AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Venez incarner votre personnage de manga / anime préféré ou bien créez le votre, et amusez vous dans le Campus Tenshigaya, une ville sans limites !

Partagez | 
 

 Une après-midi avec la directrice [PV Tomoyo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kuro Amakusa
~ Elève au Lycée Wakuri ~
avatar

Messages : 393
Date d'inscription : 30/05/2012
Age : 22
Localisation : Campus Tenshigaya

Votre personnage ...
Prénom : Kuro (黒)
Nom : Amakusa (天草)
Âge : 17 ans

MessageSujet: Une après-midi avec la directrice [PV Tomoyo]   Sam 29 Déc - 18:18

"- Et bien tout d’abord j’avais dans l’idée qu’on aille manger dans un fast-food. Et ensuite… Et bien on verra bien, d’accord ?"

Kuro ne répondit rien , dévisageant Tomoyo qui lui adressait un sourire faussement protecteur et angélique , sans doute pour garder intacte son image de proviseure exemplaire et attentionnée puis suivit la jeune femme aux cheveux blancs dans la rue . Elle était toujours sur ses gardes , faisant attention à ne pas , à l'avenir ,prononcer le nom de Flore ou ceux de ses proches .Elle avait faillit se trahir une fois ,elle devait tâcher de ne pas recommencer .
L'estomac de la dame se mit soudain à gronder , assez bruyamment pour que l'hybride l'entende . Elle aussi avait faim , ce bain lui avait ouvert l'appétit et elle espérait que la proviseure la conduisait dans un restaurant .
Suivant sans rien dire sa supérieure ,essayant de capter chaque mouvement de la dame , Kuro se demandait ce que lui voulait Tomoyo et surtout pourquoi elle tenait tant à la garder avec elle pendant toute une après midi . Elle n'avait tout de même pas que ça à faire ?! Passer une demi-journée avec une lycéenne silencieuse ne devait pas être très amusant pour une femme de son âge et sans doute préférait-elle vaquer à ses occupations sans avoir la jeune fille sur le dos .
Décidément ,cette femme restait un mystère pour Kuro .

Enfin elles arrivèrent devant un bâtiment que Kuro connaissait très bien puisqu'elle y achetait la grande majorité de ses mangas et que Flore y travaillait comme libraire après ses cours : le centre commercial . Un endroit où tous les commerces importants ,où toutes les chaînes internationales se regroupaient afin d'offrir aux acheteurs le loisir d'avoir tout à portée de main , en d'autres termes le paradis des étudiants .
Se frayant un chemin entre la foule non sans mal ,ses cornes prenant un peu trop de place à son goût , l'hybride continuait de suivre Tomoyo comme une enfant suivrait sa mère en ne cessant de la fixer et lorsqu'elle s'arrèta devant un fast food , la lycéenne se stoppa nette :

"- On va manger ici, puisqu’on est devant. Sinon, je me demandai, vous voulez faire quelque chose en particulier, après ça ? "

Kuro ne répondit pas de suite , se contentant d'aller faire la queue afin de passer sa commande ,observant du coin de l'oeil sa supérieure qui affichait toujours sur son visage une mine froide et vierge de toute expression . Impossible de lire en elle ,impossible de savoir ce qu'elle pensait faire avec l'hybride qui restait sur ses gardes .
Elle récupéra sa commande sans rien dire et se dirigea vers une table libre qu'elle avait remarqué en entrant , s'y asseyant sans rien dire , attendant Tomoyo . Lorsque celle ci vint s'asseoir en face d'elle , Kuro se décida à répondre à sa question :

"-Je vous rappelle que je devais être en cours normalement alors je n'ai rien prévu ... "

Elle ne voulait surtout pas s'éterniser au centre commercial ,d'abord parce que Flore y était , travaillant toute la journée dans l'une des librairies , et surtout parce que si sa compagne la voyait ici au lieu d'être en cours ,elle était sure d'avoir doit au sermon en rentrant :

"-Puis je savoir à quoi vous jouez ,Ayakashi-sama ? Vous essayez d'agir comme une gentille directrice qui se soucie de ses élèves mais hélas ,ça ne prend pas avec moi . Contrairement à Kitai-sama , vous n'avez pas le profil . Si c'est mon point faible que vous voulez alors vous attendrez longtemps car je ne vous dirai rien ! "

Elle se tut , ne se souciant que peu de la façon irrespectueuse avec laquelle elle s'était adressée à sa proviseure et se contenta de boire à grandes goulées son thé glacé . Elle ne saurait jamais pour Flore ,ni pour son passé ... jamais !

_________________
Amakusa Kuro da ! Yoroshiku nee !




Revenir en haut Aller en bas
http://on-revit-tout-dans-un-autre-monde.blogspot.fr/
Tomoyo Ayakashi
~ Directrice [Lycée Wakuri] ~
avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 14/07/2012

MessageSujet: Re: Une après-midi avec la directrice [PV Tomoyo]   Dim 30 Déc - 18:53

Tomoyo fronça les sourcils lorsque Kuro ne répondit pas à sa question. Comment osait-elle lui manquer de respect ? Quel sale gamine. Elle l’énervait ! Mais en même temps, la directrice de Wakuri l’appréciait beaucoup. Et elle voulait que cette fille l’aime bien aussi. Mais en même temps, elle voulait lui faire du mal, la voir souffrir, la voir pleurer. Elle voulait la possédé, en faire sa chose, sa poupée… Pourquoi pas même son esclave ? Elle devrait l’appeler « Maitresse », assouvir les moindres désirs de la borgne. Oui ça commençait à partir loin. Et si jamais quelqu’un arrivait à connaitre les pensées de cette femme, alors il prendrait vite bien peur. Mais en attendant, elle fit la queue pour pouvoir prendre sa commande, tout comme l’hybride. Elle commanda une barquette de frites, un gros hamburger et un ice tea. Puis, elle alla rejoindre son élève, qui était déjà assise à une table. Après s’être installé, elle l’entendit répondre à sa question, en disant qu’elle lui rappelait qu’elle devait être en cours normalement. Oui, c’est vrai, mais elle l’avait aussi collé pour la journée. D’ailleurs, elle allait le lui dire, quand la jeune fille reprit la parole.

Elle lui demandait à quoi elle jouait. Que faire la « gentille directrice qui se soucie de ses élèves », ne prenait pas avec elle. Elle ajouta même que contrairement à la proviseure de l’université Kanjirô, elle n’avait pas le profil. Puis elle avait fini en disant qu’elle ne lui dirait jamais son point faible et qu’elle pouvait toujours attendre. Comment osait-elle lui parler de la sorte ?! Tomoyo se mordait fortement la lèvre, qui se mit à saigner. Elle avait envie d’étriper la lycéenne. Mais devant tous ces gens, non. De plus, elle l’aurait regretté par la suite. Perdre « sa précieuse » Kuro, elle ne le supporterait pas. Finalement, après avoir planté son œil rouge dans celui de l’hybride, et après s’être calmé, elle répondit, baissant le regard :

- Et… si j’étais sincère ? Si je voulais réellement changer ? Je parie que vous n’aviez même pas pensé à ça, n’est-ce pas, mademoiselle Amakusa ? Je ne suis peut-être pas un exemple à prendre, mais c’est comme ça qu’on m’a élevé. Et aujourd’hui, maintenant que je me rends enfin compte des choses…

Elle leva son œil, le plantant de nouveau dans celui de son interlocutrice, affichant de la tristesse, du remord. Elle essayait de faire en sorte que Kuro y croit, d’être en apparence la plus sincère possible.

- … j’ai sincèrement envie de changer. Je sais que ça n’effacera pas tout le mal que j’ai fait. J’ai essayé tant de fois de changer, mais je suis seule, personne ne me soutien…

Tomoyo voulait tellement que Kuro y croit, qu’elle essayait d’y croire elle-même. Son jeu d’actrice était-il réellement convainquant ? Faire le bien… Quelque chose qui était totalement étranger à la jeune femme à la chevelure blanche. Elle ne savait pas trop pourquoi, mais elle s’attendait à un truc du genre : « Si vous voulez de l’aide, allez voir un psy’, ne me mêler pas à ça ». Cependant, tout était possible. Comment Kuro allait-elle réagir ?
Revenir en haut Aller en bas
Kuro Amakusa
~ Elève au Lycée Wakuri ~
avatar

Messages : 393
Date d'inscription : 30/05/2012
Age : 22
Localisation : Campus Tenshigaya

Votre personnage ...
Prénom : Kuro (黒)
Nom : Amakusa (天草)
Âge : 17 ans

MessageSujet: Re: Une après-midi avec la directrice [PV Tomoyo]   Dim 30 Déc - 19:33

Kuro leva un instant les yeux ,cessant de boire son thé glacé . Elle voulait voir la réaction de Tomoyo face à son discours quelque peu ...piquant ,il fallait bien l'admettre et remarqua que sa supérieure se mordait la lèvre au point de la faire saigner . Elle venait de toucher un point sensible visiblement : la directrice de Wakuri ne devait pas avoir l'habitude de se faire remettre à sa place et certainement pas par une gamine de 17 ans .
La jeune femme planta son oeil rouge dans l'un de Kuro qui soutint son regard avec fermeté ,se tenant prête à dégainer son tazer au moindre mouvement brusque de son interlocutrice qui soudain lui avoua qu'elle voulait changer .
L'hybride resta muette de stupeur ,écoutant d'une oreille distraite les propos de Tomoyo qui lui disait vouloir faire le bien ,ne sachant cependant pas comment le faire , se plaignant d'une absence de soutient de la part des autres et de sa solitude qui visiblement ,ou du moins c'est ainsi qu'elle voulait le faire croire ,lui pesait .

Kuro resta longtemps à dévisager cette femme ,n'arrivant pas à la croire , ni à croire en ces belles paroles . Pour elle ,ce n'était qu'un moyen de la piéger ,un moyen de se faire prendre en pitié pour mieux manipuler l'hybride . Celle ci soupira , mordant dans son hamburger sans un regard pour sa supérieure qui sans doute attendait une réponse de sa part .
Une fois ce qu'elle avait dans la bouche avalé ,elle leva les yeux vers Tomoyo et lui dit :

"-Et vous pensez que c'est par les sentiments et la pitié que vous allez m'attendrir ?"

La demoiselle aux cornes n'avait pas l'intention de croire un seul mot d ce que lui dirait sa proviseure , que ce soient des menaces ou des compliments ,elle ne devait surtout pas la croire si elle voulait préserver ses proches et son passé . Sans se soucier du temps qu'elle employait ou de sa façon de s'adresser à sa supérieure ,elle continua :

"-Je suis peut être conciliante mais pas débile ! Vous arriverez peut être à en attendrir plus d'un avec vos beaux discours de regrets et d'envie de changer mais pas moi . J'ai appris à reconnaître les gens qui mentent pour mieux manipuler ensuite et vous êtes sans doute l'une des meilleures dans cette catégorie , Ayakashi-sama . Alors allez y ,essayez de me manipuler si ça vous chante , essayez de trouver mon point faible par tous les moyens si vous voulez . Si ça vous amuse ..."

La gorge sèche , le coeur battant après avoir tant parler , Kuro attrapa maladroitement son verre et bût à nouveau sa boisson aromatisée sans rien dire ,ses yeux dévisageant froidement Tomoyo qui ne disait plus rien ,son oeil rouge baigné dans une sorte de fureur indescriptible . L'hybride se demandait si elle n'était pas allée top loin et tâta machinalement son tazer qui dormait dans s poche ,prêt à emploi .

_________________
Amakusa Kuro da ! Yoroshiku nee !




Revenir en haut Aller en bas
http://on-revit-tout-dans-un-autre-monde.blogspot.fr/
Tomoyo Ayakashi
~ Directrice [Lycée Wakuri] ~
avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 14/07/2012

MessageSujet: Re: Une après-midi avec la directrice [PV Tomoyo]   Lun 31 Déc - 0:59

Kuro ne la prenait pas du tout au sérieux. Décidemment, cette fille était trop méfiante ! Ou alors elle cachait bien son jeu et n’avait pas de cœur ? Etait-elle comme la directrice de Wakuri ? Pour le moment, la jeune femme aux cheveux blancs ne se soucia pas de ça. Pour le moment, elle décida de ne pas abandonner sa comédie. Elle réussit à se faire couler des larmes de son œil valide, en repensant à la chose la plus dur qu’elle avait vécu, quelque chose qui la faisait pleurer. C’est-à-dire la première fois que son mari l’avait violé. Cette fois-là, elle avait cru qu’elle allait mourir. Il avait été si violent avec elle. Mais par la suite, elle avait fini par s’y habituer, en quelque sorte… Bref, elle se mit donc à verser des larmes, fixant l’hybride tristement, avant de poser la main droite sur celle de gauche de la lycéenne. Quand à sa propre main gauche, elle la porta à sa bouche, pour tenter d’étouffer ses sanglots. Cependant, l’hybride retira sa main qui était sous celle de Tomoyo.

- Pour-pourquoi êtes-vous si cruelle avec moi ? D’accord, je n’ai pas toujours été très sympa avec vous… Mais je m’en veux tellement… Tellement…

Elle essuya ses larmes avec sa main, alors qu’autour d’elles, les autres clients dévisageaient Kuro. Ils étaient en train de la critiquer. Ils disaient qu’elle n’avait pas honte de faire pleurer cette pauvre femme. Que c’était un démon égoïste et sans-cœur. Ils parlèrent même de ses cornes, etc. Cependant, cela ne plut pas à Tomoyo qu’on parle de « sa » Kuro, de la sorte. Elle lança un regard noir à ces personnes, mais ne fit rien de plus, reposant un regard triste sur son élève. Suite au regard lancé par la yakuza, les clients avaient arrêté de critiquer la lycéenne, mais la dévisageaient encore. Puis la directrice du lycée baissa la tête vers sa nourriture, et mangeât en silence, alors que les larmes continuaient de couler sur sa joue. Mais à un moment, elle ne put continuer de manger, car elle se remit à pleurer, beaucoup trop pour se nourrir tranquillement. Elle demanda même, entre deux sanglots, à un employé, s’il ne pouvait pas lui apporter plusieurs serviettes en papier pour qu’elle puisse se moucher. Ensuite, elle se moucha, laissant son nez tout rouge et son œil beh… il était toujours aussi rouge. Mais cela se voyait qu’elle avait pleuré. Par la suite, elle tenta une nouvelle fois de poser sa main sur celle de Kuro, pour ensuite dire :

- Je vous en prie, mademoiselle Amakusa… ne me laissez pas tomber. Je suis seule…J’ai besoin de quelqu’un… J’ai besoin… de…. D’une amie… De quelqu’un sur qui compter… S’il vous plait…

Sur ces mots, elle se tue, attendant une réponse de la personne assise en face d’elle. Tout autour d’elles, les clients semblaient être persuadés de la véracité des paroles de Tomoyo. Mais qu’en était-il de Kuro ?
Revenir en haut Aller en bas
Kuro Amakusa
~ Elève au Lycée Wakuri ~
avatar

Messages : 393
Date d'inscription : 30/05/2012
Age : 22
Localisation : Campus Tenshigaya

Votre personnage ...
Prénom : Kuro (黒)
Nom : Amakusa (天草)
Âge : 17 ans

MessageSujet: Re: Une après-midi avec la directrice [PV Tomoyo]   Lun 31 Déc - 15:59

Kuro était sure d'avoir mis Tomoyo hors d'elle ,elle s'attendait à la voir se lever , essayer de la gifler ...mais rien de tout cela ne se passa ,bien au contraire . La froide et hautaine directrice du lycée Wakuri se mit ...à verser des larmes ?! Quoi ?!
L'hybride resta de marbre ,ne s'attendant pas à une telle réaction de la part de son interlocutrice qui pleurait à chaudes larmes , la regardant tristement de son oeil valide . La dame posa sa main sur celle de Kuro qui ,par réflexe et surtout par méfiance ,la retira de suite : pas question de se laisser manipuler par des larmes .

"- Pour-pourquoi êtes-vous si cruelle avec moi ? D’accord, je n’ai pas toujours été très sympa avec vous… Mais je m’en veux tellement… Tellement… "

La lycéenne poussa un long soupir , un peu exaspérée par le discours de Tomoyo . Pourquoi était-elle aussi cruelle ? Sa supérieure le savait très bien et vu le visage sadique et cruel qu'elle même avait laissé paraître le matin même ,il était tout à fait normal que Kuro se montre méfiante et froide à son égard .
C'est alors que des commentaires peu flatteur à son sujet parvinrent aux oreilles de la demoiselle aux cornes , toujours les mêmes mots pour la qualifier : "démon" ,"monstre" , "sans coeur" ... elle crût même entendre "saloperie" au milieu du brouhaha . Elle ne prit pas la peine de lancer un regard froid aux clients du fast-food ou de relever toutes les réflexions quand celles ci cessèrent soudainement . Kuro releva les yeux , les plantant sur Tomoyo qui adressait aux médisants un regard glacial , presque effrayant , puis qui reprit son regard triste et pitoyable avant de se remettre à manger sans un mot .
Kuro en fit de même ,engloutissant quelques frites quand à nouveau ,la proviseur de Wakuri se remit à sangloter plus fort qu'auparavant , ce qui gêna l'hybride . Elle avait horreur de se faire remarquer en public et les pleurs de Tomoyo ne faisaient qu'accentuer l'attention portée sur elle .

La petite demoiselle se surprit à rougir d'embarras tandis que son interlocutrice se mouchait et essuyait son oeil , honteuse de l'attitude un peu trop spontanée de la directrice et quand celle ci essaya une nouvelle fois de poser sa main sur celle de Kuro ,cette dernière la retira vivement . On lui avait toujours imposé une certaine distance avec les gens et là ,Tomoyo se permettait d'avoir une attitude déplacée à son goût :

"- Je vous en prie, mademoiselle Amakusa… ne me laissez pas tomber. Je suis seule…J’ai besoin de quelqu’un… J’ai besoin… de…. D’une amie… De quelqu’un sur qui compter… S’il vous plait…

-Cessez de pleurer je vous prie ."

L'hybride ne sût que dire de plus , réfléchissant à une façon de faire part à la directrice de son point de vue au sujet de sa confession puis murmura afin de ne pas être entendue par ses voisins de table :

"-Ecoutez ... je ne peux pas me permettre d'être votre amie . Vous êtes ma directrice ,ma supérieure . Pour ce qui est de ne pas vous laisser seule ,ce n'est pas mon rôle de vous aider et de vous sauver de votre solitude . Si vous voulez vous confier ,je suis là mais ça n'ira jamais plus loin ."

L'hybride la regarda sans rien dire , sa main contre sa poitrine puis mordu sans rien ajouter dans son hamburger à peine entamé , attendant une réponse de Tomoyo .

_________________
Amakusa Kuro da ! Yoroshiku nee !




Revenir en haut Aller en bas
http://on-revit-tout-dans-un-autre-monde.blogspot.fr/
Tomoyo Ayakashi
~ Directrice [Lycée Wakuri] ~
avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 14/07/2012

MessageSujet: Re: Une après-midi avec la directrice [PV Tomoyo]   Lun 31 Déc - 18:07

Tomoyo attendait la réaction de Kuro. Cette dernière ne pouvait pas être aussi cruelle que la directrice non ? Il y a bien un moment où elle allait finir par craquer non ? L’hybride commença par demander à sa supérieure, d’arrêter de pleurer. La jeune femme aux cheveux blancs fit donc son possible pour arriver à ce résultat, tout en montrant de la difficulté à la faire. Donc en continuant de sangloter par moment. Puis la lycéenne reprit la parole, en commençant par dire qu’elle ne pouvait pas se permettre d’être son amie. Elle ajouta que ça n’était pas son rôle de l’aider et de la sauver de sa solitude. Elle finit en disant que si elle voulait se confier, elle était là, mais que ça n’irait pas plus loin. Donc c’est comme ça qu’elle voyait les choses ? Le souci, c’est que la directrice de Wakuri n’allait pas abandonner si facilement. Elle adorait manipuler, et même si elle devait passer pour une pleurnicheuse, elle n’en resterait pas là. Pas question ! Donc, n’hésitant pas une seule seconde, elle posa son poing serré, sur sa propre poitrine, là où se trouvait son cœur, pour faire comprendre à son interlocutrice à quel point s’était dur pour elle. Avec cela, elle baissa le regard, sanglotant toujours. Puis, elle répondit :

- Je… J’ai eu le courage de me suis confié à vous… Je me suis ouverte à vous… Et… et malgré tout… Vous me rejetez… Je suis la proviseure et vous êtes l’élève… Et alors ? Nous sommes humains avant tout. Ce genre de statut social ne devrait pas compté. C’est ridicule… De toute façon, j’ai toujours été seule, et je finirai mes jours seule… n’est-ce pas ?

Elle ne lui laissa pas le temps de répondre, qu’elle se leva soudainement, avant de se diriger avec hâte vers les toilettes des femmes, laissant son sac à main à table. A l’intérieur, il n’y avait que deux personnes, mais elle se mit à éclater en sanglot tout de même. Se mettant dans un coin, elle s’adossa à un mur et se laissa glisser le long. Elle entoura ses jambes de ses bras et plaça sa tête entre ses genoux, tout en continuant de pleurer. Les femmes qui étaient là, préfèrent s’en aller, plutôt que de tenter de consoler la borgne. Finalement, elle n’eut plus besoin de se forcer pour pleurer. Elle souffrait pour de bon là, vraiment. Tout ce qu’elle avait vécu jusqu’à présent, elle l’avait toujours enfouit bien profondément en elle. Mais même si au début elle faisait semblant, sans vraiment s’en rendre compte, son appel de détresse était devenu vrai, ainsi que ses larmes. Maintenant, elle regrettait d’avoir fait ça. Les paroles de Kuro l’avaient ramené à la réalité. Elle était seule, et le resterait. C’était ce qu’elle pensait actuellement. Les gens pouvaient très bien l’écouter, mais ne feraient rien pour l’aider. Elle se mit alors à penser à haute voix :

- Comment ai-je pu être aussi idiote ?... La première personne que j’apprécie vraiment me rejette… Snif… J’aurai du m’y attendre… Elle ne me pardonnera jamais… Snif… Les gens ont raison, je suis monstre… Autant psychologiquement que physiquement…Après tout, je n’ai que ce que je mérite… Snif…

Sur ces mots, elle se tue, pleurant en silence. Elle n’osait plus sortir des toilettes, n’osait plus affronter les paroles blessantes de Kuro. Plus affronter le regard de cette dernière.
Revenir en haut Aller en bas
Kuro Amakusa
~ Elève au Lycée Wakuri ~
avatar

Messages : 393
Date d'inscription : 30/05/2012
Age : 22
Localisation : Campus Tenshigaya

Votre personnage ...
Prénom : Kuro (黒)
Nom : Amakusa (天草)
Âge : 17 ans

MessageSujet: Re: Une après-midi avec la directrice [PV Tomoyo]   Mar 1 Jan - 17:31

"- Je… J’ai eu le courage de me suis confié à vous… Je me suis ouverte à vous… Et… et malgré tout… Vous me rejetez… Je suis la proviseure et vous êtes l’élève… Et alors ? Nous sommes humains avant tout. Ce genre de statut social ne devrait pas compté. C’est ridicule… De toute façon, j’ai toujours été seule, et je finirai mes jours seule… n’est-ce pas ? "

Kuro poussa un long soupir , las de ce discours qui se voulait blessant et n'avait pour autre but que la faire culpabiliser et lui faire rendre compte du "monstre d'égoïsme" qu'elle était . L'hybride ,hélas mieux que quiconque , savait pertinemment qu'elle était égoïste et sans coeur ,elle s'était construite cette part d'elle même lorsque toute sa famille avait été décimée , afin de ne plus souffrir et de ne plus jamais se laisser avoir par les autres .
Elle n'eut le temps de répondre que Tomoyo se leva d'un bond en sanglotant ,allant se réfugier dans les toilettes des dames , laissant son sac à main sur sa chaise . La lycéenne soupira :elle en avait marre de son petit jeu ... jusqu'où irait-elle pour la manipuler à sa guise ? Avait-elle si peu d'honneur pour se mettre à pleurer en public puis pour lui faire de tels discours pitoyables à elle ,son élève ?

Autour de la jeune fille ,les commentaires reprirent bon train ,accusant la brune d'être insensible ,mal élevée , dégueulasse ... toujours pareil ... Elle leva ses yeux pour voir les visages hideux des gens qui la dévisageaient avec mépris ,haine et parfois avec une pitié qui se voulait malsaine et effrayante et se surprit à s'en moquer pour la première fois de sa vie . Elle avait fini par les supporter mais n'aurait pas pensé en rire .
Se levant sans un mot ,elle se saisit du sac de Tomoyo sans avoir la curiosité de regarder ce qu'il contenait ; s'avança d'un pas léger vers les toilettes des femmes ,une frite entre les dents et au moment de pousser la porte , elle entendit la proviseure sangloter tout en se plaignant de sa malchance ,disant que la seule personne qu'elle appréciait venait de l'abandonner ,de la rejeter . Qu'elle était un monstre et qu'elle n'avait que ce qu'elle méritait .
Kuro ne pût qu'abonder dans son sens : elle était sadique ,complètement folle et elle voulait que les autres lui offrent de la compassion et leur amitié ? C'était humainement impossible .

L'hybride entra dans les toilettes des femmes ,lançant le sac à main de la jeune femme en sa direction puis s'appuyant sur la porte pour empêcher que quelqu'un ne la dérange ,elle lui fit part de son avis à nouveau ,essayant d'être la plus diplomate possible :

"-Si vous cessiez de faire le mal sans arrêt ,vous ne seriez sans doute pas aussi seule .C'est ainsi ,il arrive qu'on paye ses crimes par la solitude et la douleur ,ça a l'air d'être votre cas . "

Son regard était toujours froid mais moins dur qu'auparavant :

"-Mon opinion de vous n'a pas changé malgré votre crise de larmes ,vous restez toujours une manipulatrice et une tueuse . En y réfléchissant ,nous nous ressemblons mais pas pour les mêmes raisons ... alors peut être réviserais-je mon jugement à l'avenir . Quoiqu'il en soit ,cessez ce spectacle qui me lasse plus qu'autre chose ..."

Elle tourna les talons , un sourire satisfait aux lèvres et lui indiqua :

"-Au fait ,il semblerait que ce soit moi la première qui ai décelé en vous votre point faible ..."

_________________
Amakusa Kuro da ! Yoroshiku nee !




Revenir en haut Aller en bas
http://on-revit-tout-dans-un-autre-monde.blogspot.fr/
Tomoyo Ayakashi
~ Directrice [Lycée Wakuri] ~
avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 14/07/2012

MessageSujet: Re: Une après-midi avec la directrice [PV Tomoyo]   Mar 1 Jan - 21:45

Quelqu’un arriva soudainement dans les toilettes pour femme, ce qui fit lever la tête à Tomoyo, qui découvrit qu’il s‘agissait de Kuro. Cette dernière lui lança son sac à main. Avait-elle regardé à l’intérieur ? La jeune femme à la chevelure blanche ne pouvait pas le savoir dans l’immédiat. L’hybride était froide, dans son regard, alors qu’elle prit la parole. Elle lui disait que si elle cessait de faire le mal, elle ne serait pas aussi seule. Ca, la yakuza l’avait bien remarqué. Merci Kuro ! Elle lui dit aussi que malgré sa « crise de larmes », son opinion sur elle n’avait pas changé. Pour la jeune fille, sa supérieure serait « toujours une manipulatrice et une tueuse », comme elle le disait si bien. Elle dit aussi qu’elles se ressemblaient, mais pas pour les mêmes raisons. Alors maintenant elle avouait qu’elles se ressemblaient ? Merveilleux… Tomoyo fut intérieurement toute excité en entendant cela. « Sa » petite Kuro lui ressemblait… Elle n’aurait jamais cru entendre ses mots là sortir de la bouche de son élève.

Quoiqu’il en soit, Kuro ajouta qu’elle allait peut-être réviser son jugement par rapport à Tomoyo. Puis elle lui demanda une nouvelle fois d’arrêter de pleurer ainsi. Puis, elle tourna le dos en disant qu’il semblait que c’était elle la première qui avait décelé le point faible de la directrice de Wakuri. Dans la voix de l’hybride, la borgne avait senti une sorte de satisfaction. Cependant, elle l’avait su cela car Tomoyo le voulait. Elle ne savait rien d’autre sur elle, sur sa vie et ce que son père et son mari lui faisait endurer. Mais pour le moment, la jeune femme décida de laisser croire à Kuro qu’elle avait la situation en main. Bref. Elle finit par se lever, tenant son sac à main, avant de se diriger vers la sortie, tout en essuyant les dernières larmes sur son visage. Puis, avant que la lycéenne ne sorte des toilettes, Tomoyo lui attrapa le bras pour la retenir et l’enlacer par derrière. Elle ne se gêna même pas pour coller sa tête à la sienne, ses lèvres proches de l’oreille droite de la jeune fille, déclarant d’un ton doux, presque effrayant lorsqu’on connaissait la véritable nature de cette personne :

- Kuro Amakusa… J’espère vraiment que vous changerai bientôt d’avis à mon sujet. Je vais essayer de faire des efforts, mais si vous ne me soutenez pas, je ne suis pas sure d’y arriver. Et si cela arrivait… En tout cas, j’espère sincèrement que nous ne finirons pas ennemies… Je ne m’en remettrai pas facilement…

Tout en disant cela, elle se mit à caresser doucement la corne droite de l’hybride, avec un tendresse inimaginable, venant de la yakuza. Puis elle effluera l’oreille de Kuro avec ses lèvres, avant de la libérer de son étreinte et de quitter les toilettes, et d’aller rejoindre la table, et poser son sac à main à côté d’elle, afin de continuer à manger tranquillement. Rapidement, les regards des autres clients se posèrent de nouveau sur Tomoyo, mais aussi sur Kuro.
Revenir en haut Aller en bas
Kuro Amakusa
~ Elève au Lycée Wakuri ~
avatar

Messages : 393
Date d'inscription : 30/05/2012
Age : 22
Localisation : Campus Tenshigaya

Votre personnage ...
Prénom : Kuro (黒)
Nom : Amakusa (天草)
Âge : 17 ans

MessageSujet: Re: Une après-midi avec la directrice [PV Tomoyo]   Jeu 3 Jan - 11:32

Kuro allait prendre congé de sa supérieure et sortir des toilettes des femmes ,qu'elle ne jugeait pas conçues pour le genre de discussion qu'elle avait avec Tomoyo quand cette dernière l'attrapa par le bras fermement de telle sorte que l'hybride ne réussit à se dégager .
La dame la saisit alors par les épaules ,la serrant contre elle sans aucun respect des distances sociales nippones , ses lèvres proches de son oreille lui soufflant des paroles qui , à l’ouïe de l'hybride ,sonnaient creux . La femme lui demandait de la soutenir dans ses efforts ,n'étant pas sure d'y arriver seule et espérant qu'elle et Kuro ne seraient à l'avenir pas ennemies . Ça ,la lycéenne avait du mal à le croire . Elle ne se voyait pas autrement qu'ennemie avec cette folle , elle n'était pas sure de pouvoir baisser sa garde grâce à de gentilles paroles .Kuro sursauta en sentant les doigts fins et longs de sa proviseure lui caresser la cornes droite avec douceur et essaya de l'en empêcher en vain ,Tomoyo la tenait fermement .
Enfin elle la relâcha , sortant des toilettes sans rien ajouter de plus .L'hybride resta un instant de marbre , ne sachant comment réagir ,son corps ne lui répondant plus puis secoua la tète : ce n'était rien ,l'acte de sa directrice l'avait surprise !
Elle porta sa main à sa corne ,la frottant pour retirer la sensation des caresses de la jeune femme , puis reprit son souffle avant de la rejoindre à sa table . Les regards se posèrent une nouvelle fois sur elle :ils étaient tous accusateurs ,semblant la juger avec haîne , les chuchotements reprenaient de plus belle .

Kuro n'y prêta pas attention , se rassit sans un mot sur son siège et reprit son hamburger pour le finir ,n'aimant pas gâcher , s'humidifiant la gorge à grands coups de thé glacé . Lorsqu'elle fut enfin repue , elle poussa un soupir de bonheur qui trahit sa joie d'avoir mangé et demanda avec désintérêt à Tomoyo ,qui avait fini son repas elle aussi :

"-Bien ,j'imagine que vous avez prévu de faire quelque chose cet après midi ,du moins je l'espère ! Car moi je n'ai aucune idée ..."

Oh bien sûr elle en avait une : elle voulait passer son temps dans une librairie de mangas à lire des yuri mais elle préférait garder cette face d'elle même à l'abri du regard de la directrice de Wakuri . C'était embarrassant de faire son otaku devant un membre du corps enseignant ,elle préférait s'éviter une honte pareille .
Se levant sans rien dire ,elle saisit son sac en toile bleue , le passa en bandoulière sur son épaule et saisissant son plateau afin de le débarrasser , elle proposa à Tomoyo avec un petit sourire :

"-Bien ,et si nous y allions ?! J'étouffe ici ."

Elle désigna les clients du fast-food qui continuaient leurs petits racontards en les dévisageant sans aucune discrétion , jeta ses ordures dans les poubelles adaptées et sortit sans attendre la borgne ,se retrouvant au milieu de la galerie marchande animée en cette heure de point . Elle allait se retourner pour voir si sa irectrice suivait quand quelqu'un lui attrapa le bras violemment ,tant et si bien qu'elle eut un sursaut . Elle se retourna , faisant face à deux adolescents à peine plus vieux qu'elle , lui faisant des sourires amicaux mais aussi un brin pervers :

"-Hey la miss , t'es seule ? Tu veux nous tenir compagnie ?"

De la drague hein ? Les hommes passaient leur temps à faire ça :

"-Non merci .

-Pourquoi ,t'es avec quelqu'un ?

-En quelque sorte ."

Elle essaya de dégager son bras mais rien n'y fit ,le lycéen la serrait de toute ses forces ,son ami le regardant en souriant d'une façon malsaine ,presque écoeurante :

"-Allez c'est pas grave ! Laisse tomber ton mec et viens avec nous .

-Pas question !"

Elle voulu sortir son tazer pour mettre à terre son agresseur quand celui ci lui envoya un coup de pied dans le ventre qui la fit tomber au sol violemment . Tout son dos s'écroula sur le carrelage au milieu des passants qui faisaient mine de ne rien voir , préférant ignorer qu'être eux même cibles de violence , Kuro se frotta l'épine dorsale en gémissant et lança un regard noir aux deux jeunes hommes qui lui firent des rictus de plus en plus sadiques , se demandant comment elle allait se débarrasser d'eux et espérant que Tomoyo ne l'ait pas vu ainsi mise au sol par deux gamins de son âge .

_________________
Amakusa Kuro da ! Yoroshiku nee !




Revenir en haut Aller en bas
http://on-revit-tout-dans-un-autre-monde.blogspot.fr/
Tomoyo Ayakashi
~ Directrice [Lycée Wakuri] ~
avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 14/07/2012

MessageSujet: Re: Une après-midi avec la directrice [PV Tomoyo]   Jeu 3 Jan - 19:24

Les deux filles étaient revenues des toilettes, et finirent sans un mot, leur déjeuné. Parallèlement, les clients dévisageaient toujours l’hybride, tout en disant du mal d’elle, par des chuchotements. Tomoyo l’avait remarqué. Elle avait tellement envie de se lever et d’aller littéralement leur casser la gueule. Elle ne supportait plus qu’on parle de « sa » petite Kuro de cette façon. Mais comme elle voulait que la lycéenne change d’avis sur elle, et l’apprécie, elle n’allait pas recourir à la violence. Du moins, pour le moment. Par la suite, elles finirent de manger leur nourriture, ce qui laissa échapper à l’hybride, un soupire de bonheur, qui confirmait qu’elle avait bien mangé. La directrice de Wakuri l’entendit lui demander si elle avait prévu quelque chose pour cet après-midi, car elle n’avait aucune idée. La jeune femme aux cheveux blancs fit mine de réfléchir, avant de répondre :

- Pourquoi pas quelque chose qu’on aime toutes les deux… Les mangas ?

Elle ne savait pas si Kuro aimait ça, mais d’après ce que la yakuza avait compris, cette élève était plutôt littéraire. Par la suite, la jeune fille se leva, proposant en souriant, de partir, car elle étouffait ici. Ce sourire, faisait vraiment plaisir à Tomoyo. Elle ne se souvenait pas que la lycéenne lui ait déjà sourit ainsi. Bref, la borgne acquiesça, tout en lui rendant son sourire, avant d’aller débarrasser son plateau, tout comme son interlocutrice. A la suite de quoi, Kuro partie devant. Tellement vite que la demoiselle au cache-œil la perdu de vue pendant un moment, à cause de tout ce monde qui grouillait comme des fourmis. Soupirant, elle sortit ensuite du fast-food, cherchant du regard la lycéenne.

C’est alors qu’elle vit un peu plus loin, un jeune homme donnait un coup de pied dans le ventre de l’hybride, pendant qu’un autre lui tenait le bras. Intérieurement, Tomoyo commença à bouillonner. Certes, voir souffrir son élève ainsi lui procurait un plaisir sadique. Mais d’un autre côté, elle ne supportait pas que quelqu’un d’autre fasse du mal à « sa » Kuro. Ces gars-là…. Ils allaient le payer ! Elle allait en faire de la charpie ! Ils allaient regretter d’être nés ! Dans son sac, elle n’avait que son couteau. Son révolver elle ne l’avait plus depuis qu’elle avait fait croire au lycée, qu’il appartenait à l’un des criminels qui avaient fait éruption dans son bureau. Mais, est-ce qu’elle allait vraiment utiliser une arme contre eux ? Elle pourrait très bien avoir des problèmes.

Quoiqu’il en soit, Tomoyo décida d’aller sauver Kuro. S’approchant des trois adolescents, elle vit l’un des deux garçons prendre l’hybride par les cheveux, la soulevant, avant de lui saisir la corne droite. Pendant ce temps-là, l’autre lui donna un nouveau coup au ventre pour qu’elle ne puisse pas se défendre de suite. A la suite de quoi, il posa une de ses mains sur les formes de la demoiselle à cornes, s’apprêtant à la tripoter.

Cependant, il ne put aller plus loin car il reçut soudainement un puissant coup de genoux entre les jambes, de la part de Tomoyo. Du coup, il tomba à terre, pleurant de douleur. Lorsqu’il vit cela, l’autre mec relâcha Kuro en l’envoyant violement par terre. La proviseure attrapa ce garçon par la gorge, serrant bien fortement, s’apprêtant à tabasser ce type qui tremblait de peur, prêt à aller pleurer dans les jupes de sa mère.

Finalement, elle le lâcha, tout en le repoussant violement, pensant que si elle recommençait à devenir violente, Kuro ne lui accorderait encore moins sa confiance. Déjà qu’elle avait beaucoup de mal… Et puis elle lui avait dit qu’elle allait changer. Du moins, devant Kuro et pour le moment. Après tout, la directrice de Wakuri était folle et pouvait donc redevenir violente et sanguinaire d’un moment à l’autre. Enfin bref. Elle se tourna vers la lycéenne, qui était toujours à terre, à cause des coups qu’elle avait pris, puis s’en approcha. S’abaissant, la pris dans ses bras, lui caressant tendrement la tête et la joue droite, tout en disant d’un ton rassurant, presque maternel, qui faisait vraiment bizarre à entendre de la bouche de cette femme, surtout qu'elle n'hésita pas à lui embrasser la tête aussi :

- C’est fini, je suis là. Tu es en sécurité maintenant, Kuro…

Oui elle s’était mise à la tutoyer soudainement, et se la jouait protectrice. Peut-être que l’élève aurait du mal à le croire, mais en ce moment, Tomoyo était sincère. Par la même occasion, elle montrait qu’elle était beaucoup plus attaché à l’hybride, qu’elle ne le laissait paraitre. Mais il ne fallait pas se leurrer. Même si elle tenait à la jeune fille, elle voulait toujours lui faire du mal.
Revenir en haut Aller en bas
Kuro Amakusa
~ Elève au Lycée Wakuri ~
avatar

Messages : 393
Date d'inscription : 30/05/2012
Age : 22
Localisation : Campus Tenshigaya

Votre personnage ...
Prénom : Kuro (黒)
Nom : Amakusa (天草)
Âge : 17 ans

MessageSujet: Re: Une après-midi avec la directrice [PV Tomoyo]   Ven 4 Jan - 17:07

L'un des deux jeunes hommes la saisit par ses longs cheveux , la relevant avec brutalité ce qui fit afficher à la demoiselle une expression douloureuse sur son visage , avant de lui agripper la corne droite avec tout autant de violence . Une douleur parcourue la tète de Kuro qui réprima un cri ,se mordant la lèvre jusqu'au sang pour se retenir , ne réagissant pas au coup de poing qu'elle venait de recevoir dans le ventre et vit soudain l'autre type s'approcher d'elle ,ses mains prirent possession des seins peu développés de la jeune fille qui se sentit rougir ,dégoûtée d'être ainsi touchée par un homme . Il ne pouvait pas faire ça ! Sa main commençait à descendre vers son ventre sous le regard effrayé de Kuro qui ne pouvait pas se défendre , son corps ne réagissant plus à son cerveau .
Tout dans sa tète se brouillait ,elle avait oublié que la directrice de Wakuri l'accompagnait et qu'elle devait la chercher . Il fallait que quelqu'un les arrête ...mais qui ? Qui aiderait une parfaite inconnue au risque d'être une cible ? Personne !

Soudain ,celui qui la tripotait cessa son geste et poussa un cri avant de tomber au sol ,ce qui fit rouvrir les yeux de Kuro qui remarqua le jeune homme à terre ,les mains crispées sur ses parties . Tomoyo se tenait debout devant lui ,menaçante , tant et si bien que celui qui immobilisait la lycéenne la relâcha ,la poussant violemment au sol contre lequel elle s'écrasa durement avant de se redresser avec difficulté ,ses bras la portant à peine et vit sa supérieure saisir la gorge de l'étudiant qui tremblait comme une feuille ,apeuré par la yakuza qui sans doute le regardait avec haine .
L'hybride l'avait compris , Tomoyo ne laisserait personne d'autre qu'elle même lui faire du mal . Kuro était sa victime ,pas celle des autres ! A cette pensée ,la demoiselle sentit un frisson lui remonter l'épine dorsale , si fort qu'il la secoua de tous ses membres . Cette femme était vraiment redoutable et la japonaise sentait qu'elle contenait sa colère et sa violence pour ne pas attisée sa méfiance .

La dame se tourna alors vers l'hybride ,lui affichant une mine douce et sereine que Kuro ne lui connaissait pas ,puis s'abaissa à sa hauteur avant d la serrer dans ses bras ,ses mains caressant son visage et ses cheveux avec tendresse , lui embrassant la tète sans aucune pudeur . Sa voix était tendre et se voulait protectrice ,elle la rassurait en lui disant qu'elle était auprès d'elle et qu'elle était en sécurité . La jeune fille aux cornes sentit ses joues rougir de honte face à une telle marque d'affection , acquiesça sans vraiment être d'accord avec ce que disait la borgne puis se détacha vivement de la directrice , la repoussant presque avant de se relever rapidement ,époussetant ses vêtements salis par le sol du centre commercial :

"-M...merci de m'avoir aidée ... sans vous ,je n'aurais pas réussi à m'en sortir . "

Elle la salua pour lui montrer à quel point elle lui était reconnaissante de son attention . Elle n'aurait pas supporté que des hommes la touchent ainsi ,devant tout le monde , sans qu'elle ne l'est décidée . Elle se serait senti tellement mal après cela ,peut être même n'aurait-elle pas pût regarder Flore en face ou supporter les caresses de la bretonne . Ces remerciements ne voulaient pas dire qu'elle accordait à sa supérieure une confiance aveugle ,juste qu'elle allait peut être revoir son jugement .
Elle se redressa lentement ,adressant un sourire timide à Tomoyo puis lui demanda :

"-Vous aussi vous aimez les mangas ,je vois que nous avons aussi ça en commun .Ça vous dirait de m'accompagner dans une librairie qui les vends d'occasion ? "

Elle la fixait , se demandant si ce genre de magasins convenait à une femme comme elle . Acheter d'occasion ... Kuro tenait particulièrement à compléter sa bibliothèque de la sorte ,les mangas coûtant à ses yeux terriblement chers :

"-C'est un endroit assez sympa où les livres ne coûtent pas chers ...en tant que lycéenne , je dois faire attention à mon argent et j'ai pas le temps de me trouver un petit boulot pour en avoir plus . Et puis tant qu'ils sont de bonnes qualités ,qu'importe que les ouvrages soient de seconde mains n'est ce pas ?"


Elle se mit à rire ,un peu gênée d'afficher de la sorte la modeste façon avec laquelle elle vivait . Pourtant ,elle ne lui déplaisait pas sa façon de vivre , tant qu'elle était prêt de Flore ,tout lui convenait ...et sa vie actuelle était une situation bien douce comparée à celle de son enfance durant laquelle elle ne mangeait parfois qu'une fois par jour ,et si peu qu'elle se mettait souvent à voler pour combler les demandes de son ventre .

_________________
Amakusa Kuro da ! Yoroshiku nee !




Revenir en haut Aller en bas
http://on-revit-tout-dans-un-autre-monde.blogspot.fr/
Tomoyo Ayakashi
~ Directrice [Lycée Wakuri] ~
avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 14/07/2012

MessageSujet: Re: Une après-midi avec la directrice [PV Tomoyo]   Ven 4 Jan - 22:53

Tomoyo n’avait aucune gêne à prendre la jeune hybride dans ses bras. Bien au contraire. Cependant, cela gêna Kuro, qui se releva, la repoussant presque. Cela déçu la yakuza, qui voyait bien que même après ça, la lycéenne n’était toujours pas à l’aise avec elle. Mais contre toute attente, la jeune fille remercia la proviseure, tout en la saluant. Cette fille était très polie après tout, alors ça n’était pas si étonnant. Après quoi, la borgne la vit se redresser et afficher un sourire timide, pour ensuite demander à sa supérieure si elle voulait bien l’accompagner dans une librairie où il y avait de la vente d’occasion de manga, puisqu’elle aimait ça toutes les deux. Les mangas… C’était une des choses qui aidait Tomoyo à sortir de la réalité. Sa dure réalité. D’ailleurs c’était pareil pour les jeux vidéo. Elle aimait beaucoup y jouer. Bref, la proposition de Kuro toucha beaucoup la jeune femme aux cheveux blancs, qui continua d’écouter les paroles de son interlocutrice. Elle disait que c’était un endroit sympa où les livres n’étaient pas chers. Et comme elle n’avait pas le temps de prendre un petit boulot, elle ne pouvait se permettre d’acheter que des mangas d’occasion. En ce qui concernait la borgne, elle n’avait pas du tout de problème avec l’argent. En effet, elle pouvait en avoir tant qu’elle en voulait grâce à son père, mais aussi son mari. Puis l’hybride se mit à rire de gêne. Tomoyo lui répondit en souriant chaleureusement, ce qui pouvait encore faire bizarre pour ceux qui la connaissait vraiment, qui savait quel monstre elle pouvait être :

- Allons-y dans ce cas. Et puis il n’y a pas de mal à vouloir acheter de l’occasion.

Ça lui faisait vraiment bizarre d’avoir ce genre de conversation avec. Surtout qu’aller trainer dans un endroit pareil avec Kuro… c’était comme si… Ça n’était pas ce que pouvait faire des amis ? Ainsi, la jeune fille lui tendait une perche… Il ne fallait surtout pas qu’elle commette de faute, sinon elle perdrait totalement la confiance de son élève. Même si elle ne l’avait jamais vraiment eu. L’adolescente guida donc la yakuza jusqu’à la librairie dont elle lui avait parlé, où il n’y avait pas grand monde, vu l’heure. C’était un endroit plutôt grand, avec de hautes étagères. On pouvait facilement se perdre en fait, si on ne connaissait pas les lieux. Rapidement, les deux demoiselles se rendirent au rayon mangas, où il y en avait vraiment beaucoup. Là, elles se mirent rapidement à regarder les étagères, commentant plusieurs mangas, dont beaucoup qu’elles aimaient beaucoup toutes les deux. Finalement, elles en avaient des choses en communs… Et plus que ce qu’on pourrait penser. Etonnamment, il y a même des moments où elles se mettaient à rire ensemble. Qui l’aurait cru, après tout ce qui s’était passé entre elles au début. Puis, suite à un nouveau rire, la borgne déclara :

- J’ai besoin d’aller faire un tour aux toilettes. Je n’en ai pas pour longtemps.

Sur ces mots, elle commença à chercher les toilettes de la librairie. Demandant aux personnes qu’elle croisait, pour finalement arriver à destination. Elle fit donc ce qu’elle avait à faire, et en sortant, elle tomba nez à nez avec un jeune homme qu’elle n’avait pas revu depuis sa dernière année d’école. Il s’agissait de Takashi Myoto, l’un de ses anciens camarades de classe. Même si quelques années étaient passées depuis, elle arrivait à le reconnaître. Il avait toujours cette coloration ridicule sur ses cheveux courts coiffés en piques. La pointe de ces derniers était de couleur rouge. Juste en dessous, il y avait du vert, et tout en bas, jusqu’à la racine, c’était du bleu. Bref, celui-ci reconnut aussi Tomoyo, avançant vers elle avec un immense sourire.

- Tomoyo Ayakashi ?! Qu’est-ce que ça fait longtemps ! Je ne savais pas que t’étais venu habiter dans le coin toi aussi ! Qu’est-ce que tu deviens ? T’es marié ? T’as des enfants ? Et puis qu’est-ce qui est arrivé à ton œil ? Tu t’amuses à jouer la pirate ?

Puis il se mit à rire, attendant une réponse de la jeune femme aux cheveux blancs, qui ne tarda pas à répondre, impassiblement :

- Tiens donc, Takashi Myoto… Si tu veux tout savoir, je suis directrice au lycée Wakuri, mais on va dire que je me suis permise une pause. Sinon oui, je suis marier, mais je n’ai pas d’enfant. En ce qui concerne mon œil, ça ne te regarde pas.

- Ah tu ne changeras jamais Tomoyo ! Décidément, c’est toujours toi qui es aux commandes ! Par contre, si tu n’as pas d’enfant, c’est qui la gamine qui est avec toi ? Elle est plutôt mignonne, tu me la présente ?

- Crève. Je ne te laisserai pas la toucher.

Le jeune homme se mit à rire de nouveau, avant d’entrainer Tomoyo dans un rayon vide, ou il n’y avait personne. Là, il afficha un air pervers, se collant contre elle.

- Et si on le faisait ici ? Il n’y a jamais personne qui vient là… Tu veux pas ? Ça nous rappera le bon vieux temps dans la bibliothèque du bahut.

- Désolée mais j’ai pas le temps là. Je dois retourner auprès de mon élève et…

- Allez, elle peut bien attendre cinq minutes de plous non ?! Et puis si tu as peur de faire trop de bruit, t’as qu’à juste me faire une gâterie. Ça m’ira très bien !

- T’es sourd ou quoi ? Je t’ai dit non !

Ne semblant pas apprécier ce refus, le jeune homme donna soudainement un coup de genou dans l’estomac de son ancienne camarade de classe, lui coupant le souffle, avant de sortir un canif, qu’il plaqua sous la gorge de la demoiselle, tout en l’agrippant sans douceur, par les cheveux, avant d’obliger à se baisser et à lui mettre un nouveau coup de genou, mais cette fois dans le visage, gardant sa lame plaquer contre sa peau. Le sac à main que la yakuza tenait, tomba par terre, alors que sa lèvre et son nez était en sang. Parallèlement, elle était un peu sonnée. Ensuite, il commença doucement à retirer son pantalon. Tomoyo n’aurait jamais cru que ce gars-là lui ferait subir une chose pareille. Lui qui était plutôt réservé en ce qui concernait la sexualité. Désormais, il avait bien changé. Mais peut-être que c’était un juste retour des choses pour la borgne. Après tout, à l’époque, elle l’avait forcé à coucher avec elle de nombreuses fois, par le passé, alors qu’il ne voulait pas. Takashi était de dos à l’entrée du rayon. Donc si quelqu’un entré à ce moment-là, il ne le verrait pas.
Revenir en haut Aller en bas
Kuro Amakusa
~ Elève au Lycée Wakuri ~
avatar

Messages : 393
Date d'inscription : 30/05/2012
Age : 22
Localisation : Campus Tenshigaya

Votre personnage ...
Prénom : Kuro (黒)
Nom : Amakusa (天草)
Âge : 17 ans

MessageSujet: Re: Une après-midi avec la directrice [PV Tomoyo]   Dim 6 Jan - 2:39

Tomoyo ,à la proposition de l'hybride ,avait paru enjouée ce qui mit Kuro un peu plus à l'aise ,oubliant l'incident précédent . La directrice lui proposa d'y aller de suite ,ajoutant qu'acheter d'occasion n'avait rien de mal . Kuro fut intimement rassurée que la dame soit de cet avis et ne la méprise pas à cause de ses difficultés financières comme de nombreuses personnes riches l'auraient fait . Elle détestait qu'on la méprise à cause de ça .
Sans attendre ,la demoiselle s'engouffra dans les longues galeries marchandes du centre commercial ,éclairées de tous cotés par les vitrines illuminés présentant diverses produits tous aussi colorés et chatoyants les uns les autres , guidant Tomoyo jusqu'au deuxième étage où se situaient les librairies .
Elle passa rapidement devant celle où travaillait Flore ,essayant de ne pas se faire remarquer par sa compagne aux anglaises blondes qu'elle vit en train de conseiller un acheteur , le gratifiant d'un grand sourire , et se dirigea d'un pas rapide jusqu'à la librairie d'occasion désignée par un simple panneau orné du kanji désignant "livres" . Ce magasin n'avait pas de nom ,le propriétaire n’avait pas jugé utile de lui en donner à première vue , pensant que "Hon" suffisait pour désigner son modeste commerce . Elle jeta un coup d'oeil dans la vitrine en attendant la directrice qui était quelques pas derrière elle puis lorsqu'elle fut à sa hauteur ,elle entra dans le magasin .

De hautes bibliothèques se dressaient ,rasant le plafond avec audace , emplies de livres classés par genre littéraire puis par thème :aussi tous les romans étaient regroupés ensembles ,les pièces de théâtres et les essais se partageaient quelques étagères , les ouvrages en langues étrangères étaient rangés dans un coin ,délaissés . Quant aux mangas ,ils trônaient en face de l'entrée et attiraient de suite l'oeil avec leur tranche colorées et vives . Kuro , souriante ,heureuse de se retrouver dans ce genre d'endroit qu'elle appréciait tant de par son profil littéraire et arriva à la hauteur des mangas qu'elle prit plaisir à commenter par la suite avec la borgne .
Durant cet échange détendu ,l'hybride découvrit qu'elle et Tomoyo aimaient de nombreux mangas communs , avaient les mêmes goûts en matière de yuri et se disputaient presque pour savoir si tel ou tel personnage était le meilleur ou non ...comme deux amies .
Kuro sursauta en réalisant cela : elles agissaient tout à fait comme des amies de longue date qui se conseillaient en matière de livres . Toute la méfiance de l'hybride était retombée soudain comme un soufflé et frissonnant en remarquant cela ,elle se reprit en se blâmant de sa maladresse . C'est cet instant que choisit la directrice de Wakuri pour prendre congé de la jeune fille , souhaitant se rendre aux toilettes .

L'hybride la regarda partir puis poussa un long soupir avant de se taper la tète contre le meuble qui supportaient les mangas , se blâmant : pourquoi avait-elle baissé sa garde aussi vite ? Elle devait pourtant faire attention à ce qu'elle disait devant cette femme !
Cessant de se faire la morale ,la jeune fille quitta au bout d'un moment le rayon mangas pour se rendre dans celui des nouvelles . Elle se saisit d'un ouvrage de Mishima nommé "Natsu no shinda" soit "La mort d'été" , le feuilleta un instant puis se plongea dans la première nouvelle ,la trouvant très intéressante . Elle ne mit pas plus d'une dizaine de minutes à achever as lecture et refermant l'ouvrage , un air rai au visage ,elle le retourna pour voir son prix : 400 yens ... si peu ?! La demoiselle sourit , cala le livre dans la poche de son pull en le laissant bien visible de sorte à ce qu'on ne l'accuse pas de vol puis se rendit cette fois au rayon de littérature française .Elle allait pénétrer dans le rayon quand elle entendit la voix de Tomoyo demander à quelqu'un si il était sourd et lui rappelant qu'elle lui avait dit "non" . Non à quoi ?
La lycéenne restait immobile , cachée derrière une étagère , observant la scène qui se déroulait derrière :elle vit Tomoyo se faire frapper par un homme au ventre puis au visage ,un canif planté sur sa gorge la menaçant et l'obligeant à se soumettre au mâle qui se tenait debout devant elle .
Kuro était horrifiée de voir ce spectacle et lorsque l'homme agenouilla devant lui la directrice et se débarrassa de son pantalon , lorsque l'hybride comprit ce qu'il attendait d'elle ,elle ne pût se retenir ,entra dans le rayon où se déroulait la scène et interpella l'homme aux cheveux tricolores avec une voix menaçante :

"-Eh ,enfoiré !"

Le type se retourna ,un rictus pervers au visage ,ses yeux pétillants de sadisme et d'envie et lorsqu'il remarqua la lycéenne ,il sembla ravi . Lançant un regard railleur à la directrice de Wakuri qui avait le nez et la lèvre en sang , il s'adressa à elle :

"-Eh bah ,t'as même pas besoin de me la présenter ta môme ,elle vient comme une grande à moi !"

Kuro tilta , affichant un air mauvais sur son visage ovale d'habitude doux et enfantin lorsque le jeune homme s'adressa à elle :

"-Tu vas être gentille et faire ce que je te dis d'accord ?! Je ne vais pas te faire de mal !

-Bah voyons ...si "ne pas me faire de mal" se résume à ce que vous avez fait à Ayakashi-sama ,excusez moi de ne pas vous croire !"

L'homme sembla mécontent de la réponse de l'hybride qui se rapprocha malgré tout des deux adultes ,sa main fourrée dans sa poche où elle cachait son tazer , prête à bondir sur cet inconnu :

"-Je n'apprécie pas Ayakashi-sama du moins pas assez pour me risquer dans un combat contre vous ! Mais les mecs comme vous ,je les ai en horreur ! Si vous voulez à ce point vous faire plaisir et soumettre les autres , allez dans des clubs SM ! "

Elle sortit son instrument électrique de sa poche ,l'alluma et augmenta sa puissance au maximum avant de se jeter sur le type en face d'elle . Ce dernier voulu riposter mais son pantalon entravant ses chevilles ,il ne pût que perdre l'équilibre avant de recevoir une violente décharge en plein torse et de s'écrouler , inconscient , contre une étagère peine de livres dont certains lui tombèrent dessus . Après s'être bien assurée que cet homme écoeurant était bel et bien hors d'état de nuire ,Kuro s'approcha de la proviseure du lycée ,sortit un mouchoir de sa poche et essuya doucement le sang qui coulait de ses narines et de ses lèvres :

"-Eh bien ,il ne vous a pas loupé ! Il ne vous a rien faire à part ça ?!"

_________________
Amakusa Kuro da ! Yoroshiku nee !




Revenir en haut Aller en bas
http://on-revit-tout-dans-un-autre-monde.blogspot.fr/
Tomoyo Ayakashi
~ Directrice [Lycée Wakuri] ~
avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 14/07/2012

MessageSujet: Re: Une après-midi avec la directrice [PV Tomoyo]   Dim 6 Jan - 14:46

Décidemment aujourd’hui ça n’était pas son jour. Cela devait bien faire deux, non trois fois qu’elle faisait face à quelqu’un qui avait l’intention de la violer. La vie avait apparemment décidé de lui faire payer le prix fort ce jour-là. Elle avait tant de fois forcée les gens à coucher avec elle. Et maintenant, c’était l’inverse, même si aucun n’était encore arrivé à ses fins. Mais cette fois-ci, elle était seule dans un coin perdu de la librairie. Qui viendrait la secourir ? Elle était tellement sonnée qu’elle ne pouvait plus se défendre correctement. Surtout qu’il l’a menacé avec un couteau.
Maintenant qu’elle ne reconnaissait plus son ancien camarade de classe, elle se disait qu’il pourrait même être capable de la tuer. Bref, elle ne savait plus du tout comment faire là. C’est alors qu’elle entendit une voix. Une voix qu’elle connaissait très bien. C’était son élève préféré, « sa » petite Kuro. La lycéenne et Takashi commencèrent alors à s’échangé des mots. S’apercevant que le jeune homme commençait à s’intéresser à l’hybride, la directrice de Wakuri commença à s’inquiéter pour la jeune fille. Pour la première fois de sa vie, elle s’inquiétait plus d’une autre personne qu’elle-même, alors qu’elle était dans une situation critique. Comment c’était possible ? Dans sa tête, elle voulait à tout prix que Kuro fuit. Non pas parce qu’elle ne voulait pas que quelqu’un d’autre qu’elle lui fasse du mal, quoi qu’il y avait de ça aussi, mais aussi parce qu’elle ressentait une réelle inquiétude pour l’hybride.

Elle entendit Kuro dire qu’elle n’appréciait pas Tomoyo au point de se risquer dans un combat contre lui, mais qu’elle ne supportait pas les types dans son genre. Malgré tout, elle venait tout de même aider la jeune femme aux cheveux blancs, alors qu’elle aurait pu totalement ignorer sa détresse. Alors que Takashi allait se jeter sur la lycéenne, son pantalon baissé l’empêcha de bouger comme il le voulut. Du coup, Kuro en profita pour lui assener une puissante décharge avec son tazer. Le jeune homme s’écroula ensuite par terre, inconscient, sous les yeux de la yakuza qui fut soulager. Elle vit son élève s’approcher d’elle et sortir un mouchoir pour lui essuyer. Tomoyo la laissa faire, alors qu’elle l’entendit lui demander s’il ne lui avait rien fait à part ça. La réaction de la proviseure fut inattendue et sans doute impensable pour l’hybride. En effet, elle la prit soudainement dans ses bras, la serrant fort comme une mère qui s’était inquiéter pour son enfant… Alors c’était comme ça qu’elle voyait Kuro ? Comme sa fille ? Si on lui demandait, elle ne répondrait surement pas ça. D’ailleurs elle ne comprenait pas pourquoi elle avait soudainement cette réaction. Pourquoi la vie de cette jeune fille lui importait tant ? Peut-être que le « moment manga » y avait été pour quelque chose ? En tout cas, elle ne réagirait pas comme ça avec quelqu’un d’autre, c’est certain. Son menton sur l’épaule de la lycéenne qu’elle serait toujours contre elle, elle déclara avec une voix qui exprimait un grand soulagement :

- Heureusement tu n’as rien, tant mieux… J’étais tellement inquiète quand je l’ai vu s’approcher de toi… Alors… Ne me repousse pas, s’il te plait…. S’il te plait…

Sur ces mots, elle accentua un peu son étreinte et resta ainsi durant quelques minutes. Puis, elle se dégageât, posant sa main sur la joue de l’hybride, la lui caressant doucement avec un faible sourire. On pouvait voir sur sa joue droite qu’une larme avait coulée pendant qu’elle prenait la jeune fille dans ses bras. Puis soudainement, elle baissa le regard, avouant à Kuro :

- Cet homme-là… Ce qu’il voulait me faire… J’ai également fait la même chose avec lui, par le passé, lorsqu’on était dans la même classe. Il ne voulait pas, mais je le forçai toujours… Je le considérai comme mon objet… J’imagine qu’il a voulu se venger…

Elle ne savait pas vraiment pourquoi elle lui avait dit ça. Peut-être qu’elle avait besoin de parler de ça à quelqu’un. En fait, elle ne le savait pas vraiment elle-même. Bref. Finalement, elle attrapa son sac à main et se leva, essuyant sa joue.

- Bon… Tu ne voulais pas t’acheter quelques mangas, Kuro ?

Désormais, elle la tutoyait et l’appelait par son prénom, mais pour de bon. Pas juste sous le coup de la colère ou autre. Sans doute un moyen de supprimer la distance qu’il y avait entre leurs deux statuts sociaux, mais aussi la méfiance de Kuro à son égard. Mais cela ne fonctionnerait sans doute pas pour le moment.
Revenir en haut Aller en bas
Kuro Amakusa
~ Elève au Lycée Wakuri ~
avatar

Messages : 393
Date d'inscription : 30/05/2012
Age : 22
Localisation : Campus Tenshigaya

Votre personnage ...
Prénom : Kuro (黒)
Nom : Amakusa (天草)
Âge : 17 ans

MessageSujet: Re: Une après-midi avec la directrice [PV Tomoyo]   Dim 6 Jan - 18:33

Kuro regardait sans un mot la directrice de Wakuri dont le nez avait un peu enflé, attendant la réponse de la jeune femme à sa question . Elle devait bien l'avouer ,elle était quelque peu inquiète pour sa supérieure ,elle espérait que ce type ne lui avait pas fait autre chose de plus ...intime . Mais il semblait que non ,il n'avait pas eu le temps de le faire avant l'arrivée de l'hybride qui se sentit soudain enveloppée de chaleur . Elle sursauta ,reprenant part à la réalité et remarqua que Tomoyo la serrait tendrement contre elle ,comme une mère l'aurait prise dans ses bras après s'être mortellement inquiétée . Comme sa propre mère la prenait dans ses bras il y a longtemps pour la consoler quand elle était triste ou blessée . Ce câlin la rendait nostalgique ...
Elle poussa un long soupir , n'ayant pas le coeur à repousser la jeune femme et resta immobile ,savourant malgré elle la tendresse dont faisait preuve la proviseure à son égard et l'entendit soudain lui dire qu'elle était heureuse que l'hybride n'ait rien et qu'elle avait eu peur en voyant l'homme s'approcher d'elle .Elle lui demanda ensuite de ne pas la repousser ,ce à quoi Kuro consentit ,restant stoïque dans les bras de la jeune femme qui se détacha après un long instant avant de poser sa main sur la joue droite de la lycéenne . Elle la caressait avec douceur ,faisant rosir les pommettes de la jeune fille aux cornes qui remarqua une larme au coin de l'oeil valide de la jeune femme quand celle ci lui parla de son agresseur .
Il semblerait que c'était un de ses anciens camarades de classe qu'elle avait de nombreuses fois forcé à coucher avec elle ,le considérant comme un objet , étant sure qu'il se vengeait en lui faisant subir la même chose . Ce n'était pas une hypothèse ridicule , c'est vrai que vu ce qu'elle lui avait fait subir ,il avait toutes les raisons de la violenter de la sorte .

Kuro se demandait pourquoi Tomoyo lui parlait d'une telle chose : était ce pour soulager sa conscience ? Ou pour partager ça avec quelqu'un ? Elle n'osait pas lui demander . La directrice saisit son sac à main sans un mot ,se releva en essuyant son oeil rouge puis demanda à l'hybride aux bois si elle n'avait pas l'intention d'acheter des mangas . La lycéenne sourit ,ayant oublié la raison de sa venue dans la librairie avec cet incident , se releva en époussetant son short en jean et sortit le livre de Mishima de sa poche de pull , le montrant à sa supérieure :

"-Pas seulement des mangas ,vous oubliez que je suis une littéraire et donc que je dévore les livres !J'en ai trouvé un déjà , j'allais justement regarder la littérature française !"

Elle sourit à Tomoyo ,parcourant les rayons de littérature française . C'était la seule librairie où elle trouvait des ouvrages intégralement en français pour quelques centaines de yens car elle tenait à lire les grands classiques dans leur langue d'origine et non traduit . Et puis elle lisait et parlait couramment le français grâce à Flore ,pourquoi achèterait-elle des livres en japonais quand elle pouvait les lire en français ?
Elle tomba sur un livre que Flore avait lu et vanté l'histoire tragique mais merveilleuse :"Tanguy" de Michel del Castillo , traduit de l'espagnol au français . Parfait ! Elle allait pouvoir lire cette histoire si intéressante selon les dires de sa compagne . Et puis 200 yens , ce n'était pas trop cher ,presque donné pour un ouvrage de cette qualité .
A coté d'elle ,Tomoyo semblait un peu perdue devant tous ses titres en alphabet latin , sans doute savait-elle parlait anglais mais français ,c'était une autre histoire !

"-Vous avez l'air perdue Ayakashi-sama ..."

Elle lui adressa un grand sourire pour bien lui faire comprendre qu'elle ne se moquait pas d'elle puis retourna aux rayons mangas pour prendre les oeuvres qu'elle avait remarqué auparavant : quelques yuri ,un yaoi et deux/trois shonens pour 100 yens pièces ,autant dire que ces achats ne dépasserait pas les 1200 yens ...c'était raisonnable !
Elle s'adressa alors à Tomoyo , toujours avec une mine enjouée :

"-Pourquoi aimez vous les mangas ? Parce que c'est agréable à lire ou parce que ça vous aide aussi à vous libérer du quotidien ? Moi c'est le deuxième cas ..."

Elle soupira en repensant à l'enfer qu'avait été sa vie lorsqu'elle s'était intéressée aux mangas , c'était le seul échappatoire qu'elle avait pendant son enfance , la seule chose qui lui permettait de rire en plus des histoires de sa soeur Mami :

"-J'ai commencé à m'intéresser aux mangas très jeune pour fuir mon quotidien ...un peu difficile à cause de mes cornes . Ça me permettait de rire , de m'échapper de la tristesse qui m'entourait tout le temps ...et puis plus qu'un échappatoire c'est devenu une passion à part entière !"

Elle cessa de raconter les raisons de son attachement pour les livres , lançant un regard à Tomoyo puis se rendit sans rien ajouter à la caisse pour payer ses articles .

_________________
Amakusa Kuro da ! Yoroshiku nee !




Revenir en haut Aller en bas
http://on-revit-tout-dans-un-autre-monde.blogspot.fr/
Tomoyo Ayakashi
~ Directrice [Lycée Wakuri] ~
avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 14/07/2012

MessageSujet: Re: Une après-midi avec la directrice [PV Tomoyo]   Lun 7 Jan - 1:02

La directrice du lycée Wakuri s’était relevé, sac à main au bras et prête à quitter ce rayon, qu’elle ne voulait plus voir à cause de son ancien camarade de classe. Ce dernier étant toujours allongé au sol. Franchement, Tomoyo l’aurait bien achevé pour qu’il la laisse tranquille définitivement, mais son élève était avec elle. Et si elle se mettait à tuer devant elle, la méfiance que pouvait avoir l’hybride envers elle, s’agrandirait encore plus. Alors elle n’allait rien faire, pour l’instant, s’attendant à une possible contre-attaque de Takashi lorsqu’il serait réveillé. Mais avec un peu de chance, elles ne seraient plus ici. Si c’était le cas, alors il irait sans doute au lycée, vu qu’il savait qu’elle était directrice la bas. Rah… Pourquoi le lui avait-elle dit ?! Bon, bref. Elle avait demandé à la lycéenne si elle ne devait pas acheter des mangas. Ce à quoi Kuro répondit, tout en lui montrant un ouvrage qu’elle sortit de sa poche, qu’elle ne voulait pas seulement acheter des mangas. Oui c’est vrai qu’elle était littéraire. Elle ajouta qu’elle voulait aller jeter un œil à la littérature française. Donc cette jeune fille savait lire le français ? Elle avait donc pris une option français pour les cours ? Ou alors est-ce qu’elle avait appris cette langue d’elle-même ?

Quoiqu’il en soit, après que la proviseure est acquiescée aux paroles de son interlocutrice, elles se rendirent dans les rayons de livres français. Une langue que la proviseure ne comprenait pas trop, vu qu’elle ne s’y était jamais intéressée. Par rapport à l’anglais, où il y avait des cours obligatoire à l’école. La demoiselle aux cheveux blancs était d’ailleurs plutôt douée dans cette langue. Mais pour le moment, elle regardait les ouvrages français, sans vraiment comprendre ce que voulaient dire les titres. Elle cherchait quelque chose de similaire à l’anglais, réussissant à trouver quelques mots qui y ressemblaient, des mots transparents, mais ça n’était pas évident. C’est alors qu’elle entendit la voix de la lycéenne, qui lui dit qu’elle avait l’air perdu. Ça se voyait tant que ça ? Elle posa son œil rouge sur la jeune fille, qui lui souriait. Ce à quoi elle répondit, d’un sourire gêné :

- Un peu oui. Je comprends l’anglais. Mais le français c’est une autre histoire…

Par la suite, elles retournèrent aux rayons mangas, où Kuro en prit plusieurs, pas chers du tout. Elle en avait pris de plusieurs genres, que la directrice n’avait pas pu s’empêcher de commenter. Cependant, la borgne n’en prit pas. Elle en avait déjà plein à lire chez elle. Ca ne lui servait donc à rien. Lorsque son élève eu pris tout ce qu’elle voulait, celle-ci demanda à sa supérieure pourquoi elle aimait les mangas. La deuxième option qu’avait annoncé Kuro, c’était pour cette raison, oui. La jeune femme fit mine de réfléchir, avant de répondre :

- Eh bien, je suis peut-être aisée, mais ma vie n’en est pas rose pour autant. Alors tout comme toi, j’ai besoin de sortir de la vie réelle de temps en temps…

Elle n’en rajouta pas plus. Elle n’allait pas non plus lui déballer sa vie entière. Surtout en ce qui concernait son mari. C’était une chose qui n’était pas facile à dire, et encore moins en publique. Ensuite, Kuro expliqua qu’elle avait commencé à lire des mangas quand elle était plus jeune, pour fuir son quotidien, qui lui en faisait voir de toutes les couleurs à cause de ses cornes. Elle disait qu’au début, les mangas étaient juste une échappatoire pour elle. Mais cela a fini par devenir une passion. L’adolescente se tue, pour ensuite se rendre à la caisse, afin de payer ses livres. La borgne la suit, sans un mot, avant de passer devant et de l’attendre à l’extérieur. Elle jeta un œil à son téléphone portable : pas de nouveau message. Elle le rangeât après, alors que l’hybride revenait. Et là, soudainement, elle sentit une main se poser sur son épaule. Elle se retourna alors vivement, pour voir… Akira Yamada, son époux. Cheveux bruns, les yeux marron, mais plutôt bel homme. Il était habillé d’un costume noir, comme tous les yakuza quoi. Sur la surprise, elle ne put s’empêché de sursauté. Mais qu’est-ce qu’il faisait là ?! Quoiqu’il en soit, il se mit à lui donner un tendre baiser. Il faisait le gentil en publique, mais quand ils étaient seuls… En tout cas, il prit la parole en souriant, alors que Kuro venait d’arriver :

- Beh alors mon amour, tu ne réponds pas à mon texto ?

- Si, j’y ai répondu ce matin. Mais tu sais comment sont les réseaux téléphoniques. Parfois les messages se perdent…

- Oui. Tu as raison… Sinon je suis passé au lycée Wakuri et ils m’ont dit ce qui était arrivé…. Et pour quoi tu étais parti. Je constate que tu prends ton nouveau boulot à cœur, c’est une bonne nouvelle. Mais sinon, tu ne fais pas les présentations ?

Tomoyo jeta alors un œil à Kuro. Oui c’est vrai qu’elle était toujours là. L’arrivée de son mari l’avait assez perturbé, tellement elle ne s’y attendait pas. D’ailleurs, cela se voyait qu’elle était mal à l’aise. Elle ne souriait pas, ou alors se forçait. Et se touchait nerveusement le bras. Quoiqu’il en soit, elle fit les présentations :

- Kuro, voici mon époux, Akira Yamada. Akira, voici une de mes élèves, Kuro Amakusa.

- Enchanté de faire ta connaissance, Kuro.

Il regarda la lycéenne, toujours en gardant son sourire, puis il ajouta :

- J’ai pris un jour de congé aujourd’hui, alors ça ne vous dérange pas que je traine un peu avec vous ? Vous pouvez même choisir la destination.

Ah non… Tomoyo ne voulait pas ! Il fallait qu’elle trouve quelque chose pour l’éloigner. Aller dans un endroit où un homme n’aurait pas le droit de venir… Pas le rotenburo, vu qu’elles y étaient déjà allé. Aux toilettes ? Non, il attendrait devant l’entrée. Que faire…. C’est alors qu’elle vit Takashi sortie de la boutique. Elle remarqua qu’il l’avait vu, mais il ne s’approcha pas, allant se mettre dans un coin pour les observer discrètement. Kuro l’avait surement remarqué aussi. Surement à cause d’Akira. Finalement, il valait peut-être mieux rester avec Akira et faire en sorte de lui dire discrètement qu’il fallait qu’il tue cet homme, sans que Kuro ne le sache, et ne l’attende. Sinon, ça serait bien si Takashi réussisse à tuer Akira… Tomoyo ne subirait plus de violence au moins. Mais comment faire pour parvenir à ce résultat ? Pour le moment, elle répondit à son mari :

- Non pas du tout, tu peux. Sauf si peut-être sa dérange Kuro ?

Les deux adultes attendirent donc une réponse de l’hybride. Mais Tomoyo se demandait où ils pourraient aller ensuite. Il y avait peut-être d’autres choses intéressantes dans ce centre commercial, hormis cette librairie.
Revenir en haut Aller en bas
Kuro Amakusa
~ Elève au Lycée Wakuri ~
avatar

Messages : 393
Date d'inscription : 30/05/2012
Age : 22
Localisation : Campus Tenshigaya

Votre personnage ...
Prénom : Kuro (黒)
Nom : Amakusa (天草)
Âge : 17 ans

MessageSujet: Re: Une après-midi avec la directrice [PV Tomoyo]   Dim 10 Mar - 11:20

Tandis que la libraire lui annonçait le montant total de ses achats , Kuro remarqua que la directrice du lycée Wakuri n'était pas derrière elle . Peut être l'attendait-elle à l'extérieur de la librairie ... Sans doute ,elle ne serait pas partie en traître pour retourner chez elle , ce n'était pas son style . Quoiqu'il en soit , l'hybride paya ses livres en souriant ,ravie à l'idée de dévorer tout ça le soir même et rangeant les ouvrages dans sa sacoche bleu cyan , elle sortit du magasin et retrouva ,comme elle l'avait pensé ,Tomoyo qui l'attendait . Elle allait lui adresser la parole ,lui demander ce qu'elle faisait désormais quand un homme se planta derrière la borgne avant de poser sa main sur son épaule , ce qui la fit sursauter . La lycéenne eut un mouvement de recul en voyant ce jeune homme apparaître , étant de nature méfiante , tandis que ce dernier s'adressait à la jeune femme aux cheveux blancs ,lui demandant pourquoi elle ne répondait pas à ces textos ,l'appelant "mon amour" . Est ce que par hasard ,ce type serait son mari ? Il en avait tout l'air en tout cas ... Pourtant ,sa présence semblait gêner Tomoyo : elle se forçait à sourire , se touchant le bras nerveusement ,la présence de son mari ne la réjouissait visiblement pas .
Elle se força pourtant à le présenter à Kuro , lui disant qu'il était son époux -comme l'hybride l'avait pensé- nommé Akira Yamada auquel elle présenta aussi son élève . Le dénommé Akira adressa un grand sourire à la lycéenne ,lui disant qu'il était enchanté de faire sa connaissance , ce à quoi Kuro répondit par un "moi aussi" timide , avant d'enchaîner en annonçant qu'il avait pris un jour de congé et qu'il souhaitait rester un peu avec sa femme et l'élève de cette dernière . Cette nouvelle ne semblait pas réjouir Tomoyo , au contraire , l'hybride réussi à lire dans son oeil valide une lueur de malaise , de désaccord bref ,il était tout à fait visible qu'elle n'avait vraiment pas envie que son mari reste avec elles . On dirait bien que leur relation n'est pas aussi idyllique que Akira veut bien le faire croire avec ses marques d'affection . Quoiqu'il en soit ,sans doute pour faire plaisir à son époux et aussi éviter de se faire agresser une nouvelle fois comme dans la librairie , la proviseure de Wakuri s'exclama qu'il pouvait rester ,à moins que sa présence ne dérange Kuro .

L'hybride lança un regard à Tomoyo puis à Akira sans mot dire . Personnellement , elle s'en fichait qu'il reste ou non , il était le cadet de ses soucis et quoiqu'elle dise ,sa supérieure avait déjà choisis pour elle . Aussi elle soupira discrètement et répondit d'une voix calme :

"-Ça ne me pose pas de problème ... De toute façon ,je suis obligée de passer l'après midi avec vous . Que votre mari reste ou non ne change rien ..."

Elle lança un regard à la directrice ,un regard qui en disait long sur son incompréhension au niveau de l'attitude de la jeune femme puis continua d'une voix tout aussi calme :

"-Par contre ,je n'ai aucune idée de ce que nous pouvons faire après . C'est à votre tour de choisir ,Ayakashi-sama ."

Ceci étant dit ,elle tira de son sac un taiyaki industriel au chocolat , le libéra de son emballage plastique et en croqua un morceau . Elle venait de sortir de table mais qu'importe ; elle avait toujours de la place pour ce genre de nourriture .

_________________
Amakusa Kuro da ! Yoroshiku nee !




Revenir en haut Aller en bas
http://on-revit-tout-dans-un-autre-monde.blogspot.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une après-midi avec la directrice [PV Tomoyo]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une après-midi avec la directrice [PV Tomoyo]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Après-midi tranquille.
» Un bel après-midi de printemps [a archiver]
» Après-midi entre filles [PV Lizzy]
» Un samedi après-midi qui s'annonçait des plus ennuyeux ? Peut-être pas... | ft. Loïse A. Langel & Perle Duval [TERMINE]
» Après midi shopping [Topic Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CAMPUS TENSHIGAYA :: Corbeille-
Sauter vers: