AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Venez incarner votre personnage de manga / anime préféré ou bien créez le votre, et amusez vous dans le Campus Tenshigaya, une ville sans limites !

Partagez | 
 

 "De quoi vous détendre les oreilles, chers spectateurs..." [Pv : Chii (chisato)]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kaito Shion
♫ Musicien indépendant ♫
avatar

Messages : 37
Date d'inscription : 02/12/2012

Votre personnage ...
Prénom : Kaito
Nom : Shion
Âge : À peu près 18

MessageSujet: "De quoi vous détendre les oreilles, chers spectateurs..." [Pv : Chii (chisato)]   Ven 15 Mar - 19:20

Dans sa loge personnelle, le vocaloid se préparait.

Le stress, malgré l'entrainement corsé qui l'avait endurci, l'emportait, et son souffle augmentait de vitesse.

Voila le moment. Il devait monter sur scène.
Il saisit son micro avant de faire un pas sur le plateau encore invisible des spectateurs.

Les rideaux rouges s'ouvrirent, et la voix du présentateur stoppa les cris des fans.

"Ainsi commence le spectacle produit par nos sociétés. Comme vous l'avait si bien attendu, voici le spectacle qui clouera la tournée hivernale de Kaito Shion ! Prenez plaisir, et détendez vous ! Il vous interprétera pour la première, Cantarella !"

Des" Kyaaaaaaaaaaaaaah !" se firent entendre un peu partout dans la salle.

"Laisse toi prendre... dans mon piège !"

Les feux de scène et la musique démarérent.

Dans cette chanson, la participation de rin, len et miku était nécessaire.



La prochaine allait être "Spice !" une qu'il n'aimait pas beaucoup. Et puis meltdown, et puis tout le reste... ( spice :http://www.youtube.com/watch?v=Ca0rqS7BAFo meltdown : http://www.youtube.com/watch?v=RaV0yuXalaY)

Une bonne heure après, le spectacle était fini.

Il devait signer des autographes, décidément, c'était sans fin. Sa main lui faisait mal a prèsent.
Enfin, il pouvait s'enfuir, tout le monde avait eu sa part.

On lui avait dit qu'il y avait une rencontre avec un autre artiste, qui ne se présenta jamais, encore une arnaque, c'était tellement courant.

Marchant dans les couloir du batiment a prèsent vide, Kaito heurta quelqu'un.

"Pardon, je ne t'es pas fait mal ? Tu vas bien ?"

Il ne reconnaissait pas la personne, et si elle s'averait être une de ses fans, il fallait qu'il parte d'ici, mais par ou? Il n'avait aucune issu.

"Euh..."

[HS : panne d'inspiration pour commencer, désolé !]
Revenir en haut Aller en bas
Chisato Sayashi
~ Elève au Lycée Wakuri ~
avatar

Messages : 401
Date d'inscription : 29/08/2010

Votre personnage ...
Prénom : Chisato
Nom : Sayashi
Âge : 17 ans

MessageSujet: Re: "De quoi vous détendre les oreilles, chers spectateurs..." [Pv : Chii (chisato)]   Mar 19 Mar - 4:14

Elle poussa un énième gémissement de douleur lorsqu’Ayumi lui tira une mèche de cheveux pour la lui boucler. Une nouvelle fois, elle se dit qu'elle n'aurait jamais dû venir ici, elle n'était pas à sa place dans cette chambre aux murs roses recouverts de posters d'un certain chanteur, Kaito Shion... Chisato n'avait jamais entendu parler de lui mais d'après ce qu'elle avait compris, il était très apprécié des adolescentes. Elle soupira lorsqu’Ayumi lui tira une nouvelle mèche de cheveux.

Elle avait vraiment mal mais ne disait rien, de peur de se faire martyriser de nouveau à l'école. En effet, les quatre filles avec qui elle traînait depuis quelques jours, Airi, Ayumi, Erina et Yurina, étaient les quatre plus influentes de l'école grâce à leur argent, enfin l'argent de leurs parents. L'adolescente aux cheveux roses ne savait pas ce qu'elles lui trouvaient, alors qu'elle n'avait pas beaucoup d'argent, plus de parents, et en plus, elle ne se trouvait pas si jolie que ça, comparée à elles. C'était elles qui étaient venues la chercher, et même si Chisato ne les aimait pas vraiment, elle ne voulait pas que le harcèlement qu'elle avait subit du primaire au lycée recommence ici, alors qu'elle était venue pour être tranquille.


Une fois qu’Ayumi avait fini de lui brûler les cheveux avec un fer à friser, ce sont Erina et Airi qui prirent place pour lui tartiner une bonne dose de maquillage sur la figure. Chisato détestait cette sensation, elle avait l'impression de porter un masque, et que sa peau étouffait. Ce fut encore pire lorsqu'elles lui maquillèrent les yeux. La Rose voulut se frotter les yeux pour se débarrasser de cette sensation désagréable, mais les mains de Yurina l'en empêchèrent. Elle soupira et décida de se laisser faire. Chisato n'avait plus l'impression d'être un être humain, mais plutôt un animal sur lequel on faisait des expériences.

Mais contrairement à ce qu'elle pensait, c'était loin d'être terminé, Yurina sortit du placard un robe affreusement courte, comme elle les détestait, mais lorsqu'elle vu les chaussures qu'elle était sensée porter, elle éclata d'un rire nerveux. Ce n'était pas possible qu'elle mette ça. Non seulement c'était trop court, mais ces chaussures... Le talon était bien trop haut, elle allait tomber et s'écraser par terre, pour ensuite mourir de honte. Non, elle ne pouvait pas.

Finalement, après quelques négociations, elle avait réussit à obtenir le droit de garder ses ballerines, bien plates, qui touchaient le sol. Et encore, même avec ça, elle n'était pas sûre de pouvoir tenir debout et marcher sans trébucher. Elle n'avait pas réussi à les convaincre de la laisser mettre un jean et un sweatshirt tout simple par contre, et elle était ainsi condamnée à porter ce vêtement décidément trop court. Lorsque Chisato se vit dans le miroir, elle poussa un soupir, sans sourire. Elle était jolie, ce n'était pas le problème, mais ce n'était vraiment pas elle, elle peinait à se reconnaître dans cette glace. Elle s'efforça tout de même à sourire à ses camarades, qui avaient perdu du temps à faire tout ça. Même si elle ne leur était pas vraiment reconnaissante de la faire se sentir si mal à l'aise et si peu à sa place.


Toutes les cinq, une fois prêtes, descendirent dans l'entrée où les attendait les petits-amis d’Airi et Ayumi. Ils partirent donc tous en direction de la salle de spectacle, où le concert du fameux Kaito Shion, dont les posters tapissaient les murs et le plafond de la chambre de dortoirs des quatre filles. Le trajet ne fut pas si long en réalité, mais pour Chisato, c'était comme s'il s'était écoulé une éternité. Dans la voiture qui les menait jusqu'à la fameuse salle, tandis que deux jeunes filles étaient occupées avec leurs petits-amis à prévoir leurs vacances, à s'embrasser et encore d'autres choses, les deux autres discutaient de ce fameux Kaito, ou alors de la dernière collection d'une marque hors de prix. Elles demandaient de temps en temps son avis à la Rose qui, très intéressée évidemment, se contentait de hocher la tête accompagné d'un petit "Hm..."

Ils arrivèrent enfin et prirent place. Ils étaient tout devant. Chisato était placée entre le petit-ami d’Ayumi et Erina, le jeune homme la regardant avec un sourire mauvais. Chisato ne savait pas trop quoi en penser, elle décida de l'ignorer. De toute façon, avec sa copine à côté, il ne ferait rien. Le concert commença enfin. Chisato s'ennuya bien vite. Il chantait bien, là n'était pas le problème, mais elle s'ennuyait. Les concerts ce n'était vraiment pas son truc, et ce genre de musique non plus. Trop électronique, trop peu naturel à son goût. Elle préférait largement tout ce qui était acoustique, la vraie musique pour elle avait une âme. Ici, c'était plus un produit commercial qu'autre chose selon la Rose.

A quinze minutes de la fin, elle en eu marre, sa tête lui faisait mal, et c'était plus dû aux cris de toutes ces groupies plus qu'au volume de la musique. Chisato avait besoin d'aller aux toilettes pour se rafraîchir. Seulement alors qu'elle cherchait la salle d'eau, un bras la tira dans un coin moins fréquenté. C'était le petit ami d’Ayumi. Comment avait-il fait pour s'esquiver sans que sa copine ne le remarque ? Elle le vit sortir une petite lame. Chisato frissonna lorsqu'elle sentit le froid de la lame sur son cou. Ce mec était taré. Pourquoi faisait-il ça ? Le jeune homme répondit bien vite à ses questions, faisant remarquer à la Rose que si elle prenait un peu plus soin d'elle, elle serait bien plus attirante. Il ajouta également qu'il allait avoir du mal à se retenir devant elle.


- T-Tu as une petite amie... Fais ces choses là avec elle.


Il éclata d'un rire effrayant, qui glaça le sang de l'adolescente, qui avait compris qu'il ne plaisantait pas. Le brun entreprit donc de lui caresser la cuisse d'une main, son autre main maintenant la lame menaçante contre le cou de la jeune fille. Chisato était prisonnière, elle ne savait plus quoi faire. Elle avait envie de vomir et hésita à lui mettre un coup de pied bien placé, mais la sensation de froid dans son cou la ramenait à la réalité.
Elle vit Ayumi qui venait de sortir de la salle, le concert était à présent terminé. La jeune fille semblait les avoir vus aussi, car elle se précipitait vers eux d'un pas furieux. Sa camarade prit Chisato par le bras et l'entraîna dans les coulisses, au calme. La Rose ne comprit pas de suite pourquoi, c'est lorsque qu'elle se souvint de l'expression du petit-ami et de la vitesse à laquelle il avait rangé le couteau que tout s'éclaircit alors. Elle passait pour la méchante, celle qui voulait lui voler son copain.

L'adolescente soupira, elle n'aurait donc pas droit à une année tranquille cette fois non plus ? La jeune fille en face d'elle lui demanda pourquoi Chisato était allée flirter avec son copain, alors qu'elles avaient été toutes les quatre si gentilles avec elle.


Ayumi n'hésita pas à lui mettre une gifle, la joue droite de Chisato était rouge. Et alors que sa camarade s'apprêtait à la gifler une seconde fois, la Rose ferma les yeux mais ne sentit pas le coup venir. Elle les rouvrit et s'aperçut que quelqu'un, qui n'était autre que Kaito, venait de bousculer Ayumi, qui elle semblait parfaitement choquée d'avoir pu toucher et voir son idole d'encore plus près que ce qu'elle avait jamais pu imaginer. Lorsqu'il lui demanda si elle allait bien, elle ne fut pas capable de répondre autrement que par un hochement de tête et ses joues avait pris une jolie teinte rose.

Chisato eut un rictus moqueur face à cette scène, rictus qui se transforma vite en rire lorsqu’Ayumi s'enfuit en courant, ne parvenant pas à dire un seul mot au chanteur. Seulement cet éclat de rire fut de courte durée lorsque la jeune fille, en courant, avait marché sur le pied de la rose. Elle ne savait pas si c'était fait exprès ou non, mais dans tous les cas, elle avait mal. Elle grimaça légèrement, tentant d'en laisser paraître le moins possible.

Elle jeta alors un regard à Kaito, toujours en costume de scène, et toujours muet aussi, qui n'avait pas l'air de savoir quoi dire. Il était vraiment grand, enfin par rapport à elle, ce qui ne voulait pas dire grand chose en réalité vu qu'elle était toute petite. Malgré la pénombre, elle pouvait remarquer qu'il avait un beau visage, bien plus beau que sur les posters dans la chambre. Il semblait plus réel aussi, sûrement en raison de la sueur sur son front due au concert qu'il venait de donner. Elle sourit alors, imaginant la tête que feraient ses fans si elles le voyaient ainsi. Il le voyait déjà se noyer sous la vague de groupies qui lui aurait sauté dessus. La scène était assez comique. Le chanteur semblait assez paniqué également, était-ce parce qu'elle souriait, ou qu'il avait peur qu'elle soit une fan complètement tarée, prête à le suivre jusqu’aux toilettes pour avoir un autographe...

Elle eut un petit rire en s'imaginant ainsi, portant des T-shirts, dormant dans des draps et buvant dans des tasses avec la tête du chanteur dessus. Elle s'imagina crier et s'évanouir comme certaines filles l'avaient fait tout à l'heure pendant le concert. Non, elle n'était définitivement pas comme ça.
Elle salua poliment l'artiste en face d'elle en s'inclinant puis sans un mot, elle tourna les talons pour s'en aller. Seulement, c'était sans compter sur la douleur dans son pied, Ayumi ne l'avait vraiment pas ratée. A cause de la blessure, Chisato trébucha et tomba de nouveau. Elle poussa un nouveau soupir.


- Pourquoi ça n'arrive qu'à moi ce genre de truc !


Elle avait dit cette phrase dans un ton à la fois énervé et implorant, mais également résigné. Sa maladresse était un défaut avec lequel elle avait appris à vivre avec le temps, mais des fois, elle en avait assez. Comme aujourd'hui par exemple. Enfin de toute façon, ce n'est pas comme si elle était vraiment bien cette journée, avec tout ce qui s'était passé, on ne pouvait en effet pas dire que c'était une belle journée. Elle tenta de se lever, mais cette tentative fut un échec, et elle retomba encore plus violemment sur le sol, ce qui n'atténua pas la douleur, bien au contraire. Elle se mordit la lèvre inférieure, elle avait envie de pleurer.
Revenir en haut Aller en bas
Kaito Shion
♫ Musicien indépendant ♫
avatar

Messages : 37
Date d'inscription : 02/12/2012

Votre personnage ...
Prénom : Kaito
Nom : Shion
Âge : À peu près 18

MessageSujet: Re: "De quoi vous détendre les oreilles, chers spectateurs..." [Pv : Chii (chisato)]   Mar 19 Mar - 18:47

Voila que la jeune fille qu'il avait bousculé s’enfuyait en courant... Allons bon... Encore une de ses groupies ? Décidément ! La jeune fille au cheveux rose le salua alors comme lorsqu'on salut tout autre personne dans la rue et le bleu dut avouer que ça ne lui déplaisait pas...
La fille s'affaissa en suite au sol.

Kaito lui tendit une main qu'elle n’aperçut pas -ou ne daigna pas saisir- et se remit a marcher, sans succès, elle se ré effondra au sol.

- Pourquoi ça n'arrive qu'à moi ce genre de truc ! s’exaspéra t-elle alors.
- Vous êtes peut-être une personne du type maladroit mais au grand cœur... s'amusa Kaito qui s'était entre temps rapproché.

Elle essaya alors de se relever mais retomba que plus violemment sur le bas de sa jambe.

- Ça va ? Ta cheville a l'air de te faire mal...


Kaito s'approcha pour observer la cheville de la demoiselle avant d'en conclure que...

- Tu t'es cassé la cheville. Ça risque d'être bien douloureux... Je vais te porter a l’hôpital du coin.

Il souleva alors au dessus du sol la fille qui se tortillait pour descendre.

- Gomen... c'est le seul moyen que j'ai, et mon dos est encombré... soupira t-il alors qu'il portait a présent la rose telle une princesse.

Ils avançaient ainsi, jusqu’à arriver au bout du couloir. La porte de la sortie se trouvaient devant-eux. Le bleu l'ouvrit d'une main.
Dehors, l'air était frai et les bourrasque de vent lui envoyaient les cheveux de la rose dans la figure.

- Au faite, quel est ton nom ? Moi, tu doit déjà me connaitre, mon nom est Kaito Shion.

Il s'approcha d'une voiture avec un homme a l'intérieur.

- Kaito ! Tu as été long ! Et elle ? Aaah ! Je vois ! c'est ta petite-
- Combien de fois dois je vous dire de ne pas tirer de conclusion si vite !
- Demooo... (maiiiis en japonais)
- Emmenez moi plutôt a l’hôpital, manageur, cette fille c'est cassé la cheville.


Il ouvrit la porte de la voiture et déposa la fille a l’arrière avant de s'installer a son tour dans cette luxueuse voiture noire.

- Ça ira ? Tu ne t'es pas ratée...
Revenir en haut Aller en bas
Chisato Sayashi
~ Elève au Lycée Wakuri ~
avatar

Messages : 401
Date d'inscription : 29/08/2010

Votre personnage ...
Prénom : Chisato
Nom : Sayashi
Âge : 17 ans

MessageSujet: Re: "De quoi vous détendre les oreilles, chers spectateurs..." [Pv : Chii (chisato)]   Ven 29 Mar - 23:05

Chisato était tombée deux fois sur sa cheville maintenant douloureuse, et n'avait pas remarqué jusqu'alors la présence du chanteur. Elle pensait qu'il était parti à partir du moment où elle l'avait salué. Elle s'aperçut qu'il était resté dans les coulisses en entendant sa voix, légèrement moqueuse, s'adresser à elle. Sa maladresse fut de nouveau pointée du doigt, mais comme pour se rattraper, il lui dit qu'elle était sûrement quelqu'un avec un grand cœur. Mais Chisato ne sourit même pas, elle n'étaie pas d'humeur, surtout lorsqu'elle pensait à la tournure qu'allait prendre sa vie maintenant. Au lycée elle serait persécutée, mais aussi dans les dortoirs étant donné qu'elle était en internat. Elle était repartie pour vivre de nouveau ce qu'elle avait voulu fuir en venant sur ce campus.

Chisato poussa un soupir en pensant à tout cela, comment allait-elle faire ? Devait-elle partir à nouveau ? Elle fut interrompue dans sa réflexion et ramenée à la réalité par un contact sur sa cheville. Kaito l'avait saisie et s'était mis à l'observer avec attention. La Rose voulut faire un mouvement pour se dégager de la main du chanteur, mais elle avait bien trop mal pour cela, et elle esquissa à la place une grimace à cause de la douleur. Finalement, le verdict tomba, comme elle l'imaginait, elle s'était cassé la cheville et à en juger par la tête que faisait Kaito, elle ne s'était pas ratée.
- Je vais te porter à l’hôpital du coin.

En disant cela, le jeune homme l'avait soulevée, malgré les nombreuses plaintes de la Rose. Elle ne voulait pas être un poids pour quelqu'un et elle savait qu'en l'emmenant à l'hôpital, le chanteur mettait entre parenthèses tout son emploi du temps pour s'occuper d'elle. Elle ne cessait de lui dire qu'elle allait bien, qu'elle voulait descendre, mais rien n'y faisait, le chanteur la portait à présent comme les princesses dans les contes de fées. A vrai dire elle n'avait pas fait attention, trop gênée par le simple fait qu'il prenne de son temps, si précieux, pour lui venir en aide. Ils sortirent assez rapidement du bâtiment, se rendant vers le parking où les attendait la voiture du chanteur.


- Au fait, quel est ton nom ? Moi, tu dois déjà me connaitre, mon nom est Kaito Shion.

- Chisato..


Elle n'eut pas le temps de dire quoi que ce soit d'autre, la porte d'une immense voiture, très luxueuse, s'était ouverte, laissant apparaître un homme que Chisato ne connaissait pas. Il jeta un regard entendu à la Rose et questionna Kaito sur l'identité de la lycéenne. Enfin il semblait penser que Chisato était sa petite amie surtout, et ne semblait pas avoir songé à d'autres possibilités.
Après avoir été installée dans la voiture, la lycéenne observa un peu plus la voiture et son intérieur. C'était immense, elle n'en avait jamais vu de pareille, elle devait faire au moins cinq mètres et la jeune fille ne comprenait pas pourquoi il y avait tant d'espace, pour seulement deux personnes, enfin trois. Une nouvelle fois, elle ne se sentait pas à sa place et ne désirait qu'une chose : rentrer à l'internat. De plus, le manager qui la fixait n'arrangeait rien à son malaise, elle se mordit la lèvre, fixant ses jambes.

Le chanteur lui demanda si elle allait bien, elle hocha vaguement la tête, se demandant toujours ce qu'elle faisait ici, puis elle se souvint d'une chose : ils l'emmenaient à l'hôpital. Elle ne pouvait pas y aller. Les yakuzas auxquels elle avait eu à faire avant de fuir ici travaillaient souvent dans des institutions publiques comme les hôpitaux. S’il la reconnaissait, ce qui était fort probable en raison de ses cheveux, comment allait-elle faire ? Elle évita le regard du manager qui n'avait cessé de la fixer depuis qu'elle était entrée et se concentra sur Kaito, l'air suppliant.


- Je... Vous ne pouvez pas simplement me ramener au lycée ? Il y a une infirmerie là-bas et puis.. Je vais bien..


Elle était elle-même peu convaincue de sa dernière affirmation, mais elle ne voulait pas vraiment rester ici un peu plus, elle ne voulait pas les déranger non plus, mais surtout, elle ne voulait pas avoir de nouveaux problèmes avec les autres mafieux. Elle soupira et reporta son regard sur ses chaussures, de toute façon il ne pouvait pas refuser de la laisser partir...
____

Pas d'inspi désolée c'est vraiment nul OTL
Revenir en haut Aller en bas
Kaito Shion
♫ Musicien indépendant ♫
avatar

Messages : 37
Date d'inscription : 02/12/2012

Votre personnage ...
Prénom : Kaito
Nom : Shion
Âge : À peu près 18

MessageSujet: Re: "De quoi vous détendre les oreilles, chers spectateurs..." [Pv : Chii (chisato)]   Sam 4 Mai - 19:40

- Je... Vous ne pouvez pas simplement me ramener au lycée ? Il y a une infirmerie là-bas et puis.. Je vais bien..

- Est tu bien sur de ce que tu affirmes ? Ta cheville est… euh… dans un sacré état.

Kaito se voulu être persistant, mais devant le regard plutôt craintif de chisato, il céda.

- Je ne sais pas ce qui c'est passé, mais peut importe. Bon, manageur, faite demi tour en direction du lycée s'il vous plaît. J'en profiterez pour saluer mes anciens professeur et dire bonjour aux élèves.
- Ok.

Le manageur fit demi tour avant de rouler a toute allure vers le lycée.

[désolé j'ai peu de temps donc c'est court…]
Revenir en haut Aller en bas
Chisato Sayashi
~ Elève au Lycée Wakuri ~
avatar

Messages : 401
Date d'inscription : 29/08/2010

Votre personnage ...
Prénom : Chisato
Nom : Sayashi
Âge : 17 ans

MessageSujet: Re: "De quoi vous détendre les oreilles, chers spectateurs..." [Pv : Chii (chisato)]   Dim 23 Fév - 16:09

Cela faisait un moment que Chisato fixait  Kaito, elle avait ainsi eu le temps d’observer son visage un peu plus en détail. La première chose qu’elle avait remarqué était, bien évidemment, ses yeux, qui étaient assortis à ses cheveux, c’était assez exceptionnel pour elle car elle n’avait jamais vu cela auparavant. Et puis ce n’était pas n’importe quelle couleur, mais un bleu intense, de la couleur de l’océan, c’était rare et pour le coup, elle se sentit moins seule : elle n’était plus un cas unique de cheveux de couleur étrange. Elle fut interrompue dans ses pensées par la réponse de Kaito à sa requête.


- Es-tu bien sûre de ce que tu affirmes ? Ta cheville est… euh… dans un sacré état.


Pour éviter que le chanteur s’aperçoive qu’elle mente, elle baissa les yeux et se mit à fixer ses genoux, en se mordant la lèvre inférieure. Que sa cheville était dans un sale état, elle le savait bien, et elle savait également que l’hôpital devrait être la meilleure des solutions; seulement elle avait peur. Pour répondre au jeune homme, elle hocha la tête, sans lui accorder un regard ou un mot. 

Quand elle l’entendit accepter de la ramener au lycée, elle n’osa pas le remercier, ni même parler ou le regarder. Elle était bien trop fatiguée par tous les évènements qui s’étaient déroulés il y a à peine une heure. Elle sentait encore le couteau que le petit-ami de sa camarade avait pressé contre son cou. La Rose eut un léger frisson en y repensant et comme par réflexe, elle leva sa main, qui tremblait comme une feuille, puis vint la poser contre l’endroit ou le froid de la lame l’avait atteinte. Elle se mordit un peu plus fort la lèvre pour ne pas pleurer, il fallait qu’elle se contienne, jusqu’à ce qu’ils la déposent devant le lycée. Après elle pourrait se laisser aller et pleurer comme elle le souhaitait.

C’est alors que la voiture s’arrêta. Chisato se redressa immédiatement : ils étaient arrivés devant le lycée, elle allait pouvoir rentrer. Elle prit une profonde inspiration pour ne rien laisser paraître et se tourna vers Kaito. Elle prit la parole, la voix faible et légèrement hésitante.



- M-Merci beaucoup pour votre aide. 


Elle s’inclina légèrement tout en parlant, afin de rester polie et formelle. Toutefois, elle ne s’arrêta pas là.



- Et je suis désolée d’avoir encombrer votre emploi du temps chargé. Rentrez bien.


Elle s’inclina une nouvelle fois vers le chanteur, et vers son manager, puis elle se leva et sortit  précipitamment de la grosse voiture sans attendre qu’on la lui ouvre, ou qu’on l’aide à descendre. Evidemment, Chisato étant Chisato, elle trébucha, mais comme son désir d’être seule triomphait de la douleur,  elle courut jusqu’à ce que sa cheville lui dise de s’arrêter, c’est-à-dire, dix mètres plus loin. 

Elle ne prêta plus aucune attention à la voiture et ne savait pas si cette dernière avait redémarré. La jeune fille s’accroupit par terre, se tenant de nouveau le cou d’une main, puis elle laissa libre cours à ses émotions et se mit à pleurer silencieusement. Chisato savait qu’elle était seule et qu’elle ne risquait rien, à part se faire prendre par la police pour entorse au couvre-feu, et encore. 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: "De quoi vous détendre les oreilles, chers spectateurs..." [Pv : Chii (chisato)]   

Revenir en haut Aller en bas
 
"De quoi vous détendre les oreilles, chers spectateurs..." [Pv : Chii (chisato)]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quoi? Vous plaisantez j'espère! ...Ah bon? [PV Altiom]
» Un Évènement tant Attendu [ LIBRE pour tous Indiens! VENEZ EN GRAND NOMBRE!]
» Quoi ? Vous avez vue un fantôme ? [PV Claire]
» A quoi vous jouer en ce moment?
» De quoi vous êtes-vous inspiré pour créer votre personnage?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CAMPUS TENSHIGAYA :: Corbeille-
Sauter vers: