AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Venez incarner votre personnage de manga / anime préféré ou bien créez le votre, et amusez vous dans le Campus Tenshigaya, une ville sans limites !

Partagez | 
 

 ça pue pour Toma

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Misao T. Nisemono
~ Elève au Lycée Wakuri ~
avatar

Messages : 108
Date d'inscription : 18/03/2013

Votre personnage ...
Prénom : Misao
Nom : Nisemono
Âge : 17 ans

MessageSujet: ça pue pour Toma   Dim 23 Fév - 21:40

C'était un Jeudi en fin de journée. Cela faisait plusieurs jours que Misao n'avait pas croisé Toma. Et pour cause! Depuis l'épisode du centre commercial il l'évitait comme la peste! Pourquoi? Oui parce qu' après tout nous savons déjà que le jeune garçon adore son professeur, alors pour quelle raison l'éviter? Tout simplement car l'adolescent aux yeux d'or avait organisé une sorte de partie de cache cache à la quelle Toma était contraint de participer: Il avait fait bloquer son compte en banque en faisant jouer ses relations et Toma n'avait d'autres choix que de retrouver son élève qui tirait les ficelle, pour pouvoir accéder à son argent à nouveau.

Jusque là il se débrouillait plutôt bien: ne loupant pas une seule journée de cours, il avait réussit à se cacher depuis 5 jours déjà. Mais cette après-midi là le destin avait décidé de mettre un thermes à son petit jeu. En effet le jeune homme avait trébuché dans les escaliers et s'était foulé la cheville. L'affaire avait évidemment vite fait le tour de l'école. Entre les "ça devait finir par arriver" et les "ce gars n'en manque pas une", Nisemono était très vite devenu le sujet de discutions préféré des élèves. "Allez directe à la case "infirmerie", sans passer par la case "cours de français et passez votre tour jusqu'à la fin de l'après-midi".

Heureusement, le noiraud était en excellente compagnie dans cette salle qui ne présageait que l'ennuie au première abord. La personne en question? Noeru. Il l'avait déjà aperçue au par avant et son visage lui plaisait énormément. Cette fille dégageait quelque chose de rassurant et de chaleureux. Elle lui donnait envie de jouer: Il voulait voir comment elle réagirait s'il lui brisait le coeur. Surtout elle qui avait l'air si innocente... En plus 'elle sortait déjà avec quelqu'un, ce qui faisait un parfait petit défis supplémentaire!

Il discuta une heure au moins avec elle, de tout et de rien. Ils n'avaient pas fait longtemps pour sympathiser. En même temps Noeru n'était pas dur à cerner. Elle était plutôt banale et ne se prenait pas la tête, mais surtout: elle était naïve. C'était une proie si faible, si facile que Misao en culpabilisait presque. Enfin bon.. Si ce n'était pas lui s'en serait un autre, ce genre de fille était un véritable aimant à sale type, si elle ne voulait pas se faire avoir par des connards, elle n'avait qu'a s'endurcir un peu, point.

Vu qu'il était au lycée il jouait évidemment la carte du jeune homme timide mais comme Noeru fût rapidement en confiance, il n'hésita pas à s’asseoir plus près d'elle, et à se rapprocher sans pour autant jouer au séducteur, en effet pour l'instant il n'avait en vers elle que des geste dits "fraternels" et une attitude protectrice. Lorsqu'elle parlait il utilisait des formules rassurante, il lui disait souvent de "faire attention", et toutes sortes d'autres choses du même gabarit. Avec elle il parlait peu, mais il parlait bien.
Revenir en haut Aller en bas
Toma Sayashi
~ Professeur de Sport [Lycée Wakuri] ~
avatar

Messages : 432
Date d'inscription : 06/02/2011

Votre personnage ...
Prénom : Toma
Nom : Sayashi
Âge : 23 ans

MessageSujet: Re: ça pue pour Toma   Dim 23 Fév - 23:03

Toma était assis sur une chaise depuis presque deux heures, en salle de réunion pédagogique avec les autres professeurs des élèves de première année de lycée. Le coude posé sur la table, et sa main maintenant sa tête, il n’avait qu’une hâte, c’était de sortir de cette salle. De plus, il fallait qu’il retrouve Misao, pour lui demander de débloquer son compte bancaire. En effet, depuis plusieurs jours, le roux vivait avec son compte principal de bloqué. Heureusement, il n’avait pas tous ses oeufs dans le même panier : il possédait un compte dans deux banques différentes, (même si les l’autre était un compte auquel il ne voulait pas toucher) et cela l’arrangeait bien dans cette situation.

La sonnerie retentit, et comme un élève le ferait, Toma rassembla toutes ses affaires, les fourra dans son sac à dos, puis il sortit précipitamment de la salle après avoir salué ses collègues. Enfin! Il était libre. Enfin pas vraiment, il devait passer voir Klaüs, comme cela avait était convenu lors de la réunion, afin de se renseigner auprès des élèves non dispensés, car le lendemain allaient se dérouler les évaluations sportives des premières années, et pour éviter toute fraude, le professeur de sport devait récupérer l’information auprès de l’infirmier scolaire.

Aller voir Klaüs ne l’enchantait pas vraiment, Toma avait beaucoup fait appel à lui et lui avait beaucoup demandé son aide lorsqu’il avait l’épaule et les côtes en période de guérison. Et tout le monde sait que les deux hommes sont loin d’être les meilleurs amis du monde. D’ailleurs, la seule raison pour laquelle le sportif avait fait appel à lui était parce qu’il ne voulait pas aller à l’hôpital ou chez le médecin et avoir des cruches qui lui tournent autour.  Le roux lui était reconnaissant, mais il ne l’aimait toujours pas, et il savait que c’était réciproque.

Il se rendit donc à l’infirmerie, traînant un peu les pieds, puis il entra dans la pièce principale, celle où se trouvaient tous les lits afin de permettre aux élèves de se reposer; c’est alors qu’il entendit une voix familière, celle de Noeru. Il s’approcha alors et se rendit compte qu’elle était très proche avec un autre jeune homme que le roux ne connaissait pas, enfin du moins qu’il ne reconnaissait pas puisqu’il était de dos: sa silhouette ne lui était pas très familière et ses cheveux était d’un noir assez banal.

Toma paniqua, cela faisait plusieurs semaines qu’il évitait Noeru, qu’il ne lui envoyait pas de messages, à part quelques mots de temps en temps mais cela restait exceptionnels, après tout, il ne savait pas quand est-ce qu’elle était seule pour lire ces messages…
Les seuls moments où il la voyait était lors des cours de sport, où il s’adressait à elle de manière tout à fait normale, comme il le ferait avec toute autre élève. Il n’avait pas vraiment de raison de le faire, mais il savait que Adrien, son petit ami officiel, se doutait de quelque chose, et il ne voulait pas qu’elle ait des ennuis par sa faute. En plus, si la rumeur se répandait, elle aurait de sacré ennuis avec ses camarades, et lui avec l’administration et la police.

Il réduit la distance entre lui et les deux jeunes gens, puis s’aperçut que le jeune homme avec la brune n’était autre que Misao. Toma paniqua un peu plus encore. Noeru était naïve, innocente, et il était facile de lui soutirer des informations. Qu’est-ce que Misao lui avait demandé ? Qu’est-ce qu’elle avait répondu ? Est-ce qu’il se doutait de quelque chose ? Toma poussa un léger soupir, il fallait qu’il fasse plus confiance à sa petite amie, certes elle était candide, mais elle n’était absolument pas stupide. Et même si Misao était un fin stratège, la jeune fille avait déjà fait face à Toma, alors il savait que leur secret était en sécurité, et que lui-même était plus enclin à le trahir qu'elle.

Le sportif se saisit de l’épaule de son élève. Décidément,il tombait bien, il allait pouvoir récupérer cette liste auprès de Klaüs et régler son problème de banque en même temps, sans avoir à courir partout dans le campus pour chercher cette crapule. Toujours la main sur l'épaule du brun, et ignorant totalement Noeru, le roux se pencha vers l’oreille de son élève pour y murmurer :


- Je sais que tu t’es beaucoup amusé l’autre jour avec cette histoire de carte, mais saches que j’ai un nom aussi dans ce monde là, et que tu causes plus de tort à l’établissement qu’à ma personne.


Il se redressa légèrement afin de pouvoir fixer ses yeux et mit ses mains dans ses poches, lui adressa un sourire plus amusé qu’énervé puis lui dit lentement, d’une voix assez faible afin que Noeru ne l’entende pas, et en détachant bien les syllabes.


- Tu ne me connais pas assez pour jouer ce genre de jeu.


Il se redressa totalement, puis se demanda alors où pouvait bien être Klaüs. Il ne l’avait pas vu dans son bureau, il n’était pas dans cette pièce non plus. C’est alors qu’il se trouna vers ses deux élèves.


- Je ne vais pas vous déranger plus tous les deux, si vous pouviez me dire simplement où se trouve l’infirmier scolaire, s’il vous plaît.


Il attendit patiemment la réponse à sa question, ignorant toujours royalement la brune. Misao était très observateur, et s’il la regardait trop, s’il avait trop de gestes doux envers elle, il le remarquerait. De même s’il était trop distant, ce n’était pas dans son caractère. Pour l’instant il avait décidé de l’ignorer, mais cela n’allait sûrement pas durer.
Revenir en haut Aller en bas
http://campus-tenshigaya.forumactif.com/u13
Misao T. Nisemono
~ Elève au Lycée Wakuri ~
avatar

Messages : 108
Date d'inscription : 18/03/2013

Votre personnage ...
Prénom : Misao
Nom : Nisemono
Âge : 17 ans

MessageSujet: Re: ça pue pour Toma   Lun 24 Fév - 0:45

Toma n'eut pas à attendre plus de dix seconde que l'expression "quand on parle du loup" s'appliqua. C'est ainsi que klaüs entra dans la pièce; il était d'une humeur massacrante et il brisa même sans le vouloir la tasse remplie de thé qu'il était allé chercher, sur son bureau.

- Tien, manquait plus que toi, grommela ce dernier en apercevant le rouquin.

Noeru soupira, elle savait que Toma ne lui adresserais pas la parole et elle savait aussi que Klaüs avait passé une mauvaise journée. Dans cette pièce elle ne se sentait plus à sa place. Ce sentiment avait été appuyé lorsque Toma s'était adressé à Misao et qu'il n'avait même pas prêté attention à elle.

Le lycéen d'ailleurs, à ce moment là, s'était contenté d’acquiescer timidement, baissant les yeux, mimant le remord à la perfection. En réalité il n'en avait que faire, il était persuadé que jamais Toma ne se dresserait sérieusement contre lui. Et puis dans le pire des cas, il était toujours très crédible en tant que victime. S'il portait plainte contre son professeur et ce, pour n'importe quel motif, il était persuadé de gagner. Il pouvait faire de sa vie un enfer d'un seul claquement de doigt. 

Et puis il fallait dire qu'il s'était bien amusé ces cinq derniers jour. Il était comme un gosse, sa partie de cache cache avait été parfaite! Il regrettait juste que Toma l'ai retrouvé alors que d'autre gens étaient avec lui. Il aurait aimé voir une réaction "libérée", sans contraintes extérieur. Enfin... maintenant il allait devoir trouver un nouveau jeu..

Bon, pour le moment il n'était que le jeune lycéen timide et il avait intérêt à se tenir à carreaux s'il ne voulait pas briser sa couverture. C'est pourquoi désormais il s'était totalement désintéressé du sportif, revenant à son "futur plan cul" par un subtile "on en était où?"

- Bon tu me veut quoi. articula sèchement Klaüs à l'égare de Toma, en essuyant tant bien que mal le thé sur son bureau et ses vêtements à l'aide de petit mouchoir en papier. 

La boisson était brûlante, mais il ne fallait pas omettre le fait que l'infirmier était un démon et qu'il était né pour vivre sur un champs de bataille. Il avait subi tellement pire comme douleur qu'il n'avait même pas fait attention à celle là. Sans compter son corps plus résistant et sa capacité de régénération très largement supérieure à la moyenne: Il n'avait déjà plus aucune marque rouges sur sa peau.

Au fait, anecdote: pourquoi du thé et non du café? à cause de la caféine déconseillé à tout démon se voulant pacifiste. 

Noeru, Ayant des devoirs, elle ne tarda pas, et en se levant elle embrassa Misao sur le coin de la bouche, souhaitant inconsciemment rendre Toma jaloux. Elle se doutait qu'il allait voir ailleurs mais elle priait pour que ce ne soit qu'une idée qu'elle se faisait, que s'il ne rentrait pas chez lui c'est qu'il avait des trucs de profs à exécuter, ou qu'il voulait tout simplement prendre l'aire... Elle lui cherchait toujours des tonnes d'excuse, plus abracadabrantesque les unes que les autres, refusant de voir la vérité en face. ça faisait quelques jours qu'il ne s'étaient pas parlés en privé. Elle pouvait comprendre qu'il ne veuille pas que les autres sachent qu'ils se fréquentaient, elle pouvait même comprendre qu'il voulait passer du temps avec d'autres femmes, flirter. Mais.. L'idée qu'il la trompe et ce, à moult reprises lui faisait réellement mal... 

- A plus Misao, à une prochaine Klaüs! Dit-elle avant de quitter la pièce, en snobant parfaitement son "petit ami". 

Bien qu'anodin, ce fait marqua le manipulateur qui se demanda pourquoi elle n'avait pas salué son professeur en partant. C'était la moindre des politesses après tout. Et puis son baiser aussi. Ils se connaissaient à peine et elle n'avait pas l'air d'être le genre de fille à "faire des avances" au premiers venu, dans le dos de son petit ami, juste pour s'amuser...

Il avait l'intention de creuser cette piste, car si ses soupçons étaient justifié et qu'il y avait réellement quelque chose entre ces deux là, il aurait enfin un parfait moyen de pression crédible en vers Toma.
Revenir en haut Aller en bas
Toma Sayashi
~ Professeur de Sport [Lycée Wakuri] ~
avatar

Messages : 432
Date d'inscription : 06/02/2011

Votre personnage ...
Prénom : Toma
Nom : Sayashi
Âge : 23 ans

MessageSujet: Re: ça pue pour Toma   Lun 24 Fév - 2:52

Toma, qui était à présent adossé sur le mur, face à ses élèves, n’eut pas besoin d’attendre longtemps avant que Klaüs n’arrive. En effet, à peine avait-il posé sa question qu’une porte se fit entendre et que l’on vit l’infirmier entrer dans la pièce, visiblement de mauvaise humeur puisqu'il avait cassé une tasse de thé brûlant sur sa main. Le roux le savait puisqu’il avait eu l’occasion de le côtoyer longuement lors de son congé maladie, le démon s’étant longuement occupé de lui et de ses blessures. Toma savait aussi qu’il allait s’en prendre plein la gueule, puisque l’infirmier tenait trop à Noeru, qu’il connaissait peu Misao, et que le rouquin et lui était en très mauvais termes. Comme pour confirmer les pensées du roux, l’infirmier s’adressa à lui d’une voix sèche, Toma savait que à moins que l’infirmier ne s’en aille, il n’était pas bon pour lui de s’attarder ici. Il lui répondit par un « Hm » rauque, puis regarda furtivement Noeru du coin de l’oeil et esquissa un léger sourire charmeur, faisant en sorte que Misao le remarque.

Il remarqua qu’elle n’était pas au mieux de sa forme, ou du moins, son moral semblait être affecté par diverses choses. Le roux savait pertinemment qu’il n’était pas étranger à cela, et que le manque d’appels, de messages, de sourires, de regards, et autres manifestations et démonstrations d’amour avaient sûrement entaché la confiance qu’elle avait en lui, ainsi que la volonté de se cacher. Il l’avait pourtant prévenue que cela n’allait pas être facile, elle le savait, c’est  la raison pour laquelle il lui avait demandé de ne pas rompre avec Adrien. D’ailleurs, pour elle, il avait réduit considérablement le nombre de filles qu’il voyait; plus aucun coup d’un soir, plus que des jouets. Evidemment elle ne le savait pas, et puis à quoi bon lui expliquer, elle ne faisait pas la différence entre les deux.


- Bon tu me veux quoi ?


L’infirmier interrompit les pensées du professeur de cette voix si douce et aimable qu’il avait eut depuis qu’il était entré dans la pièce. Toma soupira, car en plus de cette liste, il avait une autre requête à formuler à son interlocuteur, qui semblait peu enclin à l’écouter. Il garda toutefois son calme et tourna son visage vers le démon pour lui répondre :


Cette liste d’élèves de première année dispensés pour l’épreuve de sport, tu l’as ?


Il s’arrêta un instant. Il entendit vivement la conversation entre les deux adolescents, et comprit que Misao était intéressé par Noeru. Evidemment, la jeune fille ne pouvait pas le comprendre puisqu’elle ne le connaissait pas sous son vrai jour, mais Toma lui, avait bien compris. Le roux décida de ne pas réagir et de l’ignorer, et il reprit de la même voix claire et posée à l’attention de l’infirmier.

- Et puis j’aurais besoin de ces anti-douleurs que tu m’avais passé l’autre fois.

En effet, si ses côtes étaient totalement guéries, son épaule était toujours douloureuse de temps à autres, sûrement parce qu’il sortait trop, et qu’il n’avait pas cessé de faire du sport malgré les conseils de l’infirmier. Il n’était d’ailleurs pas dit que Klaüs accepte, après tout, le roux avait épuisé ses stocks d’anti-douleur les dernières semaines; mais le sportif espérait tout de même obtenir son aide, une fois de plus.

Toma remarqua du coin de l’oeil le « baiser », que Noeru avait donné à Misao. Il ne laissa rien paraître, toujours faussement concentré sur Klaüs, mais il avait envie d’exploser. Il n’était pas si jaloux que ça, bien qu’il était légèrement en manque à cause de ces dernière semaines passées à l’éviter (elle lui manquait bien plus qu'il n'y paraissait), mais il savait qu’elle l’aimait, et il n’était pas heurté par ce geste plus que de raison. Ce qui l’énervait, c’est qu’il savait qu’elle faisait ça uniquement pour le rendre jaloux. Non, il n’était pas le petit-ami parfait, loin de là, et il ne s’était jamais vanté d’une telle chose, mais à maintes reprises, il lui avait montré qu’elle était la seule qui comptait réellement. Alors avait-elle besoin d’en faire autant ? De plus, il était persuadé que Misao en savait suffisamment sur elle pour savoir qu’elle n’était pas le genre à tromper son petit ami avec quelqu’un dont elle connaissait à peine l’identité.


- A plus Misao ! A une prochaine Klaüs !


Toma se tourna vers ses élèves, toujours impassible, mais plus énervé que jamais.  Etait-elle stupide ? Quel élève ignorait son professeur et oubliait de le saluer ? Le rouquin n’osa pas regarder Misao, car autrement, le brun comprendrait que tous les gestes qu’entreprendrait le roux avait pour objectif de camoufler quelque chose, et les couvertures de Toma et Noeru seraient alors en danger.
Il attrapa fermement le bras de l’adolescente et fit en sorte que leurs regards se croisent. C’était leur premier contact physique depuis des semaines, et bien qu’il soit désolé que cela se passe comme ça, il n’allait pas être tendre avec elle, bien au contraire. Il savait qu’il s’en voudrait, il savait qu’elle lui en voudrait, mais il ne pouvait pas laisser leur mascarade être dévoilée de la sorte. Il s’adressa à elle d’une voix ferme et tranchante, le regard glacial.


- Mademoiselle Aiza, je ne sais pas où est-ce que vous avez été élevée, mais logiquement, on salue son professeur, même si l’on aime pas la matière qu’il enseigne. Vous viendrez me voir demain, à la fin du cours de sport.


Il évita alors son regard et avec un sourire charmeur à peine visible, il fit mine de glisser son numéro de téléphone dans sa poche. Puis il la laissa complètement s’en aller. Il ne savait pas si ce stratagème avait fonctionné et si Misao était tombé dans le panneau, il ne savait d’ailleurs pas si le brun n’avait eu ne serait-ce que le moindre soupçon les concernant. Mais il savait que s’il avait été à la place de Misao, ces petites choses auraient été des détails qui auraient absolument tout changé et qui aurait pu alors présenter une occasion en or de faire chanter son professeur. Après tout, les relations entre élève et professeur était interdites, et ce, peu importe si le professeur était jeune.

Le roux reporta toute son attention vers l’infirmier. A vrai dire, il était la personne dont il redoutait le plus la réaction à présent. Ce dernier tenait à Noeru comme à la prunelle de ses yeux, et il avait averti le roux à plusieurs reprises, que s’il faisait du mal à la brune, il le paierai; et aujourd’hui, devant ses yeux, que venait de faire le roux ? De la peine à l’adolescente. « Ouiiiii, super timing Toma », s'était exaspéré intérieurement le roux. Il connaissait assez bien Klaüs à présent pour savoir qu’il pouvait être effrayent lorsqu’il était de mauvais poil. Mais il n’en fit rien et prit la parole, à l’attention de l’infirmier.


- Alors, tu as ce que je t’ai demandé ?


Il le fixait droit dans les yeux, attendant sa réponse, ou sa réaction, évitant de s’adresser à Misao de quelque manière que ce soit.
Revenir en haut Aller en bas
http://campus-tenshigaya.forumactif.com/u13
Misao T. Nisemono
~ Elève au Lycée Wakuri ~
avatar

Messages : 108
Date d'inscription : 18/03/2013

Votre personnage ...
Prénom : Misao
Nom : Nisemono
Âge : 17 ans

MessageSujet: Re: ça pue pour Toma   Mer 26 Fév - 19:50

Klaüs allait répondre lorsque Noeru se leva pour quitter la salle. Il ne loupa pas un gramme de la scène qui suivit. L'attitude de Toma à l'égare de son amie d'enfance le mettait hors de lui, mais il fit tout de même de son mieux pour se contrôler car Misao était dans la pièce et que l'adolescente risquait des problèmes. 

L'infirmier n'était bien sûr pas le seul à avoir les yeux rivés sur le couple. Misao dans son cas observait calmement, pendant quelques seconde du moins. Il savait que Toma était bon acteur et qu'il ferait absolument tout pour protéger sa couverture. Ses gestes et ses mots n'avaient donc aucune valeur pour lui. De plus, aurait-il été aussi violent avec une autre élève? Il décida de chercher sa réponse dans la réaction de l'homme aux yeux rouges. Elle, fût bien plus intéressante. Il bouillonnait et il n'y avait aucun doute qu'il aurait poussé une gueulante en son absence. Plus les événements se déroulaient et plus il avait envie de creuser le sujet. 

- ... Excusez-moi professeur, j'avais la tête ailleurs... au revoir.

Le ton de la lycéenne était tout aussi froid que celui de Toma. Sentant les émotions la rattraper, elle ne s'attarda pas et s'éloigna d'un pas pressé. 

Un silence lourd pris place dès qu'elle fut partie. C'était Klaüs qui était sans doute le plus responsable du malaise tant on aurait dit qu'il tuait Toma du regard. La lueur rouge des ses yeux avaient été ravivée et il tremblait légèrement. Malgré ça, son expression en elle-même était redevenue neutre. Afin de ne pas commettre de bêtise, il quitta la pièce dès que l'occasion se présenta: lorsque Toma lui rappela le pourquoi de sa visite. Il pourrait aller se brosser pour les antidouleur, mais la liste qu'il avait laissé dans la salle des professeurs était un excellent prétexte pour aller prendre l'air. 

Misao fit tomber le masque dès que le démon fut assez loin pour ne rien entendre de la discutions qui allait suivre:

- Holala, j'aimerais pas être à ta place, tu as vu comme il t'a regardé? Qu'est-ce que tu as fait pour le mettre dans cet état?

Evidemment le noiraud le savait, le rouquin avait du s'en prendre à quelqu'un qui lui était cher. Cette personne était obligatoirement Noeru, s'il se fiait au moment ou Klaüs avait commencé à se retenir de devenir violent. Aussi, vu le comportement de la jeune fille, il n'était pas bien difficile de deviner qu'elle était amoureuse de Toma. Donc, son prof avait certainement eu une relation avec elle à un moment ou à un autre. Si elle essayait -maladroitement- de le rendre jaloux, c'était que l'histoire était même assez récente... De toute façon, vu qu'il avait l'intention de se rapprocher de Noeru, il allait très vite être fixé.

En attendant il voulait voir ce que Toma allait répondre à ça, sur quel ton il allait démarrer. Il était là en train d'entamer le nouveau jeu de Misao...
Revenir en haut Aller en bas
Toma Sayashi
~ Professeur de Sport [Lycée Wakuri] ~
avatar

Messages : 432
Date d'inscription : 06/02/2011

Votre personnage ...
Prénom : Toma
Nom : Sayashi
Âge : 23 ans

MessageSujet: Re: ça pue pour Toma   Sam 1 Mar - 0:12

La main de Toma retomba lentement contre son corps tandis que les bruits de pas de Noeru s’éloignaient rapidement, jusqu’à s’évanouir complètement. Le rouquin quant à lui, ne s’était pas retourné, et malgré son air complètement impassible et indéchiffrable, les paroles et surtout le ton glacial de Noeru résonnait dans sa tête et il ne parvenait pas à se défaire de cet écho. Il savait qu’il avait exagéré, qu’il avait été un peu trop violent dans ses gestes, mais il n’avait pas pu s’en empêcher. Il n’avait pas complètement réussi à contrôler la panique due à l’erreur de Noeru, ni la peur d’être découverts. Il ne savait pas si l’adolescente comprendrait s’il le lui expliquait. Ce que le roux savait, c’est qu’il allait devoir se rattraper de quelque manière que ce soit. Dans sa tête, il essayait déjà d’imaginer ce qu’il allait faire. Seulement il abandonna vite, il n’avait jamais fait de telles choses, c’est pas maintenant qu’il allait commencer.

Le rouquin sentait bien que chacun de ses faits et gestes étaient observés et analysés par les deux autres, et surtout par Misao. Il savait également qu’une parole de travers, et il partirait pour la morgue. En effet, lorsqu’il se retourna vers Klaus pour lui demander s’il avait ce qu’il lui avait demandé, l’infirmier tremblait légèrement et ses yeux étaient littéralement flamboyants et Toma savait que si Klaus avait pu, il l’aurait tué. Heureusement pour le sportif, ce dernier tenait trop à l’adolescente pour faire quoi que ce soit à l’homme qu’elle aimait. Le démon se retourna donc et s’éloigna pour aller chercher cette liste en salle des professeurs, laissant un Toma complètement dépité, l’air légèrement triste, voire capricieux, comme un enfant auquel on aurait refusé des bonbons.


- Holala, j’aimerais pas être à ta place, t’as vu comme il t’a regardé ?


Toma eut un léger sursaut en entendant la voix de Misao. Avec cette histoire d’antidouleurs, ainsi que Noeru qui allait sûrement lui faire la tête, il avait pratiquement oublié sa présence. Ces questions furent comme un rappel à l’ordre et le firent se souvenir de la raison pour laquelle il infligeait tout ça à l’adolescente. C’était pour eux qu’il faisait tout cela, et non pas pour se taper toutes les meufs de la ville ou encore pour la blesser délibérément; et contrairement à ce qu’elle semblait penser, il l’aimait énormément même si définitivement, il n’utilisait pas les meilleurs méthodes pour le lui montrer. A la question du brun, le roux ne répondit absolument rien, l’ignorant complètement. De toute façon, une interrogation bien plus délicate suivait la première.


- Qu’est-ce que tu as fait pour le mettre dans cet état ?


Evidemment, cela devait arriver un jour ou un autre. Toma sortant avec Noeru, élève du lycée Wakuri, et s’amusant avec Misao, un autre élève du lycée Wakuri; le professeur jouait avec le feu. Il savait que son élève lui cherchait une faiblesse, un terrain sur lequel l’attaquer et lui faire du chantage; étant donné que son professeur savait qui il était derrière l’image qu’il donnait de lui au lycée, il tenait déjà une piste, et il était normal que l’élève veuille en faire de même.
Il fallait qu’il réponde à cette question, et il savait qu’il ne fallait pas que ce soit trop gros comme mensonge. Les mensonges ont les jambes courtes, c’est bien connu, et le rouquin pensait que le brun en avait assez vu pour avoir quelques soupçons. Il pouvait tout aussi bien l’ignorer, mais Toma était persuadé que s’il en était ainsi, le brun reviendrait à la charge et tenterait de l’avoir à l’usure. Il répondit ainsi très rapidement à la question de son élève, l’air totalement détaché et la voix détendue.


- Je lui ai piqué la fille qu’il aime pour me la faire.


Toma montra d’un mouvement de tête la direction que Noeru avait prise. Il ne voulait pas la nommer, mais il l’avait désignée comme étant la copine de Klaus et avait ainsi laissé entendre qu’il avait passé au moins une nuit avec elle. Le roux savait qu’il mentait, mais ce mensonge restait assez proche de la réalité. Après tout Klaüs aimait Noeru, mais cette dernière avait choisi Toma. Il n’avait pas menti, enfin pas totalement, car sa phrase pouvait signifier différente choses selon la façon dont on l’interprétait. C’était à Misao de choisir ce qu’il avait envie de croire maintenant. Et ce n’était pas Toma qui allait lui donner les réponses.
Revenir en haut Aller en bas
http://campus-tenshigaya.forumactif.com/u13
Misao T. Nisemono
~ Elève au Lycée Wakuri ~
avatar

Messages : 108
Date d'inscription : 18/03/2013

Votre personnage ...
Prénom : Misao
Nom : Nisemono
Âge : 17 ans

MessageSujet: Re: ça pue pour Toma   Sam 1 Mar - 2:19

Misao sourit à cette explication, il avait eu la confirmation qu'il voulait. Il s'enfonçait peut-être dans le faux, mais cette idée était celle qui lui plaisait le plus. Et puis les chances pour lui d'être tombé a côté étaient minces. S'il avait encore eu des doutes quant à l'idée de se rapprocher de la demoiselle, ceux ci auraient été totalement balayés. Il voulait définitivement en savoir plus. Combien de temps Toma avait-il joué avec elle? depuis quand exactement était-ce fini? et la plus intéressante de toutes bien que la moins probable du lot: s'était-il attaché à elle? le jeunot voulait être au courant de chaque détail, il n'aurait pu être plus enthousiaste. Malgré tout, il ne demanderait plus rien à son professeur, bien trop fourbe. Ses réponses, c'est Noeru qui les lui donnerait, cette fille était si bête. Après quelques secondes de pause, Misao s'approcha de lui et lui murmura d'un air enjôleur:

- Tu m'as manqué tu sais~?

Ce n'était pas totalement vrai car le noiraud avait passé la semaine à jouer avec Toma. S'il disait ça c'est qu'il s'avait que son cache cache était terminé et qu'il allait devoir débloquer le compte de Toma. deuxièmement il ne pouvait pas continuer son jeu suivant le jour même et il cherchait à passer le temps un moment. Et puis avec un peu de chance il détournerait peut-être l'esprit Toma de la fille aux yeux bleus partie quelques minutes plus tôt. Il voulait éviter que le roux la rejoigne afin de lui parler, ce qu'il ferait très certainement en sachant que le noiraud irait à la chasse aux infos.

Il tourna autour de Toma, scrutant chaque parcelle de son corps. Encore une fois il se voulait gênant, envahissant. Pour ça il avait même écarté sa frange pour qu'il y ait le moins d'obstacle possible entre ses pupilles et son aîné.

- Tu as de l'allure...

Il s'arrêta face à Toma et planta ses yeux dans les siens, avec un léger sourire provocateur.

- On est seul pour un petit moment, distrais-moi.

Son ton était tranchant comme s'il voulait signifier au sportif qu'il ne lui laissait pas le choix. Son plaisir ne l'avait pas quitté et plus que sur sa bouche, il se lisait dans ses iris, paraissant presque plus scintillantes qu'à l'accoutumée. Oui. C'était ça que Misao préférait. Taquiner son professeur à distance, s'amuser à se cacher de lui des jours durant c'était bien sympa, mais rien de cela ne valait le face a face. Il en éprouvait toujours une telle satisfaction! D'accord il trébuchait parfois, d'accord il n'était pas à l’abri de s'en prendre plein la figure, mais ces confrontations étaient toujours tellement jouissives!
Revenir en haut Aller en bas
Toma Sayashi
~ Professeur de Sport [Lycée Wakuri] ~
avatar

Messages : 432
Date d'inscription : 06/02/2011

Votre personnage ...
Prénom : Toma
Nom : Sayashi
Âge : 23 ans

MessageSujet: Re: ça pue pour Toma   Sam 1 Mar - 4:23

Le professeur de sport vit un sourire naître sur le visage de son élève. A cet instant, il aurait voulu savoir à quoi le brun pouvait bien penser. Est-ce que Toma était tiré d’affaire ? Ou au contraire, est-ce qu’il s’était enfoncé ? Le roux était perdu, et Misao ne l’aidait pas vraiment. Le sportif savait à présent qu’une nouvelle partie avait débuté, peut-être n’aurait-il pas dû, car sa relation avec Noeru pourrait bien mal se terminer à cause de cela, mais le sourire de son adversaire et l’agacement qu’il ressentait face à ce dernier l’avait emporté. Au diable les conséquences de ses actes ou qui il blesserait, ou avec combien de côtes en moins il en ressortirait; il avait envie de jouer.

Toutefois, le roux se rendit compte que le jeu allait prendre une tournure tout autre que celle qu’il avait imaginée, et que ce n’était pas lui qui donnait le ton, mais son élève. Lorsqu’il entendit ce murmure suave et charmeur, lui soufflant qu’il avait manqué au brun, tout le corps de l’homme aux yeux de jade se raidit. Le corps du sportif répondait difficilement tant le rouquin avait été troublé par les actes de son élève lors de leur rencontre sur le toit.

Mais Toma se reprit bien vite, ne voulant pas se laisser démonter par un gamin de 17 ans. Il se souvint alors des derniers jours passés sans sa carte principale, bloquée à cause de son élève. Un sourire amusé apparut également au coin de ses lèvres. Le rouquin était persuadé d’avoir saisi le jeu du plus jeune.


Et ses doutes se confirmèrent lorsque Misao se mit à l’observer plus intensément, à l’analyser sous toutes les coutures; le jeune homme voulait à tout prix éviter que le sportif aille rejoindre Noeru pour l’avertir du danger que représentait le brun; ce qui signifiait que ce dernier avait découvert la couverture de Toma et de la brune. Du moins c’est ce que pensait le professeur, fallait-il maintenant s’en assurer. Il affronta donc sans crainte ni appréhension le regard du plus jeune, dont la voix résonna de nouveau dans toute la pièce.


- Tu as de l’allure…


Avant que Toma n’ait pu respirer, un frisson lui parcourut l’échine, comme cette précédente fois, mais il fit comme si de rien n’était, fixant toujours son adversaire au plus profond de ses pupilles, et un sourire scotché au visage l’air de dire « comme si je ne le savais pas ». Les yeux du plus jeunes luisaient tant il prenait plaisir à martyriser son professeur, et son sourire narquois illuminait la pièce. Et lorsque ce dernier lui somma de le distraire, Toma s’en senti presque vexé; le roux se faisait malmener et traiter comme le bouffon du roi par un gamin.

De plus, la proximité qu’entretenait avec soin Misao commençait à mettre le professeur mal à l’aise, toujours légèrement traumatisé par ce qui s’était passé sur le toit, mais surtout par les évènements qui avait suivi cet entretien : sa carte de perdue, une nuit blanche, puis un compte bloqué.


Etant contre le mur, il ne pouvait pas reculer, et son épaule était toujours trop douloureuse pour qu’il tente de s’enfuir, bien que les capacités physiques de son élève ne soient pas trop à craindre. Ainsi, il posa sa main en haut du torse du garçon et le repoussa avec suffisamment de force pour pouvoir se déplacer sur le côté et échapper à son regard qu’il trouvait trop absorbant. Remettant sa main dans sa poche, il garda son sourire arrogant pour cacher son malaise, puis après quelques instants, se retourna de nouveau vers Misao.

Le roux trouvait de plus en plus étrange la manière dont le plus jeune avait lâché l’affaire et arrêté de le questionner au sujet de Noeru. Est-ce que le brun allait tenter de lui soutirer des informations ? Sûrement. Est-ce qu’il y parviendrait ? C’était très probable. Aussi fort que Toma avait envie de croire en elle, il ne pouvait pas s’empêcher de penser qu’elle dévoilerait ce secret si Misao enquêtait sur ce sujet; et la scène qu’elle lui avait fait tout à l’heure le confortait dans cette idée. Il fallait qu’il aille la retrouver et lui expliquer, afin de la rassurer mais aussi de la prévenir.

Le rouquin fit alors quelques pas en direction du brun, un regard impénétrable et un sourire narquois dessinés sur le visage. Une fois qu’il furent très proches, Toma posa sa main sur la nuque de son adversaire et approcha ses lèvres de son oreille pour lui murmurer d’une voix suave et mielleuse.


- Pourquoi jouer aujourd’hui mon petit Misao, tu vois bien que j’ai du travail. En plus, tu es blessé!


Il s’écarta et lui adressa un sourire amusé puis posa sa main sur l’épaule du brun. Il n’appréhendait pas le moins du monde la réaction de son élève, mais l’attendait tout de même afin de pouvoir s’en aller tranquillement. Après il pourrait vite rattraper Noeru ou bien l’appeler pour qu’ils se rencontrent ce soir lorsque les lumières seraient éteintes.
Revenir en haut Aller en bas
http://campus-tenshigaya.forumactif.com/u13
Misao T. Nisemono
~ Elève au Lycée Wakuri ~
avatar

Messages : 108
Date d'inscription : 18/03/2013

Votre personnage ...
Prénom : Misao
Nom : Nisemono
Âge : 17 ans

MessageSujet: Re: ça pue pour Toma   Sam 1 Mar - 13:37

Misao n'aurait pu être plus heureux de constater l'effet qu'il avait toujours sur le séducteur. Les signes de faiblesse qu'il émettait étaient rare, mais le jeune homme n'en manquait pas une miette. Cependant, la réponse du roux à sa provocation agaça un peu notre joueur. Il savait que si il partait c'était pour aller retrouver Noeru. Ce qui l'énervait ce n'était pas tant ça en fait, mais plus que Toma s'en aille si rapidement. Après tout ce dernier avait encore le temps avant que le lycéen ne revoit sa future victime. Rien que pour ça, il avait envie de commencer à voir se débattre la pauvre fille. Tout comme son professeur, lui aussi allait précipiter les choses. Si avant il ne souhaitait continuer de la côtoyer que le lendemain, désormais il voulait l'appeler le soir même. Il allait bien sûr attendre que Toma lui parle, lui dise de se méfier, de l'éviter ou qu'importe. Si son aîné faisait ça, il s'adapterait et ne serait pas un ami en vers la lycéenne, mais un prédateur.

La douleur commençait à le rattraper. Pour jouer, enfin pour être crédible surtout, il avait totalement ignoré sa cheville, marchant l'air de rien. Mais des perles de sueurs commençaient doucement à se former sur son visage. Misao n'était pas un héro de film et avait une résistance plutôt limité. Pourtant il ne pouvait pas se laisser aller maintenant car Toma était toujours dans la pièce et perdre de cette manière face à son professeur serait pour lui, totalement humiliant. Il décida donc de la laisser de côté encore un moment.

- Tu es toujours si pressé. Faut-il prendre rendez-vous pour enfin pouvoir jouer avec toi?

Misao se maudit, cette phrase avait été une catastrophe, sans doute sa pire performance. Sa voix avait été tremblante et précipitée, traduisant sa douleur et sa hâte de finir sa réplique à la perfection. Son ton lui, froid, conséquence évidente de sa jalousie. Bon désormais le roux connaissait son état psychique. Le noiraud ne s'étonnerais d'ailleurs pas de le voir sourire, ou même rire. Mais il était totalement hors de question de se laisser aller pour autant. Il ne savait pas combien de temps il pouvait encore se retenir de traduire le mal par son visage, de laisser s’échapper son souffle saccadé ou pire, de s'évanouir. Mais il était sûr d'une chose: rien de cela ne se ferait tant que Toma serait en sa présence, il était déterminé. Il ne faisait plus ça dans l'objectif de cacher son état au sportif désormais. En vrai il souhaitait juste rester digne.
Revenir en haut Aller en bas
Toma Sayashi
~ Professeur de Sport [Lycée Wakuri] ~
avatar

Messages : 432
Date d'inscription : 06/02/2011

Votre personnage ...
Prénom : Toma
Nom : Sayashi
Âge : 23 ans

MessageSujet: Re: ça pue pour Toma   Sam 1 Mar - 14:51


Toma et Misao était si près l’un de l’autre qu’il était difficile qu’un détail du visage du plus jeune n’échappe au professeur. Le rouquin avait remarqué ces petites gouttes de sueur qui apparaissaient sur ses tempes, mais il ne savait pas vraiment comment les interpréter. Etait-il malade ? Blessé ? Après tout s’il était à l’infirmerie, c’est qu’il y avait une raison. Parce qu’il était joueur, Toma était persuadé que son élève ne viendrait pas s’ennuyer dans une pièce vide pour le plaisir. Et il ne pouvait en aucun cas avoir calculé la présence de Noeru, et encore moins celle du sportif.

Toma ne s’attarda pas plus longtemps sur ce léger détail puisqu’une question du brun vint interrompre ses pensées. La voix du plus jeune traduisait son impatience et son agacement face à l’attitude de son professeur, sans compter le ton qu’il avait employé, qui fit sourire le roux. Il avait juré entendre une pointe de jalousie apparaître. Toma ne savait pas s’il pouvait faire confiance à une telle action de la part du plus jeune, après tout il l’avait déjà embobiné plusieurs fois de la sorte. Oh et puis tant pis, au risque de se faire avoir une nouvelle fois, Toma rentrerait dans son jeu, tout en prenant soin de rester sur ses gardes pour ne pas se faire ridiculiser une nouvelle fois.
Le roux adressa un sourire railleur au brun, et s’adossa de nouveau contre le mur, sans le quitter des yeux. Toma avait la sensation en le regardant que ses expressions étaient moins naturelles, moins fluides et s’enchaînaient moins bien.

Quelques instants passèrent, en silence, Toma fixait toujours Misao pour observer un quelconque changement dans ses expressions qui pourrait le trahir. Mais bien vite, le professeur se rendit compte que c’était des minutes qu’il perdait et que les chances de voir Noeru s’amenuisaient lorsqu’il attendait ainsi. Il fallait qu’il expédie bien vite Misao, qu’il parvienne à le convaincre qu’entre lui et l’adolescente, il ne s’était passé qu’une nuit. Il ne savait pas encore comment s’y prendre, mais il allait bien trouver. Après tout, il était Toma Sayashi, il trouvait toujours quelque chose.
Le rouquin prit donc la parole, d’une voix calme mais légèrement enjouée.

- Dis donc mon petit Misao, il faut savoir partager. Je ne peux pas jouer qu’avec toi.

Il tapota l’épaule du plus jeune, toujours le même sourire amusé sur son visage. Il ne savait pas quelle serait sa réaction, mais pour ne rien rater de celle ci, il ne quittait pas des yeux son adversaire, le transperçant de son regard émeraude.

- Et puis tu le sais, j’adore jouer avec toi. Mais je ne peux résolument pas me contenter que de toi~

Il s’arrêta un instant. C’était vrai. Il adorait jouer avec lui. C’était de loin la personne la plus intéressante et la plus amusante qu’il avait eu le loisir de rencontrer ici, sur le campus. Et même s’il ne cessait de troubler Toma, c’était toujours un plaisir pour le roux de lui parler et de le découvrir un peu plus à chaque fois. En bref, le professeur adorait cette relation de jeu qu’il entretenait avec Misao. Il poussa un léger soupir puis reprit de la même voix que précédemment.

- Tu me fais penser à la petite Noeru. Elle me veut pour elle toute seule. J’ai passé du bon temps avec elle, tu devrais essayer de te la faire. Comme ça peut-être qu’elle me laissera enfin tranquille.

Il avait dit la dernière phrase en haussant légèrement les épaules. Evidemment, le roux ne pensait pas une seule des paroles qu’il avait prononcées. Il avait dit cela uniquement pour écarter le moindre doute que Misao aurait pu avoir sur le couple. Le professeur savait que personne d’autre que l’adolescent n’entendrait cela, puisqu’ils étaient seuls, que Noeru était partie, et que la salle des professeur était suffisamment loin de l’infirmerie pour que Klaus ne revienne pas avant un moment. Autrement il n’aurait jamais rien dit de tel, il tenait à la vie, et il tenait à Noeru aussi.
Toma regardait toujours intensément Misao, il essayait de déceler des signes de faiblesses sur son visage. Le brun avait l’air légèrement tendu et fatigué, mais il ne révélait aucun autre indice d’un possible affaiblissement. Décidément, plus il le fréquentait, plus il aimait ce garçon.
Revenir en haut Aller en bas
http://campus-tenshigaya.forumactif.com/u13
Misao T. Nisemono
~ Elève au Lycée Wakuri ~
avatar

Messages : 108
Date d'inscription : 18/03/2013

Votre personnage ...
Prénom : Misao
Nom : Nisemono
Âge : 17 ans

MessageSujet: Re: ça pue pour Toma   Sam 1 Mar - 20:32

Misao avait de plus en plus de mal à se concentrer sur ce que lui disait Toma. Désormais il mettait toute son énergie à contenir ses tremblements et à soutenir les yeux du sportif. Son regard était aussi froid que la glace à présent.
- Tu pensais vraiment que j'avais besoin que tu me le dise? Mais je ne vais pas me contenter de ça, cette fille je vais la détruire. Elle aura droit a un traitement tout particulier.

Il l'avait dit doucement et si quelqu'un d'autre avait été dans la pièce, il ne l'aurait sans doute pas entendu. Heureusement car Klaüs était sur le point de franchir le pas de la porte et il s'était à peine remis de sa rage contre Toma.
Misao était vraiment soulagé de le voir revenir car face à l'infirmier, il n'avait pas a faire le fier. En fait, plus que ça: il ne devait pas le faire. Il se senti tomber mais il fut vite rattraper par le démon:

- Tu sais une foulure c'est pas grand chose mais ça peut vite devenir très douloureux si tu force dessus. Je t'avais d'ailleurs dit de ne pas te lever sans béquilles.

- Mmh.. Excusez moi.. Je voulais juste évaluer si je serais remis cette semaine.. Mais c'était stupide de ma part...

Le garçon était pale comme un mort et son souffle était tremblant. Cela faisait plusieurs minutes qu'il ignorait son corps et il était à bout. Cependant comme ce n'était qu'une foulure il allait sans doute passer a autre chose rapidement s'il évitait de reposer son pied dans les minutes qui suivait.

Klaüs lui, soupirait trouvant Misao loin d'être futé et véritablement chochotte. S'il avait vécu dans le même monde que lui il n'aurait pas tenu deux jours, il en mettait sa main à couper. Il aida le jeune homme à se rasseoir sur le lit.

- Pour répondre à ta question tu en à je pense pour trois semaines, un mois peut-être.. Enfin si tu évite de faire le malin...

- Donc je suis dispensé de sport..?

- Exactement.

Le noiraud souriait mais au fond l'idée ne lui plaisait pas du tout. Plus de sport voulait aussi dire qu'il devait faire une croix sur le Baseball pour quelque temps, activité qui lui permettait de se défouler et de penser à autre chose, de reposer son esprit qu'il ne cessait d'utiliser. Certains utilisaient pour ça des émissions de télé idiotes, lui préférait taper dans une balle et courir le plus loin possible en un minimum de temps. Chacun ses préférences.

Depuis que l'infirmier était revenu, Misao s'était totalement désintéressé de Toma, pas un regard ne lui était adressé. Après tout tant que Klaüs était là, lui ne pouvait rien faire. Pourtant pour le coup il lui était reconnaissant de n'avoir pas traîné. Le démon aurait pu mettre tellement plus de temps, ne souhaitant par exemple pas revoir Toma et repoussant sans cesse le moment de retourner à l'infirmerie...
Revenir en haut Aller en bas
Toma Sayashi
~ Professeur de Sport [Lycée Wakuri] ~
avatar

Messages : 432
Date d'inscription : 06/02/2011

Votre personnage ...
Prénom : Toma
Nom : Sayashi
Âge : 23 ans

MessageSujet: Re: ça pue pour Toma   Sam 1 Mar - 22:03

Le regard ainsi que le ton qu’avait employé Misao glacèrent pendant un court instant le sang du rouquin. Prévoyait-il réellement de faire souffrir Noeru à ce point ? Qu’y gagnerait-il de toute manière ? Toma resta tout aussi impassible face à l’affirmation du brun mais il avait plus envie que jamais de rejoindre l’adolescente aux yeux bleus pour la prévenir, mais également pour la rassurer.
D’ailleurs Toma s’apprêtait à répondre lorsque des bruits de pas se firent entendre à l’entrée de la pièce. C’était Klaüs qui revenait avec cette fameuse liste. Sauvé! Le sportif allait enfin pouvoir partir de cette infirmerie.
L’infirmier semblait avoir profité de cet aller-retour en salle des professeur pour se calmer, il semblait plus serein, même si Toma savait que s’il faisait un mouvement de travers, il y laisserait le peu d’os en état de marche qui lui reste.

Le rouquin s’approcha donc doucement du démon et lui prit discrètement la liste qui dépassait de la poche de sa blouse. Il fit semblant de parcourir la liste des yeux afin d’observer l’adolescent dont s’occupait à présent l’infirmier. Le brun semblait réellement mal en point, son teint était pratiquement translucide et sa respiration était saccadée. Toma osa penser un instant que ce qu’avait dit le brun précédemment, il ne le pensait pas vraiment, qu’il l’avait dit sur le coup de la fatigue et que, une fois revenu à son état normal, il aurait oublié. Le rouquin détourna le regard des deux bruns et se mit à regarder sa liste. Plus il la parcourait des yeux, plus il se rendait compte que l’infirmier lui avait donné la mauvaise liste. Enervé d’avoir attendu pour rien, et mit en péril sa couverture lors de cette attente, il décida d’aller embêter Klaüs puis de repartir aussi. Il s’approcha de lui une fois que Misao fut bien assis sur le lit et lui passa le bras sur l’épaule avant d’agiter la liste devant ses yeux et de prendre la parole d’un ton amusé et moqueur.


- Mais dis-moi ma biche on était pas très concentré ? Ca c’est la liste des collégiens~


Toma lui adressa un grand sourire. Rien qu’à l’idée d’aller retrouver Noeru, toute sa bonne humeur était revenue, même s’il savait que lorsqu’ils se verraient, une dispute éclaterait sûrement. Mais il n’y pensait pas pour le moment. Bien sûr le risque que Klaüs lui casse les côte qui lui reste était très élevé, Toma s’en fichait puisque les réactions de l’infirmier valait vraiment tout l’or du monde. Le rouquin, comme pour le provoquer et lui rappeler sa petite taille, lui ébouriffa les cheveux avant de s’éloigner vers la porte pour sortir de l’infirmerie.

- Rétablis-toi bien, et reviens-moi en forme ~


Il s’adressait là à Misao. Lui laissant entendre de nouveau que Toma avait hâte de sa prochaine partie avec lui. Le roux espérait également qu’il soit en meilleure forme qu’aujourd’hui puisque même si leur jeu d’aujourd’hui était une victoire, il trouvait cette victoire bien trop facile et inintéressante. C’était au contact de Misao qu’il avait appris à réellement à apprécier la défaite après tout. C’est pourquoi il voulait jouer un jeu plus complexe, qui apporterait une victoire bien plus satisfaisante.

Il se retourna vers Klaüs et montra deux paquets d’antidouleurs qu’il venait de prendre sur une commode à l’entrée, puis il lui adressa un grand sourire à nouveau.

- Pour te faire pardonner de m’avoir fait attendre pour rien, je prends ceux-là~ Ca te va mon chou ?

Le roux n’attendit pas la réponse de l’infirmier et agita brièvement sa main droite pour saluer les deux bruns. Il s’éloigna peu à peu dans le couloir afin de se rendre sur le toit. Maintenant il allait simplement attendre que la nuit tombe, que le campus se vide et que le calme règne afin d’aller retrouver Noeru. Il prit même le risque de lui envoyer un message lui demandant de le rejoindre chez lui pour qu’ils puissent parler. Mais comme le roux était persuadé qu’elle refuserait de venir, il allait rester sur le campus un moment. Dans le pire des cas, elle connaissait le code de son appartement.
Revenir en haut Aller en bas
http://campus-tenshigaya.forumactif.com/u13
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ça pue pour Toma   

Revenir en haut Aller en bas
 
ça pue pour Toma
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Argentine: ouverture d'un nouveau procès pour crimes de guerre lors de la dicta
» SOS POUR NOUNOURS Border Collié (57) Sarrebourg
» BADMOONZ 3000 pts pour tournoi Haguenau 2010
» Canada- Ségrégation raciale: Débat pour l’ouverture d’une école noire
» Manifestation pour la paix a Cite-Soleil

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CAMPUS TENSHIGAYA :: Corbeille-
Sauter vers: