AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Venez incarner votre personnage de manga / anime préféré ou bien créez le votre, et amusez vous dans le Campus Tenshigaya, une ville sans limites !

Partagez | 
 

 On est toujours mieux chez soi, même quand c'est pas chez nous [privé : Kuro]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Edward McFear
~ Elève au Lycée Wakuri ~
avatar

Messages : 89
Date d'inscription : 11/07/2012
Age : 26

Votre personnage ...
Prénom : Edward
Nom : McFear
Âge : 18 ans

MessageSujet: On est toujours mieux chez soi, même quand c'est pas chez nous [privé : Kuro]   Dim 30 Déc - 21:17

Edward avait dit leurs quatre vérités, aux gens qui avaient critiqués Kuro. Comment avaient-ils osés ? Bref. Les deux lycéens étaient maintenant arrivés devant la porte de l’appartement de la jeune fille. La première fois qu’il était venu ici, il n’avait pas été déçu du spectacle. Des vêtements par-ci, des vêtements par là… Oh une culotte ! Et un soutien-gorge à côté ! Oh encore un autre ! Là, normalement, ça ne devrait pas se passer comme ça. Du moins, le noble l’espérait pour Kuro, sinon il n’allait pas hésiter à l’embêter avec ça. Cependant, alors qu’il venait tout juste de se calmer, son amie reparla de ce qui s’était passé tout à l’heure. Il n’aurait pas dû s’énerver pour si peu ? Avait-elle seulement un peu de fierté cette fille ? Elle avait l’habitude ? Et alors ? Ca n’était pas une raison pour se laisser faire ! Du coup, le jeune homme s’énerva de nouveau, mais cette fois, sur l’hybride :

- Tu as l’habitude ?! Et tu crois que c’est une raison de se laisser insulter de la sorte ?! Tu trouves ça normal ?! Sache que si tu n’es pas prête à réagir face à ces gens, alors moi je le ferai à ta place ! Et je recommencerai tant que je n’aurai pas réussi à faire changer leur mentalité !

Sur ces mots, il se tue, incitant Kuro a rentré dans son appartement, qu’elle venait d’ouvrir. Là, il ne trouva pas de vêtements ou de sous-vêtements, ce qui fit échapper à la jeune, une remarque de la part de son ami. Par la suite, elle le fit s’assoir dans le canapé, alors qu’il grimaça de douleur, avant de s’affaler dessus. Il remarqua que Flore n’était pas là. Tant mieux, il se serait senti de trop si les deux habitantes de cet appartement se trouvaient là en même temps. Pour le moment, il se demandait ce qui allait se passer. Kuro voulait le soigner… Mais alors ça voulait dire qu’il allait devoir retirer ses vêtements ? Au pire, elle allait lui demander de retirer le haut seulement. Oui c’était beaucoup mieux ainsi. Quoiqu’il en soit, le noble, qui s’était calmé, posa ses yeux sur la demoiselle, et déclara d’un ton désolé :

- Je… Je m’excuse de t’avoir crié dessus… C’est juste que ce genre de chose me mette hors de moi. Et puis ça peut être dangereux pour toi. Imagine qu’on veuille te tuer avec pour prétexte que tu as des cornes ? Tu sais, des tarés, il y en a beaucoup dehors…

Sur ces mots, il se tue, détournant le regard. Ces derniers mots lui rappelèrent ce qu’il avait vécu ses deux dernières années. A cause de ces « tarés », comme il disait, il avait perdu la totalité de ses amis. Et ça, il avait toujours du mal à l’accepter. Alors s’il devait de nouveau perdre d’autres amis, et bien… Il ne savait pas ce qu’il ferait. Peut-être que cette fois-ci, il essayait de faire justice soi-même. Et qui sait où cela l’amènerait ? Pour le moment, il ajouta ceci :

- Kuro ? Promets-moi que tu feras attention…S’il te plait…

Il avait un regard suppliant. Un regard qui disait « ne me laisse pas toi aussi ».
Revenir en haut Aller en bas
Kuro Amakusa
~ Elève au Lycée Wakuri ~
avatar

Messages : 393
Date d'inscription : 30/05/2012
Age : 22
Localisation : Campus Tenshigaya

Votre personnage ...
Prénom : Kuro (黒)
Nom : Amakusa (天草)
Âge : 17 ans

MessageSujet: Re: On est toujours mieux chez soi, même quand c'est pas chez nous [privé : Kuro]   Dim 30 Déc - 23:07

Kuro poussa la porte sans rien ajouter , se demandant comment son ami allait réagir à ce qu'elle avait dit . Mal sans doute ... ce serait la réaction la plus humaine . Le sermon ne se fit pas attendre très longtemps , Edward commença à lui crier dessus , lui demandant si avoir l'habitude signifiait se laisser traiter de la sorte , si elle trouvait ça normal .
Non ,bien sûr que non ça ne l'était pas ,l'hybride en avait pleinement conscience mais que pouvait-elle faire seule contre tous les autres ? Elle avait été insultée comme ça depuis sa petite enfance , à quoi bon essayer de tout changer aujourd'hui ?

"-Sache que si tu n’es pas prête à réagir face à ces gens, alors moi je le ferai à ta place ! Et je recommencerai tant que je n’aurai pas réussi à faire changer leur mentalité ! "

Kuro sourit malgré que le coeur n'y soit pas ,amusée par les propos d'Edward . Il voulait changer la mentalité des gens ? Une mentalité encrée depuis des siècles ,voir des millénaires , où les êtres différents avaient toujours attisés méfiance et haine ? Il avait décidément la foi ... ou était-il simplement totalement ignorant pour réaliser à quel point le monde était corrompu ? L'hybride ne voulait pas savoir si c'était le premier ou le second cas ,elle pensait que les ambitions du jeune noble étaient tout à fait louables et qu'elle même ne pourrait jamais les réaliser ... justement parce qu'elle avait des cornes . C'était ainsi ...

Incitée par Edward ,la demoiselle entra dans son appartement ,refermant la porte derrière elle d'un coup de pieds et ,s'étant déchaussé , fit asseoir son ami sur le canapé de son salon . Le jeune noble grimaça de douleur ce qui inquiéta Kuro , puis s'affala sans retenue sur les coussins , sans doute épuisé . L'hybride ne lui en voulu pas , se disant que rester allongé était le meilleur moyen d'atténuer la douleur et se dirigea vers la table du salon où figurait un post-it sur lequel Flore avait gribouillé à la hâte qu'elle travaillait tard ce soir et qu'elle ne devait pas l'attendre pour manger . Tant mieux , l'étudiante ne risquerait pas de tomber sur Edward et de se poser des questions ,c'était plutôt heureux pour une fois qu'elle soit absente .
Kuro allait retourner auprès d'Edward quand ce dernier lui présenta ses excuses :

"- Je… Je m’excuse de t’avoir crié dessus… C’est juste que ce genre de chose me mette hors de moi. Et puis ça peut être dangereux pour toi. Imagine qu’on veuille te tuer avec pour prétexte que tu as des cornes ? Tu sais, des tarés, il y en a beaucoup dehors…"

La jeune fille se retourna sans rien dire ,lui souriant comme pour lui assurer que ce n'était pas grave et qu'elle ne lui en voulait pas :

"-C'est rien ne t'en fais pas ... "

Elle baissa la tète ,se plongeant dans son subconscient . Se faire tuer à cause de ces cornes ? Ça avait déjà failli lui arrivé de nombreuses fois quand elle était plus jeune , quand elle errait dans les rues tard le soir pour trouver de quoi se nourrir ou un endroit où dormir ,elle était tombée plusieurs fois sur des hommes pas nets qui avaient essayé de lui arracher ses cornes . Elle savait très bien ce qu'elle risquait avec ces choses plantées sur son crâne .
Fuyant les images horribles que lui renvoyait sa mémoire ,la jeune fille revint aux cotés d'Edward qui semblait perdu dans ses pensées lui aussi et s'agenouilla pour se retrouver à sa hauteur :

" - Kuro ? Promets-moi que tu feras attention…S’il te plait…"

Il lui avait demandé ça en lui lançant un regard suppliant , comme si il lui demandait de ne pas le laisser seul . Kuro lui sourit tendrement puis posa sa main sur son crâne , lui caressant lentement les cheveux :

"-Ne t'en fais pas ,je sais toujours me protéger . Ne t'inquiète surtout pas pour moi ..."

Elle accentua son rictus , touchée par l'attention d'Edward à son égard et posant son front sur celui du jeune homme ,elle continua :

"-Je te promets que jamais je ne te laisserais seul , tu m'entends ?! Quoiqu'il arrive ,je serai toujours là pour toi ! "

Elle se détacha lentement du jeune homme ,lui souriant toujours et se leva pour se rendre dans sa salle de bain :

"-Je vais chercher de quoi calmer la douleur et de quoi te soigner ."

Sans rien ajouter ,elle s'engouffra dans la salle d'eau et commença à farfouiller dans sa boite à pharmacie ,trouvant des pansements ,des bandes , de la glace et des calmants assez puissants pour soulager Edward .

_________________
Amakusa Kuro da ! Yoroshiku nee !




Revenir en haut Aller en bas
http://on-revit-tout-dans-un-autre-monde.blogspot.fr/
Edward McFear
~ Elève au Lycée Wakuri ~
avatar

Messages : 89
Date d'inscription : 11/07/2012
Age : 26

Votre personnage ...
Prénom : Edward
Nom : McFear
Âge : 18 ans

MessageSujet: Re: On est toujours mieux chez soi, même quand c'est pas chez nous [privé : Kuro]   Lun 31 Déc - 17:08

Kuro ne lui en voulait pas qu’il lui ait gueulé dessus. Tant mieux. Par la suite, Edward lui avait demandé de lui promettre de faire attention. La jeune fille, sourit, et sembla avoir compris qu’il y tenait vraiment, puis elle posa sa main sur la tête du noble, qui se mit à rougir lorsqu’elle commença à lui caresser les cheveux. Mais que... Qu’est-ce qu’elle faisait ?! Il ne s’attendait pas du tout à ce geste. Elle lui avait dit de ne pas s’en faire, car elle savait se protéger. Peut-être, mais vu comment son corps était faible… le lycéen était d’autant plus inquiet. Puis, il la vit posé son front sur le sien. Mais que… Qu’est-ce qu’elle faisait là ?! L’anglais se mit à rougir de plus bel, se demandant pourquoi elle faisait ça. Elle se mit alors à lui promettre que jamais elle ne le laisserait seul, qu’elle serait toujours là pour lui. Aux oreilles d’Edward, ça sonnait comme une sorte de déclaration, mais ça n’était pas cela, n’est-ce pas ? Il ne voulait pas de problèmes avec Flore et puis il n’était pas spécialement attiré par la demoiselle. Il la considérait comme une bonne amie, c’est tout.

Par la suite, elle s’éloigna de lui, ce qui rendit au cœur du jeune homme, des battements normaux. La lycéenne déclara qu’elle allait aller lui chercher des calmants et de quoi le soigner. Edward lui répondit d’un hochement de tête. Puis elle partit en direction d’une autre pièce, qui était surement la salle de bain. Se retrouvant seul, le jeune homme soupira, sentant toujours la douleur. Ne sachant pas trop quoi faire, il se mit à réfléchir en regardant autour de lui. Peut-être qu’il devrait se prendre un appartement lui aussi ? Ses parents avaient insistés pour qu’il prenne une chambre au pensionnat, mais il ressentait le besoin de rester seul parfois et non pas de retrouver d’autres gens le soir venu. Alors que Kuro n’était toujours pas de retour, il se mit à dire, bien fort pour qu’elle puisse entendre :

- J’imagine que mon dernier passage vous a servi de leçon à toi et à Flore.

Il n’avait pas pu s’empêcher de dire ça. C’était comme remonté tout seul à la surface. Et puis il ne pouvait pas faire grand-chose dans son état, alors autant embêter un peu sa sauveuse. Ensuite, il voulut bouger un peu, car il ne se sentait pas très à l’aise. En effet, il n’était qu’à moitié allongé en fait. Il voulut donc se mettre bien, mais tomba du canapé sans le faire exprès, ce qui lui fit lâcher une plainte suivit d’un juron. Il avait trop mal pour pouvoir se relever tout de suite. Kuro allait donc devoir l’aider.
Revenir en haut Aller en bas
Kuro Amakusa
~ Elève au Lycée Wakuri ~
avatar

Messages : 393
Date d'inscription : 30/05/2012
Age : 22
Localisation : Campus Tenshigaya

Votre personnage ...
Prénom : Kuro (黒)
Nom : Amakusa (天草)
Âge : 17 ans

MessageSujet: Re: On est toujours mieux chez soi, même quand c'est pas chez nous [privé : Kuro]   Lun 31 Déc - 18:10

"- J’imagine que mon dernier passage vous a servi de leçon à toi et à Flore"

Kuro , toujours dans la salle de bain ,entendit ce que le noble venait de dire et se mit à rougir fortement en comprenant à quoi il faisait allusion . La dernière fois qu'elle l'avait amené chez elle ,elle avait par mégarde laissé des sous-vêtements lui appartenant et appartenant à Flore sur le divan où elles avaient eu l'occasion de ... faire l'amour , et Edward n'avait pas manqué de les remarquer . Il s'en souvenait donc ?
L'hybride laissa tomber un des rouleaux de bandes au sol ,de surprise ,ne sachant plus quoi penser puis se ressaisit . Après tout ,elle était chez elle , elle avait le droit de faire ce qu'elle voulait dans cet appartement . Elle sentit ses joues se refroidir ,perdant leur couleur rouge cerise , ramassa ce qu'elle avait lâché par mégarde et allait retourner auprès d'Edward quand elle entendit un bruit peu discret venant du salon suivit d'une plainte et d'une expression loin d'être fleurie .
Se précipitant dans la pièce pour voir ce qu'il s'était passé ,elle remarqua Edward allongé au sol , essayant de se relever sans résultat . Elle soupira ,se retenant de rire par égard pour son ami et posant ce qu'elle avait dans les mains , elle l'aida à se relever :

"-Je pourrais toujours te laisser par terre par rapport à ce que tu as dit mais je pense que ce serait pas très respectueux envers toi ."

Elle le rallongea sans trop de difficulté sur le canapé , lui retirant sa cape qui devait sans doute le gêner , la plia proprement puis entreprit la préparation du calmant . Elle saisit dans la boite de calmant un sachet ,le dilua dans de l'eau froide et après avoir bien mélangé , elle le laissa reposer un peu ,une minute pas plus . Pendant cette minute ,Kuro se permit d'éclaircir un point avec Edward :

"-Par rapport à ce que tu as dit tout à l'heure ... permet moi de te rappeller que je suis chez moi et que c'est mon droit de laisser traîner des culottes et des soutient gorges dans mon appart' ... de plus ,à quoi tu t'attendais dans un deux pièces habité par deux filles ? A de la simple colocation ? "

Elle avait été un peu sèche certes mais ne savait pas comment expliquer son point de vue à Edward autrement qu'ainsi . Elle poussa un soupir ,se saisit du verre qu'elle avait préparé pour le noble et lui tendit avant de se rasseoir à ses cotés :

"-Bois ça , ça devrait te soulager très vite . Et vas y lentement , j'ai pas spécialement envie que tu t'étouffes !"

Elle le regarda boire sans rien dire , veillant à ce qu'il boive l'intégralité de la boisson blanchâtre puis lorsqu'il eut fini , elle lui demanda :

"-Bien ,maintenant il va falloir s'occuper de tes plaies . Tu veux bien ...euh ..."

Elle se surpris à rougir , un peu gênée de demander une telle chose à son ami puis continua en le regardant avec embarras :

"-En...enlever ton haut ...pour que je regarde ce qu tu as comme blessures ...s'il te plaît ..."

_________________
Amakusa Kuro da ! Yoroshiku nee !




Revenir en haut Aller en bas
http://on-revit-tout-dans-un-autre-monde.blogspot.fr/
Edward McFear
~ Elève au Lycée Wakuri ~
avatar

Messages : 89
Date d'inscription : 11/07/2012
Age : 26

Votre personnage ...
Prénom : Edward
Nom : McFear
Âge : 18 ans

MessageSujet: Re: On est toujours mieux chez soi, même quand c'est pas chez nous [privé : Kuro]   Mar 1 Jan - 19:21

Kuro revint dans le salon, posant ce qu’elle avait dans les mains, avant d’aider le jeune homme à se rallonger sur le canapé. En même temps, elle lui dit qu’elle pourrait le laisser par terre, par rapport à ce qu’il avait dit, mais que ça ne serait pas respectueux envers lui. Il soupira doucement, soulager qu’elle ne l’ait pas laissé au sol, lâchant un simple « merci ». Il laissa l’hybride lui retirer sa cape, puis la regarda préparer un calmant qu’elle mit dans un verre d’eau, le laissant diluer à l’intérieur, avant de mélanger. A la suite de quoi, elle laissa reposer le médicament, parlant de nouveau au noble. Elle lui fit comprendre qu’elle avait parfaitement le droit de laisser trainer des sous-vêtements dans son appartement. Lui demandant aussi à quoi il s’attendait de la relation entre les deux filles. Pour Kuro, ça avait l’air évident que deux filles qui habitaient ensemble, étaient forcément en couple, alors que ça n’était pas le cas souvent. Du coup, il lui répondit impassiblement :

- Tu sais, j’ai connu des femmes qui habitaient ensemble, elles n’étaient pas forcément en couple.

La lycéenne finit par lui donner le calmant, qu’il but doucement, comme elle le lui conseillait, afin de ne pas s’étouffer. Il était déjà assez mal en point comme ça après tout. Une fois le tout avalé, et après avoir fait un grimace, vu que ça n’était pas si bon que ça, il reposa ses yeux sur son interlocutrice. Cette dernière se mit à rougir lorsqu’elle déclara qu’il allait falloir s’occuper de ses plaies, hésitant avant de lui demander de retirer son haut. Cela gêna le jeune homme aussi, qui ravala sa salive, avant d’accepter, retirant lentement sa veste, puis sa chemise. Il posa le tout à côté de lui, sur le dossier du canapé. Il priait pour que Flore ne rentre pas à ce moment-là. Elle pourrait très bien mal le prendre, et penser des choses qui étaient fausses. Il n’osa pas regarder son amie plus longtemps. Il préférait la laissé faire, ne voulant pas l’embarrasser d’avantage. Cela devait sans doute être la première fois qu’elle allait toucher le corps d’un homme de la sorte. Oui parce que si elle devait le soigner, elle allait devoir le toucher. En y réfléchissant, ça serait aussi la première fois pour l’anglais, qu’une fille le touche de cette façon.

- Tu sais, si ça te gêne à ce point, je peux très bien aller à l’hôpital…

Même s’il disait ça, il avait le sentiment qu’elle le ferait quand même et qu’elle ne voudrait pas qu’il aille se faire soigner par des personnes plus qualifié qu’elle. La bonté de cette fille était vraiment grande, selon le point de vu d’Edward. Une amie comme ça, on n’en trouvait pas à tous les coins de rue. Alors il allait la garder précisément, ça, c’était sûr. Finalement, il se mit à fixer la demoiselle, tout en déclarant avec un petit sourire :

- Je me permets de te remercier une nouvelle fois Kuro.

Puis il se tue, ne sachant pas vraiment ce qu’il pourrait rajouter de plus. Il grimaçait un peu lorsque l’hybride le soigna, vu que ça piquait. Toutefois, il faisait tout son possible pour essayer de supporter la douleur.
Revenir en haut Aller en bas
Kuro Amakusa
~ Elève au Lycée Wakuri ~
avatar

Messages : 393
Date d'inscription : 30/05/2012
Age : 22
Localisation : Campus Tenshigaya

Votre personnage ...
Prénom : Kuro (黒)
Nom : Amakusa (天草)
Âge : 17 ans

MessageSujet: Re: On est toujours mieux chez soi, même quand c'est pas chez nous [privé : Kuro]   Mar 1 Jan - 21:17

"- Tu sais, si ça te gêne à ce point, je peux très bien aller à l’hôpital…"

Kuro refusa tout net d'un signe de la tète ,ne jugeant pas utile de se rendre à l'hôpital pour ce genre de plaies qui se soignaient avec du désinfectant et des bandages puis observa sans rien dire le corps à demi-nu de son ami : il était svelte , musclé mais pas trop , d'un blanc loin d'être palot typiquement anglais qui semblait n'avoir jamais subit d'attouchements de la part d'une demoiselle . Levant les yeux discrètement ,l'hybride crut apercevoir sur les joues d'Edward une légère rougeur : sans doute était-il embarrassé à l'idée de se retrouver dans cet appareil face à une amie ? Ils ne faisaient rien de mal pourtant ,elle ne faisait que le soigner comme une mère le ferait . Attends ...une mère ?! C'était vraiment comme ça que Kuro se voyait à cet instant ?
La jeune fille ne prit pas le temps de se poser la question ,examinant les nombreux bleus et plaies qui figuraient sur le torse d'Edward .Visiblement ,le haut de son corps avait pris tous les coups et heureusement ,les blessures n'étaient que superficielles , même les plus ouvertes . Ces constatations rassurèrent la demoiselle qui poussa un lourd soupir de soulagement avant d'imbiber un coton de désinfectant et de le déposer sur l'une des blessures encore luisantes de sang du noble qui grimaça . Kuro se mit à sa place , ça ne devait pas être agréable et elle ne lui en voulut pas .

Le noble la remercia une nouvelle fois au grand étonnement de la concernée qui s'occupait de bander le torse d'Edward . Elle cessa un instant son activité ,leva ses deux yeux vairons pour les plonger dans les améthystes du damoiseau et lui demanda avec un grand sourire :

"-Et de quoi dois tu me remercier ? "

Tout en ayant dit cela ,elle fixa le bandage à l'aide d'un noeud serré et saisit l'une des mains d'Edward sur laquelle elle posa une nouvelle compresse de désinfectant qui ne manqua pas de le faire grimacer son ami malgré lui :

"-Je ne fais rien de spécial ...je ne fais que te soigner et prendre soin de toi ... rien de plus ... n'est ce pas une chose normale ?"

Kuro posait la question à Edward tout en ayant ,elle ,des réponses déjà toutes prêtes dans sa tète . Elle avait été élevée avec des principes précis et celui d'aider les autres était sans doute la base même de son éducation , elle se voyait mal refuser son aide à ceux qui en avait réellement besoin . Cette bonté illimité lui avait longtemps fait défaut ,permettant à beaucoup de la manipuler pourtant aujourd'hui ,elle était utilisée pour de bonnes causes .
Tout en posant une compresse réfrigérante sur la dernière plaie importante , Kuro poussa un léger soupir puis sourit :

"-Que tu ailles vite mieux ,c'est la seule chose que j’ose te réclamer en échange .... "

Elle gratta une de ses cornes , posant des pansements ça et là puis se releva pour s'asseoir à coté d'Edward avec un grand sourire ,non pas satisfait de son travail ,mais réconfortant , comme pour dire à l'anglais qu'il n'avait pas à s'inquiéter et qu'elle était là pour prendre soin d lui le temps de sa convalescence .

_________________
Amakusa Kuro da ! Yoroshiku nee !




Revenir en haut Aller en bas
http://on-revit-tout-dans-un-autre-monde.blogspot.fr/
Edward McFear
~ Elève au Lycée Wakuri ~
avatar

Messages : 89
Date d'inscription : 11/07/2012
Age : 26

Votre personnage ...
Prénom : Edward
Nom : McFear
Âge : 18 ans

MessageSujet: Re: On est toujours mieux chez soi, même quand c'est pas chez nous [privé : Kuro]   Mer 2 Jan - 14:03

Pourquoi il la remerciait ? Elle était sérieuse ? Tout d’abord, pas tout le monde n’aurait amené chez soi, le jeune homme afin de le soigner. Plutôt appeler l’hôpital pour qu’on vienne le chercher ou alors le laisser là. Certaines personnes l’auraient peut-être même achevé… Ensuite, elle avait fait l’effort de le ramener chez elle, malgré sa faible constitution physique, et ça, peu de personne l’aurait fait. Bref, Edward avait de la chance d’avoir une amie comme elle. Suite à la première question de la demoiselle, l’anglais n’avait pas répondu, vu qu’il était tout de même surpris. Alors la lycéenne parla de nouveau, tout en continuant de soigner le jeune homme, qui grimaçait parfois de douleur. Elle disait que c’était normal de le soigner et de prendre soin de lui, que ça n’était pas quelque chose de spécial. La fixant, il déclara :

- J’ai bien vu que tu avais du mal à me soutenir pour m’amener jusqu’à chez toi. Et pourtant, tu l’as quand même fait. Tu aurais pu appeler l’hôpital pour qu’on vienne me chercher, mais tu as préféré t’occuper de moi personnellement. Ce genre de comportement est rare de nos jours. Alors ne sois pas si modeste et accepte mes remerciements.

Puis il se tue, la laissant terminer de le soigner. Cela lui faisait toujours autant bizarre, toujours autant rougir, mais finalement, ça n’était pas si terrible que ça. Au moins, elle ne lui avait pas demandé de retirer aussi son pantalon pour voir s’il y avait d’autres blessures. Bien sûr, il y en avait, mais moins importantes. Le jeune homme se regarda, son torse entourait de bandes. On aurait dit qu’il commençait une momification. La jeune fille lui dit alors que tout ce qu’elle souhaitait en échange, c’est qu’il aille vite mieux. Oui c’est vrai, elle n’était pas du genre à vouloir demander quelque chose en échange. Puis elle s’assit à côté de lui sur le canapé, souriant grandement au jeune homme. Un sourire qui se voulait rassurant, chaleureux. Le lycéen lui répondit avec un sourire, mais assez vite, un silence s’installa. Edward détourna le regard, ne sachant pas trop quoi dire. Puis finalement, il lâcha totalement au hasard :

- Je me demande ce que pouvaient bien me vouloir ces gens… Je ne suis pas ici depuis très longtemps pourtant et je ne connais donc presque personne. Alors me faire des ennemis, je ne vois pas trop…

Bon d’accord, il avait demandé à quelques filles de leur montrer leur sous-vêtements, mais en arriver jusque-là ? C’est vrai que ça n’était pas la première fois qu’il s’était fait tabasser depuis son arrivé ici. La dernière fois il avait même été soigné par l’infirmier du lycéen… Bref, il ne voulait plus y penser, c’était trop gênant. Il regarda Kuro, ne sachant pas trop quoi faire pour le moment.
Revenir en haut Aller en bas
Kuro Amakusa
~ Elève au Lycée Wakuri ~
avatar

Messages : 393
Date d'inscription : 30/05/2012
Age : 22
Localisation : Campus Tenshigaya

Votre personnage ...
Prénom : Kuro (黒)
Nom : Amakusa (天草)
Âge : 17 ans

MessageSujet: Re: On est toujours mieux chez soi, même quand c'est pas chez nous [privé : Kuro]   Mer 2 Jan - 21:12

Edward lui rendit son sourire , ne disant plus rien , n'ayant sans doute rien à dire . De son coté ,Kuro restait muette ,cherchant un sujet de conversation ,ne sachant de quoi parler . Elle ne connaissait pas bien Edward . Même si il lui avait parlé des raisons l'ayant poussé à venir à Tenshigaya ,elle n'en savait guère plus et craignait de parler d'une chose qui fâcherait ou mettrait mal à l'aise son ami :

"- Je me demande ce que pouvaient bien me vouloir ces gens… Je ne suis pas ici depuis très longtemps pourtant et je ne connais donc presque personne. Alors me faire des ennemis, je ne vois pas trop…"

Kuro le regarda sans rien dire . C'est vrai que se faire attaquer de la sorte dans le campus était plutôt rare et ceux qui subissait de tels traitements étaient souvent des voyous ou des mecs pas très louches ... pas des lycéens sans trop d'histoire comme Edward . A moins que ce soit autre chose en rapport avec son passé ...
Ses yeux vairons croisèrent à nouveau ceux du jeune noble ,elle se décida alors à lui répondre :

"-Ça arrive rarement ce genre d'agression ... et je doute que tu traînes avec des mecs pas trop fréquentables dans le campus . Peut être que le fait qu'on soit amis les a motivé à te tabasser ... Tu sais , les gens comme moi ne devraient pas trop traîner avec les autres"

Elle rit , se forçant . En vérité ,elle n'avait strictement pas envie de rire en disant cela : Flore avait déjà été agressée plusieurs fois par des gens de son université , avec pour simple motif qu'elle hébergeait l'hybride chez elle et qu'elle l’appréciait . Heureusement , la bretonne s'en était sorti avec une joue enflée et quelques égratignures mais Kuro savait très bien où ces individus pouvaient aller . Poussant un long soupir ,la lycéenne se leva ,attrapa ses bandes et ses pansements , retourna les ranger dans la salle de bain sans un regard pour le noble et lorqsu'elle revint ,elle lui demanda :

"-Peut être que ton agression est liée à ton passé qui sait ? Dans tous les cas , c'est pas très utile d'aller porter plainte , les flics sont débordés dans ce campus ...ça parait calme mais en vérité il s'y passe des trucs très louches . Tu verras quand tu auras séjourner dans ce campus quelques années ,il y a vraiment des coins pas très fréquentables comme les bars de Tsumite ou les hôtels . Mais je t'avoue que d'habitude ,Shimura est un quartier tranquille , c'est étrange d te faire agresser là ... même si les ruelles sont propices à ce genre de chose ."

Elle essayait de le montrer le moins possible mais au fond , Kuro était vraiment inquiète pour son ami . Peut être qu'elle devrait vraiment prendre ses distances avec lui au fond ...ça risquait de lui apporter plus d'ennuis qu'autre chose de rester avec elle . Sans rien dire ,pour se rassurer sans doute ,elle posa sa main sur le crâne d'Edward et lui caressa lentement la tète , en soufflant :

"-Fais attention à toi ... s'il te plaît"

Son estomac se mit à gronder si fort qu'il résonna dans l'appartement silencieux . Aussitôt ,elle camoufla son ventre avec ses bras ,ses joues prenant une jolie couleur tomate et lançant un regard gêné à son ami ,elle s'excusa :

"-Désolée ,je commence à avoir faim ... "

Ceci étant dit , la jeune fille s'engouffra dans la cuisine américaine de l’appartement ,fouillant dans les placards et le frigo afin de se constituer un repas correct puis reprenant un instant ces esprits ,elle demanda :

"-Je manque à tous mes devoirs ,tu veux manger quelque chose ? Il faut te nourrir si tu veux te remettre vite sur pied !"

Elle lui fit un grand sourire , toujours aussi rassurant et protecteur et ouvrit d'un coup sec une boite de curry instantané avant de réchauffer le riz qui dormait jusqu'à présent dans le vapo-cuiseur .

_________________
Amakusa Kuro da ! Yoroshiku nee !




Revenir en haut Aller en bas
http://on-revit-tout-dans-un-autre-monde.blogspot.fr/
Edward McFear
~ Elève au Lycée Wakuri ~
avatar

Messages : 89
Date d'inscription : 11/07/2012
Age : 26

Votre personnage ...
Prénom : Edward
Nom : McFear
Âge : 18 ans

MessageSujet: Re: On est toujours mieux chez soi, même quand c'est pas chez nous [privé : Kuro]   Mer 2 Jan - 23:06

Après avoir parlé, Edward entendit la réponse de la jeune fille. Elle disait que ça arrivait rarement ce genre d’agression et qu’elle doutait qu’il trainait avec des gens non fréquentables. Ça c’est vrai. D’ailleurs, il ne trainait avec presque personne. Puis Kuro fit une hypothèse comme quoi c’était peut-être arrivé parce qu’il était ami avec elle. Par contre, la dernière phrase de la lycéenne l’énerva. L’anglais sera les poings, mais ne dis rien, ne voulant s’emporter une nouvelle fois. Cette fille l’aidait, le soigner, alors il n’avait pas le droit de l’engueuler. Le noble se contenta de lui répondre par un sourire forcé, tout comme le faisait elle. Bref, par la suite la jeune fille alla ranger les bandes et ses pansements, à la salle de bain, avant de revenir. Là, elle lui posa une question qui allait commencer à le travailler durant un long moment… Son agression qui serait lié à son passé ? Il y avait pensé avant, mais maintenant qu’il l’entendait de la bouche d’une autre personne, ce fut comme une révélation pour lui. Du coup, il n’écouta qu’à moitié ce qu’elle lui disait, même s’il donnait l’impression du contraire. Si jamais le passé le rattrapait, alors Kuro serait en danger… Non… non non ! Il ne fallait pas que ça arrive ! Mais qu’est-ce qu’il pouvait bien faire ?! S’en aller ? Ou devait-il rester ?

Il sortit de ses pensées lorsque son amie posa sa main sur sa tête, lui caressant les cheveux. En même temps, elle lui disait de faire attention à lui. Caresser ses cheveux… Alicia lui faisait souvent ça aussi. Ça lui faisait vraiment bizarre, le troublait un peu aussi. Puis soudainement, l’estomac de Kuro se mit à gronder. Gênée, elle s’excusa, disant qu’elle avait faim, cachant son ventre avec ses bras. Ensuite, elle se rendit dans la cuisine, et lui demanda s’il voulait manger quelque chose, car il fallait qu’il se nourrisse s’il voulait pouvoir se remettre sur pied. Le noble ne répondit pas. A la place, il se leva, malgré ses blessures et se rendit aussi vite qu’il le pu à la cuisine, tête baissé. Il posa ses mains sur les épaules de la lycéenne, avant de relevant son visage, la fixant d’un air qui montrait de l’inquiétude, mélangé à la terreur. Ses yeux qui étaient aux bords des larmes, montrait un air désolé :

- Kuro… Je suis désolé… Je ne voulais pas que tu sois mêlé à ça… Mais si ça a vraiment à voir avec mon passé…alors ils vont te tuer toi aussi !

Ses doigts se crispaient sur les épaules de la demoiselle, alors qu’Edward tomba soudainement sur elle, ne pouvant plus tenir debout. Sa tête baissée, était posé sur l’épaule de son amie, alors que des larmes commencèrent à couler toutes seules sur ses joues. Entre plusieurs sanglots, il ajouta :

- Mais tant que je reste avec toi… il ne t’arrivera rien… Ils ne te feront rien… Ils ne te prendront pas toi aussi… Pas tant que je serai encore vivant…

Comme la majorité des amis qu’il avait eu, avaient été tué ou kidnapper lorsqu’il n’était pas là, il en concluait qu’il faillait qu’il reste avec la personne pour qu’il ne lui arrive rien. Il n’avait pas d’autre point de repère. Certains diraient qu’il est paranoïaque, mais après avoir perdu tant d’êtres chers, il ne supportait plus cette idée. Même s’il ne connaissait Kuro depuis moins longtemps que ses défunts amis, il avait été touché par sa gentillesse racisme. Il ne pouvait donc pas se permettre de perdre quelqu’un comme elle. Puis soudainement, il l’a pris dans ses bras, comme s’il ne voulait pas la laisser partir. En réalité, il était tellement perdu qu’il ne savait plus vraiment ce qu’il faisait.

- Je ne te laisserai pas tomber Kuro… Je te protégerai, toi, l’un des seuls êtres chers qui me reste…

Il avait toujours le visage baissé, sur l’épaule de la demoiselle. Il ne voulait pas la lâcher, de peur de la perdre elle aussi. Il était réellement perdu et paniqué.
Revenir en haut Aller en bas
Kuro Amakusa
~ Elève au Lycée Wakuri ~
avatar

Messages : 393
Date d'inscription : 30/05/2012
Age : 22
Localisation : Campus Tenshigaya

Votre personnage ...
Prénom : Kuro (黒)
Nom : Amakusa (天草)
Âge : 17 ans

MessageSujet: Re: On est toujours mieux chez soi, même quand c'est pas chez nous [privé : Kuro]   Jeu 3 Jan - 3:08

Kuro sursauta en voyant Edward debout à côté d'elle ,d'abord parce qu'elle ne l'avait pas senti arriver et surtout car elle le pensait trop faible pour tenir sur ses jambes . Le jeune homme posa ses mains sur les frêles épaules de l'hybride puis la regarda avec des yeux prêts à verser des larmes ,son visage reflétant toute la terreur que le noble contenait en lui même à l'instant tandis que la lycéenne le soutenait par les épaules ,craignant qu'il ne s'écroule au sol .
Il s'excusa d'abord de l'avoir mêlé à cette histoire , lui avouant que si cette bastonnade avait rapport avec son passé ,elle risquait de se faire tuer .
Kuro sourit malgré elle :la mort hein ? Elle l'avait vu tant de fois si proche d'elle qu'elle lui semblait bien douce à présent , presque sympathique . Si elle devait mourir ,soit alors elle mourrait . Si c'était écrit ,elle ne se battrait pas pour aller contre le destin .
L'hybride posa ses yeux sur Edward dont les épaules se soulevèrent soudain de manière irrégulière . Il pleurait ,sanglotant tout en expliquant à Kuro que si il restait avec elle ,personne ne s'en prendrait à elle . Il ressemblait à un pauvre animal apeuré cherchant à trouver du secours quelque part .
La japonaise posa sa main sur le dos du noble et le lui caressa lentement , l'autre main caressant doucement les cheveux bruns du damoiseau , essayant de le consoler ,de le calmer . Elle ne savait pas quoi dire ,le laissant pleurer ,se disant qu'il en avait besoin après tous les malheurs qui lui arrivait et qu'extérioriser sa douleur ne pouvait que lui faire du bien .

Edward la saisit soudain ,la serrant si fort contre son torse que Kuro eut mal , douleur qui s'atténua peu à peu pour laisser place à la chaleur que dégageait le noble et qui réchauffait tout entier le corps de la lycéenne . Il semblait vouloir l'empêcher de partir ,de disparaître ,la protéger d'une quelconque agression extérieure . Elle fut tout d'abord étonnée du geste de son ami puis contint sa surprise , écoutant attentivement les paroles d'Edward : il lui assurait qu'il allait la protéger , elle qui était l'un des derniers êtres chers qu'il avait .
La lycéenne sursauta en entendant cela ,son coeur battant à tout rompre dans sa poitrine :personne jusqu'à aujourd’hui ,Flore exclue , ne lui avait dit qu'elle comptait , qu'elle était une personne chère . C'était la première fois ...et Kuro en fut bouleverser . Elle sentait ses jambes trembler sous elle , pria pour ne pas tomber à terre et serra le jeune homme contre elle ,ses mains serrées sur le dos nu du damoiseau .
Retrouvant l'usage de sa voix ,elle rassura Edward d'une voix douce :

"-Ne t'en fais pas ,je n'ai pas l'intention de mourir ni de partir .Je vais vivre quoi qu'il arrive . Je sais que ce n'est pas moi qui le déciderais et pourtant je t'en fais la promesse : sur ce en quoi je crois ,je ne te laisserais jamais . Je resterais avec toi que je sois de ce monde ou dans l'autre ... "

Elle sentait les larmes de son interlocuteur continuer de ruisseler sur son pull , entendait ses sanglots désespérés et pour l'assurer de son honnêteté ,elle l'embrassa tendrement sur la tète :

"-Mais si tu veux me protéger alors ... protège moi ! S'il te plaît ,empêche les autre ou même moi même de me faire du mal !"

Elle passa sa main sous le menton du jeune homme ,relevant son visage trempé de larmes pour plonger ses yeux vairons dans les améthystes d'Edward et essuyant doucement les larmes qui coulaient sur ses joues , elle l'embrassa sur le front :

"-Allez calme toi ..."


_________________
Amakusa Kuro da ! Yoroshiku nee !




Revenir en haut Aller en bas
http://on-revit-tout-dans-un-autre-monde.blogspot.fr/
Edward McFear
~ Elève au Lycée Wakuri ~
avatar

Messages : 89
Date d'inscription : 11/07/2012
Age : 26

Votre personnage ...
Prénom : Edward
Nom : McFear
Âge : 18 ans

MessageSujet: Re: On est toujours mieux chez soi, même quand c'est pas chez nous [privé : Kuro]   Jeu 3 Jan - 17:48

Pendant qu’il était appuyé sur Kuro, Edward sentait les caresses de la demoiselle, sur son dos et sur sa tête. Cela le soulager quelque peu, le rassurait. Mais à la fois, cela le rendait triste, car Alicia agissait de la même façon avec lui. Il avait le sentiment d’avoir retrouvé celle qu’il avait aimée, et qu’il aimait toujours d’ailleurs. Mais ça n’était qu’une illusion, n’est-ce pas ? Kuro n’était pas la jeune londonienne, et ne le serait jamais. Le noble sentit les bras de son amie, qui l’enlaça, lui donnant une nouvelle chaleur réconfortante. Elle le serait contre elle, elle se mit à parler, tentant de le rassurer en disant qu’elle n’avait pas l’intention de mourir ou de partir. Elle le lui promettait, même si ça n’était pas elle qui en décidait. Elle ne le laisserait jamais, que ce soit dans ce monde ou dans l’autre. C’était ce qu’elle avait dit. Malgré tout, le lycéen n’avait pas rassuré, persuader qu’elle ne pourrait pas tenir sa promesse, car tous ses amis étaient morts, et que ça allait continuer ainsi.

Edward ne répondait pas, continuant de pleurer, tout en essayant de se calmer. Mais c’était difficile pour lui. Il sentit qu’elle embrassa sur la tête, avant de l’entendre lui dire que s’il voulait la protéger, alors qu’il le fasse. Il devait empêcher les autres ou elle-même de se faire du mal. Se faire du mal elle-même ? Sur le coup, le jeune homme ne comprit pas pourquoi elle disait cela. Mais en y réfléchissant, elle parlait peut-être de suicide. Le suicide… C’est quelque chose qui travaillait l’anglais en ce moment même. S’il devait subir ces tourments et perdre des amis pendant toute sa vie, alors autant en finir. L’appartement de Kuro était plutôt haut… Alors peut-être que… Non, s’il devait le faire, il ne fallait pas que ça soit ici. Il ne voulait pas traumatiser son amie. Mais s’il mourrait, alors l’hybride serait à la merci de la mort… Non, il devait rester en vie. Du moins tant qu’elle était de ce monde.

C’est alors qu’il sentit la main de la jeune fille sous son menton, qui lui relevait la tête lentement. Elle le fixait dans les yeux, tout en lui essayant les larmes sur son visage. Puis elle l’embrassa de nouveau, mais sur le front cette fois-ci, lui demandant d’une voix douce, de se calmer. Edward essayait, mais il n’y arrivait pas. Pendant ce temps, le noble n’avait toujours pas lâché Kuro, ses mains toujours derrière le dos de celle-ci. Cependant, il alla poser sa main droite sur la joue gauche de la demoiselle, qu’il caressa doucement. Puis il posa son front sur le sien, ayant besoin de sentir qu’elle était là. L’hybride pouvait sentir le souffle saccadé de son ami, sur son visage. A partir de là, il répondit, tout en continuant de sangloter :

- Tu… tu ne comprends pas… Mes amis… A Londres… Ils sont tous morts… Je n’ai rien pu faire… J’en ai même tué un moi-même… Mais… Mais je ne voulais pas faire ça…

Il ne rentra pas dans les détails, approchant ses lèvres de la joue droite de la demoiselle, pour la lui embrasser doucement. Puis il enfouit son visage dans la nuque de Kuro, qui posant son nez, ses lèvres et son menton. Cette fois, s’était dans sa nuque que la demoiselle pouvait sentir la respiration du jeune homme. La main qui était sur la joue de la lycéenne, monta jusqu’à la chevelure de celle-ci, pour la lui caressait tendrement, mais maladroitement aussi. L’autre main de l’anglais était toujours dans le dos de son amie, semblant toujours ne pas la laisser partir :

- Tes caresses… Ça me rappel… Alicia…

Cela ne voulait pas dire qu’il voulait qu’elle arrête. En fait, il ne savait pas ce qu’il voulait. Mais pour le moment, il se mit à la serrer plus fortement contre lui, comme si sa vie ou plutôt celle de Kuro en dépendait. Des larmes coulaient toujours sur ses joues, n’arrivant pas à les arrêter.
Revenir en haut Aller en bas
Kuro Amakusa
~ Elève au Lycée Wakuri ~
avatar

Messages : 393
Date d'inscription : 30/05/2012
Age : 22
Localisation : Campus Tenshigaya

Votre personnage ...
Prénom : Kuro (黒)
Nom : Amakusa (天草)
Âge : 17 ans

MessageSujet: Re: On est toujours mieux chez soi, même quand c'est pas chez nous [privé : Kuro]   Jeu 3 Jan - 20:45

Kuro sentait qu'Edward ne parvenait pas à retrouver son calme , des larmes coulants à nouveau le long de ses joues rougies , ses yeux violets montrant à l'hybride toute la souffrance qu'il endurait en lui . Celle ci se contenta de le serrer un peu plus contre elle quand elle sentit la paume chaude et douce du jeune homme contre sa joue tout aussi brûlante , qu'il caressait lentement avant de poser son front contre celui de la lycéenne qui ne le repoussa pas , le laissant faire en le regardant avec un sourire bienveillant et calme .Elle sentait sur la chair fine de son visage ovale la respiration saccadé et désordonnée du noble qui pleurait toujours et qui lui même devait sentir le souffle serein de la japonaise .
C'est alors qu'Edward lui annonça que tous ses amis étaient morts sans qu'il n'ait pût les sauver ,sans rien pouvoir faire d'autre que les voir disparaître avant de lui confesser que lui même avait tué l'un de ses amis sans en avoir l'intention . Ses sanglots retentissaient dans l'appartement tandis qu'il caressait la pommette de Kuro . Il avait tué un de ses amis ? La demoiselle continuait de lui caresser la tète , ne pouvant se permettre de le juger pour le crime qu'il avait commis ,elle même ayant assassiné sa famille . Au contraire ,puisqu'elle savait ce que c'était de vivre avec ce poids sur la conscience ,elle était sans doute l'une des rares à pouvoir le lui pardonner .

Le noble embrassa la lycéenne sur la joue droite ,ne cessant de caresser l'autre avec la paume de sa main , avant d'enfouir son visage humide dans la nuque de Kuro qui sentit les larmes du damoiseau sur la chair blanche de son cou . Un frisson remonta toute son épine dorsale jusqu'à sa nuque , lentement tandis que le souffle de l'anglais caressait tendrement sa peau mouillée par ses larmes .
Elle sentit la main droite d'Edward se détacher de sa joue pour monter à sa longue chevelure tirée en une haute queue de cheval , la caressant avec une infinie tendresse mais aussi avec maladresse ,ses doigts tremblait en s’emmêlant dans ses cheveux , les tirant légèrement des fois ce qui ne faisait malgré tout pas trop mal à l'hybride qui accentua son sourire bienveillant ,sa main toujours sur la tète brune de l'anglais . Celui ci lui souffla que les caresses qu'elle prodiguait à son dos et à sa tète lui rappelait Alicia -sans doute le caressait-elle de la même manière- et la serra avec plus de force tant et si bien que Kuro laissa échapper un couinement de surprise .
Reprenant ses esprits ,elle cessa ses caresses , craignant que ces gestes affectifs fassent du mal à Edward et lui rappelle cette Alicia qu'il aimait tant , resta un instant sans bouger puis reprit ,massant lentement la tète du noble . Actuellement ,elle se fichait de lui rappeler sa défunte amie ,elle souhaitait juste calmer le noble en le cajolant avec toute la douceur et la tendresse qui dormaient en elle .

Plus elle côtoyait le noble ,plus elle trouvait que leurs passés se ressemblaient ,que leur fardeau était le même alors qu'au début ,elle pensait tout le contraire :elle trouvait que c'était un lycéen sans histoire ,ayant une vie facile et n'ayant jamais rien connu de dur à vivre , elle venait d'avoir les preuves que c'était tout le contraire . Son passé était aussi lourd à porter que celui de l'hybride qui souffla :

"-Je suis désolée pour ce qui est arrivé à tes amis .... "

Elle renforça son étreinte , serrant l'anglais un peu plus fort contre elle , voulant le sentir bien présent auprès d'elle :

"-Je sais ce que tu ressens ...je comprends très bien ce qu'on peut ressentir lorsqu'on tue un être cher sans le vouloir ... On s'en veut jusqu'au plus profond de soi ... et personne ne peut vous excuser car les gens ne comprennent pas et portent un jugement ... c'est pourquoi ... à défaut de te juger ..."

Elle se détacha lentement d'Edward ,s'abaissa pour se retrouver face aux jeune homme et continuant de lui caresser la tète ,elle posa son front contre celui d'Edward ,ses yeux clos . Des images de sa famille baignant dans un bain de sang lui revenaient en mémoire ,la hantant . Elle ne pourrait pas oublier ... même si elle le désirait de tout son coeur :

"-Je te pardonne ton crime Ed' même si il est à tes yeux impardonnable ! "

"Pour se pardonner soit , il faut d'abord se faire pardonner par autrui .." c'est ce que quelqu'un lui avait dit un jour et Kuro était en total accord avec cette idée .
Elle sourit à Edward avec tendresse et gentillesse ,posa ses lèvres sur le front du damoiseau et l'embrassa longuement avant d'à nouveau essuyer les larmes qui coulaient sur son visage , cajolant toujours sa tète brune :

"-Ne pleure pas ...tout va bien ...tout va bien ..."

_________________
Amakusa Kuro da ! Yoroshiku nee !




Revenir en haut Aller en bas
http://on-revit-tout-dans-un-autre-monde.blogspot.fr/
Edward McFear
~ Elève au Lycée Wakuri ~
avatar

Messages : 89
Date d'inscription : 11/07/2012
Age : 26

Votre personnage ...
Prénom : Edward
Nom : McFear
Âge : 18 ans

MessageSujet: Re: On est toujours mieux chez soi, même quand c'est pas chez nous [privé : Kuro]   Ven 4 Jan - 0:29

Kuro lui dit doucement qu’elle était désolée pour ce qui était arrivé à ses amis, avant de serrer plus fortement Edward, dans ses bras. Puis elle déclara qu’elle comprenait ce qu’il ressentait. Tuer un être cher… Oui c’est vrai, l’hybride avait dit avoir tué sa famille. Même si c’était indirectement, elle s’en voulait, tout comme la noble. Et puis il y avait aussi l’entourage qui soit nous en voulait, soit comprenait. Dans le cas de l’anglais, c’était la famille d’Eliot, l’ami qu’il avait tué en ouvrant une porte relié à un foutu mécanisme tueur. Mais il y avait aussi Ashley qui lui en avait voulu. Cette fille qui était leur amie mais aussi secrètement amoureuse d’Eliot. Elle avait voulu tuer Edward pour venger celui qu’elle aimait, mais était morte par mégarde, des mains d’Alicia, qui avait protégé son meilleur ami. A partir de ce moment-là, Alicia et Edward purent partager le même fardeau, tout comme c’était le cas avec Kuro désormais. Mais tout ça n’aurait peut-être pas eu lieu sans la disparition et le meurtre d’un autre de leur ami, Lloyd, qui avait mené à une enquête personnel du groupe d’adolescent. Ce qui avait entraîné le kidnapping d’Eliot mais aussi la division du groupe d’ami. En effet, ne voulant pas être mêlé d’avantage à cela, l’autre moitié de la bande d’ami coupa pratiquement les ponts, mourant quelques temps plus tard dans un incendie criminel chez eux. Ensuite on connait la suite… Comme quoi, un évènement peut en entraîner plein d’autres.

Bref. Kuro se détacha un peu du noble, tout en continuant de lui caressait la tête, posant son front sur le sien, fermant les yeux. Le jeune homme la fixa, le visage toujours inondé par ses larmes. Puis il entendit la lycéenne lui dire qu’elle le pardonnait pour son crime, même si aux yeux du londonien, c’était impardonnable. Se faire pardonner ? C’était la première fois qu’on lui disait cela. Même Alicia qui ne lui en avait pas voulu, ne lui avait jamais dit ça. Edward regarda donc la jeune fille à cornes, avec de grands yeux surpris, alors que celle-ci lui embrassa longuement le front. Elle lui essuya ensuite encore les larmes qui coulaient sur les joues du jeune homme, tout en continuant de lui caresser la tête. Elle finit par lui dire de ne pas pleurer, que tout allait bien. Tout va bien ? Mais non justement ! Tout ça ne changeait rien au fait qu’il pensait que Kuro était toujours en danger.

- Merci… Kuro….Mais…. Ça ne change rien au fait que tu es toujours en danger de mort… Et franchement, à part rester constamment près de toi, ce qui est impossible, je ne sais pas quoi faire…

Puis soudainement, il n’arriva plus à tenir sur ses jambes et s’écroula par terre, entrainant la demoiselle avec lui sans le faire exprès, alors qu’il la tenait toujours dans ses bras. Il se mit à rougir, trouvant la situation embarrassante et plutôt ambiguë pour celui ou celle qui serait soudainement témoin de la scène. En effet, le jeune homme était torse nu en plus. Le sol fait en parqué n’était pas assez chaud à son gout, mais sa douleur interne annulait cette sensation désagréable. Quoiqu’il en soit, pour le moment, il n’avait toujours pas lâché Kuro, même s’il le devait afin qu’elle se relève et qu’elle puisse l’aider à se relever. Au contraire, il la serra un peu plus fortement contre lui. En tout cas, il avait réussi à stopper ses larmes, pour le moment.

- Désolé, je n’ai plus la force de tenir debout… Et même si normalement je devrais te lâcher pour qu’on puisse se relever, mon corps refuse d’obéir…

Au fond de lui, il se disait que s’il la lâchait, il la perdrait, alors que non. La seule personne au monde encore vivante qui le comprenait vraiment… Raison de plus de ne pas la laisser mourir. Il posa une main sur la joue de la jeune fille, la lui caressant tendrement, la fixant dans les yeux, alors qu’avec son autre main il l’enlaçait toujours aussi fermement. Même blessé, sa volonté lui faisait gagné assez de force pour ne laisser partir cet être cher, si cher à ses yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Kuro Amakusa
~ Elève au Lycée Wakuri ~
avatar

Messages : 393
Date d'inscription : 30/05/2012
Age : 22
Localisation : Campus Tenshigaya

Votre personnage ...
Prénom : Kuro (黒)
Nom : Amakusa (天草)
Âge : 17 ans

MessageSujet: Re: On est toujours mieux chez soi, même quand c'est pas chez nous [privé : Kuro]   Ven 4 Jan - 3:38

Edward remercia Kuro de le consoler , enchaînant en soutenant cependant que la situation ,malgré ses beaux discours ,restait inchangée : elle était toujours en danger de mort et à moins que le noble reste constamment auprès d'elle ,ce qui était impossible . Il finit par dire qu'il ne savait pas quoi faire , ce qui fit pousser un long soupir à la demoiselle . Bien sûr qu'il ne pouvait savoir que faire face à une chose pareille ,il n'était qu'un adolescent avec pour seules armes son courage et sa volonté quand ses opposants avaient le pouvoir et les armes matérielles ... évidemment qu'il était impuissant tout comme Kuro l'était .
Les jambes du damoiseau lâchèrent soudain , épuisées de le porter depuis tout ce temps et il tomba ,entraînant l'hybride qu'il serrait contre lui . Celle ci tendit la main ,essayant de se raccrocher à quelque chose afin d'empêcher sa chute mais rien ne vint à son secours et elle tomba au sol ,collé contre le torse du noble qui la maintenait contre lui . Soudain ,elle réalisa à quel point la scène ,sa position allongée sur Edward à moitié nu était embarrassante et un instant ,elle remercia le ciel que Flore ait décidé d'être absente pour la soirée . Si elle l'avait trouvée ainsi ,elle lui aurait sans doute fait une crise de jalousie et Kuro aurait dût platement lui expliquer qu'il s'agissait d'un quiproquo en espérant que la bretonne la croit . Elle voulu se relever mais les bras d'Edward qui la serraient fermement l'en empêchèrent tant et si bien qu'elle ne pouvait même pas se redresser un peu .

Ses yeux étaient plongés dans ceux du jeune homme ,se noyant dans le violet de ses iris tandis qu'il s'excusait de ne plus tenir debout ,lui expliquant que son corps jouait la forte tète et refusait de lui obéir . Il avait posé sa main sur la joue de la demoiselle ,la lui caressant avec douceur ce qui fit rosir les joues de Kuro . Celle ci recouvrit la main du jeune homme avec la sienne ,souriant puis entreprit de se relever . Elle repoussa calmement la main de l'anglais pour la poser au sol , en fit de même avec l'autre bras de sorte à ce qu'Edward se retrouve les bras en croix contre le parquet froid de la cuisine et se releva en reprenant sa respiration devenue trop rapide pendant un instant . Elle regarda le noble qui était étendu au sol ,torse nu , prit son courage à deux mains et rassemblant sa force ,elle l'attrapa par les épaules de sorte à le relever . L'hybride le traîna jusqu'au canapé ,son ami n'ayant visiblement plus de force du tout pour se tenir sur ses deux jambes et le rallongea non sans quelques difficultés physiques sur le divan moelleux . Ceci fait ,elle reprit à nouveau son souffle et s'assit sur le bord du meuble ,sa main sur l'une des épaules du damoiseau :

"-Tu as trop forcé Ed' ... j'ai peur que ton corps ne réagisse plus jusqu'à demain ... J'espère que ça ne durera pas d'avantage ."

Si tel était le cas alors Edward allait devoir rester chez elle pour la nuit . Comment allait-elle expliquer cela à Flore , comment lui dire que pendant son absence ,elle s'était occupée d'un homme et qu'elle souhaitait le garder au chaud la nuit ? Sa compagne lui ferait sans doute la morale et la blâmerait pour sa bonté et sa charité trop importantes ,lui dirait que les hôpitaux sont là pour veiller sur les blessés . Elle aurait vite fait d'appeler l'hôpital le plus proche et d'envoyer le noble là bas et ça ,l'hybride le refusait . Elle ne savait pourquoi mais elle voulait prendre soin et rester à son chevet de son ami jusqu'au bout de sa guérison.
Elle se releva en entendant l'autocuiseur biper ,qu'elle avait auparavant mis en marche , et se tournant vers Edward ,elle lui sourit :

"-Excuse moi ,je vais terminer de me faire à manger . Avec tout ça ,j'en avais oublié ma faim !"

Elle pénétra rapidement dans la cuisine , fit chauffer la sauce curry qu'elle avait au préalable ouverte et servit deux assiettes : une pour elle et une pour son hôte . Même si l'appétit lui manquait sans doute ,elle allait l'obliger à manger . Impossible de guérir et de reprendre des forces sans nourriture , elle était sure de ça sans même avoir fait des études de médecine . Attrapant les deux plats ,elle retourna auprès d'Edward , posa l'assiette étant destiné à son hôte sur un guéridon à coté du canapé et s'exclama en enfournant une cuiller de curry dans sa bouche :

"-Tu vas manger ce que je t'ai préparé d'accord ? Ça t'aidera à aller mieux !"

Elle lui fit un grand sourire , dévorant la moitié de son plat tant son estomac se tordait en elle puis cessa de manger , ses yeux dévisageant Edward avec tendresse

_________________
Amakusa Kuro da ! Yoroshiku nee !




Revenir en haut Aller en bas
http://on-revit-tout-dans-un-autre-monde.blogspot.fr/
Edward McFear
~ Elève au Lycée Wakuri ~
avatar

Messages : 89
Date d'inscription : 11/07/2012
Age : 26

Votre personnage ...
Prénom : Edward
Nom : McFear
Âge : 18 ans

MessageSujet: Re: On est toujours mieux chez soi, même quand c'est pas chez nous [privé : Kuro]   Ven 4 Jan - 20:21

Enlaçant Kuro d’une main, et de l’autre, lui caressant la joue, Edward sentit finalement la force ses bras le quitter. Du coup, après avoir déposé sur le sol, la main de du jeune homme posé sur sa joue, l’hybride pu faire de même avec celle qui se trouvait dans son dos. Puis elle se releva, avant de commencer à porter le noble par les épaules, tant bien que mal. L’anglais avait conscience de ça, mais malheureusement, il n’avait plus aucune force, et ne pouvait donc rien faire. Il se laissa donc traîner jusqu’au canapé, où la jeune fille fut soulager au moment où elle finit de l’allonger. Puis, s’asseyant sur le bord du divan, elle posa une main sur une des épaules du noble. Elle lui dit qu’il avait trop forcé et que son corps ne réagirait peut-être plus jusqu’à demain. Elle espérait que ça ne durerait pas d’avantage et lui aussi d’ailleurs. Mais… Ça voulait dire qu’il allait devoir passer la nuit ici ?! Qu’allait dire Flore lorsqu’elle reviendrait ? Trouver un garçon torse nu, en compagnie de sa chère et tendre compagne… Si Edward avait une petite amie et qu’il était témoin de ça, il ne resterait pas calme, ça c’est sûr. Du coup, il commença à s’inquiéter, le montrant dans sa voix :

- Mais attend… Que va dire Flore ? Si j’étais à sa place et que je trouvais ma copine avec un mec à moitié nu, j’aurai du mal à garder mon calme, ça c’est sur…

Peu de temps après, l'autocuiseur sonna, signe que le repas était près. Kuro lui sourit en s’excusant, mais qu’elle allait terminer de se faire à manger. Et pour Edward ? Elle n’allait pas lui en donner ? Franchement, il ne la voyait pas manger devant lui sans rien lui proposer. Cette fille n’était pas du tout comme ça. Elle était tellement généreuse, douce, gentille. En fait, le noble n’arrivait pas à lui trouver de défauts. Ah par peut-être le fait qu’elle soit curieuse. Mais sinon, il ne voyait pas. Flore avait vraiment de la chance de l’avoir ! Quoiqu’il en soit, Kuro revint avec deux assiettes et non une seule, ce qui n’étonna pas le noble, qui sourit doucement. Il la vit posé ce qui semblait être son assiette à lui, sur un guéridon qui se trouvait juste à côté et à sa portée. Plat du jour : du curry. L’hybride lui demanda de manger, car ça allait l’aider à aller mieux. Franchement, il n’avait pas très faim. Mais pour la remercier de tout ce qu’elle faisait pour lui, il décida d’accepter. Lui rendant son sourire, il essaya d’attraper l’assiette, mais ses mains tremblaient trop, tellement il n’avait plus de force.

- C’est idiot mais… je risque de faire tomber mon assiette dans mon état…

Puis soudainement, il pensa au fait que Kuro le fasse manger. Elle en était parfaitement capable, et il le savait. Rien qu’à cette pensé, il se mit à rougir. Jusqu’ici, personne ne l’avait fait manger. A part quand il était bébé, mais ça, c’était normal. C’était comme… dans un couple… Non non non ! Il n’était pas en couple avec Kuro et elle n’était pas Alicia non plus ! Même si ses caresses étaient similaires… Pour le moment, il n’osait pas regarder la demoiselle, gêné par le fait qu’il ne puisse pas manger tout seul.
Revenir en haut Aller en bas
Kuro Amakusa
~ Elève au Lycée Wakuri ~
avatar

Messages : 393
Date d'inscription : 30/05/2012
Age : 22
Localisation : Campus Tenshigaya

Votre personnage ...
Prénom : Kuro (黒)
Nom : Amakusa (天草)
Âge : 17 ans

MessageSujet: Re: On est toujours mieux chez soi, même quand c'est pas chez nous [privé : Kuro]   Ven 4 Jan - 23:06

Le noble répondit au sourire de Kuro par un rictus amical et comme pour lui dire qu'il acceptait de manger ce qu'elle lui avait préparé ,il tendit la main vers le plat qu'elle avait posé sur le guéridon , encore chaud et attendant de se faire manger . Cependant ,la jeune fille remarqua l'important tremblement qui secouait les mains d'Edward et devina qu'il n'avait plus aucune force , même pas une seule pour porter une assiette . Le damoiseau lui dit que c'était idiot mais qu'il risquait de lâcher l'assiette dans son état , ce qui confirma les craintes de l'hybride sur l'état de santé de son ami . Il était vraiment trop faible pour faire quoi que ce soit et allait devoir rester pour la nuit chez elle .
Cette idée fit resurgir dans sa tète la question que lui avait posé le lycéen : que dirait Flore en le voyant dans cette tenue avec Kuro ? Excellente question . En lui expliquant calmement et en détail la situation ,elle comprendrait sans doute toute l'histoire ...oui mais encore fallait-il qu'elle écoute ! Elle est tellement impulsive qu'il lui arrive d'entrer dans une colère noire sans même attendre de justifications et de claquer la porte sans rien dire . Kuro ne supporterait pas qu'Edward soit témoin d'une telle scène dont il serait le sujet principal .

Secouant la tète pour s'empêcher d'y penser , Kuro posa à nouveau ses yeux hétérochromes sur Edward et remarqua que ce dernier était tout rouge , regardant ailleurs . L'hybride ne comprit pas de suite qu'il était gêné d'être aussi faible mais aussi que l'idée que Kuro lui donne à manger l'embarrassait ...c'est vrai qu'avec un ami ,ce genre de scène est embarrassante . Elle s'amusait parfois à donner la béquée à Flore mais elles étaient en couple et ça les faisait bien rire ...là ,il s'agissait d'Edward et la situation était on ne peut plus sérieuse !
Elle soupira ,admettant qu'elle n'avait pas le choix et attrapant l'assiette réservée au jeune homme ,elle lui fit un sourire maternel avant de plonger la cuiller qu'elle avait dans sa main gauche dans le curry . Elle la porta jusqu'à ses lèvres ,souffla sur la nourriture fumante afin qu'Edward ne se brûle la bouche en mangeant et la tendit doucement vers le jeune homme ,tout sourire :

"-Tiens ,ouvre la bouche ! Fais attention ,c'est encore un peu chaud !"

Elle accentua son sourire tendre en regardant le noble manger sans rien dire ,le rouge teintant joliment ses joues pales puis recommença la manœuvre ,prenant le temps de souffler sur chaque cuiller qu'elle tendait à son ami . Elle le regardait avec douceur , comme une mère aurait regarder son enfant malade en train de reprendre des forces et lui caressa la tète :

"-Voilà ,ça devrait te faire du bien . Pour ta question de tout à l'heure ,au sujet de Flore , il suffira de lui expliquer calmement ce qui t'est arrivé et elle comprendra sans soucis . Ne t’inquiètes pas pour ça ,occupes toi de ta santé et tente de reprendre des forces . "

Elle lui caressa le crâne en souriant , passant ses longs doigts entre les mèches du cheveux du damoiseau , ses grands yeux vairons plongés dans ceux du jeune homme puis l'embrassa sur le front avant de se lever doucement :

"-Je vais voir si j'ai un futon pour toi ! "

Sur ces mots ,elle entra dans sa chambre , ouvrit le placard mural dans lequel Flore stockait une grande partie du linge de maison et où elle était sure de trouver son bonheur ,fouilla un long moment sur les étagères en bois et enfin sortit un futon propre ,emballé dans une housse afin qu'il ne prenne pas la poussière . Elle sourit , toute contente d'avoir trouvé ce qu'elle cherchait et redescendant de son escabeau , elle débarrassa la couette de son enveloppe de plastique et revint auprès d'Edward :

"-J'en ai trouvé un ! Heureusement qu'on en a toujours prévu un pour les invités ! Par contre ,je te prie de m'excuser ,je n'ai que le canapé à t'offrir pour cette nuit ..."

Elle lui fit un petit sourire désolé ,ennuyée de ne pas pouvoir offrir plus de confort à son ami . Elle ne pouvait pas se permettre de le coucher dans son lit qu'elle partageait avec Flore ,celle ci y verrait une violation de son espace , de leur espace où elles s'adonnaient aux plaisirs de la chair et Kuro devait bien avouer que coucher Edward dans ses draps la gênait bien plus que le faire manger .

_________________
Amakusa Kuro da ! Yoroshiku nee !




Revenir en haut Aller en bas
http://on-revit-tout-dans-un-autre-monde.blogspot.fr/
Edward McFear
~ Elève au Lycée Wakuri ~
avatar

Messages : 89
Date d'inscription : 11/07/2012
Age : 26

Votre personnage ...
Prénom : Edward
Nom : McFear
Âge : 18 ans

MessageSujet: Re: On est toujours mieux chez soi, même quand c'est pas chez nous [privé : Kuro]   Sam 5 Jan - 11:53

Finalement, Kuro attrapa l’assiette d’Edward. Alors ça y est ? Elle allait finalement le faire manger ? A ce moment-là, le noble se mit à rougir encore plus. Posant les yeux sur son amie, il la vit prendre du curry sur la cuillère, avant de la porter à ses propres lèvres, mais pour souffler dessus. Le rouge qui colorait les joues du noble, se renforça, ainsi que les battements de son cœur, alors que l’hybride affichait un sourire maternel. Puis elle tendit le tout à l’anglais, pour qu’il puisse manger, lui disant d’ouvrir la bouche et de faire attention à ne pas se brûler. Ravalant sa salive, il ouvrit doucement la bouche, et mangeât ce qu’on lui proposait. Il était peut-être pervers, mais il y avait des situations qui l’embarrassaient tout de même. Elle le faisait manger, soufflait sur la nourriture pour qu’il ne se brûle pas… Il n’ait pas le souvenir qu’Alicia avait déjà fait quelque chose comme ça pour lui. Mais en même temps, c’était la première fois qu’il était dans une situation comme celle-là, incapable de bouger. C’était frustrant, mais à la fois gênant. Il était à la merci de n’importe qui ou de n’importe quoi.

Bref, Kuro recommença plusieurs fois jusqu’à ce que l’assiette soit vide, alors qu’Edward était toujours rouge de honte. Ne disant pas un mot depuis qu’il avait commencé à manger, il continua ainsi, alors que la demoiselle lui caressa de nouveau la tête, tout en souriant toujours. Elle le rassura alors sur le fait que si on expliquait calmement la situation à Flore, elle comprendrait et il n’y aurait pas de problème. Sur ces mots, elle lui caressa de nouveau la tête, passant bien ses doigts dans les cheveux du londonien et l’embrassa une nouvelle fois sur le front, pour après se lever. Là, elle déclara qu’elle allait voir si elle avait un futon pour lui, avant de se rendre dans sa chambre. Le jeune homme sourit, avant de dire :

- Tu sais Kuro, je… je pense que tu ferais une excellente maman.

C’est vrai que dans un sens, il avait l’impression d’être encore un petit garçon, dont on devait s’occuper. Mais bon, il n’avait rien demandé. Et peut-être que c’est comme ça que la lycéenne le voyait pour le moment, d’où son sourire maternel et toutes ces petites attentions. Il ne fallait pas qu’il croit qu’il s’agissait de la réincarnation d’Alicia, sinon il s’aventurerait sur un chemin dont il en sortirait sûrement mal, psychologiquement. Bref, finalement Kuro trouva un futon, revenant auprès du noble. Elle lui dit que Flore et elle en prévoyait toujours pour les invités. Puis elle s’excusa en affichant un sourire gêné, en disant qu’elle n’avait que le canapé à lui proposer pour cette nuit. Ça se comprenait. Après tout, il n’allait pas s’incruster dans leur lit, ça ne se faisait pas. De plus, il pensait toujours que Flore allait rentrer d’une minute à l’heure, alors il essayait de se préparer, dans sa tête, à donner des explications, en espérant qu’elle comprendrait et qu’elle ne pètera pas un câble avant d’avoir entendu toute l’histoire. En même temps, il avait réussi à mettre son histoire comme quoi Kuro allait mourir, de côté. D’un air gêné, il plongeât son regard dans celui de son amie, avant de prendre la parole :

- Je… Merci Kuro, ça me va parfaitement.

Puis il détourna le regard, se mettant de nouveau à rougir. Il avait envie de lui dire une chose, mais il ne savait pas trop comment elle allait le prendre. N’osant toujours pas la regarder, il dit :

- Kuro, je… Tu sais si… Si je devais avoir une sœur… J’aimerai beaucoup que ce soit toi…

Une sœur hein ?... Il ne savait pas vraiment pourquoi il avait dit ça. Sûrement pour que dans sa tête, il se fasse vraiment à l’idée que malgré les gestes communs à Alicia, l’hybride n’était pas cette défunte fille. Et puis, une sœur… Pourquoi pas ? En fin compte, c’est vrai qu’Edward aurait beaucoup aimé avoir une frangine comme elle. Quoiqu’il en soit, il se mit à avoir soif, à cause du curry qu’il avait mangé, mais il n’osa pas demander, trouvant qu’elle avait assez fait de chose pour lui comme ça. Il avait décidé qu’il irait boire lorsqu’il aurait retrouvé ses forces et qu’il pourrait se lever pour aller jusqu’à la cuisine.
Revenir en haut Aller en bas
Kuro Amakusa
~ Elève au Lycée Wakuri ~
avatar

Messages : 393
Date d'inscription : 30/05/2012
Age : 22
Localisation : Campus Tenshigaya

Votre personnage ...
Prénom : Kuro (黒)
Nom : Amakusa (天草)
Âge : 17 ans

MessageSujet: Re: On est toujours mieux chez soi, même quand c'est pas chez nous [privé : Kuro]   Sam 5 Jan - 20:01

Edward lança un regard géné à Kuro avant de la remercier de son attention ,lui assurant que le canapé lui allait parfaitement pour la nuit ce qui rassura l'hybride . Elle savait que le noble était poli et qu'il ne voulait pas trop en demander , ni se montrer exigeant mais elle sentait quand même de la sincérité dans sa voix , ce qui lui faisait plaisir : elle aimait bien que les gens soient sincères avec elle ,lui disent quand une chose allait et quand une autre n'allait pas et c'est exactement ce que le damoiseau faisait en ce moment .
Il détourna soudain le regard ,le rouge de ses joues devenant plus important encore , semblant chercher ses mots pour dire à l'hybride une chose qu'il n'avait pas l'habitude de dire et soudain balbutia que si il devait avoir une soeur ,il aimerait que ce soit elle .
Ces quelques mots eurent vite faits de faire rosir les pommettes de Kuro qui regarda le lycéen sans rien dire ,cherchant à son tour ses mots qui se bousculaient tous dans sa tète . Elle n'avait jamais eu de frère plus jeune ou plus âgé qu'elle ,seulement une soeur et à ces yeux ,c'était déjà beaucoup ... et jamais elle n'avait pensé à Edward en le voyant comme un frère ,vraiment plus comme un ami ... Mais les amis n'étaient pas des frères et soeurs qu'on se choisissait après tout ? Beaucoup autour d'elle disaient que quand la famille de sang ne convenait pas ,les amis devenaient une famille de coeur avec laquelle on se complaisait d'avantage ... pour la demoiselle aux bois qui n'avait tout bêtement plus de famille de sang ... cette vérité se vérifiait tous les jours .
Elle posa la couette qu'elle avait dans les bras au sol et se rassit sur un coin du canapé , un sourire à la fois radieux et amusé sur les lèvres avant de lui dire :

"-Oh vraiment ? Ça me touche beaucoup ce que tu dis là mais ... si tu savais ce que je suis véritablement ... tu ne dirais pas ça ."

Elle posa ses yeux sur son poignet droit caché sous la manche de coton de son pull . Sous le tissu , elle cachait toute la monstruosité dont elle faisait parfois preuve envers les autres mais aussi envers elle même . Quand elle souffrait de façon trop intense , quand son coeur lui faisait trop mal ,elle ressentait le besoin de faire ressortir cette douleur et de la sentir physiquement . Aussi , de nombreuses fois lorsqu'elle était plus jeune ,elle s'était entaillée le bras droit ,s'acharnant dessus afin d'oublier la douleur qui traversait sa poitrine , de tout oublier . Kuro avait encore des cicatrices très visibles incrustées dans la chair de son avant bras . Ce genre de crises de folie ,cette envie de se détruire s'étaient espacées pour disparaître avec le temps , mais les marques indélébiles sur son bras resteraient à jamais pour lui rappeler cette époque .
L'hybride fit un petit sourire gêné à Edward , souleva lentement sa manche verte pour faire apparaître son bras et lui montrant ses scarifications , elle lui demanda en lui adressant un regard mélangeant tristesse et remords :

"-Tu es sûr ...de vouloir d'une soeur pareille ?"

Elle se força à rire ,sa main gauche crispée sur son poignet droit , essayant de ne pas prêter attention aux images de son bras ensanglanté que lui montrait sa mémoire , se répétant que c'était terminé ,que tout ce cauchemar était terminé et qu'elle ne devait plus s'en vouloir autant ! Pourtant ,elle ne pouvait s'en empêcher ,c'était plus fort qu'elle ...
Elle tira sa manche jusqu'à son poignet ,recouvrant son bras sans rien dire et se leva pour se diriger vers la cuisine :

"-Je vais chercher de quoi boire ,le curry m'a donné soif ..."

Bien sûr , elle allait ramener de l'eau à son ami qui devait être aussi assoiffé qu'elle et n'osait peut être pas réclamer quelque chose de plus à la japonaise , mais cette excuse toute trouvée lui permettait de rester un instant seule après avoir révéler une partie de son passé à Edward . Elle ne regrettait pas , c'était juste éprouvant de parler de ça à quelqu'un d'autre que Flore .
Elle remplit généreusement des verres d'eau , les attrapa maladroitement et revint auprès du noble pour les poser sur le guéridon près du canapé avant de se rasseoir sans un mot sur le divan , ses yeux rivés sur ses pieds .

_________________
Amakusa Kuro da ! Yoroshiku nee !




Revenir en haut Aller en bas
http://on-revit-tout-dans-un-autre-monde.blogspot.fr/
Edward McFear
~ Elève au Lycée Wakuri ~
avatar

Messages : 89
Date d'inscription : 11/07/2012
Age : 26

Votre personnage ...
Prénom : Edward
Nom : McFear
Âge : 18 ans

MessageSujet: Re: On est toujours mieux chez soi, même quand c'est pas chez nous [privé : Kuro]   Dim 6 Jan - 3:14

Suite aux paroles du jeune homme, ce dernier se demandait bien ce que Kuro allait lui répondre. Edward avait toujours été fils unique et il ne savait donc pas ce que c’était d’avoir un frère ou une sœur. Alors oui, il parlait peut-être sans savoir ce que ça faisait vraiment, mais il ressentait le besoin de partager avec Kuro un lien plus fort que l’amitié, un lien spécial. Non, pas de l’amour, il ne fallait pas s’y méprendre. D’accord elle avait certaines manières qui étaient communes à Alicia, mais le noble savait très bien faire la différence entre ces deux filles. Maintenant qu’il n’était plus aussi bouleverser que tout à l’heure, il n’y avait plus de risque qu’il fasse n’importe quoi. Bref, il entendit ensuite une réponse de l’hybride, qui venait de poser la couette qu’elle avait dans les bras par terre, avant de s’assoir sur un coin du canapé. Elle lui souriait en disant que ça la touchait beaucoup, mais que s’il savait ce qu’elle était véritablement, il ne dirait pas ça. Hein ? Quoi encore ? Elle allait lui dévoiler une véritable apparence ou un truc dans le genre ? Non, ça devait être autre chose. Une extraterrestre ? L’anglais serait aux anges si c’était le cas, mais il ne savait pas pourquoi, mais il avait l’impression que ça allait être un truc auquel il ne s’attendait même pas.

C’est alors qu’elle lui fit un petit sourire qui montrait toute sa gêne, avant de soulever lentement sa manche droite, laissant apparaitre plusieurs cicatrices sur sa peau. Ainsi, quand elle se sentait mal à l’intérieur, elle se faisait souffrir de l’extérieur ? Toutefois, ses scarifications semblaient anciennes. Cela voulait donc dire qu’elle avait arrêté depuis un moment. Edward en était rassuré. Bref, la jeune fille afficha un regard triste et plein de remords, demandant à l’anglais s’il voulait toujours d’une sœur comme elle. Elle croyait quoi ? Qu’à cause de ça il ne voudrait plus d’elle ? N’importe quoi… Où est-ce qu’elle allait chercher ça ? En tout cas, elle se força à rire, surement pour qu’elle était trop gêné. Puis avant que le noble ne puisse dire quoi que ce soit, elle rabaissa sa manche avant de se diriger vers la cuisine, tout en disant qu’elle allait chercher quelque chose à boire, car ce curry lui avait donné soif. Sans doute allait-elle donné à boire à son ami aussi. Et ce fut le cas, car elle revint avec deux verres d’eau pour les poser sur le guéridon. Edward espérait qu’elle n’avait pas oublié qu’il ne pouvait pas boire tout seul. Alors qu’elle s’assit sur le divan, le londonien déclara d’un ton ferme :

- Idiote… Tu es toujours la même à mes yeux. Alors oui, je veux toujours d’une sœur comme toi !

Il la fixait d’un air sérieux et franc à la fois. Il tenait vraiment à cette relation fraternelle qu’il n’avait jamais connu et qu’il voulait partager avec l’hybride. Par la suite, ses yeux se posèrent sur les verres, et il demanda :

- Sinon…. Flore revient quand exactement ?

Oui cela le préoccupait toujours. Et il voulait se préparer à cela. Même s’il n’y avait pas de quoi en faire toute une histoire. Bref, grâce au médicament donné plus tôt par la lycéenne, il n’avait plus mal, mais ne sentait toujours pas ses membres. Cependant, il commençait à s’ennuyer. Et il détestait cela. Ne rien faire était une chose, mais ne pas pouvoir bouger en était une autre.
Revenir en haut Aller en bas
Kuro Amakusa
~ Elève au Lycée Wakuri ~
avatar

Messages : 393
Date d'inscription : 30/05/2012
Age : 22
Localisation : Campus Tenshigaya

Votre personnage ...
Prénom : Kuro (黒)
Nom : Amakusa (天草)
Âge : 17 ans

MessageSujet: Re: On est toujours mieux chez soi, même quand c'est pas chez nous [privé : Kuro]   Dim 6 Jan - 15:46

Kuro s'attendait à des reproches ou des questions à propos de ses scarifications , elle était sure qu'Edward allait lui dire qu'en effet , il ne voulait pas d'une fille à problème comme amie ou comme soeur d'adoption . Elle se préparait psychologiquement à recevoir des réflexions sur ce qu'elle avait fait , serrant ses poings sur ses genoux et lorsqu'enfin le noble lui adressa la parole ,elle retint tant bien que mal sa panique . Cependant de la bouche d'Edward , il ne sortit que des paroles que l'hybride n’attendait pas et qui la laissèrent profondément soulagée : il lui disait qu'elle était idiote mais aussi toujours la même à ses yeux . Il conclut en affirmant d'un ton ferme qu'il voulait toujours d'elle comme soeur .
Kuro resta muette ,l'émotion lui nouant la gorge , sa voix ne parvenant pas à se faire entendre : le noble avait vraiment l'air de tenir à elle et à ce que cette relation fraternelle s'installe entre eux , sans doute parce qu'il n'avait jamais eu de frère ou de soeur . Et cette détermination qu'elle lisait dans ses yeux violets ne pouvait pas la tromper ou la laisser douter de la véracité des paroles de son ami : il était sincère comme peu de personnes le furent avec elle auparavant .
Les yeux du damoiseau se posèrent ensuite sur les verres d'eau posé sur guéridon et demanda d'une voix préoccupée quand Flore comptait rentrer . A première vue , ça le mettait mal à l'aise de se retrouver face à la bretonne dans la situation actuelle et il semblait vouloir se préparer à cette entrevue . Kuro , se remettant de ses émois ,leva les yeux vers la pendule ronde de la cuisine , affichant les 20h30.Sa compagne lui avait dit dans son mémo qu'elle serait là vers 22heures , ça laissait encore un peu de temps aux deux adolescents pour se conformer à l'idée qu'ils allaient devoir expliquer en détail toute l'histoire et supporter les regards méfiants de la bretonne. Pour l'instant , l'hybride se contenta de rassurer Edward , lui caressant fébrilement la main :

"-Elle revient dans une heure et demi voir deux heures ,ne t'inquiètes pas pour ça ! "

Elle lui fit un grand sourire pour le rassurer ,ses grands yeux vairons le dévisageant avec gentillesse puis prenant son verre d'eau ,elle le bût pour se débarrasser de la soif qui asséchait sa gorge et sa bouche puis entreprit de faire boire son hôte qui était toujours trop faible pour bouger . Elle attrapa le verre d'eau ,souleva sans trop de mal la tète du jeune homme et fit couler dans sa bouche un mince filet d'eau ,assez pour le désaltérer et pas trop pur qu'il ne s'étouffe pas en buvant . Elle recommença plusieurs fois jusqu'à vider le verre , tout sourire lorsqu’elle repensa soudain aux précédentes paroles du noble .Voulant rebondir sur ce sujet ,elle prit une grande bouffée d'air avant de dire d'une voix tremblante , sa main caressant la tète d'Edward :

"-Par rapport à ce que tu as dis tout à l'heure ...moi aussi , j'aimerais avoir ce genre de relation avec toi ! Je te l'ai dit ,je n'ai plus aucune famille ici ...à part Flore . Alors ... si tu veux toujours de moi comme soeur ,je serais heureuse de te considérer comme le frère que je n'ai jamais eu . Et je t'aimerai comme tel ... je t'aime , grand frère ..."

Elle le serra contre elle , tendrement , continuant de lui masser le crâne avec douceur quand elle entendit soudain une clé crocheter la serrure de la porte de son appartement et sursauta . Ce n'était pas Flore , pas déjà ?! Elle ne devrait pas rentrer tout de suite ! Kuro voulu relâcher Edward mais elle n'y parvint pas ,son corps refusait de lui obéir , son esprit lui disait qu'elle ne faisait rien de mal et qu'elle pouvait bien rester contre le noble un petit moment encore . Malgré tout ,son coeur battait à tout rompre dans sa poitrine et son ami devait l'entendre tant il palpitait fort .

_________________
Amakusa Kuro da ! Yoroshiku nee !




Revenir en haut Aller en bas
http://on-revit-tout-dans-un-autre-monde.blogspot.fr/
Edward McFear
~ Elève au Lycée Wakuri ~
avatar

Messages : 89
Date d'inscription : 11/07/2012
Age : 26

Votre personnage ...
Prénom : Edward
Nom : McFear
Âge : 18 ans

MessageSujet: Re: On est toujours mieux chez soi, même quand c'est pas chez nous [privé : Kuro]   Dim 6 Jan - 21:25

Kuro répondit à Edward, tout en lui caressant la main, que Flore allait rentrer dans une heure et demi ou deux. Au moins, ça leur laissait de la marge pour réfléchir à ce qu’ils allaient bien pouvoir lui dire. Ce n’est pas qu’il se sentait coupable ou avait fait quelque chose de mal. Mais l’universitaire pourrait bien penser cela. La noble acquiesça, alors que la jeune fille attrapa un verre d’eau pour boire, avant de saisir le deuxième, afin de faire boire le jeune homme, puisqu’il était trop faible pour le faire de lui-même. Elle y alla doucement, pour qu’il ne s’étouffe pas, lui soulevant un peu la tête, jusqu’à ce que le verre ne contienne plus d’eau. Ca faisait vraiment du bien à l’anglais, qui sentit l’hybride recommençait à lui caresser la tête, lui répondant à cette histoire de lien fraternel. Elle répondit favorablement en disant qu’elle voulait aussi avoir ce genre de relation avec lui. A part Flore, elle n’avait plus aucune famille, alors s’il voulait toujours d’elle comme sœur, elle serait heureuse de le considéré comme son frère. Puis elle déclara qu’elle l’aimerait comme tel, lui disant un « je t’aime », en l’appelant « grand frère ». Et sur ces mots, elle le serra tendrement contre elle en lui caressant encore la tête.

Franchement, le jeune homme n’aurait jamais cru que ça allait se terminer comme ça. Il n’aurait jamais cru qu’elle aille jusqu’à dire qu’elle voulait être pour de bon sa sœur. Mais comme elle l’avait dit, la lycéenne n’avait plus de famille, alors même s’ils n’avaient pas de lien de sang, elle ressentait sans doute le besoin d’avoir de la famille. Ça n’était pas le cas d’Edward, vu qu’il avait encore sa famille. Mais si cela pouvait faire plaisir à sa « petite sœur », alors il deviendrait son grand frère. Lui souriant, il répondit :

- Moi aussi je t’aime, petite sœur…

Puis soudainement, on entendit quelqu’un déverrouiller la porte d’entrée. Quoi ? Déjà ? Mais Flore n’était pas censée revenir avant maximum deux heures ?! Bon du calme, il n’avait rien fait de mal, et Kuro non plus. Bon d’accord il était torse nu et allongé sur le divan, mais il avait des bandages sur son corps et qui se voyaient bien ! Donc on pouvait comprendre qu’il était blessé ! Et puis… mais… Pourquoi l’hybride ne bougeait pas ? Pourquoi elle gardait le noble dans ses bras, alors que sa compagne était en train d‘arrivé ?! Mais à quoi elle pensait ?! Flore allait se faire des films c’est certain ! Si seulement l’anglais avait la force de la repousser… Mais il était trop faible en ce moment ! Complètement paniqué, il voulut demander à Kuro de s’éloigner de lui, mais aucun son ne sortait de sa bouche. Il sentait le cœur de sa « sœur » battre à une vitesse folle. Si l’arrivée de Flore la paniquait tant… Pourquoi elle restait là sans bouger et collé à Edward ?! Ce dernier avait aussi son cœur qui battait la chamade, tellement il était stressé. C’est alors que la porte s’ouvrit, et que Flore apparut. Le jeune homme aurait bien voulu s’évanouir à ce moment-là. Mais il n’y arrivait pas et ça n’aurait pas été très sympathique de laisser Kuro expliquer toute seule la situation. Fixant l’universitaire, il déclara en bégayant :

- C-C’est pas ce-ce que tu crois ! Je-je suis ble-blessé et-et j-je pe-peux plus bouger ! Je-je….

En fait, il avait tellement peur de sa réaction qu’il ne savait pas comment expliqué ça à Flore. Mais il espérait que la lycéenne soit plus à l’aie que lui pour le lui dire.
Revenir en haut Aller en bas
Kuro Amakusa
~ Elève au Lycée Wakuri ~
avatar

Messages : 393
Date d'inscription : 30/05/2012
Age : 22
Localisation : Campus Tenshigaya

Votre personnage ...
Prénom : Kuro (黒)
Nom : Amakusa (天草)
Âge : 17 ans

MessageSujet: Re: On est toujours mieux chez soi, même quand c'est pas chez nous [privé : Kuro]   Lun 7 Jan - 13:56

La porte s'ouvrit calmement dans le dos de l'hybride qui serrait toujours Edward contre elle , ne parvenant pas à s'en détacher ,son corps refusant catégoriquement les ordres de son cerveau. La porte se referma avec cette même douceur puis Kuro entendit la voix agréable et mélodieuse de Flore s'annoncer par un "je suis rentrée" discret ainsi que des pas derrière elle . Elle la devinait derrière elle , en train d'observer les deux adolescents avec stupéfaction , ne s'attendant pas à trouver un homme dans ce logis habité par des filles mais surtout n'ayant jamais crût voir un jour sa petite amie enlacer tendrement un garçon de son âge , torse nu qui plus est .
Edward paniquait , son palpitant battant aussi fort dans sa poitrine que celui de la lycéenne , balbutiant des explications ,essayant de se justifier du mieux qu'il le pouvait en disant qu'il était blessé et que par conséquent il ne pouvait plus bouger le moindre muscle .
Kuro poussa un petit soupir discret ,se demandant pourquoi son ami paniquait de la sorte ,le relâcha lentement pour le reposer sur le divan et se retourna toute sourire vers sa compagne qui , comme elle s'y attendait ,la regardait avec des yeux étonnés mais aussi effarés . Ses grands yeux verts étaient vraiment beaux lorsqu'ils la regardaient de la sorte , ils brillaient au milieu du visage blanc de la blonde :

"-Je vais t'expliquer ,ne t'en fais pas ."

L'hybride s'assit sur le divan ,bien droite pour plonger ses yeux vairons dans les iris émeraudes de Flore qui semblait bouillonner et se contenir malgré elle . Elle avait l'air épuisé par sa journée de cours et son travail malgré tout ,elle tenait à garder son calme . Parce qu'Edward était là ? Non c'était autre chose ...elle n'avait pas envie de se disputer une énième fois avec sa compagne :

"-Je te donne 5 minutes ,je suis juste repassée ici pour prendre mes partitions et te voir un instant ...mais il me semble que tu es déjà en bonne compagnie . Dans ce cas ,je vais pas te déranger et retourner à Kanjiro ! J'imagine que tu veux l'appart' pour toi toute seule !"

Le ton de sa voix ,au contraire de son visage impassible , était dur et presque tremblant de colère ,ses paroles méprisantes et blessantes . Lorsqu'elle lui dit qu'elle était en bonne compagnie ,Flore adressa à Edward en regard noir , presque haineux qui fit froid dans le dos de l'hybride , elle n'avait jamais vu son amante dans cet état depuis longtemps et elle n'aurait jamais crût qu'elle soit aussi jalouse ...c'était touchant dans un sens mais aussi ...un peu blessant dans l'autre .Elle ne lui faisait donc pas confiance ?
Kuro sentit son coeur se serrer dans sa poitrine à cette idée et articula calmement , prenant sa défense mais aussi celle du noble :

'-Oh je t'en prie ,e ne suis pas en "bonne compagnie" , Edward n'est qu'un ami ! Comme il te l'a expliqué ... il a été agressé pas loin d'ici et ne pouvait plus bouger du tout . Les blessures qu'il avait n'étaient pas trop graves mais assez nombreuses ,plutôt que de l'emmener à l'hôpital de la zone voisine qui est assez loin à pieds, j'ai préféré l'accueillir ici ! Si il est torse nu ,c'est juste parce que je viens de terminer ses bandages ."

Elle minimisait un peu la situation , omettant volontairement les nombreuses marques de tendresse qu'elle avait adressé à son ami de peur que la situation ne s'envenime et adressa un sourire sincère à l'universitaire qui semblait sceptique , prête à faire la morale à sa compagne . Ses yeux verts autrefois baignés de colère se radoucir soudain,devenant compréhensifs :

"-C'est vraiment ainsi que ça s'est passé ?

-Oui ,crois moi ...s'il te plaît ."

Kuro opina du chef pour accentuer la véracité de ses propos . Son coeur battait fort en sa cage thoracique , elle avait la désagréable impression qu'il voulait s'extraire de son corps pour lui ôter la vie . Il n'en fut rien pourtant , il resta sagement dans s poitrine à palpiter avec violence . Que craignait l'hybride à ce point ? Elle n'avait pas menti ,avait été la plus honnête possible alors ...pourquoi avait-elle si peur que Flore s'énerve contre elle ?
Il n'en fut rien ,l'universitaire passa sans rien dire à coté d'elle , riant intérieurement d'une manière lui étant bien personnelle , puis se dirigea dans la chambre commune aux deux jeunes filles pour en ressortir quelques secondes plus tard ,sa pochette de partitions oubliée sous le bras .
Elle se planta devant la demoiselle aux cornes , qui leva les yeux pour voir le visage souriant de son aînée , et déposa un baiser tendre sur les lèvres de cette dernière , sans même se soucier du noble . La japonaise sentit ses joues blanches s'enflammer d'un coup au contact de la bouche sucrée de Flore , prolongea un instant le baiser puis se détacha lentement et à regret , ne voulant pas être trop démonstrative et retenir son aînée trop longtemps . Celle ci compris ,n'en fit donc pas plus et caressant les cheveux bruns de la demoiselle , elle déclara d'une voix douce et enjouée ,celle que l'hybride aimait tant :

"-Bien ,je vais y aller alors ! Pas de bêtises d'accord ?!"

Elle jeta un coup d'oeil discret à Edward ,un sourire amusé aux lèvres et souffla à l'oreille de sa compagne , en français pour que ce dernier ne comprenne pas ce qu'elle échangeait avec Kuro :

"-En tout cas ,tu les aimes pas très musclés ma puce !"

Kuro rougit en entendant les paroles de la bretonne qui lui sourit en se redressant et répliqua ,toujours dans la langue latine qu'elle avait mis tant de temps à apprendre et dont la prononciation lui échappait parfois encore aujourd'hui :

"- Arrêtes , Ed' ne m'attire pas du tout ! Qui voudrait sortir avec un pervers qui demande à toutes les demoiselles de lui montrer leurs dessous ?! Et puis ,il a toujours des ennuis le pauvre !

-Pervers et malchanceux tu dis ? Tu choisis tes amis correctement , c'est bien !

-Je prends ce qu'il y a ! Et au fond ,il est pas méchant ,juste idiot !"


Les deux jeunes filles se mirent à rire de bon coeur ,amusées par les réflexions de l'une et de l'autre puis Flore se dirigea sans rien ajouter vers le hall d'entrée ,se chaussant de ses ballerines blanches en riant quelques fois et se tournant vers Edward ,ses deux anglaises retombants lourdement sur ses épaules ,elle lui présenta ses excuses :

"-Au fait ,Edward-kun , excuse moi pour tout à l'heure . Je t'ai un peu accusé sans savoir ... reste aussi longtemps que tu veux chez nous !"

Elle sourit au jeune homme pour l'assurer de son amitié puis ouvrit la porte du studio avant de disparaître dans le couloir ,prenant le soin de refermer derrière elle la porte à clé . Kuro resta un instant à fixer la porte ,un sourire amusé et soulagé sur les lèvres et se tournant vers Edward , elle lui adressa un grand sourire lumineux :

"-Tout s'est bien passé heureusement ! J'ai bien crûs qu'elle allait te mettre dehors ! Et ça m'aurait vraiment ennuyée de te laisser seul dans cet état ."

Elle accentua son rictus déjà large et posa sa main sur celle d'Edward pour caresser sa paume du bout des ongles , tendrement . Elle était soulagée ,très soulagée !

_________________
Amakusa Kuro da ! Yoroshiku nee !




Revenir en haut Aller en bas
http://on-revit-tout-dans-un-autre-monde.blogspot.fr/
Edward McFear
~ Elève au Lycée Wakuri ~
avatar

Messages : 89
Date d'inscription : 11/07/2012
Age : 26

Votre personnage ...
Prénom : Edward
Nom : McFear
Âge : 18 ans

MessageSujet: Re: On est toujours mieux chez soi, même quand c'est pas chez nous [privé : Kuro]   Lun 7 Jan - 16:09

Flore avait l’air surprise. Très surprise. Mais aussi, on voyait bien qu’elle se retenait d’exploser de colère. Edward comprenait parfaitement. Voir la fille qu’on aime dans les bras d’un autre… Malgré les explications du jeune homme, qui n’étaient pas très clair, cela n’arrangeât pas pour autant les choses. Il comptait donc sur Kuro pour adoucir sa compagne et lui expliquer tranquillement ce qui s’était passé. L’hybride lâcha le noble, le reposant sur le divan, avant d’aller s’assoir dans un coin de celui-ci, disant à Flore qu’elle allait lui expliquer. L’universitaire répondit qu’elle lui donnait cinq minutes. Elle était passée pour prendre ses partitions et la voir un peu, ajoutant que Kuro avait l’air d’être en bonne compagnie. Donc elle était vraiment en train de croire que la jeune fille la trompait ? Bref, elle dit aussi qu’elle n’allait pas la déranger plus longtemps et retourner à Kanjiro, pensant même que la lycéenne voulait l’appartement pour elle toute seule. On pouvait sentir de la colère, dans les dernières paroles de Flore, ce qui fit sentir Edward, vraiment mal. A tous les coups, elle allait le jeter dehors, vu le regard noir qu’elle avait lancé à l’anglais. Il avait même eu des frissons à ce moment-là.

Heureusement, Kuro répliqua en disant qu’elle n’était pas en « bonne compagnie », que le jeune homme était juste un ami. Elle confirma les paroles du londonien, qu’il avait été agressé et qu’il était trop faible pour bouger. Et comme l’hôpital était plus loin que l’appartement, elle avait préféré l’amener ici afin de le soigner. Et pour le fait qu’il était torse nu, elle expliqua cela par les bandages qu’elle venait de finir de lui faire. Est-ce que cela suffirait à Flore ? N’allait-elle pas poser des questions sur l’étreinte qu’elle avait vue en entrant chez elle ? Apparemment, elle avait l’air de se calmer, son visage se radoucissait petit à petit, demandant si c’était vraiment ce qui s’est passé. Kuro confirma cela, alors qu’Edward émit un faible soupir de soulagement. Par la suite, l’étudiante se rendit dans la chambre, afin de récupérer ce qu’elle était venue chercher. Puis elle revint, et embrassa tendrement la fille aux cornes. L’anglais détourna le regard, puis ne voulant pas trop tenir la chandelle, il se mit à racler sa gorge pour les faire réagir. Heureusement, elles finirent par se détacher l’une de l’autre, avant que Flore ne déclare qu’elle allait y aller, leur demandant de ne pas faire de bêtises. Le noble sourit, mais le perdit bien vite en tendant ce qui suivi.

En effet, les deux filles commencèrent à parler en français. Une langue que l’anglais avait apprise, pensant que ça pourrait lui être utile un jour, vu que la France était juste au sud de son pays natale. Toutefois, ça n’est pas le fait qu’elle parlait en cette langue qui lui fait apparaitre un rictus sur la tempe. En fait, Flore commença à dire, avec un sourire amusé aux lèvres, qu’Edward n’était pas très musclé. Puis Kuro répondit, en français aussi, que le jeune homme ne l’attirait pas du tout. Car qui voudrait sortir avec un pervers qui demandait à toutes les filles de leur montrer leurs sous-vêtements ? Ainsi, elle avait entendu parler de ça… Mais ça n’est pas tout. Elle avait même dit qu’il était malchanceux, et qu’elle prenait ce qu’elle trouvait comme ami. Quoi ?! Mais si elle ne voulait pas de lui, elle avait qu’à lui dire de suite ! Et pour finir, elle le traita d’idiot ! Là, franchement, Edward bouillonnait intérieurement, surtout que les deux demoiselles se mirent à rire de bon cœur. Finalement, l’étudiante sourit à l’anglais, lui présentant ses excuses pour l’avoir accusé à tort. Elle rajouta qu’il pouvait rester ici tant qu’il le voulait. Oh ça… il ne savait pas s’il allait rester plus longtemps. Et puis il aurait bien voulu des excuses pour cette conversation en français qu’elle avait eu avec sa compagne ! Même s’il était en colère, il se força à sourire, répondant à son interlocutrice :

- Pas besoin de t’excuser pour ça, Flore. J’aurai réagi comme toi si j’étais à ta place...

Sur ce, la blonde quitta l’appartement, avant que l’hybride ne se tourne vers le noble, un grand sourire sur le visage. Elle disait être rassurer que tout se soit bien passé, car elle avait cru que Flore allait le mettre à la porte. Oui et bien ils étaient deux à avoir cru ça alors ! Puis il la vit posé sa main sur la sienne, la lui caressant tendrement du bout des ongles. Edward finit par perdre son sourire, qui était forcé. Il fixa son interlocutrice dans les yeux, avant de dire, en français :

- La France et l’Angleterre ne sont pas si éloigné l’une de l’autre tu sais…

Son visage se mit alors à exprimer de la colère. En l’entendant parler en français, Kuro savait parfaitement qu’il avait compris toute la conversation qu’elle avait eue avec l’universitaire.

- Alors comme ça je ne suis pas très musclé, pas attirant, pervers et malchanceux ?! Ah j’oubliai, je suis aussi un idiot ! Je crois bien que je vais appeler un taxi et retourner dans ma chambre à l’internat !

Sur ces mots, il plongeât tant bien que mal sa main dans sa poche, fébrilement, afin de pouvoir sortir son téléphone portable. Il n’avait pas supporté qu’on parle derrière son dos comme ça, en pensant qu’il ne comprendrait pas un mot de ce qui se disait. Kuro l’avait vraiment déçu sur ce coup-là. Finalement, il réussit à sortir son mobile de sa poche.
Revenir en haut Aller en bas
Kuro Amakusa
~ Elève au Lycée Wakuri ~
avatar

Messages : 393
Date d'inscription : 30/05/2012
Age : 22
Localisation : Campus Tenshigaya

Votre personnage ...
Prénom : Kuro (黒)
Nom : Amakusa (天草)
Âge : 17 ans

MessageSujet: Re: On est toujours mieux chez soi, même quand c'est pas chez nous [privé : Kuro]   Lun 7 Jan - 19:52

Kuro continuait de caresser tendrement la paume du noble sans rien dire ,s'en voulant un peu d'avoir dit de telles choses sur son ami . Elle ne pensait pourtant pas la majorité de ce qu'elle avait dit ,surtout quand elle avait assuré qu'elle prenait les amis qui lui venait . Au contraire ,elle ne prenait pas tous ceux qui lui paraissait amicaux ,elle faisait attention afin de ne pas avoir à souffrir comme durant son enfance . Cette douleur ,ce sentiment de trahison ,elle ne voulait plus jamais les ressentir .
Elle soupira , prise de remords tout en se rassurant , se répétant qu'Edward ne pouvait pas comprendre la langue française quand ce dernier lui adressa la parole dans cette langue , lui faisant remarquer que la France et l'Angleterre n'étaient pas des territoires très éloignés l'un de l'autre . Entendant cela , l'hybride eut un sursaut puis un frisson remonta le long de son épine dorsale : ces craintes se confirmèrent ,le jeune homme avait compris toute la précédente discussion avec Flore .
Se tournant vers lui ,affichant une mine étonnée , la japonaise remarqua alors la colère qui se lisait sur le visage autrefois doux du noble . Celui ci se mit alors à hurler sur la lycéenne qui restait immobile , la tète basse ,écoutant sans rien dire les paroles qu'Edward lui adressait . Il lui reprochait ses paroles ,lui disant qu'ainsi il était pas musclé ,pervers malchanceux ,pas attirant et idiot en prime et finit par dire qu'il allait allait appeler un taxi pour rentrer à l'internat . Ce qu'il dit transperça violemment le palpitant de Kuro ,qui battait à toute allure , une douleur indescriptible s'écoula dans sa poitrine . Pourquoi fallait-il que ça tourne comme ça ? Pourquoi avait-il fallut qu'elle dise toutes ces choses qu'elle n'avait jamais pensé ? Peut être il était pervers ,maladroit ,malchanceux ...mais la plus idiote des deux ,c'était bien elle !

Elle sentit les larmes monter en cascade à ses yeux , larmes qu'elle refoula aussitôt . Ce n'était pas le moment de pleurer et de se lamenter , il fallait qu'elle répare ses erreurs au plus vite avant de perdre Edward . Elle ne voulait pas que ça arrive ,elle ne voulait pas qu'il parte avec cette image d'elle ! Voyant du coin de l'oeil que le noble avait saisit son portable ,elle tendit la main vers la sienne ,lui saisit le poignet en manquant de tomber et le serrant dans son poing en tremblant ,elle murmura d'une voix tremblante qui trahissait sa panique :

"-Pas ça ...je t'en prie ...pas ça ... s'il te plaît ..."

Elle se mordit la lèvre pour empêcher les larmes qui humidifiaient ses yeux de mouiller ses joues . Il avait l'air dans une telle colère qu'elle ne savait pas comment lui présenter des excuses . Il le fallait bien pourtant !
Elle prit doucement le portable du jeune homme ,sans rien dire et le déposant dans la poche de son short , elle le rassura :

"-Ne t'inquiètes pas , je te le rendrais dès que j'aurais dit ce que j'ai à dire . "

Elle était bien décidée à obtenir le pardon d'Edward , qu'importe ce qu'elle devrait faire pour se faire pardonner . Plongeant ses yeux vairons dans ceux du damoiseau ,elle articula d'une voix tremblante :

"-Ecoute ... je ne pensais pas ce que j'ai dis sur toi à Flore ... Je ne sais pas pourquoi des choses pareilles sont sorties de ma bouche ...surtout quand j'ai dis que je prenais les amis qui me venait . C'est faux , c'est complètement faux ..."

Elle fit un petit sourire désolé mais sincère et se releva sans rien dire du divan sur lequel elle s'était assise avant de s'agenouiller un peu en retrait du meuble , à même le sol . Si elle devait platement s'excuser alors autant le faire dans les règles japonaises ...et elle ne pouvait être pardonner qu'en montrant à quel point elle s'en voulait ,autrement Edward penserait que ces excuses ne sont que des paroles dans le vent et une façon d’avoir sa conscience tranquille . Elle prit une longue inspiration et s'inclina, posant son front contre le parquet qui recouvrait le sol de l'appartement :

"-Je suis vraiment désolée d'avoir agi de la sorte ! Crois moi ,je m'en veux terriblement pour ce qu'il vient de se passer ... je n'aurai pas dût faire ça ..."

Elle resserra ses poings lentement ,se plantant ses longs ongles dans ses paumes au point de se faire saigner tandis que des larmes lui montaient une nouvelle fois jusqu'aux yeux :

"-Je ...je t'en supplie ...pardonne moi .... ne me déteste pas pour ce que j'ai fais s'il te plaît ... je ne veux pas te perdre !"

Elle voulut réprimer un sanglot mais n'y parvint pas , ses larmes brouillaient sa vue et tombaient lourdement sur le parquet propre et lustré . Sa poitrine la tiraillait ,elle avait l'impression d'avoir un couteau planté dans le coeur tant la douleur était insupportable et étouffante . Elle se redressa lentement en reprenant son souffle ,essuyant ses yeux d'où perlaient en abondance des gouttes salées :

"-Je suis désolée ! Pardon Ed' ! Pardon !"

C'est tout ce qu'elle réussit à balbutier tout en sanglotant ,n'arrivant plus à calmer sa douleur et à garder ses remords enfouis en elle .

_________________
Amakusa Kuro da ! Yoroshiku nee !




Revenir en haut Aller en bas
http://on-revit-tout-dans-un-autre-monde.blogspot.fr/
Edward McFear
~ Elève au Lycée Wakuri ~
avatar

Messages : 89
Date d'inscription : 11/07/2012
Age : 26

Votre personnage ...
Prénom : Edward
Nom : McFear
Âge : 18 ans

MessageSujet: Re: On est toujours mieux chez soi, même quand c'est pas chez nous [privé : Kuro]   Lun 7 Jan - 22:30

Soudainement, Kuro commença à paniquer, attrapant le poignet du jeune homme, pour le serrer en tremblant, parlant d’une voix qui montrait sa panique. Elle le suppliait de ne pas partir. Edward s’en fichait. Elle s’était moquée de lui et il ne voulait que partir d’ici désormais. C’est alors qu’elle lui prit carrément son téléphone portable. Comment osait-elle ?! Si seulement l’anglais arrivait à bouger correctement, si seulement il avait assez force… Bref, il vit la demoiselle mettre son portable, dans sa propre poche. Elle lui dit ensuite de ne pas s’inquiéter, qu’elle le lui rendrait après avoir dit ce qu’elle avait à dire. Bon, et bien dans son état, il n’avait pas trop le choix. Continuant de la fixer avec colère, il attendit de voir ce qu’elle allait bien pouvoir lui déballer comme excuse. Il l’entendit donc continuer de parler, d’une voix tremblante. Elle disait qu’elle ne pensait pas ce qu’elle avait dit sur lui. Ah ? Vraiment ? Pourtant sa avait bien l’air de la faire marrer ! Et en plus elle osait dire qu’elle ne savait pas pourquoi des choses pareilles étaient sorties de sa bouche ?! Mais peut-être parce qu’elle els pensait vraiment ! Et pour le fait qu’elle prenait els amis qui lui venait, c’était totalement faux, d’après ses dires. Comment le noble pourrait-il la croire ?! Comment ?! Franchement, il n’avait pas envie de lui pardonner ! Il était déçu, vraiment déçu… Il se sentait trahit et complètement idiot d’avoir pu lui faire confiance. Mais surtout, d’avoir pleuré pour elle, pensant qu’elle pourrait se faire tuer. Et puis, il lui a déballé sa vie, ce qui lui était arrivé… Quel crétin il était.

C’est alors qu’il la vit se levé du divan, avant de s’agenouiller au sol. Mais… Qu’est-ce qu’elle allait faire encore ? La jeune fille plaqua ensuite son front contre le parquet… Puis elle s’excusa platement. C’était le cas de le dire. Elle disait qu’elle était vraiment désolée, qu’elle s’en voulait terriblement et qu’elle n’aurait pas dû faire ça. Le jeune homme la regardait toujours, sans rien dire, n’étant pas encore prêt à lui pardonner. Elle commença à le supplier, ne voulant pas qu’il la déteste, ne voulant pas le perdre. Il remarqua alors qu’elle se mit à pleurer… Peut-être qu’elle méritait une seconde chance après tout. Edward n’aimait pas voir des filles pleurer. C’était sa nature de gentleman qui voulait ça. Il se mit donc à réfléchir, la regardant toujours, alors qu’elle s’était redressée, montrant des larmes qui coulaient sur ses joues. Le londonien soupira, tournant la tête vers le plafond. Fermant les yeux, il répondit, sur un ton calme mais impassible :

- Si tu me rends mon téléphone portable, alors je veux bien te donner une seconde chance…Par contre, je n’arrive pas encore à te pardonner… Il faudra sans doute un peu de temps…

C’est tout ce qu’il avait à dire pour le moment. Cependant, il ne lui avait pas encore pardonné. Sa sincérité l’avait touché, mais son cœur était toujours blessé par ce qu’il avait entendu. Ça pouvait se comprendre non ? Edward finit par tourner la tête vers elle, avant de lever faiblement son bras gauche. Affichant un petit sourire, il lui dit :

- Aller, viens dans mes bras… Petite sœur…

Il voulait bien lui donner de l’affection, lui sourire. Mais lui pardonner, pas encore. Elle n’arrivait juste pas à croire qu’elle est dite toutes ces choses sur lui. Il avait très bien compris qu’elle s’en voulait, mais ça ne suffisait pas, malheureusement.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: On est toujours mieux chez soi, même quand c'est pas chez nous [privé : Kuro]   

Revenir en haut Aller en bas
 
On est toujours mieux chez soi, même quand c'est pas chez nous [privé : Kuro]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Jouer du piano c'est toujours mieux que de faire la causette à un lycan du moins c'est ce que je croyais...[pv Ava]
» Voyage autour du monde, avec toi c'est toujours mieux ! (random titre à changer. ou pas) || Momo' ♥
» Andrew Carter. Des amis c'est toujours mieux que des Curly.
» jouer à deux, c'est toujours mieux.
» Une petite fête surpise !! c'est toujours mieux que d'être réveiller en pleine nuit pour son anniversaire. [D'abbord Lily puis tybalt et autres invités]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CAMPUS TENSHIGAYA :: Corbeille-
Sauter vers: