AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Venez incarner votre personnage de manga / anime préféré ou bien créez le votre, et amusez vous dans le Campus Tenshigaya, une ville sans limites !

Partagez | 
 

 Au centre commercial (avec Noeru Aiza)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Toma Sayashi
~ Professeur de Sport [Lycée Wakuri] ~
avatar

Messages : 432
Date d'inscription : 06/02/2011

Votre personnage ...
Prénom : Toma
Nom : Sayashi
Âge : 23 ans

MessageSujet: Au centre commercial (avec Noeru Aiza)   Jeu 5 Juil - 15:23

Toma s'était réveillé d'excellente de matin. Le temps était magnifique, et il avait rendez-vous avec une jeune femme qu'il avait rencontrée la veille, dans l'avenue principale de la ville. Il n'avait pas bien vu son visage à cause de la nuit qui était déjà tombée, mais elle lui avait semblé assez jeune, sûrement étudiante à l'université. Il ne lui avait pas demandé son prénom, mais peu lui importait.Elles lui avait aussi demandé si elle pouvait ramener des amies à elle, le jeune professeur accepta, il n'était pas contre la présence d'autres jeunes étudiantes, bien au contraire. Il se leva donc, prit une douche, puis s'habilla d'un jean blanc et d'une chemise à carreaux dont il remonta les manches et où il ouvrit les trois boutons du haut. Avant de sortir de la maison, il jeta un dernier coup d’œil dans le miroir et s’ébouriffa les cheveux. Il se trouvait vraiment à tomber, il ne comprenait pas comment Noeru avait fait pour résister tout ce temps.

Et voilà qu'il pensait encore à elle. Il soupira. Cela faisait cinq jours, soit depuis leur dernière entrevue, qu'il n'avait cessé de penser à elle, même pendant ses rendez-vous, il s'interrogeait sur ce qu'elle pouvait bien faire, si elle se souvenait de quelque chose et surtout, si sa romance avec Adrien était devenue importante à ses yeux. Il se demandait également si elle pensait à lui, et si elle prenait soin du pendentif qu'il lui avait offert. Tout le temps il se posait ses questions stupides. Il soupira, prit son portefeuille et son téléphone puis sortit. Il se souvenait toujours de ses paroles avant qu'elle ne disparaisse dans le bâtiment des dortoirs. Toma était certain que, quoiqu'elle dise, elle voulait vraiment se souvenir, non, elle n'était pas quelqu'un qui se rattachait trop au passé, mais comme l'adolescente l'avait dit, Toma l'intriguait. Il y avait donc une partie d'elle qui voulait se souvenir de lui et de son passé.

Il fut tiré de ses pensées par la sonnerie de son téléphone, il ne connaissait pas le numéro, mais décrocha tout de même. C'était la jeune fille d'hier, elle lui demanda où est-ce qu'il était, et s'il avait oublié leur rendez-vous. Toma lui dit alors que jamais il n'aurait oublié un rendez-vous avec elle, parce qu'elle occupait toutes ses pensées. Il ne voyait pas la jeune fille, mais c'est comme s'il pouvait l'entendre sourire au bout du fil. Il raccrocha donc sur cette phrase, le sourire au lèvres, il se dirigea donc vers le café du centre commercial où la jeune femme l'attendait maintenant impatiemment. Elle était assise seule, sur une table destinée à quatre personnes. Il l'avait reconnu non seulement grâce à ses cheveux blonds, mais aussi à sa forte poitrine. Il se dirigea vers elle. Étant dos à lui, elle ne l'avait toujours pas vu, pour l'alerter de sa présence, il lui souffla doucement dans la nuque. Elle se retourna vivement vers lui, les joues rouges. A la lumière du jour, elle lui semblait beaucoup plus jeune que la veille. Elle se présenta, elle s’appelait Misaki. Le roux prit place sur le siège. Il appréhendait de plus en plus cette sortie, il avait un très mauvais pressentiment. Misaki lui assura que ses amis n'allait pas tarder, ils avaient été agacé de devoir attendre le professeur et était partis faire un tour.

Finalement, il la vit sourire et faire de grands signes à des personnes derrière lui. Toma se retourna alors, découvrant les personnes avec lesquelles il était sensé passé l'après-midi. Et ces personnes n'étaient autres que Noeru et Adrien. Il tenta de se contenir au maximum, de garder son calme. Il se retourna vers la jeune femme à côté de lui, lui prit la main puis l'embrassa sur la joue. C'était un excellent moyen d'éveiller les souvenirs de Noeru, en provoquant sa jalousie et en faisant ressortir ses sentiments.
Les deux adolescents avaient pris place en face de lui et de la blonde. Il adressa un immense sourire à Noeru, ainsi qu'à son pseudo-petit-ami. Il sentait qu'il allait bien s'amuser finalement.
Revenir en haut Aller en bas
http://campus-tenshigaya.forumactif.com/u13
Noeru Aiza
♥ Gentille Admin (^o^) ♥
avatar

Messages : 542
Date d'inscription : 27/08/2011
Age : 21
Localisation : SCHWEIZ !

Votre personnage ...
Prénom : Noeru
Nom : Aiza
Âge : 17 ans

MessageSujet: Re: Au centre commercial (avec Noeru Aiza)   Ven 6 Juil - 1:01

Noeru avait encore du mal à s'y retrouver dans sa chambre. En effet lorsqu'elle devait mettre la main sur quelque chose de précis elle était très souvent embêtée. Comme ce matin, par exemple. La demoiselle devait se préparer; en effet, elle sortait avec Adrien, Misaki et... quelqu'un d'autre (la blonde avait refusé de lui révéler le nom de la quatrième personne) au centre commercial. C'est pourquoi elle se préparait. Mais difficile de faire quoi que ce soit lorsque l'on ne savait pas avec précision où était rangée la brosse, le parfum, les barrettes et j'en passe. Elle se demandait même si elle avait certains objets. Peut-être n'avait elle jamais possédé d’élastiques à cheveux, qui sait? Adrien, qui était venu la chercher, l'aida à finir de se préparer. Il était déjà venu dans sa chambre et connaissait la place de certains accessoires.

Ils finirent par partir et rejoignirent Misa-chan dans la cours. Ils allèrent ensembles au centre commercial et arrivèrent même en avance d'une vingtaine de minutes. Le jeune homme se tenait à carreau car Noeru était avec lui et qu'il savait qu'elle n'aimait pas son comportement. Il profitait donc de son amnésie pour changer l'image qu'elle avait de lui, non en lui mentant, mais en faisant de son mieux pour ne pas céder à la violence quand il était irrité, et en insultant le moins possible les gens qui le bousculaient. Il avait du mal, mais il persévérait, ou du moins en présence de la jeune fille. Mais c'était déjà ça de gagné, non? De plus, parfois il faisait l'effort d'aider Noeru dans certaines matière, même si généralement c'était Misaki qui s'occupait de ça. De cette manière il se montrait plus attentif en cours. 'Fin... que dans ceux dans les quels il donnait un coups de mains à la noiraude, à savoir, l'histoire et la géographie. Il revoyait aussi les sujets des années précédentes pour être plus efficace dans son aide.

Adrien, qui en avait marre d'attendre, se leva brusquement et commença simplement à se barrer, les mains dans les poches. Ses pas étaient grands, secs et rapides: il était irrité. Il shoota d'ailleurs dans une poubelle à la sortie de café. La noiraude se redressa également et pria La jeune fille à forte poitrine de les attendre ici le temps qu'elle aille résonner son "idiot de petit ami". Une fois qu'elle l'eu rattrapé, elle lui prit la main et lui proposa gentiment d'aller faire le tour du centre pour se changer les idées. Il acquiesça et déposa un tendre baiser sur les lèvres de la jeune fille. Celle-ci d'ailleurs, éclata de rire en voyant son gloss sur la bouche du jeune homme. Il s'empressa de le retirer à l'aide de sa manche, mais malheureusement l'acte laissa une belle tache rose brillante sur le vêtement, ce qui ne manqua pas de faire rire à nouveau Noeru. Chaque jour qui passait la rendait plus belle aux yeux du jeune homme. Au début il la trouvait juste attirante, il s'était juste dit qu'elle ferait une très bonne petite amie et surtout: elle était seule et donc facile à aborder. Oui, Adrien avait juste vu en elle la beauté et la facilité. Mais plus le temps passait, plus il s'attachait à elle. Il avait à présent réellement envie de la garder à ses côté pour toujours, de faire d'elle sa femme. Il voulait la protéger, la rendre heureuse...

ils retournèrent trente minutes plus tard en virons, vers Misaki. La personne qu'ils attendaient était enfin là. Le coeur de Noeru fit un bond lorsqu'elle se rendit compte qu'il s'agissait de Toma. Mais quand elle le vit embrasser la joue de son amie, elle se crispa et exerça donc une pression légèrement plus forte sur la main d'Adrien, qui le remarqua. Mais à nouveau, il fit un effort pour ne pas s'emporter et se voila la face, se persuadant à lui même que l'adolescente était juste inquiète pour "miss gros-lolo". Aiza regagna sa place, en face de Toma et Adrien s'assit à côté d'elle.

Le redoublant connaissant la réputation de Toma, rapprocha sa chaise de celle de la jeune fille et la blottit contre lui, regardant le roux de manière à dire: "Tu la touche, j'te bouffe". Misaki quant à elle, rappela le serveur pour recommander des boissons. Elle prit un Ice-tea, Noeru une simple tisane au fruits rouges et quant à Adrien, il choisit de prendre une bière. L'homme nota la sélection des quatre jeunes gens sur un petit bloc note et leur apporta le tout. Mais, maladroit, il trébucha et renversa son plateau sur Noeru qui serra les dents lorsque l'eau brûlante entra en contacte avec sa peau. Son voyou de petit copain réagit au quart de tour, et chopa le col du serveur. Il se prépara à le frapper lorsqu'il se souvint de ses bonnes résolutions. Il prit une grande inspiration et grommela:

"apporte des serviettes, grouille."

L'employé ne se fit pas prier et parti précipitamment une fois lâché. Il se retourna alors vers Noeru. Sa robe blanche étant devenue transparente, le jeune homme rougit, enleva sa jaquette et la tendit à la lycéenne qui était, on le voyait à sa tête, morte de honte. Elle mit le vêtement qu'elle referma au maximum. Il la regarda en suite avec tendresse et l'embrassa.

"ça va..?"

Elle acquiesça, simplement. Depuis qu'elle avait vu Toma, elle n'avait pas prononcé un seul mot.

"Quel empoté ce serveur!" Ajouta Misaki "j'espère qu'il va au moins nous offrir des gâteaux en compensation!"

Noeru éclata de rire. En deux semaine elle avait appris à connaitre sa belle amie. Et honnêtement, sa gourmandise n'était un secret pour personne.

"Toi alors, tu pense qu'à ça!" S'exclama la noiraude. Ce que Toma avait fait lui était totalement sorti de l'esprit. Misa-chan avait le don de lui redonner le sourire en quelques mots. En très peu de temps elle était devenue la meilleure amie, la confidente de notre héroïne et inutile de dire que c'était réciproque.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Toma Sayashi
~ Professeur de Sport [Lycée Wakuri] ~
avatar

Messages : 432
Date d'inscription : 06/02/2011

Votre personnage ...
Prénom : Toma
Nom : Sayashi
Âge : 23 ans

MessageSujet: Re: Au centre commercial (avec Noeru Aiza)   Ven 6 Juil - 2:06

Le rendez-vous se poursuivait, et le jeu que jouait Toma était, aux yeux du roux, de plus en plus drôle. La situation dans laquelle il se trouvait n'était vraiment pas évidente, mais plus il y pensait, plus il trouvait ça comique et de cette façon, il ne pouvait s'empêcher d'afficher un sourire railleur. Il fallait avouer qu'il y avait tout de même très peu de chances pour que les amis de l'adolescente aux cheveux blonds soient Noeru et son petit ami. C'était décidé, avant de rentrer chez lui, il irait jouer à la loterie, il était certain de gagner.

Ce qui s'était passé précédemment avec le serveur était un moment qui avait donné au roux un envie de rire presque incontrôlable. Hormis le fait que Noeru se soit brûlée, la réaction de son petit-ami avait été plus que ridicule ! Alors c'était comme ça qu'un voyou qui cassait des têtes, fumait des cracks, et buvait des litres, réagissait face au corps d'une jeune fille ? Certes il s'agissait de la fille qu'il "aimait", mais quand même... Toma avait quand même réussit à se contenir, l'adolescent, depuis qu'il l'avait vu, n'avait pas arrêté de fixer avec un regard assassin. Toma n'avait pas peur de lui, loin de là, seulement ils étaient dans un lieu public, et si Adrien l'agressait, il ne pourrait riposter sans le blesser et donc, sans s'attirer de problèmes. Il jetait de temps en temps quelques regards discrets à Noeru, avant que la blonde assise à côté de lui ne demande des gâteaux au serveur, elle n'avait pas prononcé un mot, elle était devenue muette, sûrement trop surprise pour dire quoi que ce soit.

Finalement, le serveur apporta une nouvelle tasse de thé, ainsi que les gâteaux. Les jeunes filles discutaient entre elles de toutes sortes de choses, de leurs camarades de classe, de leurs professeurs, de séries en tout genre, des dernières tendances et comme c'était le premier jour des soldes, elles se disaient ravies d'avoir des hommes avec elles pour porter leurs sacs, une véritable conversation de filles, que même Toma avait du mal à déchiffrer, tellement les informations fusaient. Il interrompait de temps en temps leur discussion par un petit geste de tendresse envers Misaki, l'amie de Noeru, il lui caressait le bras, les cheveux, l'embrassait, lui susurrait des mots doux (assez discrets, mais à la fois assez forts pour que la brune les entendent), tout en guettant la réaction de l'adolescente aux cheveux bruns. D'ailleurs, le petit ami de celle-ci tentait de faire de même, mais beaucoup moins adroit que le roux dans ce genre de manœuvre, il était plus ridicule qu'autre chose, Toma savait qu'en sa présence, il se sentait menacé, et le professeur s'amusait vraiment de cette situation. Il se vengeait aussi auprès de Noeru, pour le baiser que lui avait donné son petit-ami tout à l'heure. Oui, c'était de la jalousie, de la possessivité, et ce n'était pas très mature, mais s'il y avait quelque chose qui l'avait irrité, c'était bel et bien ce baiser.

Ils restèrent à peu près une heure dans ce café, les filles à discuter, et les deux hommes à s'affronter du regard. Le groupe s'était finalement dirigé vers les magasins, car c'était pour ça qu'ils étaient là après tout. Noeru et Misaki marchaient devant, à la recherche du vêtement parfait, tandis que Adrien, d'apparence plus ou moins calme, avait déjà tué Toma au moins un millier de fois dans tête, tandis que le roux lui, marchait les mains dans les poches, souriant à quelques jeunes filles dans le centre commercial. Enfin, ils arrêtèrent de marcher, et s'arrêtèrent dans un magasin, où Misaki avait apparemment trouvé son bonheur, et avait forcé Noeru à essayer des vêtements avec elle. Cela faisait presque dix minutes qu'elles étaient enfermées à l'intérieur des cabines. Toma, même s'il ne laissait rien paraître, était assez agacé, il était sensé avoir rendez-vous avec Misaki, mais il passait plus de temps avec Adrien qu'avec elle...
Revenir en haut Aller en bas
http://campus-tenshigaya.forumactif.com/u13
Noeru Aiza
♥ Gentille Admin (^o^) ♥
avatar

Messages : 542
Date d'inscription : 27/08/2011
Age : 21
Localisation : SCHWEIZ !

Votre personnage ...
Prénom : Noeru
Nom : Aiza
Âge : 17 ans

MessageSujet: Re: Au centre commercial (avec Noeru Aiza)   Ven 6 Juil - 16:08

Spoiler:
 

Noeru passa bien vite sur l'incident et elle commença à parler de tout et de rien avec Misaki. La blonde lui réapprenait les "choses importantes de la vie", comme par exemple quelles séries avait du succès en lui faisant un court résumés de leurs histoires et en lui présentant brièvement les personnages; elle complétait les informations qu'elle lui avait donné sur certains prof et Noeru donnait ses impressions (tout de même avec retenue étant donné que Toma était à leurs tables et qu'elles ne voulaient pas s'attirer la fureur de ses collègues), etc...

La noiraude en discutant faisait de son mieux pour ne pas faire attention au comportement de Toma: elle parlait légèrement plus fort quand il se penchait à l'oreille de son amie pour lui dire des mots doux et détournait le regard quand il l’embrassait. De plus, quand Adrien faisait maladroitement de même avec elle, elle se laissait toucher et lui rendait ses baisers.

Finalement la blonde se leva et proposa au groupe d'aller faire les boutiques. Après tout ils n'étaient pas venu ici pour passer leurs après midi au café... Ils partirent donc et Misaki tenu par commencer par un magasin nommé "FasHion AddiCt". Misaki en profita pour sortir une anecdote que Noeru pourrait répéter à l'occasion:

"H.C sont les initiales de la propriétaire, c'est pour ça que ces lettres sont mises en évidence!"

"Tu en sait beaucoup!" s'étonna Noeru.

"C'est normal, c'est ma boutique préférée!" précisa l'adolescente "d'ailleurs il me semble qu'une de leurs robes t'irait à merveille!"

Elle entraîna donc Noeru à l’intérieur, et commença à chercher le vêtement dont elle parlait, le décrivant à la jeune filles aux yeux océan afin qu'elle puisse l'aider. Une fois que leurs objectifs furent atteints, elles entrèrent dans une cabine dans le but d'essayer les vêtements trouvés dans le cadre de leur exploration. Ces dernières étaient plutôt spacieuse, c'est pourquoi elles en prirent une pour deux. Ça leurs permettaient également de donner leur avis sur leurs tenues sans devoir changer de cabines constamment.

Adrien était donc en "tête à tête" avec Toma. Avant déjà les deux garçons étaient un peu en retrait, mais là ils étaient seuls. Le redoublant faisait donc des efforts surhumain pour rester calme. Il ne supportait pas ce type, ni sa façon de traiter la meilleure amie de sa copine. Comme tout le monde il savait que le roux ne faisaient que jouer avec Misaki. Il savait également que si Misaki souffrait, Noeru aurait mal aussi... Si seulement il pouvait faire bouffer le sol à ce petit dragueur prétentieux! La noiraude fût bientôt expulsée en dehors de la cabine par la demoiselle a forte poitrine. Elle était resplendissante dans cette robe qui en plus de mettre ses formes en valeurs, allait avec ses yeux, la couleur de ses cheveux et lui faisait un très joli teint! On aurait dit que cette robe avait été créé pour être portée par la jeune fille.

"Alors?" Demanda Misaki aux garçons avec un énorme sourire. "comment? ^^"

Noeru rougissait, gênée. Elle n'osait pas regarder Toma, ayant trop peur de sa réaction. Est-ce qu'il allait la trouver jolie? Est-ce que cette tenue parviendrait à faire de l'ombre à Misaki qui jusque là avait été au centre de l'attention de Toma? (du moins d'après elle) La réaction d'Adrien quant à elle ne se fit pas attendre. Il était bouche bée.

"T-tu es.. W-waw.."

C'est tout ce qu'il put articuler. En vrai Misaki n'avait qu'essayé des habits dans la cabine, elle avait aussi légèrement maquillé Noeru, et coiffé ses cheveux. Rien de très complexe, mais après l'épisode du café, tout les efforts qu'avait fait la noiraude avaient étés réduits à néant

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Toma Sayashi
~ Professeur de Sport [Lycée Wakuri] ~
avatar

Messages : 432
Date d'inscription : 06/02/2011

Votre personnage ...
Prénom : Toma
Nom : Sayashi
Âge : 23 ans

MessageSujet: Re: Au centre commercial (avec Noeru Aiza)   Ven 6 Juil - 22:19

Les jeunes filles n'étaient pas restées très longtemps à l'intérieur de la cabine, Noeru fut rapidement poussée à l'extérieur de celle-ci par son amie blonde. S'il n'y avait pas eu Adrien, Toma aurait pu lui dire tout ce qu'il pensait en ce moment. Tellement d'adjectifs lui vinrent à l'esprit qu'il ne savait pas lequel qualifiait le mieux la jeune fille en cet instant. Aux yeux du roux, elle était magnifique oui, cette coiffure et ce maquillage lui allaient à ravir et cette robe était absolument superbe, elle faisait ressortir ses yeux, ses somptueux yeux bleus océan, un océan dans lequel le professeur de sport s’était déjà perdu depuis longtemps. Seulement elle avait beau être magnifique, Toma l'avait trouvée plus jolie les fois où elles s'était réveillée chez lui, le jour où elle l'avait giflé en cours de sport, ainsi que la fois où elle était venue le délivrer de ce petit placard dans le gymnase. Oui, chaque jour qu'il passait la rendait toujours plus jolie à ses yeux, et il ne pouvait rien faire à cela.

La réaction d'Adrien était tout à fait justifiée, Toma était certain que lui-même n'aurait pas fait mieux. Mais avant de se trahir, bien que ses regards le dénonçait déjà, et de dire quelque chose qui pourrait forcer le petit ami de la brune à lui sauter dessus, Misaki était sortie également changée, maquillée et coiffée de la cabine. Elle était vraiment sublime oui, mais pas autant que Noeru. Mais comme c'était avec elle qu'il sortait aujourd'hui, il se leva vers elle, lui prit la main et lui fit faire un tour sur elle même. Finalement, il l'embrassa à la commissures des lèvres.


- Tu es magnifique.


La jeune fille vira au rouge, et s'accrocha au bras de Toma. Tous deux face à Noeru, la blonde demanda à son professeur comment est-ce que celui-ci trouvait son amie au cheveux bruns. Toma se tourna vers Noeru, planta son regard émeraude dans son regard océan et lui sourit discrètement. Il se demandait ce qu'il allait bien pouvoir répondre, il sentait Adrien prêt à le prendre par le col, à le plaquer contre un mur et à le frapper jusqu'à ce qu'il perde conaissance. Il prit la jeune fille à côté de lui par la taille, l'approcha un peu plus de lui et fit semblant de dévisager Noeru pendant un moment.


- Mouais, pas trop mal.


Il adressa un clin d’œil très discret à Noeru. Puis proposa à Misaki de rechercher d'autres robes, ventant ses goûts pour la mode pour la flatter. La jeune fille s'en alla sur le champ, à la recherche de nouveaux vêtements à essayer, et avait forcé Adrien de l'accompagner, pour l'aider à les porter. C'était une occasion en or de se rapprocher de Noeru. La jeune fille était déjà retournée dans la cabine d'essayage pour se changer. Toma s'y précipita, avant que la jeune fille n'ait pu ôter sa robe. Il ne regarda pas si elle avait commencé à enlever sa robe ou pas, si elle était habillée ou pas, il n'en avait rien à faire. Il voulait juste être proche d'elle sans avoir à craindre la réaction du petit-ami. Il plaqua la jeune fille contre une des paroi de la cabine, lui prit le menton et lui sourit.


- J'ai menti. Il n'y a pas de mots assez forts pour te décrire.


Il était heureux d'avoir enfin un contact physique avec elle. Depuis le début de l'après-midi, il n'avait souhaité que ça, pouvoir sauter sur une occasion comme celle-ci pour pouvoir la toucher sans risquer de se faire tuer. Seulement il n'avait pas pensé à un détail, maintenant qu'il était rentré, il ne savait plus comment ressortir sans se faire attraper par le petit ami de la brune. Il soupira. Une bagarre était réellement la dernière chose qu'il souhaitait. Il ne doutait pas de sa force, s'exerçant à la boxe depuis son plus jeune âge, il avait de très bons réflexes, mais il ne pouvait pas les mettre en pratique face à Adrien, qui était son élève. Si seulement l'adolescent savait tout ce qu'il s'était passé entre eux, s'il savait ce qu'il s'était passé le jour où la jeune fille avait eu cet accident... Toma ne voulait même pas y penser.
Revenir en haut Aller en bas
http://campus-tenshigaya.forumactif.com/u13
Noeru Aiza
♥ Gentille Admin (^o^) ♥
avatar

Messages : 542
Date d'inscription : 27/08/2011
Age : 21
Localisation : SCHWEIZ !

Votre personnage ...
Prénom : Noeru
Nom : Aiza
Âge : 17 ans

MessageSujet: Re: Au centre commercial (avec Noeru Aiza)   Ven 6 Juil - 23:55

"Mouais, pas trop mal."

Noeru était affreusement déçue mais elle se retenue de le montrer. Visiblement elle n'y était pas parvenue.. Elle n'avait pas réussit à être plus jolie que Misaki. Elle continua d'ignorer Toma. C'est pourquoi elle ne vit pas le clin d'oeil qu'il lui adressa.

La blonde s’écarta de son professeur et lui sourit malicieusement.

"Moi j'y retourne! Et toi," elle prit le col d'Adrien et commença à marcher "Tu viens avec moi!"

Pour éviter d'être nez à nez avec Toma, la noiraude s'empressa de retourner dans la cabine d'essayage. Elle défit la fermeture de sa robe et s'apprêta à l'enlever quand quelqu'un entra dans la cabine et la plaqua contre une parois, saisi délicatement son menton et lui dit en un sourire:

"J'ai menti. Il n'y a pas de mots assez forts pour te décrire."

Cette personne, c'était Toma et malheureusement cette fois la jeune fille ne pouvait plus fuir. Elle le dévisagea, ne sachant pas comment réagir. Il sortait avec Misaki, mais à la première occasion venue il s'empressait de venir la draguer? Quelque part elle était heureuse mais en même temps, il s'agissait de sa meilleure amie... Et puis après tout ce qu'elle l'avait entendu dire à la blonde, comment pouvait elle le croire? L'adolescente le défia du regard, l'écarta, décrocha le pendentif en or blanc et lui le rendit.

"Ne vous approchez plus de moi..."

C'était la première fois qu'elle lui parlait de la journée. Elle était sûre maintenant que si elle avait était proche de lui dans le passé, ce n'était qu'en tant que jouet. De plus cela expliquait bien des chose: le fait qu'il ne soit pas venu la voir à l'hôpital, la raison pour la qu'elle il l'avait rembarrée si durement la première fois qu'elle lui avait parlé et également sa façon de lui faire comprendre qu'il n'en avait rien à faire d'elle, depuis le début de la journée. Inutile de dire qu'il l'avait extrêmement déçue. À présent elle n'avait même plus envie de se souvenir de lui.

"Le passé c'est le passé... Je ne me ferais pas avoir deux fois... Vous aimez jouer avec les femmes; très bien, faites le.. Mais ne touchez plus à Misaki, ne lui dites jamais que vous l'aimez... Si vous lui brisez le coeur, si elle pleure à cause de vous, alors je ne vous le pardonnerais pas..."

Noeru avait envie de pleurer mais elle se retint. Elle continuait de se persuader qu'elle ne ressentait rien de fort pour lui. De plus Adrien était vraiment adorable avec elle, et la noiraude s'attachait de plus en plus à lui. Elle n'était pas encore amoureuse, mais si ça continuait sur cette voie, ça ne tarderait surement pas. De plus il était loin d'être moche et elle savait que s'il n'avait pas aussi mauvaise réputation, les filles courraient surement beaucoup après lui. Elle ne l'avait jamais vu à l'oeuvre en tant que voyou, mais elle avait eu des retours de camarade qui lui avait tout raconté. Elle ne les avaient d'abord pas cru, mais étant donné que rien n'avait été nié par le principal concerné elle s'était vu dans l'obligation de l'admettre.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Toma Sayashi
~ Professeur de Sport [Lycée Wakuri] ~
avatar

Messages : 432
Date d'inscription : 06/02/2011

Votre personnage ...
Prénom : Toma
Nom : Sayashi
Âge : 23 ans

MessageSujet: Re: Au centre commercial (avec Noeru Aiza)   Sam 7 Juil - 2:23

Lorsqu'il fut forcé de reprendre son pendentif, Toma était plus qu'abattu. C'est comme si le monde s'était arrêté de tourner, tout s'effondrait. Il n'arrivait pas à y croire, en état de choc, il ne comprit que la moitié des paroles de Noeru. La seule chose qu'il avait réellement comprise, c'est qu'elle ne voulais plus le voir, et qu'elle avait pris la décision de l'oublier. Il l'avait perdue, c'était réellement fini. Il n'avait qu'une envie, c'était de frapper dans quelque chose, seulement il n'y arrivait pas. Noeru toujours en face de lui, il avait perdu toutes ses forces. A présent, il ne ressentait plus rien, il se sentait juste faible et fatigué. Il poussa un soupir, son visage était devenu complètement vide d'expression, puis il demanda à la jeune fille:


- Est-ce qu'il t'aime plus que moi ?


Il ne contrôlait plus ses faits et gestes, et les paroles était sorties d'elles-mêmes. Il ne comprenait pas. Pourquoi Adrien ? Pourquoi Adrien plutôt que lui ? Qu'avait-il de plus que le roux ? Il était immature, c'était un voyou, violent, et vraiment peu futé...Elle ne se souvenait de rien, comment pouvait-elle se décider aussi rapidement, et surtout , faire le mauvais choix ? Certes, le roux n'était pas allé la voir, mais ne pouvait-elle pas penser qu'il y avait une raison à cela ? Toma était certain que si elle comparait ce qu'elle ressentait pour lui à ce que ressentait Misaki, les résultats des deux jeunes filles seraient si différents. Misaki n'aimait pas Toma. Et le roux le savait. Il n'était qu'un fantasme parmi tant d'autre dans la tête de ces lycéennes, celui de l'amour impossible et interdit, et comme elles avaient le moyen de le réaliser, elles lui courraient toutes après, et Misaki ne faisait pas exception. Et le professeur était au courant que sa relation avec l'adolescente aux cheveux bruns avait commencé grâce à cette fantaisie, mais il savait aussi que c'était très vite devenu quelque chose de plus important à leurs yeux à tous les deux. Les filles auxquelles il “brisait le coeur”, n'était pas éternellement abattue, souvent le jour après qu'il les ait rejetées, elles allaient très bien, souriante et pleines de vie, elles avaient oublié leur professeur, gardant finalement un bon souvenir de cette idylle. Il serra fort l'anneau dans son poing, comme pour s'aider à se remettre les idées en place et à se ressaisir.


- Je ne suis pas venu te voir c'est vrai. Mais si tu ressens rien en me voyant, c'est que j'étais pas aussi important que ça pour toi, et que j'ai bien fait de faire ce que j'ai fait cette fois là.


Il en avait assez de passer pour le coupable dans l'affaire. Il n'était pas le seul fautif dans cette histoire. Ils étaient, l'un autant que l'autre, les personnes à blâmer. Toma n'aurait jamais dû rompre avec elle aussi sèchement, mais elle n'aurait pas dû se poser autant de question. Pour Toma, elle n'avait pas cru en lui, elle ne lui avait pas fait confiance; et une relation comme la leur sans confiance ne serait allée nul part. Le roux en était venu à se dire qu'il n'aurait jamais dpu aller lui parler, ainsi, ils n'en seraient jamais arrivé à un tel point, ni l'un ni l'autre n'aurait à subir tout ça. Seulement il avait vite ôté cette idée de son esprit, il aimait beaucoup Noeru, et elle lui avait permis de faire quelques changements dans sa vie quotidienne, du moins avant leur rupture... Ses mauvaises habitudes avait repris le dessus, et de manière amplifiées, car il n'avait plus personne à convaincre de sa sincérité et qu'il devait rattraper le temps perdu.

Le roux avait réussi à se ressaisir, il sortit alors de la cabine sans dire un mot de plus à la jeune fille. Seulement à peine était sorti de la cabine d'essayage qu'il ressentit une douleur intense dans la joue gauche et sans rien comprendre, il s'était retrouvé à terre, aux pieds de Misaki, en état de choc, et d'Adrien, plus furieux que jamais, traitant le professeur de tous les noms possibles et imaginables. L'adolescent était devenu incontrôlable, il était prêt à tuer cet homme qui s'était approché trop près de celle qu'il aime, pour d'après lui, jouer avec elle. Toma aurait dû se fier à sa première impression, que cette journée n'allait pas très bien se passer. Seulement il ne pouvait pas prendre le risque de se battre contre son élève. Même en dehors du campus, ce n'était que s'il était en réel danger aux yeux de la loi qu'il pouvait user de la violence pour se défendre; hors là, avec plusieurs témoins et des caméras de surveillance, il était difficile de qualifier cette situation de dangereuse pour le professeur.



____________________
Désolée pour les fautes, je corrige demain >.<

Revenir en haut Aller en bas
http://campus-tenshigaya.forumactif.com/u13
Noeru Aiza
♥ Gentille Admin (^o^) ♥
avatar

Messages : 542
Date d'inscription : 27/08/2011
Age : 21
Localisation : SCHWEIZ !

Votre personnage ...
Prénom : Noeru
Nom : Aiza
Âge : 17 ans

MessageSujet: Re: Au centre commercial (avec Noeru Aiza)   Sam 7 Juil - 11:06

"Est-ce qu'il t'aime plus que moi ?"

Noeru ne tilta pas tout de suite. Elle s’apprêtait donc à répondre qu'il n'en faisait aucun doute mais se ravisa: il venait de lui dire qu'il l'aimait. Elle ne su quoi répliquer et se tut, baissant les yeux. Elle ne fit rien quand il quitta la cabine non plus, mis à part commencer à se changer...

Misaki était dépassée, elle connaissait le tempérament d'Adrien et n'étais pas suffisamment amoureuse du roux pour s'interposer. Noeru elle en revanche, lorsqu'elle se rendit compte que s'était après son professeur de sport que son petit copain en avait, sortit de la cabine sans se préoccuper de sa tenue (à savoir: sous-vêtements), se jeta sur Adrien qui se préparait à redonner un coup à Toma et le fit ainsi tomber sur le dos. Elle ne disait rien, mais plus important: elle pleurait. Le voyou perdit alors tout ses moyens, oubliant également la position dans la quelle ils étaient, de même que la légère tenue qui la vêtait, et se fit violemment gifler par la jeune fille. Il se contenta malgré tout de baisser les yeux et plus ahurissant: il s'excusa. Ce n'était pas un pardon forcé et grommelant, mais un à la manière d'un gosse conscient de sa bêtise.

Lui pensait qu'elle n'aimait juste pas lorsqu'il usait de la violence, mais à nouveau il se voilait la face. Il était à présent évident qu'elle aimait Toma. Après tout, quelle genre de fille se dresserait face à un Adrien en pleine crise de nerf? Soit elle avait une confiance aveugle en l'incapacité de l'ado' à lever la main sur elle, soit elle était folle... de Toma, au point d'y risquer sa vie.

Mais le monde environnant rattrapa bien vite l'adolescente et elle se rendit compte que ça faisait un moment déjà que le petit groupe n'était plus seul. En effet le comportement d'Adrien avait ameuté toute la boutique et malheureusement la clientèle n'était pas que féminine. Elle se rappela également qu'elle n'était pas loin d'être nue et les regards sur elle se faisait de plus en plus lourds. Noeru ne tarda pas a prendre une teinte de rouge assez violente avant de se précipiter à l’intérieur de sa cabine. Notre voyou préféré en revanche, fit comprendre aux gens en un regard qu'ils feraient bien de déguerpir. Misaki qui depuis que Noeru était intervenue était vite allée prendre soins de Toma, se releva et alla rejoindre son amie pour pouvoir la consoler et la rassurer. Adrien, s'était relevé, avait foudroyé le roux du regard puis était sortit prendre l'air, histoire de s'en fumer une pour décompresser.

Au bout d'un moment Misaki réussit à faire sortir la jeune fille aux iris océan, ma fois après de nombreux efforts. À présent Aiza se faisait toute petite et n'osait même plus regarder Toma dans les yeux. (Hors RP: note que c'est la première fois qu'il la voyait aussi dévêtue xD) Adrien les rejoints peu après et offrit la robe à Noeru, sans avoir réussit à la convaincre de prendre aussi d'autre choses. Il avait beau lui répéter qu'il avait de l'argent à n'en plus finir, elle n'arrivait pas à accepter de se faire offrir plus que tant.

Ils arrivèrent en suite à l'animalerie du centre commercial, à la timide demande de la noiraude. La demoiselle en question était bien plus interpellée par ces boules de poiles que par les vêtements du magasin précédent. Et pourtant elle se contentait de regarder, se faisant violence pour ne pas adopter tout le magasin. Elle eut bientôt un véritable coup de coeur pour une de ces petites bête. C'était un bouvier bernois presque entièrement noir, un de ces chiens devenant énorme en grandissant. Elle restait là à fixer le fruit de ses désirs, mais Misaki s'impatientait. Les animaux c'était chou, certes, mais elle commençait à avoir faim. Le redoublant, de mauvaise humeur râla que de toute manière elle avait toujours faim et que gniagniagni et patata! (et paf!) Quant à la blonde elle se défendait en sortant des arguments comme quoi la marche ça creusait l'estomac et qu'il était quatre heure et que.. bref. Ils se disputaient. Mais rien de bien méchant. D'ailleurs les arguments de l'un comme de l'autre devenait de plus en plus ridicules a mesure que la discutions avançait. Noeru en riant prit enfin position: ils iraient manger un morceau. De toute manière s'ils restaient elle ne pourrait se retenir plus longtemps d'acheter le chiot qui la faisait fondre.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Toma Sayashi
~ Professeur de Sport [Lycée Wakuri] ~
avatar

Messages : 432
Date d'inscription : 06/02/2011

Votre personnage ...
Prénom : Toma
Nom : Sayashi
Âge : 23 ans

MessageSujet: Re: Au centre commercial (avec Noeru Aiza)   Sam 7 Juil - 16:20

Toma était toujours à terre, s'apprêtant à recevoir le prochain coup. Cependant, ce dernier ne vint pas.Lorsqu'il regarda en direction de l'adolescent, il vit que Noeru s'était précipitée sur Adrien, et elle n'avait pas hésité à lui mettre une gifle. Son geste étonna bien plus Toma que sa tenue. Est-ce qu'elle était folle ? N'avait-elle pas peur de son petit ami, de ce qu'il pourrait se passer par la suite ? De plus, il savait qu'Adrien n'était pas un tendre, loin de là. Mais le roux fut surpris de le voir s'excuser, l'air coupable et réellement désolé. Misaki quant à elle, était venue s'occuper de Toma, qui au début, n'avait pas fait attention à elle. Lorsqu'elle essaya de s'occuper de ses blessures, le roux l'écarta d'un mouvement de la main, et la jeune fille partit donc en direction de la cabine où s'était réfugiée Noeru.

Adrien quant à lui, avait adressé un regard noir à son professeur avant de s'en aller. Le roux s'était relevé et toutes les personnes attroupées autour d'eux étaient retournées vaquer à leurs occupations. Il fut interpellé par une vendeuse, qui le trouvait adorable et vraiment courageux de ne pas avoir riposté, alors qu'il avait largement la force de le faire. Toma n'avait même pas envie de répondre tellement il était énervé. La jeune fille lui donna tout de même son numéro. Lorsque Misaki et Noeru sortirent, Adrien les avait rejoint et ils étaient tous les quatre partis dans un autre magasin, un animalerie. Les seules choses qui était réellement susceptibles de l'effrayer étaient réunies dans ce petit magasin. Enfin il n'en avait pas réellement peur, mais en grandissant, il avait développé un aversion très forte envers les animaux de toutes sortes et ce, sans raison particulière.

Depuis l'accident de tout à l'heure, Toma n'avait pas prononcé un mot, Misaki semblait ne pas avoir tenu compte du fait qu'il était allé dans la cabine de Noeru. La blonde était de nouveau accrochée à son bras, souriante. Noeru, quant à elle, était comme comme un enfant dans un magasin de jouets. Le roux la voyait s'extasier devant les petits chiots qui n'attendaient plus qu'on les adopte, il remarqua également qu'un en particulier avait attiré son attention. Il était tout petit, mais le roux était certain qu'il faisait parti de ces animaux qui devenait très imposants à l'âge adulte. Sa petite ami d'un jour, Misaki, s'impatientait elle voulait se rendre dans un café. Adrien lui, voulait se rattraper et faire plaisir à Noeru, donc il refusait la proposition de la blonde, qu'il accusait de trop gourmande de toute façon. Il commencèrent à se chamailler, Toma quant à lui, ne quittait plus la noiraude des yeux. Le roux voyait bien que s'ils ne partaient pas immédiatement, la jeune fille emporterait le chiot avec elle. Il n'était vraiment pas au courant qu'elle aimait tant les animaux...

Finalement, ils s'en allèrent tous les quatre vers un café. Cette fois-ci, c'était Adrien qui s'était assis en face de lui, lui jetant des regards noirs dès que l'occasion se présentait. Toma lui, le fixait sans rien exprimer sur son visage, mais à l'intérieur, il savait qu'il pouvait à tout moment perdre son sang froid. D'ailleurs, il était persuadé que le roux en face de lui faisait tout pour le provoquer. Il embrassait la jeune fille de temps en temps, lui prenait la main. Brusquement, Toma s'était levé, il jeta un regard noir à Noeru, puis à Adrien.


- J'vais faire un tour.


Il s'était mis à marcher seul dans le grand centre commercial, ayant prévenu Misaki qu'il reviendrai très vite. Ses pieds l'avait guidé jusqu'au magasin rempli d'animaux où ils se trouvaient tous quelque minutes plus tôt. Il se rapprocha du chiot que la jeune fille avait vu plus tôt, et il frappa à la vitre derrière laquelle il était, pour attirer son attention. Le chien s'était mis à aboyer, ou plutôt couiner, et à gratter sur la vitre. La vendeuse s'était approché du roux et lui avait proposé de le prendre dans ses bras. Malgré les nombreux refus du roux, la jeune femme ouvrit la porte vitrée, prit l'animal dans ses bras et l'approcha de Toma, qui lui, n'arrêtait pas de reculer. Il l'avait trouvé adorable derrière la vitre, mais maintenant qu'il devait le prendre, le toucher, le roux était pris de panique, il cherchait de l'aide autour de lui, tant bien que mal, mais il était seul dans cette animalerie avec la vendeuse et ses animaux...
Revenir en haut Aller en bas
http://campus-tenshigaya.forumactif.com/u13
Noeru Aiza
♥ Gentille Admin (^o^) ♥
avatar

Messages : 542
Date d'inscription : 27/08/2011
Age : 21
Localisation : SCHWEIZ !

Votre personnage ...
Prénom : Noeru
Nom : Aiza
Âge : 17 ans

MessageSujet: Re: Au centre commercial (avec Noeru Aiza)   Sam 7 Juil - 17:13

Noeru prit le chiot dans ses bras. Non elle n'avait pas résisté, elle était revenue le voir. Elle avait également profité du fait que Toma éprouve de la répulsion pour les boules de poils, pour porter son "nounours" dans les bras. La bestiole lui léchouilla les mains et le visage de manière à dire "adopte moi, je t'en prie, adopte moi!". Elle ne prononça pourtant pas un mot à son professeur. Enfin du moins les premières minutes. Elle finit par se retourner vers Toma, mis le chien en évidence puis le regarda de manière a dire "on va bien ensemble n'est-ce pas?". Elle était plus innocente que jamais et son sourire était éblouissant. Puis elle tourna les yeux vers son bout-chou et le regarda d'un aire triste, souriant toujours:

"Je n'ai pas les moyens de m'offrir un pur race.. je suis désolée.. J'espère que tu trouvera très vite des maîtres aaaaaaaadorables"

Ses yeux étaient brillant de larmes, la jeune fille avait envie de pleurer. C'est pourquoi elle fit un bisou sur le haut du crâne de l'animal et le remit à la vendeuse. En effet, elle s'était très vite attachée à ce chiot; comme un coup de foudre en somme. Elle prit la main de Toma et l'entraîna en dehors de la boutique.

"Il ne fallait pas revenir, si vous aviez peur des chiens."

Elle essuya la larme qui venait de couler sur sa joue. Les séparations n'étaient jamais évidentes. Surtout pas celle là. Elle vit Misaki de loin, qui la cherchait. Ainsi elle changea de trajectoire et se glissa instinctivement dans un coins un peu plus sombre, à cinq mètre d'un distributeur. Elle était évidement loin de se douter de ce qu'elle avait vécu à cet endroit précisément. Elle ne se souvenait pas de la manière qu'avait eu Toma de la "kidnapper" en l’entraînant ici. Elle ne se rappelait pas non-plus de ce qui c'était passé ensuite ici, alors qu'il se cachait d'une autre Misaki au formes généreuses. Elle eût le réflexe d'attirer son bras gauche contre elle à ce moment. Oui, le même qu'elle c'était cassé cette fois là... La jeune fille se rendit en suite compte de son acte. Pourquoi avait elle entraîné Toma ici? Pourquoi avait elle eû peur que Misaki les voit? De plus elle avait demandé au roux de ne plus l'approcher, mais elle allait d'elle même vers lui. Qu'est-ce qui n'allait pas chez elle?

Bon tant pis, maintenant qu'elle était là.. Elle passa sa main sur sa blessure, doucement, de manière à ne pas lui faire mal. Elle alla en suite au distributeur pour acheter une bouteille d'eau. Une fois revenue elle sortit un mouchoir de sa poche et l'imbiba avant de le poser sur son hématome dans le but de le soulager.

"Il ne vous aurait pas fait ça si vous n'aviez pas agit comme un pervers!"

Elle avait les sourcil froncés mais avait de la peine a dissimuler son sourire. Elle finit par rire:

"Excusez-moi, je ne suis pas très douée, je ne sais même pas à quoi ça sert de faire ça.."

La noiraude cessa et lui tendis la bouteille.

"Vous avez soif?"

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Toma Sayashi
~ Professeur de Sport [Lycée Wakuri] ~
avatar

Messages : 432
Date d'inscription : 06/02/2011

Votre personnage ...
Prénom : Toma
Nom : Sayashi
Âge : 23 ans

MessageSujet: Re: Au centre commercial (avec Noeru Aiza)   Sam 7 Juil - 20:17

La vendeuse avait presque mit l'animal dans les bras du roux lorsqu'une personne prit l'animal dans ses bras. Toma releva la tête, un peu plus rassuré, mais il fut surpris de voir Noeru, un immense sourire sur les lèvres, jouer avec le petit chiot. Toma s'était mis à sourire à son tour, non pas pour la charmer, mais parce qu'il la trouvait vraiment adorable. Elle était tellement plus resplendissante et semblait tellement plus à l'aise en présence de ce chien qu'en présence d'Adrien. Si cela ne tenait qu'à lui, le roux aurait pris une photo de la scène. Noeru, même si elle n'avait rien fait, avait réussi à remonter le moral à son professeur, ainsi qu'à lui ôter toute sa mauvaise humeur. Il était à présent prêt à poursuivre ce rendez-vous. Finalement vint le moment de la séparation, la noiraude se vit obligée de rendre l'animal à la vendeuse, s'excusant auprès de lui de ne pas pouvoir l'acheter et lui souhaitant de très vite trouver des propriétaires qui l'aimeraient. Toma voyait bien que la jeune fille ne pouvait retenir ses larmes, cette scène aussi était si adorable elle aussi qu'elle fit rire Toma.

La jeune fille prit la main de Toma et ils sortirent ainsi du magasin. Elle se retourna vers lui et lui reprocha d'être venu dans ce magasin, alors qu'il avait peur des animaux. Il s'apprêtait à répondre à la jeune fille qu'il s'y été rendu sans vraiment faire attention, qu'emporté par ses pensées, ses pieds l'avaient guidé seul dans cette boutique. Mais il n'eut pas le temps de le faire. En effet, la jeune fille se dépêcha de l'attirer dans un coin un peu plus sombre et isolé. Le même que la fois où il l'avait vue au centre commercial avec Klaüs et qu'il était allé la chercher. Le même jour où il s'était enfin avoué qu'il l'aimait, où la jeune fille s'était aussi cassé le bras. Il ne comprenait tout de même pas pourquoi est-ce que la jeune fille l'avait traîné ici, et son incompréhension fut encore plus grande lorsqu'il entendit la voix de Misaki appeler Noeru, suivit quelques secondes plus tard par celle de Adrien. Pour la première fois, il se souvenait du prénom d'un de ses ancien jouet, elle s'appelait aussi Misaki...

L'adolescente était allée chercher une bouteille d'eau, en avait mis un peu sur un mouchoir et le posa sur l'hématome qu'avait causé le poing d'Adrien sur son visage. Elle dit alors au roux que rien de cela ne serait arrivé s'il n'était pas allé la retrouver dans sa cabine alors qu'elle était en train de se changer. Toma sourit à cette remarque, comme s'il le ne savait pas...

- Je pouvais te laisser penser que tu n'étais pas la plus jolie à mes yeux.


Il lui adressa un nouveau sourire rayonnant. Il ne savait pas si elle l'avait fait exprès, mais qu'elle soit venu le "sauver" tout à l'heure le rendait extrêmement joyeux. Ils pouvaient enfin profiter d'un moment tous les deux, avec moins de risques de se faire prendre. La jeune fille arrêta d'essayer de soigner son professeur, s'excusant de sa maladresse car elle n'était pas très douée pour ce genre de choses, et qu'elle n'en voyait pas non plus l'utilité. Toma sourit, prit la main de la jeune fille et l'éloigna de son visage. Elle lui tendit finalement la bouteille d'eau qu'elle venait d'acheter, lui demandant s'il avait soif. Toma refusa d'un geste. Depuis tout à l'heure, son sourire ne l'avait pas quitté, il avait une idée derrière la tête. Il fit semblant de tomber et dans sa chute, il entraîna Noeru. Résultats, la jeune fille se retrouvait sur lui, alors qu'il était en position allongée. Il sourit et se mit à fixer les prunelles bleues de son élève , s'amusant de cette situation de nouveau, comme il l'avait fait la première fois.


- On est plutôt bien là, tu trouves pas ?


Il répétait exactement le même schéma que la première fois qu’ils s’étaient retrouvés ici. Cela pouvait être un bon moyen pour que la jeune fille se souvienne de quelque chose. Ils restèrent ainsi pendant quelques minutes, mais étant donné que le roux était en position de faiblesse et qu'il n'appréciait pas ça, il bascula et força Noeru à se retrouver contre le sol, et lui au-dessus d'elle.


- T'as quelque chose à me dire ?


Il lui souriait toujours. Après tout, si elle l'avait traîné ici, c'est parce qu'elle voulait lui dire quelque chose non ? Leurs visages étaient assez proches, et le professeur devait se faire violence pour ne pas déposer un baiser sur ses lèvres. Il l'aimait c'était certain, et elle lui avait énormément manqué. De plus, le fait de se retrouver ici avec elle, seul à seul, était vraiment une occasion qu'il n'allait pas rater, il attendait ça depuis trop longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
http://campus-tenshigaya.forumactif.com/u13
Noeru Aiza
♥ Gentille Admin (^o^) ♥
avatar

Messages : 542
Date d'inscription : 27/08/2011
Age : 21
Localisation : SCHWEIZ !

Votre personnage ...
Prénom : Noeru
Nom : Aiza
Âge : 17 ans

MessageSujet: Re: Au centre commercial (avec Noeru Aiza)   Sam 7 Juil - 23:50

Comme son professeur refusa, l'adolescente ferma la bouteille et la posa. Lorsqu'elle se releva, Toma tomba; peut-être l'avait elle bousculé; elle ne s'en était pas rendue compte, mais une chose était sûr, il l'avait entraîné dans sa chute. À présent la demoiselle était au dessus de lui. Elle n'avait pas eu le temps de se rendre compte que quoi que se soit et elle ne pu articuler aucuns mots tant elle était gênée de cette position. Pourtant avec Adrien elle n'avait de loin pas ressentit la même chose lorsqu'elle c'était retrouvée au dessus de lui. Mais bon, il fallait aussi dire que les circonstances n'étaient de loin pas les mêmes.

"On est plutôt bien là, tu trouves pas ?"

La noiraude ressentit une vague impression de déjà vu, comme si cette scène avait déjà eu lieu, dans cet endroit du centre commercial malgré lui, laissé à l’abandon. Elle s'en souvenait comme d'un rêve. Lorsque l'on se remémore un songe, tout est vague et on a tendance à imaginer des bouts par là suite, à en oublier plein de détaille, mais souvent l'idée est vague. Parfois, on sait juste que c'était quelque chose de bien sans pour autant se rappeler de ce que c'était.. L'impression de Noeru faisait partie du premier cas.... Ils restèrent comme ça de nombreuses secondes voir même des minutes entière; elle ne le savait pas. le temps lui échappait... Puis Toma décida d'échanger les rôles avec toujours le même sourire, qu'il avait depuis l'animalerie. D'ailleurs, pourquoi arborait il cette expression? Était-il réellement heureux d'être avec elle où y avait-il autre chose?

"T'as quelque chose à me dire ?"

Elle s'étonna. Qu'est-ce qui le faisait penser ça? Le fait qu'elle l'ait entraîné ici? Non. Si elle l'avait fait ça n'avait été qu'à cause d'un réflexe stupide. Elle avait soudainement eu peur que Misaki la voit en compagnie de Toma et ce, sans aucune raison. D'ailleurs elle ne comprenait toujours pas ce qui lui avait pris. Malgré tout elle profita de cette occasion pour lui poser cette question qui lui brûlait les lèvre depuis longtemps.

"Tu dis à toutes les femmes avec les quelles tu passe une après-midi qu'elles sont les plus jolies; les seules qui comptes pour toi.. Tu les touches, les embrasses.. Tu leur dit "Je t'aime"..."

Elle marqua une pause, n'étant plus sûr de vouloir continuer... Mais elle reprit tout de même, ma fois en parlant légèrement plus doucement.

"En quoi les mots que tu m'adresse sont ils réellement différent de ceux que tu leurs murmure dans le creux de l'oreille..?"

Car il était vrai qu'au première abord on ne dénotait pratiquement aucune différence de vocabulaire.. Et quelque part la jeune fille lui demandait si elle pouvait croire, elle, en ses phrases toutes faites qu'il ressortait à tout va.. Quelque part, tout au fond d'elle, elle savait qu'il n'aimait pas ce genre de question (c'est pour ça d'ailleurs qu'elle avait baissé d'un ton) mais elle avait besoin d'être rassurée..

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Toma Sayashi
~ Professeur de Sport [Lycée Wakuri] ~
avatar

Messages : 432
Date d'inscription : 06/02/2011

Votre personnage ...
Prénom : Toma
Nom : Sayashi
Âge : 23 ans

MessageSujet: Re: Au centre commercial (avec Noeru Aiza)   Dim 8 Juil - 1:13

Le roux était à califourchon sur son élève depuis déjà plusieurs minutes. Si quelqu'un, n'importe qui, les croisait, ils pouvaient être sûrs que la situation dans laquelle ils se retrouveraient alors serait bien difficile à gérer. Le jeune homme se rassit donc, et aida celle qu'il aimait à faire de même. Toma lui, adorait être là, avec Noeru. Rien que la présence de l'adolescente, même si elle était assez méfiante et qu'elle ne semblait pas croire en ses gestes et paroles, suffisait à le remplir de joie. Cependant, il fut assez déçu de voir que la jeune fille avait esquivé sa demande et qu'elle y avait répondu par une autre question.

D'ailleurs, il le prit comme un affront. Demander au roux ce qui faisaient que les mots qu'il lui disait à elle étaient différents de ceux qu'il prononçait à l'adresse des autres filles, la noiraude n'avait donc pas que perdu sa mémoire, mais aussi sa perspicacité. Oui, il aimait séduire et il ne reculait devant rien pour cela, il était à la fois tendre, froid, il pouvait complètement changer de personnalité en fonction de la fille avec laquelle il était pour mieux lui plaire... Seulement la question que venait de lui poser Noeru, la réponse était venue d'elle-même à l'esprit du jeune homme. "Parce que je t'aime !" Mais comment pourrait-elle y croire ? Il savait qu'elle ne l'accepterait pas, et qu'elle le rejetterait, une nouvelle fois.

Le professeur décida donc de prendre les choses en main. Il s'apprêtait là à exécuter un geste qu'il n'avait jamais fait avant, il inspira profondément, puis expira. Il planta son regard émeraude dans le regard océan de Noeru et lui murmura un « Excuse-moi pour ça... » Et avant qu'elle n'ait eu le temps de répondre quoi que ce soit, il déposa doucement ses lèvres contre les siennes. Le corps du sportif fut remplit d'une chaleur intense, cela faisait si longtemps qu'il n'y avait plus de tels contacts entre leurs deux êtres. Il se sentait plus vivant et heureux que jamais et pour rien au monde, il n'aurait voulu que la magie de ce moment ne s'arrête, il aurait voulu rester ainsi éternellement, seulement ce malheureux baiser ne dura que quelques secondes. Son cœur battait si fort et si rapidement qu'il le sentait jusqu'au bout de ses doigts et qu'il avait peur que Noeru ne l'entende. Il prit délicatement la main de la jeune fille et la posa contre son torse, du côté gauche. Ce contact eu pour effet d'accélérer et de rendre plus violentes les palpitations dans sa poitrine, et il espérait que Noeru le ressente. Il s'était remis à fixer les yeux océans de la jeune fille, il ne souriait plus, il était plus attentif et sérieux que jamais et il était nerveux de la réponse de l'adolescente.


- A-Alors ? Tu me crois maintenant...


Il avait perdu tous ses moyens. Il était devenu impatient, nerveux et surtout, angoissé. Bien qu'il tente de rester le plus calme possible à l'extérieur, cela devenait de plus en plus difficile. En ce moment même, il aurait préféré être en compagnie du petit chien de tout à l'heure plutôt que de se trouver ici. Il n'avait jamais été aussi gêné face à Noeru, mais à la fois il était vraiment heureux. C'est comme si tout son être avait été en manque de la jeune fille pendant tout ce temps. Il saisit dans sa poche la chaîne et l'anneau en or blanc. Il la désirait plus que n'importe qui d'autre, son cœur allait bientôt exploser et il savait que comme elle là, en face de lui, il ne tarderait pas à l'embrasser de nouveau. C'est pour cette raison qu'il serrait dans sa main ce bijou, pour ne pas céder à la tentation.

Il décida finalement de sortir le petit objet, si précieux à ses yeux, de sa poche. Il regarda de nouveau Noeru et tenta de lui sourire tant bien que mal. Il voulait vraiment qu’elle récupère ce bijou jusqu’à ce qu’elle se rappelle de tout. Le roux tenait vraiment à ce qu’elle ait un souvenir de lui, ou du moins qu’elle ne l’oublie pas. Il lui montra de quoi il s’agissait avant de le déposer dans sa main. Même si elle ne le souhaitait pas, Toma lui, voulait vraiment qu’elle se remémore tous les éléments de sa vie jusqu’à l’accident, tout ce qu’elle avait vécu, que ce soit avec ou sans lui. C’était son désir le plus grand, son vœu le plus cher.


- Je sais que le passé appartient au passé, mais tu n’arriveras pas à vivre sans le connaître.


Tout n’était pas rose dans la vie de la jeune fille. Toma savait également que les souvenirs liés à sa personne n’était pas très bons, mais il était persuadé que, pour pouvoir s’épanouir et vivre pleinement sa vie était quelque chose d’important. Il fallait absolument qu’elle se souvienne. Après tout, on retient tout de nos expériences passées, qu’elles aient été positives ou négatives, et on s’en sert dans notre vie future. Cela forge notre personnalité.
Revenir en haut Aller en bas
http://campus-tenshigaya.forumactif.com/u13
Noeru Aiza
♥ Gentille Admin (^o^) ♥
avatar

Messages : 542
Date d'inscription : 27/08/2011
Age : 21
Localisation : SCHWEIZ !

Votre personnage ...
Prénom : Noeru
Nom : Aiza
Âge : 17 ans

MessageSujet: Re: Au centre commercial (avec Noeru Aiza)   Dim 8 Juil - 17:27

Il s'excusa. Tout d'abord elle cru que c'était parce qu'il lui mentait comme aux autres et lorsqu'il l'embrassa elle était trop déçue pour faire quoi que se soit.. Elle prit ça comme un baiser d'adieu et une boule se forma dans sa gorge. Vivre sans lui? Totalement impensable! Ainsi, quand il prit sa main pour la placer sur son coeur, en lui demandant si elle le croyait à présent, elle ne put se retenir et pleura de joie et de soulagement. Elle ne tarda pas non plus à se jeter dans ses bras, totalement prise par l'émotion et l'embrassa comme elle l'avait fait cette fois là, dans le local de sport. Maintenant elle le savait avec une certitude inébranlable : le coeur de Toma battait pour elle.

- Evidemment que je te crois!

La jeune fille devint soudainement très rouge et baissa ses yeux.

- V-vous.. je... je voulais dire vous..

Même si elle aimait Toma et que visiblement c'était réciproque, elle ne pouvait pas se permettre de le tutoyer comme ça: il restait son professeur... Et puis elle se senti soudainement mal pour Adrien.. Le roux en doutait peut-être, mais elle, elle savait que le jeune voyou l'aimait de tout son être... C'était décidé; elle le quitterait la prochaine fois qu'ils seraient seuls.. Ce n'était pas pour pouvoir se consacrer à Toma, loin de là... Mais elle ne supportait pas le fait de lui mentir à ce point. De plus elle lui avait dit que si ça ne marchait pas elle le quitterait; il devait être préparé... Un petit peu au moins... Enfin elle l'espérait, quoi.. La jeune fille souhaitait de tout son coeur pouvoir rester amie avec le redoublant. Non pour son argent, mais parce que mine de rien elle l'appréciait énormément... Peut-être même autant qu'un frère.

Il purent entendre un bruit semblable à celui que fait le métal lorsque l'on donne un coup dedans. Puis un grincement et un son bien plus puissant encore que le premier, mélangeant celui du verre brisé, du froissement du papier plastique, des chips qu'on écrase; et j'en passe. Une brique de verre passa si près du visage de Noeru que sur sa joue se dessina une légère entaille. À cinq millimètres c'était son oeil qui dégustait. Le distributeur était défoncé. La lumière à l’intérieur était éteinte, le métal était totalement plié et la vitre avait volé en éclat.

Voilà ce qu'on pouvait en déduire: quelqu'un avait frappé dans la machine suffisamment fort pour la faire tomber. Elle était assez proche d'un mur pour être stoppée avant d'atteindre le sol mais également suffisamment éloigné pour prendre de la vitesse et ainsi se plier sous son propre poids. Le verre de la vitre, n'étant pas si flexible, avait littéralement explosé .

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Toma Sayashi
~ Professeur de Sport [Lycée Wakuri] ~
avatar

Messages : 432
Date d'inscription : 06/02/2011

Votre personnage ...
Prénom : Toma
Nom : Sayashi
Âge : 23 ans

MessageSujet: Re: Au centre commercial (avec Noeru Aiza)   Dim 8 Juil - 19:08

Le jeune homme avait toujours la main de la jeune fille posé sur son torse. Plus les secondes passaient, et plus ils sentaient que ses nerfs allaient lâcher. Finalement, il la vit pleurer, mais ne sachant pas comment s'y prendre dans cette situation il ne fit rien. Pourquoi pleurait-elle ? Est-ce qu'elle aimait tant Adrien que ça, et le fait d'avoir embrassé son professeur la faisait se sentir coupable ? Toma baissa son regard vers le sol, il était tellement déçu que sa dernière tentative n'ait pas marché. Il sentit alors contre lui un violent choc, si violent qu'il faillit basculer vers l'arrière, mais il réussit à se rattraper avant de tomber. L'adolescente était à présent contre lui, retenant avec peine ses larmes, et l'embrassant comme jamais. Le professeur l'attira contre lui, répondant à son baiser. Lorsqu'ils y mirent fin, la brune lâcha un « Evidemment que je te crois ! » Mais elle ne tarda pas à s'écarter de lui, à rougir et à baisser les yeux, visiblement embarrassée, se rattrapant en essayant de le vouvoyer de nouveau. Toma sourit. Elle était ce qu'il pouvait trouver de plus adorable sur cette planète. Seulement à présent, elle semblait assez pensive et plus ou moins mal à l'aise. Toma était certain qu'elle pensait de nouveau à son petit-ami. Toma fronça les sourcils. Qu'est-ce que cet abruti de première avait-il bien pu lui dire pour qu'elle soit autant attachée à lui, et qu'elle ait l'air de l'apprécier autant ? En ce moment même, le jeune homme avait réellement envie d'aller régler son compte au redoublant.

C'est comme si le ciel était de son côté aujourd'hui. Auparavant, il avait voulu être un moment seul avec Noeru, Misaki et Adrien étaient partis chercher des vêtements. Quelques minutes plus tôt, il souhaitait que celle qu'il aime le croie, et elle l'avait cru. A présent, il voulait faire manger le sol à Adrien, et le voilà qui apparaissait, détruisant au passage le distributeur qui servait à les cacher lui et Noeru. D'ailleurs, l'adolescente s'était reçu un morceau de verre sur le visage, laissant au passage une coupure qui se mit à saigner énormément. Le professeur quant à lui, s’était reçu un morceau de métal dans l'épaule, mais il ne prêta pas attention à la douleur, trop inquiet pour la noiraude. Il s'approcha d'elle, inspecta la blessure qui heureusement pour le voyou, n'était pas trop profonde, il demanda à la jeune fille si elle allait bien mais n'attendit pas sa réponse pour plaquer le vaurien contre le mur le plus proche. Son élève ne pouvait plus bouger, le roux était si énervé contre lui qu'il ne contrôlait plus sa force. Cependant, alors qu'il s'apprêtait à le frapper au visage, il baissa son poing. Il ne pouvait tout simplement pas le faire, déjà parce qu'il y avait Noeru, mais surtout parce que même s'il le faisait en dehors de l'établissement, il se ferait renvoyer. La famille d'Adrien avait les moyens de faire renvoyer n'importe qui, professeur ou élève, et il ne voulait pas leur donner une vraie raison de le faire. L'argent ne manquait pas au professeur, loin de là, en partie notamment grâce à l'héritage de ses parents adoptifs, il ne voulait simplement pas d'ennuis. Mais au lieu de battre le jeune garçon à plate couture, le roux approcha son visage de l'adolescent en question et lui sourit.

- N'essaie même plus de t'approcher de moi.


Il venait tout juste de finir sa phrase que le voyou l'avait violemment repoussé et cette fois, ce fut le roux qui se retrouva contre le mur, avec Adrien en position de force, qui avait commencé à lui donner plusieurs coups au visage et dans le ventre. Toma avait mal oui, mais ce n'était rien comparé au bonheur d'avoir enfin Noeru de nouveau à ses côtés. Il paierait le prix, quel qu'il soit, il supporterait tout. Le jeune homme qui était en train de le battre lui répétait sans cesse de ne plus s'approcher de Noeru, qu'il ne la méritait pas et que s'il voulait jouer avec une lycéenne, qu'il aille s'en trouver une autre qui n'avait pas déjà de petit ami. Toma sentait qu'il n'allait bientôt pas tarder à perdre connaissance, mais avant de sombrer complètement il jeta un dernier coup d'œil à la jeune fille et sourit à l'adolescent en face de lui:


- Je l'aime trop pour la laisser partir. Et j'aurais beau essayer de l'éviter, y aura forcément un moment ou je retournerai vers elle.


Finalement, le petit-ami de Noeru lui assena un dernier coup, du moins ce fut le dernier que le roux sentit. Il s'était effondré sous les coups dont le rouait le jeune homme. Mais bien que la douleur soit intense, un sourire moqueur s'était discrètement dessiné sur son visage.

Revenir en haut Aller en bas
http://campus-tenshigaya.forumactif.com/u13
Noeru Aiza
♥ Gentille Admin (^o^) ♥
avatar

Messages : 542
Date d'inscription : 27/08/2011
Age : 21
Localisation : SCHWEIZ !

Votre personnage ...
Prénom : Noeru
Nom : Aiza
Âge : 17 ans

MessageSujet: Re: Au centre commercial (avec Noeru Aiza)   Dim 8 Juil - 23:05

Noeru n'avait toujours pas réussit à se reprendre. Elle restait là, immobile a regarder la scène, les yeux vides. Était-ce vraiment Adrien? Le même Adrien..? Est-ce que la personne qui se tenait dos à elle était également la personne qui lui murmurait qu'il l'aimait accompagné d'une caresse maladroite sur l'épaule? La jeune fille fût prise de tremblement; elle était morte de peur. Elle n'écoutait même pas ce qui se disait... Mais lorsqu'elle vit Toma perdre connaissance elle fût secouée par une violente rage.

Elle se jeta sur le voyou et planta ses dents profondément dans la chaire constituant son épaule. Le jeune homme la fit gicler, d'un brusque mouvement du bras, par réflexe bien sûre. Jamais il n'aurait fait de mal à Noeru de lui-même. La demoiselle se cogna la tête contre un mur et tomba au sol. Le redoublant lâcha le roux et se précipita vers elle pour voir si elle allait bien. Pour lui elle n'était absolument pas coupable, tout était de la faute de Toma qui l'avait manipulée. Son amour pour la noiraude le rendait totalement aveugle..

Une fois qu'il fût assez proche et malgré le fait qu'elle soit sonnée par le choc, elle lui infligea une droite dans la mâchoire. Son coup n'était de loin pas aussi puissant que ceux que Toma aurait pu lui faire subir s'il l'avait voulu... N'oublions pas que Noeru n'était pas très sportive et qu'elle était une fille. Mais malgré tout elle était déterminée. La noiraude se releva, eu tout d'abords de la peine à retrouver son équilibre vu qu'elle avait reçu un sacré coup, puis en redonna un à son petit ami. Elle prit également place devant Toma bien décidée à le protéger. Elle emprunta une position bien connue de boxe: bras rapproché près du corps, une mains cachant son visage, et l'autre prête a frapper. Ses poings étaient bien entendus serrés et ses sourcils froncés.

"Toma n'a rien fait."

Son ton était des plus froids. Elle avait décidé de lui avouer, pour protéger son professeur.

"Je l'aime, c'est tout."

Il fût comme frapper par la foudre, il n'y croyait pas ses oreilles. Quant à elle, elle tremblait toujours. Elle savait qu'elle n'était pas de taille contre lui. Et elle risquait fortement de se retrouver dans le même état que son prof' d'éducation physique. Mais Adrien ne fit rien. Il était abattu. Il se contenta de shooter dans le distributeur déjà HS et de partir sans rien ajouter. Il n'avait même pas cherché à en savoir plus il était juste rentrer chez lui, vivre sa première peine de coeur, seul.

Une fois qu'il eût tourné les talons son corps relâcha la pression et la jeune fille s'effondra. Elle n'était pas évanouie, juste affaiblie. Mais elle ne prit pas le temps de se reposer. Elle ignorait à quel point son ex avait endommagé les organes internes du roux. Noeru appela donc tout de suite les urgences et prévint Misaki qu'elle avait quelque chose de primordiale a faire, que ça ne pouvait pas attendre et que ça concernait aussi Toma. Ne voulant pas l'inquiéter elle n'avait donné aucuns détails...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Au centre commercial (avec Noeru Aiza)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Au centre commercial (avec Noeru Aiza)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Résolu] Entrer dans le centre commercial
» Centre commercial de Doublonville
» Centre commercial de Nénucrique
» Centre commercial d'Illumis
» Centre commercial de Volucité

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CAMPUS TENSHIGAYA :: Corbeille-
Sauter vers: