourrait m'amener une bribe supplémentaire...

Elle marqua une pause, l’émotion commençant à reprendre le dessus. Ce qu'elle appréhendait et qui l'avait empêcher de parler à Toma jusqu'à présent était en train de se passer. Chaque image de son passé lui revenait encore une fois, comme pour illustrer ses propos. Mais maintenant qu'elle y était elle irait jusqu'au bout en lui faisant part des instant le concernant.

- Je ne sais pas dans quel ordre se sont déroulé les deux événements mais tu en étais le point central...

Elle lui raconta les quelques morceau l'ayant comme personnage principal et les sentiments les accompagnant. Son regard était toujours cloué au sol et elle tremblait, à cause de l'émotions. Une fois qu'elle eût fini elle se stoppa encore une fois et repris pour lui demander au bord des larmes:

- Pourquoi est-ce que tu as été si horrible avec moi...?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Toma Sayashi
~ Professeur de Sport [Lycée Wakuri] ~
avatar

Messages : 432
Date d'inscription : 06/02/2011

Votre personnage ...
Prénom : Toma
Nom : Sayashi
Âge : 23 ans

MessageSujet: Re: Un joyeux anniversaire~ (PV Noeru)   Mer 5 Mar - 20:45

Toma resta de marbre lorsque la jeune fille s’excusa et lui assura qu’elle ne le pensait pas capable d’un tel acte. En effet, même si ses émotions émettaient cette possibilité, son corps s’en serait souvenu si le roux avait fait une telle chose. Il soupira en observant la brune, elle s’était calmé, mais il était certain que cette tranquillité serait de courte durée et que très vite, ils allaient se disputer à nouveau. Il ne voulait pas, mais visiblement c’était inévitable.


Il écouta l’adolescente prendre la parole, il sentait qu’elle hésitait à lui faire ces révélations et le roux comprit bien vite pourquoi. Alors cela faisait déjà un moment que des souvenirs lui revenaient ? Comment avait-elle pu lui cacher cela ? Même si les souvenirs ne le concernaient pas, elle aurait dû le lui dire. Il n’arrêtait pas de s’inquiéter pour elle, pas un jour ne passait sans qu’il se demande si Noeru se souvenait de quelque chose. Plus elle parlait, plus le poing du roux se serrait, et plus il se demandait ce qu’il représentait pour elle. Après tout, c’était quelque chose qu’il avait toujours considéré comme acquis, elle l’aimait, lui faisait confiance. Seulement maintenant, en l’entendant parler, il se rendit compte qu’à chaque fois, il devait la pousser dans ses derniers retranchements pour qu’elle daigne lui faire part de choses importantes.
Mais plus que tout, c’était l’idée qu’elle se soit retrouvée seule au moment où elle avait besoin d’aide. Klaüs, Adrien, Misaki, Misao, le psychologue du lycée, une mamie sympa dans un parc, n’importe qui aurait pu faire l’affaire… Elle ne voulait pas les ennuyer ? Si seulement elle se rendait compte à quel point ce genre de bombe à retardement était énervante. Il soupira tout en restant attentif à ce qu’elle lui confiait.

Finalement vint le moment que redoutait le plus le sportif, elle lui révélait enfin les souvenirs dont elle se rappelait qui le concernaient tout particulièrement. Toma fut assez satisfait de remarquer que sa déduction d’un peu plus tôt était juste, toutefois, il appréhendait grandement les questions de l’adolescente à ce sujet. Comment allait-il pouvoir lui expliquer qu’il était énervé et fatigué ce jour-là ? Qu’il avait eu envie de se venger pour la nuit blanche et la scène qu’elle lui avait faite ? Il n’allait que s’enfoncer de toute façon.
Enfin, la lycéenne le questionna, Toma pouvait l’entendre trembler et il savait que dès qu’il prendrait la parole, quoi qu’il dise, les larmes de l’adolescente se remettraient à couler abondamment. Oh et puis au point où il en était, tant pis. Il se mit à fixer par la fenêtre, le coude sur la table et sa main soutenant sa tête. Son air était nonchalant et sa voix détachée, comme s’il ne faisait pas vraiment attention à la conversation. Il prit finalement la parole pour répondre à la brune.


- Juste, pour m’amuser.


Cette réponse n’était qu’une partie de la vérité. Lui aussi commençait à se souvenir de ce qu’il avait ressenti cette fois-là. Cette impression d’échouer à chaque pas qu’il faisait vers elle. Elle lui résistait, c’est ce qui l’avait attirée chez elle, mais cette fois-là il avait été trop épuisé pour rester patient et jouer tranquillement avec la lycéenne. Il se souvenait qu’il avait eu envie de lui faire mal pour lui prouver que plus elle essayait de se débattre, plus elle tombait dans son piège et il allait devenir difficile pour elle d’en sortir. Il se tourna de nouveau vers la lycéenne, l’affrontant du regard. Il en avait assez, il était déjà fatigué de cette conversation, il voulait revenir à ce moment d’euphorie qu’ils avaient partagés la veille et oublier les évènements fâcheux de ce jour.


- Tu ne peux pas m’en vouloir…


Il la fixait toujours, son visage était à présent complètement fermé, ses yeux étaient redevenus vides et il ne laissait plus transparaître aucune émotion. Il n’aimait pas se disputer avec elle, c’était trop douloureux et il ne voulait pas le lui montrer. Il ne comprenait pas pourquoi elle semblait lui en vouloir autant, il n’avait rien fait de mal. Certes il n’avait pas été charmant, il avait été exécrable avec elle à cette époque mais est-ce que cela lui donnait vraiment le droit de le blâmer plus de six mois après ? De plus, même si les éléments dont elle se souvenait étaient assez détaillés et précis, elle ne s’était toujours pas souvenue ni du contexte, ni de l’ordre, ni de ce qui s’était passé avant et après. Elle ne se doutait même pas de la raison pour laquelle le roux l’avait ramenée chez lui… Il soupira, fixant toujours la brune. Il n’avait pas été tendre aujourd’hui non plus.
Revenir en haut Aller en bas
http://campus-tenshigaya.forumactif.com/u13
Noeru Aiza
♥ Gentille Admin (^o^) ♥
avatar

Messages : 542
Date d'inscription : 27/08/2011
Age : 21
Localisation : SCHWEIZ !

Votre personnage ...
Prénom : Noeru
Nom : Aiza
Âge : 17 ans

MessageSujet: Re: Un joyeux anniversaire~ (PV Noeru)   Mer 5 Mar - 22:43

La réplique de Toma ou plutôt la manière dont il l'avait dit eu l'effet d'un coup de poignard. Elle était tellement choquée qu'elle ne versa même pas une larme. Elle avait mal mais elle ne savait absolument pas comment réagir. Il l'avait cloué sur place. Elle prit finalement la parole, faiblement.

- Tu te rend compte de ce que tu dis...?

- Tu ne peux pas m’en vouloir…

- ... Tu es totalement inconscient...


Elle partit s'asseoir sur le canapé afin de ne plus le voir. Elle se mit en boule et enfouie sa tête dans ses bras. Comment pouvait-il être si antipathique? Comment pouvait-il prendre plaisir à un jeu aussi malsain? Elle le détestait quand il était comme ça. Mais elle savait aussi qu'elle allait bientôt devoir repartir et elle ne voulait pas gâcher comme ça ses dernières heures. Elle sortit son visage et prit une grande inspiration. Puis elle se tourna vers lui et se forçant à sourire elle lui dit:

- Mais ça va.. je ne t'en veux pas...

Elle ne voulait pas être hypocrite avec lui, si elle se forçait c'était pour elle, pour se sortir de cet état d'esprit. Elle allait enfouir une nouvelle fois. C'était une habitude que Noeru avait prise ces dernières semaines. Et puis même si elle revivait cet événement, il appartenait au passé.
Elle soupira une nouvelle fois. Le moment qu'elle vivait en cet instant était trop douloureux pour être effacé d'un geste. Elle n'arrivait pas à se remettre totalement de la réplique tranchante qu'il lui avait envoyé quelques minutes au par avant. Il avait touché un point sensible chez la jeune fille.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Toma Sayashi
~ Professeur de Sport [Lycée Wakuri] ~
avatar

Messages : 432
Date d'inscription : 06/02/2011

Votre personnage ...
Prénom : Toma
Nom : Sayashi
Âge : 23 ans

MessageSujet: Re: Un joyeux anniversaire~ (PV Noeru)   Jeu 6 Mar - 0:48

L’adolescente ne s’attendait sûrement pas à une telle  réponse de la part du roux, il le lisait sur son visage. Elle semblait scandalisé face aux propos de son amant, qui, il le savait, étaient particulièrement détestables. C’est pourquoi lorsqu’elle lui demanda s’il se rendait compte de ce qu’il disait, le sportif ne cilla pas. Evidemment qu’il se rendait compte. C’était un séducteur, un manipulateur et un joueur, alors bien sûr qu’il ne pouvait pas ignorer la portée de chacune de ses paroles. Elle devait le savoir pourtant… Il calculait toujours tout, ou presque. Il aimait aussi laisser un peu de place à la surprise, c’est pourquoi il s’entourait de personnes comme Misao, Sayumi ou même Noeru, qui était à la fois si prévisible et si surprenante. Mais autrement, il restait très calculateur. Il avait assez longuement observé les autres et joué avec eux dans son enfance pour savoir comment s’y prendre avec telle ou telle personne.

C’est pourquoi un faible rire jaune le secoua lorsque la brune affirma qu’il était inconscient. S’il y avait bien une chose qui ne le caractérisait pas, c’était l’inconscience. Il exécutait chacun de ses gestes en connaissance de cause et de manière tout à fait délibérée, voire préméditée. D’ailleurs, depuis qu’il sortait avec elle, il n’avait pas tant changé. Il n’était différent qu’avec elle, et elle le savait, il continuait à jouer ce jeu dangereux et impur avec d’autres femmes tout simplement; certes il en avait réduit le nombre, mais le jeu restait le même. Toma ne savait donc pas si elle ne cautionnait pas ce genre de pratiques ou si c’était uniquement parce qu’elle avait été une des victimes du rouquin… Il s’apprêtait d’ailleurs à poser la question à l’adolescente, mais la voyant lui tourner le dos, il se ravisa; s’il commençait à envenimer les choses ainsi, il n’allait pas pouvoir s’arrêter, allait devenir mauvais, puis il allait le regretter.

Il poussa alors un soupir exaspéré, il n’allait pas tarder à exploser si cela continuait ainsi, il risquerait alors de lui dire des choses qu’il ne pensait absolument pas…il le savait. Il ne voulait pas s’en prendre à elle, pas aujourd’hui, pas après la nuit qu’ils avaient passé ensemble. Le roux se connaissait, et il se savait capable du pire lorsqu’il était blessé et énervé aux plus hauts points. Les paroles qu’il risquait de vociférer rendrait l’adolescente méfiante quant à la sincérité du roux, aucun doute là-dessus.


Il vit alors la jeune fille se tourner vers lui et lui adresser un sourire tellement faux que les dents du roux grincèrent. Il se faisait violence pour ne pas s’emporter. Tout le corps du sportif tremblait sous la colère et le poids de l’humiliation. L’humiliation, oui. Il ne comptait plus le nombre de fois où il lui avait prouvé sa sincérité, même après son amnésie, et il suffisait qu’un vieux souvenir refasse surface pour que la jeune fille en oublie tout ce qu’ils avaient partagé. Aujourd’hui il doutait tellement qu’il en était arrivé au point où il ne savait plus ce qu’il représentait aux yeux de la brune et c’était une sensation qu’il n’aimait pas du tout. Il retint son souffle lorsqu’il vit Noeru ouvrir la bouche pour parler.


- Mais ça va, je ne t’en veux pas.


Le roux se mordit violemment la lèvre inférieure, son coeur battait à tout rompre si bien qu’il pouvait sentir ce dernier l’étouffer au fond de sa gorge. Son visage restait de marbre, mais il sentait les larmes de rage monter et cela lui faisait mal à la tête. Il en avait marre. Marre de se faire prendre pour un con par la lycéenne. Elle allait bien, disait-elle, mais oui bien sûr! Ca se voyait comme le nez au milieu de la figure qu’elle avait été bouleversé par ces souvenirs ainsi que par les paroles que le roux avait prononcé un peu plus tôt. Pourquoi elle se cachait, pourquoi est-ce qu’elle évitait et mentait aux personnes qui l’aimaient ? Le roux ne tenta même pas de se calmer, il savait que c’était vain à présent et il prit la parole, sa voix tremblante et son ton glacial.


-T’es stupide ou tu fais exprès ?


Le roux la fixait droit dans les yeux, sans bouger. Il n’irait pas vers elle, pas cette fois. Il ne la prendrait pas dans ses bras, ne l’embrasserait pas; il lui en voulait trop. Combien de temps allait-elle refuser leur aide ? Toma ne pensait pas qu’à lui, pour une fois. Si elle le voulait, elle pouvait aller demander à Klaüs pour les souvenirs concernant son enfance, et pour ce qui était des cours et de la vie quotidienne, elle pouvait toujours aller demander conseil à ses amis. Même s’ils ne la connaissait que depuis un an, Noeru était une fille simple et il était avéré que ces-derniers auraient été une aide précieuse. Les tremblements du roux s’intensifièrent et il fut très vite incapable de soutenir plus longtemps le regard de l’adolescente. Il baissa les yeux et se mit donc à fixer son parquet, le regard vide.


- Tu ne vas pas bien.


Le roux s’arrêta un instant, sa tête était bien trop douloureuse à force de retenir les larmes qui ne demandaient qu’à sortir. Puis il reprit la parole avec la même voix.


- Arrête de mentir. Combien de temps tu vas fuir ? Ces souvenirs sont une partie de toi, alors même s’ils sont douloureux, même si…

Il fit s’interrompit brutalement, il avait failli dire « même s’ils t’écartent de moi »… C’était quelque chose qu’il ne pouvait se résoudre à lui dire maintenant. Ce n’était pas le moment.  Il ne voulait pas avoir l’air de penser qu’à lui et surtout, il ne voulait pas être gentil avec elle, et encore moins tendre. Il poussa un soupir avant de continuer, tremblant toujours plus.


- Qu’est-ce que tu crois ? Que parce qu’on ne dit rien, on ne voit pas non plus ?


Le roux baissa un peu plus le regard pour fixer ses pieds, sa tête allait exploser, depuis le temps qu’il se retenait de laisser les larmes couler, il ne se donna plus la peine de lutter où il allait blesser quelqu’un. Il n’aimait pas ça, aussi loin qu’il s’en souvenait, il n’avait pleuré que très rarement, que ce soit dans son enfance où même après. A chaque fois, c’était parce que quelque chose l’inquiétait, qu’il se sentait impuissant et dans l’incapacité d’aider. La brune refusait constamment son aide à lui, il était par conséquent désarmé face au problème de la jeune fille et se sentait totalement inutile.


- Il ne faut pas que tu aies peur de me haïr.


Cette dernière phrase avait été dite avec beaucoup plus de calme qu’il n’aurait pensé, même si sa voix avait été vraiment faible. S’il y a quelques minutes, il lui en voulait de lui en vouloir pour des évènements qui s’étaient passés il y a bien longtemps, l’envie qu’elle retrouve la mémoire était à présent bien plus forte. Il préférait que Noeru le haïsse complètement plutôt qu’elle ne l’ignore, lui mente et lui cache ses peines comme elle le faisait actuellement. Il aimait Noeru joyeuse, pleine de vie, innocente et vraie, et il savait que tant que ses souvenirs ne lui reviendrait pas, elle ne serait jamais vraiment heureuse, et ne dirait jamais vraiment la vérité.
Revenir en haut Aller en bas
http://campus-tenshigaya.forumactif.com/u13
Noeru Aiza
♥ Gentille Admin (^o^) ♥
avatar

Messages : 542
Date d'inscription : 27/08/2011
Age : 21
Localisation : SCHWEIZ !

Votre personnage ...
Prénom : Noeru
Nom : Aiza
Âge : 17 ans

MessageSujet: Re: Un joyeux anniversaire~ (PV Noeru)   Jeu 6 Mar - 2:31

Elle sursauta presque lorsqu'elle entendit le son de sa voix. Elle ne l'avait jamais vu comme ça, il avait l'air réellement furieux. Noeru s'en voulait, elle n'avait jamais cherché à l'énerver. En fait, on pouvait même dire qu'elle avait souhaité faire l'inverse. Maladroitement, certes.

- Tu ne vas pas bien.

- Si, je t'ass-..


La brune fût coupée par Toma alors qu'elle allait lui demander de passer à autre chose.

- Arrête de mentir. Combien de temps tu vas fuir ? Ces souvenirs sont une partie de toi, alors même s’ils sont douloureux, même si…

Noeru baissa les yeux, comme une gamine ayant fait une grave bêtise. Elle savait tout ça mais elle ne pouvait s'empêcher de le nier. Elle avait peur et elle se persuadait qu'elle n'avait pas besoin d'un passé tant qu'elle avait un futur. Surtout dans le cas ou chacune de ses mémoires assénait un coup de poignard supplémentaire dans son âme déjà fragilisée. Désormais elle avait envie qu'il se taise ou qu'il change de sujet. Elle se ressentait sur le point de pleurer et elle ne voulait pas que ça arrive car si elle craquait, s'en était fini pour le reste de la journée.

- Qu’est-ce que tu crois ? Que parce qu’on ne dit rien, on ne voit pas non plus ?

Elle baissa ses yeux plus bas encore. Oui, elle l'avait cru... La noiraude se sentait vraiment stupide désormais. Visiblement son attitude avait eu l'effet inverse de celui escompté et elle se sentait affreusement coupable. Elle murmura un "Excuse-moi..." à peine audible, qu'elle n'était pas sûr qu'il ait entendu puisqu'il continua:

- Il ne faut pas que tu aies peur de me haïr.

Noeru releva les yeux vers lui, bouleversée par ses mots. Son coeur s'était resserré et ses mains tremblaient sensiblement. Elle se leva et s'approcha de lui. Quand, assez près, la demoiselle se rendit compte qu'il pleurait elle du refréner une folle envie de le prendre dans ses bras. Elle savait qu'elle n'y était pas pour rien et elle s'en voulait horriblement. Encore une fois son égoïsme avait causé des tors à la seule personne qu'elle aimait réellement. Mais elle avait trop peur d'être rejetée... Elle s'arrêta donc à un peu moins de deux mètres de lui.

- Je ne pourrais jamais... te haïr...

Elle sous entendait là que même si elle découvrait par la suite que Toma était la pire des enflures, elle ne pourrait se résoudre à le détester. Elle était bien trop amoureuse de lui. L'adolescente marqua une pause pour réfléchir à comment elle allait formuler la suite et ce qu'elle pouvait lui révéler sans se mettre mal à l'aise. Elle prit sur elle et et articula enfin:

- J'ai vu... enfin je crois me souvenir que..

Elle eût un léger blocage, c'est pourquoi elle soupira avant de continuer.

- J'étais seule.. abandonnée dans un monde effrayant.. morbide... Alors je crois que j'ai toujours fait ça... Fuir le choses difficile, refouler... Il ne faut pas m'en vouloir... Il ne faut pas que tu crois que c'est parce que je ne te fais pas confiance que je ne te dis rien... C'est juste.. une vieille habitude...

Encore une fois elle revoyait. Les images, dans sa tête, appuyaient chaque mot qu'elle prononçait. C'est pourquoi, tout comme Toma avant, sa voix en avait été affectée. Pas de la même manière, ni pour les même raisons, mais elle avait été changée. Certains mot étaient comme soulignés et chaque nouvelle phrase avait l'air comme plus difficile à sortir que la précédente. Même si elle l'avait fait de manière extrêmement pudique, la jeune fille s'était livrée à lui.

Elle se trouvait ridicule de lui dire de telles chose. Elle ne voulait pas passer pour une victime, c'est pourquoi elle était restée très secrète dans ses explications mais pour elle c'était déjà trop. Il ne faut pas croire que c'était une nouveauté, même quand elle avait toutes les scènes de sa vies en tête, elle n'évoquait jamais son enfance. Donc en ce moment là et même si au final elle n'avait pas révélé grand chose, c'était déjà un grand pas en avant, et c'était bien parce que c'était Toma.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Toma Sayashi
~ Professeur de Sport [Lycée Wakuri] ~
avatar

Messages : 432
Date d'inscription : 06/02/2011

Votre personnage ...
Prénom : Toma
Nom : Sayashi
Âge : 23 ans

MessageSujet: Re: Un joyeux anniversaire~ (PV Noeru)   Jeu 6 Mar - 4:03


Lorsqu’il entendit les pas de Noeru se faisaient de plus en plus proches de lui, le rouquin s’était retenu de lui crier de ne pas s’approcher, de ne pas faire un pas de plus. Il ne voulait pas qu’elle le voit dans cet état. Certes il ne pleurait pas beaucoup, mais c’était déjà assez humiliant comme ça pour lui. Et lorsqu’il la sentit trop proche de lui à son goût, il se leva brusquement de sa chaise, qu’il manqua de faire tomber, et tourna le dos à la brune. En ce moment il la détestait de le faire se sentir plus bas que terre. Et aucune des paroles de la jeune fille ne pouvait à présent le rassurer. Ses doutes étaient bien trop envahissants et ils avaient eu le temps de croître et de prendre une place bien trop conséquente. Plus que jamais, il était inquiet pour elle et le fait qu’elle fasse comme si de rien n’était blessait plus que de raison le sportif.


- Je pourrai jamais… te haïr…


Toma, en guise de réponse, fut secoué d’un rire nerveux puis laissa échapper un soupir. Il se souvenait encore du regard de la jeune fille tout à l’heure, lorsqu’elle lui avait demandé s’ils avaient déjà couché ensemble, sans parler du ton qu’elle avait employé pour formuler sa question. Même si ce souvenir et les émotions qui l'accompagnaient devaient être horribles, ce n'était franchement pas le pire... Toma avaient été tellement plus exécrable avec elle... Qu’est-ce qu’elle ferait lorsqu’elle se souviendrait que par sa faute, elle avait sauté par la fenêtre ? Que lorsqu’elle était seule, enfermée dans la chambre du roux, lui s’amusait avec une femme dans le salon ? Et puis il avait infligé tellement d’autres choses à l’adolescente. Alors peut-être qu’elle ne le haïrait pas, mais comment réagirait-elle en se souvenant des « Tu ne me mérites pas » ou encore des fois où il lui montraient qu’elle n’était qu’une fille de plus parmi toutes les autres, qu’il la qualifiait de jouet… Quelle femme supporterait ça ?


- Tu es vraiment… stupide.


Cette dernière phrase s’était échappée des lèvres du roux, dont la voix semblait à présent plus calme, même si certaines larmes continuaient à s’écouler le long de ses joues et que les tremblements de son corps ne semblaient pas vouloir s'interrompre. D’ailleurs son affirmation n’avait pas pour but de blesser la jeune fille, c’était plus une remarque affective que le roux faisait, bien malgré lui et bien malgré l’envie de ne pas faire preuve de la moindre sympathie envers la lycéenne.


- J’ai vu… enfin je crois me souvenir que…


La respiration du sportif s’arrêta presque lorsqu’il entendit ces paroles. Qu’est-ce qu’elle allait lui dire ? De quoi se souvenait-elle ? Il ne put respirer correctement avant qu’elle n’ait fini de lui expliquer. Mais même si elle s’était donné cette peine là, le roux était bien trop remonté contre elle, et bien trop blessé dans son orgueil et ses sentiments pour essayer de la comprendre un tant soit peu. C’était juste une vieille habitude, disait-elle… Pour le roux cela n’avait aucun sens, et d’ailleurs il ne put se retenir de lâcher un « N’importe quoi » glacial suite aux explications de l’adolescente. Il lui avait pourtant toujours dit, et ce même quand il ne faisait que s’amuser avec elle, qu’elle pouvait tout lui dire, qu’il l’écouterait et tenterait de l’aider. Plusieurs fois elle s’était confiée à lui sur ses sentiments alors qu’il n’était sûrement pas la personne à qui il fallait se confesser à cette époque, alors qu'est-ce qui la freinait maintenant que c'était vraiment important ? Le roux soupira puis prit la parole d’une voix glaciale, mais toujours ébranlée par les émotions.


- Je ne parlais pas que de moi. Tout le monde s’inquiète à ton sujet.


Il s’arrêta un instant. Il aurait voulu se retourner pour lui faire face, mais son esprit refusait simplement de faire bouger son corps. Il se sentait encore trop affaibli et rabaissé pour affronter le regard de la brune. D’ailleurs il ne voulait plus la voir. Il voulait qu’elle s’en aille et le laisse tranquille, que sa meilleure amie revienne chez lui pour qu’elle puisse l’aider, le rassurer. Toutefois, il savait que ce n’était pas possible pour le moment, cette dernière devant sûrement dormir encore; il reprit donc la parole.


- Hier j’ai croisé Misaki et Adrien, ils parlaient de ta fête d’anniversaire. Apparemment ils étaient vraiment heureux de t’avoir vu sourire à nouveau. Au lieu de les laisser s’inquiéter, explique-leur comme tu viens de le faire, demande-leur de t’aider.


Cette dernière phrase n’avait pas été formulée comme une question ou un conseil, mais plus comme une instruction. Il fallait qu’elle arrête de se laisser aller et de rester seule dans son coin, elle avait besoin d’aide, et comme Toma ne pouvait pas être toujours là pour elle, il savait qu’il pouvait faire confiance aux amis de la lycéenne. Certes il n’aimait pas Adrien, et ce dernier ne l’aimait pas non plus, mais le roux savait une chose, c’est que le voyou tenait énormément à Noeru et que si elle se décidait à lui demander, il l’aiderait sans aucun doute et en faisant de son mieux.

Il avait besoin d'air, il suffoquait dans son salon. C'est pourquoi il sortit ensuite de nouveau sur la terrasse et vint s’appuyer contre la rambarde, regardant les gens dans la rue. Plus aucun travailleurs ne se dépêchait pour aller au travail, des enfants avaient envahi l’espace et l’on pouvait distinguer deux groupes. D’un côté, trois petits garçons s’amusaient  avec un ballon de football et tentaient visiblement d’impressionner les filles qui les regardaient jouer, tandis que de l’autre côté se trouvaient deux petits voyous qui s’amusaient à martyriser un pauvre chat en lui lançant des cailloux. (<- Oublie pas mes images hein uu) Le roux les regardaient d’un air envieux, ses yeux brillant encore à cause des larmes d'il y a quelques minutes, il se rappela comment lui était passé à côté de toute son enfance et son adolescence et même s’il ne regrettait rien, il aurait bien aimé savoir comment auraient été les choses si tout avait été différent. A cette idée, il esquissa un mince sourire.
Revenir en haut Aller en bas
http://campus-tenshigaya.forumactif.com/u13
Noeru Aiza
♥ Gentille Admin (^o^) ♥
avatar

Messages : 542
Date d'inscription : 27/08/2011
Age : 21
Localisation : SCHWEIZ !

Votre personnage ...
Prénom : Noeru
Nom : Aiza
Âge : 17 ans

MessageSujet: Re: Un joyeux anniversaire~ (PV Noeru)   Jeu 6 Mar - 15:52

Noeru n'avait plus rien prononcé depuis que Toma avait pris la parole. Elle se sentait coupable et rien de ce qu'elle aurait pu dire n'aurait fait s'arranger les choses, elle le savait. Il n'empêche que maintenant elle lui en voulait de ne pas l'avoir comprise et son "n'importe quoi" lui avait fait énormément de peine. Pendant que lui était allé se réfugier à l’extérieur, elle, pour se changer les idées partit à la cuisine. En effet hier elle n'avait rien rangé et même si la pièce était loin d'être un foutoir, il restait des choses à débarrasser et de la vaisselle à faire. La demoiselle profita de sa mise en ordre pour enfiler sa robe et sa jaquette, puis, une fois que la table fût nickel elle commença à nettoyer les ustensile.

La noiraude avait la tête dans les nuages, elle ne cessait de recenser les événements qu'elle avait vécu depuis la veille. Tout allait si bien, comment avait elle réussit à provoquer une situation si délicat et désagréable? Elle secoua la tête pour ne plus y penser, il fallait vraiment qu'elle réfléchisse à autre chose. Elle se souvint finalement de ce documentaire sur les saumons qu'elle avait vu la semaine précédente à la télé... Ces poissons qui se laissaient emporter par le courant, sans se poser de question... Pourquoi elle elle ne pouvait pas faire comme eux? Se laisser glisser le long de son existence... Elle avait finalement l'impression d'être plus comme une carpe, à devoir affronter le courant d'une violente cascade. Mais a la fin c'est ce poisson là qui se transformait en dragon majestueux et non le saumon qui lui finissait par se faire bouffer par des ours aux pelages sombres. Elle soupira. Au final même avec ce sujet elle n'était pas parvenue à totalement penser à autre chose.

Comme elle ressentait de léger picotement dans sa paume elle baissa les yeux. Elle manqua de tourner de l'oeil lorsqu'elle vit sa main imbibée de sang et l'eau rouge dans la quelle baignait les couverts. Et puis maintenant qu'elle avait vu sa blessure elle commençait à sérieusement avoir mal. Bon en même temps c'était pas très malin de s'enfuir dans son imaginaire en lavant des objets tranchants. Elle ne savait pas quoi faire, elle voulait appeler Toma mais elle n'avait pas envie de le voir, il avait été détestable avec elle et elle craignait que son appelle à l'aide n'envenime encore les choses. La douleur la fit pleurer mais elle faisait de son mieux pour rester silencieuse, elle se mordait les lèvres, serrait les dents. La demoiselle alla en suite s'asseoir par terre, contre le radiateur. La douce chaleur que dégageait celui ci ne réussit cependant pas à la soulager. Sa robe blanche fût bientôt imbibée de sang à l'endroit ou elle gardait sa main, mais elle préférait ça que de tacher le parquet, elle refusait d'ennuyer Toma plus que ça.

Elle avait de la peine à penser, désormais et la douleur lui faisait mal à la tête. La blessure, bien que pas spécialement grave était beaucoup plus profonde qu'une simple coupure provoquée par une feuille de papier. Et puis il ne fallait pas oublier que la demoiselle était particulièrement sensible aux souffrance physique. Pour tenter de contrer le mal qui, elle en avait l'impression, commençait a monter le long de son bras; elle ferma les yeux et visualisa des choses douces, faites en sucre, en coton. Comme ça ne marchait pas elle essaya de se ramener un souvenir agréable qui lui ferait revivre de bonnes sensation. Malheureusement ça ne fonctionnait pas comme ça et elle ne parvint à rien.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Toma Sayashi
~ Professeur de Sport [Lycée Wakuri] ~
avatar

Messages : 432
Date d'inscription : 06/02/2011

Votre personnage ...
Prénom : Toma
Nom : Sayashi
Âge : 23 ans

MessageSujet: Re: Un joyeux anniversaire~ (PV Noeru)   Jeu 6 Mar - 17:07

Toma n’arrêtait pas de regarder les enfants jouer dans la rue, et se rendit compte au fil des minutes que lui et Noeru n’étaient pas franchement différents d’eux. Il s’engueulaient pour des broutilles, et même si le sujet devenait parfois plus grave, ils se réconciliaient comme rien, sans pourtant oublier ce que l’autre avait fait. De plus, lorsqu’il s’en souvenait, c’est parce que’il avait eu envie de l’entraîner dans son jeu qu’ils étaient si proches maintenant. Et même si elle lui en voulait, lui considérait que c’était un mal pour un bien. Sans ça, jamais il ne seraient ensemble, non ?

Le roux le savait, il pardonnerait à Noeru, il serait inévitablement attiré par elle la prochaine fois qu’il la verrait ou qu’elle viendrait lui parler. Toutefois il savait également que cela n’arriverait pas de si tôt. Après tout, elle commençait à peine à se souvenir de lui, et de ses actions passées, et plus le temps allait filer, plus la rancoeur à l’égard du sportif allait s’accumuler dans le coeur de la brune et elle aurait sûrement beaucoup de mal à revenir vers lui pendant quelques temps. Le roux soupira à cette idée, et se rendit compte qu'elle lui manquait d’avance.

Alors qu’il fixait toujours les petites têtes blondes qui jouaient au milieu de la rue, une silhouette familière fit irruption au milieu de leur terrain de jeu. Brune, grande, élégante, et l’air espiègle, le roux l’aurait reconnue entre milles. Toutefois il ne put sourire en voyant son amie au milieu de la rue, il n’était pas d’humeur. Il lui fit signe qu’elle pouvait rentrer, après tout il avait envie de lui parler. La jeune femme le connaissait par coeur et même si c’était de loin, elle voyait à son attitude ainsi qu’à sa posture que quelque chose n’allait pas. Elle était persuadée que le roux avait encore été exécrable avec l’adolescente, et pour cette raison, elle lui fit signe à lui de rentrer dans l’appartement pour qu'il aille parler à sa belle. Seulement le roux ne voulait pas. Il ne voulait pas voir Noeru car il savait qu’elle était toujours là et que s’il rentrait, il allait certainement la croiser. Il soupira et fit non de la tête à Sayumi qui, bien décidée à ce qu’il arrête de martyriser cette pauvre lycéenne, lui envoya un message sur son téléphone.

Le rouquin soupira, il n’avait pas le choix s’il ne voulait pas s’engueuler avec elle non plus. Il se retourna et pénétra dans le salon afin de récupérer son téléphone sur lequel son amie lui avait envoyé un message lui disant d’arrêter de faire le fier et de penser à son égo et d’aller plutôt s’occuper de son amoureuse. Un second message arriva : « Bieeeeeeen, maintenant que t'es à l'intérieur va la voir et dis lui que tu es désolé et que tu l’aimes ;D ». Ce second message fit doucement sourire le roux; décidément, elle n’en ratait pas une.

Cependant il avait beau sourire, il ne pouvait se résoudre à effacer les paroles et les expressions de l’adoelscente. Elle l’avait profondément blessé après tout. Elle semblait penser que parce qu’il était un séducteur, il était dépourvu de tout sentiment. Elle ne semblait même pas se rendre compte que lui aussi pouvait douter, être blessé, être nerveux. Il soupira puis parcourut la pièce du regard. Il ne vit pas l’adolescente et comme l’appartement était silencieux, il se demanda si elle n’était pas partie. Il s’apprêta à appeler Sayumi pour qu’elle rentre, mais un sanglot étouffé le fit se raviser et chercher la jeune fille du regard. Maintenant, il savait qu’elle était là.


Il ne tarda pas à la trouver, dans un coin de la pièce à vivre, contre le radiateur. Voyant sa robe blanche à présent tachée de rouge, il comprit bien vite que l’adolescente s’était blessée. Sans une parole pour elle, il se dirigea vers sa salle de bain afin d’aller y chercher sa trousse de premiers secours. Il s’approcha en silence de la brune et s’assit en tailleur en face d’elle, lui prenant sa main blessée pour la lui désinfecter. Elle ne s’était pas raté… Comment avait-elle pu se couper de la sorte alors qu’il ne l’avait laissée que quelques minutes ? Il soupira.

Malgré le fait qu’il soit si proches physiquement, le roux demeurait distant et silencieux, et n’avait pas relevé la tête et n’avait pas adressé un seul regard à Noeru. Il restait concentré sur la main de l’adolescente qu’il désinfectait avec soin. En réalité, il faisait grandement traîner les choses, car même si la blessure était profonde, cela aurait pu être réglé en cinq minutes. Mais non, le roux passa une bonne dizaine de minutes à désinfecter la plaie avec de l’alcool, oubliant combien cela devait être désagréable pour l’adolescente. Finalement, il sortit un pansement qu’il posa délicatement sur la coupure, puis il referma la boîte et se releva.



- Tu vois, si tu nous laisses t’aider, tu peux passer à autre chose en un rien de temps.



Il s’arrêta un instant. Sa voix était rassurante mais distante à la fois.


- Comme pour cette main… Dans quelques minutes, tu n’auras déjà plus aussi mal; demain, la douleur aura disparu et dans quelques jours, ce ne sera plus qu’un mauvais souvenir qui tombera vite dans l'oubli.



Il désigna la trousse à pharmacie qu’il tenait dans main gauche. Après tout, même si les blessures émotionnelles étaient plus douloureuses que les blessures physiques, elles pouvaient se soigner. Pour cela, il fallait du temps, et s'entourer des bonnes personnes qui pourraient alors nous aider à les guérir. Il entendait par ces phrases qu’il fallait qu’elle compte sur eux, qu’elle n’ait pas peur de les ennuyer car c’était loin d’être le cas. Il savait qu’il ferait de son mieux pour l’aider dans les moments difficiles comme il y a quelques instants, avec cette coupure qu’elle s’était faite à la main.
Revenir en haut Aller en bas
http://campus-tenshigaya.forumactif.com/u13
Noeru Aiza
♥ Gentille Admin (^o^) ♥
avatar

Messages : 542
Date d'inscription : 27/08/2011
Age : 21
Localisation : SCHWEIZ !

Votre personnage ...
Prénom : Noeru
Nom : Aiza
Âge : 17 ans

MessageSujet: Re: Un joyeux anniversaire~ (PV Noeru)   Jeu 6 Mar - 19:29

Noeru ne l'entendit pas arriver et elle sursauta lorsqu'il lui prit la main. Mais elle ne voulait pas lever les yeux vers son visage, car elle craignait l'expression qu'il arborait peut-être. Lorsqu'il lui appliqua le désinfectant elle avait beaucoup de mal à se tenir tranquille à cause de la douleur supplémentaire que lui infligeait le produit. Elle avait comme la sensation d'une nouvelle morsure à chaque fois qu'il passait le produit sur sa plaie. Plusieurs fois elle faillit refermer le poing. Puis après dix minutes qui lui parurent durer une éternité, il posa enfin le pansement sur sa peau.

- Tu vois, si tu nous laisses t’aider, tu peux passer à autre chose en un rien de temps.

Elle ne souhaita rien répondre, pleurant toujours. Elle aimait lorsqu'il prenait sois d'elle comme ça, mais elle n'aimait pas lorsqu'il était aussi distant. Elle fût cependant heureuse de voir qu'il s'était calmé et qu'il soit revenu vers elle.

- Comme pour cette main… Dans quelques minutes, tu n’auras déjà plus aussi mal; demain, la douleur aura disparu et dans quelques jours, ce ne sera plus qu’un mauvais souvenir qui tombera vite dans l'oubli.

- Peut-être mais sur le coup ça fait encore plus mal..


Son ton avait été légèrement boudeur. Elle ne lui en voulait pas bien sur, on pouvait même dire qu'elle était reconnaissante de l'avoir soigné mais en ce moment sa main était plus douloureuse que quelques minutes plus tôt et elle prenait toujours sur elle pour ne pas éclater en sanglot à nouveau, ne pas trop se laisser emporter.

La jeune fille finit par plonger ses yeux bleus océans dans ceux du rouquin. Elle sécha ses larmes. Cela faisait deux, voir trois minutes que Toma avait finit de s'occuper de sa blessure et le mal commençait déjà à s'atténuer.

- ... Merci beaucoup... Et excuse moi d'être toujours si... immature...

Elle se pencha doucement et l'embrassa tendrement mais timidement. Comme elle ne voulait pas se faire rejeter et qu'elle n'était pas sûr qu'il soit d'humeur se fût un geste très bref. En suite elle prit appuie sur l'étagère à côté d'elle pour se lever Et une fois qu'elle releva les yeux elle fronça légèrement les sourcils, perplexe, leva le doigt pour le pointer vers l’encadrement de la porte et murmura discrètement à l'intention de son professeur.

- Toma... il y a une fille qui nous regarde...

Ses yeux étaient encore aussi rouge que le sang sur sa robe. Noeru se rappelant de son état se tourna dos à la nouvelle arrivante, honteuse. Ces deux éléments n'étaient pas les seuls choses la tracassant. Elle n'était pas coiffée et ne s'étant pas démaquillée elle ressemblait à un véritable petit panda. Et puis elle avait un suçon dans le cou. ça elle l'avait remarqué à l'instant grâce à son image se reflétant dans les ustensile en métal se trouvant désormais face à elle.

Il y avait aussi plein de question qui lui venait en tête vis à vis de cette belle femme aux cheveux bruns. Qui était elle? Quelle était sa relation avec Toma? Pourquoi était-elle entré comme ça? Il la voyait souvent?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Toma Sayashi
~ Professeur de Sport [Lycée Wakuri] ~
avatar

Messages : 432
Date d'inscription : 06/02/2011

Votre personnage ...
Prénom : Toma
Nom : Sayashi
Âge : 23 ans

MessageSujet: Re: Un joyeux anniversaire~ (PV Noeru)   Jeu 6 Mar - 21:22

Lorsque l’adolescente l’embrassa timidement tout en le remerciant et en s’excusant d’être aussi immature, le roux ne bougea pas. Il lui en voulait toujours après tout, en réfléchissant aux paroles de la brune, c’était bel et bien lui le plus immature des deux. Il poussa un soupir, heureux qu’elle se soit éloigné de lui. Pas que la proximité avec la lycéenne lui déplaisait, au contraire, mais il ne voulait pas céder si facilement et la laisser s’en tirer à si bon compte. Il allait se diriger vers la salle de bain quand Noeru s’approcha de lui, désignant du doigt la porte d’entrée du roux et lui murmurant qu’une fille les regardait.

Toma leva les yeux et lorsqu’il reconnut la fille en question, son visage s’illumina et il adressa un sourire à la jeune femme qui venait d’entrer, qui lui rendit ce sourire. Il était heureux qu’elle soit venue, mais il ne comprenait pas la raison qui l’avait poussée à entrer finalement. Enfin, il n’allait pas s’en plaindre.
La brune qui se tenait dans l’entrée, quant à elle, était extrêmement énervée et le sourire qu’elle avait rendu au rouquin signifiait plutôt que ça allait barder pour lui. Comment osait-il se comporter de la sorte avec la femme qu’il aimait ? Vraiment, il ne savait pas s’y prendre avec les femmes, et elle avait bien fait de venir vérifier. Elle allait remettre les points sur les « i » et les barres sur les « t », Toma en avait bien besoin visiblement. Elle s’approcha alors de lui d’un pas décidé et le gifla violemment si bien que le sportif s’en sortait avec une marque. Il avait eu vraiment mal, Sayumi frappait toujours aussi fort quand elle était énervée. Le roux qui se tenait à présent la joue et l’incompréhension se lisait sur son visage, jusqu’à ce que la brune prit la parole.


- Comment tu peux faire une chose pareille…


Le sportif était perdu et ne comprenait franchement pas la réaction de son amie, qu’avait-il fait de mal ? Il regarda son amie s’éloigner de lui en se massant sa joue douloureuse et il la vit s’approcher de Noeru. Oh non… Il avait presque oublié Noeru… Il s’exaspéra intérieurement. Il ne voulait pas que Sayumi rencontre la lycéenne, pour une simple et bonne raison, c’est qu’il perdrait toute crédibilité en tant que séducteur si son amie parlait trop. Elle n’avait pas sa langue dans sa poche et il lui arrivait souvent de trop en dire, elle allait encore sortir des dossiers sur lui dès qu’elle sympathiserait avec elle. Et comme la noble adorait déjà Noeru sans même l’avoir rencontrée alors Toma redoutait ce moment.
La jeune femme regarda un instant la lycéenne qui lui avait tourné le dos et elle la prit par les épaules pour que celle-ci se retourne vers elle. L’amie du roux fut encore plus énervée contre lui en voyant l’état dans lequel se trouvait sa cadette : ses cheveux étaient en bataille, son mascara avait coulé et surtout, elle avait remarqué le suçon dans le cou de la plus jeune. Elle soupira, et Toma savait qu’il allait passer un sale quart d’heure. Il ne pouvait pas être plus romantique ? Plus doux ? Plus gentil ? Surtout qu’elle était censé être la fille qu’il aimait… Toutefois elle se concentrait pour l’instant sur Noeru et lui adressa un immense sourire.


- Aaaaaaaah trop mignonne ~ Alors c’est toi Noeru! Ma pauvre, Toma n’est vraiment pas un cadeau, pas vrai ? Un vrai gamin…


Elle lui tendit la main tout en affichant un sourire chaleureux à la plus jeune. Toma, quant à lui, était légèrement énervé. Comment ça il n’était pas un cadeau ? Un vrai gamin ? Il n’osait cependant pas intervenir, il savait que s’il le faisait, Sayumi le ferait symétrique. Il soupira, se tenant prêt à intervenir au cas où la plus âgée des deux ne parlerait trop.


- Je suis vraiment contente de finalement te rencontrer. Toma n’a pas arrêté de me parler de to-mhjvdffvjivfn


Toma s’était vivement saisi de la brune, légèrement rougissant, sa main sur les lèvres de son amie. Avait-elle vraiment besoin de dire cela à la lycéenne ? Il s’empressa de la pousser dans la salle de bain qu’il ferma de l’extérieur et se retourna vers Noeru en s’adossant contre la porte de la pièce où il avait enfermé son amie qui, à présent, lui demandait de la faire sortir. Il n’osait pas regarder l’adolescente, et il était trop gêné pour faire quoi que ce soit.


- D-Désolé… Elle est un peu envahissante…


Toma et un petit rire gêné et il se mit à regarder dans le vide en prenant lin d'éviter le regard de son élève. Pourquoi est-ce qu’à chaque fois qu’il était dans une situation gênante, ou bien qu’il se montrait un peu moins vigilant que d’habitude, Noeru devait être là ? Il poussa un soupir. Il fallait vite que Sayumi s’en aille, et il ne fallait surtout pas qu’elle sympathise avec la lycéenne… Sinon elle ne tarderait pas à lui montrer de vieille photos dossiers de Toma ou à lui raconter des anecdotes humiliantes à son sujet.
Revenir en haut Aller en bas
http://campus-tenshigaya.forumactif.com/u13
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un joyeux anniversaire~ (PV Noeru)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un joyeux anniversaire~ (PV Noeru)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Joyeux anniversaire au chef adoré
» joyeux anniversaire Leetha.
» Joyeux Anniversaire Roberto !!!!!
» Joyeux anniversaire floc!
» Folie Meurtrière ♥ Joyeux anniversaire ! ♪

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CAMPUS TENSHIGAYA :: Corbeille-
Sauter vers: