AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Venez incarner votre personnage de manga / anime préféré ou bien créez le votre, et amusez vous dans le Campus Tenshigaya, une ville sans limites !

Partagez | 
 

 retrouvaille

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Noeru Aiza
♥ Gentille Admin (^o^) ♥
avatar

Messages : 542
Date d'inscription : 27/08/2011
Age : 21
Localisation : SCHWEIZ !

Votre personnage ...
Prénom : Noeru
Nom : Aiza
Âge : 17 ans

MessageSujet: retrouvaille   Sam 1 Mar - 23:53

Cela faisait des jours que Noeru n'avait pas réellement eu à faire à Toma, qu'elle n'avait pas pu lui parler, se blottir contre lui et sentir son odeur, entre autre. Lorsqu'elle avait reçu son message, elle ressentit comme une sorte de trac ainsi que de l’excitation. Elle était toute chamboulée. Malgré tout elle n'avait pas vraiment envie de le voir et surtout pas chez lui ou elle avait passé tant de soirées seule à l'attendre. Maintenant elle hésitait.
Elle répondit une heure après à son professeur. Ce qu'elle avait choisis était une sorte de compromis: Oui elle le verrait, mais pas à son domicile, il en était hors de question. Elle avait choisit comme point de rendez vous sa salle de classe qu'elle savait inoccupée à cette heure là, mais pas encore fermée.

Noeru n'avait pas l'intention de se faire jolie pour l'occasion, mais elle ne pu s'en empêcher. Elle garda son uniforme, mais se maquilla, choisissant quelque chose de doux et de discret, et coiffa ses cheveux avec attention. Heureusement ses colocataires étant encore absents, elle pu faire tout ça en évitant toutes questions dérangeantes.

Elle arriva une demi heure plus tard, soit avec dix minutes d'avance. Afin de ne pas attendre debout, elle choisit sobrement d'aller s'asseoir à sa place. après cinq minutes à regarder par la fenêtre les quelques étoiles déjà visibles scintiller, elle posa sa tête sur sa table et s'endormi doucement. La demoiselle était épuisée. D'une part à cause de l'inquiétude presque constante en vers Toma, et d'autre part à cause de différents examens et événements organisés avec ses amis et/ou son petit ami officiel.

Les lumières étaient éteintes et le bâtiment entier était silencieux. L’ambiance qui y régnait la nuit était étrange et mettait presque mal à l'aise. Sans doute à cause de la taille de ce dernier et le fait que chaque son y résonne. Il y avait aussi ce contraste étonnant entre le vide de l'école lorsque l'heure était avancée et les périodes de pause ou les élèves discutaient joyeusement dans les couloirs.

La température, elle, était agréable mais quelques fenêtre oubliées laissait s'engouffrer l'air frais de la nuit dans le lycée. Elle seraient sans doute fermées lorsque le gardien ferait un dernier tour de l'école.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Toma Sayashi
~ Professeur de Sport [Lycée Wakuri] ~
avatar

Messages : 432
Date d'inscription : 06/02/2011

Votre personnage ...
Prénom : Toma
Nom : Sayashi
Âge : 23 ans

MessageSujet: Re: retrouvaille   Dim 2 Mar - 0:47

La nuit venait de tomber sur le campus, et si Toma était censé être rentré chez lui en ce moment, le rouquin en avait décidé autrement. Après son entrevue avec le jeune Misao, il s’était rendu sur le toit, dans un coin au calme, puis il avait attendu, une heure, deux heures, trois heures, que les élèves retournent dans leurs chambres. Il était à présent dix-neuf heures passées et il savait que très bientôt, Noeru l’attendrait dans une salle de classe. D’ailleurs, le professeur ne comprenait pas pourquoi elle refusait de le voir chez lui, après tout, c’était bien moins risqué que le lycée, où le gardien, les élèves, les surveillants ou même le directeur pouvaient les surprendre à tout instant.
Mais le roux n’avait pas discuté, il essayait surtout d’organiser ses pensées pour savoir comment il allait s’y prendre. Il fallait qu’il lui dise absolument tout ce qu’il avait besoin de lui dire, des sujets les plus fâcheux aux plus agréables.

L’air s’était bien vite rafraîchi sur le toit, ce qui força Toma à se rendre bien en avance au lieu de rendez-vous fixé par l’adolescente. Ne voulant pas rester debout, il alla s’assoir tout au fond, dans la pénombre, là où personne ne pouvait le voir, puis il posa sa tête sur sa main, scrutant l’entrée de la pièce. Il restait encore trente minutes avant l’heure du rendez-vous, il avait le temps avant que Noeru n’arrive.
Les minutes qui suivirent furent les plus longues de la journée, mais finalement, il entendit les pas réguliers de l’adolescente s’approcher de la salle, et il la vit apparaître dans le cadre de la porte, puis aller s’assoir sur une table un peu devant lui. Toma la connaissait assez bien pour voir qu’elle était exténuée.

Lorsqu’il la vit poser sa tête contre son pupitre, Toma se leva sans faire de bruit puis se dirigea tout aussi discrètement vers la table de Noeru et s’agenouilla pour être à sa hauteur, fixant les paupières fermées de la demoiselle en attendant qu’elles s’ouvrent. Il déplaça quelques mèches qui encombrait le visage de l’adolescente, puis vint déposer un baiser au coin de ses lèvres.
Elle lui avait tellement manquée… Et rien que le fait de savoir qu’il se disputerai sûrement lors de cette discussion ne l’enchantait vraiment pas.
Le roux prit dans sa main droite la main de la jeune fille, qui était glacée, puis la serra fort dans la sienne, sans la quitter des yeux.

Lorsqu’elle ouvrit enfin les yeux, Toma lui adressa un sourire rassurant, tout en lui murmurant d’une voix douce qu’elle lui avait manqué et lui caressant le dos de sa main qu’il tenait fermement. Il ne voulait définitivement pas la lâcher. Il voulait que ce moment s’arrête. Il savait que dans les instant qui suivaient, il allait devoir aborder un sujet de discussion bien moins agréable, et que dans les jours qui suivraient cette discussion, il allait devoir l’ignorer de nouveau.

En y pensant, ses yeux s’assombrir et l’étreinte qu’il exerçait sur la main de la jeune fille devint un peu plus ferme encore. Il avait tellement peur de la perdre, et surtout, qu’elle soit blessée. La dernière affirmation de Misao quelques heures plus tôt l’inquiétait énormément, et même s’il ne voulait pas se l’avouer, il doutait que Noeru puisse supporter une telle pression. Entre Misao, Adrien, ses amis, Klaüs et Toma, elle était servie. Le rouquin prit alors la parole d’une voix un peu plus froide que précédemment.


- Désolé…


Il s’excusait non seulement pour le fait de l’avoir ignorée et évitée ces dernières semaines, mais également pour ce qui allait suivre. Il ne savait pas encore où cette discussion allait les mener, mais c’était quelque chose qu’il redoutait. Il poussa un léger soupir puis lâcha la main de Noeru pour aller s’assoir sur la chaise à côté.

Il avait commencé à tripoter la bague qu’il portait au doigt, se mordant légèrement la lèvre inférieure. Il avait beaucoup de choses à lui dire, si bien qu’il ne savait pas trop par quoi commencer. Fallait-il lui parler maintenant de ses actes irréfléchis d’un peu plus tôt ? De Misao ? Lui expliquer pourquoi est-ce qu’il l’avait ignorée pendant un long moment ? Le roux ne savait vraiment pas, et fixait le sol, comme si ce dernier allait lui donner une réponse ou un indice.

Toutefois pendant ce temps, la pièce demeurait silencieuse et le seul bruit que l’on entendait provenait des aiguilles de l’horloge suspendue sur le mur au-dessus du tableau, installant un certain malaise entre les deux jeunes gens.
Revenir en haut Aller en bas
http://campus-tenshigaya.forumactif.com/u13
Noeru Aiza
♥ Gentille Admin (^o^) ♥
avatar

Messages : 542
Date d'inscription : 27/08/2011
Age : 21
Localisation : SCHWEIZ !

Votre personnage ...
Prénom : Noeru
Nom : Aiza
Âge : 17 ans

MessageSujet: Re: retrouvaille   Dim 2 Mar - 2:48

Elle ouvrit les yeux doucement et en apercevant le regard doux de Toma, elle ne pu s'empêcher de sourire. Elle qui voulait rester ferme afin de s'expliquer avec lui avait été incapable de tenir cette seule résolution. Puis elle sentit la légère pression qu'exerçait les mains du sportif sur la sienne. Elle aimait ce contacte qu'elle trouvait rassurant, sans vraiment être capable d'expliquer pourquoi. Depuis quand était-il arrivé? l'avait-il regardé dormir un moment? Cette simple pensée suffit à la faire rougir et son coeur se mit à battre d'un rythme plus soutenu. Ces derniers jours il lui avait mené la vie dure. Non en faite, il l'avait toujours fait mais.. dès qu'il lui accordait enfin ce genre de gestes, qu'ils étaient seuls et qu'il l'observait de ce regard si tendre, elle se sentait en sécurité et aimée.

Puis il resserra légèrement son étreinte et Noeru eut l'impression de le voir se renfermer un peu sur lui-même. Alors que lorsqu'il lui avait dit qu'elle lui avait manqué sa voix était affectueuse, au moment où il s'excusa celle-ci se fût plus froide. Mais la jeune fille commençait à connaître l'homme se tenant face à elle et elle avait compris que quelque chose le préoccupait. Elle se contenta donc de le prendre dans ses bras pour le réconforter et lui souffla:

- Je n'arrive même plus à t'en vouloir...

Elle se desserra de lui après quelques secondes et l'embrassa doucement et brièvement, comme si elle n'était pas sûr d'en avoir le droit. La lycéenne était aussi au bord des larmes et elle tremblotait légèrement. Elle n'était pas triste, loin de là. En faite, Toma lui avait réellement manqué et les émotions qu'il provoquait chez Noeru étaient fortes. Si on ajoutait à ça sa fatigue, on obtenait là une combinaison dévastatrice.

- C'est moi qui suis désolée...

En fait, Noeru se sentait coupable. D'une part de faire autant de gaffes et d'autre part de ne pas être capable de contenter Toma. C'était horrible pour elle de penser qu'elle ne lui suffisait pas. Elle avait de nouveau l'impression d'être plus un poids pour lui, que quelqu'un sur qui il pouvait compter. Malgré tout elle fit très vite sortir cette idée de son esprit afin de ne pas refaire un complexe d’infériorité. Ce n'était pas le moment..

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Toma Sayashi
~ Professeur de Sport [Lycée Wakuri] ~
avatar

Messages : 432
Date d'inscription : 06/02/2011

Votre personnage ...
Prénom : Toma
Nom : Sayashi
Âge : 23 ans

MessageSujet: Re: retrouvaille   Dim 2 Mar - 12:57


Toma sentit à peine le contact des lèvres de Noeru sur les siennes tant il était absorbé par ses pensées; son étreinte d’un peu plus tôt non plus, c’est à peine s’il l’avait remarqué. Il n’avait pas quitté le sol des yeux depuis quelques minutes déjà. Elle était si fragile, surtout ces derniers temps… Comment est-ce qu’il allait pouvoir lui dire tout ce qu’il devait lui dire sans user le peu d’énergie qui lui restait ?

Lorsqu’il l’entendit s’excuser, Toma poussa un profond soupir. Est-ce qu’elle ne pouvait pas être un peu plus égoïste, l’engueuler, lui en vouloir pour ce qu’il avait fait ? C’était lui qui lui avait demandé de venir chez lui tous les jours, et c’était lui qui n’était pas rentré un seul soir depuis. C’est lui qui allait voir ailleurs. Pourquoi d’ailleurs ? Parce que la journée, Noeru n’était pas là et que, pour le coup, il restait seul, sans pouvoir rien faire, pendant au moins six heures d’affilés. Il n’avait pas pu supporter cela longtemps, lui qui détestait être inactif.

Mais le fait de voir Noeru se reprocher la conduite de Toma le mit en colère. Il se contint mais il n’en pensait pas moins. Elle n’y était vraiment pour rien. Son poing se serra quelques instants avant de se détendre, puis il prit la parole d’une voix calme mais distante, évitant toujours les yeux de la jeune fille.


- Y a plein de choses dont il faut qu’on parle.


Il s’arrêta un instant. C’était déjà un bon début. Encore fallait-il trouver ce qu’il allait lui dire par la suite. Il ne savait toujours pas comment, ni par quoi commencer. Il planta son regard dans celui de l’adolescente. Les yeux du roux n’exprimaient absolument rien, tout comme son visage; il n’avait pas envie qu’elle voit combien  il était inquiet, ni combien il s’en voulait pour ce qu’il lui faisait subir, c’est pourquoi il restait distant, voire froid avec elle. Finalement il se lança, de toute façon, il ne l’avait pas appelée pour rester silencieux.


- Misao, éloigne-toi de lui.


Toma se leva puis se mit à marcher jusqu’au bureau appartenant au professeur pour s’y adosser. Il ne voulait pas lui expliquer pourquoi il voulait qu’elle s’éloigne de Misao. Il ne voulait pas lui révéler ce qu’il savait sur l’adolescent. Il ne voulait pas que la brune pose de questions, car il serait obligé de lui mentir à nouveau. Il regarda l’adolescente un instant avant de se mettre à fixer la fenêtre. il faisait complètement noir, et il ne savait pas si le portail serait toujours ouvert lorsqu’il repartirait. A vrai dire il s’en fichait, il était professeur et pouvait prétexter des heures supplémentaires qui expliquait le fait qu’il sortait tard.
Le rouquin passa sa main dans ses cheveux puis reprit la parole. Il hésita un léger instant avant de prononcer cette phrase.


- Eloigne-toi de moi aussi…


Le professeur était persuadé que si elle s’éloignait de lui pendant quelques temps, leur couverture serait plus difficilement découverte. Ce n’était absolument pas une feinte de Toma pour lui permettre d’aller voir ailleurs. Le roux savait simplement que les choses allait se compliquer dans les jours et les semaines à venir. Il fallait qu’elle soit prête à ce que Toma l’ignore, lui parle comme il parle aux autres élèves, qu’il ne lui envoie plus aucun message.

Le jeune professeur avait remis les main dans ses poches, fixant toujours aussi intensément la fenêtre. Il ne voulait pas voir le visage de Noeru qui pourrait le convaincre de retirer tout ce qu’il venait de dire. Il ne voulait pas voir ses yeux non plus, qui pouvait le forcer à dire toute la vérité à la brune. Il avait bien trop peur de l’emprise qu’elle avait sur lui, qui était bien plus grande que ce qu’elle pouvait imaginer.
Revenir en haut Aller en bas
http://campus-tenshigaya.forumactif.com/u13
Noeru Aiza
♥ Gentille Admin (^o^) ♥
avatar

Messages : 542
Date d'inscription : 27/08/2011
Age : 21
Localisation : SCHWEIZ !

Votre personnage ...
Prénom : Noeru
Nom : Aiza
Âge : 17 ans

MessageSujet: Re: retrouvaille   Dim 2 Mar - 15:23

Elle ne répondit pas à la première demande de Toma, attendant des explication. Mais lorsqu’à la place de cela il renchérit en lui demandant de s'éloigner de lui aussi, cela mis Noeru hors d'elle. Elle se leva calmement, s'approcha du sportif et le gifla. La baffe n'était pas réellement douloureuse car la lycéenne s'était contenue et qu'elle n'était doté d'aucune force physique. En fait le geste avait été exécutée pour exprimer son mécontentement mais aussi car d'après elle ça faisait déjà un certain temps qu'il en méritait une de sa part.

- Parce que d'après toi nous ne somme pas déjà assez éloignés? Si tu veux me quitter parce que tu as trop peur, alors fait le directement, ça m'évitera de t'attendre en vain. J'ai patienté des soirées entières chez toi sans que tu ne viennes. Tu veux que je m'éloigne? très bien je ne viendrais plus. Mais pour le reste comment veux-tu que j'en fasse plus: En cours je ne suis rien pour toi, mais tu vois pour ça je ne dirais rien car c'est normal. Tu ne m'envoies aucuns messages, même pas pour me dire si tu te rétablis bien. Mais le pire de tout ce que je pourrais te reprocher c'est que maintenant que nous somme seul, que je peux enfin t'avoir pour moi, tu refuses de me regarder dans les yeux.

Elle marqua une pause et essuya les larmes qui commençait à se former au niveau de son regard. Elle ne voulait pas pleurer. Pas cette fois. Son ton lui aussi était resté très bas car elle savait que si elle le haussait, quelqu'un pourrait peut-être les entendre et venir voir ce qu'il se passait.

- Je suis amoureuse de toi et je fais de mon mieux pour rester forte et ne pas te causer de problème mais je t'en supplie, ne m'en demande pas plus, c'est déjà trop douloureux.

La jeune fille baissa les yeux, partagée entre la culpabilité de lui faire une telle scène et sa conviction que cette dernière soit nécessaire pour elle.

- Je suis désolée de ne pas pouvoir être plus compréhensive mais comprend bien que je ne suis pas un objet que tu peux ranger dans le placard dès qu'il devient une source de problème.

Elle n'avait pas envie d'aborder aussi le sujet des nombreuses amantes de Toma car il était beaucoup trop délicat et elle lui avait déjà reproché suffisamment de chose comme ça pour en rajouter une couche avec un propos qui en plus de les énerver tous les deux ne mènerait nulle part. Elle commençait aussi doucement à regretter toutes les choses qu'elle venait de lui balancer à la figure car à chaque fois qu'elle évoquait ces faits, elle avait l'impression de l'agacer plus qu'autre chose et elle redoutait le soupire traduisant son énervement. Elle perdit alors le courage de lui faire face sans doute en grande partie à cause de sa fatigue qui la rendait moins résistante, et rejoignit à nouveau sa place en attendant sa réaction avec inquiétude et sans oser reposer les yeux sur lui.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Toma Sayashi
~ Professeur de Sport [Lycée Wakuri] ~
avatar

Messages : 432
Date d'inscription : 06/02/2011

Votre personnage ...
Prénom : Toma
Nom : Sayashi
Âge : 23 ans

MessageSujet: Re: retrouvaille   Dim 2 Mar - 17:44

Toma, malgré la gifle, n’avait pas bougé d’un centimètre. Seuls ses yeux s’étaient fermés lorsque la main de Noeru était entrée en contact avec sa joue. La douleur qu’il ressentit fut bien plus grande qu’il ne l’aurait imaginé de la part de l’adolescente; et à vrai dire, cette douleur était plus un pincement au coeur qu’une joue enflammée. Le roux savait qu’il n’allait pas y échapper aujourd’hui donc cette gifle n’était absolument pas une surprise. Mais la tirade de la jeune fille fut sûrement plus douloureuse encore que l’humiliation que Noeru lui avait infligée en le frappant.

Plus les reproches s’accumulaient, plus la culpabilité, ainsi que l’énervement de Toma grandissaient. Tout ce dont elle le blâmait, il en était bien conscient et il s’en était assez voulu pour cela. Cependant il n’osait même pas répondre, persuadé qu’elle ne le comprendrait pas. Ils étaient si différents tous les deux. Comment expliquer à la jeune fille qu’il haïssait plus que tout de rester immobile plus d’une heure, qu’il avait peur de lui envoyer des messages ou de l’appeler parce qu’il avait peur qu’elle ne soit pas seule. Il savait que tôt ou tard également, elle allait lui reprocher de sortir avec d’autres femmes; si seulement elle savait combien il se sentait mal vis à vis d’elle. C’était aussi une des raisons pour lesquelles il l’évitait, il avait trop honte. Toutefois, Toma n’entendit pas ce reproche là arriver, comme il s’y attendait, mais un autre tout à fait surprenant. Cette fois elle lui reprochait d’éviter son regard.

Le professeur restait silencieux face à la jeune fille. De toute façon, quoiqu’il dise pour le moment, cela ne ferait qu’empirer les choses. Il se mordait toujours la lèvre inférieure afin de s’empêcher de répondre et d’être mauvais envers elle; c’était la dernière chose qu’il souhaitait. L’adolescente marqua une pause, puis continua en affirmant qu’elle l’aimait et qu’elle faisait de son mieux pour ne pas être un poids pour lui. Le roux reporta son regard sur elle, il s’en voulait de lui faire subir ça, mais il en voulait à la jeune fille de l’accabler de la sorte. Elle semblait oublier qu’ils étaient deux, e que ce n’était pas parce qu’il ne le montrait pas qu’il ne souffrait pas comme elle. Il la vit baisser les yeux puis elle prit la parole de la même voix convaincue.


- Je suis désolée de ne pas pouvoir être plus compréhensive, mais comprend bien que je ne suis pas un objet que tu peux…


Toma n’écouta même pas la fin de sa phrase, c’en était trop. Il se redressa puis se dirigea vers Noeru pour l’attraper par la main juste avant qu’elle ne s’assoie. Il était énervé, son regard, tout comme sa voix, était glacial, et il lui tenait fermement les mains.


- Quant à moi je suis désolé de ne pas être le petit-ami parfait, et d’être celui qui te tourmente au lieu de te rendre heureuse.


Plus il parlait, plus il était énervé et plus sa voix était tremblante et son ton méchant. Cela faisait longtemps que Toma n’avait plus été énervé à ce point, mais maintenant qu’il était lancé, il n’allait plus pouvoir s’arrêté avant d’avoir terminé de parler.


- Qu’est-ce que tu crois ? Que c’est facile pour moi ? Que je ne souffre pas ? Que tu ne me manques pas ? Et bien figure toi que te voir tous les jours avec Adrien est un vrai supplice et que j’ai envie de le cogner rien que quand je le voix t’attraper la main, te faire rire à ma place, ou même t’enlacer. J’ai peur de te perdre en voyant qu’il est capable de te faire rire alors qu’à chaque fois que moi je te vois, ça se termine dans les larmes.


Le rouquin s’arrêta un instant pour observer les iris océan de la jeune fille, et il lui lâcha les mains. Les émotions avait réanimé la douleur dans son épaule mais il était bien trop à vif pour y prêter attention. Il allait regretter de s’être emporté de la sorte lorsqu’il se serait calmé, mais pour l’instant, il n’y pensait même pas.


- Si je te demande de t’éloigner de moi, c’est justement pour préserver notre relation, parce que contrairement à ce que t’as l’air de penser, j’y tiens. Tu le savais, que ça allait être difficile… non ?


Toma s’interrompit de nouveau. Il commençait à se rendre compte de combien il s’était emporté. La dernière fois qu’il s’était énervé de la sorte remontait à au moins trois ans, si ce n’est plus. Il détestait apparaître sous son vrai jour, même si cette personne était Noeru, il disait toujours des choses qu’il voulait garder pour lui lorsqu’il était dans cet état. Il s’apprêtait à lui balancer un dernier reproche mais comme le roux reprenait peu à peu ses esprits, il s’en empêcha puis s’écarta vivement de son élève puis se mit à regarder le vide.

Le roux, au final, n’avait exprimé que ses sentiments, il se sentait ridicule et complètement rabaissé. Il savait qu’elle doutait de lui, et il n’aimait pas ça. Après tout elle savait qu’il l’aimait, que voulait-elle d’autre ? Des preuves d’amour à foison ? Ce n’était pas le genre de Toma. Et puis il ne pouvait pas. Il n’attendait pas vraiment une réponse de la jeune fille. Une autre gifle peut-être; il l’aurait méritée de toute façon. Il laissa échapper un faible soupir alors que le silence se réinstallait doucement entre eux.
Revenir en haut Aller en bas
http://campus-tenshigaya.forumactif.com/u13
Noeru Aiza
♥ Gentille Admin (^o^) ♥
avatar

Messages : 542
Date d'inscription : 27/08/2011
Age : 21
Localisation : SCHWEIZ !

Votre personnage ...
Prénom : Noeru
Nom : Aiza
Âge : 17 ans

MessageSujet: Re: retrouvaille   Dim 2 Mar - 19:10

Noeru n'osait pas interrompre Toma, c'était la première fois qu'elle le voyait dans cet état. Elle était à la fois heureuse de l'entendre enfin se confier mais aussi réellement mal de l'avoir poussé dans cet état et lorsqu'il eût fini, elle s'excusa doucement et sincèrement en baissant les yeux. En lui disant toutes ces choses elle n'avait pas voulu le blesser, elle n'était pas ce genre de fille. La demoiselle avait juste eu envie de lui dire ce qu'elle avait sur le coeur, sans penser aux conséquences.

Elle se blottit en suite contre le corps du rouquin pour oublier. Oublier le monde qui l'entourait, ses amis, ses profs et les autres. Oublier qu'elle détestait cette situation, qu'elle n'avait que seize ans et qu'elle ne pouvait rien faire. Et enfin oublier tout le reste, ses peurs, ses craintes, ce qui la bloquait au quotidien. Son souffle était tranquille, elle se sentait comme dans un cocon et bien qu'elle ne dorme pas, elle se reposait.

- Adrien est gentil mais ne t'en fais pas il n'a pas ton pouvoir... lorsque je suis comme ça, contre toi, je me sens apaisée. Comme si plus rien ne pouvait m'atteindre...

Sa voix était presque inaudible et la jeune fille paraissait désormais bien plus sereine.

- C'est vrai que tu es loin d'être parfait mais saches que tu es quelqu'un que j'admire beaucoup...

Noeru ne mentait pas en disant cela. Elle trouvait son professeur intelligent et doué, entre autre. Il était également capable de passer outre ses sentiments et d'agir de manière réfléchie dans énormément de situation très différentes. Aussi et bien que cela ne lui plaise pas, il arrivait à gérer pleins de relations à la fois d'une main de maître. Tout cela bien sûr en gardant une classe certaine. Il y avait tout un tas d'autres raison, que je ne citerais pas aujourd'hui...

Au final Noeru était contente d'être venue, désormais elle se sentait bien mieux. Malgré tout elle savait que ce bonheur était éphémère et que dès le lendemain ce serait reparti pour un tour. Toma recommencerais à l'ignorer et elle de se servir de son désormais meilleur ami, comme d'un simple alibi. Elle se demandait aussi dans combien de temps elle pourrait à nouveau être aussi proche de lui. Une semaine? Un mois? peut-être deux? Son coeur se serra mais elle choisit de ne pas y prêter attention afin de pouvoir correctement profiter du moment présent.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Toma Sayashi
~ Professeur de Sport [Lycée Wakuri] ~
avatar

Messages : 432
Date d'inscription : 06/02/2011

Votre personnage ...
Prénom : Toma
Nom : Sayashi
Âge : 23 ans

MessageSujet: Re: retrouvaille   Dim 2 Mar - 22:55

Alors que les minutes passaient, Toma retrouvait peu à peu son état normal et commençait déjà à s’en vouloir d’avoir dit tout cela à voix haute, à Noeru. Lorsqu’elle se blottit contre lui, il écouta à peine ce qu’elle lui dit puisqu’il repensait à toutes les paroles prononcées plus tôt. « J’ai peur de te perdre en voyant qu’il est capable de te faire rire alors qu’à chaque fois que moi je te vois, ça se termine dans les larmes. »… Il n’avait pas vraiment dit ça… pas à voix haute ? Pas  à Noeru… Si ? Toma était vraiment content que la pièce soit plongée dans le noir car le visage du roux avait pratiquement pris la teinte de ses cheveux. Il se sentait stupide de s’être emporté de la sorte, et il en voulait à la jeune fille pour l’avoir poussé jusqu’à cet extrême.

Le sportif soupira et jeta un coup d’oeil à l’adolescente contre son torse. Sa respiration était régulière, son visage était calme, cela faisait longtemps qu’il ne l’avait pas vu ainsi. Il écarta quelques mèches de cheveux du visage de la brune. Très vite, il s’aperçut que ses cils étaient plus longs que d’habitude, et ses lèvres plus brillantes: elle s’était maquillée; le professeur ne put s’empêcher de sourire tendrement et de serrer la jeune fille fort contre lui. Et il n’aurait peut-être pas dû; son épaule redevenait douloureuse et les anti-douleurs étaient bien trop loin pour qu’il aille les chercher  maintenant. Tant qu’il avait Noeru pour lui, il allait en profiter, car après tout, il ne savait pas quand est-ce qu’ils seraient capables d’avoir ce genre de moment privilégié à nouveau. Il s’apprêtait à l’embrasser quand la voix de son élève résonna de nouveau dans toute la pièce.


- C’est vrai que tu es loin d’être parfait, mais sache que tu es quelqu’un que j’admire beaucoup…


Toma s’arrêta un instant. Il essayait de se souvenir de tout ce qu’il avait dit…Puis très vite cela lui revint en tête et il soupira tout en se maudissant de ne pas savoir se contrôler lorsqu’il était énervé.  Il était vraiment une toute autre personne, du moins il trouvait. Il passa sa main dans ses cheveux puis les paroles de la jeune fille lui revinrent en tête. Loin d’être parfait ? Elle l’admirait ?  Toma fit une moue boudeuse, cela ne lui plaisait pas. Tout d’abord parce qu’il était sûrement ce qu’il y avait de mieux sur le complexe tout entier : il avait tout, le physique, l’argent, l’intelligence, et il était gentleman; certes il l’était avec un peu toute la ville, mais était-ce vraiment un mal ?  

Et puis quoi ? Elle le quoi ? L’admirait ? Non mais c’était quoi ces conneries ? Il ne regardait plus la jeune fille. Pourquoi devait-elle l’admirer ? Il ne voulait pas. Il voulait juste qu’elle l’aime, point barre. Bien sûr, la combinaison des deux était possible, mais Toma voulait qu’elle le voit non pas comme un séducteur ou son professeur, mais comme un homme avec des sentiments forts pour une femme; qu’est-ce qu’il y avait de si admirable là dedans ?
A présent, Toma ressemblait à un petit garçon boudeur et capricieux. De toute façon c’était décidé, elle n’allait pas s’en tirer si bien cette fois.

Il refusait qu’elle voit son visage en ce moment, car il faisait parti de ce que Toma n’avait jamais montré à personne, ou du moins, à très peu de gens. En conséquence, ses yeux verts étaient dirigés vers la porte de la salle de classe. Sa voix, quant à elle, dissimulait difficilement son agacement même si le rouquin faisait de son mieux.


- Aime-moi simplement.


Toma passa une main dans ses cheveux. Il n’y avait qu’elle pour le mettre dans cet état. Il lui murmura un « Je te déteste », d’une voix presque enfantine, et qui dans ce contexte là signifiait plus qu’il lui en voulait d’avoir cet effet là sur lui. Elle était une des seules à pouvoir le faire rougir, ce qui en soi était un exploit. Il prit une profonde inspiration puis prit la parole de la même voix qu’un peu pus tôt, même s’il essayait tant bien que mal d’être plus calme, il n’y parvenait pas.


- Et s’il te plaît, fais-moi plus confiance… Et n’oublie surtout pas ce que je t’ai dit tout à l’heure…


Le roux, même s’il se sentait humilié de s’être emporté de la sorte, ne voulait surtout pas qu’elle oublie ses paroles, qui étaient sincères et qui constituaient le fond de sa pensée. Le roux aurait voulu tourner la tête en direction de la jeune fille pour contempler ses yeux et lire ses réactions sur son visage, mais il se sentait trop faible et honteux pour le faire. Et il estimait s’être suffisamment livré aujourd’hui. La jeune fille avait fait connaissance avec le Toma que personne sur ce campus ne connaissait, et cela était loin d’enchanter le professeur; mais d’un côté, il se disait qu’il valait mieux que cela soit elle plutôt que quiconque d’autre.
Revenir en haut Aller en bas
http://campus-tenshigaya.forumactif.com/u13
Noeru Aiza
♥ Gentille Admin (^o^) ♥
avatar

Messages : 542
Date d'inscription : 27/08/2011
Age : 21
Localisation : SCHWEIZ !

Votre personnage ...
Prénom : Noeru
Nom : Aiza
Âge : 17 ans

MessageSujet: Re: retrouvaille   Lun 3 Mar - 1:28

Noeru ne s'attendait pas à une telle réaction, elle avait l'impression de ne plus être en présence de la même personne. Le Toma enjôleur et confiant qu'elle connaissait si bien avait fait place à la mine boudeuse d'un enfant capricieux collant parfaitement avec la voix agacé qu'il avait employé sur la phrase "Aime-moi simplement.". Cette intonation elle ne la lui connaissait pas. Certes elle le contrariait souvent mais là le ton était encore différent. Elle ne pu toute fois s'empêcher de doucement sourire et elle se contenta d'acquiescer d'un simple signe de tête après s'être recollée à lui. S'il ne l'avait pas vu, il l'avait forcément sentit.

- Et s’il te plaît, fais-moi plus confiance… Et n’oublie surtout pas ce que je t’ai dit tout à l’heure…

- Je te le promets...


En cet instant elle le trouvait attendrissant. Elle savait que ce n'était pas voulu, mais il venait de lui dévoiler une nouvelle couleur de la nombreuse palette qui constituait son être. Elle aimait cette façon qu'ils avaient de se connaître en ignorant presque tout l'un de l'autre. Sa musique préférée? Les parfums de glace qu'il aimait? Son passé, sa famille? Elle ne savait rien de tout cela. Pourtant elle était persuadée d'être l'une des personne qui en avait le plus découvert à son sujet. Et elle était sûre qu'il en était de même du côté du sportif, même si elle ne pouvait le certifier à cause de son amnésie.

La jeune fille fût brusquement tirée de ses pensées par sa sonnerie de téléphone. Habituellement aucun de ses contactes ne l'appelait le soir donc elle n'avait aucune idée de qui pouvait bien être au bout du fil. En regardant l'écran de son téléphone qu'elle avait sortit d'une des poches de son uniforme après s'être décrochée de Toma, elle s'aperçue que la personne en question était Misao. En effet*, lorsqu'elle l'avait rencontré dans l'après midi, ils avaient sympathisé et échangé leurs numéro. Elle hésita toute fois à répondre à cause de la demande précédente de Toma mais comme il ne lui avait donné aucune raison valable de l'éviter, elle prit cela pour de la simple jalousie et décrocha.

"Allô? _ Non tu ne me dérange pas, je suis dans ma chambre _ Non désolée je ne suis plus habillée... _ Ho heum... Je pourrais mais il est tard et je t'avouerais que j'ai un peu la flemme de me rechanger.. _ Mh, oui, à demain"

Elle soupira. Elle savait que bien qu'ayant amélioré son aptitude à mentir avec Adrien, elle était encore loin d'être au même niveau que Toma et que sa prestation n'était pas parfaite. Cependant*, elle espérait avoir convaincu Misao qui d'après elle ne ferait pas plus attention que ça à ses légères hésitations. De toute façon au pire il se vexerait qu'elle trouve un prétexte pour ne pas le voir. Ce qu'elle ne savait pas c'est que le jeune homme n'avait eu aucun mal à déceler la supercherie dès sa première phrase. Qu'il savait maintenant qu'elle était toujours en présence de Toma et qu'il lui avait dit de faire attention mais sans lui expliquer pourquoi. Comment avait-il deviné que le roux avait parlé de lui sans pour autant y mettre trop de détail? Au temps que Noeru avait mis pour répondre, elle avait hésité mais avait quand même appuyé sur l'icone vert, tout simplement. Quant au fait qu'elle soit toujours en compagnie du roux, cela avait été trahit par ses incertitudes.

*je suis faible.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Toma Sayashi
~ Professeur de Sport [Lycée Wakuri] ~
avatar

Messages : 432
Date d'inscription : 06/02/2011

Votre personnage ...
Prénom : Toma
Nom : Sayashi
Âge : 23 ans

MessageSujet: Re: retrouvaille   Lun 3 Mar - 2:34


- Je te le promets.


Cette simple affirmation fit sourire le rouquin qui se détendit peu à peu. Il savait que même si elle disait cela, ce n’était pas gagné pour lui. Elle avait trop de choses à lui reprocher, et trop peu d’éléments qui lui permettaient de croire en lui. Mais malgré cela, Toma se dit qu’il gagnerait cette confiance petit à petit.

Le sportif resserra son étreinte autour du corps de l’adolescente, et posa son menton sur le haut de son crâne. Cette proximité avec la brune lui avait manqué, bien plus qu’il ne l’avait imaginé, et il ne savait pas comment il allait faire pour repartir chez lui comme si de rien était. Il lui embrassa le front quand la sonnerie d’un téléphone retentit dans la pièce. Comme ce n’était pas celui de Toma, le roux regarda la jeune fille en l’interrogeant du regard. Il soupira : était-il possible de ne pas les déranger pendant au moins cinq minutes ? Qui pouvait bien l’appeler à une heure pareille ?

Evidemment, la réponse ne tarda pas à venir lorsque le professeur jeta un bref coup d’oeil sur l’écran de l’adolescente : il s’agissait de Misao. Il essaya de dire à la jeune fille de ne pas mentir à propos de ce qu’elle était en train de faire, mais il était trop tard.

Misao était au courant que Toma était allé voir Noeru, et le roux savait que leur couverture était en danger à présent. Le sportif était persuadé qu’aucune des hésitations de l’adolescente n’avait échappé au brun à l’autre bout du fil. Lorsque la jeune fille raccrocha enfin, le rouquin s’empara de son téléphone, enleva immédiatement la batterie et rangea l’appareil dans sa poche. Il en avait assez d’être dérangé toutes les deux secondes. Pour empêcher la jeune fille de protester, mais également parce qu’il en mourrait d’envie, il lui murmura un « je t’aime » puis il déposa tendrement ses lèvres sur celles de l’adolescente puis approfondit doucement le baiser tout en l’enlaçant.


Plus que tout le reste, c’était ce contact là qui lui avait manqué. Il se rendit compte combien ces semaines avaient été longues sans elle, et combien les femmes qu’il voyait étaient inférieures à Noeru. Quelques instants plus tard, il rompit ce contact si agréable, puis adressa un mince sourire à la brune. Il était heureux de l’avoir retrouvée, mais d’un autre côté, l’appel de Misao était une réelle source d’angoisse. Il était pratiquement certain que le brun savait qu’ils étaient ensemble, et le fait que Noeru ait menti lui avait sûrement mis la puce à l’oreille.

Toma soupira puis se mit à réfléchir. Comment faire pour que leur couverture ne saute pas ? S’ils étaient découverts, ce serait vraiment mauvais. Misao avait vraiment un don pour emmerder le monde au mauvais moment. Le roux plongea son regard émeraude dans les yeux océan de son élève. Il ne fallait plus qu’elle mente. Cela ne servait à rien de se battre contre Misao, il était un prédateur et Noeru était sa nouvelle proie. Si elle mentait, elle allait se piéger et se débattre pour rien, épuisant toute son énergie contre l’adolescent.


- Ne mens plus jamais à Misao.


Le ton de Toma avait été ferme, mais inquiet. Il n’avait pas pu dissimuler cette anxiété liée à l’appel de son compagnon de jeu. Il savait que s’il voulait être correct, il devait tout expliquer à Noeru, mais il jugea que c’était mettre bien trop de pression sur ses frêles épaules, c’est pourquoi il lui dirait la vérité, mais pas tout entière.


- Je pense qu’il se doute de quelque chose entre toi et moi.


Le roux n’en dit pas plus, de peur d’effrayer la brune. Il ne voulait pas lui dire ce qu’elle avait à faire, parce que la réponse lui semblait évidente. Il fallait qu’elle lui mène la vie dure, comme elle l’avait fait avec le roux. Toutefois, une frayeur s’empara du rouquin qui ne put s’empêcher de prendre la parole, dissimulant un peu mieux son inquiétude cette fois-ci.


- Surtout, ne tombe pas amoureuse de lui…


Il s’était brusquement souvenu des paroles du brun, un peu plus tôt, à l’infirmerie. Il ne voulait surtout pas que Noeru souffre par sa faute, de toute façon, si cela arrivait, il ne le pardonnerait pas au brun. Fixant le visage de l’adolescente, il se demandait encore de combien de temps il disposait à ses côtés pour ce soir. Il était déjà tard, mais il n’avait pas envie d’arriver au lendemain.
Revenir en haut Aller en bas
http://campus-tenshigaya.forumactif.com/u13
Noeru Aiza
♥ Gentille Admin (^o^) ♥
avatar

Messages : 542
Date d'inscription : 27/08/2011
Age : 21
Localisation : SCHWEIZ !

Votre personnage ...
Prénom : Noeru
Nom : Aiza
Âge : 17 ans

MessageSujet: Re: retrouvaille   Lun 3 Mar - 15:55

Elle n'avait pas apprécié qu'il lui confisque la batterie de son téléphone. Si elle emportait son portable partout, c'est pour pouvoir être sûr d'être joignable en cas de problème, pour que ses amis ne s'inquiètent pas. Mais elle ne put rien dire. Pourquoi? Car Toma la prit au dépourvu de la manière la plus agréable qui soit. Il lui avait dit qu'il l'aimait et l'avait doucement embrassé, intensifiant son acte petit à petit. La demoiselle se laissa emporter par cette étreinte et s'abandonna totalement dans ses bras. Ça Faisait si longtemps qu'elle n'avait pas vécu un tel baiser. Adrien l'embrassait parfois, mais ce n'était pas du tout la même chose. Les sensations qu'elle ressentait avec son ami étaient loin d'être aussi fortes.

Puis il se détacha et lui accorda un petit sourire qui s’évanouit ma fois bien vite. Après un soupir il lui demanda de ne plus mentir à Misao. Noeru ne comprenait pas cette requête. C'était Toma lui même qui voulait qu'ils restent caché, qui lui avait prié de tromper le monde et là il lui demandait d'être sincère? Comme pour répondre à ses questionnements internes Toma ajouta:

- Je pense qu’il se doute de quelque chose entre toi et moi.

Raison de plus pour lui prouver l'inverse non? Mais le roux avait l'air inquiet et à cause de ça la lycéenne s'interrogea. Qui était ce "Misao" pour réussir à préoccuper Toma de la sorte? Après tout son professeur était très bon menteur et jusqu'à présent il était parvenu à écarter tout soupçon sur la nature de ses relations... Non? Est-ce que le noiraud était comme lui? Non pas Misao, il avait tout du chic type, il n'avait jamais eu de copines et il était plutôt réservé...

- Surtout, ne tombe pas amoureuse de lui…

- Pourquoi est-ce que je tomberais amoureuse de lui...


Elle l'avait à peine laissé le temps de finir avant de prononcer ses mots. Elle avait vu dans le regard de Toma que le brun pouvait être dangereux mais elle ne comprenait pas pourquoi. Et puis au final devait-elle toujours l'éviter ou ce n'était plus d'actualité? Car si elle devait faire attention à ne pas craquer c'est qu'elle allait le côtoyer, non? Noeru était perdue, la situation déjà pas simple avait l'air de se compliquer encore. Elle se sentit soudainement comme accablée. Elle mit ses mains sur son visage, ressentant peu à peu la peur s'emparer d'elle à nouveau. La peur de perdre Toma à cause de futures erreurs; celle de l'inconnu lié à misao et enfin celle de se retrouver seule. Cette dernière raviva un bref souvenir qu'elle ne sut replacer car il s'agissait d'une sensation intense, d'une ambiance. Ses jambes se mirent à flageoler, à refuser de la soutenir plus longtemps. Elle s'accrocha donc a Toma et se cala dans ses bras, murmurant, comme absente:

"Je t'en supplie, reste là."

Ses yeux devenaient brillant mais elle ne voulait pas pleurer, elle ne voulait pas non plus qu'il s'attribue la cause de son état actuel donc elle lui dit d'une voix tremblotante lié à son mal être, qu'il n'y était pour rien et qu'il n'avait pas à s'inquiéter. Ses démons la rattrapaient voilà tout. Elle se souvenait maintenant à quel point elle avait été seule durant une partie son enfance et le ressentait. Elle était terrorisée à l'idée de revivre ça. Elle n'était en revanche toujours pas au courant des circonstances ainsi que de ce qui l'avait sauvée.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Toma Sayashi
~ Professeur de Sport [Lycée Wakuri] ~
avatar

Messages : 432
Date d'inscription : 06/02/2011

Votre personnage ...
Prénom : Toma
Nom : Sayashi
Âge : 23 ans

MessageSujet: Re: retrouvaille   Lun 3 Mar - 17:51

Le rouquin ne rata pas une seule des réactions de la lycéenne en face de lui. Et la première chose qu’il remarqua, c’était qu’elle ne semblait pas comprendre ce qu’il lui demandait, ou du moins, elle était complètement embrouillée. Toma ne savait pas s’il en avait trop dit ou pas assez, il n’osait pas lui expliquer; enfin c’est plutôt qu’il ne le voulait pas. Il souhaitait que ce soit Misao lui-même qui se dévoile. Comme pour l’aider à choisir quoi faire, il sentit Noeru s’accrocher à lui tandis que les jambes de la brune refusaient de la porter. Le roux la rattrapa avec son bras malade, comme par réflexe. Il avait mal, mais au moins, il la tenait fermement. Lorsque la lycéenne le supplia de rester à ses côtés, Toma ne put s’empêcher de sourire faiblement, et en guise de réponse, il resserra son étreinte, caressant de son autre main les cheveux de son élève.

Il s’en voulait, il savait que c’était de sa faute. Même si la jeune fille disait le contraire, le sportif savait que ce qu’il lui avait dit avait déjà mis beaucoup de pression sur ses épaules. Le roux prit alors la parole, murmurant d’un ton se voulant rassurant.


- Ne t’inquiètes pas, on va y arriver.


En vérité, lui-même doutait de leurs capacités à affronter Misao. Après tout, le lycéen était vraiment très fort, et si Toma se sentait de taille à lui tenir tête, il avait peur que ce soit bien trop difficile pour elle, et qu’elle craque. De plus, il fallait avouer que l’adolescent avait tout pour plaire : il était beau, il était gentil, il était mystérieux; enfin du moins, c’est ce qu’il montrait. Il avait peur que la lycéenne cède et tombe dans les bras de son camarade de classe, qui aurait ensuite très vite fait de lui briser le coeur.
Toma laissa alors échapper un soupir fatigué. La douleur dans son épaule commençait à être insoutenable, il commençait à se sentir fiévreux et il savait qu’il allait être difficile pour lui de rattraper Noeru si elle tombait une nouvelle fois. Il allait, en plus, être obligé de retourner voir Klaüs, et il savait que ça allait barder pour lui, surtout lorsqu’il repensait à la façon dont il était sorti de l’infirmerie un peu plus tôt. N’en pouvant plus, il desserra son étreinte et laissa son bras retomber le long de son corps.
Toutefois, comme il ne voulait pas que l’adolescente ne remarque quoi que ce soit, le roux arrangea tendrement quelques-uns de ses cheveux, lui adressant un sourire tout aussi doux que ses gestes, puis il prit la parole.


- Il ne faut pas que tu aies peur, sois juste toi-même avec Misao et tout ira bien.


Lorsqu’il y pensait, cette solution était de loin la meilleure. De cette manière, Toma et Noeru allaient peut-être faire en sorte que Misao pense que la jeune fille n’était qu’un des nombreux jouets du roux.  De toute façon, maintenant que le brun était au courant, cela ne servait à rien de nier, car en faisant ça ils s’enfonceraient plus qu’autre chose. Tout ce qu’il ne fallait qu’il découvre,, c’est que la relation qu’entretenait les deux individus était un peu plus poussée que cela. Et à moins que Toma ne fasse un faux pas, il allait être difficile pour le garçon aux yeux dorés de le deviner.
Revenir en haut Aller en bas
http://campus-tenshigaya.forumactif.com/u13
Noeru Aiza
♥ Gentille Admin (^o^) ♥
avatar

Messages : 542
Date d'inscription : 27/08/2011
Age : 21
Localisation : SCHWEIZ !

Votre personnage ...
Prénom : Noeru
Nom : Aiza
Âge : 17 ans

MessageSujet: Re: retrouvaille   Lun 3 Mar - 19:12

Noeru avait de la peine à l'entendre, désormais les questions affluaient, sur qui elle était, son passé... Elle ne savait pas comment elle pouvait se mettre dans un tel état. Elle voulait comprendre mais refusait de chercher à se souvenir de peur de n'avoir que des choses du même goût dans son esprit embarbouillé. Les caresses de Toma la calmèrent peu à peu et ses tremblements cessèrent.

- Il ne faut pas que tu aies peur, sois juste toi-même avec Misao et tout ira bien.

Elle aimait le ton qu'il avait employé pour lui parler, elle sentait qu'il cherchait sincèrement à la rassurer et ça lui faisait plaisir qu'il réagisse de cette manière à ses angoisses. Toma ne lui avait pas posé de question, lui évitant donc de s'enfoncer encore plus dans son mal être. Toute fois cette réplique avait été à double tranchant, elle était désormais sûr de ne pas s'être trompée en pensant que le noiraud était peut-être dangereux et elle allait avoir de la peine à être naturelle avec lui. Mais comme l'avait dit son professeur, il ne fallait pas qu'elle ai peur, et puis de toute façon dans le pire des cas il serait-là pour elle.. Non..?

La noiraude se mit sur la point des pied et l'embrassa au creux de son cou. Après quoi elle s'écarta et lui fit un sourire sensiblement affecté par sa fatigue.

- Merci pour ce moment... à bientôt...

Si elle décidait de le laisser maintenant, c'est que les éléments précédents l'avaient épuisée et qu'elle n'avait plus qu'un souhait, dormir. Elle savait qu'elle regretterait dès le lendemain d'être partie si tôt et de ne pas avoir plus profité de cet instant privilégie, mais elle avait peur de lui refaire le même type de crise que quelques secondes au par avant. Concernant le "À bientôt" elle voulait évidemment parler d'un moment ou ils seraient à nouveaux seuls, et non du cours qu'elle avait le lendemain avec lui.

Elle l'enlaça une dernière fois, et ponctua le geste d'un baiser au coin des lèvre puis tourna les talons et quitta la classe. Si elle avait choisis de ne pas l'embrasser plus sensuellement c'est qu'elle savait qu'elle aurait eu beaucoup plus de mal à se décrocher de lui...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: retrouvaille   

Revenir en haut Aller en bas
 
retrouvaille
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Retrouvaille
» Retrouvaille inattendue [pv Zarathos]
» Retrouvaille entre soeurs...|feat Rhéa-Gaïa O'Brain
» Retrouvaille!!! (PV Ryofu Itô) HENTAï
» Retrouvaille inattendue [ouvert à tous ^^]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CAMPUS TENSHIGAYA :: Corbeille-
Sauter vers: