AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Venez incarner votre personnage de manga / anime préféré ou bien créez le votre, et amusez vous dans le Campus Tenshigaya, une ville sans limites !

Partagez | 
 

 Discutons du festival inter-école autour d'un verre [PV Tomoyo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hikari Kitai
~ Directrice [Université Kanjirô] ~
avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 21/07/2012
Localisation : Campus Tenshigaya

Votre personnage ...
Prénom : Hikari
Nom : Kitai
Âge : 25 ans

MessageSujet: Discutons du festival inter-école autour d'un verre [PV Tomoyo]   Sam 21 Juil - 22:43

Le soir tombait peu à peu sur le campus et déjà , le bar de la zone Tsumite commençait à être animé .
Des étudiants , des professeurs ,des habitants peuplaient le petit bar , buvant une bière après une journée de travail ou d'étude , essayant de décompresser et de s'amuser malgré le rythme dément des journées niponnes .
Au milieu de tout ce brouhaha ,de ce vacarme infernal entremêlant rires , bavardages et cris , une petite demoiselle pas plus haute que trois pommes s'avançait sans un bruit . Elle se faufilait sans aucun soucis entre les hommes en costume riant de façon grasse et bruyante et les étudiants agités . L'un d'eux la bouscula soudain puis la rattrapa par le poignet afin de l’empêcher de tomber sur le sol crasseux du bar :

"Ouplà ! Pardon Hikari chama ,je vous avais pas vu !"

La dite Hikari sourit à l'étudiant qu'elle connaissait très bien puisqu'elle s'était très souvent occupé de ses problèmes personnels , problèmes qu'il avait avec sa famille . Etant directrice de l'université où le jeune homme étudiait ,elle se devait de l'aider ,il s'agissait d'un de ses devoirs .
Elle s'empressa de rassurer son jeune élève en lui caressant le sommet du crane ,se grandissant au maximum en se dressant sur la pointe des ses pieds :

"-Ne t'en fais pas , Hojo-kun , ce n'est pas grave ! Mais essaye de ne pas traîner trop longtemps , tu as cours demain et j'aimerais que tu te reposes un peu .
Au fait ,j'ai vu tes exploits sur le terrain de foot ,continue comme ça ,tu es très doué !"


Elle lui fit un signe amical de la main en se dirigeant vers une table libre où l'attendait une jeune femme aux longs cheveux blonds tirés en un chignon impeccable . Hikari la connaissait bien ,il s'agissait de Sayoko Himegami la principale du collège Hifuge ,l'un des trois grands établissements de Tenshigaya . Cela faisait plusieurs années qu'elle et Hikari se côtoyaient et elles étaient devenues de très proches amies .
Aussi s'asseya-t-elle sans aucune retenue et salua avec fraîcheur et gentillesse sa collègue :

"-Bonsoir Sayoko ! Merci d’avoir répondu à mon invitation , je tenais à vous voir de toute urgence afin de discuter de l'organisation du prochain festival culturel qui rassemblera les trois écoles du campus ."

Sayoko , responsable et porte parole des collégiens d'Hifuge , lui retourna la salutation et la rassura :

"Oh ,ça ne me dérangeait pas de vous voir ce soir au contraire ,je n'avais que ça à faire . "

La petite demoiselle aux cheveux violets arrêta un serveur afin de commander une bière . Elle ne discuterait pas dans ce genre de lieu sans boire un peu d'alcool , il n'en était pas question . Le serveur lui demanda si elle était majeure ce qui fit bien rire la concernée qui affirma qu'elle avait l'âge légal pour boire .
Lorsqu'on lui servit enfin sa commande ,elle la sirota sans un mot puis demanda à son amie :

"-Dites moi , notre collègue de Wakuri n'est toujours pas arrivée ,elle a une dizaine de minutes de retard tout de même !

-Je sais bien , ce n'est pas poli du tout . En attendant , commençons notre réunion sans elle . Pour commencer ..."

Sayoko énuméra les différents clubs du collège Hifuge qui étaient très nombreux et très variés : du club de foot à celui de kendô en passant par le club de littérature anglaise et d'art graphique , l'école proposait un grand choix d'activités parascolaire . Décidément ,Kanjirô était très pauvre en club , Hikari n'en comptait qu'une quinzaine et ne proposaient que des activités très banales : foot ,basket ,handball , kendô et gymnastique pour les clubs sportifs , club d'art ,de musique ,d'arrangement floral ,de dessin en plein air pour les clubs artistique et pour finir club de littérature étrangère ,d'informatique et d'échec . C'était vraiment communs comme clubs ,tous les établissements en avaient .

Hikari soupira d'un air déçu ,espérant que les prestations de ces élèves seraient un peu plus intéressantes que les clubs auxquels ils appartenaient .

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Tomoyo Ayakashi
~ Directrice [Lycée Wakuri] ~
avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 14/07/2012

MessageSujet: Re: Discutons du festival inter-école autour d'un verre [PV Tomoyo]   Dim 22 Juil - 1:16

Le soir tombait et Tomoyo avait reçu, ce matin même, un mail de la Directrice de l’université Kanjirô, Kitai Hikari. Elle voulait, avec la Directrice du collège Hifuge, Himegami Sayoko, qu’elles parlent ensemble de l'organisation du prochain festival culturel qui allait rassembler les trois écoles du campus. Encore une réunion ennuyeuse… La vérité c’est que c’était la première fois qu’elle participait à ce genre de chose depuis son arriver ici. Le rendez-vous était donnez dans un bar de la zone Tsumite, un endroit où la borgne n’était pas encore trop allé trainer et donc elle ne connaissait pas très bien les lieux. Enfin bref, aujourd’hui, il y avait quelque chose de différent chez elle. En effet, un bandage entouré pratiquement tout son bras gauche. Son excuse ? Elle s’était brûlée avec de l’eau bouillante. Mais en réalité, son mari s’était juste défoulait sur elle hier soir. La frappant encore et encore pendant plusieurs minutes, avec une ceinture. Du coup, elle s’était protégée avec son bras, se retenant de crier, de pleurer, tellement il lui faisait mal. Akira était ivre à ce moment-là, ce qui le rendait encore plus violent que d’habitude. Le bras de la jeune femme avait fini en sang, suite à cela, combiner à des bleus. Elle devait vite trouver une solution pour s’en sortir, sinon elle finirait par se faire tuer un de ces jours ! Et son père qui s’en fichait royalement ! Quelle pourriture !

Quoi qu’il en soit, avant de partir au lieu de rendez-vous, elle se rendit aux toilettes, afin de changer son bandage. Une partie de sa chaire était à vif, ce qui la faisait souffrir encore. Parfois, elle avait envie d’éclater en sanglot tellement elle ne supportait plus cette situation. Et elle ne pouvait compter sur personne pour l’aider, même pas sa propre famille. Bien sûr non, puisque le père de la demoiselle laissait faire son gendre. Quant à la mère de Tomoyo, elle était soumise, donc on ne pouvait pas compter sur elle. Enfin bref, il n’y avait rien à faire…

La Directrice du lycée se dirigeât vers la zone Tsumite. Et à son arrivée, il y avait du monde. Elle reconnut même certains lycéens de son établissement. Beaucoup de personnes présentes la regardaient à cause de son cache-œil rouge, alors elle leur jeta un regard noir, avant de continuer son chemin. Elle était habillée comme à son habitude lorsqu’elle allait travailler. C’est-à-dire une chemise noire avec cravate rouge, ainsi qu’une jupe noire, des collants noirs, et des talons de la même couleur. Elle portait aussi son sac à main noir où elle rangeait toutes sortes de choses. Le problème, c’est qu’elle ne trouva pas le bar en un coup, alors elle dû demander à des passants, pour finalement arriver en retard. Ses deux collègues étaient déjà là. Sayoko, une blonde aux cheveux longs, s’étant fait un chignon et Hikari… les cheveux violet et court, lui tombant jusqu’à la nuque. C’était une adulte ayant une taille d’enfant à la bouille totalement adorable. A tel point que sa donnait envie à Tomoyo de la torturer, de la faire criait atrocement. Mais malheureusement, elle n’était pas là pour ça. Arrivant finalement à la table des deux autres Directrices, prenant place sur une chaise en disant d’un ton impassible :

- Bonsoir et excusez-moi de mon retard, je me suis perdu et j’ai dû demander mon chemin.

Oui elle avait été polie, mais il ne fallait pas croire qu’elle était devenue soudainement une gentille fille. Elle avait agi comme ça juste pour ne pas directement s’en faire des ennemis. Après tout, ça n’était pas des élèves à qui elle pouvait facilement faire peur. La borgne regarda ses collègues, avant d’ajouter :

- Alors, où vous en étiez ?

Avant de faire quoi que ce soit, elle voulait connaitre la personnalité des deux autres. Cependant, son regard se posa avec une certaine insistance sur Hikari, se demandant si elle possédait la maladie dont elle avait entendu parler, celle qui faisait garder à un adulte un corps d’enfant. Elle ne se soutenait plus du nom.
Revenir en haut Aller en bas
Hikari Kitai
~ Directrice [Université Kanjirô] ~
avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 21/07/2012
Localisation : Campus Tenshigaya

Votre personnage ...
Prénom : Hikari
Nom : Kitai
Âge : 25 ans

MessageSujet: Re: Discutons du festival inter-école autour d'un verre [PV Tomoyo]   Ven 27 Juil - 15:26

"- Bonsoir et excusez-moi de mon retard, je me suis perdu et j’ai dû demander mon chemin."

Ce fut cette voix adulte et froide ,une voix que plus d'une fois Hikari avait souhaiter et qu'elle n'aurait jamais puisqu'elle ne pouvait muer , qui lui fit relever la tète de la liste des clubs de son établissement . De bout devant elle se tenait une belle jeune femme , ayant sans doute le même âge qu'elle , habillée d'un ensemble sombre qui faisait ressortir son teint et ses cheveux bancs . Hikari se surpris à jalouser cette dame aux formes délicates et fermes , à la généreuse poitrine alors qu'elle resterait enfermée dans ce corps d'enfant toute sa vie .
Se levant pour la saluer , Hikari l'assura que son retard n'était pas grave et que Sayoko et elle même en étaient à énumérer la liste des clubs qui présenteraient des animations lors du festival culturel . Elle avait dit ça de façon à paraître amicale et légère et ce afin de mettre à l'aise la toute nouvelle proviseure de Wakuri qui contrastait vraiment avec le vieillard qui en était auparavant le directeur .
Puis ,se levant en même temps que sa collègue blonde ,elle se présenta en invlinant légèrement le buste , sans plus de cérémonie :

"Je suis Kitai , Hikari Kitai directrice de l'université Kanjiro ."

"-Et moi Sayoko Himegami , principale du collège Hifuge . Je vous en prie ,joignez vous à nous ."

C'est chaleureusement que Sayoko lui présenta d'un geste de la main une chaise en bout de table sur laquelle la proviseure pourrait s'asseoir confortablement puis ,se rasseyant ,elle reprit la liste d'Hifuge tout en la comparant à celle de Kanjirô :

"-Décidemment ,il n'y a pas beaucoup de clubs qui présente une activité dans votre université , je trouve ça dommage ..."

Hikari aquiesça ,une moue déçue au visage et avalant une nouvelle gorgée de bière , elle poussa un long et profond soupir :

"J'ai pourtant essayé de les motiver un peu mais tous les troisièmes années préparent leur master et les deuxièmes années leur licence , ce n'est pas simple de leur prouver qu'une activité collective est importante ..."

A nouveau ,elle soupira . Elle se sentait coupable d'être si impuissante ,elle aurait vraiment voulu que son établissement se démarque un peu cette année mais à première vue ,ce serait impossible . Même l'orchestre semblait avoir abandonné , orchestre qui était la fierté de Kanjirô . Mais voilà , peu de nouveaux membres et trop de travail scolaire ,pas de temps pour les clubs qui étaient déserts en cette période d'été .
Remarquant soudain le regard insistant que la proviseure du lycée lui lançait ,Hikari plongea alors ses deux yeux hétérochromes dans la pupilles rouges de la jeune femme et lui demanda en souriant ,un peu génée :

"-Vous avez un problème ,Ayakashi-san ? "

Puis réalisant que voir une enfant d'à peine 12 ans physiquement boirede l'alcool dans un bar à cette heure tardive tout en se faisant passer pour une directrice d'université était un amusant mais peu réaliste tableau ,elle avoua à demi mots à la blanche :

"-C'est bizarre pas vrai ? Un physique de prépubère à 25 ans na jamais été avantageux vous savez ..."

Elle se tut , déglutissant le fond de son verre et avant de redemander au serveur la même bière que celle auparavant , elle entendit une petite voix qu'elle connaissait mieux que n'importe quel son :

"-Hikari-chan ,arrète de boire autant ! Tu vas te rendre malade !"

Tournant discrètement la tète , elle remarqua qu'Hortense était assise à ses cotés ,souriante , sous sa forme fantomatique . Elle portait son ravissant kimono de prêtresse rouge et blanc ,ses longs cheveux bicolores bien peignés et son visage crispé en une moue peu ravie , sans doute inquiète de voir sa chère amie d'enfance ainsi se saouler :

"-Ne t'en fais pas Hortense ,ce n'est pas une ou deux bières qui vont me tuer ..."

Elle avait répondu brièvement ,le plus bas et le plus discrètement possible afin de ne pas être entendue par ses deux collègues qui discutaient entre elles d'une façon détachée .

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Tomoyo Ayakashi
~ Directrice [Lycée Wakuri] ~
avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 14/07/2012

MessageSujet: Re: Discutons du festival inter-école autour d'un verre [PV Tomoyo]   Mer 1 Aoû - 12:29

Lorsqu’elle arriva, ses collègues se présentèrent, même si toutes les trois savaient déjà à qui elles avaient à faire. Tomoyo se contenta d’acquiescé, car pour elle s’était totalement inutile de se présenter alors que son nom était connu par ces jeunes femmes. Quoiqu’il en soit, la demoiselle borgne s’assit sur une chaise, et écouta les deux autres directrices qui avaient l’air désespéré à cause des clubs de leur établissement. Apparemment, il n’y en avait pas beaucoup qui semblaient préparé des activités pour le festival culturel, contrairement aux clubs du lycée Wakuri. Cependant, Tomoyo ne s’attarda pas sur la discussion qui avait été entamé. En effet, son regard se posa sans aucune gêne et avec insistance sur Hikari. S’était vraiment étrange de voir une personne avec un corps d’enfant boire de l’alcool. Mais surtout, qu’est-ce qu’elle pouvait être mignonne. La directrice du lycée aimerait tellement voir ce petit visage se tordre de douleur, criait à la mort, pleuré à chaude de larme. Peut-être qu’un jour elle aurait la chance de lui faire subir ce genre de chose. Oh oui, ça serait tellement bon… C’est alors qu’elle fut sortie de ses pensées, par Hikari, qui lui demandait en souriant, s’il y avait un problème. Un problème ? Non, pas vraiment. Enfin si, dans un sens. Car Tomoyo ne pouvait pas assouvir dans l’immédiat, cette envie de faire du mal à cet être si adorable. C’était comme une torture pour elle. Par la suite, la petite directrice demanda si elle trouvait ça bizarre, même si la réponse était évidente. Elle ajouta ensuite que son physique n’avait jamais été avantageux, avant de finir le fond de son verre et d’en commander un autre. De sa voix neutre, elle répondit en continuant de fixer son interlocutrice :

- En effet, et je n’aimerai pas être à votre place. Toutefois vous avez l’air de vous en sortir à merveille.

Tomoyo commanda aussi une bière, puis demanda à voir les listes des clubs du collège et de l’université, pendant qu’elle sortit celle de son établissement, qu’elle tendit à Sayoko, qui la lui réclama. Alors qu’elle avait commencé à passer en revue les listes, elle eut soudainement une nausée. Du coup, elle se leva brusquement, la main droite sur la bouche, avant de partir en courant vers les toilettes. Une fois à l’intérieur, elle se précipita vers une cabine, ne fermant pas la porte derrière elle, avant de vomir dans la cuvette, à genoux. Une fois cela fait, elle reprit son souffle, se demandant ce qui lui arrivait. Non… Alors il était finalement arrivé à ses fins. Malgré le fait qu’elle prenait la pilule, son mari avait réussi à lui faire un enfant. A moins que ce qu’elle prenait pour contrer cela ait été remplacé discrètement par d’autres pilules n’ayant aucun effet. Akira était tout à fait capable de faire ça, si cela lui permettait d’avoir un héritier. Le salaud…

Se tenant son bras bandé, elle se remit une nouvelle fois à vomir. Puis elle ne bougeât plus, restant à genoux, sans même se relever. Elle n’avait jamais voulu d’enfant, et elle n’en voulait toujours pas. Bien sûr, elle pourrait aller avorter, mais si elle faisait ça, son époux allait lui en faire subir les conséquences. Que faire ? Elle était piégée. Mais peut-être qu’en sachant qu’il allait avoir un enfant, il allait cesser de violenter sa femme ? Tu parles… Il allait juste frapper aux endroits où ça ne risquer pas de faire perdre le gosse. Oubliant qu’elle n’avait pas fermé la porte de la cabine, elle défit lentement son bandage, afin de voir comment la cicatrisation avançait. Évidemment, ça n’avait pas avancé des masses, vu que c’était ressent. Une partie de la chair était toujours à vif, sans parler des bleus qui étaient toujours là. En bref, ça n’était pas beau à voir. Elle se mordit la lèvre inférieure, se perdant ensuite dans ses pensées, ne prenant pas la peine de remettre la petite partie du bandage qu’elle avait retiré. Elle avait mal, mais elle ne pouvait rien y faire...
Revenir en haut Aller en bas
Hikari Kitai
~ Directrice [Université Kanjirô] ~
avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 21/07/2012
Localisation : Campus Tenshigaya

Votre personnage ...
Prénom : Hikari
Nom : Kitai
Âge : 25 ans

MessageSujet: Re: Discutons du festival inter-école autour d'un verre [PV Tomoyo]   Mer 1 Aoû - 16:23

"- En effet, et je n’aimerai pas être à votre place. Toutefois vous avez l’air de vous en sortir à merveille."

Hikari resta stoïque , sans savoir quoi répondre à la jeune femme qui la dévisageait toujours avec insistance . Ce qu'elle venait de dire avec légèreté avait ébranlé la demoiselle aux cheveux parme : elle avait de nombreuses fois été plainte depuis de nombreuses années , parce qu'elle ne serait jamais grande ,qu'elle n'aurait jamais les formes et l'allure d'une dame respectable et que sans doute personne ne la prendrait au sérieux mais jamais , non jamais , quelqu'un lui avait dit qu'elle se débrouillait bien dans ce corps d'enfant .
Cette phrase , qu'Hortense déplorait par son manque de tact et de délicatesse n'avait que rassurée Hikari plus que jamais : ainsi ,elle avait l'air ...de s'en sortir ? D'être crédible dans son rôle de directrice d'université ?
Ses joues virèrent au rose sans qu'elle ne comprenne pourquoi elles s'empourpraient ainsi de plaisir quand la liste des activités de Wakuri lui arriva devant les yeux ,comme pour la narguer : elle était remplie , proposant plus d'une trentaine de prestations et d'activités en plus des animations prévues par les classes de première , deuxième et troisième années .
Un instant , la fillette se surpris à envier le dynamisme des élèves de ce lycées et culpabilisait à nouveau de ne pas être capable de booster un peu ses étudiants .
Hortense , sous sa forme fantomatique ,essayait de rassurer son amie ,la regardant droit dans les yeux , lui répétant qu'elle n'était pas responsable mais rien n'y fit .

"-Hikari-san !"

La voix douce et calme de Sayoko la sortit de sa rêverie malsaine et ,relevant la tète dans un élan , elle répondit par un "oui" rapide et surpris :

"-Votre établissement propose tout de même et malgré son nombre des activités intéressantes . Ne vous en faites pas , tout ira bien ."

Hikari sentait bien que sa collègue essayait , tout comme sa camarade fantôme , de la rassurer . Elle la remercia de son attention quand Tomoyo Ayakashi se leva d'un bond , la main sur la bouche avant de s'élancer vers les toilettes sans un mot pour ses collègues :

"-On dirait qu'elle a des nausées ."

Ce furent les propos que tinrent Hortense en regardant partir la jeune femme qui se frayait un chemin vers les toilettes et qui ne surprirent pas Hikari :

"-Des nausées hein ? Une chose sympa que m'épargne mon corps ..."

"-Comment ça ?"

Hortense avait du mal à comprendre pourquoi son amie d'enfance ,autrefois joyeuse et positive , était devenue si pessimiste et dénuée de tout espoir .
La petite dame la regarda sans un mot ,le regard dur et accusateur puis ,se levant à son tour et informant Sayoko qu'elle allait aux toilettes , elle se dirigea vers le lieu dit en continuant sa conversation avec son amie morte qui la suivait discrètement .

"-Je ne grandirais jamais , ce qui veut dire que je ne pourrais jamais avoir d'enfant puisque mon système utérin ne se développera jamais ..."

"-Je comprends ...."

Entendre ça de la part de quelqu'un qui n'était pas dans sa situation fit céder Hikari à la colère et lorsqu'elle entra dans les toilettes qu'elle croyait désertes , elle se mit à hurler à Hortense :

"-Tu comprends ?! Mais non ,tu ne peux pas comprendre ! Tu es morte ! Tu es morte et moi je ne pourrais jamais avoir d'enfants ! Tu comprends pas ce que c'est de se résigner à vivre dans un corps de gamine jusqu'à sa mort ! Alors ...Alors ne fais pas la gentille amie qui comprend tout et n'importe quoi ! Epargne moi ça !"

Essouflée , faisant face à Hortense qui retenait ses larmes tant bien que mal , la fille aux cheveux violets poussa la première porte des toilettes pour s'y enfermer et être tranquille quand elle se retrouva nez à nez avec Tomoyo , agenouillée devant la cuvette .
Elle avait tout entendu , c'était certain . Elle avait entendu toute la colère de la jeune femme au corps d'enfant et cette dernière se sentit honteuse .
Essayant de rattraper le coup, elle bredouilla le rouge aux joues :

"-A...Pardon ,je n'avais pas vu que vous étiez là ... Vous ...vous ne vous sentez pas bien ?"

Elle se retourna pour voir si son amie aux cheveux bicolores était toujours là mais elle avait disparu . En un instant , Hikari se sentit submergée par la tristesse . Depuis des années ,elle et Hortense ne s'étaient jamais disputées et ce qu'elle redoutai le plus venait d'arriver : Hortense avait disparu , ses yeux ne la percevait plus .

"-Désolée d'avoir crié comme ça , Ayakashi-san , vous devez me prendre pour une folle ..."

Elle retenait ses larmes le plus possible ,ne voulant pas passer pour une gamine faible et pleurnicharde mais sa voix tremblante trahissait son chagrin d'être nouveau seule .

Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Tomoyo Ayakashi
~ Directrice [Lycée Wakuri] ~
avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 14/07/2012

MessageSujet: Re: Discutons du festival inter-école autour d'un verre [PV Tomoyo]   Mer 1 Aoû - 23:14

Perdu dans ses pensées, elle en sortit lorsqu’elle entendit la voix d’Hikari. Mais à qui parlait-elle ? A Sayoko ? Non, elle ne la tutoyait pas, alors s’était quelqu’un d’autre… Mais qui ? Il n’y avait eu personne à leur table tout à l’heure. A moins qu’elle est rencontré quelqu’un en chemin ? Non, c’était autre chose… En effet, elle avait dit « Tu es morte et moi je ne pourrais jamais avoir d'enfants ! ». Elle parlait à un fantôme ? Ou à une amie imaginaire qu’elle croyait morte ? Finalement, elle n’était sans doute pas aussi sainte d’esprit que l’aurait pensé Tomoyo. En plus elle voulait avoir des enfants, alors que la borgne n’en voulait pas. C’est alors que la petite professeur entra dans la cabine où se trouvait la demoiselle aux cheveux blancs, qui venait juste de remettre la partie de son bandage au bras, qu’elle avait enlevé. Restant agenouiller, elle fixa le visage si mignon d’Hikari, qui lui demanda si elle allait bien, avant de se retourner pour… En fait la directrice du lycée n’en avait aucune idée. Peut-être pour voir si ce fantôme ou cette amie imaginaire était toujours là ? Ne répondant toujours pas, la dirigeante de Wakuri entendit son interlocutrice s’excuser d’avoir crié, supposant que maintenant elle la prenait pour une folle. Hikari avait dit cela d’une voix tremblante, qui montrait qu’elle était sur le point de pleurer. Alors elle n’était qu’une gamine pleurnicharde ? Et bien cela contraster parfaitement avec son corps. Toujours à genoux par terre, Tomoyo laissa échapper de sa bouche, un rire nerveux et amusé à la fois. Puis elle déclara d’une voix froide, fixant la directrice de l’université, avec un regard glacial :

- Ai-je vraiment l’air d’aller bien ?

Sur ces mots, elle se leva lentement, avant de tirer la chasse qui était pleine de vomit. En se redressant, elle manqua de peu de tomber, mais se rattrapa à la cuvette. Cette soudaine nausée l’avait fatigué sur le coup, mais elle était en train de s’en remettre. Elle avait connu pire après tout. Posant son œil valide sur la petite professeur, elle la regarda d’un air méprisant, mais amusé à la fois :

- En effet, vous devez être complètement taré pour parler toute seule. A moins que vous le faites avec une amie imaginaire. Dans ce cas-là, cela voudrait dire que vous êtes une gamine qui malgré son corps et sa psychologie d’enfant, tente de se faire une place dans le monde des adultes tout en se retenant de chialer comme maintenant. C’est ce que j’aurai dit si le campus Tenshigaya n’était pas aussi… unique. Mais avec tous ces personnages de manga qui s’y trouvent, je suis prête à parier que vous parliez à un fantôme. Sinon vous n’auriez pas dit « Tu es morte ».

Sans lui laisser le temps de répondre, elle posa une main sur l’épaule d’Hikari, la serrant un peu pour bien avoir son attention. Elle ajouta alors d’un ton sec et franc :

- Sachez que même si vous avez un corps de gamine et que vous ne pourrez jamais avoir d’enfant, je n’ai absolument aucune pitié pour vous. Et ceux qui le font ne vous rendent absolument pas service. Mais si vous devez pleurer, alors faites-le une bonne fois pour toute qu’on en finisse.

Sur cette dernière phrase, elle plaqua Hikari contre le mur, afin de la faire réagir. Ensuite, elle lui lâcha l’épaule. Personne n’avait jamais eu pitié de Tomoyo, alors pourquoi devrait-elle en avoir pour les autres ? De plus, elle avait terriblement envie de voir cette fille pleurer à chaude larme. Et si elle pouvait la faire pleurer sans tout d’abord lui faire du mal, ça lui allait très bien. Du moins pour le moment. Mais d’un autre côté, elle n’avait pas autant la tête à ça. En effet, elle était préoccupée par le fait qu’elle soit peut-être enceinte. Et rien que l’idée qu’il était possible que son mari vienne à l’appartement ce soir et qu’il apprenne qu’elle avait des nausées… Elle ne savait pas du tout comment il allait réagir. Peut-être allait-il vouloir la séquestrer pour qu’elle ne tente jamais d’avorter ? Mais s’il faisait ça, elle ne le supporterait pas ! Très bien… elle avait pris une décision. Pour ce soir, elle ne retournerait pas chez elle. Mais elle n’avait pas envie d’être seule non plus, même si cette envie était enfouit au fond d’elle-même et qu’elle ne l’avouerait pas. Du coup, elle déclara en plantant son œil dans l’un de ceux de la directrice de l’université :

- Ce soir, je vais dormir chez vous.

Son regard se faisait sérieux et insistant, avec une légère lueur d’espoir. Elle ne pouvait pas lui dire qu’elle ne voulait pas rentrer chez elle car elle craignait que son mari ne vienne et ne la bat. Si elle lui disait cela, elle dévoilerait sa faiblesse au grand jour. C’est vrai que sur ce coup-là, elle faisait fort de vouloir s’imposer ainsi. Mais elle avait toujours agit comme ça et ça n’était pas une femme dans un corps d’enfant qui allait l’empêcher de faire ce genre de chose.
Revenir en haut Aller en bas
Hikari Kitai
~ Directrice [Université Kanjirô] ~
avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 21/07/2012
Localisation : Campus Tenshigaya

Votre personnage ...
Prénom : Hikari
Nom : Kitai
Âge : 25 ans

MessageSujet: Re: Discutons du festival inter-école autour d'un verre [PV Tomoyo]   Jeu 2 Aoû - 22:35

"- Ai-je vraiment l’air d’aller bien ? "

Le ton de son interlocutrice était froid ,glacial tant et si bien qu'Hikari se raidit . Elle semblait amusée par quelque chose malgré le timbre amer de sa voix et soudain ,la jeune femme au cache oeil se releva du sol sale et carrelé , tira la chasse d'eau afin de nettoyer la cuvette sans doute pleine de vomi et , manquant malgré tout de tomber ,elle se releva afin de planter son oeil pourpre dans les yeux bleu et violet , méprisante .
Puis elle commença à parler longuement ,accusant Hikari de tarée , l'accusant de vouloir jouer les grandes dans le monde impitoyable des adultes puis soudain ,elle lui demanda si à tout hasard elle ne dialoguait pas avec un fantôme ce qui ne serait pas étonnant dans ce campus où vivent en harmonie humains et personnages de manga .
La façon avec laquelle Tomoyo insinuait qu'Hortense serait un personnage fictif venue dans ce monde grâce à un miracle enflamma la petite demoiselle qui lança à son interlocutrice un regard noir .
Elle sentit la main de la femme aux cheveux blancs se poser sur sa frêle épaule puis se resserrer fermement ,plantant ses ongles manucurés dans sa chair tendre puis lui intima qu'elle n'avait aucune pitié pour elle et que ceux qui éprouvait pour elle un tel sentiment ne lui rendait pas du tout service . Pour finir ,elle lui conseilla de pleurer une bonne fois pour toute , qu'enfin elle se libère de sa douleur et ce afin qu'on n'en parle plus .
Outrée par la façon dont Tomoyo la traitait ,Hikari retint la colère qui bouillonnait en elle . Elle ne souhaitait pas se créer d’atomes crochus avec sa collègue ,l'organisation de futurs évènements inter-école seraient par la suite assez difficile avec la proviseure de Wakuri à dos .

Se sentant soudain propulsée contre le mur de la cabine de toilettes , la demoiselle aux yeux vairons retint un cri et ouvrit des pupilles incompréhensives ,cherchant à comprendre le geste de la femme qui lui faisait face .Mais rien dans l'oeil valide de la dame ne semblait lui donner d'indice sur les raisons d'un tel acte :

"-Vous m'avez demandé tout à l'heure si je parlais à un fantôme pas vrai ?"

N'attendant pas de réponse ,elle continua :

"-Eh bien vous avez vu juste . Il y a bien un fantôme qui est rattaché à moi Mais il ne s'agit pas d'un personnage de manga ,c'est une fille qui a été assassinée !."

Elle taisait volontairement le nom d'Hortense ,ne souhaitant pas mêler vie privée et vie professionnelle et dévisagea durement Tomoyo qui semblait ailleurs .
Elle ouvrit soudain la bouche , prenant une légère inspiration et déclara sans gène qu'elle venait crécher le soir même chez la petite directrice .
Celle ci resta sans un mot , ne sachant que répondre . En soit ,ça ne la dérangeait pas ,elle vivait seule dans son appartement -enfin seule physiquement mais sinon Hortense vivait avec elle- et la venue intempestive d'une invitée n’ennuierait personne . C'était plutôt dans la forme : elle ne connaissait pas cette femme , elle ne tenait pas du tout à lui montrer son lieu de vie simplement à sa demande .

Plus qu'un caprice ,cette demande quoique ressemblant plus à un ordre semblait être vitale . Aussi Hikari acquiesça sans rien dire avant de déclarer en souriant gentiment :

"-Très bien ,venez chez moi après la réunion . Nous aurons le temps de faire plus ample connaissance ainsi ."

Et , disant cela ,elle s'extrait de la cabine et retourna auprès de Sayoko qui était seule depuis plusieurs minutes .
Derrière elle , debout devant les lavabos , Hortense semblait troublée par le choix de son amie d'enfance , le visage tiré en une expression craintive et sombre :

"-Hikari ... fais attention ..."

La concernée était retournée à sa table où sa collègue s'inquiétait quelque peu pour elle :

"-Eh bien eh bien , vous avez mis du temps Hikari-san . Auriez vous rencontré quelque uns de vos élèves en chemin ?"

"-Si on veut oui."

"-Vous avez bien de la chance ,j'aimerais croiser des élèves d'Hifuge dans ce genre d'endroit mais ils sont trop jeunes .Alalalala ..."

La violette esquissa un sourire amusé ,trouvant Sayoko parfaite dans son rôle de directrice d'Hifuge : elle était simple ,naturelle et un peu enfantine quelques fois . Contrairement à Tomoyo , Hikari se sentait en sécurité avec la blonde et sa présence la rassurait plus que n'importe qui .

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Tomoyo Ayakashi
~ Directrice [Lycée Wakuri] ~
avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 14/07/2012

MessageSujet: Re: Discutons du festival inter-école autour d'un verre [PV Tomoyo]   Dim 5 Aoû - 20:03

Alors Hikari parlait vraiment avec un fantôme ? Elle disait que ce dernier était rattaché à elle, mais qu’il ne s’agissait pas d’un personnage de manga, mais bien d’une véritable personne, une fille, qui avait été assassiné. Intéressant… Quoiqu’il en soit, lorsque la jeune femme aux cheveux blancs déclara à l’autre directrice qu’elle allait dormir chez elle, elle fut étonnée de la réponse qu’elle entendit. Surtout après le regard noir qu’elle avait reçu précédemment. En effet, la petite adulte avait souri gentiment, tout en acceptant que sa collègue vienne chez elle après la réunion. Par la suite, Tomoyo suivit l’autre demoiselle, qui quittait les toilettes pour aller se rassoir à leur table, où attendait Sayoko. La borgne trouva à sa place, la bière qu’elle avait commandé, alors elle ne se gêna pas pour en boire une gorgé, observant par intermittence les deux autres filles.

C’est alors qu’elle vit au loin, une personne qu’elle connaissait bien : Makoto, le plus fidèle homme de main de son mari. Habillé d’un costume noir, avec des lunettes noires sur le visage, il venait de repérer l’épouse de son boss, se dirigeant vers elle. La proviseure du lycée fronça les sourcils, se demandant ce qu’il pouvait bien lui vouloir. Mais aussi, comment avait-il su qu’elle était ici ? Quand il arriva à la table, il prit la parole à l’attention de Tomoyo, se courbant respectueusement.

- Madame Ayakashi, excusez-moi de vous interrompre, mais monsieur Yamada n’arrive pas à vous joindre sur votre téléphone portable, alors il m’a envoyé ici pour s’assurer qu’il ne vous soit rien arrivé.

La borgne bu une gorgé de sa bière, avant de plonger la main dans son sac à main, afin d’en sortir son mobile. Elle découvrit que la batterie était à plat, le montrant à son interlocuteur, qui ajouta :

- Je vois… Toutefois, j’ai aussi un message de la part de monsieur Yamada. Il compte venir à votre appartement ce soir.

- Je n’y serai pas. Je dors chez une amie.

- Monsieur Yamada n’en sera sans doute pas content…

- Dans ce cas dis-lui qu’il a réussi son coup, sa devrait le réjouir…

- Que voulez-vous dire, madame Ayakashi ?

- Tu n’as pas besoin de savoir, mais lui, il comprendra le message.

La demoiselle aux cheveux blancs lui avait parlé froidement tout le long de la conversation. Saluant poliment la directrice de Wakuri, l’homme partit sans un mot. Bien que Tomoyo était marié à Akira Yamada, elle avait gardé son nom de famille, pour montrer son appartenance au clan de son père. Lorsqu’elle parla du coup qu’avait réussi son mari, il s’agissait du fait qu’il avait réussi à la mettre enceinte. Dans tous les cas, elle espérait que cette nouvelle apaise Akira, afin qu’il ne décide pas de se venger du fait qu’elle ne serait pas là ce soir. Et puis, en même temps, cela lui faisait un soir de répit. Sans être battu et violée. Elle avait vraiment besoin d’éviter cela, même si elle risquait d’en recevoir le double la fois d’après. Pensant à cela, elle agrippa instinctivement son bras bandé. Cet homme serait parfaitement capable de lui infliger cela à l’autre bras, voir même à d’autres parties du corps. Elle avait dit aller chez une amie, afin que sa passe mieux. Elle ne connaissait pas encore assez Hikari pour l’appeler comme tel. Surtout après ce qui s'était passé aux toilettes.

Puis, comme si de rien n’était, Tomoyo retourna à la discussion qui faisait aujourd’hui l’objet de cette réunion. Elle proposa que les types de clubs qu’on pouvait trouver dans les trois établissements, se réunissent pour faire quelque chose ensemble. Par exemple, les clubs de kendo des trois écoles, pourraient se réunir pour faire un projet lors du festival. Idem pour les autres clubs similaires. Bien que la borgne se fichait un peu de tout ça, il fallait bien qu’elle fasse son travail correctement. Elle voulait être irréprochable de ce côté-là. Mais soudainement, elle commença à avoir d’autres vertiges. Affichant un grimace, elle posa sa main sur sa tête. Peut-être qu’elle devait arrêter l’alcool, surtout si elle était enceinte… Quoiqu’il, il faudrait déjà qu’elle vérifie afin de voir si ce qui lui arrivait n’était pas une coïncidence. Elle irait donc acheter un test de grossesse avant d’aller chez sa collègue.
Revenir en haut Aller en bas
Hikari Kitai
~ Directrice [Université Kanjirô] ~
avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 21/07/2012
Localisation : Campus Tenshigaya

Votre personnage ...
Prénom : Hikari
Nom : Kitai
Âge : 25 ans

MessageSujet: Re: Discutons du festival inter-école autour d'un verre [PV Tomoyo]   Lun 6 Aoû - 13:47

Arrivant à sa table et se rasseyant tout en discutant avec Sayoko , qui lui parlait sur un ton chaleureux ,doux , maternel , la petite directrice de Kanjirô remarqua que sa commande était arrivée : un verre emplis à rebord de bière l'attendait devant sa place , d même pour Tomoyo . Sayoko s'était , quant à elle , contentée d'un thé noir . Hikari ne l'avait jamais vu boire d'alcool , peu être n'aimait-elle pas ça ou qu'au contraire ,elle ne tenait pas du tout ?!
Imaginant sa collègue totalement ivre ,la demoiselle ne pût réprimer un rire amusé :

"-Qu'y a-t-il ,Hikari-san ?!"

Se reprenant et assurant que ce n'était rien et qu'un souvenir la faisait rire , Hikari entreprit de boire une gorgée de cette délicieuse boisson qui lui faisait tant envie quand Tomoyo vint les rejoindre en titubant légèrement , se rasseyant lourdement sur sa chaise . Ses longs cheveux immaculés retombèrent en masse dans son dos tandis qu'elle buvait une grande gorgée de bière et ce en observant alternativement Hikari et Sayoko .
Se sentir ainsi observée mettait très mal à l'aise la jeune fille aux cheveux parme qui se retint de faire une remarque , ne souhaitant pas créer de conflit entre elles et soudain remarqua que la jeune femme s'était immobilisée et fixait quelqu'un .
Curieuse ,Hikari dirigea ses pupilles vers le point que fixait sa collègue et vit soudain un homme en noir , l’archétype même du garde du corps .
Il s'approchait des trois dames et ,s’arrêtant devant la proviseure de Wakuri ,lui adressa respectueusement la parole .
Ils se connaissaient à première vue puisque Tomoyo parlait à son interlocuteur avec familiarité , le tutoyant . Sans doute était ce un de ses subordonnés ?
Dans tous les cas ,l'échange était froid et mystérieux , la directrice de Kanjirô sentait sa collègue tendue et irritée , tant et si bien que son humeur rendit Hikari méfiante à l'égard de l'homme , même si rien ne pût le lui permettre .
Quand Tomoyo l'appella "amie" ,la demoiselle frémit : elles n'étaient pas "amies" , personne ne devient ami avec quelqu'un juste après 20 minutes d'entrevues .Elle ne trouvait pas l'expression déplacée , juste inappropriée .

Ce ne fut que quand l'homme en noir s'en alla que la tension retomba peu à peu . Sayoko sirotait sans soucis de l'ambiance son thé noir , détachée , lisant les listes de clubs de Wakuri . Elle semblait se demander comment faire pour que Kanjirô ne soit pas défavorisé en nombre de clubs et ne pas trouver de solutions intéressantes .
C'est alors que la proviseure de Wakuri proposa de rassembler les clubs que chaque établissement avait en commun pour qu'ils fassent une activité commune . Sayoko semblait ravie par cette idée tant et si bien qu'elle complimenta Tomoyo en souriant :

"-Excellente idée ,Ayakashi-san ! Je vous suis dans cette idée . Et vous ,qu'en pensez vous Hikari-san ?"

Hikari était du même avis que ses deux camarades cependant ,une dernière chose la troublait . Autant les clubs sportifs n'auraient aucun mal à se regrouper autant l'orchestre posait problème . Elle savait pertinemment que les universitaires refuseraient de se joindre au groupe de jazz lycéen et à l'orchestre collégien , c'était inconcevable pour eux . Kanjirô n'avait plus que l'orchestre comme dernier atout et il était certain que les instrumentistes refusent de s'allier à quiconque :

"-Je trouve l'idée très bonne seulement je crains que l'orchestre pose problème . "

"-Pourtant ,Hifuge en possèdent un , tout comme Wakuri."

"-Je sais bien mais Wakuri n'a pas un "orchestre" , c'est un groupe de jazz . Rien à voir donc .Et je doute que mes élèves veuillent se joindre à des collégiens , ils sont très fiers ...Et on déjà préparés de quoi faire une animation complète ..."

Elle ne disait pas ça par méchanceté ou pour rabaisser les élèves d'Hifuge , c'était tout simplement la vérité . Ses élèves hurleraient au scandale si on leur annonçait qu'ils devaient se regrouper avec leurs cadets .
Cependant ,elle ne savait pas comment avançait la préparation du concert du festival ,elle avait entendu dire que les membres du club de musique avaient déserté sous prétexte que le temps estival n'était pas propice au travail .Cette excuse était plutôt faible , voir carrément bateau :

"-Vous semblez peu sure de vous Hikari-san ... "

Sayoko avait raison et l'oeil pourpre -qu'elle voyait gris- de Tomoyo planté sur elle la mettait mal à l'aise .
C'est alors que l'une des violonniste de Kanjirô , Minegi Satoko , lui apparut dans le bar , comme un mirage . C'était une chance inespérée de réveiller un peu la petite troupe tout en prouvant à ses collègues le sérieux de son école . Aussi ,sans gène ,elle se leva d'un bond et appela l'étudiante en lui faisant un signe de la main , qui ne se fit pas prier et alla rejoindre sa supérieure . La saluant légèrement et en faisant de même avec Sayoko et Tomoyo ,elle lui demanda la raison de son appel :

"-Satoko-chan , dis moi où vous en êtes dans la préparation du festival ."

Satoko semblait ennuyée :

"-Eh bien ....rien n'est encore prêt Hikari-chama ...Nous n'avons pas trop répéter dernièrement ."

Ainsi l'écho comme quoi le groupe se laissait aller était bien fondé ,le club de musique se la coulait douce pendant qu'elle se tuait à organiser le festival . La colère montant en elle ,elle se leva pour regarder droit dans les yeux de son élève :

"-Je vois alors écoute moi bien ,Minegi Satoko ! Vous avez un concert à préparer en plus de vos exams , je sais que c'est beaucoup mais c'est vous autres instrumentistes qui vous êtes inscrits ! Le festival est courant octobre , nous sommes en aout ,débrouillez vous pour être prêts dans deux mois ! Si ce n'est pas le cas ,je risque de me montrer fort désagréable ..."

La demoiselle était totalement destabilisée , ne sachant que faire d'autres à part acquiesçer et rassurer sa directrice :

"-Ne vous en faites pas , Tomoe-san est prête , nous devrions rattraper notre retard sans mal ."

Tomoe-san ? Ah , Flore Tomoe ! La pianiste du groupe ,une fille sérieuse et agréable , étudiante en polonais et malgré son âge , responsable d'une lycéenne de Wakuri : Amakusa Kuro . C'était beaucoup de responsabilité pour elle , Hikari était même étonnée qu'elle arrive à suivre et joindre les deux bouts :

"-Bien mais ne comptez pas trop sur cette demoiselle , je veux que le travail soit fourni par chacun !"

Sur ces mots ,elle clot la discussion en se rasseyant ce qui fit partir Satoko sans un mot :

"-Eh bien Hikari-san , vous êtes exigeante avec vos élèves ..."

"-Vous trouvez ?"

Elle rit avant de s'humidifier la gorge à grandes goulées de bière puis s'étirant ,elle poussa un long bâillement d'épuisement . Ca faisait des nuits qu'elle planchait sur ses listes , répertoriant les élèves dans leurs clubs , validant les activités , courant à droite à gauche toute la journée pour demander tel ou tel détails aux élèves ... C'était beaucoup pour elle et ces élèves n'étaient pas aussi sérieux que ceux d'Hifuge ou Wakuri .
Peut être était-elle trop souple ? D'un autre coté ,elle se voyait mal être stricte et détachée de ses étudiants ,les laisser seuls face à leurs problèmes et n'être qu'une femme bonne à faire la morale et punir .
Elle aimait trop ces étudiants ,voilà tout ... et eux étaient attachants au point qu'elle se mettait rarement en colère contre eux .

Sans un mot ,elle attrapa ses feuilles éparpillées sur la table collante du bar et les rangea correctement de sorte à en faire un paquet parfait .

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Tomoyo Ayakashi
~ Directrice [Lycée Wakuri] ~
avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 14/07/2012

MessageSujet: Re: Discutons du festival inter-école autour d'un verre [PV Tomoyo]   Mar 7 Aoû - 22:58

Sayoko semblait vraiment aimer l’idée de Tomoyo, à tel point qu’elle se mit à en sourire. Pour ce qui était d’Hikari, elle était du même avis mais elle craignait que l’orchestre de son université pose problème. Selon elle, il n’était pas possible que ses élèves s’allient au groupe de jazz du lycée, car même si c’était de la musique, c’était différent. De plus, les universitaires refuseraient aussi de faire équipe avec les collégiens. D’après la petite professeur, ils étaient très fiers et avaient déjà préparé une animation complète. La borgne écoutait ses deux collègues discutaient, pendant qu’elle buvait une nouvelle gorgé de sa bière, sans dire un mot, légèrement perdu dans ses pensées, jusqu’à ce que la directrice de Kanjirô appelle une fille qui semblait être une de ses élèves. Une certaine Satoko, qui arriva immédiatement après qu’on l’est appelé, saluant respectueusement les trois dames à la table.

Quoiqu’il en soit, Hikari demanda à l’universitaire comment se déroulait les préparatifs pour le festival. Bien qu’elle semblait distraite, Tomoyo écoutait le moindre mot de ce qui se disait. « Hikari-chama » ? Alors comme ça elle laissait les élèves l’appeler par son prénom ? Et puis c’était quoi ce « chama » ? Ça venait sans doute de « sama », mais comment ils en étaient arrivés à dire ça ? Enfin bref, apparemment ils n’avaient pas trop répéter ces derniers temps, ce qui mit en colère la petite professeur, qui se leva d’un coup afin de plonger son regard dans celui de Satoko. Elle lui fit ensuite la leçon, lui disant que le festival était pour bientôt et qu’il fallait que tout soit prêt le jour J, etc. Et si ça n’était pas le cas, elle se montrerait « fort désagréable ». C’était les mots qu’elle avait employé. En tout cas, cette scène fit rire intérieurement la jeune femme aux cheveux blancs. C’était comme regarder une enfant faire la morale à une adulte.

Soudainement, la borgne entendit le nom « Tomoe-san », de la bouche de l’élève. Ah oui, Flore Tomoe, cette jeune femme qui avait été la tutrice de Kuro Amakusa. Cette chère Kuro… Sans doute l’élève préféré de Tomoyo, qui même si elle voulait connaitre tous les points faibles de l’hybride, n’avait pas pris la peine d’envoyer ses hommes de mains faire le sale boulot. Elle préférait apprendre tout par elle-même. D’où le fait qu’elle ne savait pas que Flore était dans le club de musique de Kanjirô. Comme cette fille possédait un lien avec Kuro, cela intéressait grandement la fille du boss du clan Ayakashi. Par la suite, Hikari revint s’assoir à la table, alors que l’universitaire s’en alla. Sayoko déclara alors à l’attention de la petite professeur, qu’elle était exigeante avec ses élèves. D’accord avec cela, Tomoyo déclara de son ton impassible, tout en la fixant de son œil valide :

- Franchement, je ne vous imaginai pas comme ça. Mais vous prenez cela trop à cœur. Détendez-vous un peu, sinon vous allez finir par craquer.

Finissant sa bière, elle vit la directrice de l’université, ranger ses feuilles. En effet, il se faisait tard, et la réunion était apparemment terminée. De plus, la demoiselle aux cheveux violets semblait être fatiguée, vu qu’elle s’était mise à bailler. Finalement, la proviseure de Wakuri se leva de sa chaise, tout en déclarant :

- Il se fait tard, et je dois passer à la pharmacie qui est à coté, avant que ça ferme. Mademoiselle Kitai, si vous êtes toujours d’accord, alors rejoignez moi là-bas. Sinon, bonne soirée à vous deux.

Sur ces mots, elle tourna les talons, afin de se diriger vers la pharmacie qu’elle avait vue en arrivant ici. Pénétrant à l’intérieur, elle demanda un test de grossesse, qu’elle s’empressa de ranger ensuite dans son sac, après avoir payé. Puis elle retourna dehors, se demandant si Hikari serait là ou pas. Après tout, elle ne lui avait pas laissé le choix, et elle avait accepté quand même. De plus, elle n’imaginait pas que cette petite demoiselle puisse se défiler... tout comme elle ne l’avait pas imaginé s’énervé comme tout à l’heure. Bon en fait, tout était possible.
Revenir en haut Aller en bas
Hikari Kitai
~ Directrice [Université Kanjirô] ~
avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 21/07/2012
Localisation : Campus Tenshigaya

Votre personnage ...
Prénom : Hikari
Nom : Kitai
Âge : 25 ans

MessageSujet: Re: Discutons du festival inter-école autour d'un verre [PV Tomoyo]   Mar 25 Déc - 15:48

"- Franchement, je ne vous imaginai pas comme ça. Mais vous prenez cela trop à cœur. Détendez-vous un peu, sinon vous allez finir par craquer.

C'est vrai ,Hikari ..."

Hikari planta ses deux grands yeux vairons sur la jeune femme puis sur Hortense , sans rien répondre ,se contentant juste d'acquiescer . Elle devait ...se détendre ? Mais c'était pourtant son rôle de chaperonner ses élèves pour le festival , elle se devait d'être exigeante avec eux si elle voulait que son établissement ne perde pas la face ...

*-Mais que suis je en train de penser ? Ce festival doit être un moment de détente ,pas de compétition entre les trois écoles ...*

Secouant sa tète parme afin de cesser de se tourmenter ,elle saisit maladroitement son verre à moitié plein et bût une gorgée de bière . Le liquide lui rafraîchit délicatement la gorge , c'était une sensation agréable que la petite demoiselle voulait faire durer le plus longtemps possible . Cependant la boisson coula dans sa trachée et alla rejoindre son estomac , coupant court au plaisir de la directrice .
Lorsqu'elle rangea ses feuilles ,Tomoyo se leva sans rien dire de sa chaise ,décrétant sans doute que la réunion était close tandis que Sayoko terminait sans se presser son thé , ses papiers rangés dans une pochette .
La directrice de Wakuri déclara alors qu'elle se rendait à la pharmacie où elle donnait rendez vous à la petite jeune femme . Celle ci acquiesça d'un signe de la tète tout en regardant Tomoyo s'en aller d'un pas rapide ,se faufilant entre les nombreux jeunes étudiants qui buvaient jusqu'à s'écrouler .

"-Bien Hikari-san , il me semble que nous en avons terminé pour ce soir . Voulez vous que je vous re dépose chez vous ?

-Ah non ! Merci mais je vais rentrer en compagnie d'Ayakashi-san . Si vous voulez bien m'excuser .."

Elle s'inclina légèrement , saisit ses affaires et se dirigea elle aussi vers la sortie du bar qui commençait à être de plus en plus bruyant . Sa petite taille l'avantageait dans la foule ,elle réussi à se frayer un passage entre les étudiants et à s'extraire du bâtiment sans difficulté .
Enfin à l'extérieur ,elle inspira profondément . L'air était frais et agréable , loin de l'odeur qui régnait dans ce bar .
Quand enfin elle respira mieux ,Hikari se dirigea d'un pas décidé vers la pharmacie qui se trouvait à l'angle de la rue , où l'attendait Tomoyo .

"-Excusez moi pour mon retard , Ayakashi-san ."

Elle planta ses yeux dans l'oeil valide de la borgne et lui demanda d'un ton calme :

"-Vous avez acheté ce dont vous aviez besoin ? Dans ce cas ,suivez moi ."

Hikari se dirigea sans rien dire vers l'une des stations de métro qui conduisaient à la zone Daitako où se situait son appartement sans même regarder si la directrice de Wakuri la suivait . Elle n'avait pas besoin de se retourner ,elle entendait ses talons claquer contre le trottoir .

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Tomoyo Ayakashi
~ Directrice [Lycée Wakuri] ~
avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 14/07/2012

MessageSujet: Re: Discutons du festival inter-école autour d'un verre [PV Tomoyo]   Jeu 27 Déc - 22:43

Finalement, Tomoyo vit une petite personne s’approcher d’elle. C’était Hikari. Ainsi, elle avait tenu parole. Bien, parfait. La jeune femme borgne était soulagée. Au moins, elle n’allait pas devoir passer la nuit chez elle, alors que son mari voulait lui rendre visite. La directrice du lycée Wakuri se contenta d’acquiescer aux paroles de sa collègue, la suivant sans un mot jusqu’à une station de métro, où elles s’assirent dans le tram. A l’intérieur du wagon un gamin d’environ 7 ans, s’approcha de la directrice de l’université Kanjirô et commença à l’embêter. La mère du gamin arrêta immédiatement son fils, s’excusant auprès de la yakuza, qu’elle devait surement prendre pour la mère d’Hikari. Cela fit esquisser un sourire à Tomoyo, qui trouva la situation plutôt marrante. Toutefois, ça ne devait pas être le cas pour la petite adulte. Elle qui devait supporter son corps d’enfant tous les jours. Ca ne devait vraiment pas être facile. Tomoyo avait pensé à jouer le jeu devant cette maman, mais finalement elle abandonna l’idée. Certes ça aurait pu faire du mal à Hikari, même la faire pleurer, mais étrangement, elle ne voulut pas agir ainsi. Surement parce qu’elle attendait déjà un enfant, et qu’elle ne le voulait pas. Malgré tout, elle serait obligée de le garder, pour satisfaire les désirs de monsieur. Pour assurer sa descendance. Mais elle n’en avait absolument rien à faire de tout ça. C’était tellement… injuste.

Durant le trajet, il n’y eu aucun dialogue entre les deux jeunes femmes. La demoiselle aux cheveux blancs ne savait pas pourquoi, mais elle n’avait rien à dire dans l’immédiat. Elle regardait Hikari par moment, comme si elle voulait dire quelque chose, mais rien ne sortait de sa bouche. Puis finalement, elle se perdit dans ses pensées. Elle essaya de s’imaginer comment allait se dérouler la soirée, comment était la demeure de la directrice de l’université. Qu’est-ce qu’elle avait des animaux ? Des plantes ? Des consoles de jeux ? Oui c’était futile, mais ça l’aidait à penser à autre chose. Finalement, elle posa son regard sur la petite demoiselle, et demanda avec impassibilité :

- Dites-moi… avec notre collègue du collège Hifuge… vous vous appeliez par votre prénom. Alors je me disais que peut-être on aurait pu faire ça aussi, toute les deux…

C’est vrai qu’elles venaient à peine de se connaitre et que Tomoyo demande cela, était surprenant, compte tenu de son caractère. Mais pour une fois, elle était sincère. Cela pouvait se voir au plus profond de son regard. C’était un appeler à l’aide inconscient. Elle voulait avoir des amis, s’éloigner de sa vie quotidienne. Finalement, elles arrivèrent à la station où il fallait descendre. C’était dans la zone Daitako.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Discutons du festival inter-école autour d'un verre [PV Tomoyo]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Discutons du festival inter-école autour d'un verre [PV Tomoyo]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Autour d'un verre
» Discussion nocturne autour d'un verre: PV Blodwen C. Kelly
» DECLAN&JENNIFER- "Parlons autour d'un verre"
» Discussion autour d'un verre et plus... [PV: Eldaln Silhae; Kamitate Renzan]
» Discussion autour d'un verre ? [Pv Shinji']

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CAMPUS TENSHIGAYA :: Corbeille-
Sauter vers: